Revue de presse marocaine du 31/12/2013

0 commentaires, 31/12/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce mardi 31 décembre:

AL BAYANE:

– Fêtes du nouvel An: sécurité renforcée dans les grandes villes et sites touristiques. A quelques heures seulement de la célébration des fêtes de fin d’année, les services de sécurité ont mis en place un dispositif spécifique pour renforcer la sécurité dans toutes les villes du royaume. Selon des sources du journal, le chef du département de tutelle, Mohamed Hassad, a donné des instructions strictes aux multiples services pour faire preuve d’une extrême vigilance.

– Tourisme: l’année se termine en beauté pour les professionnels du secteur. Les réservations de fin d’année et les vacances scolaires ont boosté l’activité par excellence, à savoir Marrakech et Agadir affichent complet. Au point même de parler quasiment de l’impossibilité d’obtenir une seule réservation quels que soient les moyens. La région de l’Atlas, notamment Ifrane, enregistre un afflux sans précédent depuis le weekend dernier.

L’OPINION:.

– Pétrolier échoué à Tan-Tan: Greenpeace entre en lice, le Maroc rassure. La crise du bateau chargé de 5.000 tonnes de fioul, échoué depuis le lundi 23 décembre 2013 au port de Tan-Tan, attend toujours son dénouement après l’échec des premières tentatives de remorquer le Tanker. L’organisation écologique internationale « Greenpeace » appelle à se comporter à l’égard du Tanker avec une deuxième précaution et les autorités de Lanzarote, une des îles des Canaries, distante d’à peine 200km, ont pour leur part indiqué avoir sollicité un point « urgent » sur la situation auprès de Rabat. Le Maroc, rassurant, n’envisage pas de déclencher le plan national d’urgence et affirme que la situation est sous contrôle et que toutes les solutions possibles sont à l’étude.

– Quasi-stagnation des réserves de change. Les réserves internationales nettes de Bank Al-Maghrib se sont établies à 147,5 milliards de dirhams au 20 décembre, soit une quasi-stagnation en glissement annuel. En termes d’importations des biens et services, ces réserves ont représenté 4 mois et 5 jours, a précisé la Banque centrale qui vient de publier les indicateurs hebdomadaires sur son portail électronique.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Chambre des représentants: le groupe socialiste met à découvert les allégations des députés PJD sur l’amnistie fiscale. Le groupe socialiste à la Chambre des représentants a indiqué que le PJD a délibérément créé de la confusion dans l’opinion publique pour justifier l’amnistie accordée par le gouvernement aux évadés fiscaux en vertu d’un amendement soumis à la Chambre des conseillers sous un titre flou.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Les communes appelées à mutualiser leurs moyens. Mener à bien de grands projets n’est pas chose aisée pour les communes, qui souffrent souvent du manque d’expertise ou de moyens financiers, quand ce n’est pas des deux. Le développement de la coopération intercommunale et la mutualisation des moyens pourraient permettre de surmonter cette difficulté. La nouvelle Constitution le permet et l’Etat l’encourage. En milieu rural, en particulier, les secteurs de l’éducation, du tourisme et de la protection de l’environnement sont potentiellement propices à la gestion mutualisée et aux économies que produit l’intercommunalité. Et pourtant peu de collectivités territoriales y recourent.

– Retraite des fonctionnaires: le dossier réactivé. Branle-bas de combat chez les fonctionnaires. Le schéma de réforme de leur caisse de retraite se précise. Le chef du gouvernement, très attendu aujourd’hui à la Chambre des représentants, devrait annoncer des détails supplémentaires concernant la réforme de la Caisse marocaine des retraites (CMR). Selon toute vraisemblance, il chercherait à accélérer la cadence. Même si le sujet n’est pas inscrit à l’ordre du jour de la séance plénière mensuelle, le chef de gouvernement devrait enchainer sur sa précédente déclaration la semaine dernière à la deuxième Chambre. Quelques jours après, il a évoqué cette promesse lors de sa réunion avec les membres du Conseil national de son parti (PJD), les 28 et 29 décembre.

– Rabat: la paralysie du conseil de la ville compromet les chantiers. Pour la énième fois, les élus de la capitale ont choisi de boycotter la session extraordinaire du conseil de la ville, tenue jeudi dernier, pour protester contre la politique du maire, Fathallah Oualalou. Pourtant, les dossiers inscrits à l’ordre du jour étaient on ne se peut plus importants. Il s’agit notamment de l’examen de la transaction relative à la cession des parts de Veolia Environnement dans le secteur de la distribution de l’eau et de l’électricité.

LIBERATION:.

– Le nombre d’immigrés clandestins qui arrivent en Espagne par mer a stagné en 2013, mais la pression migratoire se fait de plus en plus forte sur les deux présidés occupés de Sebta et Mellilia. Selon les informations relayées par l’agence de presse espagnole EFE, les agents de la Guardia civile ont pu intercepter, durant l’année 2013, plus de 4.370 immigrés clandestins qui voulaient entrer en territoire espagnol par Murcie, Grenade, Malaga, Algésiras, Cadix, Huelva, Almeria, Tenerife, Las Palmas, Alicante et les îles Baléares. 496 des immigrés interceptés sont Marocains, 629 Algériens et 3.228 Subsahariens.

– Le département de la Pêche provoque l’ire des sardiniers. Les sardiniers du port de Tan-Tan en colère. La cause? Le non-respect des dispositions du protocole du 1er juin 2011 signé par le département de la pêche maritime avec certains professionnels du secteur. Destiné à établir le principe d’alternance entre les sardiniers de la zone maritime du Sud du Maroc, ce protocole semble aujourd’hui au point mort puisque certains professionnels refusent de quitter les zones de pêche « C » et laissent ceux de Tan-Tan y pénétrer.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– La loi des télécoms en mode 4G. Le directeur général de l’ANRT, Azzeddine El Mountassir Billah, a confirmé que le projet de loi modifiant et complétant la loi sur les télécoms a été élaboré par son agence. Selon le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, le nouveau texte vise à remédier aux insuffisances relevées ces dernières années. Le texte introduit la notion d’itinérance nationale qui permet aux clients d’un des opérateurs d’utiliser le réseau d’un autre opérateur dans le cas où le réseau de son propre opérateur ne couvre pas toutes les zones.

– Habitat et urbanisme: Benabdallah aurait souhaité garder le contrôle. Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS et ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, aurait préféré garder la main sur l’urbanisme qui est, depuis le dernier remaniement, une responsabilité confiée à Mohand Laensar. Dans une interview, Benabdallah explique que malgré les divergences politiques qui peuvent caractériser sa relation avec Laensar (secrétaire général du MP), leurs efforts vont converger pour mener à bien les projets communs. Il revient également sur le texte de loi de Finances 2014 qu’il trouve peu soutenu et dévoile les chantiers qu’il estime prioritaires pour l’année 2014.

L’ECONOMISTE:.

– Les navires de la Samir et de plusieurs compagnies pétrolières sont restés bloqués pendant près de deux semaines aux ports de Mohammedia et de Jorf. La situation est telle que le raffineur tourne au ralenti. La Samir a même puisé dans les stocks pour continuer à approvisionner le pays. Les difficultés dans le plus grand port pétrolier ne s’expliquent pas uniquement par les conditions climatiques. On paie l’absence et les retards d’investissement au niveau de l’infrastructure.

– Nouvelle vague de froid: pas de pluie, du soleil hivernal, mais le froid restera glacial. C’est en gros la prévision des services de la Météorologie pour la semaine en cours. Des températures très basses la nuit, voire négatives sur la plupart des régions du pays. Le phénomène sera perceptible à partir de 18 heures pour durer jusqu’au milieu de matinée. Une brève remontée des températures sera toutefois constatée entre 12 et 15 heures.

AL HARAKA:

– FRMC: amnistie aux dirigeants et pratiquants suspendus. Lors de son assemblée générale ordinaire, tenue samedi dernier à Meknès, la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC) a décidé d’accorder l’amnistie à tous les dirigeants et pratiquants ayant écopés de suspensions antérieures.

BAYANE AL YAOUM:.

– IPE: le gouvernement injecte 500 millions de dirhams. Le gouvernement devrait injecter 500 millions de dirhams dans la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale) pour le financement du mécanisme « Indemnité pour perte d’emploi » (IPE). Dans ce sens, le ministre l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki a indiqué que la CNSS va proposer pour adoption le projet d’amendement des statuts de la Caisse afin d’intégrer l’IPE parmi ses prestations en prévision de son entrée en vigueur tel que prévu dans le projet de loi des Finances 2014.

– Benkirane: les lobbies des médicaments ont tenté de graisser la patte à Louardi. Lors du conseil national du PJD, tenu samedi dernier à Salé, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a indiqué que les lobbies des médicaments ont tenté de verser des pots-de vin au ministre de la Santé, El Houcine Louardi, qu’il a qualifié d’un « héros ».

RISSALAT AL OUMMA:.

– Et le titre de la personnalité de l’année 2013 va aux groupes de l’opposition à la deuxième Chambre! Les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont marqué l’année 2013 en faisant tomber la loi de Finances 2014, un événement inédit dans l’histoire législative du Royaume.

EL ASSIMA POST:.

– Justice: les magistrats s’insurgent contre Ramid. Dans un entretien au journal, Yassine Mokhli, président du Club des magistrats du Maroc, a indiqué que les nouvelles versions des deux projets de lois organiques relatifs au statut des magistrats et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire n’apportent aucune nouveauté de fond par rapport à la première mouture, notamment les dispositions afférentes aux libertés fondamentales des magistrats.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:

– La Cour des comptes s’apprête à publier un rapport accablant sur la gestion des médicaments au sein du ministère de la Santé. Selon une source fiable, le rapport devrait comprendre des données accablantes sur le secteur, notamment des tonnes de médicaments périmés.

– La CNSS veut bénéficier de la sécurité sociale les catégories non salariées. Le Conseil d’administration de la CNSS a décidé, lors de sa dernière réunion, l’élaboration d’une nouvelle stratégie en vue de faire bénéficier de la sécurité sociale les catégories non salariées, à savoir les professions libérales organisées tels les médecins, pharmaciens, dentistes, avocats et architectes avant qu’elle ne soit étendue, dans sa seconde phase, aux étudiants pour toucher près de 500.000 étudiants à l’horizon 2015, selon le ministre de l’Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki.

ATTAJDID:.

– Rapport: certaines maisons d’étudiants sont des prisons sociales. Un rapport de la coordination nationale des cadres et employés des établissements de protection sociale du Maroc a mis à nu la fragilité des infrastructures de certaines maisons d’étudiants, perçues comme des véritables prisons sociales.

SAHIFAT ANNAS:.

– Les députés questionnent Benkirane sur le gel du dialogue social. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane donne, mardi, lors d’une séance mensuelle sur la politique générale, ses réponses au sujet du gel du dialogue social et son incidence sur la paix sociale.

– Le gouvernement sur la voie du relèvement à 62 ans de l’âge légal de départ à la retraite. Le gouvernement s’apprête à relever à 62 ans l’âge légal de départ à la retraite pour les employés de l’Etat, et ce, à partir de 2015.

AL MOUNAATAF:.

– Signalisation ferroviaire: prêt espagnol de 73,8 millions d’euros. L’Espagne a décidé d’accorder au Maroc un prêt de plus de 73,8 millions d’euros destinés à financer un projet de signalisation ferroviaire entre Casablanca et Tanger-Med. Un communiqué de la présidence du gouvernement espagnol indique que le conseil des ministres espagnol a donné vendredi son feu vert à cette ligne de crédit d’un montant de 73.8 millions d’euros remboursable.

– Le conseil des secrétaires généraux et des présidents des syndicats, des associations et des unions, affilié à l’Union générale des entreprises et professions (UGPM) appelle le gouvernement à ne pas mettre en œuvre l’article 145 bis du projet de loi de Finances 2014 et à ouvrir le dialogue avec les syndicats afin d’examiner son impact négatif sur les petits et moyens commerçants.

AL ALAM:.

– Le bilan 2013 ne diffère pas de celui de 2012: régression des indicateurs socioéconomiques. Dans un entretien, l’économiste Najib AKesbi a déclaré que l’absence des programmes d’action et de réformes a fait de 2013 une année blanche.

– Communiqué final du 3ème congrès de la ligue des médecins istiqlaliens: appel à mettre en application une politique pharmaceutique et à créer un fonds national de solidarité au profit des personnes nécessiteuses.

AL MASSAE:.

– 2014: que des hausses! Selon la version finale du projet de loi de Finances pour 2014, les prix du sucre, du thé, des graisses alimentaires et margarines et des véhicules utilitaires vont augmenter à partir de janvier 2014, en raison de l’application des taux de la TVA oscillant entre 7 pc et 20pc à ces produits. En outre, la hausse de la TIC relative aux tabacs, aux boissons alcoolisées, à l’énergie et aux billets d’avion vont directement générer une augmentation du prix de ces produits.

– Benmokhtar et El Guerrouj autour de la table du dialogue avec les syndicats en fin de semaine. Les principaux points à l’ordre du jour seraient les diplômés chômeurs, la compensation du monde rural et les mouvements de mutation. Les syndicats comptent sur cette rencontre pour arracher des acquis susceptibles d’apaiser les tensions.

– L’ONMT lance un plan pour accueillir 12 millions de touristes à l’horizon 2016. Selon Abderrafih Zouiten, directeur général de l’Office national marocain du tourisme, l’ONMT vise plus de 12 millions de touristes à l’horizon 2016, sur un rythme de croissance annuelle moyenne de l’ordre de 8%.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Chambre des représentants: accélération de l’examen d’un texte sur la langue amazighe. La commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants compte accélérer l’examen d’une proposition de loi organique qui permettra de définir le processus de mise en œuvre du caractère officiel de cette langue, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement. Ce texte a été proposé par deux députés du groupement parlementaire de l’alliance du centre, le RNI ayant retiré auparavant une proposition de loi portant sur le même sujet.

– La Chambre des représentants dépense 2.4 millions de dirhams sur des études pour se doter d’une autonomie financière. La Chambre des représentants a réalisé trois études relatives à l’autonomie financière vis-à-vis du gouvernement ainsi qu’à son autogestion administrative. Ces études ont coûté la bagatelle de 2.4 MMDH, dont ont profité deux bureaux d’études internationaux qui emploient des experts marocains. La première étude porte sur le cadre institutionnel de la Chambre des représentants, la deuxième sur l’organisation administrative et la dernière est relative aux ressources humaines.

ASSABAH:.

– L’Intérieur ouvre les dossiers de walis et gouverneurs ayant cédé des dizaines d’hectares. Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad examine des affaires de corruption relatives à la cession des terres collectives et des collectivités ethniques dont ont bénéficié des « chanceux », notamment des parlementaires qui possèdent des centaines d’hectares transformées en des champs d’arbres fruitiers générateurs de revenus fabuleux.

– Choubani accuse les partis et les syndicats de faire main basse sur les associations. Le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, El Habib Choubani a accusé les partis politiques et les syndicats de s’emparer des associations. Choubani a appelé ces dernières à bien veiller sur leur indépendance vis-à-vis des institutions de l’Etat et de toute autre instance syndicale ou politique.

– Casablanca: le budget du conseil communal accuse un déficit de 400 millions de dirhams. Découvrant un déficit de 400 millions de dirhams au budget de la commune urbaine de Casablanca en raison de défaillances relatives aux recettes, Mohamed Sajid, maire de la ville, a imputé la responsabilité à son premier adjoint, Ahmed Brija.

*AL KHABAR:.

– Le parlement du PJD adopte les rapports en l’absence d’un débat politique. Des membres du conseil national du PJD ont critiqué l’absence du débat politique dans le parlement du parti au profit de la dominance des aspects techniques. Ils ont par ailleurs affirmé que les graves défis de l’année écoulée avaient menacé, outre le chef du gouvernement, tout le parti au sein de l’exécutif.

– Benmokhtar se prépare pour révoquer les professeurs grévistes. Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle envisage d’appliquer la loi sur les enseignants qui se sont absentés pour une durée déterminée. La décision va concerner les professeurs qui ont refusé de rejoindre leurs classes, en continuant de protester à Rabat dans le but de bénéficier de l’avancement de grade par diplôme.

– Le chef du gouvernement défendrait mardi l’orientation du gouvernement visant à corriger de « fausses idées » ayant été répandues dans la société, notamment le refus de payer les impôts, le recrutement direct, la grève illimitée et la recherche du gain rapide.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *