Revue de presse marocaine du 11/09/2013

0 commentaires, 11/09/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine  quotidiens parus ce mercredi 11 septembre:

L’ECONOMISTE 
– Immigration: la feuille de route royale. L’immigration est au cœur des préoccupations du Souverain, qui a présidé mardi une séance de travail consacrée à l’examen des divers volets de la question. Une réunion qui intervient un jour après la présentation du rapport du Conseil national de droits de l’Homme sur la situation des étrangers au Maroc. A l’issue de cette rencontre, SM le Roi a appelé le gouvernement à procéder sans délais à la mise en place d’une stratégie et d’un plan d’action appropriés, en coordination avec le CNDH et les différents acteurs de la société civile. L’objectif est d’aboutir à une politique globale en matière d’immigration.

– Ecole: Aucun plan d’urgence. C’est aujourd’hui que quelque 4 millions d’élèves reprennent le chemin de l’école primaire. Sauf que cette année, au risque de décevoir les parents, le ministère de l’Education nationale n’a rien prévu de spécial si ce n’est de reconduire les mesures de l’an passé. Aucun projet non plus dans le sens de la réforme du système. Le corps enseignant s’apprête, pour la deuxième année consécutive, à dispenser des cours qui ne reposent sur aucune approche pédagogique claire! En attendant une éventuelle fin de l’arabisation, on tente de réintroduire le français dans les filières scientifiques.

– Audiovisuel public: Des producteurs fustigent les appels d’offres. Les cahiers des charges du pôle public de l’audiovisuel ne sont pas du goût des producteurs. Ils n’ont pas manqué de l’exprimer de nouveau suite à l’ouverture des plis, le mardi 27 août dernier, dans le cadre de l’appel d’offres pour la réalisation de programmes pour le compte d’Al Oula. Ils redoutent aussi les résultats de la consultation publique lancée par 2M et dont le dernier délai expirera le vendredi 13 septembre.

LIBERATION:
– Le Chef de l’Exécutif à la manœuvre pour sauver le plus de têtes islamistes. Dernières réunions, derniers réglages, derniers arbitrages. La maïeutique du gouvernement Benkirane II aura été difficile jusqu’au bout. Après six rounds de négociations où les principaux négociateurs et protagonistes de la nouvelle majorité, en l’occurrence le chef du gouvernement et le président du RNI, ont même eu tout le loisir de prendre des vacances les contours de la formation du nouvel Exécutif se précisent.

– Le Bureau politique de l’USFP appelle à faire face à la politique antipopulaire du gouvernement: Rejet total de toute augmentation des prix des carburants. Lors de sa réunion hebdomadaire le 9 septembre, le Bureau politique de l’USFP a pris acte de son rejet total des mesures adoptées par la présidence du gouvernement qui a annoncé, récemment, l’augmentation des prix des carburants, toute en mettant en garde contre les augmentations des prix des produits de première nécessité ces dernières semaines, et leurs répercussions sur la situation économique et sociale du peuple marocain.

– Le Maroc plus fébrile que jamais face à l’éventualité d’une crise pétrolière. Face une éventuelle aggravation de la crise en Syrie, le Maroc, importateur de près de 95pc de sa consommation énergétique annuelle, possède une réserve stratégique qui ne dépasse guère les 65 jours, répartie entre 30 jours détenus par la raffinerie de la Samir et 35 autres détenus par les pétroliers.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– Après la dernière décision du Conseil constitutionnel: Quel sera le sort du règlement intérieur de la Chambre des représentants? Le Conseil constitutionnel avait statué fin août sur le règlement intérieur du Parlement. Dans sa décision 924/13, le Conseil a déclaré qu’une quarantaine d’articles de ce règlement étaient non conformes aux dispositions de la Loi fondamentale. Du coup, Karim Ghellab, qui s’était empressé de se féliciter de ce texte, sera dans l’obligation de revoir sa copie. Quelle est la procédure à suivre dans ce cas, et la Chambre des représentants est-elle tenue de respecter un échéancier précis ?

– Transport routier: Les professionnels réclament une indexation de leurs tarifs sur le carburant. Deux semaines après la publication de l’arrêté ministériel fixant l’indexation des prix du gasoil, du super et du fuel, les transporteurs routiers réclament une loi de péréquation permettant d’indexer les tarifs des transports sur les prix à la pompe.

L’OPINION:
– L’école publique à bout de souffle: Une réévaluation de l’action des Académies s’impose. Le programme du gouvernement dans le secteur de l’Education doit nécessairement puiser ses fondements dans la poursuite de la mise en œuvre des chantiers de réforme prévus par la Charte nationale de l’éducation et de la formation et la continuation des efforts engagés par le Plan d’urgence visant à augmenter la cadence des réalisations dans les espaces d’interventions prioritaires comme la généralisation de l’enseignement primaire, l’égalité des chances, la mise en œuvre d’actions et procédures appropriées visant à réduire le surpeuplement que connaissent certains établissements d’enseignement.

– Cybercriminalité: Le Maroc 3,5 fois plus vulnérable que la moyenne mondiale. Le Maroc est 3,5 fois plus vulnérable aux logiciels malveillants que la moyenne mondiale, selon des statistiques de Microsoft citées par le directeur général de cette géante société d’informatique au Maroc, Samir Benmakhlouf. Cette vulnérabilité est principalement due « au fait que la majorité des logiciels utilisés ne sont pas de source originale », a expliqué M. Benmakhlouf dans un entretien.

AL BAYANE
– Démarrage de l’année scolaire: Plus de 7 millions d’élèves reprendront le chemin de l’école ce mercredi. Fini les longues vacances d’été. La rentrée scolaire débute officiellement aujourd’hui 11 septembre et ce sont plus de 7 millions d’enfants qui vont se déplacer pour retrouver leurs camarades d’école ou pour franchir pour la première fois la porte de l’école.

– Rapport de la Cour des comptes sur le système de retraite: Pour une réforme progressive. La Cour des comptes recommande des régimes de retraite dans la perspective d’un système à régime unique, qui devrait prendre en considération la pénibilité caractérisant certains métiers. Dans son rapport sur le système de retraite au Maroc, la Cour précise que cette réforme « progressive » est répartie en deux grandes phases, à savoir la réforme paramétrique ayant pour objectif d’augmenter l’horizon de la viabilité et diminuer la dette des régimes les plus fragiles, et la réforme systémique globale couvrant tous les régimes.

AUJOURD’HUI LE MAROC 
– Villes-campagnes: Le grand écart. Le HCP vient de publier le rapport national sur les objectifs du millénaire pour le développement. Le Royaume a réalisé des progrès importants dans la plupart des secteurs couverts par les OMD. Les principales contraintes sont liées aux domaines de l’enseignement, de la santé et les inégalités sociales.

– L’Unicef s’alarme: Seulement 19pc des filles du rural inscrites aux lycées. A l’heure de la rentrée des classes, l’Unicef appelle à plus d’équité dans la réalisation du droit à l’éducation. Les écarts de scolarisation restent importants entre le milieu urbain et le milieu rural. L’Unicef qui reprend les statistiques du ministère de l’Education nationale note que le taux de scolarisation des filles dans le monde rural au niveau du collégial n’est que de 57,8pc en 2012-2013. Au secondaire qualifiant, elles ne sont que 18,8pc à y être inscrites. Outre le défi de l’accès à l’école, se pose celui de la rétention. Le taux d’achèvement pour les trois cycles n’a pas dépassé les 41,9pc.

– Prix du lait: C’est le petit agriculteur qui profitera de la hausse. Aziz Akhannouch défend les droits des petits agriculteurs. En effet, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime a annoncé que le gouvernement veillera à réorienter la hausse du prix du lait au profit du petit agriculteur. Voilà une promesse qui redessine le sourire sur les visages de nos agriculteurs. A ce titre, étant donné que cette hausse est le résultat direct de la flambée du prix du bétail, du fourrage, du gasoil et d’autres intrants de production sur le marché mondial, il est normal qu’elle profite, d’abord, au premier maillon de la chaîne.

AL AHDATH AL MAGRIBIA
– La composition du nouveau gouvernement bientôt dévoilée. Une source à la direction du PJD indique que la nouvelle équipe gouvernementale « pourrait être annoncée d’un moment à l’autre ». Benkirane et Mezouar auraient tranché sur tous les points en suspens, à l’exception du ministère de l’Economie et des finances qui continue toujours de faire l’objet d’un différend entre les deux parties: Benkirane attaché au maintien de Driss El Azami au poste de ministre chargé du budget, alors que Mezouar veut que ce ministère soit attribué au RNI.

– Le rapport du CNDH relatif à la situation des migrants et des réfugiés au Maroc salué par la communauté internationale. Ainsi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et l’Organisation internationale pour les migrations ont salué la teneur de ce rapport. De leur part, les acteurs des droits de l’Homme au Maroc se sont également félicités de la pertinence de ce rapport.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Recomposition du gouvernement Benkirane II: les consultations dans l’impasse. Selon des sources fiables, les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement seraient suspendues depuis jeudi dernier et tout discours sur une avancée des concertations est dénué de tout fondement. Selon des sources, le MP serait attaché à l’augmentation du nombre de ses portefeuilles ministériels.

AL ALAM
– La réforme du système judiciaire suscite des tensions. La réforme du système judiciaire a provoqué des tensions entre le ministère de tutelle et les composantes du secteur, juges, greffiers et avocats, qui s’estiment marginalisées du dialogue national sur la réforme de la justice.

– L’économie marocaine devrait progresser de 4,8 pc. D’après les indices de la conjoncture économiques, le ministère de l’Economie et des finances prévoit que la croissance atteigne 4,8 pc en 2013. Selon le ministère, plusieurs facteurs ont agi favorablement sur la croissance: une bonne campagne agricole, l’affluence des investissements directs étrangers, un comportement positif de la demande intérieure dans une conjoncture internationale marquée par une nette reprise.

ASSABAH 
– La composition du nouveau gouvernement annoncée dans les prochaines heures. Le chef du gouvernement se réunira avec ses nouveaux alliés, dont le RNI, pour valider la composition du gouvernement Benkirane II, qui devrait compter quatre femmes. Le RNI devrait obtenir 8 portefeuilles, y compris celui de l’Economie et des finances, dans la nouvelle équipe.

– Hausse du prix du lait: Aziz Akhannouch se défend. S’exprimant devant la commission chargée des secteurs productifs à la première Chambre, Akhannouch a réitéré son opposition à cette hausse, estimant toutefois que la concurrence et les investissements sont la clé pour résoudre la problématique de la hausse des prix touchant cette matière.

– USFP: Prises de bec entre Lachgar et pro-Zaidi. La dissension se creuse entre le premier secrétaire de l’USFP, Ahmed Lachgar et des militants proches du courant d’Ahmed Zaidi à la lumière des préparatifs du congrès de la jeunesse ittihadie.

– RNI: Aoujar critique la gestion par Mezouar des concertations politiques avec Benkirane. Le leader RNIiste Mohamed Aoujar a entamé des contacts avec des dirigeants et députés influents du parti de la colombe afin de répondre fermement à l’échec de Mezouar dans la gestion des négociations avec le Chef du gouvernement, qui n’ont pas abouti à une restructuration du gouvernement, conformément à la volonté des Rnistes. Selon les pro-Aoujar, un seul courant a bénéficié de l’entrée du parti au gouvernement Benkirane II.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Le Polisario impose un blocus médiatique sur les camps. Les milices du Polisario imposent un blocus médiatique aux séquestrés des camps de Tindouf et menacent de réprimer et de priver d’aide alimentaire les familles qui suivent des émissions diffusées par les chaînes marocaines. Selon des séquestrés, ces mesures répressives ont pour objectif d’occulter le développement que connaît le Maroc, notamment dans les provinces du Sud.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA
– Assistance judiciaire: Les avocats font machine arrière. L’association des barreaux du Maroc a annulé son sit-in prévu le 20 septembre, ainsi que sa décision de suspendre la prestation des services d’assistance judiciaire et ce, après la décision du gouvernement d’abroger le décret publié au Bulletin officiel fixant le montant des honoraires des avocats dans les affaires qui relèvent de l’assistance judiciaire.

ATTAJDID
– Hausse du prix du lait: les explications d’Akhannouch. S’exprimant devant la commission chargée des secteurs productifs à la première Chambre, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannuch s’est dit surpris de cette hausse, affirmant avoir persuadé les entreprises du secteur laitier de la nécessité de rétrocéder au moins 60 pc de cette augmentation aux éleveurs.

AKHBAR AL YOUM AL MAGHRIBIA
– Nouvelle équipe gouvernementale: Le gouvernement Benkirane II annoncé bientôt. Selon des sources au sein de la majorité gouvernementale, la composition de la nouvelle équipe gouvernementale sera annoncée aujourd’hui et le conseil de gouvernement se réunira demain, jeudi, en présence des nouveaux ministres.

AL MASSAE 
– Gouvernement Benkirane II: La liste des ministrables RNI réservera de grandes surprises et laissera apparaitre des noms inconnus du grand public. Selon une source au sein du RNI, Mezouar n’a pas renoncé à la présidence de la Chambre des représentants en contrepartie de huit portefeuilles ministériels.

– Fraude dans la gestion des bourses universitaires: Le dossier prêt pour être soumis à la justice. Des investigations de l’inspection générale du ministère de la Justice et des Libertés ont mis à jour des manœuvres frauduleuses dans l’octroi de bourses universitaires.

AL KHABAR
– Formation du nouveau gouvernement: le portefeuille des Affaires étrangères et de la Coopération, une pierre d’achoppement dans les négociations. L’attachement du président du RNI, Salaheddine Mezouar au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a entravé l’évolution des négociations visant la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale.

– Nouvelle équipe gouvernementale: Levée de bouclier de l’association démocratique des femmes du Maroc (ADFM). Cette association a demandé d’élargir la représentativité politique des femmes afin qu’elles occupent au moins le tiers des maroquins.

BAYANE AL YOUM
– Acquisition par Poste Maroc de la SDTM. Le postier national s’est offert la Société de distribution et de transport de marchandises et de messagerie (SDTM) au prix de 103,1 millions de DH. Poste Maroc a racheté les parts des actionnaires de la société, à savoir la compagnie ONB et deux particuliers.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *