Revue de presse marocaine du 01/10/2013

0 commentaires, 01/10/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mardi 01 octobre:

L’OPINION

– Rabat abrite les travaux du sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux. Ce sommet offre l’opportunité de présenter et débattre des solutions locales concrètes aux problèmes mondiaux. Il constitue également l’occasion de définir la politique et l’action internationale des autorités locales et régionales pour contribuer aux objectifs stratégiques de l’agenda international de développement.

– Chabat : la défense des droits légitimes des étudiants, enjeu de notre militantisme. Lors du 23ème congrès national de l’Union générale des étudiants du Maroc (UGEM), tenu récemment à Rabat, le secrétaire général du PI, Hamid Chabat, a souligné la nécessité de la part de la direction issue du congrès de renforcer l’organisation et les structures de l’UGEM à travers son implantation dans toutes les universités et hautes écoles et à tous les niveaux, à effectuer un retour en force dans l’enceinte universitaire et faire siennes l’ensemble des préoccupations et attentes des étudiants marocains et de la société en général, à travers de nouveaux outils et mécanismes de lutte et militantisme au service de la patrie, la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens.

AUJOURD’HUI LE MAROC

– Allocations familiales. Attention, la CNSS contrôle… La direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale informe les bénéficiaires des allocations familiales des pensions de survivants et de l’assurance maladie obligatoire qu’une opération de contrôle de droit à ces prestations a débuté depuis septembre 2013. Dans son communiqué, la CNSS précise que ce contrôle concerne la scolarité ou l’apprentissage des enfants ouvrant droit aux prestations en question, âgés de 12 à 21 ans pour les allocations familiales, de 16 à 21 ans pour la pension de survivants et de 21 à 26 ans pour l’assurance maladie obligatoire.

– Escarmouches électorales entre l’Istiqlal et le PJD. Il fait chaud à Moulay Yacoub! Les élections partielles prévues dans la circonscription de Moulay Yacoub connaissent un face-à-face entre Istiqlaliens et Pjdistes, qui semble virer à la confrontation. Les deux formations lorgnent, en effet, le même et unique siège parlementaire dans cette circonscription.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

-Investissement : ce que pèse la CDG dans l’économie nationale. Le bras financier de l’Etat a réalisé une étude quantifiant son impact sur l’investissement et l’emploi à l’horizon 2030. Les résultats sont édifiants. Les 50 projets soutenus par la CDG pèsent un investissement cumulé de 86 milliards de DH. L’effet d’entraînement sur les investissements privés est estimé à 149 milliards.

RISSALAT AL OUMMA

– Le CMC attribue la note B à la croissance au Maroc. A l’issue d’une enquête sur le modèle de croissance choisi par le gouvernement et les grands agrégats économiques du pays, le Centre marocain de conjoncture a conclu que cette croissance est devenue plus que jamais tributaire de la demande intérieure, favorisée par l’augmentation des salaires, le programme du logement économique et les dépenses relatives aux infrastructures.

LIBERATION

– Rabat, capitale mondiale des dirigeants locaux. Le coup d’envoi du Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux et du 4ème congrès de Cités et gouvernement locaux unis (CGLU) sera donné à partir d’aujourd’hui à Rabat, sous le thème « Imaginer la société, construire la démocratie ». Lors de la présentation de l’évènement en août dernier à Rabat, le maire de Rabat, Fathallah Oualalou a déclaré que « le choix de la ville de Rabat est une grande opportunité pour notre pays, car elle deviendra à son tour une référence dans le parcours mondial des villes, l’occasion également de présenter toutes les réformes qu’a connues le Royaume ces dernières années ».

– Le printemps de la dignité s’en prend à la Charte de la réforme de la justice. « C’est une charte médiocre », « c’est le projet d’un seul parti, à savoir le PJD », « c’est une charte pleine de formules vagues difficilement applicables ». Ces assertions reflètent à quel point les organisations des droits de l’Homme et mouvements féministes marocains sont désabusés par la charte de la réforme du système judiciaire. Réunies autour d’une table ronde organisée, vendredi dernier, par le Printemps de la dignité (collectif d’associations féministes et de défense des droits humains), ces organisations ont passé cette charte au peigne fin.

– Les salariés, vache à lait de la Trésorerie générale du Royaume. Les employés paient autant d’impôts que les entreprises. Au Maroc, la question de l’inégalité face à l’impôt ressurgit chaque fois qu’on évoque les rendements de l’impôt sur le revenu (IR) et leur contribution aux ressources budgétaires ordinaires. Les salariés contribuent à l’impôt à 95,7 pc de ce que les sociétés rapportent à l’Etat en termes de recettes fiscales.

AL BAYANE

– Université annuelle du PPS : mouvements sociaux et défis du changement. L’Université annuelle du PPS a poursuivi ses travaux samedi à Rabat sous le thème « le PPS : identité et alliances ». Le dernier axe de cette université, devenue désormais annuelle, a été consacrée aux « mouvements sociaux et aux défis du changement ». Dans une intervention de cadrage de cette rencontre, le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah, avait réitéré l’appel du parti à faire sortir le pays de la situation actuelle d’immobilisme et d’attentisme en activant la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale dans le but de poursuivre les chantiers de réformes en cours dans le pays. – Ministère de l’Intérieur: mouvement des agents d’autorité, 14 pc de l’effectif concerné. Le ministère de l’Intérieur et comme il est d’usage chaque année, a procédé à un mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité touchant près de 14 pc de l’ensemble de ce corps, opérant dans l’administration territoriale et ayant exercé pendant 4 ans ou plus dans le même poste.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

– Les avocats en sit-in devant le siège du ministère de la Justice. L’Association des barreaux du Maroc a décidé d’organiser mardi un sit-in devant le siège du ministère de la Justice et des libertés en signe de protestation contre la charte de la réforme du système judiciaire et l’exclusion des avocats du dialogue qui avait été lancé sur ce projet.

AL MOUNAATAF

– Les avocat se rebiffent contre la charte de la réforme du système judicaire. L’Association des barreaux du Maroc a décidé d’organiser mardi un sit-in devant le siège du ministère de la Justice et des libertés pour protester contre la charte de la réforme du système judiciaire et dénoncer son exclusion du dialogue ayant précédé l’élaboration de ce projet.

L’ECONOMISTE

– Médicaments : cette fois-ci, vraiment la crise. Si les industriels et les pharmaciens se déchirent sur la révision des marges, ils sont au moins unanimes sur le diagnostic de leur secteur : la crise y est bien incrustée. Le chiffre d’affaires sectoriel s’effondre : -24 pc à fin août. Il manquerait 1,3 milliard de DH sur toute l’année. Le repli s’explique par l’effet Ramed et la baisse des prix.

– GMT+1 : les premiers impacts du cafouillage. Plusieurs entreprises ont dû synchroniser leurs process. Perturbations de production, logistique, informatique, aérien… Economie d’énergie et alignement sur l’Europe, ce sont les deux arguments phares avancés par le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration pour justifier la prorogation de l’horaire d’été jusqu’à fin octobre. Mais cette décision tardive (quelques heures avant le retour à GMT) n’était pas sans conséquences sur l’organisation des entreprises. C’est le cas d’une grande usine automobile à Tanger dont les services production et logistique ont dû effectuer des heures supplémentaires pour parer à cet imprévu. Il en est de même pour les équipes techniques de la RAM qui continuent à ce jour à travailler sur les billets émis avec l’horaire GMT.

AL HARAKA

– Ministère de l’Intérieur: mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité touchant près de 14 pc. Le ministère de l’Intérieur a procédé à un mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité touchant près de 14 pc de l’ensemble de ce corps, opérant dans l’administration territoriale. Selon un communiqué du ministère, ce mouvement vise à favoriser une plus grande efficacité et une rationalisation optimale des ressources humaines, et ce, à travers un redéploiement partiel permettant une meilleure adéquation postes-compétences, et le pourvoi des postes vacants, suite aux départs à la retraite, ainsi que la prise en considération de certains cas nécessitant un suivi médical approprié.

BAYANE AL YOUM

– Energies renouvelables dans le monde arabe: le Maroc en tête de liste. Selon l’indice de l’avenir énergétique arabe, exposé la semaine dernière dans le Forum de l’énergie à Beyrouth, le Maroc occupe le premier rang à l’échelon arabe en termes d’efficacité énergétique et de progrès dans le domaine des énergies renouvelables. Le Maroc a ainsi devancé la Jordanie et l’Egypte dans ce domaine.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

– Les avocats opposés à la charte de la réforme de la justice. L’Association des barreaux du Maroc a annoncé son refus absolu de la charte de la réforme du système judicaire, notamment le volet qui se rapporte à la profession de l’avocat. L’association a décidé d’observer un sit-in de protestation mardi devant le siège du ministère de la Justice et des libertés.

ASSABAH

– « Tripotages » dans le dossier maladie menaçant la CNOPS de s’effondrer. Des sources au sein de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale ont révélé ce qu’ils ont qualifié de « tripotages » dans les dossiers maladie, les prises en charge médicales et la falsification des documents des opérations chirurgicales dans des cliniques privées, ce qui inflige à la Caisse des pertes financières annuelles estimées à des milliards de dirhams et menace son régime financier d’un déficit total.

– Bakkoury appelle Benkirane à démissionner. Lors d’une conférence régionale du parti à Moulay Yacoub, le secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury, a appelé le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à présenter sa démission en raison de son incapacité à assumer sa pleine responsabilité, l’exhortant à satisfaire les différentes attentes des citoyens.

AL MASSAE

– Daoudi inspecte les finances de la faculté des lettres à Casablanca. Selon une source bien informée, des inspecteurs du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres se sont rendus récemment au siège de cette faculté afin de s’enquérir sur des documents financiers et vérifier les comptes suite à des accusations formulées contre l’administration de ladite faculté au sujet de l’existence de dysfonctionnements dans la gestion financière.

– Benkirane accuse les pro-Chabat de « fauteurs de trouble ». Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement, Abdelilah Benkirane, s’est en pris à Hamid Chabat, lors d’un meeting électoral tenu dimanche à Moulay Yacoub par le parti de la lampe. Benkirane a indiqué que Chabat a organisé des marches qui « ont fait rire le monde », allusion faite à l’utilisation d’ânes lors de la « marche de la colère » organisée par le PI récemment à Rabat. Le SG du PJD a qualifié les pro-Chabat, qui ont tenté de prendre d’assaut son meeting, de « perturbateurs » et de « fauteurs de troubles »

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

– Bakkoury fustige le chef du gouvernement, l’accusant d’avoir égaré les Marocains avec ses slogans. S’exprimant lors d’une conférence régional du parti à Moulay Yacoub, le SG du PAM, Mustapha Bakkoury, a mis en garde contre ce qu’il a qualifié de « sort inconnu » et d' »avenir incertain » vers lesquels le gouvernement conduit le Maroc.

– Dans l’attente du gouvernement Benkirane II, les patrons des boulangeries prêts pour une hausse des prix. Dans une déclaration à la presse, le président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie au Maroc a fait savoir que les professionnels du secteur attendent que le chef du gouvernement honore les engagements qu’il a pris lors de l’audience qu’il leur a accordée le 11 septembre dernier, affirmant que les professionnels sont prêts pour toutes les éventualités en cas d’échec du dialogue avec le gouvernement, dont la hausse du prix du pain.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

– Les fonctionnaires de l’enseignement supérieur organisent, à partir de ce mardi et durant une semaine, des sit-in de protestation. Ces manifestation ont été décidées pour dénoncer la dégradation des relations entre les deux parties quelques mois avant la fin de la dernière année universitaire, suite à la suspension du dialogue entre le ministère de l’Enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique et ses fonctionnaires, et la menace de ces derniers d’organiser des sit-in en début de la rentrée universitaire 2013-2014.

ATTAJDID

– CNOPS décide d’ester en justice contre des cliniques et des laboratoires en raison des tripotages dans les dossiers des malades. L’administration de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale a décidé de prendre les mesures judiciaires qui s’imposent à l’encontre des cliniques et laboratoires, impliqués dans « les manipulations » des dossiers maladie au cours de la dernière période.

AL KHABAR

– Le parlementaire Banine enregistre son patrimoine au nom de son épouse et de sa sœur afin d’échapper au fisc. Des sources proches du dossier concernant Abdelaziz Banine, adjoint du maire de Marrakech, ont indiqué que quelques jours avant sa comparution devant la justice, Banine avait enregistré tous ses biens au nom de son épouse et de sa sœur, dans une tentative de dissiper tous les soupçons qui auraient affaibli sa position au cours de l’opération de l’information.

– Benkirane reconnaît l’impact sur les citoyens des mesures rigoureuses prises par son gouvernement. Lors d’un meeting organisé, dimanche à la commune d’Aïn Chkaf à Moulay Yacoub, le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, a reconnu avoir pris certaines décisions qui auraient semblé « très rigoureuses » pour les citoyens, appelant ces derniers à saisir l’impératif et la pertinence de la prise de ces décisions dans le but de « sauver le bateau de la tempête et faire sortir le pays des problèmes financiers « .

– Des syndicats protestent contre les contrats passés par l’ONDA avec les entreprises étrangères de maintenance. Le bureau national des techniciens de la sécurité de la navigation aérienne a adressé une lettre au ministre de l’Equipement et du transport, Abdelaziz Rabbah, sollicitant son intervention pour astreindre l’Office national des aéroports à ne pas conclure des contrats avec les entreprises étrangères de maintenance. Ce bureau a appelé à observer une grève nationale en signe de protestation contre le non-respect des conventions établies entre les syndicats et l’administration de l’ONDA.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *