Revue de presse marocaine du 15/05/2014

0 commentaires, 15/05/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine  développés par les journaux parus jeudi 15 mai:.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Rupert Joy: Maroc-UE au beau fixe. Dans un entretien accordé au journal, l’ambassadeur de l’Union européenne à Rabat, Rupert Joy explique que le nouveau système de l’organisation commune des marchés agricoles s’applique à tous les fruits et légumes importés dans l’UE et ne vise pas que le Maroc. Joy affirme en outre que les divergences entre Rabat et Bruxelles n’ont pas d’incidence sur leur partenariat global, assurant que la Commission européenne est à l’écoute des préoccupations marocaines et veille à les prendre en compte lors des négociations bilatérales.

– Réunion sur les réalisations de la CDG: Alami livre ses comptes à la Chambre des conseillers. Anass Houir Alami, PDG de la Caisse de dépôt et de gestion, a affirmé devant les conseillers parlementaires que le taux de croissance des dépôts a augmenté de 10,8 pc les six dernières années. Les parts de la CNSS et de la Caisse d’épargne nationale se taillent la part du lion avec 42 pc et 25 pc enregistrés respectivement au cours de 2013. Par ailleurs, Alami a précisé que la CDG continuerait son déploiement pour le projet Oufoq 2015.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Le premier Forum arabe économique et de coopération avec les pays d’Asie centrale et l’Azerbaïdjan a salué, mardi à l’issue de ses travaux, l’initiative de SM le Roi Mohammed VI relative à la mise en place d’une Charte internationale sur le respect du caractère sacré des religions, lancée par le Souverain lors du 11ème sommet de l’Organisation de la coopération islamique tenue à Dakar.

– Etisalat dans le capital de Maroc Telecom. Comme annoncé le 8 mai, Vivendi a réalisé à Abou Dhabi la cession à Etisalat de sa participation dans Maroc Telecom. Selon le groupe français, le prix définitif de cession s’élève à 4,138 milliards d’euros, après un ajustement de prix. Etisalat possède désormais 53pc du capital de Maroc Telecom via une holding détenue à 91,3pc par l’opérateur émirati et à 8,7pc par le Fonds Abou Dhabi pour le développement, annonce dans un communiqué le groupe marocain.

L’ECONOMISTE:.

– Santé : Louardi poursuit son offensive. Quelque 192 millions de dirhams est l’impact de la baisse des médicaments sur l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Ces économies permettront d’intégrer le remboursement d’autres médicaments, a annoncé mercredi El Houssaine Louardi, ministre de la Santé. Le remboursement sera étendu notamment au traitement de la sclérose en plaque et à d’autres maladies neurologiques. Une réunion se tiendra à l’ANAM mercredi 21 mai pour avancer sur ce dossier. Pour le ministre, la baisse du prix des 1.578 médicaments n’est pas une opération isolée. Tous les produits qui seront introduits sur le marché s’aligneront désormais sur le prix le plus bas du benchmark. C’est une mesure qui figure dans le décret et une vingtaine de nouveaux médicaments sont déjà concernés.

– Procédure pénale : le très attendu grand ménage. Le ministère de la Justice vient de dévoiler son projet de loi relatif à la réforme du Code de procédure pénale. Le texte prévoit la refonte de 175 articles et l’ajout de 113 nouvelles dispositions. La réforme en vue vient se greffer aux dispositions de la Constitution de 2011, aux conventions internationales, au discours royal du 20 août 2009 et la Charte nationale portant réforme de la justice. Le tout pour garantir un procès équitable. Le projet de loi prévoit de mettre à niveau la justice pénale via la révision des méthodes d’investigation, a déclaré le ministre le 9 mai à Marrakech. Avant d’en arriver là, une consultation publique sera lancée autour de cette 1ère mouture conçue par la direction des affaires pénales et de grâce.

L’OPINION:.

– TPE/PME : moteurs de croissance, de création d’emplois et de richesses. Moteur d’emplois et de croissance, l’entreprise marocaine, plus particulièrement la petite et moyenne entreprise et la toute petite entreprise, vit un contexte difficile en termes de compétitivité, de concurrence et de difficulté d’adaptation. L’on sait d’ailleurs, que si le développement du commerce électronique a considérablement changé la donne, l’arrivée dans les sphères économiques d’une génération née avec l’internet va confronter les entreprises à de nouveaux comportements clients. Aujourd’hui donc, les entreprises qui réussissent sont celles qui peuvent compter sur des systèmes d’information flexibles, modulaires et évolutifs : un chantier stratégique décisif pour les entreprises qui ont compris que les technologies de l’information sont une arme concurrentielle souvent déterminante.

– Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, qui a présidé mardi dernier à Rabat la session ordinaire du conseil national du PI, a souligné que de nombreux chercheurs et observateurs de la scène politique marocaine constatent « l’érosion du capital-confiance » du gouvernement et sa lente morbidité ainsi que la perte de crédibilité des partis qui le composent. Il ajouté que le sureffectif empêche le bon fonctionnement de l’exécutif et constitue une dilapidation criante des deniers publics.

LIBERATION:.

– L’instance pour la parité et la loi contre la violence fondée sur le genre dans les tiroirs. L’anecdote fait grincer des dents. Cela s’est passé à la dernière rencontre de la majorité réunie en grande pompe pour adopter sa nouvelle charte. A la tribune, il n’y a que des hommes. Entre les leaders et les présidents de groupes parlementaires appartenant à la coalition au pouvoir, il n’y a pas l’ombre d’une femme. Ce jour-là, les femmes de la majorité, qu’elles soient ministres ou parlementaires, sont en retrait, placées en simples spectatrices d’un événement dont elles ne sont probablement pas actrices. Parmi les présentes à cette grand-messe de la majorité nouvelle version, l’ancienne ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, Nouzha Skalli. La députée PPS s’empresse d’en faire la remarque au chef du gouvernement lui enjoignant d’appeler au moins les femmes à ses côtés pour la signature de la charte de la coalition.

– Extermination imminente des taxis Mercedes 220 et 240D. Les grands taxis Mercedes 220 et 240D vont-ils disparaître de nos villes ? C’est ce que laisse penser le site spécialisé Ranwhenparked, qui a révélé que le gouvernement est en train de finaliser le programme d’envoi à la casse de ces vieilles Mercedes. Une prime à la casse d’environ 50.000 dh sera remise sur chaque grand taxi retiré du service et détruit. Une mesure prévue d’entrer en vigueur d’ici la fin de 2014.

AL BAYANE:.

– Benabdallah: l’équipe du PPS au sein du gouvernement, une force de proposition. Intervenant au cours d’une rencontre d’information organisée mardi par le secteur de la santé, Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS, a affirmé que le bilan d’étape du gouvernement est positif étant donné que l’exécutif a pu élaborer 10 lois organiques jusqu’à’à ce jour. Concernant l’action des ministres PPS, Benabdallah a déclaré que le parti du livre, aux côtés du PJD, mène un travail remarquable en se positionnant en tant que force de proposition avec une équipe dotée d’une approche différente.

– Pour les dirigeants du PPS, la création de l’emploi et l’amélioration des conditions de la femme sont les principaux soucis du parti. Lors d’une rencontre avec les militants du PPS à Guercif, Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et des affaires sociales, a indiqué que la création de l’emploi et l’amélioration des conditions de vie des citoyens est le principal pari du PPS. Nouzha Skalli, membre du bureau politique, a une autre vision. Pour elle, l’accès de la femme aux centres de décision demeure une responsabilité majeure du parti.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Parlement: polémique autour du contrôle des activités financières et commerciales de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Le contrôle des activités de la Caisse a suscité une controverse au sein de la Chambre des conseillers. Le groupe fédéral a critiqué les absences répétées de la CDG pour un contrôle parlementaire alors que le président de cet établissement a répliqué que les mécanismes du contrôle sont déterminés par la loi et fondés sur la transparence et la gouvernance.

– La ligne de crédit ouverte par le FMI au Maroc coûte plus de 600 millions de DH par an. La ligne de crédit de « précaution » que le Fond monétaire international a ouverte au profit du Royaume coûte au budget de l’Etat 1 pc du total de la somme, soit 620 millions de dirhams.

AL MASSAE:.

– Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a lancé une guerre sans précédent contre les médecins, les fonctionnaires et les agents du ministère qui exercent sans autorisation des activités génératrices de revenus, notamment dans le secteur privé. Louardi a publié une circulaire promettant plus de sévérité et d’intransigeance envers les absences injustifiées. Dans cette circulaire, le ministre explique que certains médecins délivrent des certificats médicaux pour des raisons autres que le traitement alors que d’autres exercent des activités libérales génératrices de revenus sans autorisations, notamment dans le secteur privé. – Large mouvement de mutation prévu dans les rangs des magistrats dans les jours à venir. Près de 1400 dossiers relatifs aux demandes de mutation des magistrats des différents tribunaux du Royaume ont été déposés. Ce mouvement intervient après des investigations opérées par l’Inspection générale du ministère de la Justice.

AL HARAKA:.

– Le secteur minier joue un rôle essentiel pour l’économie nationale. Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a souligné que le secteur minier est un maillon essentiel de l’économie nationale grâce à une infrastructure géologique appropriée ayant permis le développement des activités minières dans plusieurs régions du Royaume. Le ministre, qui répondait à une question orale à la Chambre des conseillers, a mis l’accent sur le rôle important joué par ce secteur, citant notamment sa contribution au produit intérieur brut (10 pc), à la valeur des exportations nationales (30 pc), au volume des investissements (22,9 MMDH) et le nombre d’employés (40.175 postes d’emploi).

– Une session de formation est organisée au profit de 2.200 nageurs sauveteurs saisonniers pour les plages du Royaume, à l’initiative de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, l’ANAPEC et la direction générale de la protection civile. Les maîtres-nageurs, qui surveilleront les plages du Royaume cet été, ont commencé à partir de lundi une session de formation de 30 heures dispensées par l’ANAPEC et la protection civile, indique un communiqué de la Fondation. Cette formation vise essentiellement à leur apprendre à communiquer et à se comporter dans l’exercice de leur mission, précise le communiqué.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, mardi à Mohammedia, la cérémonie de signature de sept conventions visant l’accélération de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique. L’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi à la mise en œuvre optimale de cette stratégie a permis à ce secteur de jouer un rôle déterminant dans la dynamisation de l’économie marocaine et le renforcement de la place du Royaume en tant que plateforme internationale d’attraction des investissements à haute valeur ajoutée.

– Lagarde: malgré un environnement régional délicat, le Maroc demeure stable. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a affirmé que le Maroc reste un « modèle de stabilité » malgré une conjoncture difficile, marquée notamment par la crise économique en Europe et les transitions politiques dans le monde arabe. Dans un éditorial publié sur le blog du FMI, « iMFdirect », Mme Lagarde souligne que de par son emplacement « à la croisée des chemins de l’Afrique, de l’Europe et du Moyen-Orient, le Maroc ouvre des perspectives fort prometteuses comme pôle de rayonnement économique pour la région » du Moyen Orient et Afrique du Nord.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Insatisfaites de l’augmentation du SMIG, la FDT, la CDT et l’UMT décident que leurs organes de décision tiennent des réunions simultanées et avec le même ordre du jour, une démarche qui préfigure une confrontation intense entre ces trois centrales et le gouvernement.

– El Khalfi accuse la HACA de ne pas contrôler les radios privées. Face une véhémente critique que les conseillers parlementaires ont adressées à l’égard des radios privées, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que son département n’a aucune relation avec ces radios et que c’est la Haute Autorité de la communication audiovisuelle qui est chargée de surveillance de leurs cahiers des charges conformément à un accord qu’elle avait conclu avec les radios.

BAYANE AL YAOUM:.

– Lors d’une réunion d’information organisée mardi par le secteur de la Santé, Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS, a affirmé que son parti est conscient du rôle qui lui incombe afin de relever les défis auquel est confronté le pays. Benabdallah a en outre souligné que le processus des réformes dans lequel s’est engagé le Maroc fait face à de multiples défis, dont la nécessité de mettre en oeuvre la Constitution.

– Le classement Forbes Global des 2000 des plus grandes entreprise au monde vient de paraitre. Attijariwafa Bank, le groupe banques populaires et BMCE Bank y figurent et sont en bonne position. Ce classement a pris en compte des critères tels que le chiffre d’affaire, le résultat d’exploitation, l’actif comptable et la capitalisation boursière.

AL ALAM:.

– La décision du gouvernement autorisant les force de l’ordre d’accéder aux universités et aux cités universitaires en cas de menace à la sécurité ou à l’ordre public attise la tension entre le gouvernement et l’opposition. Celle-ci n’a pas réussi à imposer ses positions à l’encontre de l’arrêté conjoint signé par le ministre de l’Intérieur et le ministre de l’Enseignement supérieur relatif à l’accès des forces de l’ordre aux universités, en ce sens que le gouvernement a refusé de répondre à la question de l’opposition à ce sujet. La présidente du groupe PAM à la Chambre des représentants, Milouda Hazib, a dénoncé la position de l’Exécutif, la qualifiant d’injuste à l’égard de l’opposition tout en exprimant son étonnement de ce comportement qui, selon elle, porte atteinte aux relations entre les institutions.

– Le Parti de l’Istiqlal attire l’attention sur la stagnation générale qui touche le pays à tous les niveaux. Le communiqué final ayant sanctionné les travaux de la 5ème session ordinaire du conseil national du PI a mis en garde contre la « stagnation générale » que connait le Maroc sur les plans politique, économique, social et culturel, relevant le retard pris par le gouvernement dans l’accélération de la mise en œuvre des dispositions de la Constitution ainsi que la détérioration globale des indicateurs économiques

AL ASSIMA POST:.

– Le PAM réclame la publicité des audiences de la Cour constitutionnelle pour associer les citoyens aux débats politiques. Abdellatif Ouahbi, du groupe PAM à la Chambre des représentants, a appelé à ce que les audiences de la Cour constitutionnelle soient publiques afin de permettre à l’opinion publique de suivre les débats politiques et juridiques et renforcer la place du Maroc sur les plans démocratique et juridique. – Hamid Chabat appelle à l’adoption d’une Charte d’honneur entre la majorité et l’opposition pour sauver le pays. Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal a noté que les intérêts suprêmes du pays doivent être au-dessus de toute autre considération. Il a également appelé à associer les efforts de tous les acteurs pour relever les défis auxquels fait face le pays.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le Centre marocain de conjoncture dépeint une image sombre de l’économie. Le CMC a souligné mercredi que l’économie marocaine vit actuellement une étape très difficile à cause de plusieurs indicateurs négatifs, prévoyant un taux de croissance n’excédant pas 2,6 pc en raison de la lenteur de l’activité industrielle, du repli des activités commerciales et des services et de la régression attendue de la production agricole. – Le groupe socialiste à la Chambre des conseillers attire l’attention sur la recrudescence du phénomène de mendicité. Lors de la séance des questions orales de mardi, le groupe socialiste s’est attardé sur la mendicité, un phénomène qui s’est propagé dans toutes les régions et affecte la vie publique, rappelant les résultats de l’étude réalisée en 2007 par le ministère du développement social, de la famille et de la solidarité, et qui a démontré que le nombre de quémandeurs a été de 200.000, dont 120.000 professionnels.

SAHIFAT ANNAS:.

– Les centres d’appel au Maroc assurent 60.000 emplois au Maroc. Le président du Salon international des centres d’appel au Maroc, Mohamed El Ouadoudi, a indiqué que le nombre d’entreprises opérant dans le secteur des centres d’appel et des services de communication au Maroc s’élève à 500 sociétés qui assurent 60.000 emplois unités et réalisent un chiffre d’affaires annuel moyen de 7 milliards DH. -Mustapha Ramid : Le nouveau projet de loi relatif au Code de procédure pénale comprend des mesures garantissant l’efficacité de la lutte contre le crime organisé. Répondant à une question orale à la Chambre des représentants sur le crime organisé, le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid a affirmé que le nouveau texte prévoit l’enregistrement audiovisuel des interrogatoires et des techniques d’infiltration des organisations criminelles pour optimiser les conditions d’efficacité dans la lutte contre ce genre de crimes.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– Haddad cherche à évincer Laenser en invoquant le changement. Le candidat au poste du secrétaire général du parti du Mouvement populaire et ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, a critiqué l’état organisationnel de son parti, estimant qu’il connait une régression au niveau de la performance politique qui lui a coûté une participation marquante aux débats autour des questions essentielles de la nation. S’exprimant au cours d’une conférence de presse mercredi à Rabat, Haddad s’est engagé à apporter un sang frais au parti, donner la chance à une nouvelle élite et appliquer les principes de la démocratie interne.

– Le directeur du Capital humain à la société « Mdina bus », Youssef El Ouadghiri El Idrissi, a révélé que la décision d’augmenter le prix du ticket de transport n’est pas encore tranchée malgré les informations relayées dans certains médias, affirmant dans une déclaration au journal, que la société ne peut pas prendre cette décision sans consulter les autorités chargées du secteur du transport.

AL MOUNAATAF:.

– Le premier Forum arabe économique et de coopération avec les pays d’Asie centrale et l’Azerbaïdjan a salué, mardi à l’issue de ses travaux, l’initiative de SM le Roi Mohammed VI relative à la mise en place d’une Charte internationale sur le respect du caractère sacré des religions, lancée par le Souverain lors du 11ème sommet de l’Organisation de la coopération islamique tenue à Dakar.

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué, mardi, que la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) est l’entité chargée de contrôler le respect par les radios privées de leurs cahiers des charges. Intervenant lors de la séance hebdomadaire des questions à la Chambre des représentants, El Khalfi a précisé que les cahiers des charges sont élaborés conformément à un accord bilatéral conclu entre la HACA et ces stations radios, ajoutant qu’il n’y a aucun rapport juridique entre son département et les radios privées et que la loi autorise la HACA de façon exclusive à les contrôler.

ATTAJDID:.

– Le vice-secrétaire général du PJD, Slimane Al Amrani, a affirmé que des parties extérieures contrôlent l’élection des secrétaires généraux de certains partis. Intervenant mardi au cours d’une émission télévisée, Al Amrani a regretté que ces manipulations puissent décourager le citoyen et renforcent son désintérêt vis-à-vis des partis politiques.

– Seulement 28 rapports de l’Inspection des finances sur 5000 ont été transmis à la justice. Le président de l’Association des membres de l’Inspection générale des finances, Driss Al Andaloussi, a révélé que l’Inspection a réalisé environ 5000 rapports depuis sa création en 1954, dont 28 seulement ont été transmis à la justice. El Andaloussi a affirmé lors d’une conférence que les rapports transmis à la justice revêtent un caractère pénal.

AL KHABAR:.

– Mohamed Rafiki, alias Abou Hafs, secrétaire adjoint du parti de la Renaissance et de la Vertu (PRV) a annoncé l’intention de se présenter aux prochaines élections, soulignant dans un entretien, qui sera publié ultérieurement par le journal, qu’il s’est engagé à prendre part à tous les processus, dont les élections.

– Lahcen Haddad, membre du bureau politique du MP, a démenti avoir reçu le soutien de certains dirigeants du PI ou du PAM, dans sa course pour le poste de secrétaire général du parti de l’épi lors de son 12è congrès, soulignant, lors d’une conférence de presse, tenue mercredi à Rabat, que ce sont les harakis qui le soutiennent car il défend le droit de l’ensemble des militants du parti à exprimer leurs opinions et leurs choix. Il a affirmé par ailleurs qu’il ne quittera pas le gouvernement s’il a été élu secrétaire général du parti.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *