Revue de presse marocaine du 16/09/2013

0 commentaires, 16/09/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce lundi 16 septembre:

AUJOURD’HUI LE MAROC
– Formation professionnelle: un million de jeunes formés à l’horizon 2017. La consécration royale des lauréats de l’OFPPT traduit l’intérêt qu’accorde le Souverain à la formation des nouvelles générations. Le bilan 2002-2012 de l’OFPPT est positif: 327 centres de formation ont été érigés jusqu’en 2012, contre 184 en 2002. L’Office assure des formations en 278 métiers couvrant tous les secteurs avec une hausse de 471pc de l’offre de formation entre 2002 et 2012.

– Le nouveau gouvernement toujours en suspens: le RNI ne veut pas lâcher les Finances. Le ministre de l’Economie et des finances semble être le dernier point de blocage devant la formation du nouveau gouvernement. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que le RNI a bel et bien revendiqué et exigé d’avoir la main sur ce département important. Une source autorisée au parti de la colombe confirme cette position en expliquant que Salaheddine Mezouar « ne revendique pas ce ministère pour lui, mais pour le parti » en estimant que « le portefeuille revient de droit au RNI ». Mais le PJD, qui contrôle le ministère chargé du budget, a ses propres calculs et voit les choses autrement par rapport à son nouveau allié.

– Justice: deux milliards de DH pour la réforme. Les grandes lignes de la charte de réforme du système judiciaire ont été exposées par le chef de gouvernement et le ministre de la Justice et des libertés au cours d’un grand show médiatique jeudi à Rabat. Une réforme dont l’armature a été déclinée par le ministre de la Justice et des libertés en 3 chiffres-clés: 6 axes cardinaux, 36 sous-objectifs, des centaines de dispositions qui, à pleines pages, d’un document aussi dense que complet, font de la nouvelle « charte de la justice » un outil privilégié pour consolider l’indépendance du pouvoir judiciaire.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– Justice: la quasi-totalité de la réforme du système judiciaire sera concrétisée entre 2014-2015. Selon le ministre de la Justice et des libertés publiques, Mustafa Ramid, la quasi-totalité de la réforme du système judiciaire sera réalisée entre 2014-2015. C’est le volet relatif à la juridiction numérique qui prendra plus de temps et sera concrétisé après 2018. Et pour cause, c’est un chantier qui implique plusieurs professions: avocats, notaires, police judicaire

– Santé: prochaine révision des lois régissant les métiers paramédicaux. Trois projets de loi ont été déposés au secrétariat général du gouvernement. Le premier revoit les dispositions légales pour le métier d’infirmier, le deuxième organise la profession des sages-femmes et le troisième se penche sur les kinésithérapeutes et les rééducateurs.

L’OPINION
– Assises sur la recherche et développement autour des phosphates: le Maroc appelé à augmenter ses capacités de production. La volonté de jeter les bases de nouvelles options de recherche et de développement efficaces et efficientes vient d’être réaffirmée une fois de plus. En témoigne, à cet effet, la tenue, au palais des congrès de Skhirat, des premières assises nationales de la recherche et développement autour des phosphates organisées conjointement par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres et le groupe OCP. Un évènement d’une certaine envergure dont les principaux objectifs consistent à donner une nouvelle impulsion à la recherche nationale autour des phosphates, et ce, à travers la mise en place d’une stratégie nationale dotée de moyens et de cadres de partenariats adéquats.

LIBERATION
– Résultats des travaux du Conseil supérieur de la magistrature: le club des magistrats du Maroc sort de son mutisme. Le club a tenu, cette fin de semaine à Rabat, un conseil national extraordinaire. Le but est d’examiner les résultats des travaux du Conseil supérieur de la magistrature que le ministre de la Justice et des libertés a rendu publics au début du mois courant. Le communiqué qu’ils ont publié à l’issue de cette réunion, tenue à huis clos, reflète les préoccupations des magistrats. Il a dénoncé « toute tentative d’utiliser le Conseil supérieur de la magistrature à des fins électoralistes, corporatistes, pour réaliser des intérêts personnels ou pour régler des comptes ».

– Femmes et partis de l’opposition parents pauvres des médias publics. Les femmes et les partis non représentés au Parlement (PNR) sont les plus défavorisés d’antenne dans les médias publics. La part des interventions des personnalités publiques féminines parmi les intervenants dans les journaux d’information pour le 1er trimestre 2013 est de quatre heures 17 minutes, soit seulement 4,66pc. Une situation qui n’a rien à envier aux PNR qui sont très rarement invités à donner leur avis. Ils se sont manifestés pendant 52 minutes en 3 mois, soit 0,95pc du temps accordé aux personnifiâtes publiques. Dans son rapport couvrant le 1er trimestre 2013, la HACA a indiqué que le temps de parole accordé aux personnalités publiques féminines dans les journaux d’information n’a pas dépassé les 7pc.

L’ECONOMISTE 
– Finances publiques: réformer, c’est piloter et bien! La refonte des Finances publiques est au cœur du processus de réforme de l’Etat. Un constat partagé par la plupart des intervenants à la 7è édition du colloque international des Finances publiques, organisé le weekend dernier à Rabat. Cette mise à niveau est d’autant plus importante « qu’en dépit de la multitude des réformes engagées, les fondamentaux d’une soutenabilité viable et durable des Finances publiques ne sont toujours pas assurés », comme l’indique Aziz Akhannouch, ministre des Finances par intérim.

– Produits pétroliers: Boulif alimente le suspense. Indexera, n’indexera pas? Le gouvernement Benkirane se vautre dans le luxe des tergiversions politiques. Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif, chargé d’expliquer le déploiement du dispositif d’indexation sur les prix des carburants en fonction du marché international n’y arrive pas. Pendant ce temps, les pétroliers tirent le diable par la queue pour minimiser l’impact des coûts liés au stockage des produits pétroliers liquides.

AL BAYANE
– Produits pétroliers: les professionnels de la distribution pour l’indexation des prix. La question de la mise en œuvre de la décision de l’indexation des prix des produits pétroliers était au centre de la rencontre, vendredi à Rabat, entre les représentants de la Fédération nationale des gérants et propriétaires des stations-service et Najib Boulif, ministre des Affaires étrangères et de la gouvernance. Au cours de cette réunion, les professionnels de la distribution se sont montrés « très compréhensifs » et ont exprimé leur soutien et leur volonté à travailler de concert pour l’application de la mesure d’indexation dans l’intérêt général.

– OCP: Vers la création d’un fonds de 90 MDH dédié à la recherche autour des phosphates. L’OCP consacrera une enveloppe de 90 millions de dirhams à la mise en place d’un fonds pour le financement de projets de recherche autour des phosphates et le financement de bourses de recherche pour les doctorants les plus méritants, a indiqué, vendredi à Skhirat, le Directeur de la R&D du Groupe, Abdelaâli Kossir.

AL HARAKA
– Charte de la réforme du système judiciaire: le ministère public placé sous l’autorité du procureur général près la Cour de cassation. La charte de la réforme du système judiciaire a consacré l’indépendance du ministère public par rapport au ministère de la Justice et des libertés en le plaçant sous l’autorité du procureur général près la Cour de cassation.

AL ALAM
– Le Club des magistrats du Maroc ouvre le feu sur le Conseil supérieur de la magistrature. Lors d’un conseil national extraordinaire, tenu samedi à Rabat, le Club a dénoncé les résultats des travaux du Conseil supérieur de la magistrature que le ministre de la Justice et des libertés a rendu publics au début du mois courant. Dans un communiqué, le Club a dénoncé « toute tentative d’utiliser le Conseil supérieur de la magistrature à des fins électoralistes, corporatistes, pour réaliser des intérêts personnels ou pour régler des comptes ».

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Indexation des prix des carburants: accord de principe entre le gouvernement et les distributeurs. Lors d’une rencontre, tenue vendredi à Rabat avec Najib Boulif, ministre des Affaires générales et de la gouvernance, les représentants de la Fédération nationale des gérants et propriétaires des stations-service ont exprimé leur soutien et leur volonté à travailler de concert pour l’application de la mesure d’indexation dans l’intérêt général. En vertu de ce système, le citoyen devra supporter toute hausse des prix des carburants si le prix du baril s’élève entre 105 et 120 dollars. Par ailleurs, M. Boulif a fait savoir que le gouvernement s’est engagé à proposer un projet de loi pour souscrire un hedging contre les fluctuations du prix du pétrole à l’international supérieures à 120 dollars le baril.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Situation précaire des retraités: la Fédération nationale des associations des retraités au Maroc appelle à un sit-in en octobre. Des milliers de retraités vivent avec une pension de moins de 500 DH par mois, indique la FANARAM qui met en garde contre la reproduction des scénarios ayant conduit à la faillite des régimes de retraite.

AL MASSAE
– Retraites: le PAM remet en cause les attributions de la Cour des comptes. Dans un inédit, le parti du tracteur a remis en cause les attributions de la Cour des comptes suite au dernier rapport de la cour sur les caisses des retraites. Dans une réunion partisane, le président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des représentants, Abdellatif Ouahbi, a indiqué que le rôle de la Cour des comptes est d’effectuer les opérations d’audit au sein des institutions publiques et non de présenter des visions politiques sur ces institutions.

– Résultats du Conseil supérieur de la magistrature: le Club des magistrats du Maroc appelle à un sit-in national. Les juges contestent les résultats du Conseil supérieur de la magistrature qui ne répondent pas à leurs aspirations en termes d’une autorité judiciaire indépendante. Par ailleurs, plusieurs magistrats exercent des pressions pour l’organisation d’une grève.

ASSABAH
– Casablanca: Un autobus fonce dans un café, faisant 30 blessés. Le conducteur d’un autobus, qui voulait éviter une collision avec une voiture, a perdu le contrôle de son véhicule pour foncer droit sur un café dans le quartier des Roches Noires.

– PAM fustige le gouvernement. Dans une réunion partisane samedi, le secrétaire général du PAM, Mustapah Bakkoury a indiqué que le gouvernement souffre de cohésion et de clarté dans son programme, qui diffère complètement des programmes présentés par les partis constituant la coalition.

– Elections législatives partielles: Les partis de la coalition gouvernementale en lice pour deux sièges parlementaires. Après leur échec de présenter un candidat commun, les partis du PJD, du MP et du RNI ont présenté leurs candidats aux élections partielles dans les circonscriptions de Settat et de Moulay Yacoub, pour pourvoir deux sièges à la Chambre des représentants, invalidés récemment par le Conseil Constitutionnel.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA
– Consultations politiques en vue de constituer une nouvelle majorité: Benkirane se soumet aux pressions du RNI. Après des négociations marathon, le chef du gouvernement a accepté d’augmenter le nombre de portefeuilles ministériels et de procéder à un remaniement ministériel technique.

BAYANE AL YOUM
– Coopération Maroc/FMI: le FMI et le gouvernement s’apprêtent à mettre en place un cadre stratégique de partenariat pour la période 2014-2017. Dans cet objectif et dans le cadre de sa mission d’assistance technique, le FMI a entamé des concertations élargies avec les acteurs des secteurs public et privé, de la société civile et les bailleurs de fonds sur la conception de cette assistance.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Le PAM promet au RNI une opposition féroce, Bakkoury s’attend à un éclatement de la majorité. Le président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des représentants, Abdellatif Ouahbi, a promis aux amis d’hier, le RNI, une forte opposition, tandis que Mustapha Bakkoury, secrétaire général du parti du tracteur, a présagé des dissensions probables entre les composantes de la coalition prochaine.

– Inédit! Des magistrats contestent les décisions du Conseil supérieur de la magistrature. Des magistrats ont fait part de leur mécontentement des promotions et des mesures disciplinaires prises par le Conseil supérieur de la magistrature en annonçant l’organisation d’un sit-in devant le siège du ministère de la Justice et des libertés. Lors de sa session extraordinaire, tenue samedi, le Conseil national du Club des magistrats du Maroc a appelé le Conseil supérieur de la magistrature à tenir une session extraordinaire urgente afin d’examiner les cas des magistrats « lésés » en vue de leur trouver une solution appropriée.

AKHBAR AL YAOUM Al MAGHRIBIA
– Finances publiques: Akhannouch pour la reconsidération du dispositif de pilotage. Dans son intervention lors de la 7ème édition du colloque international sur les finances publiques, le ministre des Finances par intérim, Aziz Akhannouch, a souligné, vendredi à Rabat, que « les causes de la faible efficacité des actions réformatrices engagées se situent dans les modes d’organisation et de fonctionnement du dispositif de pilotage, qu’il faut reconsidérer, voir recréer, tant sur les plans politique et manageriel, qu’au niveau des stratégies opérationnelles et des instruments et outils de mise en œuvre ».

AL KHABAR
– Craintes des spéculations et de confusion à l’approche de l’échéance de la mise en œuvre du système d’indexation. Jusqu’au matin du dimanche, les informations sur la date de l’exécution de l’indexation partielle des prix des produits pétroliers semblent rares au moment où des professionnels ont affirmé que le gouvernement informerait les distributeurs et les patrons des stations-service de la hausse ou non des prix des carburants.

– L’ex-maire de Marrakech et le coordinateur régional du parti de l’UC, Omar Jazouli, met fin à sa carrière électorale qui a duré plus de 20 ans à Marrakech. Lors d’une rencontre avec les adhérents du parti, Jazouli a affirmé qu’il ne se présenterait plus à aucune échéance électorale.

RISSALAT AL OUMMA
– Fès: augmentation d’un 1,50 DH du prix des bonbonnes de gaz. La petite bonbonne de gaz vaut à Fès 11,50 DH au lieu de 10 DH. Dans une déclaration au journal, Bouazza Kharrati, président de la Fédération marocaine des droits du consommateur, indique que la situation est devenue intenable face aux augmentations des produits de consommation, signalant qu’une hausse similaire a été décidée à Sidi Ifni, où la bonbonne de gaz coûte désormais 50 DH.

ATTAJDID
– Selon un rapport de Bloomberg, l’émigration des Espagnols au Maroc s’est accrue de 32 pc durant les quatre dernières années, en raison notamment de la crise économique mondiale. Ce rapport précise, en outre, que près d’un demi-million de personnes avaient quitté l’Espagne en 2012, soit une hausse de 80 pc par rapport à 2008.

– Hausse des prix des bonbonnes de gaz à Fès: un député PJD évoque des mauvaises intentions politiques. Hassan Boumchita, député PJD de la circonscription de Fès-nord, s’est dit ahuri du timing de cette augmentation, estimant que de mauvaises intentions politiques seraient derrière cette hausse qui tend à embarrasser le gouvernement en cette conjoncture.

– Les commerçants et les propriétaires des stations-services soutiennent l’application du système d’indexation des prix des carburants. A l’issue d’une rencontre avec le ministre des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, la Fédération nationale des commerçants et des propriétaires des stations-services au Maroc a salué les mesures qui vont être prises par le gouvernement en parallèle avec l’application de ce mécanisme en vue d’atténuer son effet sur les principaux utilisateurs des carburants.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *