Revue de presse marocaine du 17/04/2014

0 commentaires, 17/04/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce jeudi 17 avril:.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Casablanca: un gros potentiel pour l’export. Les régions du Grand Casablanca, de Doukkala-Abda, de Tanger-Tétouan, du Souss-Massa-Draa et de Chaouia-Ouardigha concentrent 81,8 pc des exportations totales du Royaume en 2012. Les industries les plus dynamiques à l’exportation de la région du Grand Casablanca sont celles de l’habillement, du textile et du cuir qui ont réalisé en 2012, 24,8 pc des ventes de la région à l’étranger. La répartition des opérateurs par région montre une forte concentration au niveau de la région du Grand Casablanca, qui compte 2.401 exportateurs en 2012, soit 46,3 pc du total national.

– Dialogue social: gouvernement et syndicats veulent un accord pour le 1er mai. Retour à la table de dialogue entre l’exécutif et les syndicats. En effet, les quartiers du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à Rabat ont abrité trois réunions avec les délégations des cinq centrales syndicales les plus représentatives dans le pays. La première rencontre a réuni Benkirane avec la CDT, l’UMT et la FDT. Les autres réunions ont regroupé l’exécutif avec respectivement l’UGTM et l’UNTM. De nouveaux rounds de dialogue sont annoncés entre les deux parties afin de parvenir à un accord avant le 1er mai prochain.

L’ECONOMISTE:.

– Le Trésor se désengage de la BCP. L’Etat achève son désengagement de la Banque centrale populaire. Selon nos informations, le Trésor a cédé toutes ses participations dans le capital aux banques populaires régionales. L’opération qui, de sources proches du dossier,  » a été bouclée », porte sur les 6 pc de participation que le Trésor détenait dans le capital de la banque. Il s’agit de l’équivalent de près de 10,4 millions d’actions. D’après la même source, la transaction qui devrait passer en bourse aujourd’hui jeudi 17 avril ( ce qui impliquera la suspension du cours) permet de renflouer les caisses de l’Etat avec plus de 2 milliards de dirhams.

– Le blé fait vaciller la balance commerciale. Les données préliminaires de l’Office des changes attribuent le déséquilibre de la balance commerciale à l’accroissement des acquisitions des produits énergétiques et alimentaires. Les achats des premiers se sont appréciés de 17,4 pc à 26,2 milliards de DH alors que ceux de l’alimentaire, essentiellement le blé, ont explosé de 48 pc. Hors ces produits, les importations n’ont augmenté que de 1,1 pc.

L’OPINION:.

– Lancement le 23 avril des discussions Maroc-UE sur les fruits et légumes. Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et le commissaire européen à l’Agriculture et au développement rural Dacian Ciolos se sont mis d’accord mercredi pour le lancement le 23 avril des discussions entre le Maroc et l’Union européenne (UE) autour des conditions d’accès des fruits et légumes sur le marché européen. Lors d’un entretien téléphonique, Akhannouch et Ciolos ont convenu de la tenue de la première rencontre à l’occasion de la visite au Maroc du Directeur général de l’Agriculture et du développement rural de l’Union Européenne, indique un communiqué du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime.

– Assises nationales sur la protection de l’enfance: le partenariat et le partage des responsabilités. Les participants aux Premières assises nationales sur « le projet d’une politique publique intégrée de protection de l’enfance », qui ont pris fin mardi à Skhirat, ont plaidé en faveur d’un véritable partenariat et du partage des responsabilités entre les départements gouvernementaux, les collectivités locales, la société civile, le secteur privé et les organisations internationales. A cet égard, l’accent a été mis sur la nécessité d’élaborer un modèle participatif entre ces intervenants pour garantir une cohérence et une complémentarité des efforts relatifs à la protection de l’enfance.

LIBERATION:.

– Les syndicats exigent de Benkirane des résultats concrets avant le 1er mai. Le chef du gouvernement reçoit la délégation de la FDT, de la CDT et de l’UMT et celles de l’UGTM et de l’UNTM. Après plus de deux ans de divorce et de tensions, les centrales syndicales et le gouvernement se sont mis mardi autour de la table de négociation afin d’arriver à des résultats tangibles avant 1er mai prochain.

– Démenti de l’USFP à propos de la démission du Premier secrétaire. Suite à la fausse rumeur faisant état d’une soi-disant démission du Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, la cellule communication et média du parti, n’a pas manqué de réagir rejetant catégoriquement ces piètres allégations. Ladite vile rumeur a été confectionnée par le site électronique Goud avant d’être reprise par d’autres pâles copies d’une presse de caniveau.

AL BAYANE:.

– Dialogue social : appréciations positives des syndicats. Le mardi 15 avril était une journée marathonienne pour le Chef de gouvernement. Abdelilah Benkirane a reçu les cinq centrales syndicales pour trouver un terrain d’entente et des suites favorables à leurs doléances. Une première évaluation laisse présager des appréciations positives et de probables engagements du gouvernement en faveur du cahier revendicatif des partenaires sociaux.

– Le Maroc veut s’ériger en une passerelle financière incontournable vers l’Afrique. Le Maroc veut faire de la Casablanca Finance City (CFC) une passerelle pour les flux de capitaux en direction des marchés africains, indique l’Oxford Business Group (OBG) dans une étude qui vient de paraître. Dans le cadre d’une stratégie visant à accroître les liens du Maroc avec les marchés en croissance rapide d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale, le parlement a adopté une loi qui formalise le statut du centre financier international de Casablanca et instaure des mesures supplémentaires destinées à attirer les investisseurs, précisent les analystes de l’OBG.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– SM le Roi inaugure deux projets de proximité sociale à Tétouan. SM le Roi Mohammed VI a procédé, mercredi à Tétouan, à l’inauguration d’un Complexe social au quartier Jbel Dersa et d’un Centre de formation et de renforcement des compétences des femmes au quartier Jamaâ Mezouak, réalisés dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Mobilisant des investissements de l’ordre de 22 millions de dirhams, ces projets, destinés à renforcer les équipements de proximité au niveau de la ville, à développer les compétences des jeunes et des femmes, et à favoriser leur intégration socio-professionnelle, procèdent de la vision éclairée du Souverain plaçant l’élément humain au coeur de tout processus de développement.

– Exportation des fruits et légumes : le Maroc et l’UE entendent rétablir l’équilibre. Les discussions entre le Maroc et l’UE sur les conditions d’accès des fruits et légumes au marché européen seront lancées le 23 avril. Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch et le commissaire européen à l’Agriculture et au développement rural, Dacian Ciolos se sont mis d’accord sur ce rendez-vous le 16 avril lors d’un entretien téléphonique. Les deux responsables ont souligné la nécessité de se mettre dans l’immédiat autour de la table de discussions afin de débattre de solutions à même de rétablir l’équilibre dans les échanges entre le Maroc et l’UE tel que négocié dans l’accord agricole les liant. Akhannouch a insisté sur les conséquences des réformes opérées par l’UE qui « placent la coopération agricole entre les deux partenaires dans un contexte peu favorable ».

ASSABAH:.

– Le gouvernement ne réussit pas à « moraliser » les recrutements. Selon les données disponibles, 40 pc de chercheurs d’emplois obtiennent des postes d’emploi en recourant à des procédés douteux, basés sur le népotisme, le clientélisme et le favoritisme. Les relations personnelles et le trafic d’influence constituent encore les principaux supports pour multiplier ses chances de « dégoter » un emploi, selon ces données.

– Driss Radi, président du groupe constitutionnel à la Chambre des conseillers, se plaint des membres PJD au chef du gouvernement. Radi appelle le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le ministre de la Justice et des libertés El Mostafa Ramid à ouvrir une enquête sur l’anarchie qui sévit dans la ville de Kénitra et sur les allégations colportées par certains membres du PJD qui déclarent être au-dessus de la loi.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Les distributeurs des bouteilles de gaz comptent décider samedi d’une éventuelle grève. La question de l’arrêt de la distribution des bonbonnes de gaz va être tranchée au cours d’une réunion, prévue samedi prochain à la chambre commerciale de Casablanca, avec la participation de toutes les parties concernées et les distributeurs des bonbonnes de gaz.

– Accès des fruits et légumes marocains au marché européens: les professionnels agricoles contestent. Les professionnels du secteur agricole ont organisé, mardi matin, une manifestation près du siège de la délégation de l’Union européenne (UE) à Rabat, en protestation contre l’adoption finale par les instances européennes d’une réforme qui prévoit la modification du régime des prix d’accès des fruits et légumes marocains aux marchés de l’UE. L’Union marocaine de l’agriculture considère que cette nouvelle mesure est de nature à porter préjudice aux intérêts des producteurs marocains.

ATTAJDID:.

– Le président de la Chambre des représentants Rachid Talbi Alami va se réunir jeudi avec les présidents des groupes parlementaires, dont Ahmed Zaidi. Jusqu’à présent, le groupe istiqlalien est le seul qui, malgré l’expiration des délais, n’ait pas encore présenté ses candidats pour le bureau de la Chambre et à la présidence des commissions.

– Plus d’une année après sa validation, une commission parlementaire se rendrait entre le 22 et 25 courant aux carrières du « ghassoul » dans la région de Missour dans le cadre d’une mission d’information. Omar El Fassi El Fihri, député PJD, affirme que l’objectif de cette mission est de vérifier la véracité d’une multitude de remarques, de données et de dysfonctionnements, dont le monopole d’exploitation des contrats par une seule partie.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– La crise de l’USFP persiste. Abdelouahed Radi a donné raison à la commission administrative qui avait décidé de l’élection de Hasna Abouzaid en tant que présidente du groupe USFP à la Chambre des représentants.

– Le Polisario mène une vague d’arrestation parmi les séquestrés voulant regagner le Maroc. Tout près du siège du HCR à Raboni, les dirigeants du Polisario ont fait usage de violences à l’égard des citoyens sahraouis, dont certains avaient présenté des demandes écrites afin qu’ils soient rapatriés au Maroc, selon des sources du journal.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– Les jeunes révolutionnaires sahraouis menacent le Polisario d’une « action spécifique » dans les camps de Tindouf. Dans un enregistrement diffusé par le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf à l’occasion d’une rencontre tenue mercredi à Skhirat, un dirigeant du mouvement « Jeunesse révolutionnaire sahraouie » a appelé tous les activistes des droits de l’homme au Maroc à suivre quotidiennement l’actualité des camps des séquestrés, faisant remarquer que les jeunes révolutionnaires vont entreprendre dans les jours qui viennent une « action spécifique » au sein des camps.

– Les augmentations des prix des carburants atteignent 33 centimes pour le gasoil, 14 centimes pour l’essence et 24,59 dirhams pour le fuel industriel. Pour Adel Ziyadi, président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM), ces hausses n’ont pas d’incidence sur le taux de leur consommation.

BAYANE AL YAOUM:.

– Début du dialogue social dans un climat positif. Les délégations des cinq centrales syndicales ont estimé que la réunion tenue mardi avec le chef du gouvernement et les autres membres de l’exécutif concernés a été une occasion de souligner l’impératif d’institutionnaliser le dialogue social, précisant que le débat était positif quant à la méthodologie de travail.

– Le Maroc et l’Union européenne se sont mis d’accord pour lancer les discussions mercredi prochain afin de trouver une solution au sujet de l’accès des fruits et légumes marocains au marché européen, selon un communiqué du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime.

AL ASSIMA POST:.

– Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch et le commissaire européen à l’Agriculture et au développement rural Dacian Ciolos se sont mis d’accord mercredi pour le lancement le 23 avril des discussions entre le Maroc et l’Union européenne (UE) autour des conditions d’accès des fruits et légumes sur le marché européen.

– La commission d’arbitrage et de déontologie de l’USFP a démenti les informations selon lesquelles ladite commission aurait adopté lundi quelconques positions vis-à-vis des décisions prises par la commission administrative concernant le groupe parlementaire du parti la Chambre des représentants. L’information est dénuée de tout fondement, a affirmé ladite commission dans un communiqué, précisant que la question n’était pas à l’ordre du jour de la réunion.

AL MASSAE:.

– Les distributeurs de gaz vont trancher samedi la question de l’arrêt de l’approvisionnement du marché par les bonbonnes de gaz, indique le président de l’association des distributeurs de gaz au Maroc.

– Le ministère de l’Agriculture veut privatiser le contrôle sanitaire des produits alimentaires d’origine animale et des produits de la mer? Un responsable syndical a révélé que le ministère de l’Agriculture vient d’élaborer un nouveau projet de loi visant la privatisation du contrôle sanitaire des produits alimentaires d’origine animale et des produits de la mer. Ce nouveau projet de loi suscitent des interrogations étant donné qu’il concerne le domaine de la santé public.

AL ALAM:.

– Driss Radi a affirmé lors des premières séances de la Chambre des conseillers que des membres du PJD prétendent être au-dessus de tout et que leur protection est garantie. Hakim Benchemmas a fait remarquer que la Chambre rejette la politique d’intimidation à laquelle recourt à plusieurs reprises le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane lors des séances mensuelles.

– l’Instance Nationale de protection des biens publics fait face à ce qu’elle reproche aux autres. Convaincus que cette instance ne peut être réformée, des membres de la commission administrative et des sections de l’Instance, dont celle de Marrakech, ont annoncé leur retrait collectif de cette Instance, selon un communiqué de ces membres.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Lancement le 23 avril des discussions entre le Maroc et l’UE sur les conditions d’accès des fruits et légumes sur le marché européen. Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch et le commissaire européen à l’Agriculture et au développement rural, M. Dacian Ciolos se sont mis d’accord, mercredi, pour le lancement le 23 avril des discussions entre le Maroc et l’Union européenne (UE) autour des conditions d’accès des fruits et légumes sur le marché européen. Le président de la Fédération interprofessionnelle de production et d’exportation des fruits et légumes (FIFEL), Houcine Aderdour, a indiqué de son côté que l’UE, dont les produits agricoles accèdent sans entrave au marché marocain, doit ouvrir ses marchés aux produits agricoles marocains sans barricades.

– Abdelhaifd Oualalou officiellement candidat au poste du SG du PPS. Le membre du comité central du PPS, Abdelhafid Oualalou, a officiellement présenté sa candidature au poste du secrétaire général du parti du Livre. Jusqu’à présent, deux candidats sont en lice pour ce poste: il s’agit de Mohamed Grine et d’Abdelhafid Oualalou.

AL HARAKA:.

– SM le Roi inaugure deux nouveaux projets médico-sociaux dans les villes de Fnideq et Tétouan. La vision royale d’un développement humain global et intégré s’est vue une nouvelle fois concrétisée avec l’inauguration, mardi, par SM le Roi Mohammed VI de deux nouveaux projets destinés au renforcement de l’offre médico-sociale au niveau des villes de Fnideq et Tétouan. Le Souverain a, en effet, procédé à l’inauguration d’un Complexe médico-social à Fnideq et d’un Centre régional de médecine physique et de kinésithérapie à Tétouan, réalisés pour une enveloppe budgétaire globale de 30 millions de dirhams (MDH). A forte valeur ajoutée sociale, ces deux projets traduisent la ferme volonté de SM le Roi d’inscrire la promotion du secteur de la santé parmi les grands chantiers du pays et Sa conviction du fait que le droit d’accès aux services de santé, consacré par la loi fondamentale du pays, constitue une des conditions majeures pour la consolidation de la citoyenneté.

– Mohamed Hassad souligne l’importance de renforcer le sentiment de sécurité par une approche précise et concrète. Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad a souligné, mardi à Agadir, l’importance de renforcer le sentiment de sécurité chez les citoyens à la faveur d’une approche concrète dans sa mise en œuvre et précise dans ses objectifs. S’exprimant lors d’une réunion au siège de la wilaya de la région Souss-Massa-Drâa, en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, M. Hassad a relevé que l’écoute et la communication directes avec les citoyens, les élus, la société civile et les acteurs économiques sont des moyens efficaces permettant de combattre les phénomènes de criminalité et de renforcer le sentiment de sécurité et de quiétude.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– La marche du 6 avril relance le dialogue social. Les trois centrales syndicales (CDT, FDT et UMT), dont les revendications portent essentiellement sur l’amélioration de la situation des salariés et des fonctionnaires et le respect des libertés syndicales, ont demandé d’engager des négociations sérieuses qui aboutiraient à des résultats concrets.

– Un jeune Sahraoui kidnappé par le polisario. Il s’agit de l’activiste Mohamed Mouloud Mohamed Ali Bousshab qui a été enlevé lundi 14 avril et écroué dans la prison depuis le 9 juin sans qu’aucun membre de sa famille n’ait pu prendre contact avec lui. Selon sa famille, le jeune Mohamed s’apprêtait à observer un sit-in devant le Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) à Rabboni pour protester contre les atermoiements qui freinent la satisfaction de sa demande de regagner le Maroc.

SAHIFAT ANNASS:.

– USFP : la commission d’arbitrage et de déontologie rejette la décision de suspension de l’adhésion de Zaïdi et de Doumou. La commission d’arbitrage et de déontologie de l’USFP, présidée par Abdelouahed Radi, a rejeté la décision du Premier secrétaire, Driss Lachgar, de suspendre l’adhésion d’Ahmed Zaïdi et d’Abdelali Doumou. Radi, Amrani et Mohamed El Khassassi se sont vigoureusement opposés à cette décision qui, selon eux, va aggraver la crise et réduire l’espoir de parvenir à une solution politique. Les partisans de Lachgar insistent, de leurs côtés, sur la nécessité d’appliquer la loi.

– Droits d’informer : Ramid et Benchemass échangent les accusations. Le ministre de la Justice et des Libertés a eu, mardi, un échange vif avec le président du groupe PAM à la Chambre des conseillers Hakim Benchemass à propos des « droits d’informer ». Tout en défendant l’interdiction de diffusion qui a frappé les « droits d’informer », Ramid a mis au défi son interlocuteur en lui signifiant qu’il aurait aimé voir poser la question sur ce sujet « de manière directe » pour qu’il ait une réponse claire.

AL KHABAR:.

– Hassad : le sentiment d’insécurité a été davantage amplifié par la couverture médiatique de certains phénomènes criminels. Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad a souligné, mardi à Agadir, que le sentiment d’insécurité a été davantage amplifié par la couverture médiatique de certains phénomènes criminels (presse écrite, réseaux sociaux et sites électroniques), ainsi que par l’apparition de certains crimes qui, de par leur caractère inhabituel, poussent les gens à se soucier de leur sécurité.

– Le déficit de la balance commerciale s’est aggravé de 10,7 pc pendant le premier quart de 2014 par rapport à la même période en 2013. Cette situation est due principalement à la hausse des importations du blé et des produits énergétiques.

AL MOUNAATAF:.

– La croissance économique se situe aux environs de 2,5 pc (HCP). Le Haut-Commissariat au Plan a critiqué le manque d’une véritable orientation du gouvernement pour la gestion de l’économie nationale et a fait savoir que la croissance économique nationale aurait légèrement décéléré au premier trimestre 2014, se situant aux environs de 2,5 pc, malgré une relance de l’économie mondiale.

– Nouvelle hausse des prix des carburants, les professionnels et les industriels déçus du gouvernement. Selon un sondage du Centre marocain de conjoncture, 85pc des industriels soulignent que ces hausses auront un impact négatif sur les prix, la production, la compétitivité et la conditions de vue des ménages.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *