Revue de presse marocaine du 13/05/2014

0 commentaires, 13/05/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus mardi 13 mai:.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Le Souverain lance le mégaprojet urbain « Wessal Bouregreg » pour un investissement de 9 milliards de DH. Ce projet, qui sera réalisé entre 2014 et 2020, porte sur l’aménagement de la séquence II de la Vallée de Bouregreg. Il est le plus important projet d’investissement de Wessal Capital de par la taille de l’enveloppe mobilisée, chiffrée à 9 milliards de dirhams. Le site contribuera au rayonnement touristique de la région centre, qui ambitionne de recevoir à l’horizon 2020, 4 millions de touristes, ce qui permettra de créer 63.000 emplois.

– Parlement: Naissance d’une nouvelle commission. Contrôle des dépenses, vérification des comptes spéciaux, convocation des grands patrons publics, c’est en gros les missions de la dernière-née des commissions parlementaires permanentes à la Chambre des représentants. La commission chargée du contrôle des finances publiques tient mardi sa toute première réunion. Si la commission chargée du contrôle des finances et de l’économie tentait tant bien que mal d’assurer un rôle dans le contrôle des finances publiques, la nouvelle commission veut se saisir de cette mission. Dès l’ouverture de la prochaine session parlementaire au mois d’octobre, nous serons tenus de respecter un programme annuel de contrôle, annonce le président de la commission, Driss Skalli Adaoui.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– SM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi à Rabat, au lancement des travaux de réalisation de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates. Mobilisant des investissements de l’ordre de 140 millions de dirhams, le futur institut, destiné à accueillir des étudiants marocains et d’autres originaires de pays arabes et africains, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une stratégie visant à inculquer aux nouvelles générations d’imams et de morchidates les valeurs de l’Islam du juste milieu, en vue de prémunir le Maroc contre les velléités de l’extrémisme et préserver son identité.

– Le guide sur la contribution libératoire enfin publié. Attendu depuis l’institution de cette mesure par la loi de finances 2014, ce guide vient d’être rendu public par le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), presque à mi-chemin de la durée de validité de ces dispositions qui prend fin au 31 décembre prochain. A noter qu’auparavant, l’Office des changes avait publié des circulaires relatives aux modalités de mise en œuvre de la contribution libératoire au regard de la législation et de la réglementation de change en vigueur. Conçu sous forme de questions/réponses, le guide vise, selon ses auteurs, à permettre aux banques de répondre à toutes les questions d’ordre pratique susceptibles d’être posées par les déclarants d’avoirs et de liquidités détenus à l’étranger.

L’ECONOMISTE:.

– Amnistie sur avoirs à l’étranger : l’inquiétude monte. La contribution libératoire sur les avoirs détenus à l’étranger en échange d’abandon de pénalités et de sanctions prévues par la loi ne semble pas encore attirer grand monde. Les banquiers qui sont au front office de ce dispositif, ainsi que les autorités tentent de se rassurer. Tous affirment s’attendre à une ruée dans les dernières semaines, voire les derniers jours de l’année. Mais il y a comme un grain de sable dans la machine de cette opération d’amnistie. La garantie de l’anonymat suscite plus que des doutes, de la méfiance malgré les assurances des pouvoirs publics.

– Les agrumes plombés par l’anarchie à l’export. Du moins pour ce qui est de l’export et des résultats commerciaux. La perspective d’une maigre recette se précise de plus en plus du côté du marché russe qui a absorbé cette saison 65pc des exportations d’agrumes. Défaut de qualité, encombrement du marché et baisse de la valeur du rouble, autant d’indicateurs qui renforcent les agrumiculteurs dans leurs craintes. Au moins 120.000 tonnes de clémentine se solderaient par une recette de production nulle.

L’OPINION:.

– Les accords de libre-échange ne profitent pas au Maroc. Les stratégies sectorielles et les accords de libre-échange ne produisent pas les effets escomptés sur la croissance économique, la compétitivité, la création d’emplois qualifiés et le développement humain, indique un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE), rendu public vendredi à Rabat. Les parts de marché détenues par le Maroc, qui constituent un indicateur de compétitivité significatif, sont restées faibles. Elles sont en moyenne de 0,11 pc durant la décennie 2000, un taux en retrait par rapport à celui de la décennie 1990 (0,13 pc), révèle le rapport du CESE sur la « Cohérence des stratégies sectorielles et accords de libre-échange: Fondements stratégiques pour un développement soutenu et durable », dont les conclusions ont été présentées lors d’une conférence de presse.

– Les principaux défis pour le Maroc, selon le FMI. Le chômage des jeunes, la classe moyenne, le système de retraite, la Caisse de compensation, la corruption…, telles sont les principaux sujets abordés par Christine Lagarde, directrice générale du FMI, qui était en visite au Royaume du 7 au 9 courant, avec les responsables marocains. Le chômage des jeunes reste important. Il faut créer les entreprises et encourager la compétitivité, a-t-elle souligné, ajoutant qu’une croissance entre 2,3 et 4,2 pc prévue en 2014 ne suffirait pas pour réduire le chômage, surtout des jeunes.

LIBERATION:.

– La politique du gouvernement Benkirane mène le Maroc vers la crise cardiaque (Lachgar). Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a affirmé lors de son allocution à l’occasion du Congrès constitutif du parti à El Youssoufia, que la stabilité dont jouit le Maroc n’est pas un don, mais le fruit de décennies de luttes menées par les forces démocratiques et progressistes du pays dont le parti de la rose. Il a également mis en exergue la régression que le Maroc a enregistrée aux niveaux politique, économique et social, depuis l’investiture en 2011, de l’Exécutif actuel sous la direction du PJD.

– Les OGM, une menace pour la santé des marocains. Le ministère de l’Agriculture français a annoncé, il y a quelques jours, avoir émis un arrêté interdisant la commercialisation, l’utilisation et la culture du maïs génétiquement modifié MON 810, produit par le groupe américain Monsanto. Cette décision a relancé la polémique sur la toxicité des OGM, car ces produits, qui sont classés toxiques, seraient, selon certaines associations de consommateurs, commercialisés au Maroc sans qu’une quelconque mesure radicale ne soit prise à ce propos. Depuis que les OGM ont commencé à envahir les marchés internationaux, le Maroc a pris la précaution de les interdire, mais cette décision n’a jamais été respectée. Car ces OGM existent bel et bien sur le marché national, a affirmé à Libération Bouazza Kherrati, président de la Fédération de protection des consommateurs.

AL BAYANE:.

– Camps de Tindouf: un édifice incendié suite à une violente manifestation. Du rififi dans les camps de Tindouf. La communauté internationale doit intervenir pour sauver tout ce qui pourrait l’être dans les camps de la honte sur le territoire algérien. Une population non recensée, malmenée et séquestrée. Et voilà l’explosion. Dimanche 11 mai, à Tindouf, un important groupe de jeunes, épaulé par un non moins puissant clan tribal, a fait trembler le « pouvoir ». En effet, dans la soirée du dimanche, une dizaine de voitures bourrées de jeunes sahraouis en colère ont pris d’assaut ce qui tient lieu de siège du gouvernorat dit « Laâyoune ». Après avoir entièrement saccagé les lieux, les manifestants y ont mis le feu, sans omettre de détruire complètement une voiture officielle garée sur place.

– Vague de chaleur au Maroc de lundi à jeudi. Une semaine très chaude s’annonce à l’horizon. La météo nationale alerte sur le retour d’une vague de chaleur à partir d’hier lundi à jeudi prochain avec des températures qui peuvent titiller les 45 degrés, voire plus, selon les régions. La hausse des températures aura certes des effets néfastes sur certaines cultures dites printanières, mais aussi sur le secteur avicole qui subit des pertes importantes chaque année à cause de la canicule. Ce n’est pas tout. Les prix de certains produits risquent de subir une flambée sous l’effet combiné de la chaleur et surtout de la spéculation.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Sahara: une Canadienne nommée chef de la Minurso. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a nommé la Canadienne Kim Bolduc au poste de représentante spéciale pour le Sahara et chef de la Minurso. Mme Bolduc succède à l’Allemand Wolfgang Weisbrod-Weber, dont le mandat s’achèvera le 31 juillet 2014.

– Le PJD propose quatre circonscriptions électorales pour représenter les MRE. Le groupe PJD à la Chambre des représentants a présenté une proposition de loi relative aux Marocains résidant à l’étranger. Ce texte est de nature à déterminer les conditions et les modalités de l’exercice effectif du droit de vote et de candidature à partir des pays de résidence. Il prévoit la création de quatre circonscriptions auxquelles seront attribués quatre sièges.

ASSABAH:.

– La commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, qui vient d’être créée au début de la session législative actuelle, va consacrer une grande partie de ses activités à l’examen des rapports de la Cour des comptes, indiquent des sources parlementaires. Cette affaire ne va pas empêcher la création de commissions d’enquête à ce sujet, précise la même source.

– La circulation routière risque d’être paralysée durant mercredi et jeudi à cause d’une grève annoncée par l’Union des fédérations nationales des conducteurs et professionnels du transport. Dans une déclaration au journal, le président de cette Union, Mohamed Mitali, a indiqué que les professionnels ont été obligés de prendre cette décision à cause de leur situation qui s’aggrave de plus en plus.

AL MASSAE:.

– Les promoteurs immobiliers récoltent des contre-performances. Selon de nouvelles données révélées par Bank Al Maghrib, le secteur de l’immobilier connait une crise sans précédent. Les derniers chiffres disponibles à fin avril indiquent que l’encours du crédit immobilier a décéléré, revenant à 3,5pc à fin mars au lieu de 7,1pc l’année précédente, précise Bank Al Maghrib dans sa revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière.

– Les prothésistes dentaires protestent contre un projet de loi. Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, fait face à une vive résistance contre son projet de loi relatif à l’exercice des professions de préparateur et de manipulateur des produits de santé. Les mécaniciens dentistes se sont dits vivement opposés à ce texte qui, disent-ils, les menace de prison au cas où ils auraient exercé en dehors de la loi. Recevant les prothésistes dentaires la semaine précédente, Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, a saisi cette occasion pour se lancer dans une diatribe contre le gouvernement, et en particulier contre Louardi qu’il a accusé de mettre au chômage près de 30.000 mécaniciens dentistes.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Benkirane esquive l’interpellation mensuelle. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, ne se contente pas d’éviter de présenter devant le Parlement un bilan d’étape de l’action gouvernementale, mais il a également décidé de ne pas venir à la séance mensuelle des questions, prévue mardi. – Les ventes de ciment ont accusé une baisse de 3,1pc à fin avril, après celle de 16,5pc un an auparavant, a affirmé Bank Al Maghrib. Pour sa part, l’encours du crédit immobilier a décéléré, revenant à 3,5pc à fin mars, au lieu de 7,1pc l’année précédente, résultat du ralentissement de 10pc à 6,2pc des crédits accordés à l’habitat et de la diminution de 3,5pc de ceux alloués aux promoteurs immobiliers, contre une hausse de 0,9pc, souligne Bank Al Maghrib dans sa revue mensuelle de la conjoncture économique, monétier et financière.

AL MOUNAATAF:.

– Yessef : les oulémas du Rif ont façonné l’identité marocaine. La région du Rif est un terreau d’ouléma et d’hommes de mérite qui ont marqué l’histoire du Maroc et contribué à façonner son identité, a affirmé à Al Hoceima le secrétaire général du Conseil supérieur des oulémas, Mohamed Yessef. « Il est grand temps de mettre la lumière sur le rôle majeur joué par la région du Rif dans la défense de la patrie contre toutes les idées intruses voulant porter atteinte aux valeurs, à l’unité et à la cohésion de notre nation », a souligné Yessef, dans une déclaration à la presse en marge du 2ème colloque sur « le patrimoine scientifique et civilisationnel dans le Rif ».

– Les accords de libre-échanges aggravent le déficit commercial. Dans son dernier rapport, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a indiqué que les accords de libre-échanges qui lient le Maroc aux pays de l’Union européenne, aux Etats-Unis et à la Turquie nuisent à l’économie marocaine, précisant qu’au lieu d’améliorer la croissance économique, ces accords ont contribué à l’aggravation du déficit commercial.

BAYANE AL YAOUM:.

– Les syndicats appellent à la reprise du dialogue avec le gouvernement. L’UMT, la CDT et la FDT ont réitéré leur attachement aux revendications justes et légitimes de la classe ouvrière et mis en garde contre l’ignorance par le gouvernement de la situation économique et sociale détériorée de l’ensemble des salariés. Dans un communiqué conjoint publié à l’issue d’une réunion, tenue samedi, les trois centrales syndicales appellent le gouvernement à la reprise immédiate de la négociation pour satisfaire les revendications de la classe ouvrière, protéger les libertés et trouver une solution aux litiges sociaux afin d’éviter des tensions sociales.

– Laenser: l’octroi de permis de construire, encore compliqué. Le ministre de l’Urbanisme et de l’aménagement de la ville Mohand Laenser a déclaré, samedi à Khémissat, que le monde rural manque d’équipements, de prestations de base et des services de proximité nécessaires à la vie digne. S’exprimant au cours d’une rencontre sur l’encadrement de l’urbanisme dans le monde rural, Laenser a souligné que malgré plusieurs circulaires ministérielles édictées à cet effet, la procédure relative à l’octroi du permis de construire comporte des difficultés.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– Rabat Ville lumière, capitale marocaine de la culture, le projet Wessal Bouregreg et le Grand théâtre, des projets structurants lancés par SM le Roi Mohammed VI mobilisant des investissements de plus de 18 milliards de dirhams. SM le Roi a également procédé au lancement des travaux de réalisation de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates.

– Lancement d’une stratégie nationale sur les droits humains et le VIH/Sida. Le ministère de la Santé a lancé, lundi à Rabat, la stratégie nationale sur les droits humains et le VIH/Sida, en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), dans le but de promouvoir les droits liés à cette maladie et en droite ligne avec la vision « Zéro nouvelles infections, Zéro décès et discrimination liés au sida ». Cette stratégie vise à mettre en place un cadre harmonieux d’action et de programmation intégrant une approche des droits de l’Homme, pour assurer une riposte efficace à ce fléau, susceptible de réduire la stigmatisation et la discrimination et de protéger les droits des catégories à risque, en situation de vulnérabilité et des personnes vivant avec le Sida.

AL HARAKA:.

– Les travaux de construction de 15.000 logements sociaux par le Groupe marocain Addoha en République du Congo, dont l’investissement dépassera à peu près les 250 millions d’euros, seront lancés en juillet prochain, indique une source officielle congolaise. Cette annonce a été faite, lors d’un entretien, vendredi à Oyo (centre du Gongo), entre le président congolais, Denis Sassou N’guesso et le PDG du Groupe Addoha, Anas Sefrioui, selon le site Internet du gouvernement congolais.

– Luis Agüero Wagner, un journaliste paraguayen, a affirmé qu’au moment où les défaites diplomatiques s’accumulent pour les séparatistes du polisario, le Maroc rallie de nouveaux soutiens à la question de son intégrité territoriale, se faisant l’écho de la position de son pays favorable à une solution à la question du Sahara sous l’égide des Nations unies et dans le respect de l’intégrité territoriale du Royaume. Cette position a été réaffirmée par Julio César Velasquez Tilleria, président du Congrès national paraguayen (Sénat), lors de sa récente visite au Maroc au cours de laquelle il a eu des entretiens avec plusieurs responsables marocains, a noté le journaliste dans une tribune publiée cette semaine par le quotidien électronique paraguayen indépendant Diario XXI.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– VIH/Sida: lancement d’une stratégie nationale. Le ministère de la Santé a lancé, lundi à Rabat, la stratégie nationale sur les droits humains et le VIH/Sida, en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), dans le but de promouvoir les droits liés à cette maladie et en droite ligne avec la vision « Zéro nouvelles infections, Zéro décès et discrimination liés au sida ». Cette stratégie tend à mettre en place un cadre harmonieux d’action et de programmation intégrant une approche des droits de l’Homme, pour assurer une riposte efficace à ce fléau.

– Le déficit commercial passe à 50,8 milliards de dirhams fin mars 2014. Cette évolution traduit une hausse de 7,4pc des importations plus importante que celle de 5,2pc des exportations, indique Bank Al Maghrib dans sa revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière.

AL ASSIMA POSTE:.

– Le ministre de l’Economie et des finances, Mohammed Boussaid, a indiqué, lundi à Amman, que le Maroc a réussi la politique de rééquilibrage de ses finances publiques, à la faveur de grandes réformes financières et économiques. Ces réformes ouvrent la voie au Maroc pour renforcer son positionnement en tant que pôle d’exception pouvant drainer des investissements étrangers privés et développer son exercice économique, afin de donner une nouvelle dynamique au développement et réduire les écarts sociaux et les disparités spatiales, a déclaré M. Boussaid lors de la clôture des travaux du Congrès régional, tenu à Amman sous le thème « l’édification de l’avenir : les modalités, le développement et l’égalité dans le monde arabe ».

– L’Indice de confiance des ménages enregistre une quasi-stagnation. Les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP, montrent que l’Indice de Confiance des Ménages (ICM) aura enregistré, au cours du premier trimestre de 2014, une quasi-stagnation par rapport au quatrième trimestre de 2013 et une baisse de 1,7 point par rapport à son niveau du premier trimestre de l’année 2013.

ATTAJDID:.

– Des intellectuels recommandent la protection de la langue arabe et le renforcement des efforts de l’unité arabe. Les participants à la 2è édition du Forum de la culture arabe, organisée du 7 au 9 mai à Khouribga sous le thème  »la volonté unioniste au service des causes de la nation, ont appelé à la nécessité notamment de renforcer les initiatives visant la protection de la langue arabe en mettant en exergue son importance en tant que composante de l’identité culturelle, d’unifier le discours linguistique entre les pays arabes et de s’ouvrir sur les autres langues.

– Le groupe du PJD à la Chambre des représentants a présenté une proposition de loi visant la promotion de la situation de l’artiste. Le projet de texte prévoit l’obligation d’être muni de la carte d’artiste comme condition principale pour l’admission par l’Etat de projets artistiques, accorde la priorité aux détenteurs de ces cartes dans le recrutement et impose un impôt de solidarité sur les activités des artistes étrangers au profit des associations des œuvres sociales des artistes.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– L’ODT appelle à une grève jeudi prochain. Un communiqué de l’Organisation démocratique du travail indique que cette grève a été décidée pour faire face à la guerre annoncée contre le pouvoir d’achat des classes ouvrières et des pauvres au même titre que la classe moyenne, par le biais de hausses successives des prix des carburants, des denrées alimentaires et des services sociaux.

– Le président du CNDH, Driss El Yazami, a souligné, à l’occasion du lancement de la stratégie nationale sur les droits humains et le VIH/Sida lundi à Rabat , que la stigmatisation et la discrimination dont souffrent les personnes atteintes et porteuses du VIH/Sida limitent la capacité des sociétés à répondre efficacement aux effets dévastateurs de cette maladie et génèrent des violations des droits de l’Homme, tels que le droit à la vie, à la santé et au respect de la dignité humaine, de la vie privée et à l’intégrité physique et psychologique. Il a ajouté que l’adoption de cette stratégie en concertation avec le ministère de la Santé renforce la dimension des droits de l’Homme dans la stratégie nationale de lutte contre le sida (2012-2016), et la mise en œuvre de la stratégie nationale dans le domaine des droits humains et VIH/Sida afin de consolider la protection des droits humains liés au virus dans le cadre de la vision « Zéro nouvelles infections, Zéro décès et discrimination liés au sida ».

AL KHABAR:.

– Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, et le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, projettent d’élargir leur bloc politique en tendant la main au PAM afin de former une coalition qui coordonne l’action des trois partis face au chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, selon des sources du quotidien. Ces mêmes sources ont indiqué que les trois partis envisagent de tenir des meetings qui seront animés par leurs acteurs les plus acharnés contre Benkirane.

AL ALAM:.

– Recrudescence des protestations dans les camps de Tindouf. Des sources concordantes affirment que de violents affrontements ont éclaté dimanche entre les milices du polisario et les habitants d’un des camps de Tindouf. Ces incidents ont été marqués par une intervention violente des milices du polisario contre des dizaines de manifestants opposés à la direction des séparatistes. Les mêmes sources font état d’une recrudescence dernièrement de manifestations contre la direction du polisario sur fond d’un ras-le-bol chez la population des camps de Tindouf, qui dénonce vivement les méthodes répressives et les duperies utilisées par la direction du polisario.

– Les syndicalistes de l’UGTM et de la CDT manifestent devant le ministère de la Jeunesse et des Sports. Près de 400 employés dans le secteur de la jeunesse et du sport au niveau national, affiliés à l’UGTM et à la CDT ont dénoncé, lors d’un sit-in à Rabat, le manque de respect du ministre Mohamed Ouzzine à l’égard des organisations syndicales et exprimé leur refus à la logique du clientélisme en matière d’attribution des indemnités forfaitaires.

SAHIFAT ANNAS:.

– Bakkoury : l’adoption des lois organiques relatives à la régionalisation traine. Lors du congrès régional organisé, samedi à Mohammedia, le secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury, a dénoncé ce qu’il a qualifié de « lenteur » dans l’adoption des lois organiques relatives à la régionalisation avancée, faisant remarquer que la mise en œuvre de la régionalisation est à même de créer de grands chantiers dans les différentes régions du Maroc.

– Investissements dans le secteur de la Santé: la loi des gros poissons. L’adoption de la loi sur l’exercice de la médecine balise la voie aux investisseurs privés, dont des étrangers, pour investir dans le secteur de la santé. Les professionnels craignent que cette loi porte atteinte à la santé publique et consacre le chantage exercé par les cliniques privées contre les citoyens.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *