Revue de presse marocaine du 19/11/2014

0 commentaires, 19/11/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus mercredi 19 novembre.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Le peuple marocain célèbre l’anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa. Le peuple marocain et la Famille Royale célèbrent, mercredi, l’anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, connue pour son engagement fort au service de la cause de l’environnement dans ses dimensions affectives portées à l’Homme et à la nature.

– « Le Maroc a réussi le plus grand plan d’électrification rurale en Afrique », a affirmé Jean-Louis Borloo, ancien ministre français de l’Ecologie, de l’énergie et du développement durable. Dans un entretien accordé au journal, Borloo a par ailleurs souligné que « SM le Roi est complètement pour le développement de l’Afrique et a une vraie vision et une politique africaine claire ».

– Immobilier: un troisième trimestre en berne. Le volume des transactions a baissé de 15,1%, toutes catégories de biens confondues, par rapport au deuxième trimestre 2014, selon la dernière note publiée par Bank Al Maghrib sur l’indice des prix des actifs immobiliers. Un recul dû à une baisse de 16,7 des ventes d’appartements et de 15,3% des maisons.

Aujourd’hui le Maroc.:

– FMI: le Maroc gagne du terrain. « La solidité des fondamentaux économiques et une mise en œuvre des politiques économiques volontaristes ont contribué à stabiliser l’économie en dépit des vents contraires », a commenté Jean-François Dauphin, le chef de la mission de consultation du FMI pour le Maroc. La croissance du PIB devrait baisser à environ 3% en 2014, selon lui. Par contre, l’inflation demeure faible, les réserves de change réalisent un trend baissier et le déficit des transactions extérieures courantes devrait avoisiner 6% du PIB, affirme la même source.

– Benkirane à Marrakech, son oral reporté chez les conseillers. La Chambre des conseillers a annoncé le report à une date ultérieure de la séance mensuelle consacrée aux réponses du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane aux questions relatives à la politique générale. Initialement prévue mercredi, cette séance devrait être consacrée aux « enjeux de l’investissement et défis de la préservation de la compétitivité de l’entreprise et du pouvoir d’achat des citoyens ». Ce report semble avoir été décidé en raison de la participation du chef du gouvernement au Sommet international de l’entreprenariat à Marrakech.

Assabah.:

– Au milieu de la crise, Benkirane augmente les « primes » des cadres des Finances. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a entériné l’augmentation de 3 milliards de centimes les crédits autorisés aux indemnités des cadres du ministère de l’Economie et des finances. Ainsi, les dépenses du compte d’affectation spéciale intitulé « Masse des services financiers » passent de 320 millions de dirhams prévus dans la loi de finances 2014 à 350 millions de dirhams dans le PLF 2015.

– Après avoir cessé d’approvisionner le marché pendant plusieurs jours, les distributeurs de gaz menacent de renforcer leur contestation. Mohamed Benjelloun, président de l’Association marocaine des distributeurs de gaz indiquent que certains d’entre eux, à bout de patience, menacent d’augmenter de 4 DH le prix d’une grande bouteille de gaz sans consulter le gouvernement.

Assahra Al Maghribia.:

– SAR le Prince héritier Moulay El Hassan a présidé, mardi au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, la finale de la Coupe du trône de football, saison 2013-2014, remportée par le FUS Rabat en battant la Renaissance sportive Berkane (2-0).

– Jean-François Dauphin, chef de la mission de consultation du Fonds monétaire international (FMI) pour le Maroc, a indiqué lundi à Rabat que la solidité des fondamentaux économiques et une mise en œuvre des politiques économiques volontaristes ont « contribué à stabiliser l’économie, en dépit des vents contraires ». Dauphin a, par ailleurs, souligné l’urgence de réformer le système des retraites « pour en préserver la viabilité ».

Libération.:

– Les tortionnaires du Polisario reçus avec les honneurs en Espagne. L’Association sahraouie de défense des droits de l’Homme (ASADEDH) a dénoncé la présence en fin de semaine dernière à Madrid de dirigeants du Polisario qui font l’objet d’enquêtes pour torture de la part de l’Audience nationale, et ce sans avoir été inquiétés outre mesure ou interpellés par les forces de l’ordre. L’ASADEDH et trois de leurs victimes, rappelle-t-on, avaient déposé, le 14 décembre 2007, une plainte pour génocide et torture contre 29 tortionnaires du Polisario dont certains étaient présents à Madrid, en l’occurrence le représentant du Polisario à Alger, Brahim Ghali et le coordinateur avec la Minurso, Mohamed Haddad.

– La HACA planche sur le PLF 2014. La Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) vient de publier un rapport sur la couverture du projet de loi de Finances 2014 dans les médias audiovisuels. Il s’agit d’une description et d’une analyse des contenus et formes de couverture réservés par les médias audiovisuels, publics et privés, au processus de discussion et d’adoption par le Parlement du PLF. Ce rapport qui fait la comparaison -en ce qui concerne certains programmes- avec la couverture médiatique des mêmes médias du PLF 2013, couvre les « journaux d’information » et les « magazines de débat et d’information » diffusés sur 70 jours (du 23 octobre 2013 au 31 décembre 2013), soit un total global de 46 heures de ce type d’émissions, précise un communiqué de la HACA.

L’Opinion.:

– Indemnité pour perte d’emploi: les salariés passeront à la caisse. Prévue pour entrer en vigueur le 1er décembre 2014, la loi n 03-14 modifiant et complétant le dahir portant loi n 1-72-184 du 27 juillet 1972 relatif au régime de sécurité sociale, prévoyant l’octroi aux assurés de la Caisse nationale de sécurité sociale d’une indemnité pour perte d’emploi, sera complétée par un décret modifiant le décret n 2-01-2723 du 1er mars 2002 relatif à la part de contribution obligatoire due à la CNSS. Les dispositions du projet de décret modifiant l’article 2 du décret de mars 2002 prévoient de porter la part de contribution due à la CNSS, organisme en charge de servir les dépenses afférentes aux indemnités à court terme, de 1% à 1,57% du salaire mensuel global du salarié.

– Les camps de Tindouf vivent au rythme des protestations et de vives tensions. Les camps de Tindouf, sur le sol algérien, vivent au rythme de protestations et de manifestations et dans un climat de vive tension, une situation qui a poussé le Polisario à renforcer le blocus imposé à l’ensemble des camps, a averti lundi l’Alliance marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’Homme. Dans une lettre adressée au Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, l’ONG appelle à « une intervention urgente pour mettre fin aux violations et abus subis par les manifestants dans les camps de Tindouf de la part des milices du Polisario et des forces algériennes », pour libérer les séquestrés et leur garantir leur droit à la liberté de mouvement et d’expression.

L’Economiste.:

– Global Entrepreneurship Summit : Un air du « Gatt » à Marrakech. En accueillant et en organisant le Sommet global de l’entreprenariat (GES), le Maroc renoue avec la tradition des grandes conférences internationales. Dans un environnement géopolitique plutôt tendu, ce rendez-vous est une marque de confiance au Royaume, et un énième certificat international de stabilité de la part de ses partenaires stratégiques, les Etats-Unis, en l’occurrence.

– L’accord de libre-échange entre les Etats-Unis et le Maroc, l’un des vingt accords que nous avons signés à l’échelle mondiale, est la pierre angulaire de nos relations commerciales qui ont considérablement augmenté le commerce dans les deux sens, a affirmé le vice-président des USA, Joe Biden, dans un entretien accordé au quotidien « l’Economiste ». « Depuis notre Accord de libre-échange entré en vigueur en 2006, le commerce global entre les Etats-Unis et le Maroc a augmenté de plus de 300 pour cent », a affirmé le vice-président américain.

– Le FMI croit aux hypothèses du projet de budget. Le Maroc se porte bien. C’est le constat que dégage l’équipe d’experts du FMI après deux semaines de consultations menées auprès des différents acteurs publics et privés. L’équipe conduite par Jean-François Dauphin dans le cadre de l’article IV s’est attelée à l’examen des politiques ciblant le redressement des fondamentaux et la revue de la ligne de précaution et de liquidité (LPL). Seuls points d’ombre, l’urgence de la réforme du système des retraites et la poursuite de l’assainissement du climat des affaires.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– La terreur suscitée par la fuite de l’enfer des camps pousse le « Polisario » à l’arrestation de sahraouies qui brisent le mythe de l’asile. Après le scandale de « Mahjouba », la jeune « Dayrate M’Barek » contacte sa famille espagnole lui demandant de la sauver de l’enfer des camps de Tindouf.

– Des instances civiles à Rabat font pression afin de faire d’Ouarzazate le chef-lieu de la région de Darâa Tafilalt. Les représentants de la coordination pour une régionalisation démocratique à Ouarzazate, de la coordination de Zagora et de la coordination de Tinghir ont déposé, en début de semaine, sur la table du Chef du gouvernement, un mémorandum comportant des statistiques et données sur la place pionnière qu’occupe la zone de Draâ dans la région de Draâ-Tafilalt. Ce mémorandum souligne que le chantier de la régionalisation avancée est une occasion historique pour réhabiliter la région.

Al Khabar.:

– L’Alliance marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’Homme souligne que les camps de Tindouf, se trouvant sur le territoire algérien, vivent au rythme de protestations, de manifestations et d’un grave climat de tension, poussant le « Polisario » à renforcer le blocus qu’elle impose à tous les camps. Dans une lettre adressée au Secrétaire général des Nations unies M. Ban Ki-moon, cette ONG appelle à « une intervention urgente pour mettre fin aux violations et abus subis par les manifestants dans les camps de Tindouf de la part des milices du Polisario et des forces algériennes », pour libérer les séquestrés et leur garantir leur droit à la liberté de mouvement et d’expression.

– Ahmed Herzenni, chercheur en droits de l’Homme et ex-président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), souligne que le Maroc a franchi des étapes avancées sur la voie de la consécration de la culture des droits de l’Homme. Herzenni s’exprimait lors d’une conférence sous le thème « Droits de l’Homme au Maroc – Etat des lieux et Perspectives », tenue lundi à Safi.

Attajdid.:

– Le déficit commercial poursuit sa tendance baissière s’établissant à -159,7 milliards de DH fin octobre 2014, contre 169,1 milliards de DH au cours de la même période de 2013, soit une baisse de 5,6 pc et une valeur de 9,4 milliards de DH. De même, la moyenne de la couverture exportations et importations a connu une amélioration de 3,4 points, atteignant, ainsi, 50,8 pc contre 47,4 l’année écoulée, selon des données de l’Office des changes.

– Hausse des prix des titres fonciers de 1,4 pc au cours du troisième trimestre de l’année 2014. Une note de Bank Al Maghrib et de l’Agence Nationale de la Conservation Foncière, du Cadastre et de la Cartographie attribue cette hausse à l’augmentation du prix du foncier de 4,3 pc, du prix des locaux commerciaux de 0,8 pc ainsi qu’au recul des titres de l’habitat de 0,2 pc en comparaison avec le deuxième trimestre.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– L’opposition défend les promoteurs immobiliers. Les partis de l’opposition ont présenté un amendement au projet de loi de Finances 2015 visant à faire perdurer l’exonération fiscale dans le secteur du logement social dont bénéficient les promoteurs immobiliers. Le PLF 2015 appelle à mettre fin à l’exonération de la TVA réservée aux crédits immobiliers et aux crédits spéciaux à la construction.

– Le projet du Code de procédure civile met-il en péril la profession d’avocat? La mouture élaborée par le ministère de la Justice et des Libertés suscitent beaucoup de débats juridiques. L’avocat Abdelkabir Tabih a indiqué que le boom qui caractérise actuellement la scène juridique sur plusieurs plans, notamment le plan législatif, ne relève guère du luxe intellectuel mais a été dicté par la nécessité de mettre en œuvre des dispositions du dialogue national sur la réforme globale du système de la justice.

Al Massae.:

– Les opposants d’Aziz Rabbah se retirent de la session du conseil de Kénitra consacrée au budget, en protestation contre la confidentialité des travaux. Les conseillers qui se sont retirés ont exprimé leur profond regret après que le bureau dirigeant du conseil communal, présidé par Aziz Rabbah, ait décidé de confisquer le droit des citoyens locaux de poursuivre les travaux de cette session.

– Un milliard de mètres cubes d’eaux souterraines sont consommées annuellement au Maroc. La ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal, a affirmé, lors d’une rencontre avec la presse, que la situation est préoccupante à cause de la consommation effrénée des eaux souterraines, ce qui rend nécessaire la recherche d’autres alternatives et la mise en place d’une nouvelle politique pour accompagner la demande croissante pour cette source vitale et appuyer la politique de construction des barrages.

Al Alam.:

– Le gouvernement Benkirane détourne les attributions du Conseil de la concurrence. Des experts voient que le gouvernement a vidé plusieurs lois de leur contenu économique et commercial, profitant du vide administratif du Conseil de la concurrence dont les missions des membres de son conseil administratif avaient pris fin en octobre dernier. Le président du Conseil, Abdelali Benamour, a indiqué que la fixation des prix est une exception, et la concurrence demeure la règle.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le bureau politique de l’USFP, qui a tenu lundi sa réunion hebdomadaire, a exprimé sa fierté du message de condoléances royales suite au décès d’Ahmed Zaidi. Par ailleurs, le bureau politique a condamné l’orientation prise par le projet de loi de Finances imposée par le PJD et qui porte atteinte au pouvoir d’achat des citoyens.

– La Fédération nationale des commerçants du carburant récupère 150 millions de dh d’impôts recouvrés illégalement par le gouvernement. Certains membres de cette Fédération avaient refusé de façon catégorique le paiement de ces impôts. Selon la proposition du gouvernement, celui qui présente le document de paiement récupère directement le montant payé du gouvernement.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *