Revue de presse marocaine du 16/05/2014

0 commentaires, 16/05/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les journaux parus vendredi 16 mai:.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Le ministre de l’Industrie et du commerce déploie « sa police ». A quelques semaines du début de Ramadan, un mois où la demande des biens et produits de consommation est forte, M. Elalamy a signé une décision mandatant les agents de son ministère à faire respecter les dispositions de la loi sur la protection des consommateurs. La répression des fraudes ne sera probablement plus la chasse gardée des services du ministère de l’Intérieur. Des services et des contrôleurs spéciaux sont désormais autorisés à faire des constatations d’infractions par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique avec pratiquement les mêmes fonctions. Ces services aux allures d’une « police » du ministère devront traquer, constater, détecter et prouver les infractions à la loi sur la protection du consommateur.

– Investissements étrangers au Maroc : Boussaid en mission séduction. L’économie marocaine doit encore se renforcer avant de s’intégrer dans l’économie européenne. C’est le principal message que voulait transmettre le ministre de l’Economie et des finances, Mohammed Boussaid, par son intervention lors d’une session consacrée aux investissements au Maroc, en marge des travaux de la 23ème assemblée annuelle de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), qui se sont tenues les 14 et 15 mai à Varsovie. Après avoir présenté les réformes économiques mises en œuvre par le Maroc ainsi que les opportunités d’investissement offertes dans le Royaume, M. Boussaid a annoncé devant un parterre d’investisseurs et d’experts économiques que l’objectif de l’économie marocaine est double. Pour lui, le Royaume est l’un des rares pays à avoir signé 55 accords de libre-échange englobant un milliard de consommateurs, il s’agit d’un défi pour l’économie nationale qui doit se diversifier et être compétitive.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Vague de chaleur : pas de crainte pour l’agriculture. Les pics de température enregistrées du 12 au 15 mai auront été sans effets sur les différentes cultures, notamment les céréales, arrivées ou presque au stade de la moisson. Le secteur avicole n’est pas non plus affecté. Les services météo annoncent un retour à la normale dès aujourd’hui.

– ONUCI: Le contingent marocain honoré pour son sens du devoir accompli. Le 19ème contingent du Bataillon marocain (MORBATT) de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a été honoré, mercredi à Duékoué (ouest), par la remise de la médaille de l’ONU en signe de reconnaissance de son professionnalisme et son sens du devoir accompli au service de la paix, de la sécurité et de la réconciliation nationale dans ce pays. Dans une intervention au nom de la représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU Aïchatou Mindaoudou, le commandant par intérim de la force de l’ONUCI, le général Didier Lhote, s’est déclaré particulièrement honoré de présider cette cérémonie de remise de médailles qui coïncide avec la célébration du 58ème anniversaire des Forces Armées Royales.

L’ECONOMISTE:.

– Crise de l’ONEE: Le plan de sauvetage. La situation financière de l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE) s’aggrave de jour en jour face à l’indifférence générale. Le chef du gouvernement est interpellé pour activer le plan de sauvetage, présenté sous forme d’un contrat-programme entre l’Etat et l’Office pour quatre ans. D’ailleurs, une réunion interministérielle, présidée par Abdelilah Benkirane, est programmée lundi 19 mai. Elle devra trancher sur ce dossier qui pèse sur la stratégie énergétique du pays. Le plan prévoit la mobilisation de plus de 40 milliards de DH. Cet effort sera supporté à hauteur de 50pc par l’Etat et autant par l’Office et les usagers. En fait, il s’agit d’une recapitalisation de 20 milliards de DH sur quatre ans tout en continuant à prendre en charge le fuel utilisé par l’ONEE, souligne une source proche du dossier.

– Agrumes: Les marges fondent à l’export. La campagne d’exportation d’agrumes devrait s’achever, vers fin mai, sur un volume de 560.000 tonnes. Les chiffres arrêtés par l’Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE) au 16 avril dernier, font état d’un volume exporté de 545.000 tonnes contre 361.050 réalisées à la même période de 2013. C’est donc un bond de plus de la moitié. Seulement, les producteurs sont confrontés à une érosion des marges et à la dépréciation du rouble. L’essentiel des expéditions, soit 65pc a été réalisé sur le marché russe à des prix jugés faibles en raison des difficultés de début de campagne. Le recul du taux de change du dollar canadien devrait également peser sur la recette en provenance de marché.

L’OPINION:.

– Climat des affaires et compétitivité économique: Des entraves à surmonter et des atouts à valoriser. Le Maroc peine toujours à renforcer sa compétitivité économique, et par conséquent, à s’imposer sur l’international. Tel est, en tout cas, le constat de la CFCIM (Chambre française du commerce et d’industrie du Maroc) livré dans sa revue mensuelle « Conjoncture ». Bien que doté d’atouts certains, le Maroc peine à s’imposer sur le plan international. Si le Royaume a rattrapé son retard sur certains volets tels que les infrastructures, il reste néanmoins des efforts à fournir pour aménager le climat des affaires, souligne-t-on. D’après la CFCIM, plusieurs facteurs expliquent cette situation, dont la balance commerciale qui est devenue structurellement déficitaire depuis quelques années. Et ce, en raison notamment de la hausse de la facture énergétique, de l’accroissement de la demande nationale et de la faible compétitivité des exportations. Ces dernières sont, en effet, non seulement peu diversifiées, que ce soit en termes de produits exportés ou de marchés cibles, mais aussi se caractérisent par une faible valeur ajoutée.

– Un think tank américain met en avant les spécificités de l’Islam marocain en tant que force de stabilité régionale. Une étude réalisée par le Center for Strategic and International Studies (CSIS), un think tank US basé à Washington, a mis en avant les spécificités de l’Islam marocain en tant que force de stabilité régionale, relevant que la quintessence de la référence religieuse du Royaume émane du rite Malékite et de la doctrine Achaarite, qui puisent dans les vertus de la modération et du juste milieu en toute chose.

LIBERATION:.

– Chambre des conseillers: Gouvernement et CGEM accusés par le groupe fédéral de ne pas tenir leurs engagements. Les négociations collectives ne sont pas seulement un élément essentiel pour faire aboutir les revendications et résoudre les conflits, mais c’est un mécanisme vital pour servir les intérêts suprêmes de notre pays. C’est en ces termes que Larbi Habchi, membre du groupe fédéral à la Chambre des conseillers, a tiré à boulets rouges sur le gouvernement Benkirane qui n’a pas respecté ses engagements envers ses partenaires sociaux et plus particulièrement la FDT, la CDT et l’UMT. Dans le cadre d’une interpellation mardi dernier lors de la session de contrôle du gouvernement, ce membre du Bureau central de la FDT a déploré que l’Exécutif ait promis qu’il poursuivra le dialogue social avec les syndicats après la Fête du travail sur la base du mémorandum que lesdites centrales syndicales ont adressé au gouvernement en février dernier, mais sans tenir sa promesse.

– Les jeunes révoltés de Tindouf menacent de recourir aux armes. La chaîne régionale de Laâyoune a diffusé dans son bulletin du mercredi une nouvelle vidéo provenant du mouvement de la jeunesse du changement dans les camps de Tindouf. Dans cette vidéo, plusieurs jeunes gens en tenue militaire menacent de mettre sur pied une aile militaire de leur mouvement au cas où la direction, gangrenée par la corruption et les détournements, ne cèderait pas le pouvoir à une nouvelle élite.

AL BAYANE:.

– Prochaine rentrée scolaire: Déficit de plus de 16.000 enseignants. Les enseignants exerçant dans le secteur de l’enseignement primaire et secondaire sont en sous-effectif important. Selon une note de la direction de la stratégie, des statistiques et de la planification du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, le besoin au titre de l’année scolaire 2014-2015 s’élèverait à plus de 16.280 cadres, dont près de 3.806 pour le primaire, 5.850 pour le cycle collégial et plus de 5.097 enseignants pour le cycle secondaire qualifiant.

– Parlement: Nécessité de renforcer le contrôle de la CDG. La commission des finances, des équipements, de la planification et du développement régional à la Chambre des conseillers, réunie mercredi sur invitation de quelques groupes parlementaires, a souligné la nécessité de renforcer le contrôle de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) chargée de la gestion des dépôts, qui ont atteint 80 milliards de dirhams en 2013. Intervenant à cette rencontre consacrée à la discussion du bilan d’activité de la CDG, le président du groupe parlementaire de la Fédération démocratique du travail (FDT) à la Chambre des conseillers, Mohamed Daidiaa, a assuré que la CDG, en tant qu’établissement public, n’est soumise à « aucun » contrôle, appelant à adopter les mesures nécessaires en matière de la bonne gouvernance et de la transparence des finances publiques.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Le syndicat du PJD s’oppose à l’ouverture des cliniques par les non médecins. Dans un communiqué, l’UNTM a affirmé que le projet de loi relatif à l’exercice de la médecine risque d’ouvrir la voie à une spéculation sur la santé des citoyens et transformer les professionnels de la santé en de simples salariés chez les détenteurs de capitaux. Le texte, approuvé récemment par le conseil du gouvernement, dispose que le capital d’une clinique ou d’un établissement similaire peut appartenir à une société commerciale constituée de non médecins.

– Libéralisation des prix des combustibles prévue à partir de 2015. La conjoncture économique actuelle, marquée par une baisse des cotations des produits pétroliers sur les marchés internationaux, pousserait le gouvernement à libéraliser définitivement les prix des combustibles à partir de 2015, indique le ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, Mohammed Louafa.

ATTAJDID:.

– Le ministère de la Justice enquête sur une fraude présumée dans les concours et les marchés publics. Le ministère de la Justice et des libertés a décidé de constituer une commission d’enquête et d’investigation pour vérifier les allégations sur l’existence d’enregistrements audio faisant état de fraude dans les marchés publics et les concours de recrutement durant la période 2008-2011.

– Prix des tickets du transport public urbain: pas de hausse prévue. Des sources proches des responsables du transport public urbain ont démenti les allégations sur une éventuelle hausse prévue dans les prix des tickets des bus au niveau national. Ces assertions infondées ne sont qu’un moyen pour faire pression sur le gouvernement afin qu’il mette en œuvre ses engagements arrêtés avec les professionnels du secteur, selon ces sources.

ASSABAH:.

– Allégations sur des marchés douteux au ministère de la justice: Ramid décide d’établir les faits. Suite à des allégations sur une fraude présumée ayant entaché les marchés publics et les concours de recrutement organisés par le ministère de la Justice durant la période 2008-2011, Mustapha Ramid a décidé de constituer une commission d’enquête, présidée par l’inspecteur général du ministère, qui se chargera d’entendre toutes les parties pour établir la véracité des faits.

– Le Syndicat national démocratique des Finances, affiliée à la FDT, a décidé de renforcer sa contestation contre la situation à la Trésorerie générale du Royaume, estimant qu’elle est en deçà des efforts déployés par les ressources humaines exerçant dans ce service. Le syndicat a dénoncé l’absence du dialogue, le recul des acquis sociaux et professionnels et la non satisfaction des revendications du personnel de la Trésorerie générale. Pour Mohamed Daidia, président du groupe fédéral à la Chambre des conseillers, les sit-in de protestation sont une riposte à l’absence du dialogue au sein du secteur et aux agissements du trésorier général qui, selon lui, continue d’utiliser inconsidérément les deniers publics en versant indûment des indemnités.

AL MASSAE:.

– Les conseillers parlementaires critiquent la Caisse de dépôt et de gestion pour avoir procédé au sauvetage des projets ratés en puisant dans les fonds des orphelins et des veuves. Lors d’une réunion de la commission des finances à la Chambre des conseillers, mercredi, les conseillers ont affirmé qu’en jouant le rôle de pompier pour sauver des établissements publics et privés, la CDG a dévié des objectifs pour lesquelles elle a été créée. Aziz Lebbar, membre du groupe PAM, a appelé le DG de la Caisse, Anass Alami, à dévoiler le nom de la partie qui dirige le groupe et l’identité des responsables qui prennent les décisions au sein de cet établissement.

– Le ministre délégué chargé des affaires générale et de la gouvernance, Mohammed Louafa, a reçu récemment une délégation des patrons des boulangeries traditionnelles dans une tentative de s’assurer de leur soutien face à la Fédération nationale des patrons des boulangeries modernes qui menacent d’observer de nouvelles grèves.

BAYANE AL YOAUM:.

– Le Sénat colombien a démenti formellement avoir adopté une résolution ou même une proposition sur le Sahara, indique une source officielle. Selon une note signée par le secrétaire général du Sénat, Gregorio El Jach Pacheco, une « observation » avait été déposée auprès du bureau du Sénat par un groupe de sénateurs de gauche acquis aux thèses des séparatistes, notant que ledit document « ne remplit pas les conditions formelles requises pour être examiné par le Sénat » et « ne revêt même pas le caractère d’une proposition ».

– Maroc Telecom, l’un des leaders de la télécommunication en Afrique. Le groupe français Vivendi a annoncé mercredi avoir réalisé la cession à l’opérateur télécom émirati Etisalat de sa participation de 53 pc dans Maroc Telecom. Le prix définitif de cession, conformément aux accords conclus en novembre 2013, s’élève à 4,138 milliards d’euros, après ajustement de prix, précise Vivendi dans un communiqué. La finalisation de l’opération de cession permettra ainsi à Maroc Telecom de poursuivre sa conquête du marché africain, qui s’annonce bien prometteur pour les opérateurs mondiaux des télécommunications.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– Nayef Hawatmeh salue la solidarité constante du Maroc avec la lutte du peuple palestinien. Le secrétaire général du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP), Nayef Hawatmeh, a salué la solidarité constante du Maroc avec la lutte du peuple palestinien. Lors d’une rencontre mercredi avec l’ambassadeur du Maroc à Amman, Lahcen Abdelkhalek, le responsable palestinien s’est également félicité des décisions prises lors de la dernière réunion du Comité Al Qods.

– Incendie à la Samir: Le management élucide les circonstances. La Samir a expliqué dans un communiqué que l’incendie qui s’est déclaré vendredi en remplissant de propane une citerne d’un camion appartenant à une société, à l’entrée de la raffinerie, a été attribué à une fuite de gaz qui s’était produite au niveau de l’appareil reliant le bras de chargement à la citerne. Cet incident a entraîné la mort d’une personne et blessé deux autres.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Les organisations corporatistes des administrateurs, affiliées à l’UMT, la FDT et la CDT, ont annoncé la constitution d’une commission nationale de coordination des administrateurs. Dans un communiqué, la commission a indiqué que cette action vise à faire front à l’intention du gouvernement de porter atteinte aux acquis sociaux.

– Commémoration des attentats du 16 mai: Les enseignements à tirer pour combattre le terrorisme. Depuis les attentats terroristes du 16 mai 2003, le Maroc a adopté une approche globale et exhaustive afin de contrer le terrorisme. Le Royaume ne s’est pas contenté d’opter pour une approche fondée uniquement sur la sécurité et la coopération avec les pays amis, mais il a mis en place une stratégie intégrée et synergique afin de tarir les sources de financement du terrorisme sur les plans social, économique et religieux. A travers les réformes et les grands chantiers entrepris, le Maroc a également réussi à consacrer ses choix politiques et démocratiques et renforcer les principes de l’état de droit.

AL ASSIMA POST:.

– Le gouvernement promet des mesures rigoureuses contre les associations qui bénéficient des subventions « douteuses ». Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a souligné que le gouvernement est déterminé à mettre fin aux subventions publiques accordées de manière « irrationnelle » et « suspecte » à certaines associations. Lors de la présentation des résultats du dialogue national sur la société civile, jeudi à Rabat, Benkirane a affirmé que l’ère des avantages sans conditions est révolue.

– Présentation à Varsovie des opportunités d’investissement au Maroc. Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohammed Boussaid a présenté, mercredi à Varsovie à l’occasion de la 23ème session annuelle de la BERD, les réformes économiques mises en œuvre par le Maroc ainsi que les opportunités d’investissement offertes dans le Royaume. Boussaid a toutefois expliqué que le Royaume est l’un des rares pays à avoir signé 55 accords de libre-échange englobant un milliard de consommateurs et qui dispose d’infrastructures développées.

AL ALAM:.

– La grève mène des professeurs à la prison. Le tribunal de première instance de Rabat a condamné à deux mois de prison avec sursis huit enseignants, membres de la coordination nationale des enseignants titulaires de licences qui se disent exclus de la promotion sur la base de diplômes. Dans un communiqué, la coordination a qualifié d’injuste cette condamnation qui, selon eux, intervient à la suite de l’échec des mesures administratives prises à l’encontre de ces enseignants.

– Le groupe istiqlalien à la chambre des représentants a réclamé que la lumière soit faite sur le favoritisme qui préside à certaines nominations. Le groupe istiqlalien a présenté une motion au sujet de décisions prises par le gouvernement et qu’il considère comme illégales et sans fondement.

SAHIFAT ANNASS:.

– Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a décidé de mettre en place une commission chargée d’examiner certaines allégations sur l’existence d’enregistrements portant sur une fraude présumée ayant entaché les marchés publics et les concours de recrutement durant la période 2008-2011.

– Haddad critique la gestion par Laenser du Mouvement Populaire, promet d’apporter du sang neuf. Le candidat au poste de secrétaire général du parti de l’épi a indiqué que sa candidature intervient à cause de la situation difficile que traverse le parti, promettant d’apporter, en cas de victoire, du sang neuf aux structures du parti afin de le mettre sur les bons rails.

AL HARAKA:.

– L’acquisition par l’opérateur émirati Etisalat de 53 pc du capital de Maroc Telecom, finalisée mercredi, représente l’une des plus importantes opérations d’acquisition dans l’ensemble du Moyen Orient, et pourrait déboucher en l’émergence du « prochain géant africain » des télécommunications, écrit le magazine américain Forbes. Maroc Telecom, déjà présent en Afrique à travers ses propres filiales en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso et au Gabon, va ainsi ancrer davantage sa présence sur le continent africain à la faveur de l’accord signé la semaine dernière avec l’opérateur émirati et qui a permis à l’opérateur historique du Royaume d’acquérir pour un montant de 650 millions de dollars les filiales africaines d’Etisalat, au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Niger, en République centrafricaine et au Togo, explique l’auteur de l’article, Abdelmalek Alaoui.

– L’Union européenne (UE) souligne que le Maroc est le pays du Maghreb qui réalise le plus d’efforts en matière de modernisation politique et économique, estime mercredi le magazine espagnol « Atalayar entre dos orillas ». Le Royaume du Maroc est considéré par l’UE comme un partenaire important, écrit la revue dans un article publié sur son site Internet, rappelant les accords commerciaux et économiques signés entre le Maroc et l’UE, mais aussi avec le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque Mondiale (BM).

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Vers la création d’un géant africain des télécommunications. Le magazine américain Forbes a indiqué que l’acquisition par l’opérateur émirati Etisalat de 53 pc du capital de Maroc Telecom pourrait déboucher sur l’émergence du « prochain géant africain » des télécommunications.

– La compagnie Royal Air Maroc (RAM) desservira, à partir du 17 juin prochain, N’djamena, capitale du Tchad, à raison de trois vols par semaine et lancera, en décembre de l’année en cours, une autre nouvelle ligne qui reliera Casablanca à Abuja (capitale du Nigéria) avec trois vols hebdomadaires. Tous ces vols seront opérés en Boeing 737 nouvelle génération.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Le groupe du PAM à la Chambre des conseillers a proposé, dans une tentative pour annuler la circulaire commune du ministère de l’Intérieur avec le ministère de l’Enseignement supérieur, qui concerne les universités et les autres instituts d’enseignement supérieur et qui autorise les autorités locales à accéder aux universités et aux cités universitaires en cas de menace à la sécurité ou à l’ordre public, de mettre en place des médiateurs universitaires qui seront chargés de recevoir et de traiter les plaintes déposées par les composantes de l’université et d’intervenir de façon proactive en cas de tension.

– Des parlementaire appellent à renforcer le contrôle sur la CDG. Des conseillers de l’opposition ont appelé à renforcer le contrôle sur la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), chargées de la gestion des dépôts qui ont atteint 80 milliards de dirhams en 2013. Ils ont souligné à cet égard que cette Caisse n’a pas une vision et une stratégie claire à long terme et ont appelé à améliorer ses modes de gestion et à instaurer de nouveaux mécanismes pour la contrôler à l’instar des autres établissements publics.

AL MOUNAATAF:.

– Une étude réalisée par le Center for Strategic and International Studies (CSIS), un think tank US basé à Washington, a mis en avant les spécificités de l’Islam marocain en tant que force de stabilité régionale, relevant que la quintessence de la référence religieuse du Royaume émane du rite Malékite et de la doctrine Achaarite, qui puisent dans les vertus de la modération et du juste milieu en toute chose.

– Le Sénat colombien a démenti formellement avoir adopté une résolution ou même une proposition sur le Sahara, indique source officielle. Selon une note signée par le secrétaire général du Sénat, Gregorio El Jach Pacheco, une « observation » avait été déposée auprès du bureau du Sénat par un groupe de sénateurs de gauche acquis aux thèses des séparatistes, notant que ledit document « ne remplit pas les conditions formelles requises pour être examiné par le Sénat » et « ne revêt même pas le caractère d’une proposition ».

AL KHABAR:.

– El Khalfi déclare la guerre aux émissions de télévision qui traitent de la criminalité. Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a demandé au chef du gouvernement d’intervenir pour mener une étude sur l’impact de ces émissions, diffusées par les chaînes du pôle public, sur les valeurs de la société.

– Tindouf: Les dissidents du Mouvement jeunes pour le changement continuent de s’insurger contre la direction du polisario. Dans un communiqué ces jeunes ont annoncé la création d’une aile militaire pour protéger leur mouvement contre les manœuvres des « vieux » dirigeants du polisario, appelant à remettre le pouvoir pacifiquement aux jeunes et mettant en garde contre tout agissement pour empêcher la volonté et la détermination des jeunes à instaurer un changement pour l’intérêt des populations séquestrées dans les camps.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *