Revue de presse marocaine du 12/10/2013

0 commentaires, 12/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce samedi 12 octobre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Polémique : la séance des questions orales divise les deux Chambres du parlement. Les deux Chambres du parlement ne parviennent toujours pas à s’entendre sur le jour où la séance hebdomadaire des questions orales doit avoir lieu. Ce différend, visiblement sans enjeu majeur, risque pourtant de paralyser l’institution législative. Pour résoudre cette problématique, la Chambre des représentants s’achemine vers la programmation de séances thématiques. Rien n’est encore décidé. La balle est dans le camp des présidents des groupes parlementaires.

– Le port de Mohammedia teste son plan d’urgence d’explosion. Un exercice de simulation a été conduit au port de la ville par l’Agence nationale des ports pour évaluer le plan d’urgence incendie-explosion. L’opération a consisté à enclencher une explosion suivie d’un incendie, au moment où un navire déchargeait sa cargaison de gaz butane. Il s’agit d’un exercice de simulation de lutte contre l’incendie-explosion axé sur la reproduction en format réel du risque que court le port de Mohammedia, au regard de ses infrastructures, superstructures, équipement et surtout des matières dangereuses qu’il traite.

LIBERATION:.
– Remaniement ou restructuration du gouvernement? Chez les politologues et constitutionnalistes, le débat s’annonce passionnant. « Le gouvernement Benkirane II devrait-il passer de nouveau par la case « parlement » pour présenter son programme et solliciter le vote de confiance? » D’abord, il ne faut pas oublier que le programme du gouvernement Benkirane auquel les députés de la majorité -dont l’Istiqlal- ont accordé leur confiance n’a pas eu les faveurs du RNI qui a voté contre la déclaration gouvernementale. Ensuite, il faut bien remarquer que « nous sommes au moins devant une restructuration de l’Exécutif et non un simple remaniement ».

L’OPINION:.
– Aïd Al Adha: mobilisation d’une capacité supplémentaire de transport. Le ministère de l’Equipement et du transport mobilisera, à l’occasion de l’Aïd Al Adha, une capacité supplémentaire de transport par la délivrance aux professionnels d’autorisations exceptionnelles de renforcement de lignes afin de satisfaire les besoins additionnels prévisibles, sur la base d’une procédure d’appel d’offre visant la transparence et l’équité entre les entreprises. Le département indique qu’il s’est chargé de l’organisation de l’opération de transport au niveau des gardes routières, à travers une commission spéciale composée notamment des représentants de l’autorité locale, de la direction générale de la sûreté nationale et de la direction de la gare routière.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane réussit à repousser l’augmentation du prix du pain. Les patrons des boulangeries étaient déterminés à augmenter le prix du pain de 10 à 30 centimes, mais Benkirane a rectifié le tir lors d’une conversation téléphonique avec le président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc.

– Les parlementaires du PJD mécontents: la réunion de deux jours organisée par le PJD s’est transformée en obsèques suite à l’annonce officielle de la composition du gouvernement. Le sentiment de mécontentement régnait au sein des « colombes » du parti et à leur tête le porte-parole officiel Sleimane El Amrani, qui défendait l’idée d’une alliance avec le RNI. Le désistement de dernière minute de Benkirane a engendré encore plus la colère des parlementaires.

AL BAYANE:.
– Le Roi Abdellah Ibn Abdelaziz autorise les pèlerins marocains, victimes d’une escroquerie, à effectuer le pèlerinage. Le Serviteur des Lieux Saints, le Roi Abdellah Ibn Abdelaziz Al Saoud, a autorisé les pèlerins marocains, victimes d’une escroquerie et interdits de sortie de l’aéroport de Jeddah, à effectuer les rites du pèlerinage. Après avoir été informé de l’affaire des citoyens marocains interdits de sortie de l’aéroport de Jeddah pour avoir obtenu des visas non règlementaires, le Roi Abdellah Ibn Abdelaziz a ordonné que ce groupe de citoyens marocains victimes d’une escroquerie, soit autorisé à effectuer les rites du pèlerinage selon les règlements et procédures en vigueur.

– Souhail : la lutte contre le travail des enfants requiert l’implication de toutes les composantes de la société. Présentant l’expérience marocaine dans ce domaine dans le cadre de la 3ème Conférence mondiale sur le travail des enfants, mercredi à Brasilia, l’ancien ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelwahed Souhail, a souligné que la lutte contre le travail des enfants au Maroc requiert une forte détermination et une participation effective du gouvernement, des organisations patronales et syndicales, des ONG et de tous les acteurs concernés.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Le nouveau gouvernement comporte des contradictions et un chevauchement des prérogatives. La nouvelle restructuration requiert plus de 200 milliards juste pour la préparation des cabinets et des cachets, sans oublier les compensations des ministres.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Dans son discours prononcé vendredi à l’occasion de l’ouverture de l’année législative, SM le Roi a appelé les représentants de la Nation à prendre conscience que leur fonction est une représentation de la nation, une mission nationale majeure, et non pas une rente politique. Le Souverain les a également appelés à ne pas transformer l’enceinte du parlement en arène de lutte politicienne. SM le Roi a en outre indiqué l’existence d’une gestion défectueuse de la part des instances élues au sein de certaines collectivités locales, évoquant les problèmes que subissent certaines villes, comme Casablanca.

AL ALAM:.
– Le secrétaire général du PI, Hamid Chabat : la deuxième version du gouvernement Benkirane accentuera la crise et le Maroc vivra une des étapes les plus difficiles depuis l’indépendance.

– Abdelaziz Aftati, l’un des dirigeants du PJD, critique vigoureusement la composition du gouvernement. Dans des déclarations diffusées par des sites électroniques, Aftati a remis en cause l’intégrité des membres de ce gouvernement, avançant qu’ils sont issus de familles influentes.

AL KHABAR:.
– Saâd Dine El Otmani affirme qu’il n’a pas abandonné le gouvernement à la suite d’erreurs, mais ce serait plutôt en raison des mutations de la conjoncture politique. El Otmani a refusé d’occuper un autre portefeuille ministériel sur proposition du chef du gouvernement et a préféré ne pas rester sur le compte d’un autre ministre.

BAYANE AL YOUM:.
– Gouvernement Benkirane II: forte volonté pour surmonter l’expectative et le blocage. La nouvelle composition du gouvernement a enregistré une forte présence féminine, avec l’arrivée de cinq nouvelles ministres.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Le secrétaire général du parti de l’Union constitutionnelle, Mohammed Labied a affirmé, lors d’une réunion du groupe parlementaire de l’UC avec son bureau politique, que la composition du gouvernement a trompé les souhaits.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.
– Après le remaniement ministériel, Benkirane optimiste mais l’opposition rappelle les attentes. Dans une déclaration à la presse jeudi, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane s’est dit « très optimiste » pour l’avenir du gouvernement, vu les hautes compétences des nouveaux membres.

ASSABAH:.
– Pôles ministériels : version de Benkirane pour contrer la crise économique. Idriss El Grini, professeur de droit public et directeur du Groupe de recherches et d’études sur la gestion des crises, indique que la politique des pôles vise à surmonter la centralisation excessive dans la gestion de la chose publique .

– Le Haut-Commissariat au plan indique, dans une note sur la situation économique, que les ménages ont consacré 102 milliards de dirhams à la consommation au cours du deuxième semestre de l’année en cours, se faisant l’écho d’une augmentation de l’ordre de 8,4 pc du revenu national brut au cours de la dernière année (231 contre 213 MMDH).

Al MASSAE:.
– Nouvelle composition du gouvernement: bouillonnement au sein du PJD. Aussitôt après la nomination du nouveau gouvernement, un courant de Pjdistes en colère a vu le jour sur fonds des concessions faites par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane au président du RNI Salaheddine Mezouar et aux technocrates. Abdelaziz Aftati, qui a boycotté une réunion du groupe parlementaire de son parti, a relevé que le nouveau gouvernement porte « non seulement préjudice à notre parti, mais aussi au pays, à la réforme et à l’exception marocaine ».

EL ASSIMA POST:.
– L’opposition critique la présence des technocrates dans le gouvernement. Le porte-parole du Parti de l’Istiqlal, Adel Benhamza, a critiqué « la présence massive » des technocrates dans le nouvel exécutif, notamment à la tête des ministères tels que celui de l’Intérieur et celui de l’Education nationale et la formation professionnelle. Mohamed Labied, secrétaire général du parti de l’Union constitutionnelle, s’est interrogé, quant à lui, si les partis de la coalition disposent de cadres capables de prendre les responsabilités dans tous les départements ministériels. Pour Hanan Rihab, membre du bureau politique de l’USFP, la nouvelle composition du gouvernement est une sous-estimation de l’action politique, vu certains membres qui n’appartiennent pas aux partis formant la coalition.- SM le Roi souligne la nécessite d’un dialogue constructif entre le parlement et le gouvernement. Dans son discours prononcé » vendredi à l’occasion de l’ouverture de l’année législative, SM le Roi Mohammed VI a mis l’accent sur la nécessité d’un dialogue constructif et d’une coopération étroite et équilibrée entre le parlement et le gouvernement, dans le respect du principe de la séparation des pouvoirs.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Les professionnels du transport touristique mettent en garde contre les conséquences du silence sur l’amendement du cahier des charges. Des sit-in sont prévus au début du mois de novembre devant les délégations du ministère du Tourisme pour dénoncer le resserrement de l’étau autour du transporteur touristique ces dernières années et réclamer la mise au point du cahier des charges.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *