Revue de presse marocaine du 12/06/2014

0 commentaires, 12/06/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens nationaux parus le jeudi 12 juin.:

Aujourd’hui le Maroc.:

– MRE: Grandes nouveautés pour la campagne d’accueil 2014. A l’approche de la période estivale, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) travaille d’arrache-pied pour améliorer les conditions de passage des MRE, tant à l’entrée du Maroc qu’à la sortie, lors du retour aux pays de résidence. La Douane vient d’éditer une circulaire relative à la préparation de la campagne d’accueil 2014, énumérant toutes les nouveautés et les innovations apportées cette année. La campagne 2014 est marquée par la mise en application de nouvelles dispositions et mesures fluidifiant le passage aux frontières, dont notamment celles relatives aux véhicules à usage commercial qui ne seront plus introduits au Maroc sous le régime de l’admission temporaire réservé aux voyageurs et à la prolongation du délai d’admission temporaire.

– Maroc-Russie: Vers une consolidation des exportations agricoles. L’agriculture et la pêche maritime ont toujours été le point d’intérêt commun du Maroc et de la Russie. La qualité des échanges bilatéraux dans ce sens témoigne des bonnes relations qu’entretiennent les deux pays. Une synergie qui est appelée à se développer davantage, notamment en termes d’agrumes, de fruits et légumes, des produits de pêches et des céréales. Un objectif qui a été déterminé lors de l’entretien du ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et son homologue russe, Nikolai Fiodorov et ce, en marge du Forum économique Maroc-Russie. Selon un communiqué de presse du ministère de l’Agriculture, les deux parties ont appelé à davantage de coordination pour une meilleure gestion du marché, tout en mettant en exergue l’étroite collaboration entre les secteurs privés des deux pays .

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Le Maroc dénonce à Genève le discours trompeur de l’Algérie sur les droits de l’Homme. Le Maroc a dénoncé, mardi à Genève, le discours biaisé, sans crédibilité et sans aucune valeur qu’entretient l’Algérie sur les droits de l’Homme au Sahara marocain, affirmant que ce pays voisin « ne peut pas être à la fois juge et partie » dans ce différend. « L’Algérie persiste à évoquer, à tort, les droits de l’Homme au Sahara marocain alors qu’elle n’a aucune crédibilité pour le faire puisqu’elle les bafoue chez elle », a déclaré M. Hassane Boukili, chargé d’affaires par intérim à Genève en réponse à une déclaration de l’ambassadeur algérien devant le Conseil des droits de l’Homme (CDH).

– Instance nationale de lutte contre la corruption: Le projet de loi bientôt devant le Conseil du gouvernement. Très attendu depuis la promulgation de la Constitution de 2011, le texte portant création de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (l’entité qui remplacera l’Instance centrale de prévention de la corruption) est finalisé et sera bientôt soumis au conseil de gouvernement. C’est ce qu’assure Abdesselam Aboudrar, président de l’Instance, dont le mandat arrive à échéance le 20 août prochain.

L’Economiste.:

– Energie: La consommation reprend. L’année commence bien pour les pétroliers ! Les ventes des hydrocarbures ont affiché une progression de 8,75% à fin mars 2014, en comparaison avec le premier trimestre de l’année 2013, pour un volume des ventes de 2.226,65 KT. En mars dernier, le total des ventes du Groupement marocains des pétroliers (GPM) s’est apprécié de 10,3% après un repli mensuel de 6,9% en février, selon les données du ministère de l’Energie. Les ventes de quasiment tous les types de carburants sont au vert avec des progressions significatives. Hormis les ventes du propane qui se sont contractées de 3,1%, les volumes écoulés des autres produits pétroliers sont en progression.

– Qualité des eaux des plages: Où se baigner cet été ? Une grande partie des plages sont conformes aux normes de qualités. C’est ce qui ressort du dernier rapport sur les eaux de baignade en 2014. La plupart des stations contrôlées affichent une qualité d’eau variant entre moyenne et bonne. C’est la région sud-atlantique qui arrive en tête des résultats avec une conformité des eaux de baignade qui a atteint les 100%. Seules deux stations à Casablanca, à savoir Nahla et Saâda, continuent de constituer des points noirs, avec des eaux de mauvaise qualité.

L’Opinion.:

– Recensement général de la population et de l’habitat: C’est parti pour la campagne médiatique. Ahmed Lahlimi, haut-commissaire au plan, a lancé, mardi, la campagne de communication dédiée au recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), prévu du 1er au 20 septembre 2014. Objectif: informer la population sur le calendrier du RGPH, mettre en lumière le rôle de l’opération et les conditions de déploiement et surtout sensibiliser la population au caractère civique et obligatoire de la participation des recensés.

– Aucun cas de Coronavirus au Maroc, les futurs pèlerins appelés à la vigilance. Le ministère de la Santé a assuré, mercredi, qu’aucun cas du Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (coronavirus MERS) n’a été enregistré jusqu’à présent au Maroc, formulant des recommandations à l’égard des Marocains désirant effectuer le pèlerinage ou la Omra en vue d’éviter de contracter le virus. Dans un communiqué, le ministère appelle les citoyens marocains désireux de se rendre aux lieux saints à se conformer aux informations sanitaires destinées à éviter une propagation des infections respiratoires contagieuses en général, dont celles dues au coronavirus, et ce en suivant les conseils et les informations mis à leurs disposition dans les dépliants qui leur sont remis avant leur départ du territoire national.

Libération.:

– Habib El Malki: Les prochaines élections préparées dans la précipitation faute de volonté de la part du gouvernement de mettre en place les réformes. Le respect de la régularité des élections relève de la normalité de la vie politique. Il s’agit bien d’une contrainte constitutionnelle. Sauf qu’on a un chef du gouvernement qui semble totalement déconnecté des réalités politiques et constitutionnelles, a déclaré à Libération Habib El Malki, député USFP. D’après lui, les prochaines élections seront préparées dans la précipitation faute d’une réelle volonté de la part de l’actuel gouvernement de mettre en place les réformes induites par la Constitution.

– 700 millions de DH déboursés par la commune de Casablanca pour exécuter des jugements prononcés à son encontre. La commune de Casablanca a dépensé, depuis 2003 jusqu’à aujourd’hui, presque 700 millions de DH pour exécuter des jugements de justice au profit des particuliers, estime une source bien informée. La commune consacre annuellement un montant de 70 millions de DH à l’exécution des jugements prononcés à son encontre.

Al Bayane.:

– Lois électorales, régionalisation et conseils provinciaux: Des amendements de fond en vue. Aucun amendement ne sera opéré sur les textes des lois électorales ni sur le mode de scrutin en vigueur. Ces propos prononcés par Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, mardi à la Chambre des représentants, donnent plus de visibilité sur les chantiers prioritaires du département concerné pour les mois à venir et avant l’organisation des prochaines échéances électorales. Il s’agit pour Hassad de se contenter d’actualiser sans amender les listes électorales actuelles et le mode de scrutin en vigueur, et non de modifier de manière radicale et totale les textes existants. Le ministre a toutefois précisé que des amendements de fond seront proposés pour les lois relatives à la régionalisation avancée et à l’organisation des conseils des préfectures et provinces.

– Casablanca: Safir se concerte avec les partis politiques. Le wali du Grand Casablanca opte pour un nouveau type de relation avec les partis politiques dans le cadre de la mise en place d’une vision stratégique de développement de la Région. Il s’agit d’un partenariat sérieux et franc. C’est dans ce sens qu’il a reçu lundi les secrétaires et coordonnateurs régionaux des partis politiques au niveau de la région du Grand Casablanca. Lors de cette rencontre, le wali a passé en revue les grandes lignes de sa stratégie à court, moyen et long termes, soulignant la politique de bonne gouvernance que les différents intervenants sont appelés à mettre en œuvre pour gérer les affaires de la métropole. La réunion a été fructueuse, selon des sources concordantes, et les représentants des partis politiques devraient formuler au wali leur vision dans un délai de vingt jours.

Assabah.:

– Les élections unifient l’USFP et l’Istiqlal. Les dirigeants de l’USFP et du Parti de l’Istiqlal se sont arrangés pour présenter des propositions de loi communes réglementant les élections prochaines et unifier leurs positions sur différentes questions, dont le mode du scrutin, les listes électorales, l’observation des élections et le quota réservé aux femmes, selon des sources concordantes.

– Ramid s’attaque aux dénonciations calomnieuses de torture. Le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid a promis d’appliquer la loi contre toutes les pratiques inhumaines et les tentatives de flétrir la réputation des personnes et des institutions nationales. Dans un communiqué, le ministère de la Justice a précisé que le ministère public prendra les mesures qui s’imposent contre toute personne qui s’avère être impliquée ou ayant participé à un acte de torture ou à toute pratique inhumaine, ainsi qu’à l’encontre de toute allégation ou tentative d’atteinte à la réputation des personnes et des institutions nationales.

Al Alam.:

– L’Instance centrale de prévention de la corruption compte ses derniers jours. Abdeslam Aboudrar, président de cette institution, indique que le passage de cette Instance centrale à l’Instance nationale de probité, de prévention et de lutte contre la corruption est lent. Dans une déclaration au journal, Aboudrar a, d’autre part, dit que l’indépendance de l’Instance est altérée par la dépendance de son budget du Chef du gouvernement.

– Assemblée générale de l’Alliance des avocats istiqlaliens de la région Fès-Boulmane, tenue samedi dernier : « Il n’est de véritable justice que si les revendications légitimes des avocats sont satisfaites ».

Attajdid.:

– Abdeslam Aboudrar, président de l’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC), a affirmé que la lutte contre la corruption se heurte à l’absence de volonté, manifestée dans plusieurs secteurs, de partager les informations avec l’Instance. Aboudrar a livré ce constat dans un rapport qu’il a présenté mercredi à Rabat.

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que les contrats de publicité ne sont pas réglementés, ni soumis au libre jeu de la concurrence. Intervenant lors d’une réunion de la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication relevant de la chambre des représentants, El Khalfi a appelé à l’approfondissement de la concertation avec les annonceurs afin de développer ce secteur.

Al Massae.:

– D’après le rapport annuel de l’Instance centrale de prévention de la corruption, la moitié des plaintes reçues par cette instance concernent des administrations relevant des ministères de la Justice et de l’Intérieur. Le secteur de la justice figure en tête avec 42 plaintes déposée en 2013, suivi par le département de l’Intérieur avec 35 plaintes. Les institutions sous tutelle du département de l’Economie et des finances viennent en troisième position (10 plaintes), suivies par celles relevant de la sûreté nationale (5 plaintes), selon ce rapport présenté mercredi à Rabat.

– Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a indiqué que 440 cas de triche ont été enregistrés pendant le premier jour des examens du baccalauréat, contre 797 l’année dernière, soit un recul de 45 pc. Le taux de participation des candidats libres variait entre 40 et 66 pc selon les régions, a-t-il noté. Dans un communiqué, le ministère a affirmé, par ailleurs, que la première journée a vu « la publication des sujets de certaines matières et non leur fuite sur des pages des réseaux sociaux comme cela a été colporté ». Le ministère a également souligné qu’il s’attèle à identifier et collecter les réponses, publiées sur ces pages, pour ensuite les remettre aux commissions de correction afin de les prendre en considération dans la détection des cas de triche.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le gouvernement compte céder 40 mille logements à bas prix. Le conseil du gouvernement, prévu jeudi, doit délibérer d’un projet de décret autorisant la vente par l’Etat des logements et des locaux commerciaux au profit de leurs occupants, dont le prix du loyer n’excédait pas parfois100 DH. Le gouvernement, qui compte encaisser jusqu’à 90 milliards de centimes de cette vente, a accordé un délai de 24 mois aux personnes désirant en bénéficier.

– Dans son rapport sur le système de compensation, le premier président de la Cour des comptes Driss Jettou a mis en garde contre la hausse « illimitée » des prix et a émis des réserves sur le plan du gouvernement relatif à la remise des aides directes aux pauvres, soulignant que cette subvention nécessite « un mécanisme efficace et fiable ». Jettou s’exprimait mercredi lors de la réunion de la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants.

Sahifat Annas.:

– Le ministère de la Santé recommande aux personnes âgées, à celles souffrant de maladies chroniques graves (maladies cardiaques, des reins, de l’appareil respiratoire, diabète), aux personnes atteintes de maladies immunodéficitaires, de tumeurs ainsi qu’aux femmes enceintes et aux enfants de reporter la Omra et le pèlerinage pour cette année. Dans un communiqué, ce département a appelé les citoyens qui comptent se rendre aux lieux saints à se conformer aux informations sanitaires destinées à éviter une propagation des infections respiratoires contagieuses en général, dont celles dues au coronavirus et ce, en suivant les conseils et les informations mis à leur disposition dans les dépliants qui leurs sont remis avant leur départ du territoire national.

– Elections: Hassad promet d’associer les partis politiques. Intervenant au cours de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad a affirmé que des consultations vont être engagées la semaine prochaine avec les partis politiques, jugeant nécessaire que ces formations politiques participent à l’accélération du rythme de l’adoption des lois électorales.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Ramid promet de poursuivre les tortionnaires et les personnes qui prétendent être torturées. Le ministère de la Justice et des libertés a affirmé dans un communiqué que conformément à la législation marocaine, le ministère public prendra les mesures qui s’imposent contre toute personne qui s’avère être impliquée ou ayant participé à un acte de torture ou à toute pratique inhumaine, ainsi qu’à l’encontre de toute allégation ou tentative d’atteinte à la réputation des personnes et des institutions nationales.

– Le haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi a déclaré que le recensement général de la population et de l’habitat 2014 va couter 90 milliards de centimes, ajoutant que le Haut-Commissariat agit en indépendance totale et s’engage à assurer la confidentialité des informations personnelles qui seraient recueillies par les enquêteurs statistiques.

Al Assima Post.:

– Le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration a indiqué dans son rapport annuel de 2013 que 130 doléances des fonctionnaires et agents des administrations publiques ont été examinées durant cette année. Le ministère a d’autre part souligné que depuis son lancement, le portail de l’emploi a été visité 5 millions de fois.

– Le président de la Cour des comptes Driss Jettou recommande de maintenir le soutien public à la farine, au sucre et aux bonbonnes de gaz. Intervenant au cours de la réunion de la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, Jettou a souligné par ailleurs que les familles aisées bénéficient plus que les autres du soutien accordé par la Caisse de compensation.

Bayane Al Yaoum.:

– La ministre déléguée chargée de l’eau, Chrafat Afilal a appelé, mardi à Errachidia lors d’une rencontre de communication sur « La gestion de la pénurie d’eau au niveau du bassin hydraulique de Guir-Ziz-Ghris », à l’adoption d’une nouvelle gouvernance en matière de gestion des ressources en eau au niveau de la province, en vue d’assurer la sécurité hydrique et la durabilité du développement de la région.

– La Chambre des conseillers a adopté à l’unanimité, mardi en séance plénière, deux projets de loi relatifs à l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) et à la couverture médicale de base. Présentant le projet de loi relatif à l’IPE, le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué que ce texte a été élaboré pour permettre aux salariés affiliés à la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), qui ont perdu leur emploi pour des raisons indépendantes de leur volonté, de bénéficier d’une indemnité financière pendant 6 mois, sous réserve de remplir les conditions requises pour cela.

Al Haraka.:

– Le Maroc a dénoncé, mardi à Genève, « le discours biaisé, sans crédibilité et sans aucune valeur » qu’entretient l’Algérie sur les droits de l’Homme au Sahara marocain, affirmant que ce pays voisin « ne peut pas être à la fois juge et partie » dans ce différend. L’Algérie persiste à évoquer, à tort, les droits de l’Homme au Sahara marocain alors qu’elle les bafoue chez elle », a déclaré M. Hassane Boukili, chargé d’affaires à Genève en réponse à une déclaration de l’ambassadeur algérien devant le Conseil des droits de l’Homme (CDH) dans laquelle il a appelé le CDH à « accorder une attention particulière à la protection des droits de l’homme au Sahara ».

– Les distributeurs des bonbonnes de gaz s’apprêtent à mener une grève d’avertissement de 96 heures à parti de mercredi prochain, après l’expiration du délai d’un mois qu’ils ont accordé aux responsables pour répondre à leurs revendications. L’Association marocaine des distributeurs des bonbonnes de gaz avait menacé d’arrêter l’approvisionnement des marchés en gaz butane et d’entamer une série de grèves pour faire valoir les droits des professionnels du secteur.

Al Khabar.:

– Le président de l’Instance centrale de prévention de la corruption, Abdeslam Aboudrar, s’en est pris au ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration. Aboudrar a émis des réserves quant à la pertinence et l’utilité de la campagne lancée par le département de Moubdi relative à la lutte contre la corruption. Lors d’une rencontre de presse tenue hier mercredi à Rabat, Aboudrar a précisé que l’indice de perception de la corruption (IPC) a augmenté de 3% lors des dernières années.

– Les élèves veulent devenir fonctionnaires. Un sondage mené par une société d’enquête en collaboration avec un site électronique spécialisé dans les examens du baccalauréat a révélé que 51% des élèves du bac ambitionnent d’intégrer l’administration publique et travailler en tant que fonctionnaires, tandis que 6 % appréhendent le chômage.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le président du groupe socialiste à la Chambre des représentants, Driss Lachgar, a souligné, mardi dans le cadre d’une réplique à la réponse du gouvernement relative aux nouveautés de la Cause nationale et à l’évaluation de l’action diplomatique officielle, que la cause nationale doit faire l’objet d’une approche qui s’inscrit dans le cadre de l’action globale du gouvernement.

– Au cours d’une conférence de presse tenue mardi à Rabat, le haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami, a fait savoir que les informations qui seraient collectées dans le cadre du recensement général de la population et de l’habitat 2014 ne seront exploitées par une autre partie qu’au service de l’intérêt général.

Rissalat Al Oumma.:

– Un rapport choquant de l’Instance centrale de prévention de la corruption met Benkirane dans l’embarras. Le rapport, qui présente le bilan de cette Instance au titre de l’exercice 2012- 2013, a révélé que cette institution a reçu environ 3096 plaintes, dont la majorité sont relatives à des infractions administratives, à des irrégularités en matière de gestion ou à l’absence de transparence dans la gestion des marchés publics.

– Le ministère de la santé a assuré, mercredi, qu’aucun cas du Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (coronavirus MERS) n’a été enregistré jusqu’à présent au Maroc, formulant des recommandations à l’endroit des Marocains désirant effectuer le pèlerinage ou la Omra en vue d’éviter de contracter le virus.

Assahrae Al Maghribia.:

– Assemblée générale du Conseil supérieur de la fonction publique: tensions et retrait! Le secrétaire général de l’Organisation démocratique des collectivités locales, affiliée à l’ODT, Mohamed Nhili, a indiqué que lors de la première séance de l’Assemblée générale, les syndicats ont protesté contre l’allocution du chef du gouvernement et contre les points qui ont été inscrits à l’ordre du jour, précisant que l’ODT a annoncé son retrait en signe de protestation contre cette allocution qui « le moins que l’on puisse dire, était provocatrice ».

– Parmi 366 stations de contrôle réparties sur 147 plages, un total de 356 stations de baignade sont déclarées de qualité microbiologique conforme aux exigences réglementaires pour la baignade, soit un taux de 97,3 pc, selon le rapport annuel sur la qualité hygiénique des plages marocaines au titre de 2014 rendu public mercredi à Rabat.

Al Mouaataf.:

– Le président de l’Association marocaine des distributeurs des bonbonnes de gaz, Mohamed Benjelloun, a souligné que l’impact de la grève prévue les 18, 19, 20 et 21 juin courant sera plus fort que celui de la grève précédente, estimant que cette grève suscitera un chambardement dans le marché.

– L’entrée en vigueur des nouveaux tarifs des médicaments a déclenché la protestation des citoyens au même titre que des pharmaciens, surtout que certaines pharmacies, et jusqu’à hier, n’étaient pas en mesure de procurer certains types de médicaments dont les prix ont été revus à la baisse. Cette pénurie ne peut qu’être expliquée par la volonté de certaines sociétés de fabrication de médicaments d’arrêter la production de certains médicaments sous peine de la réduction de la marge de bénéfice.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *