Revue de presse marocaine du 21/10/2013

0 commentaires, 21/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce lundi 21 octobre:.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Le Maroc salué pour sa lutte contre le blanchiment de capitaux. Le Maroc n’est plus soumis au processus permanent de surveillance de la conformité en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision, prise par le Groupe d’Action financière, prouve que le dispositif national satisfait désormais aux normes internationales.

– Des acteurs de la société civile de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra ont réitéré, samedi à Laâyoune, lors d’une rencontre avec l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, leur attachement au plan marocain d’autonomie en tant qu’unique solution au conflit artificiel autour du Sahara.

– Polémique sur le prix des médicaments. Le débat sur la baisse des prix du médicament ne semble pas encore connaitre son épilogue. Les industriels pharmaceutiques ont sorti un communiqué pour contester leur non-implication par le ministère de la Santé dans l’élaboration du projet de décret, avant que les pharmaciens d’officine n’apportent un démenti.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– La loi de Finances aujourd’hui chez les parlementaires. La masse salariale explose à 103 milliards de dirhams, soit 5 milliards de plus par rapport à l’année budgétaire en cours. Le projet de loi de Finances fixe le budget de la compensation à 35 milliards de dirhams contre 40 milliards dans la loi de Finances 2013. Une enveloppe de 186 milliards de dirhams annoncée pour les investisseurs, répartie entre l’administration publique (49 MMDH) et les institutions publiques (126 MMDH).

– Visite de Christopher Ross dans les provinces du Sud: Une énième tentative de déstabilisation déjouée. A la veille de la visite de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Christopher Ross, dans les provinces du Sud du Royaume, les séparatistes de la chimérique RASD n’ont ménagé aucun effort pour semer la zizanie dans la région. Des tentatives qui sont demeurées vaines puisque M. Ross a eu une série d’entretiens au siège de la Minurso avec les représentants des ONG locales, et qui ont étalé devant le responsable onusien les efforts déployés localement pour propager la culture du respect des droits de l’Homme.

L’OPINION:.
– Blanchiment d’argent: Le Maroc blanchi par le GAFI. Le Groupe d’Action financière (GAFI) a salué les « progrès importants » du Maroc en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (LBC/FT), notant que le Royaume a établi le cadre législatif et réglementaire lui permettant de tenir les engagements pris dans son plan d’action relatif aux défaillances stratégiques identifiées par le GAFI en février 2010.

L’ECONOMISTE:.
– Projet de budget: Le détail des mesures fiscales. Une partie des recommandations des Assises de la fiscalité d’avril dernier est traduite dans le projet de loi de statut actuel. Ils sont exonérés totalement et de manière permanente. Cependant, l’application de cette mesure se fera à titre transitoire. En effet, les grandes exploitations seront imposées selon un échéancier.

– Gouvernement: Le quiproquo de l’investiture. Pas de répit pour Benkirane. A peine constitué, l’équipe gouvernementale est attaquée par l’opposition sur la question de l’investiture. Les deux Chambres reprochent en effet à la nouvelle majorité d’avoir provoqué un bug constitutionnel, celui de ne pas présenter une nouvelle déclaration. Le PJD se défend en évoquant un simple remaniement.

LIBERATION:.
– Croissance en repli et tensions inflationnistes en hausse. Alors qu’elle s’achemine vers les 4,9pc pendant l’exercice en cours, la croissance peinera l’année prochaine à dépasser les 3,7pc de PIB dans le meilleur des cas. Selon le Centre marocain de conjoncture (CMC), la lenteur de la reprise dans la zone euro, en particulier sur les marchés pertinents pour l’économie nationale, ne manquera pas d’avoir des conséquences au niveau national à travers les principaux canaux de transmission que sont la demande adressée au secteur d’exportation, l’afflux d’investissements et les transferts financiers liés au tourisme et à la migration.

– En mal de propositions concrètes, le Polisario sert la même litanie à Christopher Ross. Avant de quitter nos provinces sahariennes ce lundi au terme d’une tournée dans la région, l’envoyé spécial dans la région du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, s’est entretenu samedi dernier avec les autorités locales de Laâyoune, les représentants des populations sahraouies et ceux des associations pro-Polisario.

– Daniel Galvan pourrait purger sa peine en Espagne. Le Conseil des ministres espagnol, réuni vendredi dernier, a tranché dans l’affaire Daniel Galvan Fina en décidant que ce pédophile pourrait purger le reste de sa peine en Espagne au cas où la justice refuserait de l’extrader vers le Maroc. La presse espagnole a précisé que le gouvernement de Rajoy a accepté que Galva, qui été condamné à 30 ans de prison ferme par la justice marocaine pour avoir abusé de 11 enfants, pourrait purger le reliquat de sa peine en Espagne suite à la demande des autorités marocaines.

AL BAYANE:.
– PLF 2014: les grands défis du gouvernement. Maintenant que la procédure d’adoption s’est déroulée comme attendu, le Projet de loi des Finances pour l’année 2014 devrait atterrir cette semaine du moins en principe devant la Commission des finances de la Chambre des représentants, après son adoption par le dernier conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI. On est tout juste à la limite du deadline fixé par les textes réglementaires. Le PLF doit être fin prêt 70 jours avant la fin de l’année, faut-il le rappeler.

– Carburant/système d’indexation partielle: Baisse du prix du « super ». Le prix de vente du « super carburant » est désormais 12,45 dirhams le litre, au lieu de 12,77 dirhams, soit 32 centimes en moins, et ce à partir de mercredi 16 octobre, a annoncé le ministère délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Le Parlement européen vote cette semaine sur trois rapports concernant le Maroc. Le premier rapport porte sur la politique de voisinage avec le Maroc, tandis que le deuxième concerne la politique étrangère et la sécurité commune. Le troisième a trait aux droits de l’Homme dans la région sahélo-saharienne.

– Le gouvernement a déposé la loi de Finances 2014 samedi auprès de la Chambre des représentants. Des sources proches du Chef du gouvernement indiquent que Benkirane veut que le projet de loi de Finances constitue un jalon supplémentaire dans le processus de la consécration de l’édifice démocratique et de la mise en application des réformes.

AL ALAM:.
– Le projet de loi de Finances soulève un tollé bien avant sa présentation au Parlement. Les professionnels du secteur des fruits et légumes s’insurgent contre la décision d’imposer une taxe sur le matériel agricole. La Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation des fruits et légumes (FIFEL) à Agadir a mis en garde contre les répercussions de cette taxe sur le secteur ainsi que sur les petits agriculteurs.

AL ASSIMA POST:.
– Le PJD refuse un nouveau vote de confiance pour le gouvernement Benkirane II. Dans des précisions publiées sur son site électronique, le parti de la lampe souligne que le débat autour de cette question n’a même pas lieu d’exister puisque le remaniement ne donne pas lieu à un nouveau gouvernement, mais à une continuité de l’ancien.

AL HARAKA:
– Des acteurs de la société civile de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra ont réitéré, samedi à Laâyoune, lors d’une rencontre avec l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, leur attachement au plan marocain d’autonomie en tant qu’unique solution au conflit artificiel autour du Sahara.

SAHIFAT ENNASS:.
– L’odeur du pétrole marocain sécrète la salive des compagnies internationales. La compagnie pétrolière britannique Cairn Energy a annoncé son intention d’entamer des opérations d’exploration pétrolière offshore dans les blocs de Foum Draa (150 km au sud-ouest d’Agadir), dont elle détient 50% des parts. Pour sa part, le géant pétrolier américain Komos Energy a signé des accords avec d’autres sociétés en vue de l’exploration pétrolière dans les blocs d’Essaouira Offshore, Foum Assaka Offshore et Tarhazoute Offshore (Agadir).

– Un Algérien écroué pour trafic de psychotropes. La police judiciaire de Rabat a arrêté, la semaine dernière, un Algérien qui gérait des réseaux de trafic de psychotropes à Rabat, Salé et Kénitra, en possession de 30.000 comprimés psychotropes. Le mis en cause a indiqué qu’il entrait au territoire national de manière légale via l’aéroport Mohammed V avant de s’infiltrer clandestinement dans le territoire algérien via les régions orientales et fait acheminer des grandes quantités de comprimés psychotropes qu’il commercialisait avec l’aide de ses complices dans les différentes villes marocaines.

ATTAJDID:.
– L’opposition met en cause la constitutionalité du gouvernement Benkirane II. Les groupes de l’opposition à la deuxième Chambre envisagent de présenter, lundi, une pétition au Conseil constitutionnel sur la constitutionnalité du gouvernement Benkirane II. Cependant, le président du groupe PAM à la Chambre des représentants, Abdellatif Ouahbi, souligne que le recours au Conseil constitutionnel dans cette affaire sera vain vu que cette question ne relève pas de ses prérogatives.

– Le Groupe d’action financière (GAFI) supprime le Maroc de ses listes négatives. Le groupe a salué les progrès importants réalisés par le Maroc en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Le GAFI a également affirmé sa détermination à prendre toutes les mesures requises pour renforcer l’intégrité du système financier du Royaume.

AL KHABAR:.
– USFP: Des militants signent une pétition pour démettre Ahmed Zaïdi. Les membres du Conseil national de l’USFP dans les régions de Tanger-Tétouan et de Sous-Massa-Drâa ont décidé de signer une pétition pour demander la démission d’Ahmed Zaïdi, président du groupe de l’USFP à la Chambre des représentants et du courant « ouverture et démocratie ». Des sources du journal attribuent cette initiative à l’absence de Zaïdi au sit-in organisé par le parti le 5 octobre à Rabat. Pour d’autres sources, cette initiative intervient en raison de l’obstination de Zaïdi de représenter le groupe parlementaire de l’USFP et de conduire un courant s’opposant à ce parti ainsi qu’à sa direction actuelle.

– Course contre la montre de l’opposition pour retirer la confiance au gouvernement Benkirane II. Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants resserrent les rangs pour retirer la confiance au gouvernement qui aurait, selon eux, défier l’institution législative en ne cherchant pas à obtenir la confiance du parlement à travers la présentation et le vote de son nouveau programme.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Boycott de la séance des questions orales: l’opposition divisée. Les groupes de l’opposition ne sont pas parvenus à adopter la même position au sujet du boycott de la séance des questions orales prévue mardi. L’opposition à la Chambre des représentants s’est montrée réticente, tandis que celle à la Chambre des conseillers a décidé de saisir le Conseil constitutionnel, réclamant une nouvelle déclaration gouvernementale.

– Les administrateurs désapprouvent les mesures rigoureuses dans le budget 2014. Le bureau exécutif de l’Union nationale des administrateurs marocains (UNAM) a condamné fermement les mesures rigoureuses évoquées dans la lettre de cadrage pour l’élaboration du projet de loi de Finances 2014. Dans un communiqué, les administrateurs ont mis en garde contre la prise de décisions impopulaires, telles la réforme des régimes des retraites et celle de la Caisse de compensation au préjudice du pouvoir d’achat des consommateurs.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Des sources informées ont indiqué que la répartition du ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville entre Mohand Laenser, secrétaire général du MP, et Mohamed Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS, a suscité une grande confusion dans les rangs de ce secteur, outre la suspension d’importants chantiers.

AL MASSAE:.
– Le discours royal insuffle la vie aux dossiers en suspens à Casablanca. Le bureau du conseil de la ville de Casablanca s’est hâté, dans une action sans précédent, de délibérer sur le sort de plusieurs installations et services communaux sportifs et récréatifs, en vue de résilier les contrats avec leurs exploitants, expirés depuis des mois.

– Le gouvernement espagnol a accordé vendredi son autorisation pour que le dénommé Daniel Galvan Fina, condamné à 30 ans de prison au Maroc pour pédophilie et dont la grâce lui a été retirée, puisse purger le reste de sa peine en Espagne.

– Mezouar inaugure sa première démarche diplomatique avec une visite à Dakar, à Paris et à Madrid. Des sources proches du nouveau ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, soulignent que le choix de Dakar est en parfaite harmonie avec l’orientation de la diplomatie marocaine visant à renforcer les racines africaines du Maroc.

– Le CMC prédit un recul de la croissance économique durant l’année prochaine. Dans son dernier rapport, le Centre marocain de conjoncture (CMC) a indiqué que le taux de croissance n’excèderait pas 3,7 pc, appelant le gouvernement à accélérer le rythme des réformes.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Les séparatistes échouent à fomenter le désordre au Sahara. Depuis l’annonce de la décision du Christopher Ross de visiter les villes de Laayoune et Smara, toutes les parties hostiles au Maroc se sont mobilisées pour déstabiliser les villes sahraouies et fomenter le désordre en vue de les instrumentaliser dans une campagne médiatique contre l’intégrité territoriale. Mais, ces parties ont essuyé un échec cuisant, les actes de vandalisme n’ayant pas été accomplis comme escompté par les sécessionnistes.

– L’opposition conteste lundi la constitutionnalité du gouvernement. Les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont décidé de déposer lundi un recours devant le Conseil constitutionnel, contestant la constitutionnalité du nouveau gouvernement. L’opposition réclame la présentation d’une nouvelle déclaration gouvernementale devant le parlement.

ASSABAH:.
– Nouveaux ministres: insubordination au sein du RNI. Noureddine Lazrak, maire de Salé et l’un des dirigeants du parti de la colombe, a refusé de poser une question orale au ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch, agacé pour avoir su qu’il n’avait pas été proposé dans la liste des ministrables. En revanche, d’autres dirigeants de ce parti ont annoncé leur soutien aux ministres du parti.

– Les salaires dévorent 103 MMDH du budget 2014, soit une hausse de 5 MMDH par rapport à l’année précédente, selon le projet de loi de Finances 2014, qui stipule 18.000 nouveaux postes dans la secteur public.

BAYANE AL YAOUME:.
– Le projet de loi de Finances pour 2014 va être déposé mardi au bureau de la Chambre des représentants. Ce texte prévoit la création de 18.000 nouveaux postes, 5 milliards de dirhams supplémentaires pour les salaires et 35 milliards de dirhams pour la Caisse de compensation.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Le gouvernement Benkirane II met en œuvre l’IPE. Des sources informées ont révélé que le gouvernement a prévu dans le projet de loi de Finances 2014 l’affectation de 500 millions de dirhams à l’Indemnité pour perte d’emploi (IPE). L’exécutif s’était engagé avec le patronat à accorder cette somme sur 3 ans. Pour bénéficier de cette indemnité, les salariés doivent justifier de 780 jours de cotisations, dont 216 durant la dernière année avant la perte de l’emploi.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *