Revue de presse marocaine du 18/09/2014

0 commentaires, 18/09/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus jeudi 18 septembre.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Signature des conventions de financement de la centrale à charbon de Safi. La cérémonie de signature a eu lieu mercredi en fin de journée à Rabat. C’est un projet de 2,6 milliards de dollars, dont 500 millions apportés par des banques marocaines. L’exploitation commerciale est programmée pour 2017. Ce projet permettra de couvrir environ 25 pc des besoins en électricité du pays à partir de 2018, déclare au journal le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement Abdelkader Amara.

– L’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et la Fédération démocratique du travail (FDT) agitent la menace d’une grève générale. Les deux centrales appellent à une grève nationale dans la fonction publique, le 23 septembre, pour dénoncer le gel du dialogue social, la hausse des prix et la démarche du gouvernement en matière de réforme des caisses de retraite. Elles brandissent par ailleurs le spectre d’une grève générale au cas où le gouvernement ne prendrait pas au sérieux leurs revendications.

Aujourd’hui le Maroc.:

– OFPPT: 500.000 demandes en formation à fin 2014. L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail démarre sa nouvelle année de formation par le renforcement de sa capacité d’accueil qui ne cesse d’évoluer depuis 2001 pour s’établir à quelque 370.000 places pédagogiques en 2014-2015. La rentrée est couronnée par la création de 8 instituts. Ce dispositif, mis en place depuis 2002, est passé de 5 instituts à 48 actuellement. Toutefois, l’Office se trouve toujours confronté à quelques enjeux prioritaires: la licence professionnelle tarde à être intégrée dans le processus pédagogique de cet établissement. « Nous peinons toujours à décrocher une autorisation dans ce sens », a indiqué le DG de l’Office Larbi Bencheikh, en marge d’une rencontre tenue mardi à Casablanca.

– Le Maroc consomme annuellement 1,211 million de tonnes de sucre. Cette consommation se répartit par catégorie en 649.622,47 tonnes de granulé (54 pc du total de la consommation), 399.521,80 tonnes de sucre pain (33 pc), 134.542,83 tonnes de lingot (11 pc) et 27.240,58 tonnes en morceau (2 pc), a expliqué mercredi le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance.

– Industries agroalimentaires: Un plan d’action sera « enfin » élaboré. Au Maroc, 50 pc du budget de chaque ménage est destiné à « se nourrir », selon le président de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, Jean marie Grosbois, qui s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture du 4ème carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA). Malgré les efforts fournis pour faire de cette industrie une économie d’échelle, à l’heure actuelle uniquement 4 pc des matières premières sont transformées au Maroc, a-t-il relevé.

Assabah.:

– Le PAM mobilise ses élus sur l’avant-projet de loi relatif aux collectivités locales. Le parti du tracteur a décidé d’organiser une journée d’étude à Casablanca afin d’élucider aux élus et aux personnes concernées par les affaires locales les nouveautés de ce texte qui, selon lui, indiquent un recul par rapport aux dispositions de la Charte communale.

– Le Maroc dénonce la souffrance des enfants dans les camps de Tindouf. Des ONG et des organismes nationaux et internationaux ont appelé mardi à Genève la communauté internationale à agir pour mettre fin au drame des enfants séquestrés dans les camps de Tindouf. Ces organisations estiment que la situation de ces enfants interpellent toute la communauté internationale, vu la gravité des crimes perpétrés à leur encontre, dont le déplacement forcé, l’endoctrinement idéologique et militaire et l’absence des prestations sociales. *Al Mounaataf.: – L’opposition décline la convocation de Benkirane à une session parlementaire extraordinaire: les raisons? Les groupes de l’opposition des deux Chambres refusent de tenir une session sans un ordre de jour déterminé. Pour Abdelmalek Afriat, conseiller du groupe fédéral, aucune question, autre que les lois relatives aux élections, n’exige la tenue d’une session extraordinaire. – Le mouvement Vigilance et citoyenneté critique le projet de loi relatif au droit d’accéder à l’information publié par le Secrétariat général du gouvernement. Ce mouvement estime que ce texte comporte des « mesures restrictives », annonçant qu’il va élaborer une note à ce sujet et la soumettre aux groupes parlementaires.

Assahra Al Maghribia.:

– Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, et les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs se sont réunis mardi à Rabat. L’autorisation pour les professeurs de poursuivre leurs études supérieures était parmi les principaux points discutés lors de cette rencontre. Dans une déclaration au journal, le secrétaire général du syndicat national de l’enseignement, affilié à la CDT, a indiqué que cette réunion a débouché sur la formation de commissions qui seraient chargées de délibérer de certaines questions relatives aux problèmes du personnel enseignant, en plus de la mise en place d’une commission pour la réforme de l’enseignement qui serait composée de représentants des syndicats et du ministère de l’Education nationale. *Bayane Al Yaoum.: – Le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué mardi qu’une stratégie nationale de l’emploi était en cours d’élaboration dans le cadre d’une démarche participative avec les différents partenaires sociaux. M. Seddiki, qui intervenait lors des travaux de la 41ème session de la conférence arabe du travail, au Caire, a expliqué que cette stratégie vise, à long terme, une meilleure employabilité du capital humain. Elle tend également à réaliser un développement économique équilibré et durable, réformer profondément le marché du travail et promouvoir les droits fondamentaux des travailleurs. – Engagée dans la réussite de la Vision 2020, l’Association nationale des investisseurs touristiques (ANIT) a dévoilé lundi sa feuille de route. Pour Leila Haddaoui, la présidente de cette association, cette feuille de route repose sur un ensemble de mesures s’articulant autour de trois axes: la poursuite du partenariat constructif et engagé de l’ANIT avec le secteur public, sa contribution à améliorer l’information et l’expertise auprès de ses membres et enfin une participation au rayonnement du secteur du tourisme.

Al Bayane.:

– Pour dépasser les accords sur le projet de réforme de la retraite: Un dialogue entre le gouvernement et les syndicats est attendu. Les centrales syndicales se mobilisent et lancent un appel à l’ensemble de la classe ouvrière, tous secteurs confondus (public, semi-public, privé, collectivités locales) pour lutter contre l’attitude « unilatérale » engagée par l’exécutif dans le traitement du dossier de la retraite. Le retour à la table de négociation et de dialogue pourrait apaiser les tensions et éviter une journée de débrayage dans certains secteurs vitaux de l’économie déjà en perte de vitesse et de compétitivité.

– Deuxième forum sur les entreprises et les droits de l’Homme: Le Maroc présent en force à Addis-Abeba. La délégation marocaine, composée de représentants de la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme, du Conseil économique, social et environnemental, de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud ainsi que du Conseil national des droits de l’Homme, exposera devant les participants à ce forum les acquis réalisés par le Maroc ces dernières années dans le domaine de la consolidation des droits de l’Homme, de l’Etat de droit et de la démocratie.

– Auditions dans l’affaire du drame de Bourgogne: Le juge d’instruction près le tribunal de première instance de Casablanca a confronté deux fonctionnaires du service des plans à Anfa en vue de délimiter les responsabilités dans le drame de Bourgogne ainsi que les infractions au code de l’urbanisme dans cette affaire.

L’Economiste.:

– Orage syndical sur Benkirane? Pas de trêve pour les syndicats pour la rentrée. Les centrales appellent à une grève dans la fonction publique, le 23 septembre. A travers ce mouvement, elles mettent en garde le gouvernement contre « la gestion unilatérale des dossiers sensibles et la marginalisation du dialogue social ». La Fédération démocratique du travail (FDT) s’est ralliée à l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) pour mener ce débrayage dans l’administration publique, les collectivités locales et autres établissements publics.

– Réforme de l’éducation: 15 ans pour rien? Le chemin vers la réalisation des objectifs de la Charte nationale d’éducation et de formation est encore long. Le projet de rapport du Conseil supérieur de l’éducation, préparé par l’Instance nationale de l’évaluation, a examiné l’application de cette feuille de route mise en place en 2000. Il fait ressortir qu’une série d’objectifs n’ont pas encore été atteints. Ce premier document du genre, qui devrait donner un nouveau souffle à la réforme, note que l’une des principales priorités de cette charte, à savoir la généralisation de l’éducation, n’a pas encore été pleinement atteinte.

– Sans domicile fixe (SDF): Comment le Haut-Commissariat au plan (HCP) met des chiffres sur les visages de la précarité? Dans la nuit du dimanche 14 au 15 septembre, le HCP déploie une armée de recenseurs, superviseurs et contrôleurs pour sonder à partir de 20 heures les sans-abris uniquement. Pour l’opération SDF, la capitale a été répartie en 30 zones de supervision.

L’Opinion.:

– Rentrée parlementaire: Pour une implication collective en vue de consolider l’édifice démocratique. La quatrième année législative de la 9ème législature revêt, assurément, une importance singulière dans le paysage politique national de par la densité des projets structurants que l’hémicycle est amené à examiner sur fond de préparatifs des prochaines élections communales, régionales et professionnelles. En effet, le Parlement est appelé à poursuivre la mise en œuvre des projets de lois complémentaires de la Constitution de 2011, notamment celles liées à la réforme de la justice, du régime des retraites et de la Caisse de compensation. Autant de chantiers qui mettront à l’épreuve la capacité des partenaires sociaux à s’entendre de manière à surmonter les écueils ayant limité, par le passé, la célérité de l’action législative.

Libération.:

– L’USFP dénonce l’ingérence du chef du gouvernement dans les affaires intérieures des partis et des syndicats. Pour le bureau politique de l’USFP, qui a tenu lundi sa réunion hebdomadaire, il s’agit d’un comportement étrange dans l’histoire des gouvernements qui se sont succédé depuis l’indépendance. Le bureau a appelé Abdelilah Benkirane à s’occuper beaucoup plus de la gestion des affaires publiques et s’éloigner de « ces pratiques incongrues ».

– L’unité et la coordination, mots d’ordre de la grève du 23 septembre. L’unité et la coordination ont été les mots d’ordre de la FDT et l’UGTM qui se préparent à entamer, le 23 septembre, une grève générale dans le secteur public. « Aujourd’hui, l’unité syndicale est devenue une nécessité et la coordination entre nos deux centrales ne veut pas dire que nous ne sommes pas ouverts à d’autres syndicats. Les canaux de dialogue sont encore ouverts avec eux et nous espérons parvenir à unifier les positions et les visions », a soutenu Abdelhamid Fatihi, secrétaire général de la FDT, lors d’une conférence de presse organisée hier à Rabat.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, a reconnu que les deux tiers des radars de contrôle routier sont hors service. Rebbah a indiqué, dans un entretien accordé au journal qui sera publié ultérieurement, que seuls 55 radars sur les 150 déployés sur les routes fonctionnent correctement, ajoutant que ces appareils sont souvent endommagés à cause des accidents et des actes de sabotage.

– Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, a souligné que la décision d’interdire aux enseignants de poursuivre leurs études universitaires est une décision du gouvernement. Belmokhtar a cherché, lors de la réunion tenue mardi avec les syndicats les plus représentatifs du secteur de l’enseignement, à se désengager de la responsabilité dans ce dossier.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– La délégation provinciale du ministère de l’Education nationale à Guercif refuse de mettre en place des sections internationales du baccalauréat dans la province. Le délégué provincial a annoncé aux parents que ces filières ne revêtent aucun intérêt. En réaction à cette décision, le groupe socialiste à la Chambre des représentants s’est empressé à adresser une question écrite ce propos au ministre de l’Education nationale.

– Grâce à son dynamisme et sa disponibilité, le Maroc se présente aujourd’hui comme un partenaire important de l’OTAN avec lequel il entretient « une coopération pratique d’un excellent niveau », a indiqué, lundi à Bruxelles, un responsable de la sécurité régionale à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) lors d’une rencontre avec une délégation de journalistes marocains.

Al Massae.:

– Le PJD interpelle le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, au sujet du compte spécial relatif à la TVA. Le groupe PJD à la Chambre des représentants a demandé la tenue d’une réunion de la commission des dépenses publique afin de se pencher sur les modalités de contrôle des dépenses des collectivités locales notamment les recettes issues de la TVA. Le leader du parti de la lampe, Abdelaziz Aftati, a déclaré que ce compte servait à financer le PAM.

– Le ministre russe de l’Agriculture, Nikolai Fiodorov, a affirmé que la Russie a augmenté de 40% ses importations agricoles du Maroc entre 2013 et 2014, soulignant que les citoyens russes consomment de plus en plus les agrumes et poissons importés du Maroc.

Al Alam.:

– Lors une conférence de presse organisée conjointement par l’UGTM et la FDT, mercredi à Rabat, les responsables des deux centrales syndicales ont indiqué que la décision de mener une grève le 23 septembre a été prise pour dénoncer l’offensive du gouvernement contre les acquis et protester contre l’enterrement du dialogue social.

– A l’occasion d’une rencontre entre les professionnels du secteur des taxis, tenue récemment à Nador, le secrétaire général du syndicat national des taxis au Maroc, Ahmed Saber, a souligné que le gouvernement consacre la rente et que sa politique n’a pas réussi à apporter les réponses appropriées aux attentes du secteur.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Mobilisation au ministère des Affaires étrangères et de la coopération pour la préparation du Sommet mondial de l’entreprenariat. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération souligne l’impératif de consentir les efforts nécessaires en vue d’assurer le succès de cette importante rencontre prévue du 20 au 21 novembre prochain à Marrakech.

– Les chemins de fer au Maroc entrent dans l’ère des nouvelles technologies de la communication. Après avoir remporté l’appel d’offres émis par l’Office national des chemins de fer (ONCF), un consortium international sino-italien va gérer les communications entre les trains, le sol et les centres de contrôle des trains.

Attajdid.:

– UNICEF : baisse de la mortalité infantile. Dans son dernier rapport, cette organisation relevant de l’ONU fait état d’un net recul de la mortalité infantile au Maroc avec près de 24.000 décès en 2013 contre 57.000 en 1990.

-Consommation : 1,211 million tonnes de sucre consommé chaque année au Maroc avec un taux de croissance annuelle de 1,2 pc, selon le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance.

Al Assima Post.:

– L’épuisement du médicament analgésique Fentanyl au Maroc suscite les appréhensions des médecins et des malades, notamment après la suspension de plusieurs opérations chirurgicales dans les hôpitaux publics, rapportent des sources médicales. Selon le responsable de la communication au ministère de la Santé, Abdelghani Dghimer, ce problème est en phase d’être réglé, précisant que ce département a entamé la distribution de ce médicament aux hôpitaux.

– La plus grande centrale thermique du Maroc verra prochainement le jour à Safi. Les documents portant sur le financement de ce projet ont été signés, mercredi, sous la présidence du chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane. Le coût global de ce projet s’élève à 23 milliards de DH. Cette centrale assurera une production annuelle couvrant environ 25 pc de la demande nationale en électricité d’ici 2018, pour une puissance globale d’environ 1.386.

Al Khabar.:

– Le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, Abdelaziz Rebbah pourrait se présenter devant le parlement pour fournir des éclaircissements sur les gares routières. Cette réunion aura lieu au sein de la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants suite à une requête déposée par le groupe du parti de la Justice et du développement (PJD) au sein de la première chambre.

– Les statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA) révèle que l’Europe occupe le premier rang sur la liste des destinations internationales et nationales des aéroports marocains en s’accaparant 72,55 pc du total des transactions aériennes commerciales.

– Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH) : des résultats commerciaux et financiers performants, selon le PDG du groupe, Ahmed Rahhou. Le CIH a réalisé, au premier semestre 2014, un résultat net part de 268 millions DH (MDH), en évolution de +9,1 pc par rapport à juin 2013, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse à Casablanca consacrée à la présentation des résultats sociaux et consolidés du CIH au titre de la période précitée.

Rissalat Al Oumma.:

– Proposition marocaine d’autonomie au Sahara : L’Algérie combat l’initiative marocaine d’autonomie dans les provinces du Sud parce qu’elle craint devoir l’appliquer chez elle, a affirmé le chargé d’affaires du Maroc à Genève, Hassan Boukili. L’autonomie est combattue par les autorités algériennes non parce qu’elle est contraire au droit international comme elles prétendent, mais parce qu’elles redoutent une telle perspective pour la Kabylie, Mzab et Chaouiya, a déclaré le diplomate lors d’un débat du Conseil des droits de l’Homme sur les situations qui requièrent son attention.

– Des professionnels du secteur agricole satisfaits de la diversification des marchés commerciaux après le succès des entretiens maroco-russes visant à renforcer l’accord de coopération dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche maritime. Les professionnels de ce secteur se sont réjouis de l’approfondissement des relations stratégiques entre les deux pays et de la diversification des marchés commerciaux, d’autant plus que les produits marocains sont très appréciés en Russie à la faveur de leur haute qualité.

– La Royal Air Maroc (RAM) remporte le prix de la meilleure compagnie aérienne opérant en Espagne sur les routes de l’Afrique du Nord, décerné par le magazine des agences de voyages en Espagne « Agenttravel ». Le trophée de la 22ème édition de ce prix a été remis au représentant régional de la RAM en Espagne, Achraf El Hassani.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *