Revue de presse marocaine du 07/09/2013

0 commentaires, 07/09/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce samedi 7 septembre:

L’OPINION:
– Migration: Le Maroc porte seul le fardeau de sa gestion. Le Maroc, devenu « victime » de la pression migratoire sub-saharienne, gère de manière transparente la question migratoire, conformément aux principes de l’Etat de droit et dans le strict respect de sa législation nationale, a indiqué sur la BBC le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Youssef Amrani. Suite à la diffusion mercredi par la chaîne londonienne d’un reportage réalisé au Maroc par Paul Mason, rédacteur de la rubrique économique de BBC Newsnight au sujet de la gestion de la question migratoire par le Maroc, M. Amrani a apporté, jeudi, les clarifications nécessaires à de nombreuses allégations infondées contenues dans ledit reportage.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– Le Conseil supérieur de la magistrature joue la carte de transparence. Pour la première fois dans l’histoire de la justice marocaine, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) rend public les résultats détaillés des travaux de sa session ordinaire au titre de l’année 2013. La démarche du CSM s’s’inscrit dans la droite ligne des recommandations du Dialogue national sur la réforme du système judiciaire qui insistent sur « la nécessité de rendre publics les jugements et les mesures disciplinaires relatifs aux cas de corruption et de prévarication concernant les magistrats ».

– Exploitation des carrières: Rabbah ajuste son projet de loi. Le département de l’Equipement amende son projet de loi sur l’exploitation des carrières suite aux observations des professionnels. Si tout va bien, le projet de texte devrait emprunter incessamment le circuit législatif.

AL BAYANE
– Nouvelle majorité gouvernementale: dernière ligne droite pour le gouvernement Benkirane II. Les prémices de la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale commencent à se profiler à l’horizon. D’aucuns estiment aujourd’hui que l’annonce du gouvernement Benkirane II est imminente et que le RNI sera de la partie. Les négociations entre Salaheddine Mezouar et le Chef du gouvernement ont quasiment abouti car les divergences sur la restructuration gouvernementale semblent définitivement aplanies.

– L’indexation des prix des carburants: La procédure s’inscrit dans le cadre de la réforme progressive de la Caisse de compensation. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a souligné, jeudi à Rabat, que l’adoption du système d’indexation partielle des prix des produits pétroliers liquides s’inscrit dans le cadre du processus de réforme progressive de la caisse de compensation. Et de souligner que cette mesure permettra de maitriser les équilibres financiers et de consacrer la transparence au niveau des prix,, ainsi que d’alléger les arriérés de paiement qui pèsent sur les finances publiques.

LIBERATION:
– Le gouvernement Benkirane II prendrait enfin forme. Un Benkirane II pour la semaine prochaine? Les rumeurs et déclarations, ici et là, laissent croire qu’on est à la veille de la naissance d’une nouvelle majorité. Il était temps après toutes ces dates avancées puis repoussées et enfin vainement attendues. Et après moult réunions et tractations réelles ou supposées qui ont meublé les unes des journaux et les discussions de café. Cette fois, il y aurait de fortes chances de les prendre au « sérieux ». A en croire les déclarations et les informations qui ont pu filtrer de ces longs pourparlers, il semble que le RNI conduit par Mezouar sortirait victorieux de ces négociations-marathon puisqu’il s’agit avant tout de la réhabilitation de ce dernier qualifié, il y a quelques mois, d’ennemi juré du PJD.

– Le triste sort de 3.000 ressortissants marocains détenus dans les prisons algériennes. Ils sont 3.000. Tel est le nombre de Marocains incarcérés dans les prisons algériennes. Il s’agit des personnes condamnées à des peines de prison par des tribunaux algériens pour des délits et crimes de droit commun. « Nombreux sont ceux qui ont été arrêtés dans des affaires de contrebande, de trafic de drogue ou de séjour illégal. Certains purgent des peines d’emprisonnement allant parfois jusqu’à 25 ans », indique Hassan El Amrani de la section OMDH d’Oujda.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Gouvernement Benkirane II: un accord de principe entre Benkirane et Mezouar. Le Chef du gouvernement a présenté, vendredi, aux membres de la majorité gouvernementale un exposé sur ses négociations avec le RNI. Une source bien renseignée indique qu’un accord de principe a été trouvé entre Abdelilah Benkirane et Salaheddine Mezouar. Selon cet accord, le parti de la Colombe devrait diriger le ministère de l’Economie et des finances, alors que les ministères de l’Equipement et du transport, de la justice et de la Communication resteraient sous l’égide du PJD. Les portefeuilles des ministères de l’Intérieur et des Habous, quant à eux, ne devraient faire l’objet d’aucun remaniement.ASSABAH

– Gouvernement Benkirane II: le PPS conserve ses portefeuilles. Selon des sources proches des consultations politiques pour la formation de la nouvelle majorité, le parti du Livre devrait conserver les maroquins qu’il occupait dans le gouvernement précédent contrairement aux rumeurs véhiculées à ce sujet.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Formation d’une nouvelle majorité: le RNI jette la balle dans le camp du Chef du gouvernement. « La balle est désormais dans le camp de la majorité et en particulier du Chef du gouvernement et non dans celle du RNI », affirme le président du parti de la Colombe dans un communiqué. « Le RNI ne cèdera à aucune pression », affirme Mezouar, soulignant que le parti ne peut travailler qu’au sein d’un gouvernement qui « respecte ses composantes et adhère à ses priorités et met l’intérêt du citoyen au-dessus de toute considération étriquée ».

– Indexation des prix des carburants: Les professionnels du transport routier s’apprêtent à augmenter les prix du transport. La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) affirme que les professionnels ne sont pas prêts à assumer les dégâts de la décision gouvernementale, qui pourrait faire grimper les prix des carburants.

AL MASSAE
– Nouvelle équipe gouvernementale: dernière ligne droite. Le chef du gouvernement, Abdelilahg Benkirane, et le président du RNI, Salaheddine Mezouar, tiennent des réunions-marathon pour trancher sur le sujet des portefeuilles ministériels. Par ailleurs, Benkirane a réussi à convaincre ses alliées au sein de la majorité gouvernementale de l’accord convenu avec Mezouar concernant un léger remaniement ministériel.

– Indexation des prix des carburants: les professionnels du transport menacent d’une grève nationale. La décision du gouvernement d’appliquer le système d’indexation des prix des produits pétroliers a suscité la grogne des professionnels du secteur, qui craignent une hausse à la pompe. Le Syndicat marocain des professionnels du transport souligne que la décision gouvernementale « constitue un coup dur pour les professionnels du transport routier ».

– Mezouar: le RNI « reste, jusqu’à nouvel ordre, dans l’opposition et dans une situation confortable ». Dans une sortie médiatique fracassante, le président du RNI indique que la balle est désormais dans le camp de la majorité et en particulier du Chef du gouvernement et non dans celle du RNI qui « reste, jusqu’à nouvel ordre, dans l’opposition et dans une situation confortable ». Il réaffirme également le refus de tous les RNIstes d’être méprisés, de forcer le parti à accepter le rôle de la « roue de secours » ou le priver d’exprimer son point de vue sur la composition du gouvernement.

– USFP: Nouvel accrochage entre le premier secrétaire et la jeunesse du parti. Plusieurs sections régionales du parti s’apprêtent à boycotter les élections régionales avant la tenue du congrès de la jeunesse qui rejette la structure organisationnelle opérée par Lachgar au sein du parti.

AL ALAM
– Les Marocains réservent 41pc de leur budget aux produits alimentaires. Selon une étude du Haut-Commissariat au plan, les ménages marocains réservent 41pc de leur budget aux produits alimentaires. Ainsi, toute hausse des prix aurait des répercussions financières sur la situation financière des ménages.

AKHBAR AL YAOUM
– Nouvelle équipe gouvernementale: Mezouar pressenti au ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. Des sources du journal indiquent que Salaheddine Mezouar devrait remplacer Aziz Akhannouch à la tête du ministère de l’Agriculture et la pêche maritime, alors que Akhannouch devrait occuper le poste du ministre de l’Economie et des finances ou celui des Affaires étrangères et de la coopération. Saâdeddine El Othmani devrait, pour sa part, assumer le portefeuille de l’Education nationale en remplacement de Mohamed El Ouafa.

– Le ministre des Habous et des affaires islamiques dévoile son patrimoine. Sur son site web, le ministère a annoncé des recettes estimées à 35 milliards de centimes l’année dernière.

– Le ministère de l’Intérieur supervise les subventions au profit du transport public. Lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a indiqué que l’indexation des prix des carburants est une opération à caractère partiel et limité du fait qu’elle ne concerne pas tous les produits subventionnés par la Caisse de compensation, faisant état de mesures d’accompagnement portant notamment sur la mise en place d’un système d’assurance et d’une subvention au profit du transport public supervisée par le ministère de l’Intérieur.

– PJD: Le RNI n’aura pas le portefeuille de l’Economie et des finances. Les informations véhiculées par les médias prédisant le portefeuille de l’Economie et des finances au RNI sont dénuées de tout fondement, a affirmé Khalid Rahmouni, membre au secrétariat général du PJD.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Le RNI se désengage de la crise gouvernementale. Le RNI « ne doit pas être tenu responsable, sous quelque prétexte que ce soit, d’une dislocation de la majorité ou d’une crise gouvernementale », souligne le président du parti de la Colombe, Salaheddine Mezouar, dans un communqiué. Il indique également que le RNI « reste, jusqu’à nouvel ordre, dans l’opposition et dans une situation confortable ».

– Loi de finances: Le gouvernement tranche sur les orientations du projet de loi de Finances sans attendre Mezouar. Le gouvernement mène une action soutenue pour respecter les délais prévus par la Constitution et la loi, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil du gouvernement. Il a ajouté que le projet de loi de Finances continue de faire l’objet d’un examen approfondi eu égard à son caractère vital.

– Assistance judiciaire: Ramid lâche du lest. Au moment où l’association des barreaux du Maroc s’apprêtait à organiser un sit-in le 20 septembre à Rabat, le conseil de gouvernement a adopté un nouveau projet de décret modifiant le décret pris pour l’application du deuxième alinéa de l’article 41 de la loi portant réforme de la loi relative à l’organisation de l’exercice de la profession d’avocat qui avait suscité l’ire des avocats.

AL KHABAR
– Des décisions entrainent des ministres devant le parlement. La commission parlementaire des finances et du développement économique a convoqué le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch et le ministre de l’Equipement et du transport pour se pencher sur l’adoption du système d’indexation des prix des carburants, la hausse du prix du lait et les répercussions socioéconomiques des accidents de la route.

– Consultations politiques pour la formation d’une nouvelle majorité: Le PPS appelle à l’accélération du rythme des négociations. Le bureau politique du PPS, qui a tenu une réunion ordinaire le mercredi dernier, a lancé un appel en vue de l’accélération du rythme de ces négociations en vue de permettre au pays de dépasser l’actuelle situation de blocage dans les plus brefs détails. Lors de cette réunion, le BP du PPS a renouvelé son entière disposition à continuer à jouer pleinement son rôle pour la réussite de ces négociations dans un esprit de patriotisme et de responsabilité nationale, en vue d’aboutir à une majorité forte et soudée, et une équipe gouvernementale homogène et solidaire, capable de prendre à bras-le-corps les chantiers de réformes prioritaires

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *