Revue de presse marocaine du 05/06/2014

0 commentaires, 05/06/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus jeudi 05 juin.: 

Aujourd’hui Le Maroc.:

– CIMR: Tout va bien. A fin 2013, la CIMR a accueilli 824 nouvelles entreprises. Ces adhésions portent le nombre total des entreprises adhérentes à 5.965, ce qui représente une hausse de 11 pc par rapport à 2012. La Caisse a enregistré une progression de 12,5 pc de sa réserve de prévoyance, soit près de 32 milliards de dirhams contre 27,4 milliards de dirhams en 2012. La CIMR comptait 150.725 retraités en 2013. Le total des pensions servies s’est chiffré à 3,2 milliards de dirhams.

– L’ODT saisit l’OIT. L’Organisation démocratique du travail (ODT) vient de saisir l’Organisation internationale de travail, accusant l’Exécutif « d’abus de pouvoir, discrimination et violations des conventions ratifiées et des droits syndicaux et humains ». Dans une lettre datée du 31 mai, le syndicat dirigé par Ali Lotfi dit qu’après plusieurs démarches et tentatives légales effectuées auprès du gouvernement marocain pour la légitimité de la négociation et du dialogue social, le gouvernement actuel a malheureusement choisi la politique de fuite en avant et la prise de décision de façon unilatérale.

Le Matin Du Sahara et Du Maghreb.:

– Succès grandissant du modèle marocain dans la gestion du champ religieux. Le Maroc se prépare à accueillir la deuxième promotion des imams maliens ainsi que ceux d’autres pays, notamment de la Tunisie et de la Guinée. Ces imams seront formés à un Islam ouvert, tolérant et authentique, celui-là même que le Royaume pratique depuis des siècles. C’est ce qu’a souligné hier mercredi le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, devant la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants. Le Maroc s’érige désormais comme un modèle dans la gestion du champ religieux. Les choix qu’il a effectués depuis 2004 dans ce domaine en font un rempart contre l’extrémisme et le sectarisme confessionnel au point que de nombreux pays souhaitent s’en inspirer. Le Mali, la Guinée Conakry, la Tunisie, la Libye et tout récemment le Nigéria, veulent profiter de son expérience.

– Comptes spéciaux du Trésor: Boussaïd pris de court par les députés en commission. Contrairement aux attentes de l’argentier du Royaume, les députés de la majorité ont réussi, hier mercredi, à faire passer un amendement relatif aux comptes spéciaux du Trésor, lors de la réunion de la commission des finances de la Chambre des représentants qui portait sur le vote du projet de loi organique de la loi de Finances. Surpris, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaïd, a demandé la suspension temporaire des travaux de la commission. En vertu de cet amendement qui a été voté à l’unanimité, toutes les ressources et dépenses publiques relatives au budget général et aux services de l’Etat gérés de manière autonome ainsi qu’aux comptes spéciaux du Trésor devront être soumises au contrôle et inscrites au budget général de l’Etat.

L’Economiste.:

– Foot: 1,5 milliard de DH dans les infrastructures. Faouzi Lakjaâ veut aller vite. Moins de deux mois après son élection à la présidence de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), il passe à l’action en concrétisant l’une des composantes de sa stratégie. Il s’agit d’un programme de mise à niveau des infrastructures du football, avec un montant de 1,5 milliard de DH. Ainsi, une convention a été signée hier mercredi à Rabat entre le président et les ministres Mohamed Hassad, de l’Intérieur, Mohamed Boussaïd, des Finances, Aziz Rabbah, de l’Equipement et Mohamed Ouzzine, de la Jeunesse et des Sports.

– Baisse des prix des médicaments: Le basculement programmé ce dimanche. Dès dimanche 8 juin, plus d’un millier de produits pharmaceutiques de différentes familles seront vendus à des prix revus à la baisse. Pour 656 produits, la réduction a été de 20 à 80 pc. Toutes les classes thérapeutiques sont concernées. Mais ce sont les médicaments destinés au traitement des maladies cardiovasculaires qui ont vu leur prix baisser de manière significative (50 à 78 pc).

L’Opinion.:

– Enseignement: Le préscolaire, parent pauvre du système éducatif. Près de 40 pc des enfants âgés de 4 à 5 ans n’étaient pas inscrits au titre de l’année scolaire 2012-2013, selon les résultats d’une étude initiée par le ministère de l’Education nationale (MEN) et l’UNICEF. Cette étude, présentée mardi à Rabat, fait état d’un déficit flagrant dans les zones rurales, où le taux de préscolarisation des enfants ne dépasse pas les 39,4 pc, alors que celui des filles se situe à 25,5 pc.

– Campagne céréalière: Un prix de référence de 270 dh/quintal pour le blé tendre. Suite aux conditions climatiques de la campagne agricole 2013-2014, généralement favorables au niveau des principaux bassins céréaliers et sur la base des résultats préliminaires, la production prévisionnelle des céréales d’automne s’élèverait à près de 67 millions de quintaux, dont 37 Mqx en blé tendre. Les échantillons analysés à ce jour par l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL) font état d’une très bonne qualité. Un communiqué du département de l’Agriculture, qui livre ce premier résultat, indique aussi qu’en préparation au lancement de la campagne de collecte de blé tendre national, le gouvernement a mis en place un ensemble de mesures pour assurer le déroulement de cette opération dans les meilleures conditions. La première mesure porte sur l’adoption d’un prix de référence pour le blé tendre se situant à 270 dh/quintal, rendu moulin, pour une qualité standard.

Libération.:

– Daoudi estime avoir accompli sa mission. Selon lui, l’ensemble des dispositions de la réforme de l’université, annoncées en mars dernier, seront finalisées en octobre 2014. Daoudi a indiqué mardi au parlement que sa mission à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres est bel et bien terminée. Toutefois, les maux de l’université marocaine demeurent les mêmes: encombrement des salles de cours, diminution structurelle du nombre d’enseignants, difficultés linguistiques manifestes, système d’évaluation et des méthodes pédagogiques inadaptés et la liste est longue. Dans une déclaration au journal Abdelkarim Madoun, secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement supérieur, estime que ces déclarations demeurent loin de la réalité de l’université marocaine d’aujourd’hui.

– Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), le Syndicat démocratique de l’audiovisuel (SDA) affilié à la FDT et la direction de la SNRT sont parvenus in extremis à un accord qui met fin au conflit social opposant les journalistes à cette dernière. Suite à cet accord, le SNPM et le SDA ont annulé le sit-in qui était prévu hier mercredi devant le siège de la SNRT à Rabat. Les signataires se sont mis d’accord sur une batterie de mesures. Ils ont convenu à ce que la nomination aux postes de responsabilité au sein de la SNRT se fasse selon la procédure d’appel à candidature tout en privilégiant les cadres internes de la SNRT.

Al Bayane.:

– Projet de loi organique relatif à la loi de finances: Dernière ligne droite. Le projet de loi organique relatif à la loi de finances entame sa phase finale d’adoption. Longtemps attendu et recommandé, le projet devait être voté mercredi 4 juin par la commission des finances et de développement économique. La prochaine étape sera consacrée à sa discussion pour son adoption en séance plénière par les deux Chambres. Ce texte s’est assigné plusieurs objectifs majeurs. Il s’agit de consolider la performance des finances publiques via une programmation triennale mise à jour chaque année et appliquant une logique basée sur un programme/action ou projet/action. Les autres objectifs visent par ailleurs une meilleure transparence dans la gestion des finances publiques et la consolidation des règles financières.

– CIMR: Une réserve de prévoyance de 32 millions de DH en 2013. La Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) continue de montrer qu’il est possible de se distinguer, malgré un climat peu ambiant. Pour le compte de l’année 2013, elle enregistre une réserve de prévoyance de 32 millions de DH, soit 8 années de prestations, a déclaré mardi son PDG, Khalid Cheddadi, au cours d’un point de presse tenu à Casablanca.

Al Mounaataf.:

– Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, a annoncé, mardi, la généralisation des bourses universitaires à tous les demandeurs déposant un dossier au cours de l’année académique 2014-2015. S’exprimant lors de la séance des questions orales à la chambre des représentants, Daoudi a indiqué que l’enveloppe financière qui sera allouée à cette opération avoisinera les 2 MMDH, faisant savoir que son département a augmenté l’enveloppe accordée aux bourses universitaires au cours des dernières années, la portant de 700 millions de DH il y a deux ans à 1.4 milliard de DH durant l’année universitaire en cours.

– Sur un total de 136 pays étudiés, le Royaume figure à la 109e position en ce qui concerne l’éducation et la scolarisation des femmes, selon l’ONU. Dans son rapport, le Forum économique mondial met l’accent sur les disparités entre les deux sexes et l’importance d’atteindre des taux satisfaisants en matière d’éducation et d’accès aux soins pour les femmes, soulignant que la femme au Maroc n’a pas accès à ces services de manière suffisante.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Huit magistrats de la Cour des comptes vérifient les comptes du ministère de la Culture. Ces magistrats, qui ont déparqué au ministère au mois de mai dernier, poursuivront leur vérification jusqu’à mi-septembre prochain, selon des sources du journal. Plusieurs dysfonctionnements entachent les comptes de ce département, notamment en ce qui concerne les subventions accordées aux associations artistiques, précisent ces sources.

– Le Coordinateur Résident des Nations unies au Maroc, Bruno Pouezat, a souligné mardi à Rabat que le vieillissement de la population de la planète est un phénomène qui doit impérativement être pris en considération dans l’élaboration de l’Agenda de développement post 2015. Dans une déclaration à la presse, en marge de l’ouverture d’un atelier national sous le thème « La CIPD+20 et l’Agenda de développement post-2015 », Pouezat a estimé que « pour le Maroc, le vieillissement de la population est un problème immédiat.

Rissalat Al Oumma.:

– Benkirane appelé à mettre un terme à la hausse continue des prix. Le pouvoir d’achat des citoyens dans la ligne de mire du gouvernement après des hausses successives des prix des produits de consommation à l’approche du Ramadan. Le président de la Fédération nationale des droits de consommateur, Bouazza Kherrati, a mis en garde contre les hausses des prix qui, selon lui, augurent d’un Ramadan difficile pour les ménages.

– L’opposition critique vivement le contrôle que tente exercer El Khalfi sur les médias publics. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a échangé des propos vifs avec le groupe USFP à la Chambre des représentants. Pour Hasnaa Abouzid, membre de ce groupe, la mainmise que le gouvernement tente d’assurer sur les médias publics semble prendre une dimension idéologique. De son côté, Fatiha Layadi, membre du PAM, a estimé que les médias publics manquent de pluralisme au niveau politique, culturel et linguistique.

Bayane Al Yaoum.:

– Le projet d’intégration de la langue amazighe dans le système éducatif piétine de manière inexplicable. Des sit-in sont prévus pour faire pression sur le gouvernement afin de donner à l’amazighe la place qui lui échoit dans l’école nationale, a déclaré, lundi lors d’une conférence de presse, Jamal Abdi, président de la Confédération marocaine des associations des enseignants de la langue amazighe. – Les deux tiers des adhérents à la CIMR ne bénéficient pas de leurs pensions de retraite. Le PDG de la Caisse, Khalid Cheddadi, a appelé les patrons à assumer leur responsabilité et à faire bénéficier les salariés d’un régime de retraite complémentaire pour leur assurer une pension satisfaisante.

Al Haraka.:

– Choubani: Le recensement général de la population donnera « une image claire » des mutations de la dernière décennie. Le ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile, El Habib Choubani, a affirmé mardi que le recensement général de la population et de l’habitat, qui sera organisé du 1er au 20 septembre prochain, constitue un mécanisme d’analyse de la dynamique de la société et d’évaluation de l’efficience des politiques publiques de développement. Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers sur « Les mesures prises pour assurer le succès de l’opération de recensement », Choubani a souligné que cette opération, dont le cadre général est tracé par la lettre royale adressée le 28 février dernier au chef du gouvernement, permettra de « donner une image claire des mutations intervenues durant la dernière décennie » et d’examiner le niveau d’attractivité des différentes régions et cités, notamment celles en voie de devenir des pôles économiques.

– Tourisme: Il faudrait former plus de 130.000 jeunes pour atteindre les objectifs escomptés. Le directeur général de la Confédération nationale du tourisme (CNT) Saïd Tahiri a affirmé, lundi à Agadir, que le tourisme marocain a besoin, pour se donner les moyens de ses ambitions conformément à la vision 2020, de former plus de 132 mille jeunes dans la filière. S’exprimant à l’ouverture d’un colloque régional à Agadir, Tahiri a jugé impératif de former plus de 132 mille jeunes dans la filière.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Daoudi: les bourses seront généralisées à 230.000 étudiants pauvres. Dans une déclaration au journal, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, a affirmé qu’au titre de l’année 2014-2015, le budget affecté à cet effet va atteindre deux milliards de DH et que parmi les 615.000 étudiants inscrits dans les universités marocaines, plus de 230.000 étudiants vont bénéficier des bourses.

– Louafa: Les responsables de la détérioration de la situation de l’ONEE vont rendre des comptes. Lors de la réunion de la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, tenue mercredi, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance Mohamed Louafa a annoncé que les responsables de la dégradation de la situation de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable rendront des comptes après que le gouvernement aura achevé les réformes d’urgence engagées pour sauver l’ONEE qui dépérit.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Birrou: Jusqu’à 2 juin, plus de 1.150 cartes de séjour octroyées aux ressortissants étrangers. Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Anis Birou, a indiqué mardi que plus de 1.150 cartes de séjour ont été remises, jusqu’au 2 juin, à des ressortissants étrangers de 95 pays en séjour illégal au Maroc. Répondant à une question orale du groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des conseillers, le ministre a également fait savoir que le nombre de dossiers reçus par les bureaux en charge de la régularisation de la situation des étrangers au niveau de toutes les provinces et les régions du Royaume a dépassé 15.500 dossiers.

– Pas de gaz à Sidi Mokhtar. Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), a démenti la découverte du gaz à Sidi Mokhtar, dans la province d’Essaouira. Intervenant au cours d’une rencontre d’information, tenue mardi à Rabat, Benkhadra a ajouté que 95 pc du coût de la prospection sont à la charge des sociétés internationales.

Al Massae.:

– Parlement: L’accusation du cabinet de Daoudi de corruption attise le feu de la lutte entre le ministre et le PAM. Une querelle a été déclenchée lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, entre le groupe PAM et le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres Lahcen Daoudi suite à une intervention du député Ahmed Thami qui a révélé une nomination illégale de deux professeurs à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat. Daoudi n’a pas mâché ses mots: Il a appelé le député à s’acquitter de son rôle en requérant la constitution d’une commission d’enquête à ce sujet. – Les exportateurs de légumes et fruits au Maroc ont menacé de recourir à toutes les procédures légales, y compris la justice, au cas où l’Union européenne persisterait à atermoyer la résolution de la crise des exportations agricoles déclenchée avec le Maroc. Dans un communiqué, dont copie est parvenue au journal, les exportateurs ont affirmé que le secteur traverse une situation de blocage, précisant que jusqu’à ce jour, les professionnels n’ont reçu aucune nouvelle annonçant un règlement imminent du problème.

Assabah.:

– Environ 500 sociétés chargées de distribution des bonbonnes de gaz ont cessé mercredi matin l’approvisionnement du marché en réponse à l’appel de l’Association nationale des distributeurs du gaz qui avait décidé de renforcer sa contestation contre le gouvernement. Pour Mohamed Benjelloun, président de cette association, la démarche entreprise par les distributeurs de gaz a réussi à 96 pc, soulignant que les sociétés qui ont débrayé avaient distribué, mardi, de grandes quantités de bouteilles de gaz afin d’éviter un quelconque manque le jour de la grève.

– Le gouvernement menacé par une insuffisance des recettes fiscales. Le ministre de l’Economie et des finances, Mohammed Boussaid, a indiqué que la réforme fiscale est de nature à engendrer un manque des recettes fiscales, soulignant que depuis le début de l’exercice en cours, les recettes de la TVA ont reculé de 1 milliard de DH. S’exprimant à l’ouverture d’une rencontre de consultation entre les commission des Finances au Parlement et le ministère de l’Economie et des finances autour de la mise en œuvre des recommandations des assises nationales sur la fiscalité, Boussaid a précisé que les recettes fiscales peuvent reculer de 600 à 700 millions de dirhams et que la réforme a concerné au premier lieu la révision de ces ressources et la réforme de la TVA.

Al Alam.:

– L’hypothèse de l’existence du pétrole au Maroc est encore plausible. Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines, a souligné que l’Office s’accroche à sa stratégie qui consiste à attirer les investissements étrangers pour la prospection du pétrole, faisant savoir que les possibilités dénotant l’existence du pétrole dans le Royaume n’ont pas encore été épuisées. – Belmokhtar: Les écoles publiques récoltent les mauvaises notes. Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar a fustigé la situation actuelle du système scolaire, faisant remarquer qu’il y a une tendance vers le secteur privé.

Al Khabar.:

– Le vieillissement des Marocains, un problème imminent. Bruno Pouezat, Coordinateur résident des Nations unies au Maroc, a souligné mardi que le vieillissement de la population au Maroc est « un problème immédiat ». S’exprimant en marge de l’ouverture d’un atelier national à Rabat, Pouezat a affirmé que le vieillissement de la population est un phénomène qui doit impérativement être pris en considération dans l’élaboration de l’Agenda de développement post 2015.

– Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Anis Birou, a indiqué, mardi, que plus de 1.150 cartes de séjour ont été remises, jusqu’au 2 juin, à des ressortissants étrangers de 95 pays en séjour illégal au Maroc. Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers, le ministre a fait savoir que le nombre de dossiers reçus par les bureaux en charge de la régularisation de la situation des étrangers au niveau de toutes les régions du Royaume a dépassé, jusqu’au 2 juin, 15. 500 dossiers.

Assahrae Al Maghribia.:

– Le ministre des Habous et des affaires islamiques Ahmed Toufiq a affirmé que SM le Roi Mohammed VI répond toujours aux demandes des pays africains qui désirent que leurs imams soient formés au Maroc. Intervenant mercredi au cours de la réunion de la commission des affaires étrangères, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants, Toufiq a révélé les mesures prises par le Maroc relatives à son adhésion au processus de la formation des imams issus de certains pays africains.

– La CIMR présente ses résultats annuels. Khalid Cheddadi, PDG de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR), a affirmé mardi à Casablanca que la réforme du système des retraites n’a enregistré aucune nouveauté depuis deux ans, à partir du moment où la commission technique chargée de la réforme du système a présenté ses conclusions à la commission centrale. Il a d’autre part affirmé que l’excédent de la CIMR a atteint 3,54 milliards de DH, précisant que la Caisse a enregistré une progression de 12,5 pc de sa réserve de prévoyance, soit près de 31,98 milliards de dirhams.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *