Revue de presse marocaine du 16/04/2014

0 commentaires, 16/04/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 16 avril:.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– L’aquaculture, un chantier ouvert. SM le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature de dix conventions relatives au développement de projets aquacoles d’un coût global de 1,3 milliards de dirhams. Devant générer quelque 600 emplois directs, les projets permettront une production annuelle globale de 23.000t de poissons, 1.540 t de coquillages, 70 millions d’alevins et 60 millions de naissains. L’aquaculture est un secteur ambitieux et la stratégie Halieutis accorde une grande importance à son développement afin d’y ériger en levier de développement de la pêche maritime nationale.

– Ould Errachid qualifie de mascarade la proposition de l’élargissement de la mission de la Minurso. « Mascarade ». C’est ainsi que le président du Conseil royal consultatif des affaires sahariennes (CORCAS) Khalihenna Ould Errachid, a qualifié toute proposition visant l’élargissement de la mission de la Minurso pour englober les droits de l’Homme dans le Sahara marocain. Le président qui était mardi l’invité du forum de la MAP a souligné le droit du Maroc à rejeter toute proposition attentant à ses droits.

L’ECONOMISTE:.

– La croissance au ralenti au deuxième trimestre. L’économie est en phase de ralenti. Pour le premier et deuxième trimestre, le Haut-Commissariat au plan prévoit un recul de la croissance : elle devrait se situer aux environs de 2,3 pc au deuxième trimestre au lieu de 2,5 pc au premier trimestre et 4,3 pour les trois derniers mois de 2013. Les perspectives sont moins favorables en particulier par rapport aux activités agricoles dont la valeur ajoutée accuserait une baisse de 3,9 pc. Même si les effets du déficit pluviométrique du début de l’année étaient atténués, la réduction des superficies semées pénaliserait les performances de la production végétale, explique le HCP dans sa note de conjoncture.

– Export fruits-légumes : Bruxelles se défend du protectionnisme. Bruxelles soutient que son objectif n’est pas d’entraver les exportations marocaines de fruits et légumes, mais juste de clarifier le système des prix d’entrée qui fait depuis longtemps l’objet de critiques. La démarche sera expliquée à Rabat le 23 avril. « L’objectif du nouveau système de prix d’entrée européen n’est pas du tout d’entraver les exportations marocaines de produits agricoles », explique Roger Waite, porte-parole de la DG d’agriculture de la Commission européenne, ajoutant que ces nouvelles règles « ne changeront rien pour les quotas préférentiels », mais ne concernent que les volumes réalisés au-delà des contingents.

L’OPINION:.

– Nouvelle hausse des prix des carburants : décompensation toute ! Mauvaise nouvelle pour les industriels et les automobilistes. Les prix du gasoil, de l’essence et du fuel industriel devraient enregistrer de nouvelles hausses ce mercredi. Les hausses attendues seraient de 33 centimes pour le gasoil, 14 centimes pour l’essence et 24,59 dirhams sur la tonne pour le fuel.

– L’Istiqlal fustige les menaces contre les opposants à la politique et aux velléités dictatoriales du gouvernement. Au cours de sa réunion hebdomadaire, lundi, le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a estimé que les déclarations du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane concernant l’avenir des opposants politiques comme autant de terreur, de menaces et d’incitation contre toute voix qui s’élèverait contre les politiques infructueuses de l’actuel gouvernement. Il a également fustigé l’instrumentalisation sélective de la justice afin de liquider les adversaires politiques et en vue de préparer une carte politique débarrassée des concurrents.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Exportations de fruits et légumes vers l’UE. Une centaine de professionnels protestent à Rabat. « Protectionnisme aveugle », « retour sur les acquis », « une Europe qui revient sur ses engagements ». Les slogans scandés et les banderoles en disent long sur la colère et l’indignation des producteurs et exportateurs marocains de fruits et légumes. Ces derniers, notamment les membres de la Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation des fruits et légumes (Fifel) ont organisé, mardi, un sit-in devant le siège de la représentation de la Commission européenne à Rabat. Une centaine d’agriculteurs, en provenance surtout de la région de Souss, étaient venus protester contre l’adoption par le Conseil de l’UE agriculture et pêche, le lundi 14 avril à Bruxelles des « actes délégués entrant dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune ».

– SM le Roi inaugure deux nouveaux projets médico-sociaux à Fnideq et à Tétouan. La vision royale d’un développement humain global et intégré s’est vue une nouvelle fois concrétisée avec l’inauguration, mardi, par SM le Roi Mohammed VI de deux nouveaux projets destinés au renforcement de l’offre médico-sociale au niveau des villes de Fnideq et Tétouan. Le Souverain a, en effet, procédé à l’inauguration d’un Complexe médico-social à Fnideq et d’un Centre régional de médecine physique et de kinésithérapie à Tétouan, réalisés pour une enveloppe budgétaire globale de 30 millions de dirhams (MDH).

AL BAYANE:.

– Le dossier du Sahara requiert davantage de vigilance et d’attention. Le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a tenu lundi sa réunion périodique, au début de laquelle il s’est arrêté sur les développements du dossier de notre intégrité territoriale qui, tout en bénéficiant d’un consensus national sans pareil, requiert davantage de vigilance et d’attention pour faire face aux manœuvres fomentées contre le Maroc par certains milieux conspirateurs, consciemment ou inconsciemment, dans le cadre du plan algérien visant la création d’un espace maghrébin qui sert leurs intérêts géostratégiques, avec tous les dangers d’instabilité que cela comporte pour la région, indique un communiqué du Bureau politique du PPS.

– Casablanca : la police saisit 167 sabres à Derb Omar. La lutte contre le phénomène de « Tcharmil » passe à la vitesse supérieure. Lundi dernier, la police de la sûreté de Casa-Anfa a effectué une grande opération au marché de Derb Omar, mettant ainsi la main sur une importante quantité d’armes blanches. Selon les services sécuritaires, les armes ont été saisies dans un magasin dédié aux ventes de chaussures et dont les propriétaires sont d’origine asiatique.

LIBERATION:.

– Les perspectives de croissance n’augurent rien de bon. Selon le HCP, la contribution négative de l’agriculture et le ralentissement de la demande intérieure plombent l’économie nationale. Après sa contribution exceptionnelle au PIB lors de la dernière campagne, le secteur agricole commence à marquer le pas, selon le Haut-commissariat au plan. Au moment où le gouvernement s’est fixé pour objectif d’atteindre une croissance de 4,2 pc en 2014, la croissance économique nationale, plombée par une baisse de la valeur ajoutée agricole de 3,4 pc, aurait ainsi décéléré au premier trimestre se situant à 2,5pc, en glissement annuel, au lieu de 4,5pc un trimestre plus tôt, selon le point de conjoncture rendu public mardi par le HCP.

– Le Trésor prône une réforme progressive de la TVA. La réforme de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) doit être progressive tout en prenant en considération « l’effet de différenciation » entre les secteurs d’activité économique, a affirmé le trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda. « La réforme de la TVA doit être progressive, découler d’une vision globale et prendre en considération « l’effet de différenciation » entre les secteurs d’activité économique et ce, afin de ne pas favoriser la fraude », a expliqué M. Bensouda qui intervenait dans le cadre d’un colloque organisé jeudi à Paris.

ASSABAH:.

– « Blocage » dans la Chambre des représentants en raison de la crise du groupe socialiste qui n’a pas encore élu ses structures dirigeantes. Rachid Talbi Alami agit avec méfiance, refusant de soutenir une partie au détriment d’une autre. Abdelouahed Radi propose des solutions pour surmonter la crise.

– Les députés MP se soulèvent contre Mohand Laenser. Les représentants parlementaires du parti de l’Epi ont refusé, le weekend dernier, de mandater Mohand Laenser pour nommer notamment le président du groupe parlementaire du Mouvement populaire et le président de la commission parlementaire issu actuellement du parti. Ces députés œuvrent pour l’application de la démocratie interne et l’édification d’un parti qui puisse être régi uniquement par le pouvoir de la base.

AL ALAM:.

– Les associations de la « Dynamique de l’Appel de Rabat » entame une nouvelle phase de son conflit avec le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile El Habib Choubani. Lors d’une rencontre à Rabat, ces associations, dont le nombre est estimé à 3500, ont appelé le gouvernement à élaborer un rapport annuel global sur les subventions accordées et les bénéficiaires par les associations.

– L’Istiqlal s’en prend au gouvernement. Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal condamne la campagne menée par des membres du PJD contre la candidature de Karim Ghellab pour la présidence de la Chambre des représentants, dénonce les déclarations du chef du gouvernement sur les opposants politiques et fustige l’instrumentalisation sélective de la justice pour liquider les adversaires politiques, selon un communiqué rendu public à l’issue d’une réunion du comité exécutif, tenue lundi.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Hassan Tarek, dirigeant USFP, déclare que la liste du groupe socialiste est conforme au règlement intérieur de la Chambre des représentants et s’appuie sur de fondements juridiques forts, soulignant au journal que les députés de l’USFP signataires de la liste Zaidi sont attachés à leur appartenance politique.

– Le président du Conseil royal consultatif des affaires sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid, a déclaré que le Maroc a le droit de refuser toute approche qui porterait atteinte à sa souveraineté. Ould Errachid, qui était mardi l’invité du Forum de la MAP, a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer la mise en application du plan d’autonomie dans les provinces du Sud d’autant que cette proposition « ne dépend pas d’autrui ».

AL ASSIMA POST:.

– Le ministre délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration Mohamed Moubdi a indiqué que la rencontre ayant réuni le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et les centrales syndicales s’est déroulée dans des conditions marquées par la responsabilité et que le dialogue était « réfléchi et responsable ». Les délégués syndicaux qui ont pris part à ce dialogue ont rejeté « les discours et l’échange de parole doucereuse » en l’absence de résultats réels.

– Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, a jugé nécessaire le renforcement de l’engagement politique des femmes, bien que la participation de ces dernières à la politique ait connu un progrès sensible, notamment au niveau de la représentation dans les conseils élus et les instances dirigeantes des partis politiques. (entretien)

RISSALT AL OUMMA:.

– Le Conseil de sécurité tiendra jeudi sa réunion de consultation sur le Sahara. Abdelouahab Almaalmi, professeur universitaire à Casablanca, a affirmé que le rapport du secrétaire général de l’ONU ne serait pas foncièrement différent de celui de l’année dernière.

– Lors d’une table ronde organisée lundi par la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales à Rabat, El Habib Deqqaq, doyen de la faculté, a affirmé que la réforme de la Constitution et de la justice militaire ont donné une forte impulsion à la consolidation de l’édifice démocratique du Maroc.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– L’économie nationale dans une conjoncture difficile, sa croissance reculerait les mois prochains. Le Haut-Commissariat au plan a brossé un tableau sombre de la conjoncture délicate par laquelle passe l’économie nationale, précisant que les perspectives de croissance pour le deuxième trimestre 2014 seraient, dans l’ensemble, moins favorables qu’une année auparavant. Selon un point de conjoncture du HCP, les activités agricoles poursuivraient leur tendance baissière et le déficit de la liquidité des banques se serait légèrement accru.

– Le président du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid, a affirmé que l’implication de l’Algérie dans le conflit du Sahara dénote de la faiblesse des thèses des séparatistes. Ould Errachid, qui était mardi l’invité de la MAP, a souligné que l’autre partie (adversaire de l’intégrité territoriale du Royaume), se trouve dans une situation fragile, évoquant notamment le recul du soutien aux séparatistes dans les différents continents, y compris en Afrique.

AL KHABAR:.

– Contrairement à Benkirane, Lahlimi prévoit un recul du taux de croissance. La croissance économique nationale aurait légèrement décéléré au premier trimestre 2014, se situant aux environs de 2,5 pc, en glissement annuel, au lieu de 4,5 pc un trimestre plus tôt, indique le HCP dans un point de conjoncture, avril 2014. Ces prévisions auraient contrarié le gouvernement qui a annoncé des chiffres différents.

– Le groupe parlementaire du MP se redresse contre Mohand Laenser. Au cours d’une rencontre tenue le 7 avril à Rabat, le groupe du Mouvement Populaire à la Chambre des représentants a refusé de donner feu vert au secrétaire général du parti de l’Epi Mohand Laenser afin qu’il nomme les représentants du groupe au sein de la Chambre.

ATTAJDID:.

– Le tribunal administratif de Rabat a prononcé le sursis à l’exécution de la décision rendue par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) jusqu’à ce qu’il soit statué sur l’action intentée pour annulation. La Haca avait autorisé la retransmission des « droits d’informer » lors des séances des questions orales à la Chambre des conseillers. Une telle diffusion, interdite par Benkirane, avait suscité une controverse entre le gouvernement et l’opposition.

– Le ministre de l’emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki annonce la révision du Code de travail pendant l’année en cours. Cette annonce a été faite lors d’une rencontre qu’il a tenue mardi à Rabat avec les délégués régionaux et provinciaux de l’emploi.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIYA:.

– Elections partielles: le PJD et le PI seuls en lice dans la circonscription de Moulay Yaâcoub. Les candidats du PJD et du PI s’affronteront pour la 4éme fois à Moulay Yaâcoub en vue de remporter le siège vacant à la Chambre des représentants de cette circonscription. Les résultats de cette circonscription ont été annulés trois fois successives par le Conseil constitutionnel, dont la dernière en février dernier après le recours introduit par le PJD. Les autres partis qui avaient participé à cette élection partielle ont décidé de ne pas présenter de candidats.

– Le ministre de l’emploi annonce la révision du code du travail durant l’année en cours. Le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a annoncé, mardi à Rabat, la révision du Code de travail durant l’année en cours et l’élaboration d’une stratégie nationale pour l’emploi qui serait le fruit de la participation de tous les acteurs du secteur.

SAHIFAT ANNASS:.

– La croissance économique se situe aux environs de 2,5 pc au premier trimestre 2014 (HCP). Alors que le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, table sur un taux de croissance de 4pc en 2014, le Haut-Commissariat au plan (HCP) vient de publier, mardi, des prévisions selon lesquelles la croissance économique nationale se situerait aux environs de 2,5 pc,.

– USFP : Abdelouahed Radi continuera d’offrir ses bons offices. Des sources informées ont indiqué qu’Abdelouahed Radi, membre du Bureau politique de l’USFP, s’est retiré de la réunion de la commission de l’arbitrage et de déontologie en signe de protestation contre les décisions d’expulsion et de suspension de l’adhésion des partisans d’Ahmed Zaïdi. Radi a affirmé qu’il est pour l’unité du parti et que les deux clans sont tenus de régler leurs désaccords, soulignant qu’il va continuer à offrir ses bons offices pour rapprocher Lachgar et Zaïdi.

BAYANE AL YAOUM:.

– La majorité des habitants de Tindouf sont des enfants et de personnes âgées après la fuite des jeunes. La majorité des habitants des camps de Tindouf est composée d’enfants et de personnes âgées après que les jeunes aient pris la fuite, a affirmé le président du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid qui était, mardi, l’invité du Forum de la MAP sur le thème « La gouvernance dans les provinces du sud et les nouveaux acquis en matière des droits de l’Homme ». Il a indiqué que les populations des camps aspirent à la liberté, et cherchent par tous les moyens à obtenir des passeports algériens, mauritaniens ou autres pour pouvoir quitter ces camps. Cette réalité contraint l’Algérie et le polisario à refuser de réaliser un recensement, « car la détermination du nombre des habitants des camps entrainera sans nul doute une réduction de l’aide internationales octroyée à cette région », a fait remarquer le président du Corcas.

– Les importations afficheront une augmentation de près de 6,7 pc au cours 2014. Les exportations de biens auraient été inscrites en hausse de 5,7 pc, tandis que les importations auraient affiché une augmentation estimée à 6,7 pc, en glissement annuel, sous-tendue par les achats des biens alimentaires et de consommation, précise le HCP dans un point de conjoncture publié mardi.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Mesures proactives pour éviter toute mauvaise surprise lors des discussions au Conseil de sécurité du rapport du secrétaire général de l’ONU sur le Sahara. Après l’entretien téléphonique entre SM le Roi Mohammed VI et le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-monn, le Souverain a chargé Omar Hilale des fonctions d’Ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Organisation des Nations Unies.

– La formation du bureau de la Chambre des représentants subordonnée à la crise de l’USFP. Durant ses premiers jours au perchoir, le nouveau président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, fait face à un problème juridique, fruit d’une lutte politique. Il s’agit d’adopter la liste présentée par Ahmed Zaïdi, actuel président du groupe socialiste, et qui a été déposée dans les délais légaux et conformément à la réglementation en vigueur.

AL MASSAE:.

– USFP : Radi s’oppose à la politique des expulsions. Les membres de la commission d’arbitrage et de déontologie de l’USFP ont refusé de se conformer à la décision du Premier secrétaire du parti d’exclure les partisans du courant « Ouverture et démocratie ». Des sources ont indiqué qu’Abdelouahed Radi a exprimé son refus catégorique de l’expulsion de tout membre du parti pour une simple divergence de vues concernant l’avenir du parti.

– Le tribunal administratif de Rabat donne raison au chef de gouvernement concernant le « droit d’informer ». Le tribunal administratif de Rabat s’est prononcé, lundi, contre la décision de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) d’autoriser la diffusion des « droits d’informer ».

AL HARAKA:.

– SM le Roi Mohammed VI a fait de l’Afrique une priorité de la diplomatie du Royaume. SM le Roi Mohammed VI a fait de l’Afrique une priorité de la diplomatie du Royaume, qui se traduit par la fréquence et la densité des tournées africaines du Souverain dont la dernière en date a duré trois semaines, a souligné lundi à Lisbonne, Charles Saint-Prot, directeur de l’Observatoire d’Etudes Géopolitiques à Paris qui intervenait lors d’un séminaire initié par l’Ambassade du Maroc au Portugal autour du thème « la politique africaine du Maroc: une coopération sud-sud agissante et un levier pour un partenariat nord sud rénové ».

– Séisme de magnitude de 4,9 dans la province d’Ifrane. Une secousse tellurique de magnitude 4,9 sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée mardi matin dans la province d’Ifrane, a annoncé l’Institut national de géophysique, relevant du Centre national pour la recherche scientifique et technique.

AL MOUNAATAF:.

– La proposition d’autonomie au Sahara, un « tournant décisif ». La décision de SM le Roi Mohammed VI de proposer un statut d’autonomie aux provinces du sud a constitué un « tournant décisif » dans l’histoire de la région, a affirmé, mardi à Rabat, le président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid qui était mardi l’invité du Forum de la MAP sur le thème « La gouvernance dans les provinces du sud et les nouveaux acquis en matière des droits de l’Homme ». Cette décision « historique et audacieuse » a été la première approche politique du genre à apporter des réponses globales à tous les défis posés, a-t-il ajouté.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *