Revue de presse marocaine du 08/08/2014

0 commentaires, 08/08/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus vendredi 08 août.:

Le Matin su Sahara et du Maghreb.:

– Le programme de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées dépasse ses objectifs. Dans le cadre de la mise en œuvre du plan quinquennal 2010-2015 visant à atteindre un million de bénéficiaires, le nombre de personnes ayant bénéficié de ce programme a atteint, pendant la période 2010-2014, 886.686 bénéficiaires, soit un taux de réalisation de 88,86% par rapport à l’objectif initial.

– Réforme des retraites: Le gouvernement sollicite l’avis du Conseil économique, social et environnemental. La saisine du CESE par le chef du gouvernement au sujet de deux projets de loi relatifs à la réforme des retraites renseigne sur la volonté de l’exécutif d’aller de l’avant dans la réforme de ce chantier à forte connotation sociale. Les deux textes en question (le projet de loi 72-14 et le projet de loi 71-14 ) portent sur la révision des paramètres du système de la retraite, notamment l’âge légal de départ à la retraite, le montant des cotisations et la base sur laquelle devrait être calculée la pension.

 L’Economiste .:

– Enseignement supérieur: OPA de Daoudi sur les grandes écoles. Au-delà de sa mission initiale de formation de base et continue, l’université devra également renforcer sa position dans d’autre domaines comme la formation à distance et la professionnalisation de la recherche scientifique. C’est ce qui ressort de la dernière mouture de la nouvelle règlementation réformant la loi 01-00, relative à l’enseignement supérieur, que le département de Lahcen Daoudi vient de finaliser, et qui va renforcer la vocation de l’université en tant qu’élément-clé dans le processus d’intégration de l’économie du savoir. La nouvelle règlementation de l’enseignement supérieur prévoit la création de pôles technologiques universitaires, dont un à Rabat, qui sera baptisé Pôle Hassan II des technologies, et un autre à Casablanca qui portera le nom de Mohammed VI.

– Projet de loi de finances 2015: Les attentes des opérateurs. La priorité de la prochaine loi de Finances 2015 est la lutte contre le chômage, un objectif qui implique un taux de croissance au-delà de 6 % assorti de la maîtrise des déficits jumeaux, ce qui n’est pas gagné d’avance. Et les arbitrages pour le l’élaboration du projet risquent d’être douloureux, car il faut plus que les économies réalisées sur la décompensation du carburant pour rétablir les équilibres des finances publiques et relancer l’activité économique. Les opérateurs attendent que le gouvernement accélère la mise en œuvre des réformes pour soutenir la compétitivité.

Aujourd’hui le Maroc .:

– Une nouvelle dynamique agricole à Doukkala-Abda: 2013 est l’année de tous les records à la région. Les réalisations de Doukkala-Abda, qui s’étend sur 4 provinces, ont dépassé toutes les attentes. A ce jour, la région a atteint un rythme de réalisation de 30 projets contre 13 initialement prévus lors du lancement du Plan Maroc Vert, a affirmé lé directeur de l’Office régional de mise en valeur agricole de Doukkala, Abderrahmane Naili. De même, les principales filières de la région ont vu à la hausse leurs productions, a-t-il ajouté. (Entretien).

– Après le drame de Bourgogne : Effondrement dans l’ancienne médina. Les maisons de Casablanca continuent de s’écrouler. La métropole encore endeuillée par le drame de Bourgogne, survenu il y a moins d’un mois, a vu deux immeubles partiellement s’effondrer à l’ancienne médina, sans faire de victimes. Le drame, qui avait secoué le quartier de Bourgogne, le 11 juillet 2014, semblait avoir une fois pour toutes tiré la sonnette d’alarme face au problème des maisons menacées ruine de Casablanca. Dans l’attente de solutions de fond, ces effondrements successifs et ces projets de réhabilitation qui tardent à se mettre en place nourrissent l’inquiétude et l’indignation de 5 millions d’habitants de la capitale économique.

L’Opinion.:

– Selon le baromètre de la CGEM, dégradation de la conjoncture économique et perception négative. Les résultats du baromètre de conjoncture établi par la Confédération générale des entreprises du Maroc relatifs au 2ème trimestre 2014, font ressortir que 12% des chefs d’entreprises interrogés estiment que la situation économique du Maroc est bonne et 32% affichent une perception moins négative concernant les 3 prochains mois. La perception à l’égard des actions du gouvernement est, pour sa part, globalement moyenne. Moins d’un dirigeant d’entreprise sur deux juge que les solutions sont adaptés à la situation économique et un sur 3 pensent qu’elles prennent en compte les préoccupations des chefs d’entreprises.

– Plan marocain d’autonomie : Une reconnaissance et un appui européen jamais démenti. Partout dans le monde, la voie du compromis prônée par le Royaume pour régler le différend régional autour du Sahara marocain n’a cessé de faire des adeptes, qui voient dans son plan d’autonomie élargie la solution de la raison et du bon sens. Au sein de l’Union européenne, le constat est tout aussi clair. Institutions, organisations et eurodéputés ne cachent pas leur appréciation au projet d’autonomie marocain, cette approche de règlement des conflits qui a fait ses preuves dans bon nombre de régions du monde et qui constitue la forme la plus avancée d’autodétermination.

Libération.:

– Droit à l’information : Le gouvernement patauge dans l’inconstitutionnalité. Le gouvernement Benkirane est dans la ligne de mire du Réseau marocain pour le droit d’accès à l’information (REMDI). Celui-ci critique le projet de loi n 31/13 relatif au droit d’accès à l’information qui a été adopté récemment en Conseil du gouvernement. « Quelques dispositions de ce projet de loi sont anticonstitutionnelles », a martelé Abderrahim Foukahi, coordinateur du REMDI dans une déclaration à Libé. Au lieu d’être au diapason de la Constitution de 2011 qui a notamment consacré dans son article 27, le droit de tout citoyen et de toute citoyenne « d’accéder à l’information détenue par l’administration publique, les institutions élues et les organismes investis de mission de service public », ce projet de loi est en deçà des attentes des associations de la société civile et des forces démocratiques et en deçà même de la deuxième version de ce projet qui a été présentée en août 2013.

– L’opposition pointe du doigt les failles du dispositif d’aide directe. L’opposition persiste et signe: l’aide directe aux catégories pauvres et à la classe moyenne, objet de dernières recommandations de la Commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, est un mécanisme voué à l’échec. Elle estime même que sa mise en application risquerait d’avoir des effets pervers. En effet, les membres de l’opposition, politiques et syndicalistes compris, pensent que les conditions techniques, juridiques et socioéconomiques permettant l’opérationnalisation de cette mesure font défaut et ils n’hésitent pas à remettre en cause certains dysfonctionnements qui pourraient entacher ce dispositif. Notamment en ce qui concerne la question de ciblage. L’opposition se demande comment les catégories pauvres et la classe moyenne seront définies étant entendu que la question de leur définition fait l’objet d’un débat interminable au Maroc depuis longtemps.

Al Bayane .:

– Intoxications alimentaires et période estivale: La vigilance pour éviter les mauvaises surprises. La période estivale est propice à la prolifération de commerces alimentaires peu enclins à l’hygiène, ce qui facilite la propagation des microbes responsables des intoxications alimentaires qui sont enregistrées particulièrement durant l’été. La vigilance doit être mise surtout quand il est question des aliments qui se détériorent rapidement, comme les mayonnaises, les crèmes pâtissières, les laitages, les dérivés, les viandes, les poissons et les pâtés.

– L’ONMT et l’ASTA scellent un partenariat stratégique: Promouvoir la destination Maroc. Un accord de partenariat signé entre les deux parties, à Washington, a pour objet la promotion de la destination Maroc auprès de 7.000 agents de voyage membre de l’American Society Of travel Agents (ASTA) qui lancera une campagne de communication ayant pour objet la mise en valeur des atouts touristiques du Maroc auprès des agents de voyages et des consommateurs américains et organisera du 1-er février au 15 mars 2015 à Marrakech son congrès annuel. AQ/HO—TRA/EXP. KA *********———-**********

Al Massae .:

– Début du procès de 10 personnes accusées de détournement d’une 7 milliards de centimes dans une agence bancaire à Tanger. La Chambre criminelle d’appel chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a entamé le procès de 10 personnes poursuivies dans le cadre du scandale pour faux et usage de faux, détournement et dilapidation de deniers publics.

– Le gouvernement autorise de grandes sociétés à produire de l’électricité. Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelakder Amara a élaboré un projet de loi autorisant les grandes sociétés privées et publiques à grande consommation d’électricité à produire cette énergie avec leurs propres moyens.

  Al Khabar .:

– Le Conseil constitutionnel qualifie le droit d’informer d’inconstitutionnel. Pour la deuxième fois, en moins de deux mois, le Conseil constitutionnel a rejeté l’article 121 du règlement intérieur de la Chambre des conseillers relatif au droit d’informer. Dans son verdict, la Cour constitutionnelle a déclaré inconstitutionnelle la version amendée de cet article, qui n’a pas prévu un accord préalable avec le gouvernement pour débattre, à la fin de la séance des questions orales, d’un sujet d’ordre général, urgent ou d’un grand intérêt national.

– Quelque 177 ressortissants marocains, fuyant les violences en Libye, sont arrivés, mardi et mercredi, en Tunisie via le poste-frontalier de Ras Jedir. Selon le consul général du Royaume à Tunis, Jamal Hassan, 30 autres n’ont pas pu regagner le sol tunisien car il ne disposaient pas de passeports et de billets d’avion en partance de l’aéroport de Tunis et à destination de l’aéroport international de Casablanca comme l’exigent les autorités tunisiennes.

Al Assima Post .:

– Le président tunisien souligne le rôle pionnier du Royaume en Afrique. Le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, a ouvert la voie en Afrique aux Maghrébins, a affirmé lors d’une conférence de presse à Washington, le président tunisien pour qui le Maroc est le premier pays arabe et maghrébin à avoir saisi l’importance du continent africain.

– Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara a affirmé que la hausse des prix de l’eau et de l’électricité ne concernera pas les catégories démunies. Les factures de quelque 4,5 millions familles, qui consomment moins de 100 Kw par mois, n’ont enregistré aucune hausse, a indiqué le ministre lors d’une émission télévisée.

Rissalat Al Oumma .:

– Embarras du ministre de la Justice et des Libertés au sujet du projet du code de procédure pénale. Dans une note, des avocats ont estimé que l’avant-projet amendant et complétant le code de procédure pénale préparé par le ministère de la Justice et des libertés n’a pas tenu compte des projets préparatoires.

– La commission sociale du Conseil économique, social et environnemental refuse de se pencher sur les deux projets de loi relatifs à la retraite avant de l’examen du problème du régime de retraite dans sa globalité. Les deux projets en question concernent le régime des pensions et l’élévation à 62 ans de l’âge du départ à la retraite.

Assahra Al Maghribia .:

– Alphabétisation dans les mosquées : Plus de 250.000 bénéficiaires en 2013. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques est parvenu à réaliser le programme de lutte contre l’alphabétisme à hauteur de 102.8 %, dépassant l’objectif initial fixé pour cette année à 250.000 bénéficiaires.

– Projet de loi relatif à la protection des espèces de faunes et de flores en voie d’extinction. Le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification a soumis au gouvernement un projet de loi relatif à la protection de ces espèces sauvages et au contrôle de leur commercialisation.

Al Ahdath Al Maghribia .:

– La Chambre des conseillers n’a aucune intention de bloquer le projet de loi organique des finances. Selon une source à la deuxième chambre, ce projet a fait l’objet d’un examen qui a duré plus de 5 mois à la commission des finances de la Chambre des représentants avant d’être soumis au bureau de la Chambre des conseillers qui l’a soumis à la commission des finances pour examen et approbation.

– Des centaines de Marocains se rassemblent devant le consulat du Maroc à Tripoli dans l’espoir d’être rapatriés. A ce propos, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a affirmé que le gouvernement suit de près la situation de ces Marocains.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique met un terme à une injustice dont ont souffert 1800 professeurs universitaires pendant 17 ans. Le département de Lahcen Daoudi vient de publier un décret qui met fin à la mesure conditionnant l’avancement des professeurs universitaires du grade de professeurs qualifiés à celui de professeurs de l’enseignement supérieur à la vacance de postes budgétaires.

– Les Marocains résidant en Libye affluent par dizaines vers la Tunisie tandis que des milliers d’entre-eux demeurent bloqués en raison de l’anarchie. Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a affirmé qu’au moins 100 immigrés marocains veulent regagner le Maroc, et que des mesures ont été prises sur place à cet effet, ajoutant que les consulats du Royaume en Tunisie et en Libye sont fortement mobilisés.

Attajdid.:

– Le ministre délégué, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a indiqué que les dispositions amendées du Code de la route sont entre les mains du Secrétariat général du gouvernement. Le ministre a souligné, dans un entretien accordé au journal, que malgré l’augmentation de nombre de véhicules, la tendance haussière des morts suite aux accidents de la circulation a été renversée.

– Le nombre de Marocains établis légalement en Espagne, à la date du 31 décembre 2013, est estimé à 750.442 personnes, selon des chiffres de l’Observatoire permanent de l’immigration (OPI), publiés mercredi. Les Marocains restent la première communauté étrangère hors Union européenne (UE) légalement installée dans le pays ibérique avec 33,33 pc du total des étrangers établis en Espagne, précise l’Observatoire, relevant du ministère de l’Emploi et de la sécurité sociale.

Al Haraka.:

– La récente visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Tunisie constitue un « moment exceptionnel » dans l’histoire des relations de coopération entre les deux pays, a affirmé, mercredi à Washington, le Président tunisien, Mohamed Moncef Marzouki. Cette visite, qui a revêtu une « forte charge émotionnelle, a mis en exergue les liens exceptionnels entre les deux pays ainsi que le soutien indéfectible du Maroc à la Tunisie », a indiqué le Président tunisien lors d’une conférence de presse réservée au Cercle des médias arabes basés à Washington, en marge du premier sommet USA-Afrique.

– Le ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, chargé du Commerce extérieur, Mohammed Abbou, affirme que la résilience de l’économie nationale face à une conjoncture économique mondiale très difficile a pu être renforcée grâce aux différentes stratégies sectorielles mises en place par le Royaume et qui lui ont permis de devenir un pôle d’attraction pour les investissements étrangers, outre la contribution de ces stratégies à renforcer la compétitivité du produit marocain à l’échelle mondiale.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Les villes touristiques submergées de touristes après le Ramadan. Malgré la flambée des prix, les hôtels dans certaines villes comme Marrakech, Agadir, Tanger, Tétouan, Oued Laou et Saïdia affichent un taux d’occupation de 100%.

– Le gouvernement met fin au chevauchement entre les prérogatives de Mohand Laenser et celles de Mohamed Nabil Benabdallah après avoir scindé en deux le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme. Le gouvernement vient en effet d’adopter un décret fixant les attributions et l’organisation du ministère de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire national dirigé par le secrétaire général du MP.

Al Alam.:

– L’Union générale des travailleurs du Maroc dénonce les résultats du mouvement « opéré inopinément » par le ministère de la Santé au niveau des postes de responsabilité dans plusieurs régions du pays. L’UGTM estime que ce mouvement a été marqué par une « sélectivité flagrante » et « s’est déroulé sans respect des procédures légales, ni consultation des partenaires sociaux et en l’absence totale des critères de compétence et de rendement ».

– Plusieurs associations ont fait part de leur inquiétude concernant le projet de loi relatif au droit d’accès à l’information. Le Réseau marocain pour le droit d’accès à l’information estime que la nouvelle version de ce projet de loi est « décevante », notamment en ce qui concerne la suppression de la commission nationale chargée de veiller à la mise en application de la loi relative au droit d’accès à l’information. L’Organisation pour les libertés d’information et d’expression y voit, quant à elle, un « recul grave » et appelle le gouvernement à revoir intégralement sa copie.

Bayane Al Yaoum.:

– Intervenant à l’ouverture des travaux du conseil d’administration de l’Office des foires et expositions de Casablanca, le ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, chargé du Commerce extérieur, Mohammed Abbou, a indiqué, que pour parer au déficit de la balance commerciale et de la problématique de la balance des paiements, son département a préparé, en partenariat avec les différents secteurs concernés, un plan national pour la promotion des échanges commerciaux visant à dynamiser les exportations, réduire les importations travail et augmenter la plus-value des produits marocains.

– Le Maroc se distingue en tant que « modèle et exemple éloquent » en matière de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel et du Sahara, grâce à la vision perspicace de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a affirmé, mercredi à Washington, Rudolph Atallah, membre éminent du Centre Michael Ansari pour l’Afrique relevant du think tank américain, Atlantic Council. « Grâce au leadership du Souverain, le Maroc ne cesse de déployer des efforts significatifs en vue de contrer l’avancée de l’extrémisme religieux qui menace la région », a tenu à souligner M. Atallah, qui s’exprimait lors d’une rencontre organisée en marge du sommet Etats Unis-Afrique (4-6 août) sous le thème « Solutions africaines aux défis sécuritaires dans le continent ».

Assabah.:

– Bourse de Casablanca: Le tiers de la capitalisation boursière est détenu par des étrangers, selon le rapport de Bank Al-Maghrib sur la stabilité financière. Le document souligne que les investissements des ménages ne dépassent guère 3,4% de la totalité des actions cotées.

– Appels au retrait du projet de loi relatif aux personnes en situation de handicap. Le Collectif pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap estime que ce texte ne répond pas aux attentes de cette catégorie sociale et comporte de nombreuses contradictions. Ce collectif s’interroge également sur le sort réservé à la correspondance adressée au Chef du gouvernement laquelle exige le retrait de ce projet.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *