Revue de presse marocaine du 04/10/2013

0 commentaires, 04/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce vendredi 04 octobre:

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Occupation du domaine public: de nouvelles mesures draconiennes. Le gouvernement s’attaque aux occupations illégales du domaine public. Le projet de loi modifiant et complétant le dahir relatif aux occupations temporaires du domaine public a été déposé pour commentaires au Secrétariat général du gouvernement. En vertu dudit projet, l’autorisation du domaine public de l’Etat est accordée après appel à la concurrence. La nouvelle loi interdit l’octroi d’une nouvelle autorisation ou cession ou transfert du droit d’exploitation des autorisations d’occupation temporaire du domaine publique de l’Etat pour la construction ou l’exploitation des habitations et des chalets d’estivage.

– 11.300 plaintes en un an. Dans son rapport 2012, l’Institution du Médiateur annonce avoir reçu, au titre l’année passée, un total de 11.291 plaintes. Sur ce nombre, 1.673 dossiers seulement entrent dans le champ de sa compétence. C’est globalement une baisse relative au niveau des plaintes qui est enregistrée par rapport à l’année précédente. La perception de nombreux plaignants de cette institution est complètement décalée des vrais objectifs et surtout des compétences du Médiateur. Sinon, comment pourrait-on expliquer que 15 pc seulement des plaintes reçues entrent dans son domaine de compétence?

– Les groupements d’intérêt économique démocratisés. La création de groupements d’intérêt économique concernera bientôt les personnes physiques. Un projet de loi est, dans ce sens, soumis au gouvernement pour commentaires. La loi n 13-97 relative aux groupements d’intérêt économique va élargir son champ d’application. De ce fait, de nouvelles modifications seront prochainement apportées pour étendre ce dispositif juridique à une nouvelle catégorie d’investisseurs.

LIBERATION:.
– Tous unis contre les décisions impopulaires du gouvernement Benkirane. Demain au Complexe Moulay Abdallah à Rabat, meeting pour dénoncer le chantage politique et la paupérisation. L’appel est lancé par l’USFP pour contrecarrer la politique impopulaire du gouvernement Benkirane. Si la part des Forces populaires a décidé, après avoir, à maintes reprises, tiré la sonnette d’alarme, d’organiser ce meeting samedi, c’est en raison surtout de l’indifférence des pouvoirs publics à l’égard de la situation économique et politique du pays et le manque d’alternative pour juguler la crise économique.

– Les fonctionnaires de la justice frappés de plein fouet par des prélèvements abusifs sur les salaires. La lune de miel entre le Syndicat démocratique de la justice (SDJ) et le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, pourrait être écourtée. En cause, « les prélèvements abusifs » sur les salaires des fonctionnaires du secteur du mois de septembre. Devant ce nouveau fait, le conseil national dudit syndicat se réunira prochainement et discutera des démarches et des décisions à prendre pour faire face à cette nouvelle provocation.

L’OPINION:.
– Gestion défaillante et blocage inquiétant: la tutelle interpelle le conseil communal de Meknès. Le constat est désormais appuyé, confirmé et réitéré par le wali de la région Meknès-Tafilalt. Meknès souffre d’une gestion défaillante basée sur l’improvisation, le clientélisme et le manque de vision. « Colmatage », « bricolage » et « blocage à tous les niveaux ».

– Plus d’un millier de motards menacent de manifester sur la voie publique. Réunis sous la bannière de 16 associations et motos clubs, les usagers des deux roues cylindrées 125 cm3 et plus réclament des autoroutes du Maroc (ADM) de cesser de leur imposer le même tarif de péage que les véhicules à quatre roues et de concéder un tarif proportionnel au volume de leurs engins. « Uniconso l’association de protection du consommateur », acquise à leur cause, a rendu public un communiqué dans lequel sont exposées les doléances et arguments des « Motards du Maroc », de même qu’est annoncée leur intention d’organiser, conformément à la loi 76.00, un « grand rassemblement pacifique » dimanche prochain au niveau du péage de Bouznika.

– Valorisation écotouristique de la biodiversité piscicole et aquacole. L’Association marocaine pour l’écotourisme et la protection de la nature (AMEPN) a organisé, vendredi dernier, un séminaire régional consacré au lancement du projet de valorisation écotouristique de la biodiversité piscicole et aquacole pour la contribution à la préservation des ressources en eau du Moyen Atlas.

AL BAYANE:.
– Le PPS décide de finaliser l’approche globale pour la réforme du régime de compensation. Le succès de la réforme du régime de compensation et en particulier du système d’indexation des prix des produits pétroliers mis en œuvre depuis le mois de septembre requiert une approche globale et non des mesures isolées, selon le PPS. Lors de sa réunion, tenue mercredi à Rabat, le bureau politique du PPS a décidé de finaliser l’approche globale qu’il propose pour la réforme du régime de la compensation en relation avec la réforme fiscale.

– Accélérer les mesures salvatrices du système de retraite. Lettre de cadrage de la loi de finances 2014. Un aspect positif ressort de cette prise en compte de la réforme du système de retraite dans la prochaine loi de finances. Pour M’hammed Grine, membre du conseil de la présidence du PPS, l’urgence est de mise, affirmant que dans le cas de la CMR, une année de retard dans la mise en œuvre de la réforme se traduit par un manque à gagner de 20 millions de DH. Ce manque à gagner s’est élevé à 18 milliards de DH en 2012 et 12 milliards de DH en 2011.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Le Maroc en force à l’Anuga 2013. Une délégation de plus de 70 entreprises prend part à la 32ème édition du Salon mondial de l’alimentation qui démarre demain à Cologne en Allemagne. L’évènement regroupe dix foires spécialisées et accueille plus de 6.700 exposants.

– Parlement de l’enfant: augmentation du nombre de sièges de 325 à 395. L’observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) a annoncé, mercredi, avoir décidé d’augmenter le nombre de sièges réservés au Parlement de l’enfant de 325 à 395, répartis entre 305 pour les circonscriptions électorales et 90 pour la liste nationale.

L’ECONOMISTE:.
-« Amnistie fiscale », plus que 3 mois! Le compte à rebours est lancé. Les contribuables, qui ne se sont pas encore acquittés des impôts et taxes dus avant le 31 décembre 2012, n’ont plus que 3 mois pour le faire et bénéficier de la petite « amnistie » prévue par la loi de finances 2014. Le Trésor renoncera aux pénalités contre règlement des impayés.

– Marrakech: l’affaire du casino Es-Saadi devant le tribunal. Le tribunal de première instance devra entendre les témoignages des uns et des autres pour cette étrange concession d’un terrain municipal à un hôtelier de la place. Et surtout d’écouter un fameux enregistrement sonore impliquant les élus dans une sombre histoire de corruption. Transparency Maroc vient d’ailleurs de se constituer partie civile dans cette affaire où le premier accusé est l’ex-président de la municipalité Menara, Abdellatif Abdouh.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Formation d’une nouvelle majorité: Benkirane bientôt en négociations « approfondies » et « définitives ». Dans une déclaration au journal, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a indiqué que la nouvelle coalition gouvernementale serait proclamée très prochainement. Affirmant cette déclaration, des sources prévoient des réunions entre le chef du gouvernement et le président du RNI Salaheddine Mezouar avant l’ouverture de la session parlementaire.

– Les contrôleurs aériens portent le brassard pendant 5 jours. Le bureau national des contrôleurs aériens, affiliés à la CDT, a annoncé dans un communiqué avoir décidé de porter le brassard durant cinq jours à partir de samedi, en signe de protestation contre « l’absence du dialogue sérieux promis par leur administration » ainsi que pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– L’USFP fixe un rendez-vous avec le futur pour les forces sociales et démocratiques. Demain à Rabat, meeting pour dénoncer le chantage politique et la paupérisation. L’appel est lancé par l’USFP pour contrecarrer la politique impopulaire du gouvernement Benkirane. Pour le parti de la Rose, ce rassemblement vise à donner un nouvel élan notamment au front sociale démocratique.

ATTAJDID:.
– Quatre priorités pour élaborer le projet de loi finances 2014. La lettre de cadrage a défini quartes priorités pour l’élaboration du projet de loi de finances 2014, à savoir accélérer le rythme des réformes, stimuler le développement, soutenir les investissements et l’entreprise et développer les méthodes de travail, renforcer les mécanismes de cohésion sociale, et garantir la stabilité des avoirs extérieures et maîtriser le déficit budgétaire.

AL MASSAE:.
– Au moment où le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane affirme ignorer la date de la proclamation de la nouvelle coalition, des sources proche du dossier du processus de concertations annoncent une imminente percée et une sortie du blocage qui persiste depuis près de deux mois.

– Les services de la sûreté à Casablanca recherchent des Africains, accusés de falsification de cartes bancaires et de passeports. Une source bien informée indique que les personnes recherchées sont entrées au Maroc de manière illégale en possession de 200 cartes bancaires vierges étrangères, des passeports falsifiés ainsi que plusieurs matériels de pointe utilisés dans la falsification et la lecture de cartes de crédit.

– Détournement des deniers publics : le procureur général du Roi près la cour d’appel de Marrakech promet la reddition des comptes aux coupables. Lors d’une réunion, vendredi, avec les représentants de la section locale de l’Instance nationale pour la protection des bien publics au Maroc, le procureur général du Roi a réaffirmé sa détermination à appliquer la loi s’il est prouvé qu’une quelconque personne est impliquée dans la corruption ou détournement de deniers publics.

– Le gouvernement refuse de prendre des mesures « protectrices » pour sauver Maghreb Steel de la faillite. Cette société avait licencié 350 employés depuis septembre dernier. Le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara, a indiqué que le recours par le Maroc à la hausse des droits de douane sur l’acier serait mal perçu, expliquant que le Royaume ne peut pas agir seul en enfreignant les règles de l’Organisation mondiale du Commerce.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Une surprise qui pourrait excéder les Rnistes! Dans une déclaration au journal, un proche du chef de gouvernement souligne que la structure et le programme gouvernementaux n’ont subi aucun changement, à l’exception du classement de certaines priorités relatives aux grands chantiers des réformes.

AL MOUAATAF:.
– Le Maroc appelle le Haut commissariat aux réfugiés à enregistrer et à recenser les populations de Tindouf. L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a affirmé que « la mise en œuvre des trois fonctions du HCR, à savoir l’assistance, la protection et les solutions durables, sont étroitement tributaires de l’enregistrement des réfugiés ». Cette opération devient « encore plus urgente suite au déplacement de centaines de jihadistes, provoqué par le conflit au nord-Mali », a souligné l’ambassadeur.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Benkirane suscite les craintes des agriculteurs. La majorité des opérateurs dans le secteur agricole ignorent encore la nature des impôts qui leur seront imposés après la décision du gouvernement de supprimer la niche fiscale. Bien que le gouvernement ait pris la décision d’imposer l’agriculture à compter de l’année prochaine, il n’a pas engagé de négociations avec les représentants des professionnels du secteur, ce qui a suscité les craintes des grands agriculteurs, selon des déclarations concordantes des acteurs dudit secteur.

AKHBAR AL YAOUM Al MAGHRIBIA:.
-La crise empêche les banques de récupérer 370 milliards de centimes en créances de prêt. Le nombre des prêts en souffrance a augmenté de 12, 7 pc au cours des huit dernier mois totalisant 39,7 milliards de centimes. Cette performance enregistrée depuis le début de l’année en raison de la conjoncture économique a eu pour conséquence l’augmentation des difficultés de paiement auprès des créanciers et des institutions bancaires nationales.*AL KHABAR:.

– L’annonce du gouvernement Benkirane prévue avant la rentrée parlementaire. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le président du RNI Salaheddine Mezouar sont parvenus à régler plusieurs points de divergence concernant les portefeuilles ministériels qui iront au RNI. L’annonce de la composition du gouvernement se fera avant l’ouverture de la session d’automne des Chambres des représentants et des conseillers, prévue le 11 octobre prochain.

-El Omari tire le tapis sous les pieds du PJD, organise un atelier international sur la Palestine. Elias El Omari, dirigeant du PAM, a organisé, jeudi à Mohammedia, un atelier international sur la Palestine, en présence de leaders palestiniens et marocains distingués. El Omari a relevé que la question palestinienne est une cause nationale qui vient en tête des luttes du peuple marocain.

EL ASSIMA POST:.
– Le Maroc et l’Arabie Saoudite signent un accord de coopération judiciaire. Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a souligné que « les relations bilatérales ont connu un développement dans le domaine judiciaire ». Son homologue saoudien a affirmé que « les grandes lignes de l’accord constituent les prémices d’une coopération importante dans le domaine judiciaire ».

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
-Rencontre houleuse vendredi des syndicats des pharmaciens pour trouver une solution au gel des négociations entre pharmaciens et laboratoires pharmaceutiques, suite à l’annonce par le ministère de la Santé d’une baisse du prix des médicaments. Des sources de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc estiment que le règlement du dossier des médicaments relève du ressort du ministère de tutelle.

ASSABAH:.
– Les notaires et les adouls fâchés contre le gouvernement. L’adoption par le gouvernement d’un projet de loi relatif à l’organisation de la profession d’agent d’affaires rédacteur des actes sous seing privé a suscité la colère des notaires et des adouls, qui l’ont qualifié de décevant. Ils ont également remis en question l’approche adoptée par le gouvernement en matière d’encadrement juridique de la profession d’agent d’affaires.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *