Revue de presse marocaine du 02/10/2013

0 commentaires, 02/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 02 octobre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Projet de loi de finances 2014: Benkirane dévoile enfin sa lettre de cadrage. Le chef de gouvernement a levé le voile sur les axes prioritaires du projet de loi de finances 2014. La croissance devrait être de 4 pc. Datée du 23 septembre, la lettre de cadrage n’a été mise qu’hier, mardi, sur le site du chef de gouvernement. Abdelilah Benkirane appelle ses ministres à lui adresser leurs propositions avant le 5 octobre. Soit dans trois jours.

– 68ème assemblée générale de l’ONU: le Royaume réitère son engagement total envers le processus de règlement politique de la question du Sahara. Dans son discours, prononcé lundi devant cette Assemblée, le ministre a souligné l’engagement total du Maroc envers le processus de règlement politique de l’affaire du Sahara marocain. Il a rappelé la démarche constructive du Royaume et ses efforts sincères en vue de mettre fin à ce conflit régional actuellement entretenu.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– La lettre de cadrage pour la loi de finances 2014 vient de tomber. Fini les exonérations fiscales. L’embargo a été levé sur la note de cadrage pour la loi de finances 2014 (PLF) qui vient d’être diffusée aux membres du gouvernement. Le PLF pourrait connaître le démarrage d’une vraie réforme de la fiscalité en prenant en compte les recommandations des assises organisées fin avril à Skhirat. L’année prochaine sera l’année de la grande réforme des systèmes de retraites qui sera déclinée en deux phases avec une priorité à la CMR.

– Indexation : Boulif évoque l’extension à de nouveaux produits. Le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, a affirmé que la hausse des 3 carburants liquides les plus couramment consommés a pour but essentiel d’assurer la sauvegarde des équilibres macroéconomiques, de préserver le pouvoir d’achat du consommateur et la compétitivité de l’entreprise et de perpétuer la paix sociale. Ce triptyque, a-t-il ajouté, commande d’aller plus en avant sur la voie de l’indexation, ce qui n’exclut pas l’extension de la mesure à de nouveaux produits à l’horizon proche.

– Peine de mort: les abolitionnistes montent au créneau. Lors de sa présentation, lundi à Rabat, par l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) d’uneenquête intitulée « Voyage au cimetière des vivants : enquête dans les couloirs de la mort marocains », les associatifs qui œuvrent à l’abolition de la peine de mort ont invité l’administration pénitentiaire à se conformer à l’esprit de la Constitution de juillet qui consacre le droit à la vie et à approuver le 2ème protocole facultatif annexe à la Convention internationale des droits civils et politiques. Ils invitent également le gouvernement à dénoncer l’exécution de la peine de mort et à adhérer à l’appel des Nations unies en faveur de sa suspension.

L’OPINION:.
– HCP: croissance économique au 2e trimestre 2013. La croissance du produit intérieur brut, corrigé de variations saisonnières, a été de 5,1 pc durant le deuxième trimestre 2013 au lieu de 2,7 pc le même trimestre de l’année 2012, selon le Haut-Commissariat au plan. Le PIB normal a enregistré une hausse de 6,9 pc, précise le HCP dans une note d’information sur la situation économique au deuxième trimestre 2013, soulignant que la hausse du niveau général des prix a atteint 1,8 pc en glissement annuel.

– Communiqué du comité exécutif du PI: appui au processus de coordination avec l’USFP et soutien aux mouvements de protestation. Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu avant-hier, lundi, sa réunion hebdomadaire ordinaire sous la présidence du secrétaire général Hamid Chabat et examiné plusieurs questions politiques et organisationnelles. Les membres du comité ont notamment exprimé leur soutien aux mouvements de protestation engendrés par la hausse des prix des carburants et annoncé à cet égard leur soutien aux professionnels du secteur du transport.

AL BAYANE:.
– A deux semaine de la fête d’Aïd Al Adha: le coût de l’alimentation du bétail grève les éleveurs. La pluie arrive au bon moment certes. Néanmoins, pour le cheptel destiné à l’abattage de la fête du mouton, les premières pluies ne changeront rien immédiatement. Le coût élevé des aliments composés nécessaires à l’alimentation du bétail pèse lourdement sur le budget du fellah. Du coup, les prix de vente risquent de subir des hausses importantes. On parle déjà d’une fourchette de prix allant de 45 à plus de 55 dirhams le kilo du mouton.

– Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux à Rabat: mettre en évidence l’expérience démocratique du Maroc. Le lancement officiel des travaux du 4ème congrès de l’organisation mondiale « Cités et gouvernement locaux unis » (CGLU), organisé du 01 au 04 octobre sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est prévu mercredi. Cet évènement rassemble près de 3.000 participants, venus de plus de 100 pays: dirigeants locaux et régionaux, représentants d’organisations internationales et d’institutions financières ainsi que des partenaires de la société civile et du secteur public et privé. Pour certains élus marocains, cet évènement est une opportunité pour l’association marocaine des présidents des conseils communaux pour mettre en relief l’expérience marocaine démocratique marocaine et son cumul positif, en plus des expériences acquises en matière de gestion de la chose publique locale.

– Organisations des droits humains: appel à la révision de la législation pénale et à l’abolition de la peine de mort. L’Organisation marocaine des droits de l’homme, la Coalition marocaine contre la peine de mort et l’Association française « tous contre la peine de mort » ont appelé lundi à Rabat les autorités marocaines à amorcer une réforme de la législation pénale et à s’inscrire dans la démarche de l’abolition de la peine de mort.

LIBERATION:.
– Oualalou pour une offre territoriale combinant attractivité économique et cadre de vie. Lors du 4ème congrès de l’organisation mondiale « Cités et gouvernements locaux unis », qui s’est ouvert mardi à Rabat, le président du conseil de la ville de Rabat, Fathallah Oualalou, a affirmé que l’attractivité des territoires est devenue un indicateur de capacité de captage des flux de l’économie mondialisée, qui résultent de trois facteurs qui interagissent les uns sur les autres. ll s’agit de la mondialisation de la production industrielle et des marchés de consommation, du fonctionnement des firmes en réseaux et de la métropolisation, a-t-il précisé.

– Industriels et pharmaciens à couteaux tirés. De graves accusations de fuite de documents portées contre le département d’Amara. La guerre causée par la baisse des prix des médicaments reprend de plus belle. Cette fois-ci, elle prend l’allure d’une affaire d’Etat. La raison : la publication par la presse du projet de décret portant sur la baisse des prix des médicaments, alors que ce dernier est encore en discussion au sein d’une commission regroupant quatre ministères et le Conseil de la concurrence.

L’ECONOMISTE:. 
– Affichage publicitaire : la guerre relancée. Il aura suffi d’une signature par le numéro 2 de la commune urbaine de Casablanca pour relancer la guerre de l’affichage publicitaire. L’autorisation accordée à la société Big View pour implanter 10 panneaux d’affichage portant sur plusieurs artères stratégiques à Casablanca a provoqué des « réactions en chaîne ». Ce redéploiement a été mal pris par la concurrence qui a réagi en renforçant sa présence sur plusieurs artères de la métropole économique. L’objectif étant d’occuper l’espace et de préempter les emplacements stratégiques.

– Budget 2014 : l’année des réformes. Globalement, la lettre d’orientation pour la préparation de la loi de finances 2014, que le chef de gouvernement vient d’envoyer à ses ministres, insiste sur les réformes, à commencer par la fiscalité dont la mise en œuvre des recommandations des assises se fera de manière progressive. La note de cadrage porte notamment sur la révision globale de la TVA, la fin de la non imposition des grands agriculteurs, la réforme de la loi organique des finances et celle de la Caisse de compensation.

ATTAJDID:.
– Le Haut-Commissariat au plan fait état d’une amélioration de la croissance de l’économie nationale au cours du deuxième semestre 2013, en indiquant que cette amélioration a été accompagnée d’une hausse des revenus extérieurs nets, ce qui a permis d’augmenter le revenu national brut disponible et d’alléger le besoin de financement de l’économie.

AL ALAM:.
– Les avocats descendent dans la rue pour faire front au ministre de la Justice et des libertés. Le bureau de l’Association des barreaux du Maroc a observé mardi un sit-in symbolique devant le siège du ministère de la Justice et des libertés pour exprimer l’opposition des avocats à la charte de la réforme du système judiciaire. L’association a estimé que les conclusions du dialogue sur la justice étaient catastrophiques pour la profession d’avocat et constituent une grave régression des acquis des avocats.

AL KHABAR:.
– El Omari: le congrès des CGLU, une opportunité pour la mise en relief de l’expérience démocratique marocaine. Le président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux Fouad El Omari a indiqué que le 4ème congrès de l’organisation mondiale « Cités et gouvernements locaux unis », qui se tient du 01 au 04 octobre à Rabat, constitue une opportunité pour l’association de mettre en relief l’expérience démocratique marocaine et son cumul positif, en plus des expériences acquises en matière de gestion de la chose publique locale, selon un communiqué de l’Association.

– Les activités agricoles diminuent le besoin de financement de l’économie nationale. Dans une note d’information sur la situation économique au deuxième trimestre 2013, le Haut-Commissariat au plan a expliqué que l’amélioration de la croissance économique nationale a été soutenue particulièrement par l’important rebondissement de l’activité agricole, conjuguée à l’accroissement notable des revenus nets en provenance du reste du monde qui s’est traduite par une augmentation du revenu national brut disponible et un allégement du besoin de financement de l’économie. L’institution a en outre indiqué que la valeur ajoutée agricole en volume s’est accrue de 22,8 pc au lieu d’une baisse de 9,5 pc le même trimestre de l’année précédente.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Les avocats accusent Ramid de porter un coup dur à plus d’un demi-siècle de leur militantisme. Le bureau de l’Association des barreaux du Maroc a fait endosser au ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, la responsabilité d’avoir porté atteinte aux plus importants acquis pour lesquels les avocats ont milité pendant plus d’un demi-siècle, dont le principal est l’indépendance de la profession. L’Association, qui a organisé mardi un sit-in devant le siège de ce département, a annoncé dans un communiqué son rejet des résultats du dialogue national sur la réforme de la justice dans son volet relatif à la profession d’avocat et son rapport avec l’environnement judiciaire.

– Le Conseil de la concurrence confirme la persistance du monopole dans le marché marocain. Le Conseil de la concurrence, qui a dressé un tableau sombre de la Caisse de compensation qui absorbe plus de 51 milliards de DH par an, a révélé, dans un récent rapport, la persistance des phénomènes du monopole et de la concentration dans plusieurs secteurs industriels et économiques, une minorité de sociétés monopolisant une grande partie du marché.

AL MASSAE:.
– Boulif : les Marocains ne descendent pas dans la rue en raison de la hausse de quelques centimes. Le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, qui était l’invité mardi du forum de la MAP, a reconnu que la prise de la décision relative au système d’indexation a suscité des commentaires et observations de la part des partis de la majorité gouvernementale, notamment concernant sa modalité d’application et son timing. Les Marocains ne peuvent pas descendre dans la rue pour protester contre la hausse de quelques centimes, ni être impliqués dans des règlements de compte entre les politiciens.

– Réunion secrète de militants irrités par Chabat pour l’adoption d’une décision ferme après « la mascarade des ânes ». Le cercle des Istiqlaliens, courroucés par le SG du PI Hamid Chabat après la marche de protestation de Rabat, s’est élargi après que la récente réunion du courant « Bila Hawada » ait réussi à obtenir le soutien de plusieurs nom réputés au sein du parti dans la perspective de la prise d’une décision qualifié de « ferme ». Les participants à la réunion ont discuté de deux choix, à savoir la création d’un nouveau parti ou la collecte de signatures pour la tenue d’un congrès extraordinaire.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Déception algérienne suite à un rapport américain confirmant l’intégrité territoriale du Maroc. Les milieux algériens et les séparatistes du « polisario » ont essuyé une déception suite au rapport élaboré par le journal américain « New York Times » sur l’avenir des Etats arabes, ayant classé le Maroc parmi les pays stables, et qui ne va pas connaitre de démembrement.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Boulif évite de trancher sur l’éventualité d’une hausse d’autres produits. Commentant une question sur l’éventuelle généralisation du système d’indexation à d’autres produits, notamment le sucre et le blé, le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, qui était mardi l’invité du forum de la MAP, a indiqué que le gouvernement a appliqué le système d’indexation sur des produits pétroliers sans spécifier s’il envisage de généraliser ce système aux denrées de consommation de base.

– Affaires de corruption à Marrakech: de nouveaux hauts responsables devant le juge d’instruction. Le juge d’instruction a décidé, à l’issue de l’enquête préliminaire avec le conseiller parlementaire et premier adjoint du maire de Marrakech, Abdelaziz Banine, sur l’affaire « City one », de convoquer plusieurs hauts responsables proches du dossier.

ASSABAH:.
– Les avocats en colère contre la charte de la réforme de la justice. Les avocats, qui ont organisé mardi un sit-in devant le siège du ministère de la Justice et des libertés, ont fait état d’un recul des acquis pour lesquels ils avaient lutté, en accusant le ministère de tutelle de réduire la réforme de la profession à une approche moralisatrice et d’omettre le lien entre cette approche et les autres aspects connexes.

-Boulif : Il n’y a pas de gouvernement d’expédition des affaires courantes. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, a rejeté, lors du Forum MAP, le fait que le gouvernement actuel soit un gouvernement d’expédition des affaires courantes, notant que le gouvernement actuel a joui de la confiance du parlement et exerce pleinement ses fonctions conformément aux prérogatives qui lui sont accordées par la Constitution.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:. 
– Le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, reconnait que l’adoption du système d’indexation des prix des produits pétroliers survient suite aux objections exprimées à l’égard des subventions directes pour les familles pauvres. Le ministre a indiqué mardi, lors du Forum MAP, que le système d’indexation fait partie d’un package de mesures alternatives visant la réforme de la Caisse de compensation.

– Dans la note de cadrage pour la loi de finances 2014, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane s’engage à réaliser un taux de croissance de plus de 4 pc et à ne pas procéder à de nouvelles exonérations fiscales, soulignant la nécessité de maîtriser le déficit budgétaire qui a atteint 5,5 du PIB.

-Le secrétaire général du CNDH, Mohamed Essabbar, estime que le Maroc dispose de fortes chances pour occuper un siège au sein du Conseil des droits de l’Homme, un organe où il avait siégé par le passé.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *