Revue de presse marocaine du 07/04/2014

0 commentaires, 07/04/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce lundi 07 avril:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Washington et Rabat s’engagent en faveur de la stabilité et la sécurité en Afrique. Le communiqué conjoint rendu public à l’issue de la deuxième session du Dialogue stratégique entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, tenue vendredi 4 avril à Rabat, souligne l’appréciation par Washington des actions et du leadership de SM le Roi Mohammed VI dans l’approfondissement de la démocratie et la promotion du progrès économique et du développement humain durant la dernière décennie. Le communiqué réaffirme par ailleurs la position « inchangée » des Etats-Unis concernant l’affaire du Sahara, qualifiant le plan d’autonomie proposé par le Maroc de « sérieux, réaliste et crédible ».

– Syndicats: l’UMT, la CDT e la FDT marchent à Casablanca contre le gouvernement. L’UMT, la CDT et la FDT ont battu le pavé dimanche dernier à Casablanca. Elles ont dénoncé l’érosion du pouvoir d’achat, les mesures impopulaires du gouvernement dans le domaine social et l’atteinte aux droits des classes ouvrières. Pour elles, Abdelilah Benkirane a intérêt à bien saisir le message des foules qui sont sorties exprimer leur ras-le-bol de sa politique.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Des dizaines de milliers ont marché à Casablanca contre la politique du gouvernement Benkirane: et après? La manifestation n’a pas connu une très grande participation de la part des personnalités politiques, notamment de l’opposition. Une absence prévisible puisque les organisateurs voulaient préserver le caractère syndical de la marche.

– Indice de progrès social 2014: le Maroc parmi les mauvais élèves. Le Maroc accuse un sérieux retard dans le domaine social. C’est le constat global qui ressort du rapport de l’organisation internationale « The Social Progress Imperative » sur l’indice de progrès social 2014. Avec une note de 58.01 sur 100, le Royaume arrive à la 91ème place sur 132 pays loin derrière la Tunisie (70ème). Pour leur part, l’Egypte et l’Algérie occupent respectivement la 84ème et la 87ème places.

LIBEARTION:.

– Grand succès populaire de la Marche initié par la FDT, la CDT et l’UMT. Des dizaines et des dizaines de milliers de manifestants venus des quatre coins du pays ont investi les grands boulevards de Casablanca pour une marche lancée depuis la Place de a Victoire. Il ne peut y avoir de messages pus éloquents, plus convaincants que celui adressé, hier, par tous ces Marocains, de tout âge, qui sont venus dire non, d’une seule voix, à la politique menée par un gouvernement qui n’en finit pas de porter atteinte au pouvoir d’achat des citoyens.

– Les Marocaines interdites de conduire en Arabie saoudite. L’accord de reconnaissance mutuelle des permis de conduire entre le Maroc et l’Arabie Saoudite ne semble pas être du goût des féministes marocaines qui demandent son annulation. Et pour cause: sa nature discriminatoire qui interdit aux femmes marocaines de conduire en Arabie Saoudite. Signé en marge des travaux du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur qui s’est déroulé en mars dernier à Marrakech, cet accord permet aux ressortissants marocains en Arabie Saoudite et aux Saoudiens résidant au Maroc d’utiliser les permis de conduire de leurs pays respectifs. Le hic, c’est que cet accord ne concerne que les hommes des deux pays puisque le Royaume wahhabite interdit aux femmes de conduire sur son territoire.

L’ECONOMISTE:.

– Trois syndicats en rangs serrés contre Benkirane. « En s’unissant, nous allons imposer nos revendications ». C’est le principal message porté par les trois syndicats, CDT, FDT et UMT, qui avaient appelé à une marche, dimanche à Casablanca. Cette manifestation a été placée sous le signe de « la défense du pouvoir d’achat, de la dignité, de la liberté et de la justice sociale ». Elle annonce « le début d’une nouvelle ère, marquée par l’union et l’harmonisation de l’action syndicale, après une phase d’éparpillement et de luttes intestines », ont lancé en chœur les organisateurs, qui scandaient des slogans dans ce sens. L’objectif de cette mobilisation collective est de contrer le gouvernement, qu’ils accusent de « saper le pouvoir d’achat et de porter atteinte aux droits syndicaux ».

– Comment fabrique-t-on les prévisions de croissance? Les écarts de prévisions de croissance ont alimenté pendant des semaines la polémique entre le Haut-commissariat au Plan et le gouvernement, ce dernier accuse le HCP d’arrière-pensée politique. Et de ne pas avoir attendu les résultats de la campagne céréalière. Pour le HCP, le PIB ne croîtrait que de 2,3pc en 2014 alors que le gouvernement a bâti sa loi de Finances sur l’hypothèse de 4,2pc. La querelle maroco-marocaine sur les chiffres de la croissance est d’autant plus étonnante que tout le monde puise ses informations dans les mêmes données. Les différences sur les projections tiennent aux modèles utilisés par les uns et les autres. Le second facteur à l’origine des disparités entre les prévisions s’explique par le timing de publication.

L’OPINION:.

– Approvisionnement en lait durant le Ramadan: suspension des droits d’importation pour 15.000 tonnes de lait en poudre écrémé. Les droits d’importation sur un quota de 15.000 tonnes du lait en poudre écrémé seront provisoirement suspendus pour combler le déficit en produits laitiers et garantir un approvisionnement normal en Ramadan. Cette mesure a fait l’objet de décret adopté par le Conseil de gouvernement lors de sa dernière session. Ce projet de décret prévoit que, dans le cadre des prévisions de l’approvisionnement du marché intérieur en produits de grande consommation à l’occasion du mois sacré de Ramadan 1435, et suite à l’évaluation de l’offre en produits laitiers, il a été constaté que les quantités de lait produites ont baissé de 8pc en 2013. A cette baisse, s’ajoute au mois de janvier 2014 une diminution de plus de 10pc du volume de lait collecté par les professionnels et ce par rapport à janvier 2013.

– Tourisme/Aérien: une taxe mal vue, inappropriée, rejetée par les opérateurs. Attention à ne pas tuer la poule aux œufs d’or. La fameuse taxe aérienne instituée par le gouvernement est décriée par tout le monde dans le secteur du tourisme, à l’échelon national et à l’étranger. « Les gouvernements doivent cesser de surtaxer le tourisme », avait dit Taleb Rifai, secrétaire général de l’OMT (Organisation mondiale de tourisme) lors de la cérémonie officielle de l’ouverture du dernier salon ITB de Berlin. Et d’ajouter « je pense que ces taxes sont à la fois illogiques et inintelligentes… ». Ces paroles d’un grand connaisseur du tourisme international rejoignent ce que pensent également les opérateurs touristiques étrangers, ceux des compagnies aériennes et les professionnels nationaux. Depuis la prise de décision de l’introduction de cette fameuse taxe aérienne par le gouvernement, elle ne fait que soulever les critiques dans le secteur du tourisme.

AL BAYANE:.

– Maroc-UE: démarrage lundi du 4e round de négociations de l’ALECA. Avancer vers un accord qui marquera un véritable tournant dans les relations commerciales entre les deux parties. Les experts marocains et européens se retrouvent du 7 au 11 avril à Bruxelles pour un quatrième round de négociations de l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA). L’Union européenne espère que les échanges seront « constructifs » lors de ce 4ème round de négociations de l’ALECA, a indiqué vendredi, la délégation de l’UE à Rabat dans un communiqué. Le Maroc est le seul pays de la région à entamer les négociations d’un accord de libre-échange complet et approfondi avec l’UE, ce qui s’explique par le degré de préparation du Royaume qui a déjà effectué des réformes importantes dans les différents domaines couverts par la négociation, a jouté la même source.

– J. Kerry : le plan marocain d’autonomie pour le Sahara est « sérieux et réaliste ». A quelques semaines d’un nouveau vote sensible à l’ONU sur le dossier du Sahara, le Chef de la diplomatie américaine a réaffirmé la position de son pays sur le plan marocain d’autonomie pour le Sahara, qualifié de « sérieux, réaliste et crédible ». « La politique des Etats-Unis au sujet de la question du Sahara demeure inchangée », lit-on dans le communiqué conjoint ayant sanctionné la 2è session du Dialogue stratégique Maroc-Etats Unis, tenue vendredi à Rabat.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le CNDH prépare un mémorandum sur la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles relatives à l’identité et la pluralité. Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) s’attèle à l’élaboration d’un mémorandum concernant la mise en œuvre des dispositions de l’article 5 de la Constitution, relatives à l’identité et la pluralité culturelle et linguistique et leur gestion rationnelle, conformément aux normes internationales des droits de l’Homme et à l’esprit de la Constitution, a indiqué, vendredi à Meknès, le secrétaire général du CNDH, Mohamed Sebbar. Intervenant lors d’une rencontre de deux jours sur « Les droits de l’Homme et l’identité », initiée par l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH), M. Sebbar a expliqué que les dispositions de cet article constituent une incitation au respect et à la reconnaissance de l’identité nationale multidimensionnelle.

– Les participants à une rencontre organisée par l’Association pour la défense des marocains expulsés de l’Algérie (ADEMA) en 1975 ont appelé, samedi à Meknès, à la création d’une fédération regroupant les associations œuvrant pour la défense des droits de cette catégorie. Lors de la rencontre placée sous le signe  »lever l’injustice et l’exclusion de nos droits universels », des acteurs associatifs et des militants des droits de l’Homme ont estimé que  »la dispersion » des associations œuvrant pour la défense des droits des marocains expulsés d’Algérie en 1975 ne permettra pas de les rétablir dans leurs droits et de lever l’injustice et l’exclusion dont ils sont victimes.

ATTAJDID:.

– Marche ouvrière: confusion et mauvaise organisation. Selon des observateurs, la marche organisée dimanche dernier par la FDT, la CDT et l’UMT à Casablanca a été marquée par la confusion et la mauvaise gestion. Selon des sources du journal, ils étaient entre 3.500 et 4.000 personnes à répondre présents à l’appel des trois centrales syndicales.

– Baccalauréat international: après le français, l’espagnol! Le ministère de l’Education nationale et de la fraction professionnelle s’apprête à lancer un baccalauréat international option espagnol, à l’image de ce qui avait été décidé pour le français. C’est ce qui ressort d’un entretien tenu dimanche entre le ministre de l’Education nationale, Rachid Belmokhtar, et l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, José de Carvajal. Selon le ministère, ce projet qui s’inscrit dans la perspective de la création d’un baccalauréat marocain international « option espagnol », vient renforcer la politique du ministère visant à diversifier l’offre en matière de baccalauréat international en intégrant toutes les langues étrangères adoptées dans le curriculum marocain.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– SM le Roi, « un grand homme d’Etat qui défend un Islam authentique, ouvert et tolérant » (quotidien canarien). SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, est « un grand homme d’Etat qui défend un Islam authentique, ouvert et tolérant », écrit samedi le quotidien canarien « El Dia ». Dans un article intitulé « Le Commandeur des Croyants », le journaliste Ramon Moreno se fait l’écho du prêche animé le 28 mars dernier à Tanger, devant le Souverain par l’Imam Mohamed Fizazi lors de la prière du vendredi. « Ce vendredi a été vraiment une journée spéciale du fait que le prêche a été animé par un dirigeant religieux, arrêté en 2003 suite aux enquêtes menées après les graves attentats perpétrés, le 16 mai de la même année à Casablanca, et libéré 10 ans plus tard par une mesure de grâce royale », écrit le quotidien.

– Le journal britannique « Middle-East Online » met en avant le soutien américain fort aux réformes engagées par le Maroc. Le journal britannique « Middle-East Online » a souligné l’appui ferme apporté par Washington aux réformes tous azimuts engagées par le Royaume lors de la visite effectuée par le secrétaire d’Etat américain John Kerry, les 3 et 4 avril au Maroc. Lors de cette visite, le chef de la diplomatie US a salué les réformes initiées par le Maroc et les efforts déployés par le pays pour renforcer la sécurité et la stabilité régionales, a indiqué le journal électronique londonien.

AL ASSIMA POST:.

– Marche syndicale: confusion et agression de journalistes. Des journalistes qui assuraient la couverture de la marche syndicale, organisée dimanche à Casablanca par la CDT, la FDT et l’UMT, ont été agressés au moment où ils s’approchaient du secrétaire général de la CDT, Noubir Amaoui, qui a été pris d’un malaise au cours de la marche.

– Les autobus de Casablanca équipés de caméras de surveillance. Youssef Oudghiri, directeur du capital humain au sein de M’dina Bus, société délégataire du transport urbain dans le Grand Casablanca, a indiqué que pour la première fois les autobus seraient équipés de caméras modernes pour identifier les saccageurs, notamment après les matchs de football, ajoutant, lors d’une conférence de presse tenue samedi, que les services de sécurité vont utiliser les photos prises par ces caméras pour arrêter les délinquants.

BAYANE AL YAOUM:.

– Mezouar et Kerry mettent en avant les bénéfices de maintenir un climat d’affaires attrayant pour les investisseurs au Maroc. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et le secrétaire d’Etat US, John Kerry, qui ont co-présidé la 2è session du Dialogue stratégique Maroc-Etats Unis, tenue vendredi à Rabat, ont mis en avant les bénéfices de maintenir un climat d’affaires attrayant pour les investisseurs au Maroc, indique le communiqué conjoint ayant sanctionné les travaux de cette session. Les deux responsables ont reconnu l’importance du Maroc en tant que plateforme commerciale pour les investissements vers l’Afrique du nord et l’Afrique sub-saharienne.

– ALECA: l’UE espère des échanges « constructifs » au 4ème round. L’Union européenne espère que les échanges seront « constructifs » lors du 4ème round de négociations de l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) qui réunira les experts marocains et européens du 7 au 11 avril à Bruxelles. « L’UE espère que les échanges seront constructifs afin de continuer à avancer vers un accord qui marquera un véritable tournant dans les relations commerciales entre l’UE et le Maroc », a indiqué, vendredi, la Délégation de l’UE à Rabat dans un communiqué.

SAHIFAT ANNASS:.

– Marche ouvrière: des dizaines de milliers ont manifesté contre le gouvernement. Le secrétaire général de la CDT, Noubir Amaoui, a indiqué, dans une déclaration à la presse, que cette marche a été organisée pour dénoncer les politiques adoptées par le gouvernement. Le SG de l’UMT, Miloudi Moukharik, a souligné, quant à lui, que la marche doit servir de leçon au gouvernement afin qu’il entame de réelles négociations visant à mettre un terme à l’érosion du pouvoir d’achat des citoyens.

– Gouvernement Benkirane II: Mezouar révèle les coulisses du remaniement. Le président du RRNI, Saleheddine Mezouar, a dévoilé, lors d’une réunion du Bureau politique du parti vendredi à Casablanca, les coulisses de la formation du gouvernement Benkirane II. Mezouar a affirmé qu’il était, tout au long des négociations, attaché ce que les portefeuilles de l’Economie et des finances et des Affaires étrangères reviennent au RNI. Le président du parti de la colombe a ajouté qu’il avait clairement exprimé à Benkirane qu’il ne pouvait partager aucun ministère avec le PJD.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Marche ouvrière massive à Casablanca. Des dizaines de milliers de manifestants, représentant différents secteurs et venant de plusieurs villes et provinces, ont défilé dimanche dans les rues de Casablanca pour appeler Benkirane au départ.

– Sahara: Washington réitère à Rabat sa position inchangée qualifiant le plan d’autonomie marocain de « sérieux, réaliste et crédible ». Les Etats-Unis ont réitéré, vendredi à Rabat, leur position « inchangée » vis-à-vis du plan d’autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, le qualifiant de « sérieux, réaliste et crédible ». « La politique des Etats-Unis au sujet de la question du Sahara demeure inchangée », lit-on dans le communiqué conjoint rendu public à l’issue de la 2ème session du Dialogue stratégique Etats-Unis-Maroc, qui a été co-présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et du Secrétaire d’Etat américain, John Kerry.

AL MOUNAATAF:.

– 4ème round de négociations de l’ALECA: L’UE espère que les échanges seront constructifs. L’Union européenne espère que les échanges seront « constructifs » lors du 4ème round de négociations de l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) qui réunira les experts marocains et européens du 7 au 11 avril à Bruxelles. « L’UE espère que les échanges seront constructifs afin de continuer à avancer vers un accord qui marquera un véritable tournant dans les relations commerciales entre l’UE et le Maroc », a indiqué, vendredi, la Délégation de l’UE à Rabat dans un communiqué.

– Istiqlal: Le rapport de la Cour des comptes sur la Caisse de compensation, un événement historique. Noureddine Mediane, député du Parti de l’Istiqlal et membre de la commission des finances et du développement économique, a estimé que le rapport de la Cour des comptes sur la Caisse de compensation est un événement historique, ajoutant que le document a mis à nu plusieurs dysfonctionnements. Selon Median, il s’agit d’une plateforme qui interpelle le gouvernement à impliquer les différents acteurs dans la réforme de la Caisse.

ASSABAH:.

– Mésaventure de Mezouar: l’ambassadeur adjoint du Maroc à Paris traduit devant le conseil de discipline. Des sources du journal ont indiqué que l’ambassadeur adjoint du Maroc à Paris a été traduit devant le conseil de discipline pour le désagrément occasionné au ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, alors qu’il transitait de l’aéroport Charles de Gaulle. Censé être responsable des mesures protocolaires relatives à la réception des responsables marocains dans les aéroports français, l’ambassadeur adjoint pourrait être démis de ses fonctions et renvoyé à l’administration centrale à Rabat, selon ces sources.

– Coalition USFP-PI: l’opposition ébranlée. La décision de l’USFP et du Parti de l’Istiqlal de constituer une coalition sur les plans régional et national pour combattre les « choix périlleux » du gouvernement a provoqué une secousse parmi les partis de l’opposition, notamment l’UC et le PAM, indiquent des sources du journal. Cette alliance intervient dans une conjoncture qui exige de coordonner les efforts de toutes les composantes de l’opposition et transcender tous les points de discorde.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Pour la HACA, les séances des questions orales au Parlement doivent être retransmises en entier. Peu de jours avant l’ouverture de la session parlementaire d’Avril, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a jugé « illégitime » la décision du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane d’interdire la retransmission des « droits d’infirmer » conformément à une décision rendue auparavant par le Conseil constitutionnel après avoir contrôlé la constitutionnalité du règlement intérieur de la Chambre des représentants. Une lettre de réponse au groupe PAM à la Chambre des représentants, qui avait saisi la Haca, indique qu’en vertu de la loi, la séance des questions orales, y compris les droits d’informer, devraient être diffusées.

– Après la tension avec Benkirane, Bouano obtient un grand soutien politique. Les membres du groupe PJD à la Chambre des représentants ont accordé leur confiance politique à Abdellah Bouano en votant à une majorité écrasante pour son maintien en tant que président du groupe pour un deuxième mandat. Cette élection peut être considérée comme un soutien politique fort accordé à Bouano qui était en confrontation avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

AL MASSAE:.

– Questions orales au Parlement: la Haca pour la retransmission des « droits d’informer ». Dans une lettre de réponse au groupe PAM à la Chambre des représentants, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a jugé « illégale » la décision du chef du gouvernement de ne pas diffuser les « droits d’informer ». La décision de la Haca souligne que la décision d’interdire la retransmission des « droits d’informer » sur les médias publics est contraire à la loi et qu’il faudrait retransmettre les séances des questions orales en entier, y compris les droits d’informer, a affirmé Hakim Benchemmas, président du groupe PAM à la Chambre des conseillers.

– Lachgar: Benkirane ne peut pas satisfaire les revendications du peuple. Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, a adressé des critiques véhémentes à l’encontre du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, l’accusant de ne pas pouvoir répondre aux attentes du peuple marocain et d’exciper d’un discours populiste. S’exprimant à l’occasion du 5ème congrès régional du parti de la Rose, tenu samedi à Kénitra, Lachgar a déclaré que Benkirane n’a pas dirigé le Maroc sur la bonne voie et a montré une véritable impuissance à gérer les dossiers en raison de sa politique ratée dans les différents les secteurs. *AL ALAM:.

– Chabat plaide pour l’accélération de la réforme de la Charte communale. Hamid Chabat, président du conseil communal de Fès, a souligné la nécessité d’accélérer la réforme de la Carte communale afin qu’elle soit conforme à la Constitution 2011 et d’assurer le cadre juridique et institutionnel permettant d’améliorer la situation des élus afin qu’ils puissent accomplir leurs missions.

– Projet de Marchica: ça sent le brûlé. Les dysfonctionnements constatés dans le projet de Marchica à Nador alimentent la plupart des conversations de la population locale suite aux tripotages et à la fraude entachant les projets de l’aménagement du site de la lagune, notamment les travaux en voie de réalisation sur la corniche de la ville. Ce marché a été passé à une société espagnole qui a entamé la réalisation des travaux de l’infrastructure et l’aménagement de la zone littorale en agissant à l’encontre des conditions requises et des clauses du cahier des charges, selon des sources du journal.

AL KHABAR:.

– Affaires Hammouchi: les photos des plaignants « retravaillées ». Les avocats du Maroc vont joindre lundi un rapport d’expertise « sans appel » à leur dossier de plainte en diffamation en France contre l’Association des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat), l’ONG qui accuse le patron de la DGST Abdellatif Hammouchi de torture, selon le Journal du Dimanche, un hebdomadaire français d’actualité. Une société française mondialement réputée qui a déjà travaillé sur des photomontages de propagande et des clichés de la guerre dans plusieurs pays a indiqué dans un document que les photos des plaignants, censées prouver qu’ils ont été torturés sont « douteuses » et ont été « retravaillées ».

– Des responsables du football ont appelé le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, à intervenir pour convaincre les concurrents de faire liste commune durant l’assemblée générale de la Fédération royale du football, prévue le 13 courant, et ce, en vue de conjurer le risque de porter atteinte au football national durant l’assemblée, selon une source informée. Ouzzine n’a pas répondu favorablement à cet appel, expliquant qu’il voulait laisser la question aux membres qui vont voter lors de cette assemblée et ne pas tomber dans les critiques dont il avait fait l’objet peu avant l’assemblée générale non reconnue par la Fifa.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Benkirane: l’opposition vend l’illusion. Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a indiqué, lors d’une réunion tenue vendredi à Rabat avec les députés de son parti, que l’opposition vend l’illusion au peuple et que la marche des syndicats n’a aucun sens. Benkirane a ajouté « qu’il va accueillir les syndicats parce que l’équilibre veut que l’on crée par des animosités.

– Plan 2014 d’action extérieure de l’Espagne: le Maroc parmi les pays « prioritaires » (Présidence du gouvernement). Le Maroc est l’un des pays « prioritaires » du Plan annuel d’action extérieure pour l’année en cours, approuvé vendredi par le Conseil des ministres espagnol.

AL HARAKA:.

– L’arbitrage commercial reste méconnu des opérateurs économiques marocains (responsable judiciaire). L’arbitrage, un mode alternatif de résolution des conflits commerciaux, reste encore méconnu des opérateurs économiques marocains, a affirmé samedi, à Marrakech, le premier président de la Cour d’appel de commerce à Marrakech, Mohamed Ait Belhoussine. Les opérateurs économiques marocains recourent rarement aux modes alternatifs de résolution des conflits commerciaux (MARC), dont l’arbitrage et la médiation, a-t-il ajouté lors d’une session de formation initiée par le Centre international de médiation et d’arbitrage à Rabat (CIMAR), sous le thème « l’arbitrage, un mécanisme adéquat pour la résolution des litiges commerciaux ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *