Revue de presse marocaine du 02/05/2014

0 commentaires, 02/05/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux revue de presse marocaine développés par les quotidiens du vendredi 2 mai:.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Selon la Banque mondiale, le Maroc a déjà jeté les bases d’une croissance « durable et propre ». Le Maroc a déjà « jeté les bases d’une croissance durable et propre en s’érigeant en modèle dans la région MENA » en matière de préservation de l’environnement et de lutte contre le changement climatique, a indiqué le Directeur des opérations de la Banque Mondiale (BM) pour le Maghreb, Simon Gray. « En combinant ces réformes avec une politique axée sur la création d’emplois, de richesses et d’opportunités, notamment pour la population la plus vulnérable, le Maroc peut encore davantage renforcer sa croissance verte et promouvoir un modèle pérenne de développement », a dit M. Gray, après l’approbation, mardi soir à Washington, par le Conseil d’administration de la BM du Cadre de partenariat stratégique (CPS) avec le Maroc au titre de la période 2014-2017.

– Fête du Travail : la hausse du SMIG n’a pas démobilisé les centrales syndicales. Les principales centrales syndicales ont célébré, jeudi, la fête du Travail comme il se doit. Mobilisation générale, ambiance festive et slogans appelant à une meilleure protection des droits des travailleurs ont été au rendez-vous. Même si le gouvernement avait annoncé la veille du premier mai une revalorisation du SMIG et du salaire minimum des fonctionnaires, les syndicats ont tenu à battre le pavé et à exprimer leur mécontentement quant aux promesses non tenues, notamment les engagements pris dans le cadre des accords du 26 avril 2011.

L’ECONOMISTE:.

– Les syndicats tiennent la dragée haute à Benkirane. Après le tour d’échauffement du 6 avril dernier, les organisations syndicales sont revenues à la charge à l’occasion de la fête du travail. En effet, les syndicats ont mobilisé leurs adhérents pour une démonstration de force, face au gouvernement. La hausse du SMIG de 10pc annoncée la veille, n’a pas eu l’effet escompté. A Casablanca, c’est l’UMT de Miloudi Moukharik qui a réussi la plus grosse mobilisation. Les différentes sections du syndicat ont occupé tout le boulevard des FAR ainsi que les ruelles mitoyennes. A la tribune d’honneur, on aura noté une forte présence des dirigeants du PPS, dont Nabil Benabdallah, El Houssaine Louardi, Mohamed Grine, Khalid Naciri, ainsi que les représentants du patronat, comme l’ancien président de la CGEM, Mohamed Horani.

– Volatilité des prix : les industriels désarmés. La montée des cours des matières premières depuis le début de l’année inquiète dans les industries. Après la décompensation, les coûts de production devraient augmenter. Les dépenses énergétiques constituent l’un des postes budgétivores dans les usines. Les mesures d’accompagnement n’étant pas toujours mises en place, les opérateurs seront obligés de répercuter la hausse sur le prix de vente. Dans le cas contraire, ils s’exposent à une érosion de leurs marges.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, estime que la dette extérieure du Maroc est globalement une dette amortissable avec des durées de remboursement très longues (plus de 20 ans). Les montants en jeu sont relativement faibles (6,2 pc du montant total en principal de la dette du Trésor pour l’année 2013) et leur refinancement ne pose donc pas de problèmes. « Pour continuer à bénéficier de conditions de financement favorables, nous œuvrons pour améliorer le cadre macroéconomique de notre pays et poursuivre les grandes réformes structurelles afin que l’appréciation du risque Maroc par les bailleurs de fonds internationaux, les agences de notation et les investisseurs de manière générale, soit positive et en constante amélioration », a indiqué le ministre dans un entretien accordé à ALM.

– Les « Crédits-Immo » reprennent de plus belle. Les Marocains ont renoué avec les crédits bancaires en ce début 2014. En effet, selon le constat général, les Marocains s’endettent chaque année un peu plus auprès de leurs banques qui ne cessent de grignoter de plus en plus de part de marchés aux sociétés de financement. A ce titre, les crédits bancaires ont atteint en mars dernier un montant de 736,704 milliards de dirhams, soit un bond de 37,097 milliards de dirhams en comparaison à mars 2013 et une hausse moins importante de 13,299 milliards de dirhams, comparé à l’encours enregistré à fin février 2014, plombés par les crédits aux promoteurs immobiliers et favorisés par une reprise notable des crédits à l’habitat.

L’OPINION:.

– Au 1er mai de l’UGTM à Rabat : des dizaines de milliers de militants dénoncent la cherté du coût de la vie et la politique gouvernementale de paupérisation. Par dizaines de milliers, les militants istiqlaliens de l’UGTM ont afflué, jeudi 1er mai au complexe sportif Moulay Abdallah à Rabat, pour commémorer la Fête de la classe laborieuse. Venus de toutes les régions du pays, ils ont tenu à crier haut et fort leur protestation contre la situation sociale et économique du pays caractérisée par la politique gouvernementale de paupérisation. Au complexe Moulay Abdallah, les masses laborieuses ont scandé toute la matinée leurs revendications pour que cesse le processus ininterrompu de hausses des prix qui grèvent de manière draconienne le pouvoir d’achat des marocains. Les voix ouvrières se sont aussi élevées pour l’accès à un habitat décent et une réforme juste du système fiscal.

– Le Maroc demande « neutralité » et « professionnalisme » au secrétariat général de l’ONU. Le Maroc demande au secrétariat général des Nations unies de faire preuve de « neutralité » et de « professionnalisme » dans le traitement de la question du Sahara marocain, a affirmé, mardi à New-York, l’ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale. « Nous demandons au Secrétariat général de l’ONU, la neutralité, le professionnalisme et qu’il reste à équidistance à l’égard de toutes les parties », a déclaré M. Hilale lors d’une conférence de presse à l’issue de l’adoption par le Conseil de sécurité de sa résolution 2152 prorogeant le mandat de la Minurso d’une année jusqu’au 30 avril 2015.

LIBERATION:.

– Benkirane entretient le flou sur la politique nationale de migration. Mercredi, devant la Chambre des conseillers, Abdelilah Benkirane, n’a fait que répéter comme un disque rayé les grands axes de la nouvelle politique migratoire entamée depuis peu par le Royaume sans oser, pour autant, s’attaquer aux vrais défis et enjeux que pose cette question. Autrement dit, on ne doit aucunement se faire quelques regrets au cas où l’on aurait raté un discours aussi creux. En effet, le chef de l’exécutif a omis d’évoquer, dans cette première séance mensuelle devant la Chambre des conseillers, les questions dérangeantes et qui se posent avec acuité.

– Trapattoni au chevet du Onze national ? Ce qui était pris pour une rumeur persistante prend désormais la tournure d’information officieuse. Giovanni Trapattoni serait à un pourcentage élevé le nouvel entraîneur du Onze national. Le technicien italien et la Fédération royale marocaine de football, selon des sources bien informées, sont parvenus à un terrain d’entente pour que cette page de « cherche sélectionneur désespérément » soit tournée pour de bon.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Les candidats au poste de secrétaire général du PPS se sont employés au cours du rassemblement syndical de l’UMT, organisé à l’occasion du 1er mai à Casablanca, à rencontrer leurs électeurs potentiels à l’approche du congrès national du parti du livre, prévu en fin de mois courant.

– Moukharik: la politique du gouvernement nous rappelle celle d’ajustement structurel. A l’occasion du 1er mai, le secrétaire général de l’UMT, Miloudi Moukharik, a déclaré que le gouvernement prend des mesures antipopulaires comme s’il s’agit d’une politique d’ajustement structurel, mettant en garde contre toute procédure susceptible de porter atteinte aux systèmes de compensation et des retraites ou au pouvoir d’achat.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– La souscription de la CGEM à l’augmentation du SMIG masque « un marché » que le gouvernement a conclu avec le patronat au mépris des syndicats afin de pouvoir faire passer le projet de loi relatif à la grève que la CGEM espère voir adopté avant les échéances électorales prochaines.

– Le département d’Etat américain s’est félicité, mercredi, de la « robustesse » de la coopération entre les Etats-Unis et le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme, relevant que les deux pays se sont engagés, à l’occasion de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Washington en novembre dernier, à ‘ »approfondir cette relation ». Selon un rapport annuel sur le terrorisme dans le monde, publié à Washington, et qui couvre la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2013, le Maroc, « un partenaire efficace et de longue date », a continué à collaborer dans le cadre du programme d’assistance antiterroriste (ATA) du département d’Etat.

ASSABAH:.

– Hakim Benchemmas, président du groupe PAM à la Chambre des conseillers, a indiqué que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane continue de marginaliser l’opposition et rabaisser son action, précisant qu’au cours de la séance mensuelle des questions, Benkirane a entretenu cette tendance en déclarant que les positions de l’opposition lui inspiraient parfois de la répugnance. Dans une déclaration au journal, Benchemmas a estimé, par ailleurs, que le moment est venu pour que Benkirane présente un bilan d’étape de l’action gouvernementale devant le Parlement.

– Miloud Kandil, coordinateur du courant « Légitimité démocratique » au sein du parti du Mouvement populaire (MP), a appelé Mohand Laenser, secrétaire général du MP, à tenir sa promesse et ne pas se porter candidat encore une fois à ce poste, précisant dans une lettre que Laenser a passé 28 ans à la tête du parti.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT, a déclaré jeudi à l’occasion de la célébration du 1er mai, que l’érosion du pouvoir d’achat des couches défavorisées et la dégradation des prestations sociales sont les deux « solutions magiques » auxquelles recourt le gouvernement pour surmonter les contraintes financières et économiques.

– Le département d’Etat américain a salué, mercredi, la stratégie « exhaustive » mise en place par le Maroc pour lutter contre le terrorisme, relevant que cette approche a permis de « circonscrire de manière efficace » la menace terroriste. « Le Maroc dispose d’une stratégie antiterroriste exhaustive qui s’appuie sur des mesures de vigilance et de sécurité, la coopération internationale et des politiques contre la radicalisation », précise le département d’Etat dans son rapport annuel sur le terrorisme dans le monde, publié à Washington.

AL MASSAE:.

– La fièvre aphteuse, une menace pour le bétail des Marocains à l’approche de l’Aïd al-Adha. Des consignes ont été données pour renforcer le contrôle au niveau des frontières afin d’interdire l’entrée du cheptel ovin et caprin, laissant planer des craintes, au cas d’infection, sur la célébration de l’Aid al-Adha.

– Augmentation du SMIG: la CGEM réagit. La CGEM a rendu public un communiqué dans lequel elle a qualifié l’augmentation du SMIG par le gouvernement de « décision politique », exprimant son regret et sa préoccupation profonde face à cette hausse du coût de l’emploi qui, estime-t-elle, ne cadre pas avec les objectifs de la stratégie d’accélération industrielle 2014-20120, lancée il y a quelques semaines par le gouvernement.

ASSABAH:.

– Hakim Benchemmas, président du groupe PAM à la Chambre des conseillers, a indiqué que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane continue de marginaliser l’opposition et rabaisser son action, précisant qu’au cours de la séance mensuelle des questions, Benkirane a entretenu cette tendance en déclarant que les positions de l’opposition lui inspiraient parfois de la répugnance. Dans une déclaration au journal, Benchemmas a estimé, par ailleurs, que le moment est venu pour que Benkirane présente un bilan d’étape de l’action gouvernementale devant le Parlement.

– Miloud Kandil, coordinateur du courant « Légitimité démocratique » au sein du parti du Mouvement populaire (MP), a appelé Mohand Laenser, secrétaire général du MP, à tenir sa promesse et ne pas se porter candidat encore une fois à ce poste, précisant dans une lettre que Laenser a passé 28 ans à la tête du parti.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT, a déclaré jeudi à l’occasion de la célébration du 1er mai, que l’érosion du pouvoir d’achat des couches défavorisées et la dégradation des prestations sociales sont les deux « solutions magiques » auxquelles recourt le gouvernement pour surmonter les contraintes financières et économiques.

– Le département d’Etat américain a salué, mercredi, la stratégie « exhaustive » mise en place par le Maroc pour lutter contre le terrorisme, relevant que cette approche a permis de « circonscrire de manière efficace » la menace terroriste. « Le Maroc dispose d’une stratégie antiterroriste exhaustive qui s’appuie sur des mesures de vigilance et de sécurité, la coopération internationale et des politiques contre la radicalisation », précise le département d’Etat dans son rapport annuel sur le terrorisme dans le monde, publié à Washington.

AL MASSAE:.

– La fièvre aphteuse, une menace pour le bétail des Marocains à l’approche de l’Aïd al-Adha. Des consignes ont été données pour renforcer le contrôle au niveau des frontières afin d’interdire l’entrée du cheptel ovin et caprin, laissant planer des craintes, au cas d’infection, sur la célébration de l’Aid al-Adha.

– Augmentation du SMIG: la CGEM réagit. La CGEM a rendu public un communiqué dans lequel elle a qualifié l’augmentation du SMIG par le gouvernement de « décision politique », exprimant son regret et sa préoccupation profonde face à cette hausse du coût de l’emploi qui, estime-t-elle, ne cadre pas avec les objectifs de la stratégie d’accélération industrielle 2014-20120, lancée il y a quelques semaines par le gouvernement.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, mercredi à Sahrij Souani à Meknès, la cérémonie de remise des trophées et certificats au profit des meilleures unités de production, des meilleurs exposants par catégorie et des meilleurs éleveurs par race ayant participé à la 9ème édition du Salon international de l’agriculture de Meknès (SIAM 2014).

– Les Marocains ont parlé 11,39 milliards de minutes au premier trimestre 2014. L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a annoncé mardi que le nombre de minutes mobiles consommées par client par mois, a atteint 88 minutes en moyenne à fin mars 2014, mettant l’accent sur une évolution annuelle importante du trafic sortant mobile qui, a-t-elle expliqué, a atteint 11,39 milliards de minutes au premier trimestre 2014.

ATTAJDID:.

– 1er mai: sortie modeste des syndicats. A l’occasion de la célébration de la fête du Travail, des milliers d’ouvriers sont descendus dans la rue à Casablanca, à Rabat et dans d’autres villes. Dans leurs slogans, ils ont revendiqué la lutte contre la corruption, dénoncé la cherté du coût de la vie et réclamé l’augmentation des salaires.

– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a déclaré que la situation des immigrés au Maroc s’est améliorée avec l’arrivée du gouvernement qu’il dirige. Cette déclaration a été faite au cours de la séance mensuelle des questions à la Chambre des conseillers, à laquelle seulement 70 parmi 265 conseillers étaient présents.

SAHIFAT ANNAS:.

– 1er mai: indignation contre le gouvernement, le patronat s’oppose à l’augmentation du SMIG. Des milliers de citoyens et de salariés ont participé à la célébration du 1er mai en scandant des slogans qui revendiquent l’amélioration de leur situation sociale. L’augmentation du SMIG annoncée par le gouvernement a reçu une rebuffade de la part de la CGEM.

– La Banque mondiale (BM) a renouvelé, lors de son conseil d’administration tenu mardi soir, son Cadre de partenariat stratégique (CPS) avec le Maroc, en vertu duquel le groupe va augmenter son soutien financier à 4 milliards de dollars (USD) durant la période 2014-2017. Ce CPS contient 3 piliers, dont la promotion d’une croissance concurrentielle et inclusive, l’édification d’un avenir vert et résilient, et le renforcement de la gouvernance et des institutions pour une meilleure prestation de services à tous les citoyens.

AL ALAM:.

– Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation de l’Administration des douanes relative à l’entrée de marchandises sur le territoire national. Cette mesure, qui concerne à peu près 15.000 véhicules transportant des marchandises à caractère commercial venant d’Europe, suscite l’inquiétude des professionnels qui devront désormais satisfaire à la réglementation et aux procédures régissant les importations commerciales. Ainsi, les personnes qui souhaitent exercer cette activité commerciale doivent notamment disposer d’un registre de commerce, présenter à la Douane une déclaration en détail, présenter une facture des marchandises transportées, accomplir les formalités nécessaires pour certaines marchandises (contrôle des normes, etc) et ranger, voire allotir, lesdites marchandises afin de faciliter le contrôle.

– L’UGTM rend hommage à la classe laborieuse. L’Union revendique l’augmentation immédiate des salaires et l’approbation de l’accord international relatif aux libertés syndicales de même que les dispositions de l’accord d’avril 2011. Les militants de l’UGTM ont protesté contre les politiques économique et sociale du gouvernement et ont demandé de mettre fin aux hausses successives des prix.

AL KHABAR:.

– Le président du groupe PAM à la Chambre des conseillers, Hakim Benchemass, a estimé, lors de la séance sur la politique générale du gouvernement, tenue mercredi, que le gouvernement Benkirane ne dispose pas d’une politique publique et qu’il n’a rien réalisé, s’appuyant sur le rapport du Conseil de l’Europe relatif à l’absence d’indicateurs en matière de protection des migrants et des demandeurs d’asile. Répliquant, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a indiqué que les rapports internationaux cités ne constituent pas une vérité absolue, affirmant que son gouvernement dispose bel et bien d’une politique publique et que le ministre en charge est compétent en la matière, contrairement aux allégations relayées par l’opposition.

– Hausse du SMIG : le patronat « inquiet » de la hausse du coût du travail. La Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM) prend acte de la décision du gouvernement d’augmenter de 10 pc le SMIG et exprime « ses regrets et sa vive inquiétude quant à cette hausse du coût du travail », indique un communiqué du patronat. Une telle hausse, appliquée sans contreparties, « viendra éroder davantage la compétitivité de l’industrie marocaine et ne manquera pas d’avoir un impact sur l’emploi industriel, tout en induisant le risque de voir des entreprises basculer dans l’informel et annihiler les efforts d’en faire sortir celles qui y sont encore », ajoute le communiqué.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *