Revue de presse marocaine du 11/10/2014

0 commentaires, 11/10/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus samedi 11 octobre.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Parlement: SM le Roi préside l’ouverture de la session d’octobre. Dans un discours prononcé vendredi à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4è année législative de la 9ème législature, SM le Roi Mohammed VI a appelé les citoyens à exprimer leur « fierté patriotique » et « l’illustrer concrètement chaque jour et à chaque instant » dans tous les aspects de la vie. Se prononçant pour la « liberté d’expression » et la « critique constructive », le Souverain s’est dit toutefois opposé au « nihilisme » et au « reniement de la patrie », expliquant que le Maroc « restera toujours le pays des libertés ».

– Le Conseil de gouvernement a adopté jeudi un projet de loi portant approbation du décret-loi fixant l’âge de départ à la retraite pour les fonctionnaires et employés de l’Etat, des municipalités et des établissements publics affiliés au Régime des pensions civiles et de la loi fixant l’âge de départ à la retraite pour les employés affiliés au Régime collectif d’allocation de retraite (RCAR). Dans une communication lu lors d’un point de presse à l’issue du conseil, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a précisé que le projet de loi vise à parachever la procédure énoncée dans l’article 81 de la Constitution, notamment l’alinéa 1.

Al Bayane.:

– Réunion du bureau politique du PPS. Le bureau a réaffirmé mercredi son engagement de s’impliquer dans la concrétisation des décisions prises à tous les niveaux et a renouvelé son appel à l’accélération des réformes prévues. Il a par ailleurs mandaté ses représentants au groupe de travail créé par les partis de la majorité pour examiner les projets de textes juridiques et organiques relatifs aux prochaines élections.

– La Cour des comptes enquête sur les logements sociaux. Le constat de ses experts fait état du retard dans la réalisation des objectifs de ce programme national destiné aux couches défavorisées de la population, du non-respect des engagements pris et des dysfonctionnements entachant sa gestion.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI régénère la confiance dans l’avenir du Maroc, dévoile les failles des politiciens.  » Nous savons qui nous sommes et où nous allons. De même, nous connaissons nos potentialités et avons conscience des difficultés et des défis à affronter », a dit SM le Roi dans son discours prononcé vendredi à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’octobre. Le Souverain a par ailleurs critiqué le discours politique, précisant qu’il « ne se hisse pas toujours au niveau des aspirations du citoyen », car « fortement arrimé à des calculs partisans ou politiciens ».

– Face à une éventuelle escalade des syndicats, le gouvernement affirme que le dialogue social n’est pas suspendu. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que le gouvernement est engagé dans la mise en œuvre de ses promesses données dans le cadre du dialogue social, qui « n’est pas gelé ». Il a affirmé que l’exécutif tient, depuis son investiture, au respect de ses engagements dans le cadre du dialogue social, à travers une série de mesures.

Assahra Al Maghribia.:

– SM le Roi : Cette année législative est « décisive ». « L’année législative en cours est une année décisive dans le processus politique de notre pays, compte tenu des échéances qui y sont prévues », a affirmé le Souverain dans un discours prononcé vendredi à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4è année législative de la 9ème législature. SM le Roi a par ailleurs indiqué que la « fierté d’appartenance » au Maroc est « un sentiment patriotique sincère que chaque Marocain devrait éprouver ».

– Le Maroc rejette la décision des Pays-Bas d’annuler la convention de sécurité sociale signée par les deux pays. A la suite des informations parues dans la presse néerlandaise selon lesquelles le gouvernement des Pays Bas envisage de dénoncer la Convention générale de sécurité sociale conclue avec le Maroc en 1972, Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a eu vendredi des entretiens téléphoniques respectivement avec Frans Timmermans, ministre des Affaire étrangères, et Lodewijk Frans Asscher, vice-premier ministre et ministre néerlandais des Affaires sociales et de l’Emploi auxquels il a fait part de la déception profonde du gouvernement du Maroc et de son rejet total de cette décision aussi bien dans la forme que dans le fond.

Assabah.:

– Les « tenues d’Afghans » interdites au Parlement. Le président de la Chambre des représentants Rachid Talbi Alami a donné au responsable de la sécurité du Parlement la consigne d’interdire à toute personne portant une « tenue d’Afghan » d’accéder au Parlement.

– Le président de la Cour des comptes vérifie les fonds octroyés aux associations. Driss Jettou a écrit, par l’intermédiaire des cours régionales des comptes, aux organisations de la société civile, leur demandant de fournir à ses magistrats les documents et les titres justifiant les dépenses effectuées durant les dix dernières années.

Al Alam.:

– Le Maroc produit 5 milliards d’œufs par an, selon Abdellatif Azzaim, président de l’association nationale des producteurs d’œufs de consommation. Dans un entretien accordé au journal, Azzaim indique que le taux de consommation des Marocains demeure faible, soulignant que les producteurs ont essuyé de grandes pertes en raison d’un excédent de production.

Al Khabar.:

– Les partis de l’opposition critiquent le projet de loi organique relatif aux collectivités, appellent à sa réélaboration. L’Istiqlal, le PAM, l’USFP et l’UC estiment que l’offre du gouvernement contenue dans ce texte est un « reniement de la démocratie par excellence » et une indifférence aux expériences réussies en matière de démocratie locale qu’a engrangées le Maroc depuis 2003.

– L’Association démocratique des femmes du Maroc appelle à l’adoption du projet de loi sur la parité. Dans un communiqué, cette association estime que le gouvernement utilise un discours « discriminatoire » à l’égard des femmes, faisant savoir que le projet de loi se rapportant à l’Autorité pour la parité et la lutte contre toute forme de discrimination à l’égard des femmes, s’il est adopté en l’état, constitue une « violation flagrante » des droits des femmes inscrits dans la Constitution.

Bayane Al Yaoum.:

– Le bureau politique du PPS met en place un plan d’action visant une restructuration organisationnelle. Réuni récemment, le bureau politique du parti du livre a abordé la question de l’organisation sur fond des préparatifs aux élections prochaines dans la perspective de la tenue d’un meeting en début de juin prochain.

– Le gouvernement facilite les mesures de l’établissement des Marocains dans leur pays. En prolongeant la durée de déclaration de 3 à 6 mois, l’exécutif a ainsi mis en place un régime spécial, attractif et souple en faveur des MRE transférant leur résidence d’une façon définitive au Maroc et déclarant leurs avoirs et liquidités détenus à l’étranger.

Al Assima Post.:

– Le discours royal met l’accent sur le patriotisme et la citoyenneté. « Comme Marocain, le sentiment qui M’est le plus cher dans la vie, c’est celui d’être fier de Ma marocanité. », a révélé SM le Roi dans un discours prononcé vendredi à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4è année législative de la 9ème législature. Le souverain a affirmé que la « fierté d’appartenance au Maroc », est « un sentiment patriotique sincère que chaque Marocain devrait éprouver ».

– La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a procédé, jeudi à Rabat, au lancement du Prix « Tamayouz » de la femme marocaine. Cette distinction sera attribuée, le 8 mars de chaque année. L’heureuse élue de la première édition du « Prix Tamayouz » touchera une récompense de 180.000 dirhams.

Rissalat Al Oumma.:

– SM le Roi préside l’ouverture de la session parlementaire d’octobre. Dans un discours prononcé vendredi à l’occasion de l’ouverture de cette première session de la 4è année législative de la 9ème législature, le Souverain a affirmé que le Maroc a besoin de « tous ses fils, de toutes les forces vives et influentes, surtout les ONG de la société civile dont Nous ne cessons d’encourager les initiatives sérieuses, compte tenu de leur rôle positif en tant que contre-pouvoir et force de proposition qui contribue à la critique constructive et à l’équilibre des pouvoirs ».

Libération.:

– Driss Lachgar : Nous militerons avec l’opposition pour qu’il n’y ait ni régression ni retour sur les acquis. « Cette année sera, par excellence, une année exceptionnelle, mais ce ne sera pas une année facile », a déclaré le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, lors de la réunion vendredi du Bureau politique avec les groupes socialistes à la Chambre des représentants et à la Chambre des conseillers. Cette année sera exceptionnelle et difficile, car plusieurs projets de loi concernant les prochaines échéances électorales seront soumis au Parlement pour approbation. Idem pour le projet de loi de Finances de l’année prochaine auquel plusieurs projets de réforme sont intimement liés (justice, retraite, Caisse de compensation, cadre institutionnelle de la région, réforme de l’enseignement). Le gouvernement a, durant les trois dernières années, tergiversé à propos de ces réformes, et il veut les faire passer, selon Driss Lachgar, rapidement et unilatéralement au cours de cette année.

– Une politique de la ville mal construite? Il a fallu plus de deux ans et demi pour que Mohamed Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, lève le voile sur ses projets dédiés à la politique de la ville. Il s’agit, en gros, de 88 projets dont 36 ont fait l’objet de conventions paraphées et 52 en cours de signature, ciblant le développement intégré des villes, la lutte contre les habitats menaçant ruine et les villes nouvelles. Des projets qui ont mobilisé près de 11 milliards de DH de la part du département de tutelle. Mais peut-on parler vraiment d’une politique de la ville? Pas tout à fait. En effet, le Maroc vient de se fixer un objectif, celui de « la mise en place d’une stratégie, volontariste, inclusive et participative, qui vise à réduire la fracture urbaine, à lutter contre les formes de vulnérabilité et d’exclusion sociale et ce dans les zones urbaines sensibles qui connaissent un déficit en équipement et un faible taux de desserte en services urbains ». Mais il cherche encore les moyens pour mettre en œuvre cet objectif. Pis, les pouvoirs publics ont encore du mal à identifier ce qu’ils entendent par « politique de la ville ».

L’Opinion.:

– SM le Roi Mohammed VI a prononcé un important discours à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 9ème législature dans lequel le Souverain a appelé la classe politique marocaine à se doter d' »une véritable charte éthique de l’action politique », sans se limiter à certains articles prévus dans les règlements intérieurs des deux Chambres du Parlement. Il a également lancé un appel à tous les acteurs politiques pour une bonne préparation des prochaines échéances électorales et pour le respect de la volonté des électeurs.

– Oxford Business Group: Vers une hausse de la production de phosphates au Maroc. L’OCP poursuit son programme d’investissement doté de 145 milliards de dirhams (13,05 milliards d’euros), ce qui devrait lui permettre d’augmenter sa capacité de production et de réduire ses coûts, s’assurant ainsi un bon positionnement en vue de la reprise anticipée du marché mondial, souligne une étude de l’Oxford Business Group (OBG). Le groupe OCP, qui compte à son actif quatre sites miniers et deux usines de transformation, vise à doubler ses capacités annuelles de production de phosphates entre 2007 et 2017 grâce au développement de ses mines actuelles et au lancement de nouvelles mines, avec une attention particulière accordée à l’amélioration des activités, précisent les experts du cabinet britannique d’intelligence économique.

Al Massae.:

– El Khalfi: Le projet de loi organique relative à la grève est arrivé à un stade avancé et le nombre des grévistes est en régression. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé, jeudi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement, que l’élaboration de la loi organique relative à la grève est arrivée à un stade avancé, outre quatre autres lois organiques, dont celle relative au Conseil national des langues et de la culture marocaine. El Khalfi a précisé qu’environ trois ans après son investiture, le gouvernement est sur le point de boucler 75% des lois organiques de mise en œuvre de la Constitution.

– Les professionnels du secteur des dispositifs médicaux accusent Louardi de céder aux pressions des grandes compagnies, menacent de recourir à la justice. L’Association marocaine des professionnels des dispositifs médicaux (AMPDM) a accusé le ministre de la santé, El Houssaine Louardi, de céder aux pressions de certaines grandes compagnies en élaborant la loi 84-12 conformément à leurs intérêts, et ce, au détriment de plus de 4000 petites et moyennes entreprises opérant dans le secteur.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Benkirane opte pour la confrontation avec ses adversaires pour imposer la réformes des caisses des retraites. Le duel politique autour de la réforme des régimes de retraite entre dans une phase cruciale. Le secrétariat général du PJD a décidé, lors d’une réunion tenue jeudi, de se mobiliser sur le terrain et au niveau des médias pour contrecarrer « les mensonges et contrevérités » véhiculés à propos de la réforme des régimes de retraite et aller de l’avant dans ce dossier, et ce, quel que soit le prix à payer pour le parti et pour le gouvernement.

– Les partisans de Zaïdi sur le point d’intégrer le parti d’Abdellah Ibrahim. La coordination du courant d’Ahmed Zaïdi tient aujourd’hui une réunion décisive puisqu’il est prévu d’annoncer la date à laquelle l’Assemblée générale du courant sera tenue pour trancher définitivement la question d’intégrer le Parti de l’union nationale des forces populaires (UNFP).

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Dans le discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 9ème législature, SM le Roi Mohammed VI a appelé à se pencher avec le sérieux requis sur les priorités nationales, tout en faisant prévaloir l’esprit de consensus positif, notamment lors de l’adoption des lois organiques relatives aux institutions constitutionnelles et aux grandes réformes.

– Plusieurs pétitionnaires des provinces du sud ont fait part de leur étonnement et grand mécontentement, au siège des Nations Unies à New York, de la présence massive – en lieu et place d’authentiques Sahraouis des camps de Tindouf- d’Algériens tentant, dans un show désolant, de manipuler la 4ème commission relevant de l’Assemblée générale de l’ONU. La déception était grande chez les Sahraouis des provinces du sud, eux, qui espéraient, à la faveur de ces débats, rencontrer les leurs, « demander des nouvelles de nos proches », pour se retrouver face à des interlocuteurs majoritairement algériens, parlant un langage relevant purement de la propagande.

Al Haraka.:

– Dans le discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 9ème législature, SM le Roi Mohammed VI a appelé tout le monde à bien préparer les prochaines échéances et à faire preuve d’un patriotisme sincère en respectant la volonté des électeurs.

– Le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration et la Cour de cassation ont procédé, jeudi à Rabat, à la signature d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la modernisation de l’administration judiciaire. Cette convention vise à renforcer le partenariat dans le domaine de l’utilisation de la technologie, moderniser la gestion des ressources humaines et le développement des compétences et à accélérer le rythme de travail judiciaire à travers, notamment, la modernisation de l’administration judiciaire de la Cour de cassation, conformément aux normes internationales.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *