Revue de presse marocaine du 21/04/2014

0 commentaires, 21/04/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiennes parus ce lundi 21 avril:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Le gouvernement, le GPBM et la CGEM adoptent une Charte pour les prélèvements des arriérés et dettes fiscales. Le gouvernement a adopté une nouvelle charte annulant le recours direct aux prélèvements sur les comptes bancaires des contribuables. Entre le délai amiable et l’envoi du dernier avis de recouvrement sans frais, le contribuable dispose désormais d’un délai de 70 jours minimum pour s’acquitter de ses dettes envers l’administration fiscale. Passé ce délai, la procédure d’Avis à tiers détenteur (ATD) peut être enclenchée, selon la nouvelle charte.

– Notariat: Les professionnels appellent au renforcement de la sécurité contractuelle. La sécurité contractuelle et les défis de développement ont été au cœur du colloque international tenu les 18 et 19 avril derniers à Skhirat. Organisé par l’Ordre national des notaires et la Cour de cassation, ce colloque intervient dans un climat tendu entre les professionnels du secteur et le ministère de la Justice et des libertés. En effet, adouls, notaires et avocats ont réaffirmé leur opposition au projet de loi 88-12 régissant le métier d’agents d’affaires rédacteurs d’actes sous seign privé.

AL BAYANE:.

– Visite royale à Dakhla: La proximité, l’unité et le développement régional. SM le Roi Mohammed VI à Dakhla. Une démarche royale qui donne corps aux différents projets de développement humain, d’un côté et du processus d’unité du pays d’un autre côté. Un moment historique pour la ville et sa population qui ont accueilli chaleureusement le souverain. Une occasion également pour préserver les acquis et faire face aux manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale.

– Groupes de la majorité parlementaire: pas d’ingérence dans les affaires des autres groupes. Les groupes de la majorité parlementaire, réunis vendredi à Rabat, pour examiner les moyens requis à un démarrage normal de l’actuelle session de la Chambre des représentants, ont convenu de s’interdire toute ingérence dans les affaires intérieures des autres instances, qu’ils invitent d’ailleurs à aider à débloquer la situation pour un démarrage normal des travaux de la Chambre.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– La majorité met la pression sur l’USFP et mandate Talbi Alami pour une médiation: Le Parlement en panne! Les quatre partis de la majorité gouvernementale se sont réunis pour faire le point sur les répercussions du retard de l’élection des instances d’une première Chambre quasi-paralysée depuis plus de 10 jours. Les groupes parlementaires de la majorité ont tous présenté les listes de leurs groupes et candidats en plus des deux partis de l’opposition, à savoir l’UC et le PAM, alors que les listes de l’USFP et du PI tardent. Le nouveau président de la chambre des représentants fraîchement élu, Rachid Talbi Alami, mène des efforts pour sortir la première Chambre de la situation dans laquelle elle se trouve.

– Avis à tiers détenteur: Un gentlemen’s agreement entre l’Etat et le privé. Un nouveau chapitre dans le recouvrement des créances publiques par voie d’avis à tiers détenteur (ATD) vient de s’ouvrir. En effet, une charte de recouvrement des créances publiques par voie d’ATD a été signée, jeudi dernier à Rabat. Une charte qui vise à rappeler le cadre législatif et opérationnel du recouvrement des créances publiques par voie d’ATD et les garanties dont bénéficient le contribuable en termes d’information, de délais à respecter et de moyens de suspension du recouvrement des créances contestées, ainsi que de garanties administratives complémentaires instituées en faveur du contribuable.

LIBERATION:.

– La diversité religieuse, un vœu pieux au Maroc. Point de diversité religieuse au Maroc. Le Royaume vient d’être classé parmi les pays les moins diversifiés en termes de religion. Il occupe la 231ème place dans le classement du dernier rapport de Pew Resarch Center, un think tank américain qui fournit des informations sur les sujets controversés relatifs aux attitudes et tendances qui influencent les Etats-Unis et le monde. Selon ledit rapport, le Maroc affiche un indice de la diversité religieuse (IDR) de l’ordre de 0,0pc. En effet, près de 99,9pc de la population marocaine est de confession musulmane et moins de 0,1pc sont d’autres religions.

– L’augmentation des prix du blé à l’international risque de grever le budget de la compensation. L’évolution mitigée des cours des matières premières durant cette année ne semble pas avoir fait l’heur des conjoncturistes de la Direction des études et prévisions financières. Alors que ceux du Brent ont marqué une baisse de 1,3pc sur un mois et de 1,7pc sur un an pour s’établir à 107 dollars en moyenne en mars, les cours des principaux produits alimentaires (céréales, sucre) ont, quant à eux, connu un rebond sous l’effet des conditions météorologiques défavorables et des tensions géopolitiques dans la région de la mer Noire.

L’OPINION:.

– Sahara/ONU: Hilale remet un message Royal à Ban Ki-moon. M. Omar Hilale, chargé des fonctions d’Ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Organisation des Nations Unies, a remis jeudi au Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon, un message Royal, en relation avec le dernier rapport sur le Sahara marocain. Au cours de cet entretien, M. Hilale a souligné les fondamentaux du Maroc concernant la question du Sahara marocain, indiquant que « toute sortie de ce cadre serait périlleuse pour l’ensemble » du processus de négociations.

– Remboursement de crédit de TVA cumulé: toutes les PME concernées par une cagnotte de 20MDH. La mise en pratique des dispositions de l’article 247-XXV du code général des impôts de 2014, traduit par l’article 4 de la loi de finances de la même année relatif au crédit de la taxe sur la valeur ajoutée cumulé à la date du 31 décembre 2013, se prépare et le projet de décret y afférent, déjà fin prêt devrait être programmé pour un prochain conseil de gouvernement en vue de son adoption. Il entrera en vigueur dès sa publication au bulletin officiel. Le crédit de taxe résulte de la différence entre le taux de la taxe sur la valeur ajoutée appliquée sur le chiffre d’affaires et celui grevant les coûts de production et/ou de l’acquisition en taxe acquittée des biens d’investissement immobilisables. Le crédit de taxe cumulé éligible au remboursement, au titre de l’année 2014, concerne les entreprises dont le montant dudit crédit de taxe est inférieur ou égal à vingt millions (20.000.000) de dirhams ce qui englobe la quasi-totalité des petites et moyennes entreprises.

L’ECONOMISTE:.

– Butoir TVA: comment se fera le remboursement. L’engagement de remboursement des crédits structurels de TVA est en passe de se concrétiser. Le processus doit commencer par les dossiers dont les créances cumulées au 31 décembre 2013 ne dépassent pas 20 millions de dirhams. Un pas donc vers la mise en œuvre d’une des mesures phares de la loi de Finances 2014, censée soulager la trésorerie des entreprises. A fin 2013, la créance TVA détenue sur le Trésor atteint 17 milliards de dirhams. Le remboursement concernera le crédit TVA remontant au 1er janvier 2004 pour tenir compte de délai obligatoire de l’archivage comptable.

– Avis à tiers détenteur: le gouvernement tient parole. La procédure de l’avis à tiers détenteur (ATD) sera-t-elle mieux encadrée? En tout cas, une charte de recouvrement des créances publiques a été signée, jeudi 17 avril, entre le ministère des Finances, la CGEM, la Douane, la Direction générale des impôts et la Trésorerie générale du Royaume. Le contribuable visé par un ATD sera informé par sa banque et devra s’acquitter de sa dette à l’amiable dans un délai de 60 jours. Il reçoit enfin une dernière notification, lui accordant 10 jours avant l’activation de la procédure d’ATD. En cas d’erreur, l’administration doit rembourser sous 48 heures. Cette procédure ne risque-t-elle pas de profiter beaucoup plus aux tricheurs qu’aux bons contribuables?

ATTAJDID:.

– Cartes des risques: le Maroc élève modèle en Afrique et dans le monde arabe. Le Maroc a maintenu son classement dans l’édition 2014 du classement annuel des risques politiques qu’établit l’américain AON, leader mondial du courtage d’assurance et de management des ressources humaines. Dans un contexte mondial marqué par l’accroissement des risques en tous genre, il s’agit d’un bon cru pour le royaume qui fait office de meilleur élève du continent et de la région arabe. Le classement qui a concerné cette année près de 163 pays, mis à part les Etats-Unis et l’OCDE, mesure le niveau des risques politiques, violences politiques et terrorisme afin de permettre aux entreprises d’évaluer les risques en matière de transferts de devises, changements législatifs, interférence politique dans l’économie locale, instabilité et violence politiques, non-paiement de la dette souveraine et rupture de la chaîne d’approvisionnement.

– El Otmani prévient contre toute glorification des réalisations du gouvernement. S’exprimant lors d’un meeting du parti de la lampe, tenu samedi dernier, Saâd Dine El Otmani, président du conseil national du PJD, a appelé les militants du parti à ne pas glorifier les pratiques et les réalisations du gouvernement, soulignant la nécessité d’adopter une nouvelle approche pour l’évaluation de l’action du parti dans le gouvernement et de procéder à une rupture avec la « pensée traditionnelle ».

AL MOUNAATAF:.

– L’ODT organise une marche populaire en signe de protestation contre la politique antisociale du gouvernement. L’Organisation démocratique du travail (ODT) a organisé, dimanche dernier à Rabat, une marche populaire pour protester contre « l’injustice, l’autoritarisme du gouvernement et la propagation de fléaux sociaux néfastes tels que la corruption, la rente et la culture des privilèges ». Selon le journal, 15.000 personnes ont pris part à cette marche nationale.

– Louardi: la baisse des prix des médicaments ne constitue qu’une partie du chantier de la réforme du secteur de la santé. S’exprimant au cours d’une conférence de presse, jeudi, le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, a souligné que la baisse des prix des médicaments ne constitue qu’une partie du chantier de la réforme du secteur de la santé, ajoutant que le citoyen n’a pas besoin de paroles mais exige des mesures qui renforcent son pouvoir d’achat.

AL HARAKA:.

– Le constructeur français « LH Aviation » va s’implanter au Maroc. Le constructeur français de petits avions de missions « LH Aviation » va s’implanter au Maroc, en ouvrant 10 pc de son capital à un industriel marocain pour 4 millions d’euros, annonce le groupe dans un communiqué.

– Le Sahara est marocain et les droits de l’Homme y sont respectés, comme dans tout le Maroc (journaliste libanais). Le Sahara est marocain et les droits de l’Homme y sont garantis, comme c’est le cas dans tout le territoire marocain, a indiqué l’écrivain et journaliste libanais Khayrallah Khayrallah, ajoutant que la communauté internationale est consciente de cette réalité. Khayrallah a souligné, dans un article paru vendredi dans le journal « Al-Mostaqbal », que « quand on évoque la question des droits de l’Homme dans le Sahara, on doit se rendre à l’évidence que cette terre est marocaine et qu’il y a un projet de solution susceptible de satisfaire toutes les parties, à savoir le plan d’autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine ».

AL ASSIMA POST:.

– Un colloque international préconise l’élargissement de l’autorité des notaires. Les participants aux travaux d’un colloque international sur « la sécurité contractuelle et les défis de développement » à Skhirate ont plaidé pour l’élargissement des compétences des notaires pour comprendre la conclusion des actes de mariage des étrangers.

– Les amazighs appellent à la mise en application des dispositions de la Constitution relatives à la langue amazighe. Des centaines de militants amazighs ont organisé, dimanche à Rabat, une marche pour réclamer la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives à la langue amazighe

AL KHABAR:.

– Chambre des représentants: Talbi Alami devant son premier test. Selon des sources du journal, le nouveau président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, n’est pas en mesure d’ajourner la séance des questions orales en attendant que l’USFP résolve ses problèmes internes. Tabli Alami pourrait être sommé par le Conseil constitutionnel s’il reportait à nouveau cette séance.

– Carrières du ghassoul: Les députés en mission d’information. La commission des infrastructures de base, de l’énergie et des mines à la Chambre des représentants effectue du 22 au 25 avril une mission d’information sur la situation des carrières de ghassoul. Le ghassoul fait l’objet d’une nouvelle stratégie par le gouvernement, visant à réglementer son exploitation, longtemps allouée à la famille Sefrioui.

AL MASSAE:.

– Bonbonnes de gaz: les distributeurs fixent un ultimatum au gouvernement. Les distributeurs des bonbonnes de gaz ont décidé d’accorder au gouvernement un délai d’un mois afin qu’il présente ses propositions pour résoudre les problèmes dont souffre le secteur. Passé ce délai, et au cas où les départements concernés ne répondent pas favorablement à cette demande, les distributeurs de bonbonnes de gaz vont mener une série de grèves, rapporte le journal citant le président de l’Association des distributeurs des bonbonnes de gaz, Mohamed Benjelloun.

– Des sources informées ont révélé qu’Abdelouahed Radi a proposé, samedi, le nom de Driss Lachagar, premier secrétaire de l’USFP, pour la présidence du groupe socialiste à la Chambre des représentants au lieu de Hasna Abouzeid qui a été choisie par la commission administrative du parti lors de sa dernière réunion. Le courant « Ouverture et Démocratie » devrait rejeter cette proposition lors de sa réunion prévue lundi.

AL AHDATH AL MAGHRIBIYA:.

– La troïka syndicale presse le gouvernement d’apporter des réponses aux revendications exprimées dans le mémorandum conjoint. Un communiqué conjoint de l’UMT, la FDT et la CDT a appelé le gouvernement à ouvrir le dialogue afin d’aboutir à un accord collectif à l’horizon du 1er mai.

– USFP: Radi propose Lachgar à la tête du groupe socialiste. Dans une tentative de médiation pour mettre fin à la crise des socialistes au Parlement, l’ancien premier secrétaire de l’USFP Abdelouahed Radi a proposé dimanche de confier la présidence du groupe à Driss Lachgar en remplacement d’Ahmed Zaidi. Une proposition qui, semble-t-il, n’est pas du goût de ce dernier, selon des sources internes.

AL ALAM:.

– Chabat: la bataille contre les orientations du gouvernement continue. Le secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué, lors d’une rencontre organisée vendredi dernier à Salé par l’Organisation du scout marocain, que la bataille continue contre les orientations du gouvernement qui vont à l’encontre des aspirations du peuple.

– La décision de l’UE qui consiste à modifier le régime des prix d’accès des fruits et légumes aux marchés européens continue de susciter les craintes relatives à la perturbation des relations économiques entre le Maroc et l’Union européenne. Les experts s’accordent pour dire que cette décision va avoir des effets néfastes sur les exportations marocaines.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Des centaines d’ouvriers, d’étudiants, de chômeurs, de retraités et de commerçants ont pris part, dimanche à Rabat, à la marche de l’ODT baptisée « Le Printemps Noir ». Le SG de l’ODT, Ali Lotfi, a indiqué dans une déclaration au journal que cette marche a envoyé des messages forts aux responsables.

– Le constructeur français LH Aviation s’implante au Maroc. Le constructeur français de petits avions de missions LH Aviation va s’implanter au Maroc, en ouvrant 10 pc de son capital à un industriel marocain pour 4 millions d’euros. « Après avoir réalisé ses premières livraisons en 2013, « LH Aviation » ouvre 10 pc de son capital pour 4 millions d’euros à l’investisseur industriel marocain, Mohsine Bennani-Karim, qui siégera au conseil d’Administration de l’entreprise française », apprend-t-on de la même source.

BAYANE AL YOUM:.

– Les MRE réclament le droit de vote et de candidature depuis leur pays de résidence. Le Collectif des Marocains du monde a adressé une requête au chef du gouvernement, lui demandant de mettre en œuvre les dispositions de la Constitution, notamment les articles 17 et 18 qui accordent aux Marocains résidant à étranger le droit de vote et de candidature à partir des pays de résidence.

– Le ministre de l’Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki affirme que son département élabore une stratégie nationale d’emploi à caractère régional, qui cadrerait avec la dynamique prévue par la régionalisation avancée. Cette déclaration a été faite lors d’une rencontre sur la régionalisation avancée et l’intégration maghrébine à Meknès.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Des députés USFP accusent Talbi Alami de faire pression sur leur groupe parlementaire. Le groupe parlementaire d’Ahmed Zaidi a accusé Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants, d’avoir pressé des députés pro-Zaidi pour retirer leurs signatures et rejoindre le groupe de Driss Lachgar. Hassan Tarek, membre du groupe pro-Zaidi, a déclaré au journal que le groupe détient un enregistrement d’une conversation téléphonique qui s’était déroulée entre Alami et un député USFP où le premier appelait le second à se joindre au groupe pro-Lachgar. Alami, quant à lui, a indiqué qu’il préférait attendre pour recevoir officiellement ces accusations qu’il a qualifiées de « mal fondées ».

– Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, promet au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane des manifestations massives au 1er mai et d’une victoire lors des élections partielles dans la circonscription de Moulay Yacoub à Fès. Cette menace a été lancée au cours d’un meeting dimanche à Agadir.

ASSABAH:.

– Le 9ème vice-président du conseil de la ville de Rabat, Abdessalam Bellaji (PJD), est accusé d’irrégularités en matière d’octroi de subventions aux associations et d’intervention dans le recrutement de son fils. Bellaji a opposé un démenti. Fathallah Oualalou (USFP), président du conseil de la ville, fait face à des pressions accrues de la part des conseillers PJD afin qu’il retire le point relatif à la démission de Bellaji inscrit à l’ordre du jour de la session du conseil prévue le 28 courant. Selon une source du journal, Bellaji pourrait être démis de ses fonctions vu la possibilité d’obtenir le quorum (44 membres).

– La Douane mène une guerre contre le commerce informel. Les moyens de transport à usage privé importés par des personnes ayant leur résidence habituelle à l’étranger et transportant des marchandises à caractère commercial ne pourront plus bénéficier du régime de l’Admission temporaire à partir du 1er mai 2014.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– Des centaines de séquestrés dans les camps de Tindouf ont adressé une lettre au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon dans laquelle ils ont affirmé que les provinces du sud n’ont besoin d’aucun autre mécanisme pour la surveillance des droits de l’Homme, soulignant que la loi marocaine accorde à l’homme tous ses droits.

– Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération, a déclaré vendredi à Casablanca que le Maroc allait poursuivre sa coopération avec le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon en vue de parvenir à une solution politique basée sur les fondements de la proposition d’autonomie dans le cadre du respect de la souveraineté du Maroc et de son intégrité territoriale.

RISSALT AL OUMMA:.

– Le syndicat du PJD hausse me ton contre Ramid. Le bureau national de la Fédération nationale du secteur de la justice, affiliée à l’UNTM, s’est résolu à recourir à différentes formes de lutte pour défendre les droits des fonctionnaires de la justice, en décidant de porter mercredi des brassards et organiser jeudi des sit-in d’avertissement devant les tribunaux. Le Bureau a également décidé d’organiser, le 6 mai prochain, la conférence de presse qu’il avait auparavant reportée.

– Le DG de l’ONCF, Mohamed Rabie Khlie, a affirmé vendredi que l’Office a réalisé de bons résultats à plusieurs niveaux, notamment, une croissance de 4 pc toutes activités confondues, plus de 38 millions de voyageurs transportés, un volume de 36 millions de tonnes de marchandises acheminées, un taux de satisfaction des clients de 77 pc.

SAHIFAT ANNAS:.

– Saad Dine El Otmani, ex-ministre des Affaires étrangères et de la coopération, affirme que la communauté internationale n’attache plus d’intérêt à l’inscription de la surveillance des droits de l’Homme dans le mandat de la Minurso. El Otmani appuie son affirmation sur le dernier rapport du secrétaire général de l’ONU ban Ki-moon sur le Sahara qui, dit-il, ne prévoit pas d’élargir la mission de la Minurso, mais souligne que le but ultime n’en reste pas moins le contrôle soutenu, indépendant et impartial de ces droits.

– Ahmed Réda Chami, (USFP), menace de quitter le champ politique et le Maroc à cause du traitement qui serait réservé à une grande partie des députés du groupe USFP à la Chambre des représentants qui avaient renouvelé leur confiance à Ahmed Zaidi.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *