Revue de presse marocaine du 22/05/2014

0 commentaires, 22/05/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les journaux parus jeudi 22 mai:.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– L’industrie marocaine en manque de punch. L’industrie marocaine vient de boucler un mois d’avril 2014 à somme nulle. Le secteur s’est confiné dans la stagnation de l’activité après deux mois de baisse et un mois de pseudo reprise en ce début 2014. Ainsi, entre une majorité des industriels qui font état d’une stagnation de la production et des ventes par rapport au mois précédent, l’industrie a au moins pu maintenir le rythme au cours de ce quatrième mois de 2014. C’est ainsi que, comparées au niveau de mars, les évolutions de l’activité et du taux d’utilisation des capacités de production sont ressorties en stagnation et donc en forte résilience par rapport au mois précédent. C’est ce qui est à retenir des résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie relative au mois d’avril 2014 publiée par Bank Al Maghrib.

– Lahcen Haddad se retire sans dévoiler les noms de ses détracteurs. Sa candidature au poste de secrétaire général n’ayant pas été consentie par tous les membres du Mouvement populaire, il la retire. Lahcen Haddad vient d’en faire l’annonce à Rabat, lors d’une conférence conjointe avec Mohand Laenser, actuel numéro 1 du parti et seul candidat, pour le moment, au poste de SG du parti de l’épi qui tiendra son 12ème congrès national les 21 et 22 juin prochain. Un mandat que briguera Laenser pour la 4ème fois. Quant à Haddad, il se désiste, selon ses propos, lors de la conférence, « pour mettre fin aux manœuvres de certains partisans désirant semer la zizanie au sein du MP ».

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Driss Jettou dénonce la lenteur dans l’exécution des lois de Finances. C’est pour la première fois dans les annales du parlement que le président de la Cour des comptes expose devant les deux Chambres le bilan des activités de son institution. Driss Jettou a critiqué notamment les hypothèses « imprécises » qui servent de bases à l’élaboration des lois de Finances, ainsi que la faible cadence d’exécution du budget d’investissement. Pour ce qui est de l’efficience de l’exécution des budgets sectoriels, Jettou a été on ne peut clair en affirmant que son institution n’avait reçu ni le rapport des budgets y afférents ni celui du trésorier général du Royaume concernant l’exécution de la loi de Finances.

– HCP: Hausse des prix à la consommation de 0,4pc à fin avril 2014. La faiblesse de l’inflation se confirme mois après mois. Elle ressort à 0,4pc au terme des 4 premiers mois de 2014, après un taux de 1,9pc sur l’ensemble de l’année 2013. Les derniers chiffres du Haut-Commissariat au plan relatifs à l’indice des prix à la consommation (IPC) révèlent pourtant la hausse des prix des principaux produits non alimentaires entre janvier et avril. On note en effet une augmentation de 2,5pc des prix des articles d’habillement et des chaussures, de 2,4pc du transport, de 3,5pc de l’enseignement, 3,2pc des prix des restaurants et hôtels et 1,2pc de ceux du secteur de la santé. Néanmoins, la moyenne a été largement impactée par une baisse de 9pc de l’indice des prix de la communication et de 0,7pc de l’indice des prix des produits alimentaires.

L’ECONOMISTE:.

– Finances publiques: Les mises en garde de Jettou. Le Premier président de la Cour des comptes a présenté, mercredi à la Chambre des représentants, un rapport d’une trentaine de pages qui passe au crible la gestion des deniers publics. Par ce rapport, l’ancien premier ministre Driss Jettou a essayé d’envoyer des messages sur les défaillances dans la gouvernance des finances publiques. D’abord, au niveau de la préparation de la loi de Finances, il y a souvent un déphasage entre les prévisions et les réalisations, sans que le gouvernement ne soit inquiété. Ensuite, la loi de Finances exagère le transfert des crédits et le recours aux charges communes pour alimenter des établissements publics et des comptes spéciaux de crédits non programmés. Ce qui minimise le rôle de la loi de Finances comme outil de prévision et d’autorisation et réduit l’implication du parlement dans le suivi des réalisations des budgets. Sur la vulnérabilité de la dette publique, l’ancien premier ministre a soulevé l’absence de cadre de suivi et d’analyse. L’actuel dispositif ne prend pas en compte les passifs explicites et implicites.

– Les tarifs de la messagerie flambent. Les sociétés de messagerie ont décidé d’augmenter leurs tarifs de 17pc à partir du 1er juin. Les opérateurs justifient cette décision par la hausse de 37pc du prix du gasoil depuis 2012 et l’augmentation de 10pc du SMIG à partir de juillet. La profession prévient qu’elle répercutera les surcoûts générés par l’extension de l’AMO aux soins dentaires et l’indemnité pour perte d’emploi.

L’OPINION:

– La RAM résout la problématique de l’aérien pour Ouarzazate. La destination Ouarzazate, connue et bien appréciée pour ses formidables potentialités naturelles et humaines en matière de production cinématographique, vivait depuis longtemps un problème de taille: la faible fréquence des vols aériens. Le manque de liaisons directes en nombre suffisant a toujours rendu ses atouts difficilement exploitables, constituant un handicap pour l’encouragement et la pérennité de la production cinématographique dans le Hollywood marocain. Souhaitant une amélioration des liaisons aériennes, des producteurs de cinéma ont dernièrement rattrapé les professionnels du tourisme en demandant aux pouvoirs publics, au département concerné et à celui des Finances, de résoudre le problème une fois pour toute. C’est chose faite. Un communiqué de Royal Air Maroc annonce la mise en place du réseau et de la logistique pour le renforcement de la ligne Casablanca-Ouarzazate à partir du 15 juin.

– Echanges de visites familiales: Une famille sahraouie des camps de Tindouf décide de rester au Maroc. Une famille sahraouie des camps de Tindouf, composée de six membres, actuellement au Maroc dans le cadre des échanges de visites familiales entre les camps de Tindouf et les provinces du Sud du Royaume, a décidé de rester dans la Mère-Patrie et quitter ainsi les camps de la honte à Tindouf, fuyant le calvaire qu’endurent les Marocains séquestrés par les milices du Polisario sur le territoire algérien.

LIBERATION:

– De plus en plus de Marocains se voient refuser l’entrée à l’UE. Les ressortissants marocains ne semblent pas être les bienvenus dans les pays de l’Union européenne. En effet, le Maroc figure parmi le top 20 des pays où le taux le plus élevé de refus de visas de Schengen a été enregistré en 2013. Il a été classé à la 4ème place avec plus de 10pc des refus de visas derrière l’Algérie, l’Iran et la Tunisie. L’année 2013 a également enregistré 5.049 cas de refus d’entrée de Marocains contre 3.934 en 2012, soit une augmentation de 28pc. A noter qu’entre 2010 et 2011, 6.517 Marocains se sont vu refuser l’entrée sur le territoire de l’UE, a révélé le dernier rapport annuel d’analyse des risques de l’agence Frontex, chargée de la gestion de la coopération aux frontières extérieures des Etats membres de l’Union européenne.

– L’élection du Maroc au Conseil des ministres arabes de la Santé suscite l’ire d’Alger. Apparemment la diplomatie algérienne n’a qu’une seule et unique obsession, celle de contrarier le Maroc au sein des instances internationales. La dernière manifestation en date de cette obsession a été le fait du représentant d’Alger lors de la réunion tenue à Genève par le bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de la santé en marge de la 67ème Assemblée mondiale de la santé. Elle a consisté à empêcher le Maroc d’être au sein de cette instance pour représenter, avec la Tunisie, les pays d’Afrique du Nord. Mais en dépit de cette opposition farouche de l’Algérie, le Maroc a pu recueillir un large soutien de la part des pays arabes.

AL BAYANE:

– Effets des dernières pluies: Négatifs pour les céréales, bénéfiques pour les barrages. Les dernières précipitations enregistrées un peu partout dans le Royaume ont un double effet sur la campagne agricole et les cultures dites de printemps. Le premier est plutôt négatif puisque la tombée de la pluie en cette période de récolte des céréales augmente le risque d’imbibition des graines et d’altération de la qualité. Le second effet est jugé bénéfique notamment pour la poussée des cultures printanières et l’alimentation des nappes phréatiques et des barrages. Pour les agriculteurs et producteurs des céréales, l’arrivée des pluies en cette semaine est négativement perçue. Pour cause: La moisson sera suspendue le temps que le sol sèche et absorbe l’humidité occasionnée par la pluie.

– Examens du baccalauréat: Plusieurs mesures ont été prises pour consacrer l’égalité des chances et le mérite. Une panoplie de mesures a été prise pour consacrer le principe de l’égalité des chances et le mérite lors des épreuves du baccalauréat, a affirmé mardi le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar. Répondant à une question orale sur les préparatifs du ministère à la veille des examens du baccalauréat, présentée par le groupe fédéral de l’Unité et de la démocratie à la Chambre des conseillers, le ministre a fait savoir que plusieurs dispositions ont été prises pour mettre fin au phénomène de la fraude.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Jettou se dit impuissant à contrôler les déclarations de patrimoine. Dans son exposé présenté mercredi devant le Parlement, le Premier président de la Cour des comptes Driss Jettou a déploré le manque de moyens pour contrôler la quantité importante des déclarations de patrimoine qu’il reçoit (100.000 déclarations). Par ailleurs, Jettou a indiqué que son institution a entamé le contrôle du financement des associations sans fournir plus de détails.

– Pas de hausse dans le budget de Maroc export pour 2014. Mohammed Abbou, ministre délégué chargé du Commerce extérieur, a affirmé que le conseil d’administration de Maroc export, qu’il a présidé, a décidé de ne pas augmenter le budget pour 2014 par rapport à celui de 2013. Abbou a noté que le Centre est financé, depuis 1995, à travers une taxe parafiscale appliquée sur les marchandises importées.

ASSABAH:.

– Jettou met à découvert des dysfonctionnements dans l’Ecole nationale de l’industrie minière. Dans son exposé présenté mercredi devant les deux chambres du Parlement réunies en séance plénière, le Premier président de la Cour des comptes Driss Jettou a affirmé que l’installation de l’Ecole nationale de l’industrie minérale à Rabat a été entachée de dysfonctionnements financiers, soulignant la nécessite d’engager des poursuites judiciaires d’autant que les sommes versées avaient excédé les charges des services réalisés.

– Azzouzi: Le gouvernement n’agit que sous pression. Dans une déclaration au journal, Abderrahmane Azzouzi, secrétaire général de la FDT, a affirmé que les revendications sociales satisfaites par le gouvernement n’atteignent même pas le seuil minimal des attentes, exprimant son regret de voir l’exécutif trahir ses promesses. Azzouzi a expliqué que la FDT, la CDT et l’UMT attendaient une convocation pour un nouveau dialogue aussitôt après le 1er mai, précisant que deux semaines après la dernière réunion, les trois centrales syndicales n’ont décelé aucun signe qui annonce que le gouvernement va encore poursuivre le dialogue.

AL MASSAE:.

– Le groupe PJD à la Chambre des représentants est sorti de son mutisme à l’égard de la convention que la Chambre a récemment conclue avec l’Union européenne visant à accorder un soutien de 3 millions d’euros afin d’améliorer le rendement des parlementaires. Au cours de la réunion hebdomadaire du groupe, tenue mardi, Abdellah Bouanou a affirmé que, conformément aux dispositions constitutionnelles et aux lois en vigueur, le groupe PJD à la Chambre des représentants est opposé, comme il l’a été auparavant, à tout financement étranger des actions des partis et du Parlement.

– Le gouvernement s’apprête à cesser la subvention de tous les produits pétroliers. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance Mohammed Louafa a déclaré que le gouvernement est déterminé à arrêter la compensation de tous les produits pétroliers, y compris le soutien du fuel ONEE, qui sera remplacé par un soutien à la consommation de l’électricité destiné aux catégories défavorisées.

AL KHABAR:.

– Alerte sur les tomates cerises marocaines: Les analyses effectuées n’ont révélé aucune anomalie. Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a affirmé dans un communiqué que les analyses effectuées à ce jour par les services de contrôle, sur les tomates cerises marocaines exportées vers l’Union européennes, au niveau du lieu de conditionnement des tomates cerises et au niveau des fermes de production, n’ont révélé aucune non-conformité.

– Dans un exposé sur les activités des juridictions financières devant les deux chambres du Parlement réunies en séance plénière, le Premier président de la Cour des comptes Driss Jettou a indiqué que les prévisions du gouvernement manquent de réalisme, ajoutant que la faible cadence d’exécution du budget de l’investissement dénote la lenteur au niveau des projets réalisés. 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Les distributeurs de gaz comptent faire grève les 4 et 5 juin prochain. Après l’expiration du délai d’un moi accordé au gouvernement, l’Association marocaine des distributeurs des bonbonnes de gaz a décidé d’observer, à partir de 4 juin, une grève renouvelable de 48 heures. L’Association a justifié sa décision de suspendre la distribution des bonbonnes de gaz, les 4 et 5 juin prochain, par l’échec de toutes les tentatives menées par l’association afin que le gouvernement satisfasse ses revendications.

– Chambre des représentants: Le groupe socialiste évoque des problèmes de la vie quotidienne. Au cours d’une séance orageuse, mardi, le groupe USFP à la chambre des représentants a évoqué la cherté de la vie, l’érosion du pouvoir d’achat des citoyens et la crise qui affecte les secteurs du ciment et du tourisme.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Le gouvernement résolu à cesser la compensation des combustibles. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance Mohammed Louafa a souligné la détermination du gouvernement à arrêter la compensation de toutes les catégories des combustibles, y compris le soutien du fuel ONEE que le gouvernement compte remplacer par un soutien de la consommation d’électricité destiné aux couches défavorisées. Dans sa réponse à une question du groupe PJD à la Chambre des représentants sur l’urgence de la réforme du système de compensation, Louafa a affirmé que son département a présenté un rapport détaillé sur la réforme de la Caisse de compensation devant la commission des finances de la Chambre des représentants lors d’une réunion destinée à la discussion sur le projet de loi de finances pour 2014.

– Le conseil de gouvernement examine le Plan d’action national en matière de démocratie et des droits de l’homme au Maroc. Le processus d’élaboration de ce plan, qui a bénéficié d’un programme d’appui de l’Union européenne, est un processus participatif. Ce plan tend notamment à renforcer le respect, la promotion et la protection des droits de l’homme et développer des programmes spécifiques visant à améliorer la situation des groupes vulnérables au sein du pays.

AL HARAKA:.

– La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a indiqué mardi que 147 cas de viols d’enfants ont été enregistrés en 2012, en progression de 3,52 pc par rapport à 2011, et que 181 des personnes impliquées dans ces crimes ont été poursuivies, soit une hausse de 4,02 pc. En réponse à une question orale du groupe de l’Unité et de l’égalitarisme à la Chambre des conseillers au sujet de « la recrudescence des viols d’enfants », la ministre a déclaré par ailleurs que les données fournies par le ministère de la Justice et des libertés montrent que 56 cas de prostitution de mineurs ont été enregistrés en 2012 (+ 1,82 pc) et que ces cas ont donné lieu à 71 poursuites (+2,90 pc).

– Le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou, affirmé mardi que la migration doit être traitée d’une manière « différente » et doit être vue comme l’un des facteurs qui « apporte un plus aux sociétés ». Intervenant à l’ouverture d’un colloque international sur « l’avenir des migrations transméditerranéennes au-delà des crises », le ministre a souligné que la migration est un phénomène tout à fait normal dans l’évolution de l’humanité et que les réponses qu’il va falloir apporter à cette question sont d’abord humaines, et doivent être différentes. Il a relevé que le Maroc a pris conscience de cette évidence à travers l’adoption d’une nouvelle politique migratoire, initiée par SM le Roi Mohammed VI et fondée sur les recommandations du rapport du Conseil National des Droits Humains (CNDH) pour faire face à une réalité de plus en plus présente au Maroc, devenu au fil des années une terre d’accueil.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Le ferme engagement de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la promotion d’une agriculture solidaire, moderne et à forte productivité s’est, une nouvelle fois, illustré mercredi à travers le lancement par le Souverain dans la région de Tadla-Aila de projets agricoles destinés à valoriser la production agricole, à augmenter le revenu des agriculteurs et à développer la recherche scientifique en la matière. Le Souverain a, en effet, procédé au lancement du projet de réalisation du qualipôle alimentation de l’agropole de Tadla Azilal et de celui relatif à la reconversion, au niveau des terres collectives Oulad Arif (Commune rurale Sidi Aissa, province de Fquih Ben Saleh), des systèmes d’irrigation gravitaires en systèmes d’irrigation localisée « goûte à goûte », pour une enveloppe budgétaire globale de près de 125 millions de dirhams.

– Le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a indiqué mercredi que la réforme des systèmes des retraites à moyen et long termes requiert la mise en place d’un régime bipolaire public/privé qui convergera vers un régime unique, soutenu par des régimes obligatoires et d’autres complémentaires. Dans son exposé qu’il a présenté mercredi sur les activités des juridictions financières devant les deux chambres du Parlement réunies en séance plénière, Jettou a fait savoir que les systèmes de retraite actuels, plus précisément la Caisse marocaine des retraites, souffrent de déséquilibres structurels, ajoutant que les études ont relevé que le total des engagements non couverts des quatre régimes de retraite examinés, actualisé à fin 2011, s’élève à 813 milliards DH.

SAHIFAT ANNASS:.

– Le PJD s’oppose au financement étranger des activités du parlement. Le président du groupe PJD à la Chambre des représentants a souligné qu’en conformité avec les dispositions constitutionnelles et par souci de préserver la souveraineté, son parti était et reste toujours contre tout financement étranger des activités des partis ou du parlement.

– ONDA: L’Europe s’accapare le trafic aérien. L’Europe occupe le premier rang parmi les destinations internationales et nationales desservies depuis les aéroports marocains, représentant 73,44 pc du trafic aérien commercial enregistré dans les aéroports du Royaume, a indiqué l’Office national des aéroports (ONDA), en précisant que 1.528.420 de passagers ont transité par les aéroports du Maroc en avril 2014.

AL ALAM:.

– Le PJD qui, sous l’ère Ghellab, s’était farouchement opposé à la signature d’un accord de coopération avec l’UE prévoyant un financement, n’a pas réagi lorsqu’un accord similaire a été signé lundi dernier qui stipule que la Chambre des représentants bénéficiera d’un appui financier d’une valeur de 3 millions d’euros.

– Les transferts en devises des MRE ont enregistré une baisse de 1,4pc, selon un rapport relatif aux échanges extérieurs durant le mois d’avril dernier. Ainsi, les recettes MRE ont atteint 17,69 MMDH durant les quatre premiers de l’année en cours contre 18,22 MMDH durant la même période l’an dernier.

AL MOUNAATAF:.

– Lahcen Haddad, membre du bureau politique du Mouvement populaire, a annoncé, mardi, avoir décidé de renoncer à sa candidature au poste de secrétaire général de cette formation politique. Cette décision, qui a été prise en vue de  »préserver l’unité et faire prévaloir les intérêts du Mouvement Populaire », intervient en réponse à la volonté des Harakis, des membres du bureau politique et du conseil national, a expliqué Haddad lors d’une conférence de presse.

– Les superficies brûlées par les incendies de forêt ont accusé un recul « significatif » en 2013 durant laquelle quelque 411 incendies ont éclaté touchant 2207 ha, soit 5,35 ha par incendie, contre 8 ha par incendie pendant la période 1996-2012, a indiqué mardi le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Cette moyenne a été de 14 ha par incendie de 1960 à 1995, a précisé le Haut-commissariat dans un communiqué, faisant observer que cette « baisse significative » a été rendue possible grâce aux efforts déployés par les différents départements concernés en matière de surveillance, de détection et d’interventions.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Jettou flagelle les dysfonctionnements financiers du gouvernement Benkirane. Le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, qui présentait le bilan des activités des juridictions au titre de l’exercice 2012 lors d’une séance commune des deux chambres du parlement, a mis en garde contre l’écroulement des régimes des retraites. Jettou a fait savoir que les systèmes de retraite actuels, plus précisément la Caisse marocaine des retraites, souffrent de déséquilibres structurels. Le responsable a affirmé que vu le retard enregistré dans la mise en œuvre de la réforme des retraites, la situation des Caisses ne pourra que s’aggraver davantage, le budget de l’Etat se trouvant dans l’incapacité de résoudre la situation déficitaire des caisses.

– Le projet de loi relatif à la justice militaire constitue une avancée majeure dans le processus de réforme de la justice au Maroc, a souligné, mardi, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi. Dans un exposé sur ce projet de loi devant la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants, M. Loudiyi a affirmé que ledit projet représente « un grand pas en avant et un saut qualitatif » dans le processus de réforme du système de la justice auquel a appelé SM le Roi Mohammed VI.

ATTAJDID:.

– Ramid: Au Maroc on ne peut plus parler aujourd’hui d’enlèvement ou de torture systématique. Intervenant lors de la séance des questions orales concernant le contenu du rapport d’Amnesty International, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé que les violations graves, les enlèvements, la torture systématique et l’impunité n’ont pas de place au Maroc d’aujourd’hui.

– Nouveau plan d’action national dans le domaine de la démocratie et des droits de l’Homme. Ce plan, dont l’examen est prévu ce jeudi lors de la réunion du conseil du gouvernement, est basé sur quatre axes: la gouvernance et la démocratie, les droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux, la protection des droits des minorités et le cadre juridique et institutionnel.

BAYANE AL YAOUM:.

– Le ministre délégué chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a souligné que le projet de loi N 13-108 relatif à la justice militaire constitue une avancée majeure dans le processus de réforme de la justice au Maroc. Dans un exposé devant la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants, Loudiyi a affirmé que ce texte représente « un grand pas en avant et un saut qualitatif » dans le processus de réforme du système de la justice auquel a appelé SM le Roi Mohammed VI.

– La CGEM a réitéré son opposition à la décision du gouvernement relative à l’augmentation du SMIG, annoncée la veille du 1er mai. La CGEM a indiqué que cette décision risque d’avoir des retombées économiques négatives. Lors de la réunion du conseil d’administration de la Confédération, tenu lundi dernier sous la présidence de Miriem Bensalah-Chaqroun, le patronat a considéré que la décision du gouvernement de Abdelilah Benkirane a été prise à des fins politiques, soulignant que l’alourdissement du coût du travail engendré par la hausse du SMIG va forcément grever la compétitivité de secteurs fondamentaux de l’économie marocaine, avec le risque d’une nouvelle aggravation du taux de chômage.

AL ASSIMA POST:.

– Ouverture d’une enquête sur les accusations d’Amnesty International relatives à la torture. Un communiqué du ministère de la Justice et des Libertés, publié mercredi, explique que le contenu du rapport du rapporteur spécial des Nations unies sur la torture et du rapport d’Amnesty International concernant le cas de Ali Aârass, le procureur général du Roi près la cour d’appel de Rabat a dressé, mercredi 21 mai 2014, une requête au juge d’instruction près la 4ème chambre de la même juridiction, pour ouvrir une enquête sur cette affaire afin de vérifier la véracité des informations contenues dans ces rapports et déterminer les responsabilités.

– Driss Jettou, Premier président de la Cour des Comptes, a révélé de graves dysfonctionnements dans la gestion des deniers publics dans des secteurs vitaux. Dans son exposé sur les activités des juridictions financières, présenté mercredi devant les deux chambres du Parlement réunies en séance plénière, Jettou a appelé à la nécessité de procéder à des vérifications et à la reddition des comptes concernant la réalisation de projets entachée par des abus financiers.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *