Revue de presse marocaine du 04/04/2014

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce vendredi 4 avril:

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Le Chef de gouvernement invite les syndicats au dialogue le 15 avril : boycotteront-ils Benkirane? L’UMT, la FDT et la CDT qui organisent une marche nationale ce dimanche ne semblent pas du tout apprécier le contenu d’une lettre qui leur a été adressée les conviant à une réunion le 15 avril. Miloudi Moukahrik, SG de l’UMT, laisse même la porte ouverte devant toutes les éventualités y compris un nouveau boycott de la réunion proposée par l’Exécutif. La réunion annoncée par le Chef de gouvernement devait être consacrée à l’examen des revendications des cinq centrales syndicales, à savoir l’UGTM, l’UNTM, en plus du trio composé par l’UMT, la FDT et la CDT.

– Elections municipales : l’Istiqlal et l’USFP vers une liste commune. Le membre du parti de l’USFP et cadre de la FDT, Larbi Habchi, a affirmé que les deux partis de l’USFP et de l’Istiqlal envisagent de faire tandem aux municipales. Il n’a en effet pas exclu la possibilité de listes communes aux deux formations politiques aux prochaines consultations. Prétextant du fait que les élections municipales offrent souvent le spectacle de patchworks hétéroclites où il n’est pas rare qu’un candidat de la majorité gouvernementale s’allie à un autre de l’opposition, il a jugé que des listes communes au parti de l’Istiqlal et à l’USFP constitueraient un progrès démocratique par rapport à la pratique constatée jusqu’ici.

L’ECONOMISTE:.

– Le torchon brûle entre Elalamy et le patronat. Entre la CGEM et le ministre de l’Industrie, les hostilités sont désormais ouvertes. La violente charge de Moulay Hafid Elalamy qualifiant publiquement de « liste d’épicerie » l’étude sur la compétitivité, présentée vendredi dernier par le patronat, est un indice de plus des tensions actuelles entre le ministre (ancien patron des patrons) et la CGEM. Du moins, avec ses organes de gouvernance. La Confédération patronale a très mal pris le fait d’avoir été mise à l’écart de l’élaboration du plan d’accélération de la stratégie industrielle présenté mercredi dernier au Souverain.

– Bourse : les entreprises vont chouchouter les actionnaires. Malgré une nouvelle baisse des profits de la cote, les dividendes, eux, devraient s’inscrire en hausse. Les entreprises qui ont déjà communiqué les leurs verseront au total 19,5 milliards de dirhams, soit un taux de distribution de 95pc. Le résultat net part du groupe cote a affiché, en 2013, une contreperformance de 6,7pc à 25,7 milliards de dirhams. Par catégorie d’entreprises, les moyennes capitalisations se sont montrées les plus dynamiques en 2013. Elles ont amélioré leurs bénéfices de 5pc alors que ceux des « big cap » ont reculé de 2,3pc.

LIBERATION:.

– USFP : unanimité pour parachever la réorganisation du parti. Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a insisté, à l’occasion d’une réunion des membres du bureau politique et du groupe socialiste à la Chambre des représentants qui a eu lieu mercredi dans le cadre d’une journée d’étude au siège du parti à Rabat, sur la nécessité de parachever l’opération de réorganisation du parti qu’il considère comme vitale et primordiale pour faire face aux obstacles, relever les défis et permettre l’exécution de l’une des décisions du IXème congrès national qui a fait en 2013, l’année de reconstruction et de renouvellement des structures de l’USFP.

– Travail des mineurs et mariage précoce pointés du doigt par l’Unicef. Selon les statistiques relevées dans le dernier rapport de l’Unicef sur la situation des enfants, 8pc des enfants marocains (9pc chez les garçons et 8 pc chez les filles) étaient employés entre 2002 et 2011. Le rapport note aussi que 3pc des filles ont été mariées à 15ans contre 16pc à 18ans. Autres informations, 91pc des enfants (dont 90pc de filles) sont soumis à une discipline imposée par la violence à la maison ou à l’école.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– SM le Roi adresse un discours au 4è Sommet Afrique-UE: la stratégie africaine du Maroc s’appuie sur les vertus de la coopération Sud-Sud et sur l’impératif du développement humain. SM le Roi Mohammed VI a réaffirmé l’engagement du Maroc à continuer à s’investir positivement dans le développement d’un partenariat mutuellement bénéfique entre l’Afrique et l’Europe, soulignant que la promotion volontariste de la coopération interafricaine doit se faire parallèlement avec l’approfondissement des rapports mutuellement bénéfiques de l’Afrique avec notamment l’Union européenne et ses Etats membres.

– Protection des droits des enfants: l’Unicef met en exergue les réformes entreprises par le Royaume. Le Maroc a adopté plusieurs conventions et protocoles internationaux et entrepris des réformes importantes dans plusieurs domaines dans le but de protéger et de garantir les droits de l’enfant, a souligné, mercredi à Rabat, la représentante de l’Unicef au Maroc, Regina de Dominicis. Présentant le rapport annuel de l’Unicef sur la situation des enfants à travers le monde, De Dominicis a relevé que le Maroc avait engagé des réformes législatives visant à harmoniser la législation nationale avec les conventions internationales ratifiées et adoptées par le Royaume outre les efforts déployés en matière de santé et d’éducation pour offrir aux enfants un environnement sain où ils peuvent s’épanouir.

AL BAYANE:.

– Vers le dénouement de l’impasse entre les centrales syndicales et la primature: Une réunion prévue le 15 avril avec le chef du gouvernement. La situation d’impasse qui prévaut depuis quelque temps entre les principales centrales syndicales et la primature pourrait se dissiper dans peu de temps. A en croire les déclarations d’une source proche du chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a décidé de tenir une réunion avec les centrales syndicales. Ordre du jour: examen du mémorandum présenté par l’UMT, la CDT et la FDT et probables réponses favorables aux doléances jugées logiques et réalisables.

– Le Maroc appelle les Pays-Bas à annuler leur décision unilatérale sur la réduction des allocations familiales. Le Maroc a appelé, lors d’une réunion mercredi à La Haye, les autorités néerlandaises à annuler leur décision unilatérale relative à la réduction des allocations familiales, soulignant la nécessité de préserver les droits acquis des migrants marocains. La rencontre qui a réuni une délégation marocaine conduite par le secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mimoune Bentaleb et des responsables du ministère néerlandais des affaires sociales s’inscrit dans le cadre de la poursuite du dialogue entre les deux pays dans le domaine de la sécurité sociale, suite à la décision de la Hollande de réduire les montants de certaines allocations destinés aux ayants-droit des MRE résidant au Maroc.

L’OPINION:.

– Les réserves actuelles de change couvrent quatre mois et dix jours d’importations. Les réserves de change du Maroc permettent de couvrir 4 mois et 10 jours d’importations, a indiqué, mercredi à Casablanca, le directeur général de l’Office des changes, Jaouad Hamri. « La réserve en devises est une composante essentielle pour le bon fonctionnement de l’économie car elle permet de financer les importations d’énergie, de produits alimentaires, et des biens d’équipements nécessaires à l’investissement, notamment pour un pays comme le Maroc qui a une monnaie convertible », a-t-il souligné lors d’une réunion d’information sur « la nouvelle réglementation des changes: la contribution libératoire ».

– Installation des camps de Tindouf « passible de la Cour pénale internationale ». La manière avec laquelle les camps de réfugiés de Tindouf ont été installés il y a environ 40 ans dans le sud-ouest de l’Algérie est passible de la Cour pénale internationale, a estimé Abdelhamid El Ouali, professeur de droit et expert international de la question du Sahara. El Ouali, qui était l’invité du Forum de la MAP, a expliqué que l’aveu même de membres dirigeants du Polisario, ces réfugiés ont été menés de force dans ces camps au début du conflit.

AL ASSIMA POST:.

– Pays-Bas: 5.000 plaintes contre Wilders après ses propos anti-Marocains. Environ 5.000 plaintes ont été déposées à travers les Pays-Bas contre le député populiste Geert Wilders, qui avait promis en mars de veiller à ce qu’il y ait « moins de Marocains » dans le pays, a indiqué jeudi le parquet. « Ces dernières semaines, des milliers de plaintes ont été déposées à travers le pays contre Geert Wilders », a indiqué le parquet de La Haye dans un communiqué: « jusqu’au mercredi 2 avril compris, cela fait environ 5.000 plaintes ».

– Selon le gouvernement, la marche ouvrière annoncée pour dimanche est politique. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué, jeudi à Rabat, que la manifestation annoncée par trois centrales syndicales, le 6 avril à Casablanca, revêt un « caractère politique ». S’exprimant lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement, M. El Khalfi a affirmé que « les syndicats avaient adressé un mémorandum au gouvernement que l’Exécutif a traité avec transparence et responsabilité ».

BAYANE AL YAOUM:.

– Le plan national d’accélération industrielle 2014-2020 vise la création de 500.000 emplois. Le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a indiqué lors de la présentation, mercredi à Casablanca, du Programme national d’accélération industrielle (2014-2020), que le Royaume mise sur l’accroissement de la part industrielle dans le PIB de 9 points, passant de 14 pc à 23 pc en 2020.

– L’UMT réclame l’application de la loi dans les chambres professionnelles. Des syndicalistes de l’UMT ont appelé, lors d’une conférence de presse de la fédération nationale des fonctionnaires des chambres professionnelles tenue jeudi dernier à Rabat, à appliquer la loi dans les chambres professionnelles au lieu de rester objet des caprices des présidents qui agissent comme si le personnel des chambres professionnelles est une propriété privée.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Déficits immunitaires primitifs: le Maroc enregistre 1.500 nouveaux cas par an. « Les déficits immunitaires primitifs (DIP) touchent 1.500 nouveaux cas par an au Maroc, y compris 104 à Casablanca », a indiqué le Pr Ahmed Aziz Bousfiha. Les DIP, le plus souvent héréditaires affectent le système immunitaire. Les enfants atteints de la maladie souffrent d’infections aiguës et sont très sensibles aux maladies infectieuses. Les DIP regroupent près de 100 maladies héréditaires différentes et peuvent être scindées en quatre groupes : les déficits de l’immunité humorale, les déficits de l’immunité cellulaire, les déficits de l’immunité non spécifique et les déficits immunitaires associés à d’autres affections.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– SM le Roi réaffirme l’engagement du Maroc à continuer à s’investir dans le développement d’un partenariat mutuellement bénéfique Afrique-Europe. SM le Roi Mohammed VI a réaffirmé l’engagement du Maroc à continuer à s’investir positivement dans le développement d’un partenariat mutuellement bénéfique entre l’Afrique et l’Europe, soulignant que la promotion volontariste de la coopération interafricaine doit se faire parallèlement avec l’approfondissement des rapports mutuellement bénéfiques de l’Afrique avec notamment l’union européenne et ses Etats membres. « De par son histoire et sa position géographique, le Maroc a, depuis toujours, joué un rôle de trait d’union entre l’Europe voisine et l’Afrique et plaidé, dès la première heure, pour un partenariat novateur, équitable et mutuellement bénéfique entre une Europe unie et une Afrique émergente », a indiqué SM le Roi dans un discours au 4ème sommet Afrique-Union Européenne qui se tient mercredi et jeudi à Bruxelles, et dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.

– Dialogue social: Benkirane convie les centrales syndicales. Alors que l’UMT, la FDT et la CDT se mobilisent pour assurer le succès de la marche ouvrière du 6 avril à Casablanca, le gouvernement a convoqué les centrales syndicales à une réunion le 15 avril courant pour examiner le contenu de leur mémorandum adressé au chef du gouvernement en février dernier.

AL MOUNAATAF:.

– Le Rapport sur la Caisse de compensation, une nouvelle étape dans le renforcement du contrôle de l’action gouvernementale. Le rapport de la Cour des comptes sur la Caisse de compensation, présenté par le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, lors d’une réunion des commissions de justice, de législation et des droits de l’homme, et des finances et du développement économique, « marque le début d’une nouvelle étape dans le renforcement de la mission de contrôle de l’action gouvernementale », a souligné le Bureau de la Chambre des représentants. Dans un communiqué à l’issue de sa réunion hebdomadaire, lundi dernier, le Bureau a relevé que la rencontre desdites commissions marque une étape historique dans le renforcement des missions de contrôle par la Chambre des représentants des dépenses de l’exécutif, conformément aux dispositions de la nouvelle constitution et du règlement intérieur de la Chambre.

– L’Algérie injecte les pétrodollars pour saboter les réformes réalisées au Maroc en matière des droits de l’Homme. S’exprimant au Forum de la MAP, Abdelhamid El Ouali, professeur de droit et expert international de la question du Sahara, a indiqué que l’Algérie mène une guerre contre le Maroc par des moyens extraordinaires, en exploitant notamment les revenus pétroliers afin de saboter les progrès réalisées au Maroc en matière des droits de l’Homme. Il a également appelé à doter la diplomatie marocaine des moyens qu’ils lui permettent de défendre et faire prévaloir ses points de vue.

AL ALAM:.

– Des politiciens et des acteurs associatifs: le rapport de la Cour des comptes sur la Caisse de compensation pointe du doigt de graves dysfonctionnements. Mounia Ghallam, membre du Comité exécutif du parti de l’Istiqlal, a indiqué, dans une déclaration au journal, que le rapport de la Cour des comptes a mis à nu l’approche adoptée par le gouvernement, estimant qu’il s’agit d’une approche purement comptable. Le président de la Fédération nationale des associations des consommateurs, Mohamed Benkaddour, a souligné, de son côté, que le rapport s’est arrêté sur plusieurs dysfonctionnements, notamment le fait que les grandes sociétés profitent de la subvention du fioul industriel 2 et les sociétés productrices des boissons gazeuses et des sucreries bénéficient de la subvention du sucre.

– Zaïdi ne s’oppose pas à une alliance avec l’Istiqlal. Contrairement à certaines allégations, le président du groupe de l’USFP à la Chambre des représentants, Ahmed Zaïdi, a affirmé, dans une déclaration au journal, qu’il ne s’oppose pas à une alliance USFP-Istiqlal.

AL MASSAE:.

– USFP: la rivalité Lachgar/Zaidi perdure. La journée d’étude initiée par l’USFP, mercredi, a été marquée par de vives discussions entre le premier secrétaire du parti, Driss Lachgar, et le président du groupe USFP à la Chambre des représentants, Ahmed Zaïdi. Ce dernier a rejeté les déclarations de Lachgar selon lesquelles le groupe socialiste serait une institution parmi d’autres du parti et qu’il est censé respecter les décisions et choix du parti. Zaïdi a répliqué « nous ne sommes pas dans une caserne militaire et nous refusons toute alliance qui n’a pas fait l’objet de consultations », affirmant que toute coordination ou alliance relative à l’action au sein du parlement doit faire l’objet de consultations préalables avec le groupe.

– Ruée des grandes compagnies pétrolières internationales vers l’offshore marocain. Plusieurs grandes compagnies pétrolières internationales sont engagées dans des opérations de forage exploratoire dans l’Offshore du Maroc, encouragées en cela par les études sismiques prometteuses, écrit mercredi le journal électronique britannique « Investors Chronicle ». Au moins 10 puits offshores devraient faire l’objet de forage exploratoire cette année, soit deux fois plus que le nombre des opérations effectuées lors de ces 10 dernières années, indique le journal, affirmant que cela témoigne de l’intérêt croissant porté par les groupes pétroliers pour le Maroc.

SAHIFAT ANNASS:.

– ONDA: des marchés douteux et des dysfonctionnements financiers. Selon un rapport réalisé par le cabinet ACRO, l’Office national des aéroports (ONDA) connait de sérieux dysfonctionnements financiers, alors que ses dettes s’élèvent à plus de 1.5 milliards de dirhams.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Ambassadeur: Les propos du populiste Wilders sont dangereux, mais il ne va pas gagner. Les propos du chef de l’extrême-droite néerlandaise Geert Wilders contre les Marocains « sont dangereux », a affirmé l’ambassadeur du Maroc aux Pays-Bas, Abderrahmen Bellouki, se disant convaincu de la « sagesse » de la majorité des Néerlandais. Les propos de Wilders « sont dangereux, mais il ne va pas gagner (…) parce que je suis profondément convaincu que l’écrasante majorité des Néerlandais sont sages », a souligné M. Bellouki dans un entretien au quotidien néerlandais +De Persdienst+, en réaction aux récentes provocations du leader populiste Geert Wilders à l’égard des Marocains.

– Casablanca: plus de 10.000 portables saisis par les douaniers. Les éléments de la Douane à Casablanca ont mis en échec, mardi soir, une opération visant à introduire frauduleusement au pays 10.766 téléphones portables en provenance de la Chine. La valeur de la marchandise qui était dissimulée dans un conteneur devant renfermer des produits électroniques déclarés, s’élève à plus de 5 millions de dirhams, indique une source douanière.

ASSABAH:.

– Benkirane convie au dialogue social, les syndicats optent pour la manifestation. Peu de jours avant la marche ouvrière, prévue dimanche prochain à Casablanca, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a convoqué les centrales syndicales à une séance du dialogue social à la mi-avril. Les syndicats ont acquiescé à cette initiative avec appréhension, jugeant irrévocable l’organisation de cette manifestation. « L’appel a été lancé trop tard », explique Abderrahman Azzouzi, secrétaire général de la FDT.

– Vers le maintien de Zaidi à la tête du groupe USFP à la Chambre des représentants. Une source de l’USFP indique que les dirigeants du parti de la Rose entendent maintenir Ahmed Zaidi à son poste de président du groupe USFP à la première Chambre durant la session d’avril. Pour éviter toute escalade avec le groupe parlementaire, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, aurait dû plier devant la volonté de la majorité des membres du groupe qui soutiennent Zaidi, selon cette source.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Le PPS déterminé à poursuivre son action avec le PJD. Mohammed Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat et de la politique de la ville et secrétaire général du PPS, affirme que les membres de son parti sont unanimes à poursuivre leur coalition avec le PJD. Dans un entretien au journal, Benabdallah a minimisé les objections élevées au sein de son parti, précisant que le PPS n’a aucun projet politique en dehors du gouvernement.

– Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Mly Hafid El Alamy, a déclaré au journal que 20 milliards de dirhams seraient mobilisés pour financer le nouveau Plan national d’accélération industrielle 2014-2020, tout en aménageant 1.000 ha des terres de l’Etat. El Alamy a ajouté qu’à l’horizon 2020, ce plan pourrait générer la création d’un demi-million d’emplois et l’accroissement de la part industrielle dans le PIB de 9 points, qui va passer de 14 actuellement à 23 pc après sept ans.

AL KHABAR:.

– Les signes d’une guerre discrète entre Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Mly Hafid El Alamy et la présidente de la CGEM Miriem Bensaleh se sont fait pressentir au cours d’une déclaration de presse donnée mercredi par le ministre à Casablanca en marge de sa présentation du plan national d’accélération industrielle. « Nous voulons des revendications sérieuses et raisonnables. Ce qu’on m’a remis n’a rien de nouveau », a dit El Alamy. En revanche, Mme Bensaleh a démenti l’existence de désaccords entre elle et le ministre.

– Le Maroc, meilleure destination pour passer sa retraite à l’étranger. Selon le site français VotreArgent.fr, qui a publié le top 10 des meilleures destinations pour passer sa retraite à l’étranger, le Maroc a été classé meilleure destination pour passer sa retraite à l’étranger. Parmi les 25 pays qui intéressent le plus les retraités français, le Royaume a recueilli la meilleure note au classement 2014 des « paradis de retraite à l’étranger », devant la Thaïlande, l’Ile Maurice, la Tunisie et le Portugal.

ATTAJDID:.

– SM le Roi appelle à combattre les menaces pesant sur la sécurité en Afrique. Dans un discours au 4ème sommet Afrique-Union Européenne, à Bruxelles, SM le Roi Mohammed VI a affirmé que la sécurité et la stabilité constituent une priorité centrale, soulignant que les menaces transnationales qui pèsent sur la paix et la sécurité du Continent sont, partout et ensembles, combattues avec force et vigueur.

– Le Maroc, 43ème pays disposant des meilleures facilités pour le commerce international. Le Maroc occupe le 43ème rang mondial du classement 2014 de l’Enabling Trade Index, publié par le World Economic Forum. Cet indice compare les performances de 138 pays en fonction notamment de l’accessibilité de l’accès au marché extérieur, l’efficacité de l’administration douanière, l’infrastructure, les transports et l’environnement opérationnel. Au niveau de l’Afrique, le Royaume est 1er suivi de l’Afrique du Sud qui arrive 59ème.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Le Maroc dépense 30.000DH pour le transfert de chaque migrant africain clandestin dans le cadre du retour volontaire surveillé par le Haut-Commissariat des réfugiés et l’Organisation internationale pour les migrations via leurs bureaux à Rabat, en plus de l’octroi de soutien aux activités de leur réinsertion dans les pays d’origine. Selon des sources informées au ministère de l’Intérieur, plus de 1000 immigrants clandestins attendent leur tour pour bénéficier du programme d’aide au retour volontaire des immigrés.

– Après une réunion marathonienne ayant duré 8 heures à Rabat, l’USFP n’a pas réussi à élire les organes du groupe USFP à la Chambre des représentants. La décision de maintenir Ahmed Zaidi, Abdelali Damoun et Said Achbaatou, respectivement président du groupe USFP, vice-président de la Chambre des représentants et président de la commission des secteurs productifs, a été ajournée à mardi prochain.

AL HARAKA:.

– Les adversaires du Maroc tentent de saper le plan d’autonomie des provinces du Sud. Abdelhamid El Ouali, professeur de droit et expert international de la question du Sahara a indiqué qu’à travers l’instrumentalisation des droits de l’Homme, les adversaires du Maroc visent à torpiller la proposition marocaine d’autonomie faite en 2007. El Ouali, qui était jeudi l’invité du Forum de la MAP, a souligné que l’Algérie tente d’instrumentaliser les questions des droits de l’Homme et de l’exploitation des ressources naturelles pour convaincre la communauté internationale.

– Bakkoury: l’énergie solaire favorise le développement territorial. L’énergie solaire au Maroc « est désormais un secteur techniquement mature qui favorise le développement territorial et local pour les zones d’implantation », en créant un écosystème intégré et global où l’énergie solaire concentrée joue un rôle alternatif aux énergies classiques, a indiqué mercredi à Rabat, le président de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury.

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *