Revue de presse marocaine du 11/07/2014

0 commentaires, 11/07/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens nationaux parus vendredi 11 juillet.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Convention de partenariat: des passerelles entre la formation professionnelle et l’enseignement supérieur désormais disponibles. Pour la première fois au Maroc, les techniciens spécialisés, lauréats des instituts de l’OFPPT, peuvent poursuivre leurs études dans les établissements publics de l’enseignement général. Une initiative qui s’inscrit dans la suite logique du baccalauréat professionnel, qui vient d’être intégré au système national de l’enseignement. Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres ont signé jeudi une convention de partenariat dans ce sens.

– Economie sociale: le ministère de l’Artisanat lance une étude globale sur les coopératives. A l’occasion de la journée internationale des coopératives, organisée chaque année le premier samedi de juillet, le Maroc a accueilli lundi dernier à Rabat une rencontre organisée sous le thème « la coopérative, entreprise citoyenne pour employer les jeunes ». Présente à cet événement, Fatema Marouane, ministre de l’Artisanat, de l’économie sociale et solidaire, a annoncé que son département prévoyait la mise en place d’une étude globale sur le secteur des coopératives au Maroc.

L’Economiste.:

– Tourisme interne: de quelle offre parle-t-on ? Les hôteliers sont aux anges, les Marocains voyagent plus en interne et ils sont plus nombreux à choisir des établissements classés pour leurs séjours. De 2010 à 2013, le nombre de touristes locaux fréquentant des établissements classés est passé de 1,86 à 2,4 millions, avec une part de 37% (31% en 2010). La tutelle espère multiplier par quatre et faire passer la part des nuitées à 40% d’ici 2020. Mais encore faut-il que l’offre suive. Pour l’heure, il n’existe qu’un seul programme proposant des offres spéciales pour les touristes locaux, Kounouz biladi, qui a démarré hier jeudi..

– Transport: le parc des radars renforcé. Bientôt de nouveaux radars vont être déployés sur nos routes ! Le département du Transport vient de lancer deux appels d’offres pour l’acquisition, l’installation, la mise en service et la maintenance de radars fixes. Les deux marchés sont estimés à 85,4 millions de DH. Il s’agit de 200 nouveaux radars de dernière génération qui seront déployés sur plusieurs axes routiers.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Autoroutes: fini les tronçons gratuits ! Des localités de périphéries comme Témara pour Rabat ou Bouskoura pour Casablanca aujourd’hui accessibles gratuitement à partir de l’autoroute seront probablement soumises à péage à compter de 2015. La Société des autoroutes du Maroc procède actuellement à l’évaluation du trafic et aux études de faisabilité technique des nouveaux centres de péage. Une première liste de 14 sites est déjà prête. D’autres points pourraient être rajoutés.

-Stagiaires: une manne pour les entreprises. Le marché de stages au Maroc a encore beaucoup de chemin à faire pour arriver à satisfaire les demandes et les attentes. C’est ainsi que les résultats de la nouvelle édition du premier baromètre effectué sur le marché de stages au Maroc réalisé conjointement par stagiaires.ma et le cabinet BMarketing nous renseignent sur la manne que représentent les stagiaires pour les entreprises. Selon l’étude, seulement 42% des entreprises attribuent des primes de stage, alors que cette indemnité est généralement comprise entre 1000 et 2000 dirhams pour plus de 80% des cas.

L’Opinion.:

– La décision de l’UA de désigner un représentant au Sahara marocain: un véritable parasitage des efforts de l’ONU. La direction du PI considère que ladite Union s’arroge un droit qui n’est pas sien du fait qu’elle n’est plus concernée par ce conflit artificiel depuis que le Maroc s’est retiré de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) suite à la violation par cette dernière de sa propre charte en admettant une entité ne justifiant aucunement du moindre critère lui permettant d’en devenir membre. Ce faisant, le Maroc considérait, et considère toujours, qu’en retirant sa confiance à cette structure, celle-ci n’a plus le droit de s’estimer concernée par une affaire au sujet de laquelle elle a perdu toute crédibilité.

– L’avant-projet de loi relatif à la région, décevant ! Le groupe parlementaire istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme dans les deux Chambres du parlement a organisé, mardi dernier, une journée d’étude autour de l’avant-projet de loi relatif à la région. Intervenant à cette occasion, Mohamed Ansari, président du groupe à la Chambre des conseillers a notamment affirmé que ce texte est décevant et en porte-à-faux avec les dispositions de la Constitution.

Libération.:

– Le Royaume gagne 26 places dans l’indice de connectivité du McKinsey Global Institute. L’économie marocaine est de plus en plus imbriquée dans l’économie mondiale. C’est ce qui découle du dernier rapport du McKinsey Global Institute. Le think thank américain a établi un « indice de connectivité » qui mesure le niveau d’intégration dans le réseau mondial des flux pour 131 pays. Le Maroc « a gagné 26 places au classement des économies les plus intégrées aux flux mondiaux, avançant de la 79ème à la 53ème place mondiale entre 1995 et 2012 », indique le rapport « Flux mondiaux à l’ère du numérique ».

– Hausse du trafic des conteneurs à Tanger Med. Le trafic de conteneurs au niveau du port Tanger Med s’est établi, au terme du premier semestre 2014, à 1,5 millions de conteneurs EVP (Equivalent Vingt Pieds), soit une progression de 24 pc par rapport à la même période de 2013. Selon un communiqué de l’Autorité portuaire de Tanger Med (TMPA), le trafic du terminal voiturier de Renault s’est établi, durant la même période, à 94.500 unités. Le terminal Common User a enregistré, quant à lui, un trafic de 24.083 unités pendant ce semestre.

Al Bayane.:

– Baccalauréat marocain: lancement des sections internationales options « anglais » et « espagnol ». Les sections internationales du baccalauréat marocain options « anglais » et « espagnol » ainsi que les mesures prises pour accompagner leur mise en place au titre de la rentrée scolaire 2014-2015 ont été lancées, mercredi à Rabat. L’initiative, lancée lors d’une rencontre présidée par le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, vise à améliorer la maîtrise des élèves du secondaire qualifiant d’une langue étrangère, à les préparer à accéder à l’enseignement supérieur, conformément aux dispositions de la charte nationale d’éducation et de formation, indique un communiqué du ministère.

– Ordre national des médecins: Dr. El Houssein Maâouni élu nouveau président. Les élections historiques du nouveau conseil de l’Ordre des médecins sont clôturées. Après l’élection des membres des conseils régionaux, les destinées de l’Ordre national des médecins sont désormais entre les mains de Dr El Houssein Maâouni, obstétricien-gynécologue à la maternité Souissi du CHU de Rabat. Le nouveau président de l’Ordre aura la lourde charge de mettre de l’ordre dans la profession et faire respecter les normes d’éthique et de déontologie dans le secteur.

Assabah.:

– Le ministère de l’Intérieur impose le vote obligatoire. Le ministère de l’Intérieur a acquiescé aux revendications de l’USFP et du PI appelant au vote obligatoire lors des prochaines échéances électorales. En revanche, il a opposé un refus catégorique au vote par la carte d’identité nationale, une demande formulée par Driss Lachgar et Hamid Chabat, respectivement premier secrétaire de l’USFP et secrétaire général du PI, lors de leur réunion de concertation avec le ministère.

– Mohamed Cheikh Biadillah, président de la Chambre des conseillers, a soumis le projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés au Conseil économique, social et environnementale pour consultation sans en avoir avisé la commission des finances qui avait programmé une réunion mercredi pour son examen en présence du ministre délégué chargé du budget Driss El Yazami El Idrissi. Les membres de la commission ont fustigé Biadillah, lui reprochant de les avoir informés que peu de temps avant la tenue de la réunion. Mais, le président de la deuxième Chambre les a exhortés à entamer l’examen de ce texte en leur promettant de demander au CESE de diligenter la formulation de son avis consultatif.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Retraits et contestations pendant la tenue du conseil supérieur de la fonction publique. Des fonctionnaires et des membres des associations professionnelles, des syndicats et des partis politiques ont organisé mardi un sit-in de protestation devant le siège du ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration. Ces protestataires revendiquent l’annulation des réformes à engager dans les statuts de la fonction publique et la Caisse marocaine des retraites.

– La Chambre des conseillers a soumis le projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés au Conseil économique, social et environnementale (CESE) pour consultation. Mais des sources du PJD estiment que cette action ne vise qu’atermoyer l’adoption de ce texte.

Al Massae.:

– Le président de la Chambre des conseillers Mohamed cheikh Biadillah a envoyé le projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés au Conseil économique, social et environnementale (CESE), afin qu’il donne son avis sur ce texte. Biadillah a demandé au CESE de réaliser une étude sur son impact financier, économique et social et son incidence éventuelle sur l’épargne.

– Le syndicat de Chabat menace de boycotter le recensement général de la population. A quelques mois du lancement du recensement général de la population et de l’habitat, prévu en septembre, la fédération nationale de la planification, affiliée à l’UGTM, a menacé de ne pas participer au recensement. Ce syndicat dénonce ce qu’il qualifie d’exclusion systématique des compétences du HCP, en protestant précisément contre la mise à l’écart d’un ensemble de superviseurs lors de l’étape de la réalisation du recensement.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le président de la Chambre des conseillers Mohamed Cheikh Biadillah a exaspéré des parlementaires en transmettant le projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés au Conseil économique, social et environnemental (CESE) sans en avoir avisé les membres de la commission des finances. « Le président de la Chambre des conseillers cherche-t-il à entraver les lois? », s’est demandé Mohamed Daidaa, conseiller du groupe fédéral, expliquant que le règlement intérieur confère le droit de demander l’avis du CESE à la Chambre, pas à son président.

– Optimisation du rendement du tourisme interne: Haddad arrête de nouvelles mesures. La stratégie exposée mercredi par le ministre du tourisme, Lahcen Haddad, devant la commission de l’agriculture et des secteurs productifs à la Chambre des conseillers, s’appuie sur le lancement des « clubs Biladi », le programme « cartes de vacances » et la reprogrammation des vacances scolaires.

Sahifat Annas.:

– La consommation moyenne de lait par les Marocains est de deux millions de litres par jour, soit 730 millions de litres par an, selon les résultats d’un rapport dressé par Euromonitor International. Bien que les Marocains se prennent d’engouement pour la consommation de ce produit pendant le mois de ramadan, le taux annuel de consommation demeure inférieur à 50 litres par personne, soit environ 4,2 litres par mois.

– Une première! Le PAM adresse un mémorandum politique aux partis pour ouvrir un dialogue. Le parti du tracteur vise à asseoir les fondements pour mener une réflexion commune et favoriser une mobilisation autour des questions déterminantes pour l’avenir de la nation. Le mémorandum s’articule sur la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire national, l’identité marocaine, la quête d’une consécration de la parité entre les hommes et les femmes, les mesures nécessaires à l’organisation des élections libres et transparentes et l’adhésion individuelle et collective pour assurer le succès de l’école marocaine.

Rissalat Al Oumma.:

– L’Union Constitutionnelle (UC) a exprimé son indignation face à la décision irresponsable de l’Union africaine de désigner un prétendu « envoyé spécial » pour le Sahara. Dans un communiqué du bureau politique du parti, rendu public à l’issue de sa réunion mardi, l’UC a énergiquement rejeté cette nomination et appelé à davantage de vigilance pour déjouer les manœuvres abjectes des adversaires de l’intégrité territoriale.

– Les sections des affaires de la famille dans les juridictions marocaines souffrent d’un grand manque en magistrats, qui n’excèdent pas 541, selon des statistiques réalisées par le ministère de la Justice et des libertés, rendues publiques mercredi. Près de la moitié de ces magistrats ne sont pas toujours disponibles pour statuer sur les affaires de famille, ajoutent-elles.

Al Alam.:

– Le ministre des Habous et des affaires islamiques Ahmed Toufiq, a affirmé que le dahir régissant les missions des préposés religieux ne vise aucune partie et n’a pas de relation avec l’approche des élections. Toufiq a fait cette déclaration au cours d’une conférence de presse qu’il avait tenue mercredi au siège du ministère.

– Le projet de l’enseignement supérieur privé est en voie de réalisation sans tenir compte de ses conséquences éventuelles. L’ouverture d’une faculté privée de médecine à Casablanca alimente les conversation ces derniers jours. Les charges de la formation dans cette institution peuvent excéder 10.000 DH par mois.

Assahrae Al Maghribia.:

– Intervenant devant les membres des deux commissions des Affaires étrangères aux deux Chambres du parlement, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, a mis l’accent sur la nécessité de passer à l’offensive concernant l’intégrité territoriale. Les parlementaires, eux, ont insisté sur l’élaboration d’un plan d’action pour faire face aux manœuvres des ennemies du Maroc.

– Le PAM a adressé un mémorandum politique à l’ensemble des partis politiques les invitant à examiner ensemble une série de questions stratégiques concernant la société et le pays conformément aux dispositions de la Constitution.

Al Khabar.:

– Le Maroc et l’Union européenne ont convenu de reporter la cinquième session des négociations en vue d’aboutir à accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), à une date qui sera fixée ultérieurement. Selon une déclaration de presse conjointe Maroc-UE sur les négociations de l’ALECA, citée par un communiqué du ministère délégué chargé du Commerce extérieur, ce report intervient compte tenu du fait que le gouvernement marocain lance actuellement des études d’accompagnement des négociations sur certains secteurs qui seront couverts par le futur ALECA et dont les résultats seront pris en considération lors des négociations.

– Le gouvernement a remis aux conseillers un nouveau texte relatif aux banques permettant d’étendre le contrôle exercé par Bank Al-Maghrib aux associations de microcrédit. Le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, a transmis ce projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés au Conseil économique, social et environnemental.

Al Haraka.:

– La capitale économique du Royaume a vu naître, mercredi, de nouveaux projets solidaires qui répondent aux aspirations de la jeunesse de la région et traduisent la Haute sollicitude de SM le Roi Mohammed VI envers cette frange de la société. Le Souverain a ainsi procédé à l’inauguration d’un centre de formation dans les métiers de la réparation automobile au quartier Sidi Othmane (préfecture des arrondissements de Moulay Rachid) et d’un centre socioculturel de formation et d’insertion des jeunes à Lahraouiyine (Province de Mediouna), deux projets réalisés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour un investissement global de 22,5 millions de dirhams.

– Quelques 246 procès-verbaux (PV) de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses ont été réalisés par les brigades de contrôle de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), au titre de la première semaine du mois de Ramadan. Selon le bilan du contrôle sanitaire des produits alimentaires de la même période, présenté par l’ONSSA, les 21.450 actes de contrôle réalisés à cette occasion ont, en outre, donné lieu à 36 procès-verbaux de constatations directes d’infraction et à 21.168 actions de sensibilisation en matière d’entreposage des produits alimentaires, d’étiquetage et des conditions d’hygiènes, selon un communiqué de l’Office.

Al Mounaataf.:

– Akhannouch: la campagne agricole n’est pas mauvaise. En réponse à une question à la Chambre des conseillers sur le bilan de la campagne agricole durant cette année, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a affirmé que la saison en cours a enregistré une production satisfaisante tant dans les filières animales que dans les filières végétales. – Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué que le gouvernement a échoué dans toutes les épreuves qu’il a affrontées. En revanche, Abdelaziz Aftati, député PJD, souligne qu’il y a une corrélation entre les réformes politique, sociale et financière dont la non réalisation de l’une d’elles induit l’échec en tout.

Bayane Al Yaoum.:

– Les opérations menées par les brigades de contrôle de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), au titre de la première semaine du mois de Ramadan, ont donné lieu à 36 procès-verbaux de constatations directes d’infraction. Elles ont également abouti à la destruction des produits reconnus impropres à la consommation dont 27 tonnes de viandes rouges, 20,5 tonnes de viandes banches et 16 tonnes de produits de la pêche, selon un communiqué de l’Office.

– En l’espace d’une quinzaine d’années, le Maroc ressort comme le deuxième pays au monde à avoir progressé le plus en termes d’intégration aux flux mondiaux, selon un rapport publié par Mckinsey Global Institute.Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Fort de sa stabilité politique continue et des relations stratégiques qu’il a su tisser en particulier avec les Etats-Unis, le Maroc s’impose comme « le partenaire de choix » de Washington et des organisations internationales en Afrique subsaharienne, indique The Royal United Services Institute (RUSI), un think tank britannique spécialisé dans le domaine de la recherche militaire et sécuritaire. Cette stabilité remarquable est à mettre à l’actif de la monarchie, note Rusi, soulignant le leadership clairvoyant et perspicace de SM le Roi Mohammed VI, qui a donné un coup d’accélérateur aux réformes avant-gardistes déjà initiées au Maroc sans attendre le Printemps Arabe.

– Le Maroc condamne vivement l’escalade militaire dangereuse des forces d’occupation israéliennes contre la bande de Gaza et les agressions répétées contre le peuple palestinien, ainsi que les frappes barbares qui ont visé les maisons et ciblé les civils palestiniens, ayant fait des dizaines de morts et un grand nombre de blessés, indique mercredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Al Assima Post.:

– L’opposition est plus présente dans les émissions de débat dans les médias audiovisuels publics que les partis de la majorité parlementaire durant le deuxième semestre de 2013, selon les statistiques de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA).

– La Commission interministérielle chargée du suivi et de l’état d’approvisionnement des marchés durant le mois sacré de Ramadan, qui a tenu deux réunions, respectivement mardi et jeudi derniers, a fait état d’une stabilité des prix pour la majorité des produits alimentaires au niveau national, voire une légère hausse durant la deuxième semaine du mois béni par rapport à la même période de l’année écoulée.

Attajdid.:

– Les membres de la commission des finances à la Chambres des conseillers ont été surpris, mercredi, de voir le président de la Chambre, Mohamed Cheikh Biadillah, soumettre le projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés au Conseil économique, social et environnemental (CESE) afin qu’il donne son avis. Cette décision a affecté le cours des travaux de ladite commission qui ont été suspendus avant même que le ministre délégué chargé du budget, Idriss El Azami, ne commence à présenter ce texte. La Chambre des conseillers devra attendre deux mois pour obtenir l’avis du CESE.

– L’attrait des investissements étrangers au Maroc constitue l’une des missions principales de la diplomatie économique, eu égard à l’enjeu pour accompagner le Royaume dans le processus de développement politique, économique et social, a indiqué, mercredi à Rabat, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida. « La diplomatie économique accompagne les opérateurs économiques dans leur quête des marchés étrangers pour réduire le déficit structurel de la balance commerciale », a précisé Mme. Bouaida lors d’une rencontre organisée par l’association des femmes chefs d’entreprises du Maroc sous le thème « la diplomatie économique, levier de la croissance et du progrès ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *