Revue de presse marocaine du 08/10/2013

0 commentaires, 08/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revues de presse marocaine quotidiens parus ce mardi 08 octobre:

AUJOURD’HUI LE MAROC :.

– Ibhar reprend son cap : 6 millions de DH de subventions ont été perçus à ce jour. A trois ans seulement de la mise en œuvre de Halieutis, la stratégie gouvernementale a commencé à donner ses fruits, notamment en termes de plan d’aménagement et de projets de généralisation des caisses en plastique dans tous les points portuaires. Le projet Ibhar, qui présente des perspectives prometteuses pour le secteur de la pêche artisanale et côtière, renaît de nouveau, et ce, après deux révisions depuis son lancement en 2008. Ibhar sous sa nouvelle version, assure davantage d’opportunités. Le projet permet aux armateurs de bénéficier des subventions de l’Etat en vue d’améliorer leurs outils de travail.

– Retraités de la CIMR: la Sofac est à votre service. Bonne nouvelle pour les retraités de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites. Désormais, la Sofac met ses services à leur disposition. En effet, depuis hier, le lundi 7 octobre, les retraités de la CIMR peuvent bénéficier d’offres de crédits attractives et ciblées proposées par la Sofac.

L’OPINION :.

– Traitement de la cécité : au Maroc, la greffe de la cornée à la merci des banques américaines. Des milliers de jeunes marocains, hommes et femmes, en pleine force de l’âge, deviennent aujourd’hui aveugles suite à un accident traumatique ou à une atteinte infectieuse de la cornée. Hélas, aujourd’hui au Maroc, bien que le pays dispose d’ophtalmologues de haut niveau et malgré la disponibilité dans les CHU de banques de tissus, de laboratoires de virologie, dotés de tout l’arsenal technologique pour prélever et conserver les cornées jusqu’au moment de la greffe, le programme de la greffe de la cornée marche à pas de tortue. Aujourd’hui, les quelques dizaines de greffes réalisées dans notre pays ont pu l’être grâce au bon vouloir de banques des yeux américaines, qui vendent aux Marocains, pour quelques poignées de dollars, leurs surplus en cornées. Alors que la demande en greffes de cornées est estimée en milliers par an.

– Communiqué du comité central du parti de l’Istiqlal : le pays payera chèrement le prix de l’attentisme et de la consécration du vaudeville. Lors de sa session ordinaire tenue, samedi à Rabat, le comité central du PI a publié un communiqué dans lequel il souligne que le recours au système d’indexation est une soumission aux injonctions des institutions financières internationales et une résignation à leur volonté. Les appareils du parti et ses militants sont tous prêts à mettre en valeur les formes d’un contrôle efficace et responsable de l’action gouvernementale dans le cadre d’une opposition patriotique sincère. Le comité central salue hautement la coordination sérieuse et responsable avec l’USFP, coordination à même de constituer une réponse franche et une plate-forme solide pour faire face aux forces réactionnaires.

– Droits de circulation sur les autoroutes nationales: les motards en colère. Plus de 1.300 motards en colère ont observé, dimanche, un sit-in à l’entrée du péage de Bouznika pour réitérer leur revendication à bénéficier d’un tarif de passage moins cher que celui qui les met actuellement au même niveau que les automobilistes. Les motards représentant 19 clubs basés dans différentes régions demandent une baisse de l’ordre de 50% pour les droits de péage en faveur des motocyclistes titulaires d’un permis.

L’ECONOMISTE :.

– Assurances : Le non-vie toujours moteur. Le compagnies d’assurances ont émis 14,8 milliards de DH de prime en hausse de 3,1% à fin juin. La croissance a été essentiellement portée par la branche non-vie. Le chiffre d’affaires a progressé de 5,3% sur ce segment à 10,1 milliards de DH. En revanche, les primes émises en vie ont reculé de 2,2%.

AL BAYANE :.

– Lettre de cadrage de la loi de finances 2014: l’énigme de la réforme. Selon Mohamed Chiguer, économiste, la prochaine loi va renforcer l’austérité sous le prétexte de maîtrise du déficit budgétaire. Chiguer n’a pas hésité à relever le décalage qui existe entre le budget 2014 et le programme gouvernemental. Si, dit-il, la lettre de cadrage offre cette possibilité « positive » qu’est la réforme de la fiscalité à condition toutefois qu’elle soit appliquée dans le bon sens (améliorer les recettes, maîtriser le déficit et augmenter les dépenses d’investissements). Mais, rétorque Chiguer, la réforme fiscale, telle que présentée, reste une énigme puisque le flou prévaut sur cette disposition jugée très importante. Comment élargir l’assiette, quels taux appliquer? Et comment assurer l’équité fiscale? Quel impact sur l’économie? Comment gérer le lobbying du patronat? Autant de questions qui taraudent l’esprit.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB :.

– Le CRI de la capitale annonce 22.548 créations d’entreprises pour la période de 2003 à 2012. La SARL reste la formule de création la plus répandue. Cette dernière représente, en effet, 95% de l’ensemble des créations. S’agissant des projets d’investissements agréés par le Centre régional d’investissements durant la même période, les chiffres de la wilaya de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër indiquent que 1.056 projets ont été retenus, avec un montant d’investissements de près de 70 milliards de DH et permettant la création de 95.000 opportunités d’emploi.

– L’Association des barreaux du Maroc : la charte porte atteinte à l’indépendance de la profession. L’Association des barreaux du Maroc a organisé, mardi, un sit-in devant le siège du ministère de la Justice et des libertés. Cette action a été précédée par la publication d’un communiqué incendiaire dans lequel la corporation rejette, en bloc, le contenu de la charte de la réforme du système judiciaire et plus particulièrement le volet concernant la profession d’avocat. Pour le président de l’Association, Hassan Ouahbi, les conclusions de la charte touchent à l’unité et à l’indépendance de la profession. Il cite, à ce titre, la présence du procureur général du Roi aux travaux du conseil de discipline des avocats. Pour lui, ce point représente une atteinte à l’indépendance des avocats.

LIBERATION :. 

– Les Marocains victimes de discrimination dans l’accès à l’emploi. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres Lahcen Daoudi ne cesse de fermer les yeux sur la récente pratique de ses patrons d’universités visant à restreindre ceux-ci à une seule catégorie de nationaux, à savoir les fonctionnaires. Les derniers exemples en date nous ont été donnés par les universités Moulay Ismaïl de Meknès et Abou Chouaib Doukkali d’El Jadida. Leurs concours, qui ne sont ouverts qu’aux seuls ronds de cuir titulaires de doctorats, concernent l’embauche de 23 professeurs et professeurs-assistants. Une manière de faire un pied-de-nez aux docteurs chômeurs dont la dernière manifestation remonte à dimanche dernier et de dire à tous les Marocains que postuler à un strapontin administratif par voie de concours n’est pas chose aisée.

– Le régime démographique marocain tend à ressembler à celui des pays avancés. Un régime démographique fortement caractérisé par un ralentissement de sa population, une chute de sa natalité et un recul de sa mortalité. Ce faisant, le Maroc rejoint un modèle similaire à celui des pays avancés. C’est ce qu’indique le rapport du Haut commissariat au plan remis aux participants à la conférence africaine sur la population et le développement tenue, du 30 septembre au 4 octobre, à Addis-Abeba. Un réel retournement de la situation puisque le Maroc était auparavant connu pour sa croissance naturelle soutenue, sa forte natalité et sa mortalité élevée.

– 75% des touristes sont « satisfaits » de l’accueil et de l’amabilité des Marocains. Sur 2.000 visiteurs étrangers interrogés dans les différents points d’entrées au Maroc, dans le cadre d’une enquête de satisfaction client menée par l’Observatoire du tourisme, 75% se sont dits « satisfaits » de l’accueil et de l’amabilité de la population. La gastronomie marocaine et la diversité de l’offre Maroc réalisent un taux de satisfaction respectivement de 74% et de 73%. L’enquête réalisée durant le premier trimestre a, toutefois, relevé des points faibles qui ont trait particulièrement à l’environnement touristique, à savoir les infrastructures routières (12%), le transport urbain (8%), hygiène (5%).

AL MASSAE:.

– Les patrons des boulangeries s’apprêtent à hausser les prix du pain. Les patrons des boulangeries se préparent pour tenir une réunion cruciale mercredi pour décider de la hausse des prix du pain. Le président du syndicat national unifié des patrons des boulangers et pâtissiers du Maroc, Lahoussine Azaz, a déclaré que la réunion s’inscrit dans le cadre des démarches menées par le syndicat en vue de mobiliser les professionnels afin de prendre la décision appropriée.- Benkirane passe à la vitesse maximale pour esquiver le scénario de gouvernement minoritaire. Devant l’imminence de la rentrée parlementaire, les partis de la coalition gouvernementale se pressent pour proclamer la nouvelle coalition gouvernementale et ne pas se trouver face au scénario de gouvernement minoritaire. Des sources indiquent que l’annonce de la nouvelle majorité jusqu’à la semaine prochaine est due aux divergences persistant entre les composantes du gouvernement.

EL ASSIMA POST:.

– Dans un entretien accordé au journal, l’économiste marocain Abdessalam Seddiki a souligné que « la réforme fiscale est censée réaliser la justice sociale », ajoutant que « les rapports économiques sont catégoriques et les rapports internationaux l’attestent ».

AL MOUNAATAF:.

– Le changement du jour de la séance des questions orales à la Chambre des représentants attise le feu du désaccord entre les deux Chambres du parlement. Les présidents des groupes parlementaires à la Chambre des conseillers se sont penchés sur l’examen de la tentative de la Chambre des représentants de se réserver le jour de mardi pour la séance des questions orales. Les présidents de ces groupes ont unanimement réaffirmé leur refus à renoncer à ce jour en faveur de la Chambre des représentants.

AL ALAM:.

– Fin heureuse pour les élèves du baiser posté sur Facebook. Un communiqué du procureur du Roi près le tribunal de première instance de Nador indique que les trois mineurs, qui avaient été placés en détention préventive, suite à la publication sur le réseau social Facebook d’une photo les montrant en train de s’embrasser, ont soumis mardi une demande au juge de mineurs près la même juridiction en vue d’un changement des mesures de placement. Cette demande a été satisfaite par le magistrat qui a décidé de les confier à leur tuteurs en ordonnant leur mise en liberté.

– Les motards réclament la baisse des droits de péage sur les autoroutes. Plus de 1.300 motards ont observé dimanche un sit-in à l’entrée du péage de Bouznika pour réitérer leur revendication de bénéficier d’un tarif de passage moins cher que celui payé par les automobilistes.

RISSALAT AL OUMMA:.

– L’annonce de la composition du gouvernement prévue avant l’ouverture de la session parlementaire. Il est très probable que la nomination des nouveaux ministres s’effectue au plus tard mercredi, et ce, avant l’ouverture de la session d’automne du parlement, prévue vendredi prochain. Des sources rapportent que le chef du gouvernement a intensifié ses contacts avec Salaheddine Mezouar, chef du parti de la Colombe, pour s’accorder sur les points de divergences en suspens, notamment ceux relatifs au portefeuille des Finances qui restera probablement entre les mains d’Akhennouch alors que le Mouvement populaire se chargera de nouveau du ministère de l’Agriculture.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIYA:.

– Amara annonce une prochaine signature d’un nouveau contrat programme pour l’agroalimentaires avant la fin de 2014. Le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies Abdelkader Amara a annoncé que le secteur de l’agro-industrie serait doté d’une nouvelle feuille de route dès l’annonce des résultats d’une étude stratégique vers fin juin 2014.

– L’Office chérifien des phosphates lance une stratégie immobilière qui consiste en la création de quatre nouveaux pôles urbains dans plusieurs régions du Royaume, dont la région sud qui bénéficiera prochainement du lancement d’un pôle d’attraction technologique et culturel dans la région de Laâyoune.

ASSABAH

– La régionalisation avancée accélère la formation du nouveau gouvernement. Des sources gouvernementales ont révélé que les dirigeants de la coalition gouvernementale s’activaient pour présenter la deuxième version du gouvernement avant l’ouverture du parlement, de sorte que l’exécutif soit au diapason des attentes, notamment la mise en œuvre de la régionalisation avancée.

– Ghellab et Biadillah se réunissent pour résoudre la crise des questions orales. Les présidents des deux Chambres du parlement se réunissent aujourd’hui dans une énième tentative de régler la crise de la session hebdomadaire des questions orales. Les conseillers parlementaires s’accrochent au mardi comme date de la tenue de leurs séances hebdomadaires au même titre que les représentants.

– Talbi Alami demande à être exclu de la liste des ministrables. Rachid Talbi Alami, un dirigeant du RNI, a demandé de l’exclure de la liste des Rnistes candidats à occuper des postes au sein du nouveau gouvernement. Des sources ont imputé cette décision au souhait de Talbi Alami d’éviter la provocation d’une crise organisationnelle.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Benkirane informe ses alliés des détails de la deuxième version du gouvernement. Des sources ont affirmé que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a rencontré dimanche Nabil Benabdellah et lundi Mohand Laenser pour les informer des derniers détails de la formation du gouvernement. Par ailleurs, Hamid Chabat a évoqué la possibilité de présenter une motion de censure « si cette question devient une revendication populaire occupant l’opinion publique ». Pour sa part, Driss Lachgar indique que son parti, l’USFP, étudie l’impact de la présentation d’une motion de censure, faisant remarquer que « les partis de l’opposition peuvent s’engager sur cette voie ».

– Quelque 1.308 plaintes ont été enregistrées pendant les deux premières semaines de fonctionnement du service électronique Insat. Les doléances soumises à la cellule centrale du ministère de l’Education nationale portent sur le manque d’enseignants et sur la sécurité près des établissements scolaires.

BAYANE AL YOUM:.

– Performance de l’économie marocaine en 2013: perspectives positives du FMI. Le Fonds monétaire international a revu, dans un nouveau rapport, ses projections concernant la croissance de l’économie marocaine en 2013. Ainsi, le taux de croissance dépasse désormais 5% contre 4,5 précédemment.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.

– 25 touristes européens manifestent contre Rabbah. Vingt-cinq touristes ont manifesté dimanche contre les contrôleurs routiers relevant du ministère de l’Equipement et du transport dans la région d’Ait-Ourir près de Marrakech. Les manifestants ont bloqué la circulation en raison de l’immobilisation, pendant 5 heures, de 14 voitures de transport touristique, chose qui a provoqué l’ire des touristes.

ATTAJDID:.

– Accusations d’évangélisation dans une école à Kénitra: mise au point du ministère de l’Education. Le ministère de l’Education nationale a souligné dans un communiqué qu’une enquête sur ce sujet a révélé que l’établissement scolaire en question respecte le programme du ministère et utilise les livres scolaires agrées, notant que les professeurs ont rejeté catégoriquement ces accusations et que la direction de l’établissement n’a reçu aucune plainte de la part des familles des élèves.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI :.

– Le Maroc occupe le troisième rang en termes de prospérité en Afrique, perdant une place par rapport à 2012, indique le rapport 2013 établi par le Legatum Institute de Londres. Ce recul s’explique par la baisse du rendement dans le domaine des politiques de développement du capital social et par l’insuffisance de l’efficience du rendement du gouvernement. Le Maroc a obtenu 0,2% au niveau de l’efficience du rendement gouvernemental sur l’échelle de notation variant entre 1,66 et 2,55 en tant que note la plus élevée.

AL KHABAR:.

– Le Maroc occupe le deuxième rang mondial en matière de lutte contre l’habitat insalubre. Le programme des Nations Unies pour les établissements humains précise que près de 45,8% du total des habitants des bidonvilles ont quitté l’habitat insalubre pour des logements répondant aux normes légales au cours de la décennie 2000 et 2010.

– Le tribunal administratif de Rabat a condamné l’académie régionale de l’éducation et de formation de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër à verser 173 millions de centimes à la société Chekrouni Net de travaux de construction et d’équipements. Le jugement a ainsi fait justice au plaignant Saïd Chekrouni, après que le cabinet du chef du gouvernement eut accusé cet entrepreneur d’avoir exagéré le montant devant lui être versé par le ministère de l’Education nationale et d’autres établissements publics. La juridiction a également condamné l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires à indemniser cet entrepreneur de 440 millions de centimes. Ce verdict contredit le communiqué du chef du gouvernement qui avance que les montants réclamés par l’entrepreneur ne reflètent pas la véritable valeur des travaux réalisés par la société.

– Le président de l’association nationale des éleveurs des ovins et caprins, Benmbarek Fenniri, souligne que les statistiques révèlent l’existence de 16 à 17 millions de têtes d’ovins et 4 millions de caprins. Dans un entretien, Fenniri précise que l’offre excède la demande et que le cheptel est en très bonne santé.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *