Revue de presse marocaine du 23/10/2013

0 commentaires, 23/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 23 octobre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Loi de Finances 2014: L’épreuve du feu pour le gouvernement Benkirane II. Le ministre de l’Economie et des finances présente aujourd’hui le projet de loi de Finances 2014 devant les députés et les conseillers. Les recettes et l’investissement public en baisse. L’Etat coupe dans les comptes spéciaux. Un régime transitoire pour l’imposition du secteur agricole. Une rupture du cycle haussier des dérogations fiscales.

– Chambre des représentants: le projet de loi sur le Conseil de la concurrence attend toujours. Le projet de loi 20-13 relatif au Conseil de la concurrence dort encore dans les tiroirs de la Commission des finances, au sein de la Chambre des représentants. La Commission a récemment reporté l’examen de ce texte de loi jusqu’à l’étude du projet portant sur la loi relative à la liberté des prix et de la concurrence. Les députés avaient jugé le deuxième texte prioritaire. Il faut souligner que l’adoption de ce projet de loi conférera au Conseil de nouvelles prérogatives.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– PLF 2014: Les premières réactions à chaud. Le PLF 2014 semble avoir du mal à séduire. En tout cas, des syndicats, des économistes et des hommes politiques sont mécontents en raison des dispositions annoncées dans le projet de loi de Finances. Les réactions recueillies à chaud de plusieurs personnalités laissent ressortir une déception, voire un rejet de certaines données contenues dans le PLF.

– Syndicats: Grogne chez les fonctionnaires des collectivités locales. Alors que le chef de gouvernement annonçait à qui voulait l’entendre que son équipé a réussi à contenir les mouvements syndicaux, l’Organisation démocratique du travail (ODT) vient encore une fois d’infirmer les déclarations de Benkirane en assurant que ses mouvements de grève ne changeront pas de cadence.

L’OPINION:.
– Loi de finances 2014: Un projet sans volontarisme ni âme. Se voulant la traduction des engagements pris par le gouvernement dans le cadre de son programme, le projet de loi de finances pour l’année 2014, dont les documents viennent d’être rendus publics, est, face aux défis qui se posent à celui-ci, sans volontarisme, audace et pertinence pour les relever, et sans âme et force pour répondre aux attentes de l’économie, des entreprises et des citoyens astreints à subir les impacts sociaux négatifs de la politique du gouvernement qui s’esquive devant les échéances des graves déficits auxquelles elle a abouti. Prétendant initier des réformes, le projet de loi de finances formule à peine des vœux pour celles-ci car il en ignore toute connaissance et date de mise en œuvre.

– Indice de l’esclavagisme moderne: Le Maroc classé 91è sur 162 pays. L’ONG des droits de l’Homme Walk Free Foundation, basée en Australie, vient de publier, pour la première fois, un rapport sur l’indice de l’esclavagisme moderne. Selon ce rapport, le Maroc occupe, plutôt, une position confortable. Sur un total de 162 pays, le Royaume est classé 91è avec une estimation d’environ 50.000 « esclaves ».

L’ECONOMISTE:.
– Projet de budget 2014: Les dérogations fiscales en recul. Bonne nouvelle: Les dépenses fiscales en 2013 ont baissé de 5,7pc pour s’établir à 34,17 milliards de dirhams contre 36,2 milliards de dirhams en 2012. C’est ce qui ressort du document qui accompagne le projet de budget pour 2014 à l’examen des députés. Mais attention, il ne faut pas croire que le recul enregistré dans les dépenses fiscales en 2013 serait le résultat d’une action volontariste du gouvernement en vue de réduire le volume des exonérations dont bénéficient plusieurs secteurs.

– Marrakech relance son tourisme. Après de nombreux reports, la feuille de route pour Marrakech Atlantique est enfin tracée. Ce ne sont pas moins de 20,3 milliards de dirhams qui seront dédiés au premier pôle touristique du Maroc, à travers 16 projets structurants et 86 complémentaires. Un package auquel devra contribuer le privé à hauteur de 92,67pc. Animation, patrimoine naturel, parcs thématiques Les projets foisonnent, mais gare à l’environnement touristique qui pourrait, s’il n’est pas pris en considération, saper tous ces efforts.

LIBERATION:.
– Au Parlement, l’USFP réclame une nouvelle déclaration gouvernementale et organise sa riposte. Depuis les travées de l’opposition, les parlementaires ont toujours la même revendication. Abdelilah Benkirane doit repasser par la case d’une nouvelle déclaration gouvernementale. A nouveau gouvernement, nouveau vote de confiance. Ce mardi 22 octobre, à la réunion du Groupe parlementaire socialiste de la première Chambre, les députés ont longuement débattu de la question qui s’est bruyamment posée à l’occasion de la toute première séance de questions orales de l’année législative nouvelle et d’un Exécutif nommée quelques jours plus tôt.

– Pollution de l’air et cancer font bon ménage à Casablanca. « La pollution de l’air qui nous entoure est cancérogène ». Tel est la conclusion de l’étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence spécialisée de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publiée récemment. Les experts de la CIRC estiment qu’il existe des preuves suffisantes pour dire que l’exposition à, la pollution de l’air extérieure provoque le cancer du poumon.

AL BAYANE:.
– Mohamed Boussaid présente aujourd’hui le projet de loi de finances 2014 devant le parlement: Les réformes structurantes et la relance de la croissance en vedette. En dépit du retard dans la préparation de la lettre de cadrage de la loi de Finances 2014, le projet de budget a atterri dans les délais devant les deux chambres. Le nouvel argentier du royaume, Mohamed Boussaid en fera une présentation ce mercredi devant les députés et conseillers.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Coup stratégique de la diplomatie marocaine contre les séparatistes. Le président de la commission parlementaire mixte maroco-européenne, Abderrahim Atmoun a annoncé que le Parlement européen a voté, hier mardi, contre le deuxième amendement du rapport Charles Tannock qui lie la signature de l’accord de pêche Maroc-UE à l’affaire du Sahara marocain. Dans une déclaration au journal, M. Atmoun a expliqué que ce vote, en dépit de la mobilisation des lobbies soutenant la thèse du « Polisario », vient renforcer la position légitime du Royaume face à l’Union européenne et l’ONU.

– Lors de la cérémonie d’installation, lundi, du nouveau wali de la capitale économique, Khalid Safir, le ministre de l’Intérieur, Mohammed Hassad a appelé les élus de Casablanca à dépasser les différents anodins et à renforcer les efforts pour remédier aux dysfonctionnements que connaît la ville.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Pour la première dans l’histoire de la profession, les notaires protestent devant les tribunaux. Créant un antécédent, plus de 200 notaires ont organisé, mardi à Casablanca, un sit-in devant le tribunal de première instance en scandant des slogans contre le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, exprimant leur refus contre la note N 88-12 qui permet aux écrivains publics d’exercer la fonction de notaire à la seule condition de disposer d’un document administratif attestant du paiement des impôts pendant une période de cinq ans.

AL ASSIMA POST:.
– L’opposition porte un recours contre la « légalité » des séances des questions orales à la Chambre des conseillers. Le président du groupe socialiste à la deuxième chambre, Ahmed Alami a indiqué que son groupe et quatre autres groupes parlementaires de l’opposition ont signé une pétition soumise au Conseil constitutionnel mettant en cause la constitutionnalité des séances des questions orales qui ne doivent avoir lieu qu’après la présentation par le nouveau gouvernement d’un nouveau programme gouvernemental.

AL HARAKA:.
– Lors de sa rencontre, lundi à Nouakchott, avec l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Mustapha Selma Ould Sidi Mouloud a demandé une intervention personnelle de Christopher Ross afin de trouver une solution en vue de régulariser la situation de sa famille. M. Ould Sidi Mouloud a aussi affirmé à Ross qu’il est impossible de trouver un règlement au conflit artificiel autour du Sahara en l’absence de démocratie et face à la violation des droits de l’Homme par le « Polisario ».

AL MOUNAATAF:.
– Les groupes de l’opposition à la deuxième Chambre intentent un recours devant le Conseil constitutionnel. Ces groupes ont soumis officiellement au Conseil constitutionnel un mémorandum pour se prononcer sur la constitutionnalité du gouvernement Benkirane II, appelant à l’application de l’article 88 de la Constitution en vue de l’obtention par le nouveau gouvernement du vote de confiance de l’institution législative.

AL ALAM:.
– Le Maroc deviendra-t-il une destination privilégiée des Européens? Plus de 55.000 Français vivent au Maroc, selon Vladimir Chostakov, membre de l’association des Français de l’étranger. Avec la crise économique, davantage d’Européens titulaires de diplômes supérieurs, notamment les Français et les Espagnols, choisissent de vivre au Maroc, selon des rapports de médias.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– La constitutionnalité du gouvernement suscite une polémique entre le gouvernement et l’opposition. Le président du groupe fédéral à la Chambre des conseillers, Mohamed Daidia souligne que le gouvernement doit être investi par le parlement à travers la présentation d’un programme gouvernemental. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi estime que le débat ne tient pas compte des dispositions juridiques claires, principalement le Dahir relatif au nouveau gouvernement.

– Les séparatistes frustrés par l’échec de leur complot après le départ de Christopher Ross de Lâayoune. Les séparatistes n’ont pas atteint leurs objectifs après avoir échoué à cautionner leur propagande mensongère au sujet des affrontements avec les forces de sécurité qui ont agi envers eux avec « responsabilité et retenue », selon la wilaya de la région de Lâayoune. Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad affirme disposer de preuves indéniables concernant l’implication de parties étrangères dans les évènements de Lâayoune et Smara.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Le ministre de la Santé, Hussaine Louardi reconnaît son échec d’interdire la diffusion sur les ondes radiophoniques des émissions animées par des personnes se disant spécialisées en herboristerie. M. Louardi a indiqué avoir adressé un courrier à ce sujet au ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) sans obtenir de réponse, affirmant sa détermination à exposer cette question devant le Conseil du gouvernement.

– L’austérité de Benkirane ne touche pas les hauts salaires. Ce qui suscite l’attention dans le projet de loi de finances 2014 c’est que les mesures d’austérité ne concernent pas les salaires des hauts fonctionnaires civils et militaires et ne répondent pas non plus aux appels des parlementaires du PJD qui ont demandé, lors de la précédente session législative, la tenue d’une session parlementaire pour lever le voile sur les salaires des hauts fonctionnaires.

– Les exceptions fiscales priveront le Trésor de plus de 3.400 milliards de centimes. Le projet de loi de finances 2014 ne comporte pas de nouvelles exonérations fiscales, mais prévoit des exceptions fiscales fixées par l’Etat au cours de cette année lesquelles totalisent 412 mesures dont ont bénéficié des secteurs productifs et qui priveront le Trésor de plus 3.400 milliards de centimes.

BAYANE AL YAOUM:. 
– Le PPS préconise la présentation d’une déclaration gouvernementale devant le parlement, suivie d’un débat sans vote. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion hebdomadaire du de son Bureau politique, le parti du Livre préconise la présentation d’une déclaration gouvernementale devant le parlement, suivie d’un débat sans vote, et qui sera l’occasion de préciser les priorités du programme gouvernemental sur la base duquel le gouvernement a déjà gagné la confiance de la Chambre des représentants.

AL KHABAR:.
– ONHYM: Pas de découverte, à ce jour, de gaz ou de pétrole au Maroc. L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a affirmé qu’il n’existe pas, à ce jour, de découverte de gaz ou de pétrole au Maroc, mais « seulement des estimations d’un potentiel géologique », selon un communiqué de l’Office. Les éclaircissements de l’ONHYM interviennent suite aux récentes annonces faites par une agence chinoise et reprises par plusieurs médias, au sujet d’une découverte majeure de gaz à Sidi Mokthar.

– Radio de conseil pour la santé: L’Istiqlal accuse Louardi de « jouer » avec la santé des citoyens. Le parti de la balance a accusé le ministre de la Santé, Hussaine Louardi, d’impuissance face aux émissions « dites de conseil pour la santé », animées par des personnes se disant spécialisées soit en médecine, en nutrition diététique ou en herboristerie. Pour sa part, Louardi a exprimé son étonnement que les radios continuent de diffuser ses émissions, alors qu’il avait saisi la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), l’appelant à intervenir pour arrêter leur diffusion sur les radios nationales.

SAHIFAT ENNAS:.
– La grogne des magistrats contre les « lois ». Dans le but d’apaiser la colère des associations des juges envers ce qu’elles qualifient « d’exclusion dans l’élaboration des projets de lois afférents aux juges », le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid devrait tenir une réunion urgente avec les représentants du Club des magistrats du Maroc et de l’Amicale Hassania des magistrats, dont le président El Aiassi a dénoncé l’exclusion des juges de l’élaboration du statut.

– Le PJD demande au maire de Casablanca, Mohamed Sajid d’ouvrir le dossier de la location des propriétés par les élus et leurs proches. Dans une correspondance adressée à M. Sajid, le parti de la lampe demande la révision et le suivi de tous les accords du Conseil communal de Casablanca, dont le contrat relatif aux affiches publicitaires et à la gare routière.

AL MASSAE:.
– Le PJD en conclave après « le séisme » du gouvernement. Selon une source bien informée, dans les deux prochaines semaines, la direction du parti de la lampe s’isolera, pendant 48 heures dans un lieu non encore déterminé, afin de se livrer à une réflexion profonde sur la manière dont été gérées les négociations en vue de la formation du gouvernement Benkirane II, de trancher sur la destinée et l’évaluation du parti et de répondre à une question centrale : où se dirige le parti après avoir dirigé le gouvernement pendant deux ans?

– Projet de loi de finances 2014: Benkirane se montre austère et les poches des marocains s’enflamment. Réduction des postes de travail, du budget d’investissements et des dépenses de la Caisse de compensation. Le projet de loi de finances, soumis lundi au parlement, devrait faire l’objet d’un débat houleux entre la majorité et l’opposition.

ATTAJDID:.
– Projet de loi Finances 2014 avec des orientations sociales et une approche d’austérité. Le projet de loi de finances 2014 a poursuivi la même politique d’austérité adoptée par la loi de finances 2013 et ce, par le biais de la maîtrise des dépenses, la focalisation sur la dimension sociale, la poursuite de la restructuration des établissements, l’application des lois organiques et la mise en œuvre des chantiers structurants, tels la réforme de la justice, des régimes de retraite et de la Caisse de compensation.

ASSABAH:.
– Benkirane mobilise ses alliés pour l’adoption de la loi de Finances. Les préparatifs vont bon train au sein de la majorité gouvernementale pour organiser, jeudi, une réunion élargie avec les secrétaires généraux et les députés des quatre partis politiques formant la coalition gouvernementale, afin de resserrer les rangs pour obtenir l’adoption de la loi de Finances 2014.

– Les messages du ministère de l’Intérieur à la cérémonie de l’installation du nouveau Wali de Casablanca. Mohamed Hassad a appelé, lundi lors de la cérémonie d’installation de M. Khalid Safir, nouveau Wali de la région du Grand Casablanca, les élus à intensifier leurs efforts afin d’empêcher la capitale économique du Royaume de vivre dans une situation de léthargie.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *