Revue de presse marocaine du 19/09/2014

0 commentaires, 19/09/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus vendredi 19 septembre:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– SM le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi à Tétouan, au lancement d’importants projets d’infrastructures. Le Souverain a ainsi lancé les projets de réalisation de la voie « Ceinture verte », de reconstruction du pont de Bouanane sur Oued Martil, de construction de deux marchés de proximité aux quartiers Khandaq Zerbouh et M’hannech et d’aménagement de huit terrains de sport, pour une enveloppe budgétaire prévisionnelle de plus de 340 millions de dirhams (MDH).

– Renforcement de la gouvernance: l’ICPC et l’institution du Médiateur font cause commune. Dans le cadre de l’évaluation du projet mis en œuvre par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) dans le but de consolider les capacités de certains acteurs institutionnels au Maroc, une rencontre de concertation a été organisée jeudi à Rabat. L’objectif était de faire le point à mi-parcours sur l’état d’avancement de ce projet et examiner les moyens de renforcer l’intégrité et lutter contre la corruption. Dans ce sens, Abdeslam Aboudrar et Abdelaziz Benzakour, respectivement présidents de l’Instance centrale de prévention de la corruption et de l’institution du Médiateur, ont proposé la mise en place d’un portail interactif en ligne qui a pour but d’orienter les citoyens et de rapprocher davantage les deux instances de la population.

– Infrastructure: quatre zones logistiques pour la région de Rabat-Salé. Les grands axes du schéma régional de la logistique pour la région de Rabat-Salé-Zemmour Zaer viennent d’être dévoilés. La région abritera quatre plateformes logistiques sur 245 ha. Objectif: réduire de 5 milliards de DH les coûts logistiques et améliorer le rendement et la productivité des entreprises. La réorganisation de la logistique dans la région devrait également permettre de désencombrer les centres urbains, réduire les effets de la circulation des poids lourds en périmètre urbain et déplacer les entrepôts vers les zones logistiques.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Révision des listes électorales. Un projet de loi relatif à la mise à jour de l’Instance électorale nationale en révisant les listes électorales établies à fin mars 2014 a été soumis au gouvernement. S’il est approuvé, ce texte permettra, entre autre, aux instances politiques de supprimer des noms de listes électorales. Ce projet, et c’est une première, permettra de procéder à toutes les opérations d’inscription ou de transfert d’inscription sur un site internet.

– L’enseignement supérieur à l’heure de l’évaluation. Qu’ils soient dans le privé ou le public, tous les établissements d’enseignement supérieur seront désormais sous la loupe de l’Agence nationale d’évaluation et de garantie de la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Une loi relative à cette agence vient d’être publiée au Bulletin officiel. Cette agence a pour mission d’effectuer pour le compte de l’Etat des évaluations du système de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Elle doit aussi évaluer les filières de formation en vue de l’obtention ou du renouvellement de l’accréditation, évaluer les activités des centres d’études doctorales et dresser le bilan des formations et des travaux de recherche réalisés dans ces centres.

Al Bayane.:

– Lutte contre le trafic de drogue: Le Maroc prend l’Afrique à témoin sur les basses manœuvres algériennes. La lutte contre le trafic des drogues constitue une priorité de l’agenda des autorités marocaines. C’est ce qui ressort du rapport adressé par le gouvernement marocain à la 24ème réunion d’Addis-Abeba qui regroupe les chefs de services chargés au plan national de la lutte contre le trafic illicite des drogues en Afrique. Le rapport a pris à témoin les participants représentant les divers Etats africains de la recrudescence du trafic des comprimés psychotropes en provenant de l’Algérie

– Projet de la centrale thermique de Safi: Signature de contrats d’investissement d’un montant de 2,6 milliards de dollars US. Dotée de technologies de pointe, utilisées pour la première fois en Afrique, cette centrale, la plus grande au Maroc, assurera une production annuelle couvrant environ 25 pc de la demande nationale en électricité d’ici 2018, pour une puissance globale de 1.386 MW.

– Mustapha Ramid reçoit une délégation d’Amnesty international (AI). Le Maroc s’est doté en 2011 d’une Constitution qui constitue un saut qualitatif en matière de consécration des droits et des libertés, a affirmé le ministre de la Justice et des libertés, qui recevait à Rabat une délégation d’AI. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre du dialogue ouvert entre le Maroc et AI portant sur les domaines des droits de l’Homme et des libertés publiques et sur plusieurs dossiers soulevés par l’organisation dans son dernier rapport au sujet du Royaume.

– M’barka Bouaida: Partie directe dans le conflit du Sahara, l’Algérie doit « s’impliquer » dans la recherche d’une solution. Le plan d’autonomie présenté par le Maroc et qui a été qualifié de sérieux et crédible par la communauté internationale, constitue la « meilleure solution » pour résoudre ce conflit, a affirmé la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M’barka Bouaida dans un entretien accordé à l’agence « EFE », en marge de sa participation à Madrid à la Conférence ministérielle sur la stabilité et le développement en Libye.

L’Economiste.:

– Après les régions, les communes. En prévision des prochaines élections, le ministère de l’Intérieur a remis aux partis politiques un avant-projet de loi organique sur les communes. Ce dispositif, destiné à asseoir une nouvelle organisation territoriale, vise à réviser l’ancienne charte communale. L’un des chapitres importants du projet et qui retient l’attention des politiques concerne les attributions des présidents des communes.

– Projet de loi de finances: Un conseil décisif du patronat. Le conseil d’administration de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), qui se tient ce vendredi après-midi, sera largement dominé par les questions fiscales au moment où les préparatifs de la prochaine loi de finances s’accélèrent. Pour la CGEM, la priorité des priorités pour le budget 2015 est la réforme en profondeur de la TVA et le lancement de son universalisation afin d’éviter les ruptures de chaîne qui créent tant de difficultés aux entreprises.

Al Haraka.:

– Le cadre décennal de programmation relatif aux modes de consommation et de production durables « 10 Years Framework of Programs » (10 YFP), relevant des Nations unies, a retenu, dans le cadre de l’opérationnalisation de son programme « Tourisme durable », le ministère du Tourisme en tant que « Co-Lead » pour un mandat de 4 ans. La candidature du ministère du Tourisme a été sélectionnée entre 8 manifestations d’intérêt exprimées par des gouvernements, des organisations non gouvernementales (ONG) et des agences de l’Organisation des Nations unies (ONU), a indiqué le ministère dans un communiqué.

– Deux militantes des droits de l’Homme issues des provinces du sud du Maroc ont dénoncé, mercredi devant le Conseil des droits de l’Homme à Genève, « le siège inhumain » imposé depuis des décennies aux femmes dans les camps de Tindouf. S’exprimant au cours d’une séance plénière du conseil, les deux militantes ont incité l’instance onusienne à accentuer la pression sur les autorités algériennes en vue de garantir aux populations des campements leur droit fondamental de mouvement et de circulation. « Les campements de fortune, érigés dans le sud algérien et contrôlés par le polisario, sont devenus une immense prison à ciel ouvert où la population est totalement privée de la liberté de mouvement et d’expression », a déclaré Amina Laghzal, militante associative à Laâyoune.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Lachgar: Le gouvernement Benkirane n’a pas tenu ses promesses. Intervenant mercredi au cours d’une émission sur 2M, le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a estimé que le gouvernement Benkirane avait failli à plusieurs de ses engagements, notamment à « l’approche participative ». « N’exigez pas de l’opposition qu’elle soit plus croyante que ceux qui vont superviser les élections », a-t-il dit.

– L’Union nationale des administrateurs marocains s’est élevée contre le projet de Benkirane relatif aux caisses de retraite et a exhorté le Conseil économique, social et environnemental à le rejeter. Un communiqué de l’Union a souligné que les retombées de la prétendue reforme, si appliquée, seront préjudiciables au corps des administrateurs plus qu’aux autres catégories de cadres relevant de l’administration territoriale.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le Collectif civil pour la défense de l’indépendance du pouvoir judiciaire demande de ne pas publier les sanctions prononcées à l’encontre des magistrats jusqu’à ce qu’elles soient définitives. « L’indépendance du juge n’aura aucun sens s’il a toujours l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de lui et s’il vit dans la peur de poursuites disciplinaires, en l’absence de toutes garanties juridiques lui permettant de se protéger contre les abus », souligne le Collectif dans un mémorandum présenté jeudi à Rabat. Le Collectif a également exigé que les audiences disciplinaires des magistrats soient publiques.

– Grandes lignes du projet de loi de finances 2015: Le gouvernement s’apprête à lever la subvention du gasoil. Des sources ont révélé au journal que le gouvernement s’oriente vers la levée totale de la subvention du gasoil à partir de janvier 2015 si les prix des carburants continuent sur leur trend baissier.

Al Massae.:

– Le ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile, El Habib Choubani, a indiqué, jeudi à l’occasion des travaux de la commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, que le dossier de financement des associations de la société civile est « opaque ». Mais, a ajouté Choubani, le plus important pour le gouvernement est que la discussion est engagée sur ce dossier et qu’il existe une réelle volonté de coopérer avec tous les acteurs.

Al Alam.:

– Le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué mercredi sur le plateau de 2M que les partis de l’opposition boycotteraient les prochaines échéances si le gouvernement ne répondait pas à leurs revendications. Chabat a mis en garde contre l’attitude du chef du gouvernement qui « ne prend l’avis ni des partis de l’opposition ni de ceux de la majorité » en ce qui concerne les grands dossiers.

– Les indices de la sécurité routière s’améliorent. Le Comité national de prévention des accidents de la circulation a indiqué que le bilan provisoire des accidents de la circulation pour le mois de juillet dernier fait état d’une régression importante du nombre des morts sur les routes (qui a chuté de 17,24 pc) et du nombre des blessés (-15,15 pc)

Assabah.:

– Les présidents des régions accusent Benkirane d’enfreindre la Constitution. Dans un mémorandum adressé au ministre de l’Intérieur, ces présidents ont estimé que l’article 110 de l’avant-projet de loi organique relatif à la région, qui prévoit la possibilité d’adopter une loi fixant les modalités de transfert des attributions à la ou les régions, est une disposition « anticonstitutionnelle ».

– Les investisseurs touristiques réclament l’exécution de la Vision 2020. Leila Haddaoui, présidente de l’Association nationale des investisseurs touristiques (ANIT), a dévoilé, lors d’une conférence de presse, la feuille de route mise en place par les acteurs du secteur pour un accompagnement actif de la mise en oeuvre de la Vision 2020. Haddaoui a évoqué une batterie de mesures qu’elle a jugées importantes, dont la prime d’investissement, les incitations fiscales et la révision de la charte d’investissement.

Al Mounaataf.:

– Le Maroc dénonce à Genève la flagrante implication de l’Algérie dans le différend autour du Sahara. Le chargé d’affaires du Royaume à Genève, Hassan Boukili, a expliqué que l’acharnement de l’Algérie sur le Maroc et son Sahara procède de ses complexes à l’égard du Royaume, de l’authenticité de son histoire et de ses institutions séculaires, du caractère pionnier de ses réformes démocratiques, de sa stabilité et son unité nationale, et surtout de la force de frappe de son initiative d’autonomie aux provinces du sud.

– Le secrétariat général du Front des forces démocratiques (FFD) a averti, dans un communiqué, contre le risque de rechercher des équilibres financiers aux dépens des équilibres de la société. Pour ce parti, le gouvernement manque de vision à long terme car il persiste à appauvrir les pauvres, à affaiblir les classes moyennes et à se cantonner dans une approche unilatérale.

Assahrae Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi à Tétouan, au lancement d’importants projets d’infrastructures traduisant la ferme volonté du Souverain de faire de cette ville une cité attractive et résidentielle, de services, des personnes et des capitaux. Ces projets font partie intégrante du programme de développement économique et urbain de Tétouan (2014-2018), lancé par le Souverain le 12 avril dernier et destiné à redynamiser la base socio-économique de la ville et sa région, à consolider son positionnement, à améliorer le cadre de vie de ses habitants et à préserver son environnement.

– La demande de l’immobilier a enregistré une hausse croissante de 4 pc en août dernier, sur fond d’une période de stagnation qui durait tout au long de l’été. La demande en matière de location d’immeubles commerciaux a de son côté progressé de 5 pc, selon le site immobilier « Mubawab ».

Bayane Al Yaoum.:

– Le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah, met en garde contre le discours qui jette du soupçon sur le processus électoral et réaffirme son attachement à la Koutla démocratique. Intervenant lors d’une émission sur 2M, mercredi, Benabdellah a affirmé qu’il y a une volonté solide pour assurer le succès des élections. Il a estimé par ailleurs que la réforme des régimes des retraites est nécessaire afin de conjurer le risque de leur disparition.

– Les syndicats du secteur du transport s’apprêtent à s’engager, à partir de jeudi, dans un mouvement de contestation afin de dissuader le gouvernement du projet du renouvellement du parc des grands taxis. Contactés par le journal, ces syndicats ont indiqué qu’ils vont tenir des réunions dimanche prochain pour fixer la date d’une grève au niveau national.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le gouvernement recourt à l’Internet pour faciliter l’enregistrement des personnes voulant s’inscrire sur les listes électorales faisant l’objet d’une révision. Le but est d’augmenter le nombre des électeurs inscrits et d’actualiser le corps électoral national.

– Des dysfonctionnements et dépassements relevés dans les projets de lutte contre l’habitat insalubre à Marrakech. Au cours des deux derniers jours, deux logements se sont effondrés dans la cité ocre et leurs habitants se sont retrouvés dans la rue. Cet incident a relancé le débat sur la situation des maisons menaçant ruine et de l’habitat insalubre dans cette ville.

Al Assima Post.:

– Cinéma: 8 films actuellement en tournage au Maroc, après le tournage de « Mission impossible 5 » avec la superstar américaine Tom Cruise. Le Royaume attire, ces dernières années, de plus en plus de productions cinématographiques internationales qui pourraient drainer 100 millions de dollars d’investissements cette année.

– Le député du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelaziz Aftati, a indiqué avoir saisi par écrit le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, lui demandant de fournir des détails « sur le conclave du gouvernement » tenu la semaine dernière à Ifrane. Le but est de prendre connaissance de la nature de cette rencontre qui a duré trois jours ainsi que des frais y afférents, a-t-il déclaré au journal « Attajdid ».

Rissalat Al Oumma.:

– Aid Al Adha: Les prix des animaux d’abattage seront soumis à la loi de l’offre et de la demande. Plus de 6 millions de têtes sont mises sur le marché et l’offre devrait dépasser la demande, ont assuré des professionnels du secteur.

– La Russie renforce la coopération commerciale avec le Maroc, après avoir décrété un embargo total sur les produits agroalimentaires européens. L’embargo russe sur le poisson, les viandes, fruits et légumes en provenance de l’Union européenne, des Etats-Unis, de l’Australie, du Canada et de la Norvège, pourrait contribuer à promouvoir les exportations des produits marocains vers la Russie.

– Electricité: Augmentation de 4,8 pc de la production de l’énergie électrique à fin juillet 2014. Cette évolution résulte du raffermissement de 30,4 pc de la production privée, contre un recul de 19,9 pc de la production totale nette de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), tiré par le retrait de 40,9 pc de la production de l’électricité hydraulique et de 12,9 pc de celle d’origine thermique, explique la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de septembre.

Attajdid.:

– Le ministère de l’Intérieur rejette le renouvellement des listes électorales et propose leur actualisation. Ce département a surpris les partis politiques et les élites, qui revendiquaient l’adoption de nouvelles listes électorales se référant aux registres de la Sûreté nationale, en annonçant l’élaboration d’un nouveau projet de loi portant sur l’actualisation du corps électoral national à travers la révision des listes électorales générales de manière exceptionnelle.

– Don d’organes: premier prélèvement multi-organe au Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès. Cet établissement hospitalier vient de réaliser avec succès son premier prélèvement multi-organe à partir d’un donneur en état de mort encéphalique, ainsi que sa seconde greffe rénale à partir d’un donneur cadavérique, sauvant ainsi deux vies.

Al Khabar.:

– L’Office national des aéroports (ONDA) a indiqué avoir mis en place, depuis le 10 septembre, un dispositif spécial pour assurer le bon déroulement de la phase aller du pèlerinage (Hajj 2014). Les pèlerins vont emprunter environ 80 vols spéciaux opérés depuis les aéroports de Casablanca (25), Rabat (17), Marrakech, Agadir et Fès (7 chacun), Tanger (5), Oujda (3), Ouarzazate (4), Errachidia (2), Laâyoune (2) et Nador (1), a-t-on fait savoir auprès de l’Office.

– Marhaba-2014: Plus de 483.000 Marocains résidant à l’étranger ont transité via le point de passage de Bab Sebta. Un total de 483.933 Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont transité par le point de passage de Bab Sebta durant l’opération « Marhaba 2014 » (5 juin au 15 septembre 2014). Au total, 102.842 véhicules ont transité par ce poste, contre 98.647 en 2013, soit une hausse de 7 pc.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *