Revue de presse marocaine du 13/11/2014

0 commentaires, 13/11/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus jeudi 13 novembre:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Réforme des retraites: Sceptiques, les syndicats prennent langue avec le chef du gouvernement. Après l’invitation qui leur a été adressée par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, les syndicats prennent part aujourd’hui à une réunion dans le cadre de la commission nationale de la réforme des régimes de retraite. Dans un communiqué conjoint, l’UMT, la CDT et la FDT ( l’aile dirigée par Abderrahmane El Azzouzi) soulignent toutefois que « les syndicats devaient décliner l’invitation du chef du gouvernement » mais « conscients de l’importance du dossier, on prendra part à cette rencontre afin d’y soumettre toutes nos revendications ».

– PLF 2015: Plus de 120 propositions d’amendement formulées par les députés. Après des discussions houleuses en commission, les députés de l’opposition et de la majorité ont révélé les modifications qu’ils souhaitent apporter au projet de loi de finances 2015. Au total, ce sont 33 propositions de la majorité et 92 de l’opposition qui seront discutées dans les prochains jours.

Aujourd’hui le Maroc.:

– TVA: Riz et pâtes épargnés. La hausse de la TVA concernant les pâtes alimentaires et le riz a été abandonnée par le gouvernement alors que la même hausse est maintenue pour le thé conditionné. Les députés de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants ont aussi réussi mercredi à faire baisser les produits de douane de 40 à 2,5%, notamment pour la noix de muscade, le gingembre, le girofle, la pistache et la cardamome. La taxation sur les œuvres de création artistique a été réduite de 20 à 10% seulement.

– Le Plan d’accélération industrielle 2014-2020 prévoit la création d’un fonds de développement industriel et vise à garder le cap des métiers mondiaux du Maroc en intégrant des autres filières du tissu industriel national, a affirmé Mohamed Mamoun Bouhdoud, ministre délégué chargé des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, lors d’une rencontre d’information mardi à Casablanca. Bouhdoud a toutefois indiqué que cette stratégie fait face à de nombreux défis, notamment l’accroissement de la part d’absorption du ratio de l’industrie dans le PIB et l’amélioration de la capacité d’export et de l’attractivité au niveau des investissements directs.

L’Economiste.:

– Retraite: La réforme contre vents et marées. « Maintenant vous savez pour qui il faut voter ». C’est entre autres conclusions que le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a clôturé sa prestation devant les étudiants de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE). Benkirane, qui était l’invité de l’Institut pour faire part du « bilan et perspectives des réformes économiques de son gouvernement » a surfé, comme d’habitude, sur sa double casquette de chef de gouvernement et de secrétaire général du Parti justice et développement (PJD).

– Budget/amendements: Boussaid cède, mais pas trop. Les députés de l’opposition sont contents. Le ministre des Finances a accepté un amendement qu’ils ont proposé et qui prévoit de supprimer la hausse de la TVA sur le riz industriel et les pâtes. Ce n’est pas le cas pour le péage sur les autoroutes. En tout cas, la Commission des finances a démarré hier l’examen des amendements. Selon le nouveau règlement de la Chambre des représentants, le travail se fera sans interruption, jusqu’à l’adoption finale de la première partie du budget.

Al Bayane.:

– Rencontre de réflexion du PPS sur la réforme de retraite: La réforme, question urgente de vie ou de mort pour certaines caisses. Dossier en cours d’un examen collectif depuis 2003, la réforme des régimes de retraite (CMR) est devenue une question urgente de vie ou de mort pour certaines caisses dont en premier la Caisse marocaine de retraite (CMR), étant donné que l’année en cours va enregistrer un premier déficit de 750 millions de dirhams, qui va s’aggraver d’année en année avant d’atteindre en 2022 un déficit cumulé de 105 milliards de dirhams. Conscient de la gravité de la situation, le secrétaire général du Parti progrès et socialisme (PPS), Mohamed Nabil Benabdellah, a souligné sans détours qu’il n’est plus permis d’entamer l’année 2015 sans avoir lancé une telle réforme, indispensable non seulement pour assurer aux différentes caisses de retraite la pérennité et la viabilité requises, mais également pour permettre aux retraités d’aujourd’hui et de demain de bénéficier de leurs pensions.

– Gestion des collectivités locales: Les missions d’inspection révèlent de nombreux dysfonctionnements et infractions à la loi. Les missions de contrôle et d’inspection menées par le département de l’Intérieur sont très révélatrices. La gestion financière et administrative de nos communes fait état de défaillances énormes, d’abus de pouvoir et de manquements aux règles de contrôle. Du coup, une série de sanctions disciplinaires et de poursuites judiciaires sont engagées. Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, veut assainir la situation de nos collectivités locales avant le prochain scrutin prévu en juin 2015.

L’Opinion.:

– Ouverture, aujourd’hui, du 3ème Forum Maroc-Asie des Affaires: Négoce, énergies, télécoms, bâtiment, agro-alimentaires et PME à l’ordre du jour. La troisième édition du Forum Maroc-Asie des Affaires débute ce jeudi à Rabat, en présence de nombreux chefs d’entreprises marocaines et de représentants de pays, notamment les pays asiatiques (Chine, Japon, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Pakistan, Thaïlande…). Organisée par la Fondation diplomatique en partenariat avec les ambassades asiatiques accréditées au Maroc et le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération, cette 3ème édition, comme les précédentes, a pour objectif de renforcer le partenariat entre entreprises marocaines et leurs homologues asiatiques.

– Ouzzine: Le Maroc a le droit de « garantir la sécurité de ses citoyens ». Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohammed Ouzzine, a estimé mardi que « tout pays » avait le droit de « garantir la sécurité de ses citoyens », en réaction à la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de retirer l’organisation de la CAN-2015 au Maroc, qui souhaitait son report. « Tout pays a le droit de prendre des précautions pour garantir la sécurité de ses citoyens », a commenté M. Ouzzine, interrogé lors d’une séance de questions au Parlement. « Le Maroc n’a pas refusé d’organiser la CAN » et n’a « pas failli à ses engagements ». « Il maintient sa demande de report », a-t-il martelé, dans une réponse diffusée par la Al Oula.

Libération.:

– ?Les syndicats déterminés à ne pas dissocier les retraites du reste de leur cahier revendicatif. L’invitation du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui a cédé enfin et accepté de s’asseoir à la table des négociations avec les centrales syndicales les plus représentatives, à savoir la FDT, l’UMT, la CDT et l’UGTM, ne semble pas avoir satisfait les centrales syndicales. Car la réunion prévue aujourd’hui ne concerne qu’un seul dossier, à savoir celui de la réforme des régimes de retraite, alors que le cahier revendicatif des centrales syndicales comprend d’autres sujets aussi importants que celui-ci. Ainsi, les syndicats ont-ils tenu à rappeler que le dialogue devra porter sur l’ensemble de leurs revendications. Il s’agit de l’amélioration des revenus, salaires et indemnités, l’application de l’accord du 26 avril 2011, la protection des libertés syndicales et l’abrogation de l’article 288 du Code pénal, l’adoption de l’approche participative dans le dossier des retraites, la réduction de la pression fiscale sur les salaires, l’augmentation des pensions de retraite, l’ouverture de négociations sectorielles, le respect des lois sociales et notamment du Code du travail et l’amélioration de la protection sociale.

– Les blouses blanches voient rouge: Les nouveaux médecins spécialistes exigent des affectations justes et équitables. Le mouvement de protestation des médecins spécialistes diplômés en juillet dernier des facultés de médecine de Marrakech et Fès se poursuit. Ces derniers rejettent le principe des affectations provisoires que le département des ressources humaines du ministère de la Santé compte leur imposer. En effet, les médecins spécialistes diplômés en juillet 2014 et qui exercent depuis leurs fonctions de manière normale dans les CHU des deux villes en question, ne refusent pas d’être affectés, même dans les zones les plus enclavées du pays, considérant cela comme un devoir national, mais exigent que cette affectation soit faite dans la légalité et l’équité.

– ?Benkirane demande aux nécessiteux de patienter à l’infini: L’opérationnalisation de l’aide financière directe renvoyée sine die. Le mot de la semaine sera sans doute latin. « Sine die », sans date fixe, tel sera le sort de la « suspension » de l’aide financière directe aux pauvres. Le chef du gouvernement a reconnu, mardi à la Chambre des représentants, en fort peu de mots, l’existence de difficultés entravant la mise en place de cette mesure destinée aux populations les plus modestes pour compenser les hausses de prix des produits subventionnés.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Les partis de la majorité appellent à une gestion transparente des primes puisées dans des « caisses noires ». Après que le PLF 2015 a détaillé pour la première fois les recettes et dépenses des caisses dites « noires », les groupes de la majorité parlementaire appellent à davantage de transparence dans la gestion des primes prélevées de ces caisses. Ils ont ainsi présenté un amendement concernant la manière de gérer le compte « Masse des services financiers » à partir duquel sont prélevées ces primes, afin que le ministre de l’Economie et des finances en devienne l’ordonnateur au lieu du trésorier général.

– Le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, a fait état, mercredi à Rabat, d’un décalage « clair » entre la richesse du patrimoine culturel national et le déficit « alarmant » que connaît le secteur sur tous les plans. S’exprimant à l’ouverture des « Etats généraux de la culture au Maroc », M. Sbihi a relevé un manque au niveau du réseau des infrastructures culturelles de proximité, en particulier en milieu rural, qui vient s’ajouter à la faiblesse des crédits alloués au secteur dans le cadre du financement public. Chiffres à l’appui, le ministre a indiqué qu’un tiers des chefs-lieux des provinces sont dépourvus d’infrastructures culturelles tandis que 90 pc des zones rurales manquent d’espaces de lecture.

Al Alam.:

– Un institut espagnol met en garde contre le danger d’un micro-Etat au Sahara marocain. Un rapport édité récemment par l’institut espagnol « Elcano » (un think tank réputé pour son indépendance) a mis en garde contre un « Etat nain » au Sahara. Le rapport affirme que la seule solution possible à même de mettre un terme à ce conflit artificiel est l’adoption de la proposition de l’autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine. Toute autre solution sera calamiteuse pour la sécurité de la région du Sahel et du Sahara, souligne-t-il.

– Le gouvernement et les syndicats sur leurs gardes avant l’entame d’un nouveau round de discussions. Un seul et unique point relatif à la caisse de la retraite et aux pensions civiles figure dans l’ordre du jour de la réunion qui aura lieu ce jeudi entre le gouvernement et les centrales syndicales. Ces dernières soulignent que leur dossier revendicatif ne peut être fragmenté.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– La Chambre des représentants a adopté à l’unanimité, mardi lors d’une séance plénière, le projet de loi n 108-13 relatif à la justice militaire (en deuxième lecture), et à la majorité le projet de loi n 88-14 relatif à la révision des listes électorales générales. Le ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a présenté un exposé sur les grandes lignes de ce projet de réforme de la justice militaire, qui vise à perfectionner ce texte. Pour ce qui est du deuxième projet relatif à la révision des listes électorales, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a indiqué que l’examen de ce projet de loi intervient dans un contexte spécial marqué par la mise en application de la Constitution adoptée par le peuple marocain, en perspective du parachèvement de l’édification du Maroc démocratique et solidaire.

– Le Maroc, en tant que partenaire solidaire de la cause palestinienne, aussi bien à travers ses positions qu’à travers la présidence de SM le Roi Mohammed VI du Comité Al-Qods, se remémore avec grande considération le rôle historique de feu Yasser Arafat, a souligné l’ambassadeur du Royaume à Bahreïn, Ahmed Rachid Khatabi. Dans une allocution lors d’une cérémonie organisée mardi par l’ambassade de la Palestine à Manama à l’occasion du 10ème anniversaire de la disparition de Yasser Arafat, M. Khatabi a relevé l’esprit d’abnégation et de résistance qui ont fait de feu Arafat le symbole de la cause palestinienne.

Al Massae.:

– Le groupes de la majorité se sont retirés, mardi, de la séance plénière à la Chambre des représentants, lors de la présentation du projet de loi relatif à la révision des listes électorales par le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, en protestation contre l’absence du gouvernement lors de la présentation, par les groupes Istiqlalien et socialiste, du projet de loi concernant l’Instance nationale de supervision des élections.

– Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a indiqué mardi que le pouvoir d’achat des familles marocaines a enregistré une hausse de 3,7 pc entre 2012 et 2013. M. Benkirane répondait à une question relative aux « politiques publiques menant à la détérioration du pouvoir d’achat des familles marocaines », présentée par le groupe socialiste à la Chambre des représentants, dans le cadre de la séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement.

Al Haraka.:

– Les cérémonies du mariage de SAR le Prince Moulay Rachid démarrent ce jeudi. Selon un communiqué du ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie, publié lundi, SM le Roi Mohammed VI présidera les cérémonies du mariage béni de Son frère, SAR le Prince Moulay Rachid qui auront lieu au Palais Royal de Rabat à partir de jeudi.

– Le Maroc, tout en restant « attaché à l’organisation et en maintenant le report », ne s’est pas soustrait à ses engagements quant à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015) de football, a assuré, mardi à Rabat, le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine. Le Maroc n’a pas refusé l’organisation de cette compétition, mais en a demandé le report pour des motifs pertinents, a affirmé M. Ouzzine en réponse à deux questions orales sur la demande du report de la CAN. Cette demande de report est due à la propagation d’une épidémie que le monde peine à endiguer, a-t-il soutenu, ajoutant que l’essentiel est de peser le pour et le contre de l’organisation ou non de cette compétition.

Attajdid.:

– Le Maroc remporte deux prix du concours Intel-Sciences qui a pris fin mardi à Doha. il s’agit d’un concours annuel dédié à la recherche scientifique dans le monde arabe. L’édition de cette année a vu la participation de 90 étudiants de 11 pays arabes qui ont présenté 66 projets.

– Selon le vice-président du Conseil de la ville de Salé, Abdellatif Soudou, la société Redal, délégataire du secteur de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement, n’a pas réalisé des investissements de l’ordre de 1,4 milliard de dirhams. M. Soudou a fait remarquer que le manque d’entretien des réseaux d’assainissement à été à l’origine des crues qui ont submergé plusieurs parties de la ville après les dernières précipitations.

Al Khabar.:

– Le président du groupe PJD à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou, accuse l’opposition de calquer la proposition de loi relative à la création de l’Instance nationale chargée de la surveillance des élections sur les lois d’autres pays. La Chambre a rejeté cette proposition de loi en considérant que la mouture présentée par l’opposition « n’a pas lieu de cité dans la structure de l’Etat ». La première Chambre a, par contre, approuvé le projet de loi relatif à la justice militaire et le projet de loi relatif à la révision des listes électorales générales.

– Le gouvernement s’engage à promulguer la loi organique détaillant les étapes de mise en oeuvre du caractère officiel de l’amazigh. Répondant à une question sur la mise en application des dispositions constitutionnelles relatives à la langue amazigh, posée par le groupe du PAM à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a indiqué que l’exécutif s’attèle, dans le cadre d’un comité élargi, à l’élaboration d’une plateforme relative au projet de loi organique du Conseil national des langues et de la culture marocaine.

Al Assima Post.:

– Appui financier aux associations qui défendent les femmes violentées et les enfants en situation précaire. La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a annoncé avoir affecté, au titre de cette année, 44 millions de dirhams au soutien aux projets des associations de la société civile visant à promouvoir l’action sociale au service des citoyens en situation précaire.

– Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, s’engage à améliorer la situation sociale des employés du secteur. Le ministre, qui s’exprimait mercredi à l’ouverture de la première réunion du conseil d’administration de la Fondation Hassan II pour la promotion des oeuvres sociales du personnel du secteur de la santé, a assuré que son département oeuvrera à améliorer les prestations fournies par la Fondation, notamment en matière de logement, assurance maladie complémentaire, soutien à la scolarisation des enfants, pèlerinage, estivage et divertissement.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– TVA sur les produits de luxe: L’opposition revient à la charge. Les groupes parlementaires de l’Istiqlal, du PAM et de l’Union constitutionnelle ont appelé à imposer une TVA de 30 pc aux avions de tourisme, yachts, bateaux de croisière, cigares, bijoux, marbre importé et oeuvres d’art, entre autres. Cette demande vise à garantir la justice fiscale, ont mis en avant ces partis, ajoutant qu' »il est inconcevable que les produits de luxe et les autres produits soient assujettis au même taux de TVA ».

– En réponse au chef du gouvernement qui s’est engagé, mardi devant la Chambre des représentants, à promulguer les lois organiques relatives à l’officialisation de l’amazigh et à la création du Conseil national des langues et de la culture marocaine au cours de l’actuelle législature, Khadija Rouissi, députée du PAM, a vivement critiqué la manière dont l’exécutif gère ce dossier. Elle a fait état d’un bilan maigre de l’enseignement de l’amazigh, relevant que seulement 385 enseignants sur 14.000 ont reçu une formation en la matière.

Rissalat Al Oumma.:

– L’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT) et la Fédération démocratique du travail (FDT) acceptent l’invitation du chef du gouvernement pour discuter du dossier de la retraite, mais avec un ordre du jour différent. Les trois centrales syndicales comptent profiter de la réunion de la commission nationale chargée de la réforme des régimes de retraite pour mettre sur la table tous les points inscrits dans leur dossier revendicatif, et pas seulement la question de la retraite sur laquelle Adelilah Benkirane voulait mettre l’accent.

– La Chambre des représentants adopte un projet de loi qui exclut les civils de la compétence du tribunal militaire. Le président du groupe de l’Union constitutionnelle, Chaoui Belaassal, a qualifié ce texte de « pas révolutionnaire et sans précédent en termes de droits de l’Homme au niveau du monde arabe et de l’Afrique ».

Al Mounaataf.:

– Le Front des forces démocratiques (FFD) affirme dans un communiqué que le discours que SM le Roi a adressé à la nation à l’occasion du 39ème anniversaire de la Marche verte est le début d’un nouveau processus visant à trancher sur les différents aspects du conflit artificiel au sujet du Sahara marocain.

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a affirmé que les prix de plusieurs produits de base ne se sont pas élevés. Et si certains prix ont augmenté, c’est pour sauver le pays, a souligné Benkirane mardi lors de la séance mensuelle des questions orales sur la politique générale. Benkirane a en outre considéré que les informations relayées par la presse sur des hausses des prix générées par la politique du gouvernement ne sont que de pures allégations colportées par « une armée de médias mal intentionnés ».

Assabah.:

– Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a affirmé mardi devant les députés que le Maroc va combattre toute tentative visant à compromettre son image et va faire hardiment face à tous ceux qui visent à porter atteinte aux intérêts suprêmes du pays. Mezouar, qui s’exprimait au cours d’une réunion de la commission des affaires étrangères, des affaires islamiques et des MRE à la Chambre des représentants, a indiqué que le Royaume va faire preuve d’une vigilance extrême dans sa lutte contre les ennemis et participer activement dans les différentes enceintes internationales afin qu’il devienne un acteur principal dans la politique internationale.

– Après deux semaines en baisse, le déficit de liquidité ressort en moyenne à près de 50,7 milliards de DH. Le besoin des banques s’est ainsi dégradé de 2,2 milliards par rapport à la semaine dernière. Cela n’a pas empêché la banque centrale de ponctionner 1 milliard de DH sur ses avances hebdomadaires.

Assahra Al Maghribia.:

– Réunion du Comité Al Qods au niveau des ministres des Affaires étrangères pour discuter des moyens de faire face aux agressions israéliennes contre la mosquée Al Aqsa. Pour le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar, la mobilisation de ce comité préfigure la mise en place d’un plan qui reposera sur une approche politique et humaine.

– Le directeur général de l’Administration des douanes et des impôts indirectes, Abdellatif Zaghnoun, expose les mesures incitatives prises en faveur des petites entreprises. Pour promouvoir l’emploi, il est proposé d’exonérer, pendant une période de 24 mois, le salaire mensuel brut plafonné à 10.000 dirhams versé par une entreprise créée entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2019, et ce, dans la limite de cinq salariés, a précisé M. Zaghnoun dans un entretien accordé au journal.

Bayane Al Yaoum.:

– Les participants à une rencontre organisée par le bureau politique du PPS et le groupe de la coalition socialiste à la Chambre des conseillers ont souligné l’urgence de réformer les régimes des retraite en vigueur au Maroc. Pour Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du parti du livre, la réforme des retraites devra être entamée avant 2015. Selon Driss El Azami El Idrissi, ministre délégué chargé du budget, le régime des pensions civiles de la CMR va enregistrer son premier déficit avant fin 2014.

– Projet de restructuration du système minier traditionnel: Ouvrir la voie aux investisseurs. Le ministre de l’Energie, des mines , de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a affirmé que le secteur minier au Maroc participe par 10 pc au BIP. Amara s’exprimait lors d’une rencontre d’information avec les industriels du secteur minier traditionnel dans la région de Tafilalet.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *