Revue de presse marocaine du 22/10/2013

0 commentaires, 22/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mardi 22 octobre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Les dix plaies de Casablanca. Après le discours de SM le Roi Mohammed VI, qui a dressé un véritable réquisitoire contre la gestion de la chose locale à Casablanca, le Conseil de la ville tente de rattraper le temps perdu et a face à lui dix édfis urgents à relever. Hier, le nouveau wali de Casablanca, Khalid Safir, a pris officiellement ses fonctions.

– La population sahraouie réitère son attachement au plan d’autonomie. Le représentant personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, a effectué une visite à Laâyoune et Smara où il a rencontré des élus et des chioukhs des tribus sahraouies et des acteurs associatifs. La population sahraouie a réaffirmé au responsable onusien son attachement à l’initiative marocaine d’autonomie en tant que solution réaliste jouissant du soutien international et garantissant la dignité, la liberté et les droits de la population sahraouie.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Polémique sur la déclaration gouvernementale et l’investiture: Le Conseil constitutionnel sollicité. L’impasse continue de s’épaissir entre une opposition qui tient à un nouveau programme et une majorité qui n’en voit aucune utilité. L’opposition attendra le verdict du Conseil constitutionnel que l’Istiqlal annonce avoir saisi pour donner son avis sur la constitutionnalité du fonctionnement du gouvernement avec la même déclaration. La majorité ne semble pas se soucier outre mesure des critiques de l’opposition dans les deux Chambres arguant qu’il s’agit uniquement d’un simple remaniement qui n’annule pas la confiance déjà obtenue par le Parlement en 2012.

– Exercice de la loi de Finances à fin septembre 2013: Le déficit du Trésor se creuse à 42,5 milliards de dirhams. Selon le bulletin mensuel des statistiques des finances publiques, les dépenses ordinaires du Trésor seraient en hausse de 3,7pc à fin septembre 2013 en comparaison avec la période correspondante de 2012 et les recettes ressortent en hausse de 1,2pc. De ce fait, le Trésor enregistre un solde négatif de 12,3 milliards de dirhams contre un solde négatif de 4,6 milliards de dirhams à fin septembre 2012. Aussi, le déficit du Trésor ressort à 42,5 milliards de dirhams, compte tenu d’un solde positif de 2,6 milliards DH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor, contre un déficit du Trésor de 30,1 milliards DH enregistré une année auparavant.

L’OPINION:.
– Sahara marocain: Visite de Ross à Laâyoune et Smara. Que ce soit à Laâyoune ou à Smara, l’envoyé personnel de Ban Ki Moon, M. Christopher Ross, s’est trouvé face à la réalité de l’attachement unanime des populations des provinces du Sud au plan d’autonomie comme seule solution plausible à même de mettre fin à un conflit préfabriqué et qui qui n’a que trop longtemps duré.

L’ECONOMISTE:.
– Projet de budget 2014: les clignotants au rouge. Le ministère des Finances a déposé le projet de budget pour 2014 hier au Parlement, un jour après le délai réglementaire fixé au 20 octobre. Mohamed Boussaid devra présenter les grandes lignes, demain mercredi en plénière devant la Chambre des représentants. Il enchainera toute de suite avec un exposé devant la Commission des finances avant de se donner rendez-vous plus tard pour démarrer les discussions.

– Notaires/Adouls: « alliance sacrée ». Le projet de loi réglementant la profession des agents d’affaires fait l’objet d’un lobbying de la part des notaires et adouls. Les deux professions, qui détiennent le monopole des transactions immobilières, organisent aujourd’hui un sit-in devant le tribunal de première instance de Casablanca. Ils pestent notamment contre l’ouverture du marché à une profession qu’ils considèrent inapte à assurer les mêmes prestations.

LIBERATION:.
– Elus et chioukhs réaffirment à Christopher Ross leur attachement au plan d’autonomie. Après Laâyoune où il a passé les journées du vendredi et samedi pour rencontrer les représentants des autorités, les élus, les chioukhs, les notables et les acteurs de la société civile, le représentant personnel du secrétaire général de l’ONU est arrivé à Smara dans la matinée du dimanche 20 octobre. Au siège de la province, il a été accueilli par le gouverneur entouré des élus, notables, chioukhs et représentants de la société civile. Tous les intervenants ont saisi l’occasion pour déplorer la situation catastrophique dans laquelle vivent les habitants des camps de Tindouf.

– La mauvaise gestion des affaires locales gangrène Casablanca: L’occupation du domaine public bas son plein à Hay Hassani. Alors qu’une nouvelle loi sur l’occupation du domaine public est sur le point de voir le jour, ce phénomène continue à sévir à Casablanca et en toute impunité. C’est le cas à la résidence Rida située à la préfecture des arrondissements de Hay Hassani où un propriétaire de boulangerie-pâtisserie a fait main basse sur le domaine public en accaparant abusivement un couloir de 20m réservé aux piétons et une partie d’un jardin public.

AL BAYANE:.
– Fin de l’étape marocaine de la tournée de Christopher Ross: Sortir, enfin, de l’ornière. Après plusieurs jours d’entretiens avec les responsables nationaux, locaux et associatifs marocains, et des va et vient entre le Maroc et l’Algérie, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, a achevé hier sa tournée dans le sud marocain. Cette tournée, la 3e du genre depuis 2009, après celles de novembre 2012 et mars 2013, intervient en prévision des consultations périodiques sur le Sahara au Conseil de sécurité de l’ONU qui auront lieu le 30 octobre prochain.

– Conseil de la ville de Casablanca: les « fantômes » débrayent. Incroyable mais vrai. Des informations relayées par des médias font état d’un débrayage de deux jours des fonctionnaires des communes de Casablanca vers la fin de ce mois d’octobre. Le Conseil de la ville de Casablanca et les seize arrondissements qui le composent comptent environ 18.000 fonctionnaires. Mais sur le terrain, il n’y a qu’environ 8.000 personnes de cet effectif pléthorique qui exercent effectivement leurs fonctions. Les autres, soit plus de la moitié, sont dispersés dans la nature et n’effectuent le déplacement aux sièges des arrondissements et de la commune urbaine que pour des raisons administratives personnelles. Pis encore, certains exercent d’autres métiers.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Abdelilah Benkirane demande à Hamid Chabat de déposer une motion de censure. Le porte-parole du Parti de l’Istiqlal, Adil Benhamza, déclare que la déclaration gouvernementale est une affaire constitutionnelle qui n’a aucune relation avec le vote.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Le gouvernement adopte de nouveaux impôts sur les agriculteurs, les pêcheurs et les véhicules, et même sur le sel et le riz. Une contraction des recettes de l’Etat estimée à 19 milliards de dirhams. Le gouvernement annonce que ses ressources n’excèderont pas 264 MMDH contre 283 MMDH en 2013.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Investiture du parlement: le gouvernement dément que Benkirane cherche un consensus avec l’opposition. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane n’a proposé à l’opposition aucune version consensuelle de ce genre. Le PJD estime que la révision des priorités du programme du gouvernement est une affaire qui intéresse le gouvernement et non l’opposition.

– Les séparatistes commettent des actes de violence contre les forces de l’ordre et détruisent des biens publics et privés. Des sources informées indiquent que des séparatistes ont pénétré sur le territoire national depuis des semaines afin d’intervenir en cas de heurts entre des individus d’obédience sécessionniste et les agents de la force publique. Ces mêmes sources soulignent que ces éléments s’attribuaient indûment la qualité des agents de la force publique et commettaient des actes de vandalisme et de destruction sur les habitations des citoyens de Laâyoune.

ASSAHRA AL-MAGHRIBIA:.
– La wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra dément catégoriquement les allégations colportées par certains éléments, de mauvaise foi, selon lesquelles les forces de l’ordre auraient fait irruption dans certaines maisons, précisant dans un communiqué que « les forces de l’ordre ont fait preuve de responsabilité et de retenue et ont agi dans le respect des lois en vigueur ».

BAYANE AL YAOUM:.
– Stagnation de l’indice des prix à la consommation en septembre. Dans sa note d’information du mois de septembre, le Haut-Commissariat au plan explique que cette stagnation résulte de la baisse de 1 pc de l’indice des produits alimentaires et de la hausse de 0,6 pc de celui des produits non alimentaires.

ATTAJDID:.
– L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, qui a tenu lundi une rencontre avec les élus et les chioukhs de Laayoune, a indiqué que certains exploitent sa visite pour créer des problèmes, précisant que sa tâche est de rapprocher les points de vue entre les deux parties conformément à sa mission onusienne, selon des sources locales de Laâyoune.

EL ASSIMA POST:.
– L’opposition s’apprête à entamer sa rentrée parlementaire avec des dossiers lourds contre le gouvernement. Le lancement des séances du parlement est prévu aujourd’hui mardi sur fond de querelles entre les deux Chambres autour du jour des questions orales. Les conseillers s’accrochent au jour de mardi au moment où les représentants avaient choisi le même jour, selon le règlement intérieur de la Chambre des représentants.

AL MASSAE:.
– Des dirigeants du PJD flagellent Benkirane. Dans une première réunion avec les membres du secrétariat général du parti de la lampe après la désignation du nouveau gouvernement, le chef du gouvernement et secrétaire générale du PJD a subi une tempête de critiques de la part de certains dirigeants de son parti, en signe de protestation contre « les concessions » qu’il avait faites au profit du RNI lors des négociations pour la formation d’une nouvelle majorité.

– Etat d’alerte au sein du Conseil de la Région du Grand Casablanca. La commune urbaine a interagi avec le discours royal prononcé à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle année législative du parlement.

AL ALAM:. 
– Le forum économique mondial tire la sonnette d’alarme sur l’enseignement. La corruption, la mauvaise administration, le niveau insuffisant des enseignants et les cours privés altèrent le secteur. Le dernier rapport publié récemment à Genève rappelle que le Maroc se trouve à la 77 position sur 148 pays ayant fait l’objet de recherches et d’études. Le Maroc se trouve en avance sur plusieurs pays arabes tels la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte, le Yémen et l’Arabie Saoudite, sauf que la situation de l’enseignement demeure lamentable du fait que les réformes que conduit le Royaume depuis une décennie n’ont pas abouti à des résultats positifs et notables.

– Les libraires marocaines lancent un avertissement, qualifient l’année de blanche. Le rapport annuel de l’association casablancaise des libraires souligne que ces derniers vivent, pour la deuxième année consécutive, le début d’une année scolaire blanche eu égard à la baisse des ventes des manuels scolaires et à leur incapacité financière à accompagner les changements affectant les ouvrages scolaires, ainsi que leurs différence d’un établissement un autre et d’une région à une autre.

SAHIFAT ENNAS:.
– Retour au calme à Lâayoune après le départ de Ross. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a qualifié les troubles fomentés par certains individus agissant en liaison avec les séparatistes de manœuvres désespérées, ajoutant que la visite de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU représente l’occasion pour réitérer la position marocaine fondée sur le plan d’autonomie comme cadre approprié pour trouver une solution politique à ce conflit.

– Lahlimi réaffirme la hausse des prix des fruits et légumes et des carburants. Dans un rapport publié lundi, le Haut-Commissariat au plan signale une hausse des prix des fruits et légumes et des carburants, quelques semaines seulement après l’entrée en vigueur du système d’indexation des prix des produits pétroliers.

– Adil Benhamza, porte-parole du Parti de l’Istiqlal, déclare que les postes ministériels ne représentent pour le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane que des moyens de complaisance et de vengeance, ajoutant que le gouvernement actuel est un modèle de régression.

AL KHABAR:.
– PJD: Benkirane malmené par les siens. Des sources bien informées indiquent que la rencontre tenue par le secrétariat général du PJD était en grande partie axée sur le mandat qui avait été confié à Abdelilah Benkirane pour mener les négociations avec le RNI. L’objectif de ces pourparlers était de renforcer la position du PJD et non de parvenir à cette situation où le parti de la lampe est la seule partie lésée. Les membres du secrétariat général se sont interrogés en outre sur la capacité du PJD et du gouvernement de tenir leurs promesses vis-à-vis des citoyens.

– Les fonctionnaires de Poste Maroc observent une grève nationale ouverte le 1-er novembre prochain, accompagnée d’un sit-in devant le siège de cet établissement à Casablanca pour protester contre le manquement de la direction générale à ses engagements pris dans le cadre des accords qu’elle a signés avec les syndicats les plus représentatifs. Dans un communiqué, les fonctionnaires ont précisé que la FDT, la CDT et l’UMT envisagent l’organisation d’autres sit-in et marches de protestation dans le but d’amener la direction à satisfaire leur cahier revendicatif qu’ils considèrent comme très urgent.

AKHBAR AL YAWM AL MAGHRIBIA :.
– Budget 2014: Benkirane demande de se serrer les ceintures. Le gouvernement a opté pour une approche d’austérité dans le cadre de l’élaboration du projet de loi de finances 2014 : les dépenses d’investissements pourraient être réduites de 9,4 milliards de DH tandis que les recettes de l’Etat baisseraient de 6,73 pc, la Caisse de compensation perdrait 5 MMDH et le secteur public perdra 6.000 postes.

– La direction du PJD accuse Abdelilah Benkirane de ne pas avoir respecté le « mandat » que lui a été confié pour gérer les négociations sur la formation du gouvernement Benkirane II. Lors de sa réunion tenue dimanche, les membres du secrétariat général du PJD ont adressé des critiques virulentes à Benkirane, lui reprochant d’avoir agi de manière unilatérale dans le cadre de ses négociations avec le RNI et de ne pas avoir informé la direction du parti des détails de ces concertations.

– Le gouvernement répond aux revendications des promoteurs immobiliers en augmentant le prix du logement des classes moyennes à 7.2000 DH le mètre carré. Le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, déclare que les prix des nouveaux logements varieront entre 600.000 et 800.000 DH.

ASSABAH :.

– Le projet de loi de finances 2014, soumis lundi par le gouvernement à la Chambre des représentants, a alloué 49,3 MMDH aux dépenses d’investissements de l’administration publique et 126 MMDH pour les dépenses des établissements publics. Les dépenses des administrations et établissements publics pourraient enregistrer une hausse de 2,57 pc en 2014 par rapport à l’année en cours et ce, en dépit du slogan de la rationalisation des dépenses scandé par le gouvernement.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *