Revue de presse marocaine du 08/05/2014

0 commentaires, 08/05/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus jeudi 8 mai.

L’ECONOMISTE:.

– Appels d’offre : une arme contre le copinage ? Nouvelle mesure pour favoriser l’égalité des chances en matière d’accès aux marchés publics. Le ministère des Finances vient de publier un arrêté qui entrera en vigueur dans un mois. Ce texte modifie le seuil à partir duquel les appels d’offres doivent être rendus publics pendant au moins 40 jours. Cette disposition s’appliquera aux marchés de travaux d’un montant minimum de 65 millions de DH hors taxes, lancés par l’Etat, les collectivités territoriales ainsi que les établissements publics. Les 40 jours s’appliquent également aux marchés d’approvisionnement et de services de l’Etat à partir de 1,6 million de DH. Pour les collectivités territoriales et établissements publics, ce seuil est de 4,6 millions de DH. Ces montants constitueront des seuils à partir desquels le Maroc ne fera pas jouer la préférence nationale.

– Loi organique des finances : une mini-révolution en douceur. Le projet de loi organique des finances, actuellement à l’examen de la Chambre des représentants, est présenté comme une mini-révolution en douceur. En effet, sa mise en œuvre devra chambouler la gestion des finances publiques. Plusieurs innovations y seront rapportées. En plus, le texte a été élaboré selon une approche concertée, avec l’implication des groupes parlementaires de la majorité comme de l’opposition. Même les amendements sont préparés par une commission technique.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Exploration d’hydrocarbures : 5 milliards DH d’investissements pétroliers prévus à fin 2014. La découverte de gisements pétroliers au niveau national fait du Maroc une destination de choix pour l’exploration d’hydrocarbures. C’est ce qui se dégage du Sommet marocain du pétrole et du gaz dont les travaux prennent fin aujourd’hui à Marrakech. L’or noir a donc pris une grande proportion dans les débats du sommet. Aussi, Abdelkader Amara, ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, a annoncé la constitution prochaine d’une commission ministérielle composée de représentants de tous les départements ministériels et établissements publics concernés par les activités de l’exploration pétrolière et gazière.

– Rénovation de 205 voitures ferroviaires à voyageurs pour l’ONCF : La Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire (SCIF), qui a accompagné depuis plus d’un demi-siècle l’évolution des chemins de fer au Maroc, commence à gagner du terrain et de la confiance tant au niveau national qu’international. La SCIF a décroché, une importante commande de production de 50 voitures à voyageurs de type corail pour trains long-courriers de la part de l’ONCF. Des trains qui répondent aux normes internationales de sécurité et de confort. La SCIF mène actuellement plusieurs grands projets parmi lesquels la rénovation de 205 voitures ferroviaires à voyageurs pour l’ONCF devant être achevée avant fin 2015, le montage de la plus grande usine de séchage de phosphate au monde pour l’Office chérifien des phosphates (OCP) d’une capacité de 15 millions de tonnes prévu fin de l’année en cours et la rénovation d’une douzaine de locomotives électriques pour ZNTK en Pologne.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Le futur Code de la presse ne prévoit pas de peines privatives de liberté. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a souligné que son département a procédé à l’élaboration d’un projet moderne de Code de la presse et de l’édition qui ne prévoit pas de peines privatives de liberté, à la lumière des résultats des travaux de la commission scientifique chargée de la concertation sur les projets relatifs à la presse et à l’édition.

– Données personnelles : le Maroc bientôt reconnu comme un pays assurant un niveau de protection suffisant. La législation marocaine en matière de protection des données personnelles semble être en parfaite convergence avec les standards internationaux en la matière. C’est en tout cas ce qui ressort d’une conférence organisée, mercredi à Casablanca, par le cabinet d’avocats Lefèvre Pelletier & associés. Se déroulant sur le thème de « la protection des données personnelles au Maroc », cette conférence a été l’occasion pour les participants de revenir sur les différentes avancées réalisées par le Maroc en la matière dans un contexte marqué par un développement rapide des nouvelles technologies.

L’OPINION:.

– CGEM: les indicateurs de performance de l’entreprise marocaine affichent une perception négative. La majorité des indicateurs de performance de l’entreprise marocaine affichent une perception plutôt négative au 1er trimestre 2014, en recul par rapport au 4e trimestre de l’année écoulée, selon la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Dans son « Baromètre trimestriel de Conjoncture auprès des chefs d’entreprises », le patronat souligne que 46 pc des entreprises sondées affirment que leur trésorerie s’est dégradée au titre des trois premiers mois de l’année en cours, tandis que 39 pc des entreprises composant l’échantillon interrogé estiment que leur chiffre d’affaires est en baisse. L’enquête, qui s’est déroulée du 10 février au 21 mars 2014, fait ressortir que pour 37 pc des entreprises questionnées, la rentabilité a été affectée, alors que 25pc seulement jugent leur carnet de commande satisfaisant.

– Saisie de 80.000 comprimés psychotropes au cours des quatre premiers mois de 2014. Plus de 80.000 comprimés psychotropes ont été saisis au cours des quatre premiers mois de 2014, dans le cadre des efforts déployés par les services de sécurité pour lutter contre le trafic des stupéfiants, a fait savoir, mardi, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, rappelant que le bilan des saisies a dépassé les 400.000 comprimés durant 2013. Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers sur « le phénomène des comprimés psychotropes (karkoubi) et de la chicha (narguilé) parmi la jeunesse marocaine », M. Hassad a indiqué que des directives strictes ont été données pour lutter contre ce phénomène et immuniser les frontières orientales en vue d’empêcher l’entrée des comprimés psychotropes, soulignant qu’une grande partie des crimes perpétrés sont liés à la consommation des drogues en général et des comprimés psychotropes en particulier.

LIBERATION:.

– Driss Lachgar : Si le Parlement existe, c’est pour contrôler l’action du gouvernement et non l’inverse. Le gouvernement et certaines composantes de l’actuelle majorité ont du mal à supporter toute critique si fondée soit-elle. Le président du groupe socialiste à la Chambre des représentants, Driss Lachgar, n’a pas manqué de le mentionner lors de la séance des questions orales du mardi 6 mai. Il a tenu à rappeler une évidence que ce gouvernement et sa majorité semblent méconnaître ou omettre: « Si le Parlement existe, c’est pour contrôler l’action du gouvernement et non l’inverse », a-t-il dit.

– Première campagne de lutte contre la cybercriminalité au Maroc. La première campagne de lutte contre la cybercriminalité au Maroc a été lancée, mardi à Kénitra, pour sensibiliser l’ensemble des acteurs publics et privés aux dangers et menaces de ce phénomène et la nécessité de prendre toutes les mesures de sécurité pour protéger les systèmes d’information et de communication.

AL BAYANE:.

– Assistance médicale : Le ministre de la Santé a estimé que les résultats dans ce sens sont « positifs » avec 80 pc des bénéficiaires ciblés par le régime, outre l’amélioration de l’accès aux soins et l’élargissement des services offerts à des soins de pointe comme les greffes d’organes. Dans une réponse mardi à une question orale à la Chambre des représentants sur le bilan du RAMED, le ministre a relevé toutefois des dysfonctionnements enregistrés au niveau du système de santé, relatifs notamment aux infrastructures, à l’insuffisance des ressources financières et humaines et à la gestion, mettant l’accent sur la nécessité de créer une instance indépendante chargée de la gestion du RAMED.

– Le test d’alcoolémie bientôt sur les routes. Le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a annoncé mardi à Rabat qu’il sera procédé prochainement à l’introduction d’un test d’alcoolémie chez les usagers de la route, soulignant que des mesures répressives seront appliquées dans le cadre du Code de la route. Intervenant à l’ouverture d’un forum sur « les dangers liés à la consommation des stupéfiants et à l’alcool au volant », M. Boulif a indiqué que 30 pc des accidents sont associés à la consommation de stupéfiants et de l’alcool.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Le gouvernement examine projet de loi relatif à l’exercice de la médecine. Le conseil du gouvernement devra examiner jeudi un projet de loi régissant l’exercice de la médecine. Cette loi devra permettre la détention de cliniques par des non professionnels. Le groupe PJD à la Chambre des représentants, l’épine dorsale des groupes de la majorité, s’est montré réticent à l’égard de ce texte.

– Haddad: coopération Maroc-Golfe pour la réalisation de 3 projets de 2 milliards d’euros. Le ministre du Tourisme Lahcen Haddad a affirmé mardi que le Maroc et quatre pays du Golfe vont participer à 40 pc au financement des projets touristiques, dont la réalisation nécessite un montant de deux milliards d’euros. Ces projets vont être réalisés à Rabat, Casablanca et Tanger, a-t-il précisé dans une déclaration à la presse.

AL MASSAE:.

– Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad promet de la fermeté à l’égard des groupes radicaux au sein de l’université. « On ne va pas tolérer les groupes radicaux », a-t-il assuré mardi lors de la séance hebdomadaire des questions à la Chambre des conseillers. Pour lui, les problèmes sécuritaires dans l’université ne sont pas engendrés par les étudiants mais par des groupes radicaux qui adoptent une idéologie particulière et prennent comme siège la cité universitaire. Malgré les mesures adoptées par les autorités, ces groupes persistent dans la violence, a-t-il déploré.

– Les experts du FMI estiment que le taux de croissance économique ne dépasserait pas les 3,9 pc en 2014. Ces chiffres avancés par le FMI corroborent le taux de croissance prévu par le gouvernement (4 pc), mais infirment ceux énoncés par le Haut-commissariat au plan (HCP), qui était plus pessimiste pour avoir évoqué 2,4pc.

AL HARAKA:.

– La Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire compte produire 50 voitures à voyageurs. Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rabbah a affirmé mardi que la Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire (SCIF) est aujourd’hui un fleuron qui commence à gagner du terrain tant au niveau national qu’international. La société a remporté un marché pour produire 50 voitures à voyageurs de type corail pour trains long-courriers pour le compte de l’Office national des chemins de fer (ONCF) et a déjà exporté 200 wagons de transports de phosphate vers la Tunisie mais également dans d’autres pays comme la Mauritanie, a-t-il déclaré à l’issue d’une visite de la SCIF.

– 1.600 PME accompagnées en 2013. L’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME), a annoncé avoir accompagné plus de 1.600 entreprises en 2013 avec une contribution de 330 millions de dirhams (MDH). Ces entreprises englobent 500 petites et moyennes entreprises (PME) et 1.150 très petites entreprises (TPE), tous programmes confondus, a indiqué l’ANPME dans un communiqué, précisant que le montant consolidé de l’investissement engagé a atteint environ 1,6 milliard de dirhams (MMDH).

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– Hassad: Il n’est possible d’intervenir dans l’enceinte de l’université que lorsqu’il le faut. Intervenant au cours de la séance hebdomadaire des questions à la Chambre des conseillers, le ministre de l’Intérieur a annoncé avoir signé un arrêté conjoint avec le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, qui permet aux autorités d’entrer à l’enceinte de l’université. L’intervention des agents de la force publique dans les universités et les cités universitaires ne peut avoir lieu que si c’est nécessaire et en coordination avec les responsables des établissements.

– CGEM: les chefs entreprises mécontents de la conjoncture économique. Selon le « Baromètre trimestriel de Conjoncture auprès des chefs d’entreprises » lancé par la CGEM, 42 pc des patrons estiment que la situation économique du Maroc n’est pas bonne et 35 pc affirment qu’elle s’est dégradée par rapport au trimestre précédent.

BAYANE AL YAOUM:.

– Il faudrait changer les modes d’utilisation et de consommation de l’eau. La ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’eau, Charafat Afailal, a plaidé pour une révision des modes d’utilisation et de consommation de l’eau et des systèmes de gouvernance adoptés dans la gestion des ressources hydriques. Mme Afailal, qui était l’invité de l’émission « Qadaya wa arae » diffusée sur la chaîne « Al-Oula », a affirmé qu’à la faveur de la politique proactive adoptée par le Maroc depuis le début des années 60 du siècle dernier, le Maroc est parvenu à sécuriser son accès à cette matière vitale, tant sur le plan de la consommation que celui de l’irrigation, entre autres usages, ajoutant que le Maroc ne connait pas une pénurie d’eau, mais plutôt une insuffisance exigeant de faire bloc et de prendre les mesures qui s’imposent en vue d’y faire face.

– Louardi: Le bilan de la mise en œuvre du Ramed est positif. Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi a qualifié de « positif » le bilan de mise en œuvre du Régime d’Assistance Médicale (RAMED). Dans une réponse mardi à une question orale à la Chambre des représentants sur le bilan du Ramed, le ministre a estimé que les résultats réalisés dans ce sens sont « positifs » avec 80 pc des bénéficiaires ciblés par le régime, outre l’amélioration de l’accès aux soins et l’élargissement des services offerts à des soins de pointe comme les greffes d’organes.

AL ASSIMA POST:.

– Le conseil de gouvernement, dont la réunion est prévue jeudi, va examiner le projet de loi relatif à l’exercice de la médecine. Des médecins se sont dits inquiets de ce texte qui ouvre le capital des cliniques et des établissements similaires à des non médecins. Ce projet de loi est paradoxal puisque l’article 2 de ce texte stipule que la médecine est une profession qui ne doit en aucun cas ni d’aucune façon être pratiquée comme un commerce alors que l’article 60 prévoit qu’une clinique peut appartenir à une société commerciale, a déclaré Mohamed Naciri, président du Syndicat national des médecins du secteur libéral.

– Amara: le sous-sol marocain est sous-exploré. Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement Abdelkader Amara a affirmé mercredi à Marrakech que malgré un regain d’intérêt remarquable de la part des grandes entreprises internationales d’exploration pétrolière, le sous-sol marocain demeure jusqu’à présent sous-exploré puisque les 900.000 Km2 de bassins sédimentaires existants n’ont fait l’objet que de 313 forages d’exploration.

SAHIFAT ANNAS:.

– Le PAM appelle à indemniser les personnes mises en libertés après une détention préventive. Le groupe PAM à la Chambre des représentants a présenté une proposition de loi prévoyant d’indemniser les personnes qui ont été placées en détention préventive mais qui, par la suite, ont été acquittées ou ont bénéficié d’un non-lieu. Le groupe estime que le préjudice subi par la personne qui a été privée de sa liberté, puis mise en liberté, constitue une erreur judicaire qu’il faut réparer par un dédommagement.

– Les chefs d’entreprises sont « pessimistes » quant à la conjoncture économique. Selon la CGEM, qui se réfère à son Baromètre de conjoncture relatif au 1er trimestre 2014 , 42pc des chefs d’entreprises estiment que la conjoncture n’est pas bonne et 35pc affirment qu’elle s’est dégradée par rapport au trimestre précédent.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Les partis de l’opposition reprennent la coordination et promettent au gouvernement une forte bataille législative. Après le report des rencontres officielles, les partis de l’opposition (USFP, PI, PAM et UC) ont repris les contacts dans la perspective de préparer une réunion qui permette d’établir une coordination au niveau du Parlement. Cette coordination est de nature à rendre à l’opposition sa place que lui confère la Constitution, notamment son droit à la participation effective au contrôle du travail gouvernemental, selon une source de l’opposition.

– Dialogue social: la majorité approuve, l’opposition désapprouve. Alors que le PPS s’est déclaré satisfait des résultats obtenus par le dialogue social, l’USFP et l’UC ont fustigé la conduite du gouvernement vis-à-vis du dossier social. Pour le parti de la Rose, les résultats du dialogue social étaient en deçà des attentes de la classe ouvrière.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Le président du Syndicat national des médecins du secteur libéral (SNMSL), Mohamed Naciri Bennani, a estimé que l’adoption, jeudi, par le gouvernement d’un projet de loi relatif à l’exercice de la médecine qui prévoit l’ouverture des capitaux des cliniques aux investisseurs privés, serait préjudiciable à la santé du citoyen. Naciri Bennani s’est interrogé sur l’insistance du gouvernement à faire passer ce texte malgré l’opposition des syndicats professionnels et de la société civile et en dépit de toutes les études qui ont souligné l’échec de cette expérience dans d’autres pays.

– Dix jours seulement avant que les distributeurs des bombonnes de gaz ne tranchent leur décision d’arrêter l’approvisionnement du marché en gaz butane. Le président de l’association nationale des distributeurs des bombonnes de gaz, Mohamed Benjelloun, a indiqué, dans une déclaration au journal, que les professionnels du secteur respectent le délai qu’ils ont accordé au gouvernement bien qu’il n’aient manifesté aucun intérêt pour le dialogue.

AL ALAM:.

– Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad a annoncé, mardi, l’adoption d’un circulaire conjoint avec le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres autorisant les autorités locales à accéder aux universités et aux cités universitaires en cas de menace à la sécurité ou à l’ordre public afin de protéger les vies, les personnes et les biens.

– La ligue des professeurs istiqlaliens de l’enseignement supérieur imputent au gouvernement la responsabilité de la dégradation de la situation et des tensions attisées au sein de l’université marocaine. Dans un communiqué, la Ligue a mis en garde contre les problèmes de gouvernance en matière de fonctionnement et d’administration que connait le secteur de l’enseignement supérieur public.

ATTAJDID:.

– Abdelkader Amara, ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement a déclaré à la presse: « Nous sommes dans la dernière phase de l’exploration du pétrole et en ce qui nous concerne, nos indicateurs sont positifs en comparaison avec d’autres expériences ou ce qui s’est passé chez d’autres pays ». le ministre a en outre estimé que les entreprises d’exploration pétrolière actives au Maroc sont optimistes quant à l’existence de résultats prometteurs. Il s’est, toutefois, abstenu de confirmer ou d’infirmer une découverte de pétrole au Maroc. – HCP: l’indice des prix à la consommation en baisse au cours du mois de mars. Le Haut-Commissariat au plan indique que l’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de mars 2014, une baisse de 0,3 pc par rapport au mois précédent. Cette variation est expliquée par la baisse de 0,7 pc de l’indice des produits alimentaires et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires, selon la même source. Les baisses des produits alimentaires observées entre février et mars 2014 concernent principalement les légumes avec 2,5 pc, les poissons et fruits de mer avec 2,3 pc, le café, thé et cacao avec 1,8 pc, le lait, fromage et œufs avec 0,7 pc, les huiles et graisses avec 0,6 pc et les viandes avec 0,5%.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– La violence dans les universités fait sortir le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, de son mutisme pour annoncer des décisions politiques « inattendues ». Devant le Parlement, M. Hassad a souligné l’importance de la présence de l’Union nationale des étudiants marocains (UNEM) dans les universités pour jouer son rôle dans l’encadrement des étudiants et protéger les établissements universitaires contre la violence, relevant que les activités parallèles, organisées dans les universités, doivent respecter les autres et l’espace universitaire.

– Akhannouch met en garde contre l’extension urbaine menaçant les terres agricoles et l’avenir de l’agriculture marocaine. Au cours d’une rencontre d’information avec le groupes socialistes au Parlement, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime a mis en garde contre les dangers de l’empiètement urbain sur le secteur agricole, indiquant que la diversité des marchés constitue une problématique à laquelle fait face le secteur. Il a, dans ce sens, annoncé une orientation vers le marché arabe.

ASSABAH:.

– Les banques européennes luttent contre le transfert d’argent depuis le Maroc. Une délégation européenne, composée de représentants de banques et d’assurances a effectué dernièrement une visite au Maroc où elle a eu des entretiens avec leurs homologues marocains et leurs représentants au Maroc axés sur la contribution libératoire sur les avoirs à l’étranger. Les membres de la délégation sont venus de pays avec lesquels le Maroc est lié par des accords d’échange d’informations et de données sur la circulation des personnes et les mouvements de capitaux.

– Le patronat suspend le dialogue social. Des sources syndicales ont indiqué que la position de la CGEM concernant l’augmentation du SMIG risque d’enforcer le dialogue social dans les méandres des ajournements, particulièrement si le patronat opte pour une politique de la chaise vide lors des prochaines réunions du gouvernement avec les partenaires sociaux.

AL KHABAR:.

– Quatre familles venues des camps de Tindouf dans le cadre du programme de visites familiales supervisé par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ont refusé, mardi, de retourner dans ces camps, sis sur le sol algérien. Ces familles s’ajoutent ainsi à plusieurs autres familles qui s’insurgent contre « la direction de Raboni ».

– Des mesures pour promouvoir le droit de l’accès à l’information. Le gouvernement a mis en place plusieurs mesures visant à promouvoir le droit de l’accès à l’information, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Répondant à une question orale à la Chambre des représentants, M. El Khalfi a souligné que le ministère de tutelle a procédé à l’élaboration d’un projet moderne de code de la presse et de l’édition qui ne prévoit pas de peines privatives de liberté, à la lumière des résultats des travaux de la commission scientifique chargée de la concertation sur les projets relatifs à la presse et l’édition.

AL MOUNAATAF:.

– Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a annoncé mardi que plus de 80.000 comprimés psychotropes ont été saisis au cours des quatre premiers mois de 2014, dans le cadre des efforts déployés par les services de sécurité pour lutter contre le trafic des stupéfiants, rappelant que le bilan des saisies a dépassé les 400.000 comprimés durant 2013. Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers, M. Hassad a indiqué que des directives strictes ont été données pour lutter contre ce phénomène et immuniser les frontières orientales en vue d’empêcher l’entrée des comprimés psychotropes, soulignant qu’une grande partie des crimes perpétrés sont liés à la consommation des drogues en général et des comprimés psychotropes en particulier.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *