Revue de presse marocaine du 09/09/2013

0 commentaires, 09/09/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce lundi 9 septembre:

L’ECONOMISTE 
– Benkirane II: Des indiscrétions . vraies. C’est le grand retour d’anciens ministres du RNI comme Salaheddine Mezouar au département des Finances et de la relance économique. D’autres sont sur la liste comme Rachid Talbi Alami, Anis Birou ou Mohamed Abbou. L’entrée du RNI au gouvernement de Benkirane II marque l’arrivée de nouvelles figures et des femmes. Fatéma Mérouane et Mbarka Bouida pourraient occuper des postes dans la nouvelle équipe gouvernementale.

– Assistance judiciaire: Ramid recule devant les avocats. Après un bras de fer ardu avec les bâtonniers, le ministre de la Justice a finalement décidé d’abroger le décret relatif à l’assistance judiciaire. L’Association des barreaux souhaite, quant à elle, un retour à l’ancienne législation.

– El malki: « l’indexation, une illusion de réforme ». Dans un entretien avec le journal, Habib El Malki, président du Centre marocain de conjoncture (CMC), estime que « l’indexation partielle des prix des produits pétroliers pénaliserait la croissance ». Elle aggraverait, dit-il, les fragilités de l’économie, malgré les économies budgétaires.

L’OPINION:
– Maroc/Compétitivité: peut mieux faire. Que s’est-il arrivé pour que le Maroc décroche de sept places dans l’indice global de compétitive 2013-2014? La question est aujourd’hui sur les lèvres et tout un chacun garde présent à l’esprit tout le travail qui a été accompli des années durant afin de doter l’entreprise d’une feuille de route et du référentiel pour lui permettre de contribuer efficacement au développement de notre économie et de notre société.

– E-commerce: La FNEM dénonce le monopole de MTC. La Fédération nationale du E-commerce au Maroc (FNEM) monte au créneau. Elle dénonce le monopole exercé par Maroc Télécommerce (MTC). Une société qui, selon son communiqué qui vient d’être publié, impose la plate-forme unique de paiement en ligne au Maroc depuis 13 ans. « Cette société spécialisée dans le commerce électronique, Maroc Télécommerce avec son partenaire le Centre Monétique Interbancaire (CMI), profite depuis l’an 2000 de cette situation pour offrir le seul service de paiement en ligne, en fixant des prix et des commissions exorbitants sur chaque transaction effectuée », souligne-t-on.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– Recomposition de la majorité: Le RNI refuse d’endosser la responsabilité. Les tractations pour la recomposition de la majorité gouvernementale avancent par à-coups. S’il est difficile d’évoquer un blocage, on ne peut pas non plus parler d’avancées significatives, d’autant que les discussions entre les deux principaux acteurs concernés, le PJD et le RNI, se déroulent dans l’opacité la plus totale. Inattendue, la dernière sortie médiatique de Salaheddine Mezouar n’a rien apporté de nouveau, sinon rappeler que le RNI s’engage dans les négociations de bonne foi et qu’il rejette toute attitude « arrogante » visant à le confirmer dans le rôle d’une « roue de secours ».

AL BAYANE
– Rentrée scolaire: Librairies et grandes surfaces prises d’assaut. Comme c’est le cas tous les ans, la rentrée scolaire est l’occasion inespérée pour les librairies et les grandes surfaces de faire le plein en mettant à la disposition du public les manuels scolaires, les cahiers, les cartables et autres fournitures scolaires nécessaires. Durant les derniers jours, les librairies et les grandes surfaces sont prises d’assaut par les élèves et leurs parents pour s’approvisionner avant le jour J.

– L’analphabétisme en recul, passe sous les 30pc. Le taux d’analphabétisme chez les plus de 10 ans est passé en dessous des 30pc en 2012, à la faveur de programmes mis en place au cours de la dernière décennie, a indiqué vendredi le ministère de l’Education nationale (MEN). D’après une étude réalisée par la Direction de la lutte contre l’analphabétisme (DLCA) relevant du MEN, ce taux est passé de 43 pc en 2004 à 28 pc en 2012-2013.

LIBERATION:
– Médecins internes et résidents: Port de brassard et grève au programme. Les médecins internes et résidents des cinq CHU du Royaume portent le brassard, à partir d’aujourd’hui, et ce en signe de protestation contre la politique du gouvernement qui persiste à faire la sourde oreille face à leurs revendications. Cette décision a été prise par la commission nationale des médecins internes et résidents (CNIR) lors de sa réunion extraordinaire tenue mercredi dernier à Casablanca et consacrée à l’examen de la situation et des développements de leur cahier revendicatif.

– Sale temps pour les banques marocaines. Les crédits sont en baisse, les créances en souffrance sont en hausse constante, le manque de liquidités ne se résorbe pas malgré les injections incessantes de la Banque centrale. Pour faire face à cette conjoncture, les plus grandes banques s’attellent à se procurer des emprunts à l’international afin de lever les capitaux nécessaires et du coup, renforcer le niveau de liquidités. Tant de facteurs qui suscitent des questions sur la solidité de l’assise financière des établissements bancaires.

AUJOURD’HUI LE MAROC 
– Mezouar et Benkirane s’échangent les reproches par presse interposée: Guerre des communiqués. D’accord ou pas d’accord? C’est la question que l’opinion publique se pose quant au déroulement des concertations entre le chef du gouvernement et le président du RNI. Le chef de gouvernement souligne qu’aucune partie n’est intervenue pour orienter les négociations dans un sens quelconque ou les freiner de quelque manière que ce soit. Salaheddine Mezouar a affirmé que « le RNI ne cédera à aucune pression », soulignant que le parti ne peut travailler qu’au sein d’un gouvernement qui « respecte ses composantes et met l’intérêt du citoyen au-dessus de toute considération étriquée ».

– Le taux d’analphabétisme a atteint 28pc en 2012-2013 contre 43pc en 2004: Encore 9 millions d’analphabètes au Maroc! L’analphabétisme au Maroc est en recul. Selon les derniers chiffres livrés par la Direction de la lutte contre l’analphabétisme, ce taux a atteint 28pc en 2012-2013 contre 43pc en 2004. Malgré ces statistiques encourageantes, le Royaume compte encore 9 millions d’analphabètes. Ce fléau, qui touche en premier lieu le monde rural, pèse lourd sur l’économie du pays. Selon les estimations officielles, l’analphabétisme coûte au Maroc l’équivalent de 1,5pc du PIB national.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Consultations pour la formation de la nouvelle majorité: Benkirane et Mezouar s’accordent sur la répartition des portefeuilles. Des sources concordantes indiquent que le RNI devrait obtenir deux portefeuilles ministériels dans le pôle financier et quatre secrétariats d’Etat, ajoutant que le ministère de l’Economie et des finances devrait revenir à Aziz Akhannouch. Selon des sources, des anciens ministres du parti de la Colombe devraient figurer dans la nouvelle équipe gouvernementale: Amina Benkhadra, Anis birou et Talbi Alami.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA 
– Formation de la nouvelle équipe gouvernementale: Benkirane dans le pétrin. Lors de la dernière réunion du secrétariat général du parti de la lampe tenue samedi dernier, certains militants du parti se sont opposés à la nomination de Salaheddine Mezouar à la tête du ministère des Finances. Dans ce sens, le député PJDiste Abdelaziz Aftati estime que « le retour de cette personne (Salaheddine Mezouar, NDLR) au ministère des Finances saboterait tous les efforts qui visaient à renforcer la transparence dans ce secteur ».

– Gouvernement Benkirane II: la liste des ministrables RNI se dessine. Selon des sources bien informées, le président du parti de la Colombe, Salaheddine Mezouar, serait à la tête d’une liste de huit ministrables qui comprend Mbarka Bouida, Naima Farah, achid Talbi Alami, Anis Birou, Mohamed Abbou, Salaheddine Mezouar, Chafik Rachadi et Hassan Benomar. Selon ses sources, Mezouar insiste toujours pour occuper le poste de ministre des Finances.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Le portefeuille des Finances bloque la formation du gouvernement Benkirane II. Devant l’opposition de certaines voix au sein du PJD à un possible retour de Salaheddine Mezouar au ministère des Finances, Benkirane pourrait attribuer ce poste à l’actuel ministre de l’agriculture, Aziz Akhennouch.

AL ALAM
– Flambée des prix des produits de base et de services. Le journal met en cause l’incapacité du gouvernement à trouver des solutions efficaces. Selon le journal, le gouvernement surprend les citoyens par une série des hausses des prix des produits de consommation de base et de services.

– Les médecins internes et résidents menacent de faire grève. Les médecins internes et résidents menacent d’observer une grève nationale qui paralyserait les centres hospitaliers universitaires si le gouvernement persiste à faire la sourde oreille face à leurs revendications.

AL MASSAE
– Formation du nouveau gouvernement: Le dernier round des négociations prévu demain mardi pourrait trancher sur la liste des ministrables RNI. Des sources indiquent que la nouvelle équipe n’apportera pas un nouveau programme, mais quelques amendements qui toucheront les priorités du programme gouvernemental.

– Marrakech: l’ancien maire de la ville devant la justice. Le procureur général près la cour d’appel de Marrakech a décidé de poursuivre en justice l’ancien maire de la ville de Marrakech, son adjoint, un conseiller municipal ainsi que certains fonctionnaires pour dilapidation des deniers publics et faux et usage de faux.

– RNI: La liste des ministrables suscite l’indignation. Des voix au sein du parti de la Colombe ont exprimé leur indignation concernant l’hégémonie des « faucons » du parti sur la liste des ministrables. Le président du RNI a ignoré les jeunes dirigeants et s’est contenté des anciens ministres.

AL KHABAR
– Benkirane: Aucune partie n’est intervenue pour orienter les négociations avec M. Mezouar ou les freiner. Le Chef du Gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé qu' »aucune partie n’est intervenue pour orienter ou freiner les négociations » en vue d’une éventuelle entrée du RNI à la majorité gouvernementale, après le départ du Parti de l’Istiqlal. Dans un communiqué publié vendredi, le Chef du gouvernement a qualifié d' »incorrectes » les informations relayées par certains journaux et sites électroniques au sujet de ses pourparlers avec M. Salah Eddine Mezouar, président du RNI.

– Les fonctionnaires font leur rentrée sociale. Sept coordinations de la fonction publique appellent à manifestions le 17 septembre courant à Rabat, et ce en signe de protestation contre la politique du gouvernement qui persiste à ignorer leurs revendications.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Hausse du prix du lait: La FNAC accuse le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance d’induire en erreur l’opinion publique. Le président de la Fédération nationale des associations de consommateurs au Maroc (FNAC), Mohammed Benkaddour affirme que la loi N 99-06 relative à la concurrence stipule clairement que tout accord entre les entreprises sur la hausse des prix est contraire à la loi. Selon lui, la gestion de ce dossier a été marquée par une prédominance des intérêts des producteurs.

ASSABAH 
– Nouvelle équipe gouvernementale: Benkirane passe le test du secrétariat général. Abdelilah Benkirane aurait convaincu le secrétariat général de son parti des résultats de ses négociations avec le président du RNI, Salaheddine Mezouar, malgré l’opposition de certaines voix au sein du parti de la lampe sur le retour de Mezouar au ministère des Finances.

– Crédits à la consommation: le secteur en crise. Les créances en souffrance ont atteint 40 milliards de dirhams, soit une hausse de 12pc par rapport à l’année écoulée. D’après une étude de l’association professionnelle des sociétés de financement, la moitié des bénéficiaires des crédits de consommation réservent 60 pc de leurs salaires au remboursement des crédits.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA
– Saison estivale 2013: 57 morts par noyade. Selon des statistiques de la Direction générale de la Protection civile portant sur la période allant du 1-er juin au 31 août, ces noyades ont été enregistrées dans la ville de Kénitra, suivie d’Asilah, Casablanca et Agadir

RISSALAT AL OUMMA
– Assistance judiciaire: Fin du bras de fer entre les avocats et le ministère de la justice et des libertés. L’association des barreaux du Maroc a décidé d’annuler le sit-in qui était prévu le 20 septembre et de lever la suspension des services d’assistance judiciaire dans les juridictions du Royaume à compter d’aujourd’hui. Cette décision intervient suite à l’abrogation du décret relatif à l’assistance judiciaire.

BAYANE AL YOUM 
– Energies renouvelables: Le Maroc, un des pays les plus attractifs pour les investisseurs dans la région MENA. Le centre financier koweitien a également souligné, dans son dernier rapport sur l’électricité dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), les efforts que le Maroc ne cesse de déployer pour l’amélioration de la production d’électricité, sur la base des énergies solaire et hydraulique.

– Licence G4: Appel d’offres pour bientôt. L’Agence nationale pour la réglementation des télécommunications (ANRT) devrait lancer incessamment l’appel d’offres pour la 4G. Le management de l’ANRT indique qu’une feuille de route sera spécialement dédiée à ce chantier.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *