Revue de presse marocaine du 01/07/2014

0 commentaires, 01/07/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres développés par les revue de presse marocaine quotidiens parus mardi 1er juillet.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– SM le Roi lance l’opération « Ramadan 1435 » et pose la première d’un Centre pour la formation et l’insertion des jeunes à Salé. SM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi au quartier Kariat Oulad Moussa à Salé, au lancement de l’opération de soutien alimentaire « Ramadan 1435 », initiée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité à l’occasion du mois sacré de ramadan. Mobilisant une enveloppe budgétaire de 60 MDH, l’opération « Ramadan 1435 » bénéficiera à près de 2,35 millions de personnes regroupées au sein de 473.900 ménages, dont 403.000 vivent en milieu rural, à travers toutes les provinces du Royaume. Le Souverain a procédé au même quartier à la pose de la première pierre d’un Centre pour la formation et l’insertion des jeunes, qui sera réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour une enveloppe globale de 6 millions de dirhams.

– Elections 2015: le ministre de l’Intérieur propose une révision exceptionnelle des listes électorales. Dans le cadre des préparatifs pour les prochaines échéances électorales, le ministère de l’Intérieur propose aux partis politiques de procéder à une simple actualisation des listes électorales à travers une révision exceptionnelle. Dans un document adressé aux formations politiques dans le cadre des concertations en cours à propos des élections, le ministère de l’Intérieur souligne que le choix de l’actualisation des listes existantes est le mécanisme approprié pour atteindre les objectifs escomptés à ce niveau.

L’Economiste.:

– La réforme pénale n’a pas aboli la peine capitale. L’article 430 du nouveau Code de procédure pénale a en revanche vigoureusement encadré son application. Elle ne pourra être prononcée que si « les juges la décident à l’unanimité ». Le prononcé du jugement doit noter noir sur blanc la collégialité de la décision. De plus, le procès-verbal de la délibération doit faire mention de la condamnation commune de l’accusé à la peine capitale.

– Fibre optique: Prochain filon des opérateurs. Pour arriver à l’objectif de 50% des foyers marocains connectés au très haut débit (soit entre 30 à 50 mégas), il faudra consentir des investissements énormes en termes de réseaux en fibre optique. Aujourd’hui, le réseau de fibre optique existant n’arrive pas jusqu’au client. En tout, le Royaume dispose de plus de 33.000 km de réseaux en fibre optique servant principalement aux liaisons entre stations, câbles sous-marins Maroc Telecom et Méditel mènent actuellement des opérations pilotes à Rabat et Casablanca qui permettent aux abonnés d’atteindre un débit de 100 mégas.

Aujourd’hui le Maroc.:

– CNSS: 12,64 MMDH déboursés en 2013. Le nombre des inscrits à l’Assurance maladie obligatoire (AMO) est passé de 4,1 millions depuis le lancement de ce programme à 4,5 millions en 2013. Les prestations santé (AMO) ont été revues à la hausse et ont augmenté de 1,78 milliard de dirhams en 2012 à 2 milliards l’année suivante. Elles se chiffrent à 12,64 milliards de dirhams en 2013. Les différentes opérations de prospection menées par la Caisse ont permis la régularisation de 81.542 salariés grâce à 3.098 contrôles.

– Elaborant une proposition de loi pour la création de l’Instance nationale pour la supervision des élections, l’Istiqlal jette un pavé dans la marre. Par cette élaboration, le PI entend ainsi sortir le dossier des élections des mains du gouvernement. Les responsables du parti comptent également sur le soutien de leur allié dans l’opposition, l’USFP. « Nous espérons que le parti de l’USFP va rejoindre cette cause dans le but de défendre au parlement cette proposition de loi », déclare le porte-parole de l’Istiqlal.

L’Opinion.:

– Les « petites bonnes » devant la Chambre des conseillers: le projet de la controverse. C’est un moment crucial du traitement législatif de l’exploitation des filles mineures dans le travail domestique. La Commission législation et droits de l’Homme de la Chambre des conseillers entame, aujourd’hui 1er juillet, l’examen du projet de loi 19.12 sur « Les conditions d’emploi et de travail des employés domestiques ». Après plusieurs années d’hésitations à élaborer un texte traitant spécifiquement du travail domestique des enfants, en général, et des « petites bonnes », en particulier, le gouvernement a (re)proposé l’intégration de son interdiction, sans autres dispositions.

– Exportations: Sale temps pour l’agriculture ? Décidemment, rien ne semble aller pour les exportations des fruits et légumes marocains. D’abord il y a eu les modifications récentes des conditions d’accès des fruits et légumes extra-communautaires au marché européen. Modifications qui ont provoqué un tollé. Mais les déboires des produits agricoles marocains à l’export ne s’arrêtent pas là. On vient d’apprendre que les autorités russes ont interdit l’accès au port de Saint Petersburg de plusieurs lots de pomme-de-terre marocaine destinée à la semence (500 tonnes). D’après les sources médiatiques qui ont relayé cette information, le rejet de la pomme de terre marocaine se justifie par son infection d’un vers-parasite qui provoque des retards de croissance, des dégâts aux racines ainsi qu’une sénescence précoce des plantes.

Libération :

– Les erreurs médicales entre omerta et souffrances. La dernière affaire en date est celle de Rabab Tetouani, une jeune fille de 21 ans, décédée, il y a quelques jours, dans un hôpital public à Tanger. Convaincus que leur fille a été victime d’une erreur médicale et d’une négligence totale, les parents de Rabab veulent savoir ce qui s’est réellement passé et demandent l’ouverture d’une enquête immédiate sur les circonstances du décès de leur fille. La problématique des erreurs médicales a été récemment abordée pour la première fois lors d’un colloque national à Casablanca. Au menu des discussions : lancer un débat sur une future loi devant combler le vide juridique qu’il y a actuellement à ce niveau.

– 3.000 sans-papiers régularisés jusqu’au 26 juin dernier. Peu nombreux sont les migrants irréguliers qui ont bénéficié de la régularisation. Six mois après son lancement, seules 3.000 personnes ont obtenu un titre de séjour, soit 20% des 16.123 dossiers déposés jusqu’au 26 juin dernier, selon des statistiques officielles révélées, vendredi dernier, par Cherki Drais, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur. Ce dernier a précisé que sur les 16.123 demandes déposées, 15 nationalités accaparent 93% des totalités de dossiers.

Al Bayane :

– Prochaines échéances électorales: le président du groupe PPS propose des pistes de réflexion. Concernant le découpage électoral, Rachid Roukbane, président du groupe PPS à la Chambre des représentants, estime qu’il est nécessaire de mettre en œuvre les principes objectifs et transparents qui garantissent une concurrence électorale saine et loyale, à même d’assurer l’émergence d’institutions électorales sur la base de références territoriales équitables. Concernant le mode de scrutin électoral, le parti du livre demeure constamment convaincu de la nécessité d’adopter le mode de scrutin relatif aux listes, avec une base élargie consacrant une représentation démocratique mettant fin aux courants unilatéraux.

– Le Maroc « déterminé » plus que jamais à accompagner la RDC sur la voie de la modernité (journal kinois). Le Royaume du Maroc est plus que jamais « déterminé » à accompagner le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, dans sa vision de la révolution de la modernité devant intégrer son pays, à l’horizon 2030, dans le giron des pays émergents, indique le journal kinois à grand-tirage « Le Potentiel ». Cette vision vient de bénéficier d’un apport de taille, avec les progrès enregistrés ces dernières années en matière d’assainissement du climat des affaires et des investissements, souligne le journal, notant que plus rien ne semble alors freiner l’élan des investisseurs étrangers, des Marocains en l’occurrence, qui ont décidé d’installer en RDC une cimenterie de troisième génération, dont la fin des travaux est prévue en janvier 2016.

Al Massae.:

– Immobilier: le CESE dévoile des dysfonctionnements dans la « vente sur plan ». Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a révélé que la vente d’immeuble en l’état futur d’achèvement, régulièrement appelée « vente sur plan », souffre toujours de nombreux dysfonctionnements dans la relation entre le promoteur et l’acquéreur, expliquant que la loi qui la réglemente est peu respectée et difficilement applicable par les opérateurs. Le CESE recommande en outre de revoir l’ensemble de la législation relative aux défauts de conformité, aux vices de construction et aux garanties et à la conservation foncière.

– La Fédération nationale des ouvriers et fonctionnaires des collectivités locales, et plus précisément le bureau provincial de la section de Rabat, a revendiqué la dissolution de l’association des œuvres sociales et appelé la Cour des comptes à effectuer un contrôle financier de l’association. Ce bureau a dénoncé dans un communiqué la modalité du renouvellement du bureau de l’association des œuvres sociales des fonctionnaires et ouvriers de la commune de Rabat.

Al Khabar.:

– Reflétant l’évolution du cours euro/dollar US, le dirham s’est déprécié de 0,60% face à l’euro et s’est apprécié de 2,73% par rapport au dollar, a affirmé Bank Al Maghrib. Dans ces conditions, la monnaie nationale a enregistré de fortes appréciations contre celles des principaux partenaires émergents du Maroc, en particulier ceux ayant subi les conséquences du retrait du programme de rachat d’actifs de la réserve fédérale américaine, a-t-il indiqué.

– Le PPS, l’un des partis de la coalition gouvernementale, a mis le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane dans une situation difficile, lorsqu’il a réagi implicitement à ses propos sur le travail de la femme hors du foyer. Un communiqué du bureau politique du parti du livre, qui s’était réuni vendredi dernier, a souligné la nécessité de la participation active de la femme dans toutes les sphère de la vie. Cette réaction intervient quelques jours après la manifestation organisée par les femmes devant le siège du parlement contre les déclarations de Benkirane sur le travail de la femme.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le contrôle des comptes spéciaux transformé en bataille politique. Au cours d’une réunion du secrétariat général du PJD, samedi à Rabat, certains dirigeants ont indiqué que des partis font l’objet de pressions de la part des « parties influentes » qui veulent entraver le contrôle des comptes spéciaux du trésor par le Parlement.

– Dans son rapport annuel sur la politique économique, financière et monétaire de l’exercice 2013, Bank Al Maghrib indique que 3.664 milliards de billets et de pièces de monnaie ont circulé en 2013, précisant que le volume des billets de banque en circulation a augmenté de 5,3% par rapport 2012.

Assabah.:

– Laenser envisage de demander un remaniement ministériel. Se fondant sur une décision rendue par son conseil national, le parti Mouvement populaire va présenter une proposition pour un remaniement ministériel, selon des sources informées, qui ont affirmé que depuis la réélection de Mohand Laenser secrétaire général, cette proposition est largement répandue parmi les membres du groupe parlementaire et des organes du parti. Cette proposition vise le renouvellement de la participation du MP et non son retrait de la coalition comme avait décidé le Parti de l’Istiqlal, précisent ces sources.

– Collectivité locales: le retour des tensions. Les fonctionnaires affiliés à l’Organisation démocratique des collectivités locales comptent observer une grève de 48 heures à partir de mercredi pour ainsi entrainer le ministère de l’Intérieur et la Direction générale des collectivités territoriales à ouvrir un dialogue sérieux pour satisfaire leurs engagements précédents. Cette grève intervient dans le sillage des projets de lois relatifs à la fonction publique proposés au cours de l’assemblée général du Conseil supérieur de la fonction publique ainsi que dans le cadre des réformes à engager dans la Caisse marocaine des retraites.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Les syndicats se préparent à une grève générale. L’UMT, la FDT et la CDT semblent résolues à renforcer leur contestation cet été. L’organisation de marches régionales et l’observation d’une grève générale dans la fonction publique, les collectivités locales et le secteur privé sont « une affaire déjà réglée », indique une source syndicale. Une commission de coordination entre les trois syndicats comptent se réunir mardi pour délibérer sur la date de la mise à exécution de cette escalade, selon cette source.

– Les pratiques de torture du Polisario contre les séquestrés de Tindouf dévoilées sur le net. Les traces d’une torture atroce infligée au séquestré sahraoui Mohamed Ould El Habib Ould Anna ont été largement relayées par les sites web. Selon des données recueillies par les sources du journal sur place et un communiqué du Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf, des éléments du front Polisario avaient pris d’assaut la tente d’Ould El Habib, jeudi dernier à Tindouf, et l’avaient ligoté, tabassé et écrasé d’injures sous les yeux de sa femme.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– La torture des opposants au Polisario perdure dans les camps de Tindouf. Le forum de soutien aux autonomistes de Tindouf déclare sa solidarité avec la nouvelle victime de la torture exercée par les éléments du Polisario, appelant les organisations des droits de l’Homme à prendre leurs responsabilités quant à la protection des Sahraouis contre l’oppression qu’ils subissent par les séparatistes dans les camps de Tindouf.

– Le CESE adopte à l’unanimité son rapport annuel au titre de l’année 2013 et donne son avis sur la « vente sur plan ». Le Conseil économique social et environnemental (CESE) a relevé que, bien que les pouvoirs publics aient adopté, en novembre 2003, la loi 44-00 sur la vente d’immeuble en l’état futur d’achèvement, le secteur souffre toujours de nombreux dysfonctionnements dans la relation entre le promoteur et l’acquéreur, explique la même source, notant que cette nouvelle réglementation étant peu respectée et jugée difficilement applicable par les opérateurs.

Rissalat Al Oumma.:

– Le groupe UC à la Chambre des représentants a élaboré une proposition de loi portant création du corps des docteurs fonctionnaires dans les administrations publiques, les collectivités territoriales et les établissements publics. En cas d’adoption, cette proposition va constituer un levier fondamental à la recherche scientifique et servir de pont entre l’université, le secteur public, les collectivités territoriales et les établissements publics, souligne une source du journal.

– Le ministère de l’Intérieur débloque112 millions de dirhams à 16 arrondissements de Casablanca, une première composante du programme des priorités. Ces arrondissements sont appelés à définir l’agenda des projets prioritaires. Des mises en garde ont été lancées contre une éventuelle exploitation des fonds dans des campagnes anticipées.

Al Alam.:

– Inouï! Des candidats titulaires de diplômes supérieurs, notamment en médecine, ingénierie, électricité, aviation, pêche maritime, énergie et mines, ont décidé de présenter leurs candidatures pour passer le concours d’accès aux Centres de formation relevant du ministère de l’Education et de la formation professionnelle, prévu le 12 juillet courant, selon des sources bien informées.

Al Mounaataf.:

– Le Haut-Commissariat au plan (HCP) procédera, à partir du 1er juillet 2014, à la formation des différentes catégories de participants au recensement général de la population et de l’habitat de 2014 (RGPH 2014). Selon un communiqué du HCP, cette opération d’envergure nationale est la troisième phase de la réalisation du RGPH 2014. La formation sera réalisée en quatre étapes, précise le communiqué, à savoir la formation des superviseurs centraux, régionaux et provinciaux du 1er au 12 juillet 2014 au niveau central, la formation des superviseurs communaux, du 16 au 26 juillet 2014 au niveau régional, la formation des contrôleurs formateurs de 1er au 12 août 2014 au niveau préfectoral et provincial et la formation des contrôleurs et des recenseurs du 15 au 26 août 2014 à l’échelle locale.

– Le gouvernement domine les interventions dans les médias. Le gouvernement s’est accaparé 48,51 pc du temps d’antenne dans les médias audiovisuels publics et privés durant la période allant du 1er juillet au 30 septembre 2013, selon la HACA. Les partis politiques viennent en 2ème position en termes de temps de parole avec 12,23 pc pour la majorité et 12,95 pour l’opposition.

Al Assima Post.:

– Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a indiqué, lundi à Rabat, qu’il a fait de la lutte contre la corruption une pratique constante et qu’il agit avec rigueur avec tous les dossiers, plaintes ou accusations qui lui sont soumis. S’exprimant lors d’une conférence de presse, Ramid a nié qu’il y ait une normalisation avec la corruption au sein de son département.

Assahrae Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi au quartier Kariat Oulad Moussa à Salé, au lancement de l’opération de soutien alimentaire « Ramadan 1435 », initiée par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité à l’occasion du mois sacré de Ramadan. Mobilisant une enveloppe budgétaire de 60 MDH, l’opération « Ramadan 1435 » est destinée à apporter une aide aux personnes en situation de précarité, notamment les veuves, les personnes âgées et les handicapés. Elle bénéficiera à près de 2,37 millions de personnes regroupées au sein de 473.900 ménages, dont 403.000 vivent en milieu rural, à travers toutes les provinces du Royaume.

– Les partis de la majorité n’ont pas présenté un mémorandum commun à propos de la régionalisation. A partir de la semaine prochaine, les partis politiques vont présenter au ministère de l’Intérieur leurs conceptions sur l’avant-projet relatif à la régionalisation avancée. Un leader au sein de la majorité gouvernementale a révélé que les partis formant la coalition se sont mis d’accord pour coordonner à propos des réponses qu’ils vont adresser au ministère de l’Intérieur, et ne se sont pas toutefois arrangés sur un mémorandum commun, rassemblant l’ensemble des opinions et des propositions relatives à ce chantier.

Attajdid.:

– Le journal britannique « Middel-East Online » a qualifié le Maroc de « oasis de la liberté d’expression et de la paix sociale dans la région ». Publiant un dossier politique comparant le Maroc à d’autres pays de la région, le journal a souligné que la PJD mène progressivement une expérience pour un changement.

– Une nouvelle loi sur les mines ouvre leur exploitation aux particuliers à des conditions précises. Les autorisations d’exploration des mines sont délivrées pour une période de deux ans et peuvent être prolongées d’un an. L’investissement dans les mines de phosphates est ouvert pour la première fois aux investisseurs privés, tandis que « le ghassoul » ne figure pas dans la liste des mines étant donné qu’il s’agit d’une carrière.

Sahifat Annass.:

– Les recettes de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) seront excédentaires à partir de 2017 parallèlement à la hausse de la valeur ajoutée des activités de l’Office à 12,8 milliards de dirhams. Le contrat-programme conclu récemment entre l’Etat et l’ONEE contribuera à consolider les finances de l’Office et leur permettre de fournir des autofinancements pour réaliser le plan de développement durant les trois prochaines années.

– Le budget du recensement général de la population et de l’habitat, prévu du 1er au 20 septembre prochain, s’élève à 900 millions de dirhams. Des sources informées ont indiqué qu’environ 180,2 millions de dirhams ont été dépensés jusqu’à fin mai dernier.

Al Haraka.:

– Un total de 117.263 personnes ont transité par le Detroit de Gibraltar depuis le début en Espagne de l’opération Transit 2014, le 15 juin jusqu’à jeudi, selon des statistiques officielles espagnoles. Selon des chiffres publiés par la protection civile d’Andalousie (sud de l’Espagne), le nombre de passagers ayant transité par le Détroit de Gibraltar en provenance des différents ports andalous en direction du Royaume du Maroc, a augmenté de 9,8 pc au cours de cette période (15-26 juin), par rapport à la même période de l’année 2013, qui a enregistré le transit de 106.844 voyageurs.

– Le nombre des passagers africains qui ont transité par les différents aéroports du Royaume est passé de 51.889 voyageurs en mai 2013 à 73.724 voyageurs en 2014, soit une hausse de 42,08%, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Bayane Al Yaoum.:

– L’amélioration du taux de bancarisation passe par la création d’un environnement propice à la concurrence dans le secteur, a affirmé le Directeur général d’Attijariwafa Bank, Ismaïl Douiri. Cette concurrence a permis une augmentation du taux de bancarisation au Maroc qui est passé de 40 à 62 pc en l’espace de dix ans au moment où la population urbaine ne représente que 55 pc de la population totale du Royaume, a souligné Douiri qui intervenait dans le cadre d’une rencontre, tenue récemment à Paris, sur « le rôle des banques dans le financement des pays arabes ».

– Le Maroc est devenu « un pays de cocagne pour les entreprises étrangères », écrit jeudi l’hebdomadaire français « L’Usine nouvelle », soulignant qu' »au plus fort de la crise financière ou du printemps arabe », le Royaume a reçu un niveau historique d’investissements directs étrangers (IDE), à savoir 3,5 milliards de dollars en 2013. Dans une analyse consacrée à l’évolution du secteur de l’industrie dans le pays, la publication relève que le Royaume « gagne peu à peu sa place sur la carte industrielle méditerranéenne en s’appuyant sur l’investissement étranger », rappelant les grands projets lancés notamment dans les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *