Revue de presse marocaine du 03/10/2014

0 commentaires, 03/10/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus vendredi 03 octobre.:

Aujourd’hui le Maroc.:

– Les passages de Benkirane au Parlement réduits de moitié. Les députés viennent de réduire au strict minimum le nombre de séances mensuelles des questions sur la politique générale, auxquelles répond le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. La décision a été prise lors de la réunion des présidents des groupes parlementaires de la Chambre des représentants avec le président de cette Chambre Rachid Talbi Alami. Pour la session d’automne, qui s’ouvrira vendredi prochain, Abdelilah Benkirane ne sera l’hôte des députés que deux fois seulement. De même, la Chambre des conseillers ne va pas l’accueillir plus de deux fois, selon des sources informées.

– Les pouvoirs du Conseil de la concurrence renforcés. « C’est aujourd’hui qu’on peut dire que le Maroc a réellement un Conseil de la concurrence », déclare son président Abdelali Benamor en commentant les avancées apportées par les nouvelles lois encadrant les tâches du conseil, lors d’un point de presse organisé jeudi à Rabat. Les lois 20-13 et 104-12 relatives respectivement au Conseil de la concurrence et à la liberté des prix et de la concurrence, parus au bulletin officiel le 7 août dernier, confèrent un pouvoir réel au Conseil. Ainsi, cette institution peut imposer des sanctions contre les organismes ayant transgressé les règles du droit de la concurrence. Le conseil peut également se saisir d’office de toute pratique anticoncurrentielle et recommander à l’administration des mesures à adopter pour améliorer la concurrence des marchés.

Assabah.:

– « Nous fermerions la société Cosumar si elle augmentait le prix du sucre », promet le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance Mohammed Louafa. Dans une déclaration au journal, Louafa a exclu une éventuelle hausse des prix du sucre, soulignant la disposition du gouvernement à importer ce produit pour remédier à tout déséquilibre dans la production.

– Ahmed Reda Chami et Ahmed Zaidi annoncent la constitution d’un groupement parlementaire. Abdelali Doumou, Ahmed Reda Chami, Ahmed Zaidi et Abdelhadi Khairat ont décidé de former ce groupement parmi les députés opposants à la direction actuelle de l’USFP.

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– SM le Roi inaugure des projets du groupe OCP à Jorf Lasfar. SM le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi au complexe industriel de Jorf Lasfar, à l’inauguration de la station terminale du slurry pipeline reliant Khouribga à Jorf Lasfar, de la première usine d’acide phosphorique alimentée par la pulpe de phosphate et d’un Centre de compétences industrielles, réalisés pour un investissement global de plus de 5,450 milliards de dirhams. Ces projets phares constituent une nouvelle illustration de la volonté du Souverain de soutenir les initiatives d’innovation et de développement industriel du Groupe, de son écosystème et ses partenaires africains, d’accompagner sa stratégie industrielle. Ils inscrivent l’économie nationale dans les flux mondiaux des économies émergentes et permettent au Maroc d’assoir un leadership intelligent sur le marché mondial des phosphates et produits dérivés.

– Lutte contre le terrorisme: l’ONU met en avant la démarche « globale, cohérente et efficace » du Royaume. Plusieurs hauts responsables de l’ONU ont loué les efforts du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme. De même, différents responsables religieux africains, réunis mardi au siège des Nations unies à New York dans le cadre d’une réunion de haut niveau du Comité contre le terrorisme, ont salué à leurs tours les initiatives de SM le Roi Mohammed VI visant à diffuser les valeurs authentiques de l’islam ouvert, modéré et tolérant dans les pays de l’Afrique.

Assahra Al Maghribia.:

– L’UNTM exhorte les groupes parlementaires à rejeter les projets de décrets relatifs à la retraite. La centrale a annoncé dans un communiqué avoir décidé d’écrire à ces groupes les appelant à ne pas approuver ces textes que le gouvernement envisage de soumettre au Parlement lors de la session d’octobre.

L’Opinion.:

– Aïd Al-Adha dans les gares routières: Le calvaire des voyageurs. A chaque approche de la fête de l’Aïd Al-Adha, on enregistre toujours le même rush sur les gares du transport routier. L’Aïd, certes, est l’occasion pour de nombreux Marocains et Marocaines de voyager pour fêter le mouton en famille. Mais entre vouloir et pouvoir c’est tout un cauchemar. Un cauchemar qui se répète malheureusement à chaque Aïd: insuffisance de moyens de transport, billets en marché noir à des prix inabordables..

– La loi sur le commerce extérieur fait peau neuve: Nouvelles dispositions en matière de protection de la production nationale. Dire que la loi n 13-89 relative au commerce extérieur du 9 novembre 1992, avec les dispositions qui y ont été introduites en 1994 et 1997, date du siècle dernier est vrai non seulement en raison d’un changement d’époque, mais, aussi, du fait de l’écoulement du temps et des mutations profondes intervenues au niveau du contexte économique national et international, des relations du Maroc avec ses partenaires commerciaux, des législations, des politiques et des pratiques du commerce international auxquelles il est partie prenante.

Libération.:

– Le groupe PJD à la Chambre des représentants se prend pour un gouvernement-bis. C’est ce que laisse penser la dernière position que les membres de ce groupe ont adoptée face à la proposition de loi relative à la création d’une Agence nationale de sécurité routière que le groupe socialiste à la Chambre des représentants a présentée et dont ils ont tenté de bloquer la discussion en s’appuyant sur les dispositions des articles 77 et 79 de la Constitution.

– La FDT et l’UGTM se préparent à une nouvelle grève nationale. Après la réussite de la grève nationale du 23 septembre dernier, la Fédération démocratique du travail et l’Union générale des travailleurs du Maroc, ont décidé d’organiser une autre grève nationale pour dénoncer les atteintes au pouvoir d’achat des salariés et la démarche adoptée par le gouvernement pour traiter le dossier de la réforme des caisses de retraite.

Al Bayane.:

– Sahara : Le parti espagnol des Verts pour une solution politique négociée. Le parti des Verts espagnol a plaidé pour la recherche d’une solution pacifique et négociée à la question du Sahara, où « il n’y aura ni vainqueur ni vaincu ». Dans une recommandation adoptée à l’issue des travaux de son 13ème congrès, ce parti a également dénoncé la responsabilité « de la politique coloniale espagnole » dans la question du Sahara.

  L’Economiste.:

– Vent de reprise à la Bourse. Du jamais vu depuis fin 2010 ! La masse bénéficiaire des pensionnaires de la Bourse renoue avec la croissance. Et le marché actions s’en ressent déjà puisqu’à la mi-journée du jeudi, il affichait des performances annuelles de plus de 10 pc.

– Marchés publics : Les nouvelles règles du jeu qui fâchent. Les opérateurs économiques l’attendaient depuis longtemps, mais le projet de Cahier des clauses administratives générales (CCAG) dédié aux marchés de fournitures n’est pas de leur goût. Le CCAG est un document qui accompagne les appels d’offres et qui fixe les aspects contractuels de chaque marché public : conditions d’exécution des prestations, de règlement, de vérification, de délais, de pénalités de retard….

– Réforme du droit de la concurrence : « l’œil de Moscou » scrute le régulateur. C’est un « personnage » qui suscite beaucoup de réserves. Et pour cause, le commissaire du gouvernement va assister aux séances du Conseil de la concurrence. Ce poste a été créé par la toute récente loi publiée au Bulletin officiel du 24 juillet 2014. Nommé par décret, ce haut fonctionnaire représente l’Exécutif. Il a une voix consultative et pourra demander d’inscrire un point à l’ordre du jour du Conseil de la concurrence.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le parlement dispense Benkirane de la séance mensuelle. Le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, s’est mis d’accord, lors d’une rencontre tenue mardi dernier avec les présidents des groupes parlementaires, de ne pas tenir la séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement entre le 20 octobre et le 20 novembre, et ce, pour se consacrer entièrement à la discussion du projet de la loi de finance 2015 que le gouvernement s’apprête à transmettre au parlement à la mi-octobre courant.

– Le président du Conseil de la concurrence, Abdelali Benammour, contre la présence d’un représentant du gouvernement au sein du Conseil. Benammour a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue jeudi, que cette présence est susceptible de porter atteinte à l’indépendance du Conseil. Il a, par contre, exprimé son intention de nouer des partenariats avec les services de sécurité afin de dévoiler certaines illégalités dans certains marchés.

Al Massae.:

– Le secrétaire général de la FDT, Abderrahmane Azzouzi, accuse le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, de s’ingérer de façon grossière dans les affaires internes de la Fédération. Dans un entretien accordé au journal, Azzouzi a ajouté que Lachgar cherche à transformer la centrale syndicale en une annexe politique.

– Des députés demandent que les carrières soient soumises au contrôle. Des députés appartenant aux groupes de la majorité et de l’opposition ont demandé, mercredi lors de la discussion du projet de loi relatif à l’exploitation des carrières à la commission des infrastructures, de réglementer le secteur des carrières, appelant à faire bénéficier les collectivités locales des revenus qui découlent de leur exploitation, tant au niveau local que provincial et régional.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le Maroc est devenu un point de passage pour les groupes internationaux intéressés par l’Afrique, écrit « Le Huffington Post » dans un article publié sur le site de sa version française sous le titre « Les moyens de l’ambition africaine du Maroc », soulignant que le Royaume a pu établir des relations pérennes avec plusieurs pays africains, dans un partenariat égalitaire.

– Le conseil provincial de l’USFP à Meknès s’attache à la capitale ismaélienne en tant que capitale de la région. Le Conseil a critiqué le nouveau découpage régional indiquant que son rattachement à la région (Fès-Meknès), tel qu’annoncé dans le projet du plan régional, est une « ligne rouge », soulignant sa disposition à constituer un front politique, économique, social et culturel pour faire face à ce plan visant à réduire le rôle primordial de cette région qu’elle a rempli à travers les siècles.

Al Alam.:

– Lors d’une réunion conjointe tenue mardi à Rabat, le Bureau central de la FDT et le Bureau exécutif de l’UGTM ont décidé d’organiser des meetings de mobilisation dans toutes les provinces et régions du Royaume, et des marches de protestation au niveau régional. Les deux syndicats se préparent également à une nouvelle grève nationale et appellent les « syndicats sérieux » à faire front contre la politique du gouvernement.

– « Il y a des perspectives prometteuses pour l’exploration pétrolière au Maroc », a affirmé Amina Benkhadra, DG de l’Office national des hydrocarbures et des mines, dans un entretien accordé à la presse, ajoutant que le budget global alloué aux explorations pétrolières devrait avoisiner les 5 milliards de dirhams en 2014.

Al Haraka.:

– Le Maroc est un pays stable dans une région traversée par des turbulences, a souligné mardi à Prague le président du Sénat tchèque, Milan Stech. Lors d’un entretien avec le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, M. Milan a exprimé l’espoir que la stabilité dont jouit le Royaume à la faveur de la mise en œuvre de « réformes intelligentes » serve d’exemple aux autres pays de la région.

– La décision de prolongation de l’âge légal de départ à la retraite concerne 7.741 enseignants, a indiqué mercredi le ministre de l’Education nationale, Rachid Benmokhtar. Intervenant lors d’une réunion de la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, consacrée à la rentrée scolaire, Rachid Benmokhtar a souligné qu’il s’agit d’une décision gouvernementale positive pour les élèves et l’ensemble du système éducatif, estimant que le maintien des enseignants dans leurs postes est un devoir national.

Al Mounaataf.:

– 84% des Marocains estiment que l’UE est un partenaire important du Maroc, soit une proportion plus conséquente que dans les autres pays du Maghreb, selon un sondage européen. 65% des interviewés disent que la situation économique était bonne alors que 52% croient que la situation s’améliorera dans le futur, selon ce sondage.

– L’Algérie a refusé à nouveau d’autoriser une visite du rapporteur spécial de l’ONU pour les droits de l’Homme, mettant fin à des années de tergiversations, selon une source diplomatique à Genève. « Les autorités cherchaient à entourer la visite d’une série de conditions et de restrictions susceptibles d’empêcher le bon accomplissement de cette mission », précise cette source.

Bayane Al Yaoum.:

– Des groupes parlementaires à la Chambre des représentants plaident pour une gestion optimale du temps parlementaire afin de promouvoir l’action législative. Cet appel a été exprimé lors mardi au cours d’une réunion des présidents des groupes de la majorité à la Chambre des représentants. Rachid Roukbane, président du groupe du progrès démocratique, a été désigné coordinateur de ces groupes lors de l’année législative prochaine.

– Le conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale (BM) a approuvé mercredi un projet de 519 millions de dollars afin de soutenir les efforts déployés par le Maroc pour réduire sa dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles en développant ses sources d’énergies renouvelables. Ce projet viendra appuyer la stratégie marocaine qui vise à capter l’énergie du soleil en recourant à la technologie solaire à concentration, indique un communiqué de la BM.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– L’Union socialiste des forces populaires (USFP) et le Parti de l’Istiqlal envisagent une nouvelle grève. L’Union Générale des Travailleurs du Maroc (UGTM) et la Fédération démocratique du travail (courant de Abdelhamid El Fatihi) ont fait part de leur détermination à observer une nouvelle grève, tandis que d’autres organisations syndicales ont réclamé une reprise rapide des négociations dans le but de satisfaire les revendications des travailleurs, protéger les libertés syndicales et résoudre les conflits sociaux.

– Antiterrorisme : Exposés du directeur général des études et de la documentation, Mohamed Yassine Mansouri et du ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Le Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (CTED) et Sous-Secrétaire général de l’ONU, Jean Paul Laborde, a mis en avant, mardi à New York, l’approche « innovante » adoptée par le Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans la lutte contre le terrorisme.

Al Khabar.:

– Parlement : Les groupes de la majorité à la Chambre des représentants entament l’examen du projet des listes électorales. Lors d’une récente réunion, les leaders de la majorité au sein de la première chambre ont également rejeté les multiples demandes consistant à reporter les réunions des commissions parlementaires formulées, dans l’intervalle des sessions, par les groupes de l’opposition.

– Un groupe suisse spécialisé dans les bio-fertilisants s’installe au Maroc. Le groupe genevois Eléphant Vert a ouvert trois unités de production à Meknès, Agadir et Berkane. Ce groupe a investi 65 millions d’euros dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet visant à faire du pays un hub pour exporter les trois-quarts de sa production en Europe et en Afrique.

– Cinéma : Jusqu’au 30 septembre 2014, 32 films de différentes nationalités ont été tournés au Maroc. L’investissement global de ces productions cinématographiques étrangères s’élève à 922.133.375 dirhams.

Attajdid.:

– Le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique a préparé une loi sur le commerce extérieur ayant pour but de protéger la production nationale, en application des engagements internationaux du Maroc et des politiques de libre-échange.

– Inventions : L’Université Mohammed V de Rabat a déposé 50 brevets d’invention entre 2012 et 2014. Douze de ces brevets ont été enregistrés au niveau international.

Al Assima Post.:

– El Khalfi : 4.320 activités ont été organisées au niveau national par les associations des droits de l’Homme. Les autorités publiques interagissent positivement avec les activités organisées dans le respect de la loi et des règles en vigueur, a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

– Tourisme : la décision du Quai d’Orsay de classer le Maroc comme une destination touristique est un fait positif qui reflète la réalité de la situation au Maroc, a souligné le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

Rissalat Al Oumma.:

– Union constitutionnelle (UC) : Dans un communiqué, ce parti réitère sa position de principe concernant la supervision par le gouvernement des élections. Ce parti aussi endosser au gouvernement la responsabilité de la gestion de ces échéances électorales conformément au principe de l’alternative démocratique.

– Berlin qualifie de « modérée », d' »équilibrée » et « raisonnable » la politique étrangère et sécuritaire du Maroc. Le Royaume « a toujours été un pays de la raison et de la modération », a souligné le directeur de la politique de désarmement au ministère allemand des Affaires étrangères, Christoph Eichhorn, en marge d’une conférence sur le thème « la politique de sécurité préventive – la perspective allemande », organisée à Rabat.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *