Revue de presse marocaine du 04/09/2013

0 commentaires, 04/09/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 4 septembre:

L’OPINION
– Entrée en vigueur de la loi sur la possession de chiens: Posséder ou garder certaines races canines soumis à des conditions contraignantes. Le 12 août 2013 est la date d’entrée en vigueur de la loi 56-12 sur la protection et la défense des personnes contre les chiens méchants et dangereux en rapport avec « leur race et/ou leur morphologie » qui présentent un danger pour l’être humain, stipule l’article 2 de ladite loi qui renvoie à la liste des chiens considérés comme dangereux, laquelle sera établie via une loi organique dédiée. Contrevenir aux dispositions de cette loi pourrait donner lieu à de sérieuses poursuites incluant de lourdes amendes et des peines de prison pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à vie.

– Nizar Baraka: malgré une conjoncture défavorable, le Maroc a réussi son processus de développement. Le Maroc a pu réussir son processus de développement en 2012 en dépit d’une conjoncture internationale difficile et d’une mauvaise année agricole, a indiqué lundi à Rabat le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Nizar Baraka. Lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation du rapport du Conseil au titre de l’exercice 2012, M. Baraka a souligné l’impératif d’accélérer le rythme des réformes enclenchées, notamment celles fiscale, de compensation et de la retraite, et ce en faveur d’un développement durable et responsable du Royaume.

– Energies renouvelables: Le Maroc, pionnier en Afrique du Nord. Le Maroc joue un rôle pionnier dans le domaine des énergies renouvelables en Afrique du Nord, a indiqué lundi Arab Thought Foundation, basée à Beyrouth. Le Royaume a mis en place un plan d’action spécial relatif aux énergies solaires et a créé une agence dans ce sens, a écrit « Oufouk », une publication de Arab Thought Foundation. De telles initiatives, poursuit la publication, devront permettre au pays d’augmenter la part des énergies renouvelables et de diminuer à long terme l’utilisation des énergies fossiles.

L’ECONOMISTE 
– Nouvelle majorité: Les derniers réglages. C’est reparti pour le 5e round et probablement le dernier des négociations pour la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale. Abdelilah Benkirane et Salaheddine Mezouar se retrouvent aujourd’hui après la fin des congés. Comme les points de vue des deux responsables se rapprochent, il faudra s’attendre à une accélération des discussions. Sauf rebondissement de dernière minute, Benkirane II est attendu pour la semaine prochaine.

– Produits pétroliers: La Fédération prône une indexation plafonnée. « Indexera? N’indexera pas? Le temps des tergiversions du gouvernement sur cette question a assez duré ». Le coup de gueule de la rentrée du président de la Fédération de l’énergie trouve tout son sens dans « la situation des finances publiques qui continue à se dégrader sévèrement ». Pour Moulay Abdallah Alaoui, le gouvernement doit prendre son courage à deux mains et trancher pour « mettre fin à la subvention aux produits pétroliers et gaziers, qui impacte négativement les équilibres financiers ».

AL BAYANE
– Procès pour génocide contre le Polisario à Madrid: Le PE appelé à interpeller Alger sur les graves crimes commis à Tindouf. Le Parlement européen et les pays qui abritent les tortionnaires du Polisario sont appelés à « interpeller » l’Algérie sur les graves crimes commis sur son territoire à Tindouf par des dirigeants du Polisario, poursuivis pour génocide par la justice espagnole, a affirmé le militant sahraoui Mustapha Salma Ould Sidi Miloud. La poursuite en Espagne des dirigeants du Polisario pour « génocide et violations graves des droits de l’Homme à Tindouf » requiert de l’Union Africaine (UA) et des pays qui abritent ces tortionnaires, ainsi que des institutions démocratiques internationales comme le Parlement européen, de « revoir leur calculs » et d' »interpeller » l’Algérie sur ces « graves » exactions commises sur son territoire contre des « innocents désarmés », pour la simple raison d’avoir manifesté des opinions opposées à la direction de Rabouni, a souligné Mustapha Salma dans une déclaration à la presse.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
– Accords de pêche: Le Maroc aspire à plus de visibilité dans ses relations avec l’UE. La Commission européenne et le Maroc ont paraphé un protocole quadriennal à l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche en juillet dernier. En attendant que les Parlements des deux parties se prononcent sur cet accord, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime prépare une étude qui devrait permettre de mieux cerner les enjeux de la relation Maroc-UE dans ce domaine et, partant, définir l’attitude à adopter pour tirer le meilleur parti de ce partenariat.

– Les casques bleus marocains sécurisent le retour des réfugiés ivoiriens du Libéria. Les éléments du 17ème contingent marocain (Moroccan Battalion-MORBATT) opérant à l’ouest de Côte d’Ivoire dans le cadre de l’Organisation des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), ont assuré la sécurisation du retour des réfugiés ivoiriens du Libéria, apprend-on lundi auprès de la mission onusienne à Abidjan. Dans un communiqué, l’ONUCI indique que 486 ressortissants ivoiriens refugiés au Libéria ont été rapatriés jeudi dernier par le Haut-commissariat des Nations Unies aux Réfugiés (HCR). Le convoi de 22 trucks et de deux ambulances a été sécurisé par les casques bleus marocains du poste frontalier ivoiro-libérien « Pékan Barrage » jusqu’au centre de transit de Toulepleu, village à l’extrême ouest du pays.

AUJOURD’HUI LE MAROC 
– Bonne performance dans la quasi-totalité des filières: les bons fruits du Plan Maroc Vert. Entre les conditions climatiques favorables, les efforts déployés par les agriculteurs et l’engagement permanent du département de l’Agriculture, jamais le secteur ne s’est mieux porté. Le bilan de l’excellente campagne agricole bouclée en ce mois de septembre fait état de la seconde production record de céréales, après celle de 2009, avec 97 millions de quintaux et d’une production record de blé tendre qui a atteint 52 millions de quintaux. La production prévisionnelle des légumineuses 2012/13 est estimée à 2,3 millions de quintaux, en légère baisse par rapport à 2011/12 suite à l’attaque de certaines espèces de légumineuses par l’anthracnose, notamment le pois chiche.

– La sidérurgie marocaine vulnérable face à la concurrence de l’import: Maghreb Steel appelle le gouvernement à la rescousse. Maghreb Steel agonise. Pour surmonter cet état moribond, l’entreprise, qui court vers un arrêt de production certain, lance un ultime appel aux autorités pour des mesures de protection de la production locale et des emplois et demande des mesures urgentes. Pour mieux expliquer sa situation, l’entreprise parle d’une perte évaluée à 500 millions de dirhams sur la période 2011-2012. Pour le moment, Maghreb Steel, spécialiste de l’acier plat au Maroc se pose la question de savoir combien de temps elle pourra encore tenir le coup dans ces conditions alors que les autorités de tutelle tardent à prendre des mesures anti-dumping mettant chaque jour un peu plus en péril la survie de l’entreprise.

LIBERATION:
– L’UE débloquera 50 millions d’euros pour la généralisation de la couverture médicale universelle au Maroc. Un nouveau coup de pousse pour la généralisation du système de couverture médicale universelle au Maroc. Un montant de 50 millions d’euros sera débloqué par la Commission européenne dans le cadre de la 3ème phase du programme d’appui de l’UE afin de soutenir les efforts du gouvernement pour la concrétisation du principe d’accès universel aux soins de santé consacré par la réforme constitutionnelle de 2011.

– La priorité au modèle de développement régional intégré. Lors de sa première sortie médiatique, le nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Nizar Baraka, a déclaré adopter le rapport de son prédécesseur Chakib Benmoussa qui a fortement critiqué le gouvernement Benkirane, auquel il a bel et bien appartenu. Des critiques qui ont porté, pour rappel, sur l’attentisme et la lenteur qu’a vécus le Maroc durant l’année 2012, à cause du retard accusé dans l’adoption de la loi de Finances et aussi du « gel » des grandes réformes telles que celles de la Caisse de compensation et des Caisses de retraites.

AL MASSAE
– Consultations politiques: la majorité veut en finir. Des éléments dans la majorité gouvernementale et le PJD exercent des pressions sur Benkirane pour trancher sur les négociations: former une nouvelle équipe gouvernementale ou annoncer l’échec des négociations et ouvrir la voie à d’autres alternatives. Des sources au sein du PJD préviennent que l’échec de la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale dans les prochains jours aurait des incidences sérieuses, sachant que plusieurs affaires ne sont pas gérées par des décisions techniques, mais font l’objet d’un consensus politique, comme c’est le cas pour la loi de finances.

– Les professionnels du transport routier brandissent la menace d’une grève nationale. Les professionnels du secteur reprochent au gouvernement de prendre des décisions unilatérales concernant l’amendement de certaines dispositions du code de la route.

AL KHABAR
– Anti-terrorisme: Des peines allant d’un an à six ans de prison ferme à l’encontre de neuf membres de la cellule « Ansar Al Charia ». La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé a prononcé, lundi, des peines allant d’un an à six ans de prison ferme à l’encontre de neuf personnes appartenant à la cellule appelée « Ansar Al Charia au Maghreb islamique ».

– Suicide d’un juge à El Jadida: Le ministère de la Justice nie tout lien avec les décisions du Conseil de la magistrature. Après avoir indiqué qu’une enquête est en cours pour déterminer les causes de cet acte, le ministère souligne que le défunt était classé au grade exceptionnel et que le magistrat concerné n’a adressé aucune demande au Conseil supérieur de la magistrature qui, donc, n’a pas examiné sa situation professionnelle.

– Consultations politiques: « Percée » dans les négociations. Au cours d’une rencontre tenue dimanche entre Benkirane et Mezouar après la fin de leurs vacances, une « percée » se dessinait dans les négociations sur la formation d’une nouvelle coalition gouvernementale, selon des sources concordantes.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Adil Benhamza: Benkirane veut des élections anticipées. Selon le porte-parole officiel du parti de l’Istiqlal, Adil Benhamza, la gestion d’Abdelilah Benkirane des négociations pour la formation de sa nouvelle équipe gouvernementale illustre sa volonté d’aller vers des élections anticipées. Par ailleurs, M. Benhamza a démenti que son parti tient à la présidence de la Chambre des représentants.

– Les professionnels du transport routier menacent de paralyser les routes avant l’Aïd Al Adha. La coordination des professionnels du transport a dénoncé « l’approche d’exclusion » adoptée par le ministère de l’Equipement et du transport. Dans un communiqué, la coordination estime que le ministère a pratiqué, depuis le début des négociations sur les revendications des professionnels, l’exclusion et la discrimination en n’invitant aux négociations que certains syndicats.

AL ALAM
– Phase-retour de l’opération Marhaba 2013: rush vers les points de traversée. Alors que des parlementaires parlent de perturbation dans les points de traversée du Royaume, des sources au port de Tanger-Med affirment que Marhaba 2013 s’est déroulée dans de bonnes conditions à la faveur des efforts déployés par les agents impliqués dans l’organisation de cette opération.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Les prémices d’une nouvelle coalition gouvernementale: Les rencontres tenues par le chef du gouvernement pourraient aboutir à une nouvelle coalition et à une nouvelle vision proche de celle du RNI pour la restructuration du gouvernement à travers l’exclusion d’un parti de la coalition, tout en donnant satisfaction au RNI qui aspire à décrocher des portefeuilles importants. Par ailleurs, l’UC a multiplié les messages faisant état de sa disposition à rejoindre la nouvelle équipe gouvernementale.

– Décisions du Conseil supérieur de la magistrature: La grogne des juges. Plusieurs sources judiciaires accusent le ministère de la Justice et des libertés d’avoir commis de grandes infractions en soumettant les dossiers de la magistrature au Conseil disciplinaire et ce, en l’absence d’une loi de l’autorité judiciaire dont la promulgation a été stipulée par la nouvelle Constitution.

BAYANE AL YAOUM
– Energie: L’Allemagne veut investir au Maroc. Citant le ministre allemand des Affaires étrangères, la publication Arab Thought Foundation, basée à Beyrouth, a fait part de la disposition de l’Allemagne à investir et à instaurer un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie solaire avec Maroc.

RISSALAT AL OUMMA
– Décisions du Conseil supérieur de la magistrature: La réplique des juges. Le Club des magistrats du Maroc a mis en place une commission chargée de recueillir les plaintes des magistrats s’estimant lésés et de relever les irrégularités ayant entaché les décisions du conseil concernant les nominations, les mutations et les demandes de prolongation de l’âge de départ à la retraite.

– Rentrée scolaire sur fonds de tension sociale. Le secteur éducatif sera le premier touché par le retard pris dans les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement. Les responsables concernés sont unanimes à souligner l’échec du système éducatif, les politiques improvisées relatives à la réforme du secteur et les perspectives préoccupantes de la rentrée politique et sociale qui aura un impact sur le secteur de l’enseignement.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA
– Enquête judiciaire sur des détournements de médicaments à la CNOPS. Le directeur de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS), Abdelaziz Adnane, a déposé une plainte au sujet de la multiplication des fausses ordonnances médicales délivrées pour l’achat de médicaments coûteux. La police judiciaire, qui a entendu 35 fonctionnaires et le directeur de cet établissement, enquêtera également auprès d’autres parties en dehors de la CNOPS.

– Le patrimoine des juges dans le collimateur. Alors que la révocation de plusieurs magistrats a été appréciée par certains, elle a suscité des craintes chez d’autres. Ainsi, le spectre de révocation plane sur tout magistrat qui n’est pas en mesure de justifier de manière convaincante la source de ses biens.

– Suspension de six mois pour le substitut du Procureur de Midelt ayant obligé un citoyen à lui baiser les pieds. Said Farah a figuré sur la liste des juges sanctionnées lors de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la magistrature du mois d’avril.

ASSABAH
– Carburants: Une nouvelle hausse en perspective. Le gouvernement serait en passe d’adopter le système d’indexation des produits pétroliers, ce qui pourrait pousser les prix à la hausse, vu la flambée actuelle des prix des carburants sur le marché international.

– Des juges contestent les décisions du Conseil supérieur de la magistrature. Des juges pourraient présenter un recours devant la justice contre les décisions du Conseil. Le président du Club des magistrats du Maroc indique que la cellule mise en place par ce club pour recueillir les plaintes des juges s’estimant lésés par les mesures disciplinaires, a relevé des irrégularités dans les décisions du conseil.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Constitution de la nouvelle majorité gouvernementale: le RNI refuse d’être la roue de secours. Le RNI a réitéré ses exigences pour entrer au gouvernement Benkirane II, notamment la refonte gouvernementale et la réforme du programme gouvernemental.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *