Revue de presse marocaine du 14/11/2014

0 commentaires, 14/11/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les journaux parus vendredi 14 novembre:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Mariage de SAR le Prince Moulay Rachid avec Lalla Oum Keltoum: SM le Roi préside la cérémonie du henné. Le cérémonial du henné a eu lieu en présence des membres de l’illustre famille royale et de nombreux invités, dont des personnalités de marque, nationales et étrangères, dans une atmosphère égayée par des troupes d’arts populaires.

– Energie propre: la Centrale d’Ain Beni Mathar primée par la BAD. Cette centrale reçoit le prix d’excellence 2014 de la présidence de la Banque africaine de développement (BAD). Elle fait partie du top 3 des projets récompensés par la BAD. Les projets primés ont fait l’objet de cinq critères: innovation, impact sur les bénéficiaires, système de suivi et d’évaluation, viabilité, appropriation et enseignements tirés.

– La pension des veuves ne fait pas l’unanimité. Fouzia Assouli, présidente de la Fédération de la ligue démocratique des droits des femmes, estime que cette mesure « ne concerne qu’une petite catégorie de femmes. Elle ne répond pas aux besoins des femmes marocaines vulnérables d’une manière globale ». « La priorité est de favoriser l’emploi formel », plaide-t-elle dans un entretien accordé au journal.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Huit millions de touristes en 9 mois. La destination Maroc fait preuve d’une résilience à toute épreuve, avec à fin septembre 8,11 millions de touristes enregistrés aux postes-frontières, en progression de 4,4 pc. Les nuitées totales réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classé ont enregistré une hausse de 5 pc sur les trois premiers trimestres de 2014. Les recettes générées par l’activité touristique des non-résidents au Maroc se sont élevées à 44,9 milliards de dirhams, en progression de 1,9 pc.

– Parlement: L’exécution des jugements prononcés à l’encontre de l’Etat jugée « anticonstitutionnelles par le PJD. La commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants a rejeté l’article 8 du projet de loi de finances pour 2015. Pour Abdellah Bouano, président du groupe PJD, la saisie des biens et équipements de l’Etat, comme prévu par cet article, « peut être considérée comme étant anticonstitutionnelle parce qu’elle est de nature à perturber les intérêts à la fois de l’Etat et des citoyens ».

L’Economiste.:

– Projet de loi de finances: Durcissement du dispositif anti-contrebande. Les députés de la Commission des finances ont bouclé le projet de budget pour 2015. Le vote de la première partie en plénière démarre ce vendredi (23 pour et 8 contre). Tout est prêt pour que le texte soit adopté par la Chambre des représentants dimanche et transféré à la Chambre des conseillers lundi prochain. En attendant, la Commission a adopté plusieurs amendements. C’est la partie douane qui est passée comme une lettre à la poste. La lutte contre la contrebande s’est traduite par des mesures dans le projet de budget qui se rapportent aux moyens juridiques accordés aux agents de cette administration pour intervenir au niveau des autoroutes. Le ministre des Finances est conscient que l’autoroute est devenue au fil du temps un vecteur de fraude important.

– Armement de pêche: Tout passe à l’autorisation préalable. Fini l’abondance de la ressource halieutique. La tendance est à l’exploitation rationnelle. C’est l’objectif recherché à travers le projet de décret n 59-14 relatif à l’acquisition, la construction ou la refonte des navires de pêche. Le texte examiné jeudi par le gouvernement abroge le dahir du 24 octobre 1962 qui limite l’autorisation préalable aux navires dont le tonnage de jauge brute (TJB) est compris entre 5 et 150.

Al Bayane.:

– Cérémonies du mariage de SAR le Prince Moulay Rachid: Un heureux évènement célébré dans la liesse. Sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI et conformément aux traditions et coutumes de l’illustre famille alaouite, les cérémonies du mariage de SAR le Prince Moulay Rachid, frère cadet de SM le Roi, ont démarré jeudi au Palais Royal de Rabat. Ces cérémonies, qui s’étaleront sur trois jours, sont marquées par une grande affluence des habitants de Rabat venus partager ces moments de liesse avec la famille royale, de grandes personnalités locales et internationales invitées à ces cérémonies.

– Appel à concurrence pour la 4G: La réponse d’Inwi conditionnée. L’opérateur Inwi est sur une bonne marche pour le lancement de la 4G au Maroc, mais sa réponse à l’appel d’offres de l’Agence de réglementation des télécommunications (ANRT) reste peu probable et sujette à plusieurs conditions. Après Maroc Télécoms qui a réalisé des tests concluants de la 4G et son expérience en la matière au Gabon, Wana Corporate a dévoilé mardi dernier les résultats satisfaisants de son test pilote à Mohammedia. Une expérience pilote qui a permis d’atteindre 145 mégabits par seconde. L’opérateur n’est pas sûr de répondre favorablement à l’offre de l’ANRT si les conditions et les paramètres de ladite offre ne sont pas satisfaisants, notamment son prix et le partage d’infrastructures entre les différents opérateurs toujours en attente.

L’Opinion.:

– Forum mondial des droits de l’Homme à Marrakech: Un défi pour le Maroc pour fructifier les acquis en la matière. Le Maroc organisera incessamment un événement universel. Il s’agit du Forum mondial des droits de l’Homme dans sa deuxième édition, la première ayant été organisée au Brésil. Plébiscité par la communauté internationale pour l’organisation de cette deuxième édition, le Maroc aura à cœur de relever ce défi et de montrer au monde entier les progrès réalisés en matière des droits de l’Homme au cours des deux dernières décennies depuis la Conférence mondiale de Vienne en 1993.

– Campagne tendancieuse contre l’Istiqlal au sujet de la prétendue disparition d’une toile de son siège à Tétouan: Le Comité exécutif dément et promet de traîner les diffamateurs en justice. Le Comité exécutif du parti de l’Istiqlal a discuté des allégations et fausses informations colportées par certains médias concernant la disparition et le vol d’une toile du grand peintre Moriano Bertucci du siège du parti à Tétouan dans des circonstances obscures. Afin donc de mettre fin à tous les soupçons et à toutes les assertions, le comité exécutif du PI rappelle que la toile en question fait partie du patrimoine historique de la patrie et du parti, qu’elle est propriété du parti en vertu de tous les documents et preuves historiques et juridiques et qu’elle a été transférée au siège central de Rabat pour la soumettre aux experts afin de la réparer et d’en assurer les meilleures conditions de conservation pour l’exposer ensuite.

Libération.:

– ?L’Association des barreaux du Maroc proteste contre les réformes de Ramid. La tension entre l’Association des barreaux du Maroc et le ministre de la Justice et des libertés est montée de plusieurs crans. En effet, les avocats ont organisé, jeudi de 10 à 12 heures, des sit-in dans les tribunaux du Royaume en guise de protestation contre les avant-projets de lois modifiant et complétant les Codes de procédure pénale et civile.

– ?La dernière lubie de Rachid Belmokhtar fait rire sous cape. Que le MEN encourage les élèves à consommer des produits de la mer, ça n’a rien d’anormal, sauf que cette campagne ne semble pas bénéficier de l’adhésion du corps enseignant. Les enseignants se demandent comment le département de Belmokhtar sensibilise les élèves sur les bienfaits des produits de la mer dans des villes et communes où la commercialisation des poissons est rare voire quasi inexistante. Mieux, comment le ministère compte-t-il les encourager à consommer ces produits alors que leurs prix sont devenus hors de portée des bourses de leurs parents qui sont de plus en plus nombreux à consommer davantage de volaille que de poisson qu’ils estiment plus cher. Nombre d’entre eux estiment que les priorités des élèves sont ailleurs. Encourager à manger du poisson est certainement un objectif louable. Le hic, c’est que l’école marocaine souffre d’autres problèmes plus urgents.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le gouvernement tire au clair les « caisses noires ». Le gouvernement a accepté les amendements au PLF 2015 présentés mercredi par les groupes de la majorité et de l’opposition devant la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, notamment ceux relatifs aux « caisses noires » gérées par le ministère des Finances. L’Exécutif a ainsi accepté d’intégrer les comptes spéciaux du Trésor, appelés « caisses noires » dans le budget général de l’Etat et de réduire leur nombre qui est passé de 10 à 3 dans le PLF 2015.

– Les partisans de feu Ahmed Zaidi au courant « Ouverture et démocratie » vont tenir une réunion la semaine prochaine pour discuter des moyens d’instaurer « une alternative démocratique » leur permettant de poursuivre l’exercice de l’action politique. Un membre éminent de ce courant, Abdelali Doumou, a indiqué dans une déclaration au journal qu’après la disparition de Zaïdi, le courant s’est élargi et mobilise désormais davantage de militants. M. Dooumou a fait savoir que la prochaine réunion du courant sera destinée à reconstituer la coordination nationale et rechercher une alternative démocratique.

Al Alam.:

– Quatre islamistes français, suspectés d’avoir des liens avec des organisations terroristes dans certains foyers de tension, ont été neutralisés jeudi à Laâyoune et Marrakech, a annoncé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. « Agissant sur la base de renseignements fournis par la Direction générale de la surveillance du territoire, les services de la Brigade nationale de la police judiciaire ont neutralisé, le 13 novembre 2014, quatre islamistes français, dont deux d’origine polonaise et rwandaise, établis dans les villes de Laâyoune et Marrakech, suspectés d’avoir des liens avec des organisations terroristes dans certains foyers de tension », a précisé le communiqué.

– Après en avoir été un fervent défenseur: Le PJD s’oppose à l’impôt sur les yachts, les avions légers et les bijoux. Le groupe du PJD à la Chambre des représentants s’est opposé, mercredi lors de la présentation des amendements au projet de loi de finances, à l’adoption d’un impôt de 30 pc sur les produits de luxe. Ce même groupe parlementaire, lorsqu’il était à l’opposition, était un fervent défenseur de cet impôt.

Al Massae.:

– La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) commencera à verser des indemnités pour perte d’emploi à partir de décembre prochain. Un communiqué de la Caisse a précisé que conformément aux textes législatifs réglementant cette indemnité, le calcul du montant de la cotisation correspondra à l’équivalent de 0,57 pc du salaire mensuel du bénéficiaire.

– La traçabilité contribue à consolider la confiance dans la relation entre le client et le fournisseur et à restaurer la compétitivité de la petite et moyenne entreprise (PME) marocaine, ont souligné, mercredi à Marrakech, les participants à une rencontre dans le cadre de la Semaine nationale de la qualité (10-14 novembre), placée cette année sous le signe « la traçabilité consolide la confiance et la qualité ». La traçabilité constitue un des éléments importants de la modernisation de la gestion des activités des entreprises marocaines, ont relevé les intervenants dont des professionnels, économistes et institutionnels.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le renforcement des relations économiques entre le Maroc et la Tunisie ouvre des perspectives prometteuses de développement dans les deux pays et favorise les conditions de rapprochement entre les deux peuples frères, a affirmé le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa. « Le Maroc et la Tunisie sont liés par des relations historiques et politiques privilégiées et partagent de nombreux points communs à plusieurs niveaux, y compris le regard extérieur porté sur les deux pays », a dit M Jomaa dans un entretien à la presse, notant en même temps que les relations économiques bilatérales « restent en deçà de l’excellence de celles politiques ».

– La commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants a adopté, mercredi soir à la majorité, la première partie du projet de loi de finances 2015. Le texte a été adopté par 20 voix pour& et 12 contre, au moment où aucune abstention n’a été enregistrée lors de cette séance, marquée par l’acceptation de 38 amendements, dont 20 présentés par la majorité, 12 par l’opposition et 6 par le gouvernement. Les principaux amendements concernent la suppression de l’article portant augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée sur les pâtes, afin d’éviter une hausse des prix de ce produit et de l’article 8 relatif à la saisie des fonds et biens de l’Etat en cas de litige.

Al Mounaataf.:

– L’UMT, la CDT et la FDT ont souligné dans un communiqué qu’elles s’attachent à discuter, lors de leur réunion prévue avec le chef du gouvernement, de toutes les revendications qui figurent dans leur cahier revendicatif. Ces organisations citent l’amélioration des revenus, des salaires et des indemnités, la mise en application des clauses de l’accord du 26 avril 2011, la protection des libertés syndicales, l’adoption d’une approche participative dans le dossier des retraites, l’allègement de la charge fiscale sur les salaires, l’augmentation des pensions des retraites et le respect du Code du travail.

– La commission ministérielle issue de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) en charge du plan d’action au profit d’Al Qods Acharif et de la Palestine a annoncé, mercredi à Rabat, la mise en place d’un groupe d’action chargé d’agir, au niveau international, pour la défense de cette question, suivant un plan d’action bien défini. Selon le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar, trois groupes seront issus de ce groupe de travail: chacun sera « chargé d’une mission bien définie dans le cadre de l’action menée au niveau international auprès, notamment, des grandes puissances mondiales et influentes ».

Assabah.:

– Après avoir décrété l’état d’urgence, le Polisario a interdit l’organisation des manifestations. Les séparatistes ont par ailleurs mené de vastes arrestations parmi des manifestants de la tribu Rguibat-Lbihat sortis réclamer que la lumière soit faite sur les circonstances de la disparition d’une fille sahraouie en Espagne, selon des sources citées par le journal.

– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a jugé difficile de suivre toutes les décisions des membres de son cabinet. Intervenant lors d’une rencontre avec les étudiants de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE) à Casablanca, Benkirane a en outre affirmé que toutes les décisions qu’il a prises durant ces trois années de son mandat ne figuraient pas dans son programme électoral, mais « sont intervenues de manière spontanée après avoir pris connaissance des dossiers ».

– Selon des estimations du ministère de la Santé, le diabète touche plus de 1,3 million d’adultes âgés de plus de 20 ans, dont 560.000 sont pris en charge au sein des centres de santé et des établissements sanitaires dépendant du ministère. Le département de Louardi a précisé que 240.000 patients reçoivent leur traitement d’insuline dans les centres de santé.

Assahra Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi en fin d’après-midi à la place du Mechouar du Palais Royal de Rabat, la cérémonie de présentation des vœux et des offrandes (La Hdiya), marquant le début des festivités du mariage de SAR le Prince Moulay Rachid avec Lalla Oum Keltoum.

– Le chef du gouvernement tunisien Mehdi Jomoaa affirme dans un entretien accordé au journal que dans sa lutte contre le terrorisme, Tunis s’appuie sur l’expérience du Maroc. Jomoaa souligne que son pays entend également envoyer ses imams pour des sessions de formation dans le Royaume afin d’assurer la sécurité spirituelle au peuple tunisien.

Bayane Al Yaoum.:

– L’enveloppe budgétaire consacrée aux programmes d’aménagement urbain s’est élevée, à fin août 2014, à 60 milliards de dirhams (MMDH) dont 20 MMDH à titre de contribution de la Direction générale des collectivités locales, selon un document sur les réalisations du ministère de l’Intérieur au cours de l’année 2014.

– Omar Zaim, député du groupe du progrès démocratique à la Chambre des représentants, a indiqué que la réforme de la Caisse de compensation est tributaire de la réforme fiscale. Pour lui, les mesures de rationalisation et le renforcement du contrôle devraient permettre d’assurer les ressources susceptibles de réduire le déficit budgétaire et financer le fonds d’appui à la cohésion sociale ou les projets sociaux relevant de la politique de proximité.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a tenu à rassurer les syndicats quant à l’attachement du gouvernement à l’approche participative comme moyen de trouver un terrain d’entente sur la question de la retraite. Lors d’une rencontre avec les étudiants de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE), mercredi à Casablanca, M. Benkirane, qui devrait tenir une réunion avec les syndicats la semaine prochaine, a indiqué que l’exécutif va faire preuve de plus de souplesse en ce qui concerne ce dossier.

– « L’ère du recrutement direct est révolue », a affirmé le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, à l’ouverture, mercredi à Laâyoune, des travaux du 5ème Forum national sur la modernisation de l’administration.

Attajdid.:

– La majorité supprime la hausse de la TVA pour certains produits de consommation du PLF 2015. Les groupes parlementaires de la majorité ont également supprimé, dans le cadre d’amendements introduits au projet de loi de finances 2015, un article relatif à la saisie des fonds et biens de l’Etat en cas de litige, et ont adopté un amendement en vertu duquel le ministre de l’Economie et des finances devient l’ordonnateur des comptes spéciaux.

– Boussaid promet de dévoiler toute la vérité sur les ressources des « caisses noires ». Selon une source parlementaire bien informée, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, s’est engagé, mercredi devant la commission des finances à la Chambre des représentants, à dévoiler les ressources des comptes spéciaux appelés « caisses noires » et d’intégrer les informations y afférant dans le PLF 2016. Le ministre met fin ainsi à la controverse autour de la véracité des données financières relatives à ces comptes, qui ont été rendues publiques récemment.

Rissalat Al Oumma.:

– Le gouvernement dit-il la vérité aux Marocains concernant le déficit de la Caisse marocaine des retraites (CMR)? Contrairement aux conjectures gouvernementales, des membres du conseil d’administration de la CMR affirment que celle-ci enregistrera un excédent de plus de 6 milliards de centimes, sans compter les recettes qui seront générées à la faveur du décret de loi stipulant le maintien en fonction des enseignants atteints par la limite d’âge de départ à la retraite jusqu’à la fin de l’année scolaire 2014-2015.

– Le président du groupe de l’Union constitutionnelle (UC) à la Chambre des représentants, Chaoui Belassal, appelle le gouvernement à adopter une approche participative pour la préparation des prochaines élections. Intervenant au cours d’une réunion de la commission de l’Intérieur, des collectivités locales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, M. Belassal a mis l’accent sur la nécessité d’immuniser la jeunesse pour éviter qu’elle se mette au service d’agendas anti-marocains.

Al Haraka.:

– Lors de la réunion périodique du bureau politique du Mouvement populaire: Adhésion totale à l’approche royale concernant la question de l’intégrité territoriale, création de commissions thématiques afin d’accélérer la cadence de travail du bureau politique entre les sessions et soutien au recours par les ministres du parti à la justice en riposte aux campagnes médiatiques « fortuites ».

– L’amélioration de la compétitivité et l’instauration d’un climat d’affaires propice passent par la mise à niveau des services publics pour en accroître l’efficacité et le rendement et assurer des prestations de qualité aux usagers, a souligné le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii. Le ministre s’exprimait à l’ouverture, mercredi à Laâyoune, du 5ème Forum national sur la modernisation de l’administration, organisé par son département en collaboration avec le ministère de l’Intérieur.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *