Revue de presse marocaine du 31/01/2015

0 commentaires, 31/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant samedi 31 janvier 2015:

Le Matin.:

– SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a présidé, vendredi au Mausolée Mohammed V à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 16ème anniversaire de la disparition de feu SM le Roi Hassan II, que Dieu ait son âme en Sa sainte miséricorde.

– SM le Roi Mohammed VI a reçu, vendredi au Palais Royal à Fès, plusieurs walis et gouverneurs que le Souverain a nommés dans différentes régions, provinces et préfectures, ainsi qu’à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur. Cette audience royale intervient suite aux décisions adoptées par le conseil des ministres présidé jeudi par SM le Roi.

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, vendredi au Palais Royal à Fès, Abdellatif Zaghnoune, que le Souverain a nommé directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Cette audience royale s’est déroulée en présence du ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid.

Al Bayane.:

– Jeunesse socialiste: 2ème session du conseil central. L’organisation de la jeunesse socialiste tient ce samedi à Rabat la 2ème session de son conseil central. Cette rencontre, qui sera présidée par Mohamed Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), constitue une « nouvelle étape constitutive dans l’histoire de la jeunesse socialiste, après celle du 7ème Congrès national », souligne-t-il. Et d’ajouter que « l’enjeu crucial de cette 2ème session sera d’élire une nouvelle direction capable d’assumer ses responsabilités dans les années à venir et concrétiser les véritables objectifs de l’organisation ».

– Le ministère délégué chargé de l’Eau a lancé, jeudi, des concertations au niveau régional sur la révision de la loi 10-95 relative à l’eau sur le thème « Une législation de l’eau adéquate pour une bonne gouvernance des ressources en eau », indique le ministère dans un communiqué. Le programme de concertations au niveau régional, qui fait suite au lancement, le 12 janvier à Rabat d’une initiative similaire au niveau national, se déroule sous la direction des neuf agences de bassins hydrauliques, précise le document, notant que la première rencontre du genre s’est tenue jeudi, à Mohammedia, sous l’égide de l’agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia.

L’Opinion.:

– Les veuves marocaines, le gouvernement et les démons électoraux. Certains commentateurs prétendent que Benkirane fait exprès de retarder l’application du décret relatif au soutien direct aux veuves, de manière à en faire coïncider l’entrée en vigueur avec les élections communales. Le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, a pourtant été très « précis » à ce sujet, dans une déclaration faite à un site de la presse électronique. L’opinion publique nationale sera avisée sur la date à partir de laquelle les veuves marocaines peuvent prétendre toucher leur pécule aussitôt que le gouvernement en aura achevé les préparatifs. Et si le gouvernement commençait par achever ses préparatifs pour l’octroi du soutien direct aux veuves et aux divorcés, s’il se penchait en premier lieu sur la question de création d’emplois pour les chômeurs, avant de se précipiter à démanteler le système des subventions publiques aux produits de première nécessité?

– Le Maroc est l’un des pays où HRW peut travailler librement. Le Maroc est l’un des pays où Human Rights Watch (HRW) peut travailler librement et tenir des réunions avec les autorités, a assuré, jeudi à Rabat, le directeur adjoint, division Afrique du nord et Moyen Orient (HRW), Eric Goldstein. S’exprimant lors d’une conférence de presse pour la présentation du rapport mondial 2015 de l’ONG mondiale de défense des droits de l’Homme, M. Goldstein a affirmé que « le Maroc peut se réjouir des acquis réalisés en matière des droits de l’Homme, grâce notamment à la richesse du débat autour de cette question, la mobilisation de la société civile et son ouverture sur le monde ».

Libération.:

– L’opérationnalisation du soutien direct des veuves en situation de précarité n’est pas pour demain. Doit-on parler d’un nouveau couac au sein du gouvernement Benkirane? Alors que Mohamed Louafa, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, a reconnu l’existence de difficultés entravant la mise en place du projet de soutien direct des veuves en situation de précarité, Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, vient d’affirmer le contraire. D’après lui, le décret n 2-14-791 n’a pas été mis sous le boisseau mais il suit encore son parcours législatif, et sa mise en œuvre dépendra de l’achèvement des travaux préparatoires dont aucune échéance n’a été fixée. Pour plusieurs observateurs, cette mise en œuvre suscite beaucoup d’inquiétudes tant au sein de l’opinion publique que parmi nombre de formations politiques. Ces dernières redoutent, en effet, que l’Exécutif ne recherche à travers l’application d’une pareille mesure que des objectifs à caractère électoraliste.

– Les transporteurs routiers en grève à partir de ce lundi. Les professionnels du secteur du transport routier ont décidé de mener une grève de 72 heures reconductible, et ce à compter du lundi 2 février 2015. Les cinq syndicats signataires d’un communiqué conjoint organiseront le même jour une marche vers Rabat et une manifestation devant le siège du ministère délégué auprès du ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport. Selon Youness Boulaq, secrétaire général du Syndicat national des petits et moyens investisseurs du transport routier de voyageurs, les professionnels feront grève pour protester contre les décisions « arbitraires » de ce département qui a mis à l’arrêt près de 500 autocars de transport interurbain et qui envisage d’en faire de même pour le reste du parc.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) attire l’attention des opérateurs de télécommunications sur la dégradation des services de téléphonie mobile et d’internet. L’instance régulatrice, qui a fait état d’une dégradation par rapport aux précédentes campagnes, notamment en ce qui concerne la 2G et la 3G, suite à des tests techniques réalisés dans huit villes marocaines, affirme avoir saisi les trois opérateurs pour mettre en œuvre toutes les actions nécessaires en vue d’améliorer la qualité de service de leurs réseaux.

– Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à l’allégement des charges fiscales des coopératives. Un projet d’avis sur l’économie sociale et solidaire du Conseil appelle à appliquer un système fiscal plus juste pour ces structures productives solidaires et à mettre en place un cadre juridique autorisant les salariés à acquérir la majorité des actions de l’entreprise dans laquelle ils travaillent lorsqu’elle fait faillite.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Les entretiens entre Ramid et Taubira aboutiront-ils à la levée de la suspension de la coopération judiciaire? Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, est arrivé à Paris mercredi dernier pour entamer des discussions sur les divergences qui entravent la coopération judiciaire afin de trouver une solution au gel de cette coopération qui dure depuis début février 2014.

– Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, a indiqué que le recul des prix du pétrole causera une perte de 3 milliards de dirhams au Trésor. Le ministre a précisé que la chute des cours du pétrole au niveau international aura un impact négatif sur le budget général à cause du recul des recettes fiscales y afférentes, notamment la TVA.

AL Alam.:

– A cause du rapport de l’OLAF sur le détournement des aides humanitaires et la diminution des subventions algériennes, le spectre de la famine plane sur les séquestrés dans les camps de Tindouf. Une source des camps a indiqué que le stock de la farine est totalement épuisé.

– Découpage régional: Le refus de la partition du Rif en deux régions unifie la majorité et l’opposition. Le président du groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme, Noureddine Mediane, a rejeté catégoriquement l’idée de diviser le Rif en deux régions dans la cadre du nouveau découpage régional, précisant que des pétitions dans ce sens, en provenance des trois provinces constituant cette région, à savoir El Hoceima, Nador et Drouich, ont été adressées au département du chef du gouvernement et au ministère de l’Intérieur.

Al Massae.:

– Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, évoque les divergences existantes dans le domaine judiciaire avec la ministre française de la Justice, Christiane Taubira. Des sources ont révélé que la rencontre de Ramid avec son homologue française a été une occasion pour aborder en profondeur les divergences qui entravent la coopération bilatérale et qu’il ne s’agit pas seulement d’une rencontre de courtoisie.

– Des acteurs associatifs tirent la sonnette d’alarme quant à l’isolement de douars sinistrés à Taroudant. Des acteurs de la société civile à Taroudant comptent observer un sit-in dimanche prochain pour protester contre l’isolement dont souffrent les habitants de la commune de Had Amoulas à cause des inondations qui ont laissé des familles entières sans abri.

Al Haraka.:

– SM le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi au Palais Royal à Fès, un Conseil des ministres au cours duquel il a été procédé à l’examen et à l’adoption de quatre projets de lois organiques, d’un projet de décret et nombre de conventions internationales, outre plusieurs propositions de nomination à de hautes fonctions.

– La Chambre des conseillers adopte la loi relative au travail des mineurs. La commission de justice, de législation et des droits de l’Homme à la Chambre des conseillers a adopté, jeudi, un projet de loi qui fixe à 16 ans l’âge minimum des travailleurs domestiques.

Assahra Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a présidé, vendredi au Mausolée Mohammed V à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 16ème anniversaire de la disparition de feu SM le Roi Hassan II, que Dieu ait son âme en Sa sainte miséricorde. La veillée religieuse a été marquée par la récitation de versets du Saint Coran et la déclamation de panégyriques du Prophète Sidna Mohammed, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui.

– SAR la Princesse Lalla Meryem a présidé, vendredi soir à la mosquée Assouna à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 16e anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II que Dieu ait son âme en Sa Sainte Miséricorde. Cette veillée religieuse a été marquée par la récitation de versets du Saint Coran et la déclamation de panégyriques du Prophète Sidna Mohammed.

Assabah.:

– Le chef du gouvernement se plie devant la Chambre des conseillers. En déposant les projets de lois organiques encadrant les élections locales auprès de la Chambre des conseillers, le chef du gouvernement aura ainsi mis fin à une polémique qui a duré une semaine.

– Des « marchés exceptionnels » renflouent le budget du gouvernement Benkirane. Benkirane et les ministres de son gouvernement ont soupiré de contentement suite à la publication de données positives sur le bilan financier de l’exécutif, après des mois de tiraillement avec l’opposition qui s’attendait à ce que les politiques conduites en matière de finances publiques donnent des résultats négatifs. Ces données ont permis au gouvernement de renflouer la trésorerie générale du Royaume avec 5,4 milliards de dirhams générés par ces « marchés exceptionnels ».

Bayane Al Yaoum.:

– SM le Roi Mohammed VI a reçu, vendredi au Palais Royal à Fès, plusieurs walis et gouverneurs que le Souverain a nommés dans différentes régions, provinces et préfectures, ainsi qu’à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur. Cette audience royale intervient suite aux décisions adoptées par le conseil des ministres présidé jeudi par SM le Roi. Ces nominations concernent trois walis et treize gouverneurs désignés dans différentes régions, provinces et préfectures du Royaume, ainsi qu’à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur.

– Le Maroc a condamné vigoureusement, vendredi, les attentats terroristes perpétrés jeudi contre des installations sécuritaires, militaires et médiatiques dans le nord du Sinaï, faisant plus de 30 morts et 47 blessés. « Le Royaume du Maroc, tout en présentant ses vives condoléances aux familles des victimes et au gouvernement et au peuple égyptiens et souhaitant prompt rétablissement aux blessés, réitère son rejet permanent et de principe de toutes les formes de violence et de terrorisme qui visent l’Egypte sœur, quelles qu’en soient les motivations, les raisons et les justifications », a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la coopération dans un communiqué.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Mohand Laenser affirme: « Ce qui est colporté à propos d’un éventuel remaniement ministériel n’est que pur pronostic ». Dans une déclaration au journal, le secrétaire général du Mouvement populaire a indiqué que le scénario faisant état d’un remaniement ministériel imminent est dénué de tout fondement, ajoutant qu’il s’agit de « simples pronostics, ni plus ni moins ».

– Quelque 9.000 fonctionnaires « fantômes » à Casablanca « dévorent » 60 milliards de centimes par an. Selon des statistiques officielles, plus de la moitié des fonctionnaires relevant du Conseil de la ville et des arrondissements de Casablanca, sont des fonctionnaires fantômes. Seulement 6.000 sur les 15.000 fonctionnaires que comptent la commune et les arrondissements exercent leur travail. Le reste brille par son absence tout en bénéficiant de rémunérations régulières qui coûtent au budget communal 60 milliards de centimes par an.

Rissalat Al Oumma.:

– Un récent rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) révèle que les femmes n’occupent que 12 pc des postes de direction. Les rédacteurs du rapport estiment que les femmes « se heurtent, aussi bien dans le public que dans le privé, au plafond de verre, défini comme un ensemble de barrières invisibles, créées par des préjugés d’ordre comportemental ou organisationnel empêchant des individus qualifiés d’avancer dans leur organisation ».

– L’officialisation de la langue amazighe dans la Constitution 2011 a permis des progrès dans l’enseignement et les médias, a affirmé, jeudi à Paris, le président de l’Institut Royal de la Culture amazighe (IRCAM), Ahmed Boukous. La langue amazighe est aujourd’hui introduite dans la majorité des écoles, ainsi que dans certaines universités, a indiqué M. Boukous, lors d’une rencontre sous le thème « Le Maroc à l’épreuve de ses langues », organisée par l’Institut du Monde Arabe (IMA), dans le cadre de la manifestation « Le Maroc contemporain ».

Al Assima Post.:

– Des sources bien informées ont indiqué qu’un remaniement ministériel pourrait être opéré prochainement, ajoutant qu’il pourrait prendre la forme d’un changement de postes et n’impliquera pas forcément l’intégration de nouveaux noms. Les mêmes sources ont fait savoir que le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, mène des concertations à cet égard dans la plus grande discrétion.

– Le Maroc a avancé de 14 places dans l’Indice de liberté économique au titre de l’année 2015, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement, qui se réfère au rapport annuel de la Fondation américaine « The Heritage Foundation », rendu public récemment à Washington.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *