Revue de presse marocaine du 09/04/2014

0 commentaires, 09/04/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 09 avril:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– En application des Haute instructions royales pour renforcer la sécurité des citoyens: Le ministère de l’Intérieur met en œuvre des actions de proximité. Le sentiment d’insécurité s’est accentué ces dernières semaines, alimenté par des images et des vidéos qui circulent sur le web et dont les médias ont fait leurs choux gras. Sans être alarmiste, la recrudescence de la criminalité commence à prendre des proportions inquiétantes. Ce à quoi le ministère de l’Intérieur entend riposter avec fermeté et transparence. Une nouvelle approche se met en place, avec comme maître mot, la proximité. Des comités locaux seront chargés de définir les mesures concrètes qui s’imposent après avoir établi avec précision la situation exacte de la sécurité dans chaque zone.

– Rapport du Secrétaire général de l’ONU sur le Sahara: Le Maroc demeure confiant selon l’ambassadeur Omar Hilale. L’ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’Office des Nations-Unies à Genève, Omar Hilale, exprime son optimisme au sujet des consultations sur le dossier du Sahara qui auront bientôt lieu au Conseil de sécurité. On s’attend à ce que le rapport du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui sera présenté demain (10 avril), tienne compte aussi bien dans son contenu que dans sa tonalité des mesures prises par le Royaume en matière des droits de l’Homme. Lors du forum de la MAP, tenu hier à Rabat, le diplomate marocain a fait ressortir la responsabilité de l’Algérie dans le conflit artificiel autour du Sahara, estimant que l’Etat algérien a failli à ses responsabilités en matière de protection des séquestrés de Tindouf.

AL KHABAR:.

– Ramid recourt aux Forces auxiliaires pour renforcer la sécurité dans les tribunaux. 415 éléments des Forces auxiliaires seront détachés auprès des tribunaux des différentes régions du Royaume en vertu d’un accord signé lundi par Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, et Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des Libertés.

– La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme en visite officielle au Maroc en mai prochain. La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Navi Pillay, effectuera une visite officielle en mai prochain au Maroc, a annoncé l’ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale, qui était mardi l’invité du Forum de la MAP sur le thème « l’engagement du Maroc en matière des droits de l’Homme ».

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Le ministre de l’intérieur tient des séances de travail au niveau des régions consacrées à l’examen de la situation sécuritaire. En application des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, tiendront des séances de travail au niveau des régions du Royaume en présence des walis, des gouverneurs, des agents d’autorité et des responsables régionaux et locaux de la Gendarmerie Royale, de la Sûreté nationale et des Forces auxiliaires afin d’examiner la situation sécuritaire prévalant dans ces régions et de prendre les mesures nécessaires pour garantir davantage de sécurité aux citoyens et à leurs biens, indique lundi un communiqué du ministère de l’Intérieur.

– Rabat et Madrid engagés à accompagner la coopération triangulaire en direction des pays de l’Afrique subsaharienne. Dans un entretien, Gonzalo de Benito, secrétaire d’Etat espagnol aux Affaires étrangères, a souligné que l’Espagne et le Maroc sont engagés à promouvoir des activités de coopération triangulaire en direction des pays de l’Afrique subsaharienne.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Il annonce sa candidature à la présence de la Chambre des représentants: Ghellab défie Benkirane. Un communiqué officiel a annoncé la candidature de Karim Ghellab pour un nouveau mandat à la tête de la première Chambre. Une candidature qui a brouillé encore les pistes autour des élections du bureau de la Chambre des représentants. Après Mustapha Mansouri, l’ancien président du RNI qui avait affiché ses intentions pour le perchoir avant de se raviser, Ghellab décide de défendre ses chances jusqu’au bout. Théoriquement, le candidat de la majorité, Rniste Rachid Talbi Alami, est le candidat favori puisqu’il peut compter sur les voix des députés des quatre partis de la majorité.

– Le poste de Secrétaire général du PPS en jeu: Toutes les candidatures sont les bienvenues selon Benabdellah. « Celui qui désire se porter candidat au poste de secrétaire général du parti sera le bienvenu! ». Les propos sont de Mohamed Nabil Benabdellah, seul candidat, pour le moment, à sa propre succession à la tête du PPS qui tiendra son 9ème congrès national du 30 mai au 1er juin prochains à Bouznika. Le secrétaire général du PPS qui s’exprimait lors d’une conférence de presse, tenue lundi à Rabat, a précisé, dans ce sens, que « l’élection du secrétaire général du parti dépend de la volonté commune de ses membres ou d’une majorité de ses affiliés ».

AL ASSIMA POST:.

– Parlement: Karim Ghellab défend sa candidature. Le président de la Chambre des représentants, l’Istiqlalien Karim Ghellab, a défendu sa candidature à sa propre succession, pour la période restante de l’actuelle législature. Ghellab a exposé, lors d’une conférence de presse tenue mardi, les raisons qui l’ont poussé à présenter sa candidature pour briguer un nouveau mandat, évoquant certaines expériences internationales à l’instar des Etats-Unis et du Mexique où c’est l’opposition qui siège au perchoir.

– Le groupe du PJD à la Chambre des représentants a demandé, dans un courrier adressé au président de la commission des Finances et du développement économique, de tenir une réunion de la commission en présence du haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi, pour discuter des mesures entreprises par le HCP visant à assurer la réussite de l’opération du recensement général de la population et de l’habitat, prévu en septembre prochain.

ASSABAH:.

– Casablanca: ultimatum de deux semaines pour rétablir la sécurité. Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, accompagné du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, a tenu, lundi à Casablanca, une séance de travail avec le wali de la région du Grand Casablanca, les gouverneurs, les agents d’autorité et les responsables régionaux et locaux de la Gendarmerie Royale, de la Sûreté nationale et des Forces auxiliaires afin d’examiner la situation sécuritaire dans cette région et de prendre les mesures nécessaires pour garantir davantage de sécurité aux citoyens et à leurs biens.

– Sahara: la responsabilité de l’Algérie est claire (Omar Hilale). La responsabilité de l’Algérie dans le conflit artificiel autour du Sahara « est claire », a affirmé l’ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, M. Omar Hilale, qui était mardi l’invité du Forum de la MAP sur le thème « l’engagement du Maroc en matière des droits de l’Homme ». Il a souligné que l’Etat algérien a « failli à ses responsabilités en matière de protection des séquestrés de Tindouf ». « Le pouvoir algérien a toujours utilisé le Maroc comme exutoire à ses crises internes », a dit le diplomate marocain.

LIBERATION:.

– Le Maroc refuse de jouer au gendarme de l’Europe. Le Maroc exige plus de moyens pour jouer un quelconque rôle de gendarme de l’Europe. Il vient de demander à l’Espagne de respecter ses engagements relatifs à l’appui technique et financier stipulé par l’article 11 de l’accord de réadmission des immigrés clandestins entre les deux pays. Selon le numéro du 6 avril dernier du quotidien espagnol El Pais, le Royaume estime qu’il a tout, voire trop, fait pour lutter contre les flux migratoires irréguliers et que c’est aux autorités espagnoles de mettre en œuvre les dispositions décidées dans le cadre de l’accord de 1992, notamment celles à caractère financier.

– Marche pour l’égalité et la parité à Rabat. Après la grogne des syndicats à l’indifférence du gouvernement concernant leurs dossiers revendicatifs, c’est au tour des organisations des droits de l’Homme de battre le pavé et de clamer haut et fort leurs droits. C’est dans ce cadre qu’une marche est prévue le 13 avril courant à Rabat. Cette manifestation est initiée par « la Coalition civile pour l’application de l’article 19 de la Constitution » qui regroupe des organisations féministes, des organisations des droits de l’Homme et des associations berbères. L’objectif étant d’exiger la mise en œuvre d’une politique visant à assurer l’égalité entre les hommes et les femmes au Maroc, en un mot l’application pure et simple des dispositions de la Constitution.

L’OPINION:.

– De jeunes voyous suscitent un sentiment d’insécurité chez les citoyens. Les ingrédients pourris de la sauce « T’charmil ». Que reflète « T’charmil » sur la culture de la jeunesse urbaine marocaine? Le terme en soi a créé une véritable psychose au sein de la société marocaine. El les médias, en papier comme électroniques, en ont fait leurs choux gras. La volonté d’attirer les lecteurs et stimuler les ventes l’emportent sur la pondération, le phénomène du « T’charmil » aurait, en fin de compte, atteint ses objectifs à travers toutes les exagérations. Quand on apprend que tout ce tapage, qui a nourri le sentiment d’insécurité chez les citoyens, est essentiellement le fait de gamins écervelés et de photomontage, on finit par se rendre compte que plutôt qu’un problème d’insécurité, « T’charmil » est la traduction d’une perte de repères d’une partie de la jeunesse des quartiers périurbains des grandes villes et d’un sentiment d’insatisfaction, pas forcément justifié, de la population concernant l’assurance de leur sécurité.

– Soutien unanime des SG des partis de l’opposition à la candidature de Karim Ghellab à la présidence de la Chambre des représentants. Un communiqué des secrétaires généraux des partis de l’opposition (Istiqlal, USFP, PAM et UC), rendu public mardi, a indiqué que les directions de ces partis ont tenu une réunion de coordination, lundi, consacrée à la situation politique et sociale générale du pays à la lumière des derniers développements. Ils ont décidé, précise le communiqué, à l’unanimité, de soutenir la candidature de Karim Ghellab à la présidence de la Chambre des représentants pour le reste de la législature.

ATTAJDID:.

– Le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah a déclaré que « la coalition gouvernementale est basée sur un programme de réforme, pas sur la déconstruction des différences idéologiques ». S’exprimant lundi au cours d’une conférence de presse du parti du Livre, Benabdallah a mis en garde contre des tentatives visant à « faire avorter l’expérience gouvernementale actuelle ».

– Indice social: le Maroc 9ème arabe. Selon l’édition 2014 de l’indice du progrès social, publié par The Social Progress Imperative, le Maroc s’est classé à la 9ème position au niveau des pays arabes. L’indice repose sur trois dimensions principales: les besoins humains de base, les fondements de bien-être et les opportunités.

AL BAYANE:.

– Economie: le PPS propose une alternative progressiste pour sortir de la crise. Le programme économique, social et culturel, adopté par le Comité Central du PPS pour le 9e congrès national du parti, décrit en détail « l’alternative progressiste pour sortir de la crise » et faire face aux déficits qu’accuse le pays au plan social et aux niveaux des équilibres macroéconomiques. Au-delà des mesures qu’il propose pour corriger les effets immédiats de la crise, le PPS estime désormais nécessaire de remettre en cause et de faire une nouvelle lecture du modèle marocain de développement, qui a montré ses limites, de l’avis même de nombre d’acteurs.

– Sécurité: Hassad monte au créneau. Toutes les mesures de sécurité seront prises afin de renforcer la confiance en les services de sécurité et consolider davantage le sentiment de sécurité chez les citoyens, a affirmé, lundi à Casablanca, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad. Le renforcement de cette confiance, a indiqué le ministre, passe nécessairement par une approche de « proximité avec les citoyens au niveau des quartiers et des villages », expliquant que celle-ci implique la tenue de réunions au niveau des quartiers pour que les responsables connaissent les besoins des citoyens.

L’ECONOMISTE:.

– Insécurité: enfin un traitement sérieux. Il a fallu attendre les instructions royales pour que le ministre de l’Intérieur décide enfin de durcir la lutte contre la criminalité. Le coup de semonce coïncide avec la prolifération du phénomène de Tcharmil qui consiste à poster sur internet des photos où des jeunes exhibent ce qui semble être un butin. Dans la plupart des cas, une arme blanche n’est jamais loin. Ce qui a contribué à exacerber le sentiment d’insécurité, déjà très répandu auprès de la population, surtout à Casablanca. Une opération de coup de poing a débouché sur plusieurs dizaines d’arrestations.

– Casablanca: la qualité de l’air inquiète. La qualité de l’air, un sujet qui préoccupe au plus haut degré les Casablancais. Bien évidemment, les niveaux les plus élevés des indices de pollution sont enregistrés à la métropole, qui subit environ 30pc de la pollution due au transport, selon les chiffres officiels. Rien d’étonnant puisque le parc automobile a enregistré une croissance considérable ces dernières années passant de 1,6 million de véhicules en 2000 à 2,3 millions en 2008, soit un taux d’accroissement de plus de 5pc par an. Cette évolution du parc et des déplacements a des effets directs sur la qualité de l’air à travers l’émission de gaz toxiques tels l’oxyde d’azote avec 35.000 t/an, le dioxyde de soufre avec 21.000 t/an, le dioxyde de carbone avec 7 millions t/an et autres particules en suspension avec 5.000 t/an, selon les données du secrétariat d’Etat auprès du ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement.

AL MASSAE:.

– Casablanca: Les services de sécurité en état d’alerte. Suite aux instructions royales de lutter contre la criminalité, les différents services de sécurité ont organisé des patrouilles nocturnes dans les points noirs de la vile.

– Benabdellah: Il n’a jamais été question de se retirer du gouvernement. S’exprimant lors d’une conférence de presse, tenue lundi à Rabat, le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah, a défendu l’alliance entre le PPS et le PJD pour la gestion de la chose publique, affirmant que cette alliance est associée à un programme gouvernemental.

AL HARAKA:. 

– Le Maroc déterminé à renforcer sa coopération avec les pays africains dans le domaine de la recherche scientifique. Le Maroc est déterminé à renforcer sa coopération avec les pays africains dans le domaine de la recherche scientifique, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi. Le Maroc a toujours été disposé à partager son expérience et son savoir-faire avec les pays africains, qui sont appelés plus que jamais à accorder plus d’importance à la recherche scientifique, a indiqué le ministre qui s’exprimait à l’ouverture de la sixième session ordinaire du conseil d’administration du Centre régional africain des sciences et technologies de l’espace en langue française, affilié à l’ONU (Craste-LF).

– CORCAS: L’initiative marocaine d’autonomie est fondée sur la réconciliation et le compromis. L’initiative marocaine d’autonomie est le fruit d’une démarche participative, sincère, démocratique et transparente fondée sur la réconciliation et le compromis pour le règlement d’un conflit qui n’a que trop duré, a souligné, lundi à Strasbourg, Maouelainin Ben Khalihenna Maouelainin, Secrétaire général du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS). Intervenant lors d’une audition devant la Commission des questions politiques et de la démocratie de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le Secrétaire général du CORCAS est revenu sur la genèse de la question du Sahara, rappelant que la proposition marocaine d’autonomie est le fruit d’un large consensus et a été élaborée selon une démarche participative, sincère, démocratique, transparente et en prenant en compte les doléances et revendications de tous les Sahraouis.

BAYANE AL YAOUM:.

– Hassad: toutes les mesures nécessaires seront prises pour renforcer la confiance du citoyen dans les services de sécurité. Toutes les mesures de sécurité seront prises afin de renforcer la confiance en les services de sécurité et consolider davantage le sentiment de sécurité chez les citoyens, a affirmé, lundi à Casablanca, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad.

– Hilale: La situation dans les camps de Tindouf, une « tragédie de siècle ». L’ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, M. Omar Hilale, a qualifié de « tragédie du siècle » la situation dans les camps de Tindouf, soulignant que l’Etat algérien a failli à ses responsabilités en matière de protection des séquestrés. Hilale, qui était mardi l’invité du Forum de la MAP sur le thème « l’engagement du Maroc en matière des droits de l’Homme », a affirmé que la militarisation des camps de Tindouf est « une violation flagrante » des droits de l’Homme, ajoutant que la responsabilité de l’Algérie dans le conflit artificiel autour du Sahara « est claire ».

SAHIFAT ANNASS:.

– L’ex DG de l’ONDA réclame la liberté provisoire. L’ex DG de l’Office national des aéroports, Abdelhanine Benallou, a réclamé, lundi, devant la Chambre criminelle de la Cour d’appel, la liberté provisoire afin qu’il puisse fournir des documents qui prouvent son innocence. Abdelhanine Benallou a été condamné à 5 ans de prison ferme pour dilapidation de deniers publics.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Droits de l’Homme: Le Maroc invite des rapporteurs onusiens. L’ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nations-unies à Genève, Omar Hilale, qui était l’invité du Forum de la MAP, a indiqué que le Maroc a adressé, en janvier 2014, une invitation à trois rapporteurs spéciaux des droits de l’Homme pour visiter le Royaume. Il s’agit des rapporteurs sur la question des obligations relatives aux droits de l’homme se rapportant aux moyens de bénéficier d’un environnement sûr, propre, sain et durable, à l’indépendance des juges et des avocats et à la liberté de religion ou de conviction. Des concertations sont également en cours avec les rapporteurs spéciaux chargés de la question des exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires et de la question de la violence à l’égard des femmes, pour une visite dans le Royaume en 2014 ou 2015, a-t-il ajouté.

– Duel Lachgar/Zaïdi: l’USFP dans l’impasse. Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a décidé de recourir aux statuts du parti pour évincer Ahmed Zaïdi de la présidence du groupe socialiste. Selon les statuts, le groupe est tenu de présenter ses candidats au Premier secrétaire qui les présente au comité administratif, lequel choisit le président du groupe. Le choix de cette procédure est synonyme d’une éviction implicite de Zaïdi étant donné que la majorité des membres du comité administratif sont des partisans de Driss Lachgar.

AL ALAM:.

– Présidence de la Chambre des représentants: l’opposition soutient la candidature de Ghellab. Les secrétaires généraux des partis de l’opposition (USFP, PAM, PI et UC) ont jugé « honorable » le bilan à mi-mandat de la législature actuelle, appelant l’institution parlementaire, majorité et opposition, à en être fière, selon un communiqué rendu public à l’issue de leur réunion, tenue lundi, au cours de laquelle ils ont soutenu la candidature de Ghellab à la présidence de la Chambre des représentants.

– Le syndicat national de l’enseignement supérieur dénonce la dégradation de la situation de l’université marocaine. Dans un communiqué, le syndicat annonce qu’il va mener différentes formes de lutte, notamment une grève nationale et un sit-in de protestation devant le siège du ministère de tutelle.

AL MOUNAATAF:.

– Hilale: l’Algérie est responsable de l’insécurité dans les camps de Tindouf. L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale, a imputé à l’Algérie la responsabilité du vide sécuritaire dans les camps de Tindouf, qualifiant la situation dans ces camps de « tragédie du siècle. Hilale était mardi l’invité du Forum de la MAP.

– Le ministère de l’Intérieur met en place une stratégie nationale globale pour lutter contre la criminalité. En application des Hautes Instructions de SM le Roi, des séances de travail au niveau des régions seront tenues pour examiner la situation sécuritaire et déployer davantage d’efforts pour combattre les phénomènes criminels qui menacent la sécurité des citoyens.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Le ministère de l’Intérieur se mobilise pour rétablir la sécurité. En application des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, tiendront des séances de travail au niveau des régions du Royaume en présence des walis, des gouverneurs, des agents d’autorité et des responsables régionaux et locaux de la Gendarmerie Royale, de la Sûreté nationale et des Forces auxiliaires afin d’examiner la situation sécuritaire prévalant dans ces régions et de prendre les mesures nécessaires pour garantir davantage de sécurité aux citoyens. Les Instructions ordonnent également de coordonner étroitement les actions des différents services de sécurité dans le but de déployer davantage d’efforts pour faire face aux phénomènes criminels qui menacent la sécurité et la quiétude des citoyens.

– Ajournement du texte sur les violences contre les femmes. Le projet de loi relatif à la lutte contre les violences faites aux femmes a été remis à plus tard en raison des désaccords qui se sont envenimés entre le PJD et le PPS.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le syndicat de l’enseignement supérieur promet de descendre dans la rue. La commission administrative du syndicat national de l’enseignement supérieur a décidé de mener des luttes qui vont aller crescendo, d’abord une grève nationale de 48 heures et un sit-in de protestation devant le siège du ministère de l’enseignement supérieur. Le syndicat a exprimé son refus de la politique de la situation de fait adoptée par le ministère de tutelle, mettant en garde contre les conséquences que pourraient engendrer la poursuite de la politique visant à rabaisser l’approche participative équilibrée et responsable.

– ALECA: Abbou annonce le lancement imminent d’une étude d’impact. S’exprimant lundi à Casablanca, à l’occasion d’une conférence de presse pour le lancement des Rencontres régionales, le ministre chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou, a affirmé que le Maroc s’apprête durant cette semaine à lancer une étude d’impact sur l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) afin d’évaluer son effet sur l’économie marocaine.

RISSALT AL OUMMA:.

– Le mouvement féministe monte au créneau contre le gouvernement. « La Coalition civile pour l’application de l’article 19 de la Constitution » menace Benkirane d’organiser une marche nationale le 13 courant et promet de renforcer davantage les manifestations au cas où le gouvernement ne répondrait pas aux attentes du mouvement féministe.

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, décide de mettre fin aux fonctions de Noureddine Sail à la tête du Centre cinématographique marocain, puisqu’il a édicté un arrêté dans lequel il ouvre la candidature au poste du directeur général du CCM devant chaque marocain titulaire d’un master ou son équivalent dans les secteur du cinéma avec une expérience de plus de 15 ans.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *