Revue de presse marocaine du 20/06/2014

0 commentaires, 20/06/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens nationaux parus ce vendredi 20 juin.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Lancement des concertations autour des futures échéances électorales sur fond de divisions au sein de la sphère partisane. A un an des échéances électorales prévues en juin 2015, l’agitation gagne l’ensemble de la classe politique. Le chef du gouvernement devait rencontrer hier les partis représentés au Parlement en vue d’entamer les concertations et de dégager une vision commune à ce sujet. Mais le débat autour des futures échéances électorales avait commencé bien avant. La déclaration faite par Mohamed Hassad, le 10 juin, devant les parlementaires, a poussé plusieurs partis à s’interroger sur le rôle que le ministère de l’Intérieur est amené à jouer.

– Industrie agroalimentaire : Le contrat programme pour 2015. Bonne nouvelle pour les agro-industriels. Le ministère de l’Industrie s’apprête à lancer une étude pour la définition d’une nouvelle stratégie de développement des industries agroalimentaires et l’élaboration d’un projet de contrat-programme entre l’Etat et les professionnels du secteur. Un appel d’offres vient d’être lancé à cet effet. Cette étude s’inscrit dans le cadre de l’activation du mémorandum d’entente signé le 2 avril 2014 entre l’Etat et la Fédération nationale de l’agroalimentaire (FENAGRI) à l’occasion du coup d’envoi du plan d’accélération industrielle 2014-2020.

L’Economiste.:

– Gestion déléguée: Les dessous du départ de Veolia Maroc. En avril 2013, Veolia Maroc a exprimé son projet de céder la totalité de ses participations dans Redal (Rabat-Salé) et Amendis (Tanger-Tétouan) à Atlas Holding infrastructures, une filiale d’Actis LLP. Mais seules 7 communes rurales ont délibéré en faveur d’Actis, un fond d’investissement anglais. Le délégataire devra respecter la volonté des communes qui sont favorables au rachat du contrat. Driss Jettou, premier président de la Cour des comptes, avait mis en avant, début mai, les dysfonctionnements de la gestion déléguée, qui a fini par « réaliser des bénéficies non mérités ». De même, le contrat prévoit certaines dispositions qui n’ont pas été respectées. Lorsque Veolia Maroc a demandé à partir, il fallait revenir à la case départ pour revisiter le contrat de Redal et arrêter la situation de 1999 à fin décembre 2012. Du coup, le montant de l’écart investissement non réalisé s’élève à 1,2 milliard de DH.

– L’ANRT vient de rendre publique une décision qui chamboulera le marché de l’ADSL. Le régulateur donne à l’opérateur historique un délai de 45 jours pour soumettre une offre technique et tarifaire sur le dégroupage. Si ce dernier ne se conforme pas, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) aura recours à une expertise externe pour déterminer elle-même une offre. Cette décision annonce la fin du monopole dans un marché où IAM détient plus de 99% de parts.

Al Bayane

– La réforme des régimes des retraites à nouveau sur la table : Les syndicats disposent d’un délai d’un mois pour livrer leurs propositions. La réunion de la commission nationale tenue mercredi à Rabat a été marquée encore une fois par la confirmation des divergences des positions et des visions des uns et des autres. Si le gouvernement veut une réforme urgente et séparée de la CMR, les centrales syndicales optent pour une réforme intégrale de tous les régimes de retraites qui doit s’inscrire dans le processus global du dialogue social.

– Femmes Soulaliyates: Organiser les terres collectives. Les femmes soulaliyates ont appelé, mercredi à Rabat, à la révision de l’arsenal juridique organisant les terres collectives, notamment le Dahir datant du 27 avril 1919, et ce, en vue de garantir l’égalité homme/femme en matière des droits garantis aux personnes issues de communes collectives, et à les reconnaître en tant qu’ayants droit sans discrimination aucune. Dans un mémorandum revendicatif, présenté lors d’une conférence de presse organisée par l’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM), elles ont souligné la nécessité de consacrer l’égalité des droits qu’il s’agisse d’accès à la propriété, à l’usufruit et à l’indemnisation, de même qu’elles ont appelé à bénéficier de toutes les initiatives relatives à l’appropriation des terres collectives.

L’Opinion

– Amnesty international refuse de rencontrer des associations de Oued Eddahab-Lagouira : Un parti pris flagrant. Des associations et instances de la société civile de la région Oued Eddahab-Lagouira ont dénoncé avec force le refus d’une délégation d’Amnesty International de les rencontrer, lors d’une visite qu’elle a effectuée récemment à Dakhla pour établir un rapport sur la situation des droits de l’Homme dans la région. L’attitude de la délégation, qui a limité ses rencontres à certaines personnes dont l’opinion est connue d’avance et qui sont à la solde du polisario, consacre la conviction qu’elle est décidée à rédiger son rapport selon une vision singulière et unique, aux orientations politiques déjà connues, soulignent ces associations.

– Les PME en souffrent. Les défaillances d’entreprises inquiètent. Les défaillances d’entreprises au Maroc augmenteraient de 10 pc en 2014. C’est ce qui ressort des dernières perspectives économiques mondiales d’Euler Hermès, ajoutant qu’elles devraient reculer de 8 pc au niveau mondial. « Cela ne signifie pas nécessairement que les entreprises ont totalement retrouvé leur meilleur niveau », estime le patron du cabinet d’études français Wilfried Verstraet. Le nombre de défaillances reste ainsi de 13 pc supérieur à son niveau d’avant la crise de 2008.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Du gaz à Sebou: C’est confirmé. La société d’exploration pétrolière et gazière islandaise Circle oïl a déclaré dans un communiqué la découverte de gaz dans un puits situé sur la licence de Sebou. Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office nationale des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM) confirme l’information signalant qu’il s’agit d’une découverte modeste qui assurera une continuité de la production déjà entamée sur place. Suite à l’évaluation des données sismiques, Circle Oil a identifié un portefeuille de prospects et leads à potentiel pour le gaz biogénique, dont les réserves en place sont estimées à 0,7 milliards de mètres cubes, souligne l’ONHYM.

– L’Office des Changes lance un ultimatum aux entreprises étrangères: Pour travailler au Maroc, il faut s’y installer. Pour l’Office des changes, toute entreprise étrangère attributaire de marchés relatifs aux prestations de services est appelée à procéder à la création de succursales au Maroc. C’est ce qui se dégage de la circulaire n 12/2014 relative au régime applicable aux succursales adressée par l’Office des changes aux intermédiaires agréés. L’Office informe que les succursales imposées sur le plan fiscal comme des sociétés de droit commun peuvent réaliser librement certaines opérations de changes dans des conditions et modalités applicables aux personnes morales résidentes par la réglementation des changes en vigueur.

Libération.:

– Le ministre de la Santé crée la panique parmi les agences de voyages. Même si le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a déconseillé aux Marocains de se rendre cette année en Omra ou en pèlerinage, les annulations restent toutefois très faibles, affirment des patrons d’agences de voyages. Pour les opérateurs, une telle mesure du ministre, arrêtée afin d’éviter une éventuelle contamination de coronavirus en Arabie Saoudite, pourrait avoir un impact négatif sur les structures des entreprises. D’autant plus que cette année, la haute saison coïncide avec le mois de ramadan au cours duquel beaucoup de gens aiment effectuer leur omra. »Si ces personnes annulent leur projet, notre chiffre d’affaires va certainement connaitre une baisse drastique », relève un patron d’agence de voyages à Casablanca.

– Les syndicats appellent à une réforme globale des régimes de retraite. La réforme proposée par le chef du gouvernement entend relever l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans à partir de l’année prochaine dans la perspective de le relever progressivement durant les années à venir à 65 ans, augmenter les cotisations de l’Etat, des employeurs et des employés de deux points et calculer la pension en fonction du salaire moyen perçu lors des dernières huit années de travail au lieu et place du dernier salaire. « Ce sont des mesures injustes », a déclaré Mohamed Bouzakkiri, représentant de la CDT. Le chef du gouvernement avait tenu mercredi une réunion avec les centrales syndicales pour débattre de la problématique de la réforme des régimes des retraites, notamment la Caisse marocaine des retraites.

Assabah.:

– Les secrétaires généraux des cinq centrales syndicales se sont dits opposés aux trois propositions faites par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane pour surmonter la crise des régimes des retraites. Ces propositions ont été énoncées lors d’une réunion, mardi, de la commission nationale chargée de la réforme des régimes des retraites. Miloudi Moukharik a affirmé au journal que son syndicat rejette ces propositions, soulignant qu’il n’est pas toutefois contre l’opération du sauvetage conduite par le chef du gouvernement, pourvu que ce sauvetage ne soit pas prescrit aux dépens des intérêts des fonctionnaires.

– Les dirigeants du PAM ont appelé le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à cesser d’envenimer l’atmosphère politique et mettre un terme à sa campagne hostile qu’il mène contre leur parti. Pour eux, ce sont des conditions pour que le parti du tracteur se prête à s’engager dans les consultations électorales. Au cours d’une conférence, jeudi à Rabat, les leaders du PAM se sont interrogés comment leur parti peut-il souscrire à ces consultations alors que le chef du gouvernement avait mené une campagne venimeuse contre leur parti, en réclamant sa dissolution bien qu’il ait été constitué dans les formes légales.

Al Alam.:

– Mohammed Abbou, ministre délégué chargé du commerce extérieur, déclare que les accords de libre-échange ont ouvert les marchés devant le Maroc mais l’entreprise nationale n’est pas encore parvenue à les percer, rappelant que ces accords couvrent 65 Etats et un milliard de consommateurs en Europe, aux USA, au Moyen-Orient et en Turquie.

– « Les stratégies de l’énergie n’ont pas été accompagnées de réalisations majeures sur le terrain », a indiqué Mohamed Ansari au cours de la séance mensuelle des questions sur la gestion par le gouvernement du secteur de l’énergie et de l’eau.

Al Khabar.:

– Les victimes du Polisario appellent l’ONU à enquêter sur le meurtre de Sahraouis par des armes algériennes. La Coordination des familles des victimes sahraouies du polisario a appelé, mercredi, les rapporteurs spéciaux de l’ONU à intervenir auprès de l’Algérie pour ouvrir une enquête sur la mort de deux Sahraouis en janvier dernier par des tirs de l’armée algérienne.

– L’inspection des finances soumet 680 rapports à la Cour des comptes. Fouzi Lekjaa, directeur du budget au ministère de l’Economie et des finances, affirme que la masse salariale dévore plus de la moitié des recettes de l’Etat et représente 11 pc du BIP.

Assahrae Al Maghribia:

– Les casques bleus du contingent marocain, déployé dans la Province orientale de la République démocratique du Congo et dont le mandat est arrivé à terme, ont été décorés par la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco). Une cérémonie de remise de médailles a été organisée, la semaine dernière, au siège de l’état-major du bataillon marocain à Dungu (Est) au profit de ces soldats de la paix, dont la mission de maintien de la paix et de stabilisation en RDC est arrivée à terme de « manière satisfaisante », indique un communiqué de la Monusco.

– Fiona Woolf, Lord-maire de Londres, a déclaré que les deux journées de sa visite au Maroc étaient fructueuses à bien des égards, précisant lors d’une rencontre avec la presse, tenue mercredi à Casablanca, que le Maroc est un portail pour les investisseurs étrangers dans le continent africain, dans le cadre de la coopération nord-sud et sud-sud.

Bayane Al Yaoum.:

– La Coordination des familles des victimes sahraouies du polisario a appelé, mercredi à Genève, les rapporteurs spéciaux de l’ONU à intervenir auprès de l’Algérie pour ouvrir une enquête sur la mort de deux Sahraouis en janvier dernier par des tirs de l’armée algérienne. Dans une lettre adressée à quatre rapporteurs de l’ONU, la coordination demande à ce que les investigations nécessaires soient menées immédiatement pour élucider les circonstances de ce drame.

– Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rabbah a affirmé jeudi que le gouvernement s’efforce d’améliorer le climat d’affaires au Maroc en prenant toutes les mesures qui s’imposent afin d’attirer plus d’investissements étrangers, notamment dans les secteurs du transport et de la logistique. Intervenant au cours du 18ème congrès annuel de l’association internationale Cargo Partners Network, Rabbah a souligné que le Maroc a, dans ce sens, procédé à la révision des systèmes fiscal et immobilier, des lois réglementant le monde des affaires, notamment la relation entre les secteurs public et privé, et arrêté toutes les mesures susceptibles de faciliter l’investissement. Il a en outre précisé que l’appui de l’investissement dans les domaines du transport et de la logistique constitue une base fondamentale pour le développement des investissements et le renforcement de l’attractivité du Maroc en matière de capitaux étrangers.

Al Haraka:

– Le chef de Voïvode (Région), Piotr Litwa, et le président du parlement de la Silésie (Sud de la Pologne), Andrzej Gosciniak ont affirmé que le Maroc a mené des réformes politiques et économiques qui lui ont conféré une stabilité et font du Royaume un modèle dans la région. Cette déclaration a été faite lors d’une rencontre tenue mercredi à Katowice (capitale de la Silésie située à 260 km au Sud de Varsovie), avec une délégation marocaine conduite par l’ambassadeur du Maroc à Varsovie, Younès Tijani.

– Le port Tanger Med et la zone maritime avoisinante ont accueilli, mercredi, le 7ème exercice national de simulation de lutte contre la pollution marine accidentelle par les hydrocarbures « Simulex 2014 ». Réalisé conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’urgence national (PUN) relatif à la lutte contre la pollution marine accidentelle, cet exercice s’est déroulé sous la coordination du ministère délégué chargé de l’Environnement avec la participation de quelque 150 éléments relevant des différents organismes civils, militaires et paramilitaires concernés.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le PAM approuve le déroulement des prochaines élections sous l’égide du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et appelle ce dernier à abandonner ses attaques. Hakim Benchemmas, président du conseil national du PAM, a déclaré: « Nous ne comprenons pas comment le chef du gouvernement nous invite aux concertations et plaide, en même temps, pour la dissolution de notre parti », ajoutant que le PAM est considéré comme l’un de ceux qui militent pour la normalisation avec la démocratie et partant « on n’a pas d’objection à ce que les prochaines élections se déroulent sous l’égide de Benkirane ».

– Annonce du plan de réforme des régimes de retraite dans quelques semaines et son application est prévue à partir de 2015. Les centrales syndicales rejettent que la réforme soit menée « au détriment des fonctionnaires » qui n’ont rien à voir avec le déficit des caisses de retraite. Le ministre de la Fonction publique et la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdi, indique, par ailleurs, que malgré la mise en œuvre de plusieurs réformes « aucun progrès tangible dans l’éradication de la corruption n’a été enregistré ».

Al Assima Post.:

– Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, s’apprête à accommoder ses différends avec les avocats. Dans un entretien téléphonique avec le journal, Ramid a indiqué que la rencontre tenue, mercredi, avec l’Association des barreaux du Maroc a été consacrée à l’examen de plusieurs questions communes dans l’objectif de trouver une solution aux différends qui n’ont que trop duré entre les deux parties.

– Khadija Merouazi, secrétaire générale de l’Association Al Wassit (Le Médiateur) pour la démocratie et les droits de l’Homme a indiqué que « l’évaluation des politiques publiques de l’Exécutif exige la vigilance de la société civile ». Intervenant lors d’une rencontre de communication organisée jeudi sur l’évaluation des rôles des institutions nationales, elle a jugé impossible de réaliser un progrès sans le développement des prestations des acteurs à travers l’évaluation, le contrôle et la proposition.

Al Massae.:

– Présentant le bilan des opérations d’inspection des finances publiques, lors d’une journée d’étude organisée à la Chambre des représentants sur le contrôle et le suivi des dépenses publiques, l’Inspecteur général des Finances, Benyoussef Sabouni, a relevé que plus de 680 dossiers ont été soumis ces dernières années à la Cour des comptes et que l’inspection générale compte renvoyer à la même institution les rapports élaborés au titre de 2012 et 2013. Selon lui, les dossiers entachés de dysfonctionnements jugés « graves » et exigeant une poursuite judiciaire sont communiqués par le ministre de l’Economie et des finances au ministre de la Justice en vue d’entamer la procédure judiciaire.

– Les cinq centrales syndicales les plus représentatives ont exprimé leur réserve quant au plan du gouvernement relatif à la réforme de la Caisse marocaine des retraites lors de la réunion de la commission nationale chargée de la réforme des régimes de retraite, tenue mercredi à Rabat, selon une source informée. L’UMT a refusé la proposition du gouvernement et présenté une proposition alternative élaborée en commun accord avec la FDT et la CDT stipulant que le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite doit être facultatif et non obligatoire. Les centrales syndicales ont estimé que les fonctionnaires ne sont pas responsables de la situation des Caisses des retraites et que la réforme ne doit pas se faire au détriment des employés, selon une source informée.

Sahifat Annas.:

– Ramid Vs Avocats: Après sept mois de rupture, le ministre de la Justice et des libertés a rencontré, mercredi, des membres de l’Association des barreaux du Maroc, conduite par son président Hassan Ouahbi. La rencontre a été boycottée par les barreaux de Casablanca et de Fès qui ont exigé du ministre de présenter des excuses sur fond de ses sorties médiatiques dans lesquelles il a accusé les avocats de conter des mensonges et de s’opposer à la réforme.

– Le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration présente sa vision pour le sauvetage des caisses des retraites. Lors d’une rencontre nationale sur la modernisation de l’administration, le ministre a proposé de porter l’âge du départ à la retraite à 62 ou 65 ans pour les fonctionnaires de l’administration publique en tant que mesure de sauvetage des caisses de retraite « épuisées ».

Al Mounaataf.:

– Dans la perspective de voir le gouvernement décliner son plan, les syndicats proposent leur vision concernant la réforme des retraites qui ne soit pas nuisible aux droits des retraités. Miloudi moukharik, secrétaire général de l’UMT, déclare: « Nous avons examiné les propositions du gouvernement et préparé les nôtres », qui ne sont pas comme le veut le gouvernement.

– Un accord-cadre de collaboration et d’échange dans les domaines de la protection et de la promotion des droits de l’Homme, a été signé mercredi entre le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et l’ambassade de France à Rabat. L’accord, signé par le président du CNDH, Driss EL Yazami, et l’ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries, vise à formaliser la coopération des autorités françaises avec le CNDH, en se concentrant notamment sur le renforcement des capacités et des connaissances en matière des droits de l’Homme au Maroc, l’appui institutionnel au conseil et l’organisation d’évènements conjoints.

Attajdid.:

– Fiona Woolf, lord-maire de la City de Londres, l’un des centres économiques et financiers les plus importants du monde a affirmé mercredi à Rabat que le Maroc est devenu la porte d’entrée des investisseurs étrangers grâce à son expérience en matière de partenariat avec l’Afrique francophone. Au cours d’une conférence de presse organisée au terme d’une visite de deux jours au Maroc, Mme Woolf a précisé que le Royaume-Uni « pourrait apprendre du savoir-faire marocain dans la région où le Maroc est pionnier ».

– Les participants à une table ronde, organisée par l’Organisation marocaine des droits de l’homme, ont souligné jeudi la nécessité de multiplier les efforts en vue de la sensibilisation et l’éducation à l’importance que revêt l’accès à la justice pour les droits sociaux au Maroc. Ils ont rappelé que la Constitution 2011 comporte des dispositions reconnaissant et prévoyant les droits économiques et sociaux, qui ouvrent la voie aux différentes parties concernées afin de recourir à la justice.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le chef du gouvernement accorde aux centrales syndicales un délai d’un mois pour présenter leurs visions sur la réforme des régimes de retraite, selon une source syndicale qui a ajouté que les responsables des syndicats ont demandé à Benkirane d’inscrire le dossier de la réforme des régimes de retraite dans le cadre du dialogue social, mais le chef du gouvernement a émis sa réserve à l’égard de cette requête sous prétexte que « la conjoncture ne le permet pas ».

– La coalition civile pour la parité compte intenter une action en justice contre Benkirane pour l’ignorance par le gouvernement de son dossier revendicatif, dont la lutte contre la violence à l’égard des femmes. Selon une source du journal, la coalition a tenu une réunion élargie le week-end dernier avec un groupe d’avocats et de juristes, consacrée à l’examen des procédures de défense du dossier de la violence à l’égard des femmes.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane relève l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans à partir de 2015 et à 65 ans dans une seconde étape. Les représentants des centrales syndicales ont annoncé être pour le principe de la réforme mais les trois secrétaires généraux de la FDT, de la CDT et de l’UMT, respectivement Abderrahmane Azzouzi, Noubir Amaoui et Miloudi Moukharik, ont souligné que la facture de cette réforme ne doit pas être payée par les employés.

– L’Association nationale de producteurs de viandes de volailles au Maroc tire la sonnette d’alarme. Un responsable de l’association a révélé que plus de 150 millions de poussins sont vendus dans le marché noir dans les villes marocaines en l’absence du contrôle des couveuses et des usines d’aliments pour volailles, notant qu’au Maroc il n’y a que 21 abattoirs légaux.

Rissalat Al Oumma.:

– La commission technique mixte chargée de fixer les quotas de production du blé national subventionné a fixé, lors de sa réunion tenue mardi dernier, les quotas mensuels pour chaque minoterie au titre du deuxième semestre 2014, et ce, conformément à la circulaire ministérielle du 15 juin 2001 qui a été amendée et complétée le 19 juin 2003, indique un communiqué du ministère des Affaires générales et de la gouvernance.

– Xavier Rolet, directeur général du Groupe de la Bourse de Londres, a indiqué, lors d’un point de presse, que les conventions de partenariat signées entre le Groupe de la Bourse de Londres et la Bourse de Casablanca visent à coupler les deux pôles de liquidité et ouvrir l’accès à un réseau financier plus large dans plusieurs pays africains, ajoutant que « dans le cadre de ce partenariat unique, nous allons associer nos forces pour ouvrir l’accès à d’autres partenaires africains via la Bourse de Casablanca dans le cadre des relations bilatérales étroites ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *