Revue de presse marocaine du 31/01/2014

0 commentaires, 31/01/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiennes parus ce vendredi 31 janvier:

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– UMT, FDT et CDT adressent un mémorandum au Chef de gouvernement sur les retraites, les lois sur les syndicats et la grève: Un ultimatum à Benkirane. Une réunion tenue mercredi dernier a rassemblé les états-majors des trois syndicats parmi les plus représentatifs à l’échelle nationale, à savoir l’UMT, la FDT et la CDT. Les trois centrales ont décidé de formuler leurs revendications dans un mémorandum qui sera transmis au chef de gouvernement avant de lui lancer un dernier ultimatum. L’UGTM se trouve pour le moment à l’écart de cette initiative alors que les trois syndicats sont décidés à maintenir leurs actions loin de toute considération politique ou partisane.

– De nouvelles mesures pour la durabilité des régimes. Pour le gouvernement Benkirane, l’adoption du régime des deux pôles (public et privé) constitue une réforme globale du régime de la retraite à moyen terme. Le gouvernement est en train de préparer six projets de texte qui seront soumis au Parlement l’année 2014.

L’OPINION :.

– Sahara: mise en garde contre la collusion entre le Polisario et les groupes terroristes en Afrique du Nord et au Sahel. Le Washington Post a mis en garde, mercredi, contre la collusion entre les groupes terroristes sévissant en Afrique du Nord et au Sahel et les membres du Polisario recrutés localement dans les camps de Tindouf, en soulignant la montée en puissance dans la région d’Al-Qaida et des groupes extrémistes qui lui sont affiliés. Al-Qaida est en train de se propager comme un feu de forêt en Afrique du Nord, affirme Jennifer Rubin, auteur de cet article, relevant que la montée en puissance de ce réseau terroriste est corroborée par la recrudescence des violentes attaques perpétrées dans la région en 2013.

– Istiqlal: Le très faible bilan du gouvernement en matière financière mis à nu. Le citoyen est vraiment déboussolé lorsqu’il regarde la retransmission des séances mensuelles du Parlement en raison de l’écart entre les positions et les données en possession de telle ou telle partie, d’où la nécessité de ne tenir compte que de la réalité des faits tels que reconnus à la fois par le gouvernement et l’opposition. Une réalité qui ne plaide guère en faveur du gouvernement en dépit du fait que Benkirane se soit évertué, mardi dernier, à donner une image reluisante de la situation financière du Maroc.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Climat social: l’UMT, la CDT et la FDT font cause commune. Trois des cinq principales centrales syndicales les plus représentatives du pays font cause commune. Elles resserrent les rangs et rameutent leurs troupes pour mieux contrer les « décisions impopulaires » du gouvernement. L’UMT, la CDT et la FDT ont ainsi publié une déclaration commune à l’issue de leur réunion, mercredi dernier à Casablanca, dans laquelle elles imputent l’entière responsabilité de la détérioration du climat social au gouvernement. Mais ce dernier estime que les syndicats refusent de reconnaitre les acquis engrangés depuis 2011. Selon l’Exécutif, la mise en œuvre des engagements de l’accord du 26 avril, rien que dans le secteur public, aurait coûté 13,2 milliards de dirhams au titre de l’exercice 2012.

– Baraka: « Nous allons évaluer notre impact réel sur les politiques publiques ». Le CESE, qui a tenu jeudi son assemblée générale, planche sur un mécanisme de suivi d’évaluation de son travail. Après la Charte sociale soumise au gouvernement, il finalise actuellement des propositions d’incitations pour faire adhérer le maximum d’entreprises au concept de responsabilité sociale et environnementale (RSE).

AL BAYANE:.

– L’économie nationale tirée par la performance des activités tertiaires et primaires en 2013: Poursuite du redressement du secteur secondaire. La reprise de l’économie mondiale se poursuit à un rythme modéré et les perspectives de croissance restent optimistes, notamment aux Etats-Unis, indique la dernière note de la DPEF (direction des prévisions économiques et financières). Au Marc, le constat fait état d’une évolution, dans l’ensemble positive, de l’économie nationale grâce notamment à la dynamique de certains secteurs créateurs de richesses, à savoir les activités primaires et tertiaires.

– Dépenses informatiques: les banques se taillent le gros budget. En augmentant de manière significative la part des dépenses consacrées aux logiciels et services informatiques tels que les services gérés, les banques seront les plus grands dépensiers informatiques en 2014, au Maroc, selon les pronostics 2014 du cabinet d’étude « International Data Corporation (IDC) ». Selon le « Top 10 des prédictions du Marché Nord Africain en 2014 », l’année en cours sera marquée par une conscience croissante de l’importance des investissements informatiques, notamment au niveau des directions du système d’information (DSI) dans la région, avec des croissances prévues de 8,7 pc en Algérie, 8 pc au Maroc et 5,6 pc en Tunisie.

LIBERATION:.

– FDT, CDT et UMT font front contre les dérapages du gouvernement Benkirane. Les trois centrales syndicales imputent à l’Exécutif la responsabilité du blocage social et de la dégradation des conditions de vie.

– Le directeur de l’Office des changes tire la sonnette d’alarme. « Quand on voit que le Maroc exporte 500 millions de dirhams par jour et importe environ 1 milliard de dirhams par jour, il y a certainement une sonnette d’alarme qu’il faut tirer ». C’est ce qu’a affirmé le directeur général de l’Office des changes, Jawad Hamri, lors d’un séminaire organisé, jeudi, par Attijariwafa Bank sous le thème « les mesures réglementaires et les programmes d’appui à l’export au Maroc ». Usant d’un langage franc lors de son exposé sur l’état de la réglementation des changes, le directeur général de l’Office a observé que le « commerce extérieur du Maroc n’a pas fait preuve de performance exceptionnelle ces cinq dernières années, en termes de diversification des produits mais révèle également des soucis malgré les performances des métiers mondiaux du Royaume ».

L’ECONOMISTE:.

– Immobilier: Un guichet unique pour accélérer les projets. Pour les promoteurs immobiliers, ce serait une vraie révolution! Les promoteurs immobiliers ne seront plus obligés de faire des allées et venues dans les administrations pour obtenir un permis de construire. Un guichet unique sera créé dans chaque arrondissement pour instruire les dossiers. Le délai maximum réglementaire pour la délivrance d’une autorisation est fixé à 15 jours. Sinon, le wali a compétence pour agir.

– CFC: 33 sociétés franchissent le pas. Casablanca Finance attise les convoitises. Le hub multi-métiers de la capitale économique est entré dans sa phase opérationnelle. Il compte aujourd’hui pas moins de 33 sociétés, et non des moindres. Dans la liste: AIG, Boston Consulting Group, BNP Paribas ou encore Continental Tyre. Tous bénéficient déjà du statut CFC qui offre un certain nombre d’avantages à la fois fiscaux, de libération des changes et de doing business.

ASSABAH:.

– Adoption en commission du projet de loi organique relatif aux commissions d’enquête parlementaires. Le gouvernement a mis à profit l’absence de l’opposition pour faire passer le projet de loi organique relatif aux commissions d’enquête parlementaires, adopté avec 9 voix pour. L’opposition a boycotté la séance de la commission de la Justice destinée à la discussion et à la mise aux voix de ce texte.

– Constitution d’une Fédération de la gauche démocratique. Le Congrès national ittihadi (CNI), le Parti socialiste unifié (PSU) et le Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS), formant alliance de la gauche démocratique, ont annoncé jeudi avoir constitué une Fédération de la gauche démocratique en vue de rehausser leur alliance à une forme d’organisation avancée et d’élaborer un programme commun.

AL MASSAE:.

– Application du système informatique « Massar »: les élèves protestent dans les rues de Rabat. Environ 300 élèves ont défilé vers le siège du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle à Rabat pour protester contre l’application du système informatique « Massar » relatif à la saisie des notes. Les élèves appelaient à l’annulation de ce programme controversé.

– En 2014, les banques marocaines accroitraient leurs investissements informatiques. Selon le cabinet d’études International Data Corporation (IDC), les banques au Maroc seraient les plus grands dépensiers informatiques en 2014. L’IDC précise que l’année en cours sera marquée par une conscience croissante de l’importance des investissements informatiques, notamment au niveau des directions du système d’information (DSI) dans la région, avec des croissances prévues de 8,7 pc en l’Algérie, 8 pc au Maroc et 5,6 pc en Tunisie.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Lahlimi: 52.000 enquêteurs pour le recensement général de la population. Le haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami, a indiqué que le recensement général de la population et de l’habitat serait une opération lourde qui demanderait la mobilisation sur le terrain de pas moins de 52.000 enquêteurs, contrôleurs et superviseurs. Lahlimi a précisé que ce recensement, étant une opération lourde, demande au préalable d’énormes préparations, dont la plus grande étape consiste en la cartographie de la population afin d’avoir une idée précise sur la répartition de la population et de l’habitat au sein du territoire national pour définir les différents districts de recensement.

– La société britannique San Leon Energy qui a obtenu en 2013 une licence de deux ans pour l’exploration du bloc du schiste bitumeux de Timahdit a annoncé avoir signé un protocole d’accord avec l’américain Chevron Lummus Global pour la construction d’une raffinerie début 2015 pour traiter les pyroschistes et développer les technologies appropriées à l’exploitation. La société prévoit à 3.900 barils par jour la production de cette unité.

ATTAJDID:.

– Un rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a indiqué que le Maroc a attiré 3,5 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (IDE) en 2013. Le rapport précise que le Royaume demeure le champion régional avec une croissance solide de ses IDE de 24 pc au moment où l’Afrique du Nord voit ses flux se tarir suite aux crises politiques persistantes, avec une régression de 1,8 pc.

– Choubani: le gouvernement ambitionne d’atteindre un million d’associations. Le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, Lahbib Choubani, a indiqué mercredi que le gouvernement s’emploie à encourager, consolider et soutenir l’élargissement des libertés, ambitionnant d’atteindre un million d’associations durant le mandat actuel. La moyenne nationale actuelle des associations n’excède pas 300 associations pour 100.000 citoyens.

AKHBAR AL YAOUM:.

– L’enseignement marocain parmi les pires dans le monde. Selon un nouveau rapport de l’Unesco sur la qualité de l’enseignement, le Maroc figure parmi les 21 mauvais pays dans le domaine de l’enseignement aux côtés de la Mauritanie et d’autres pays africains les plus pauvres. Le rapport précise que moins de la moitié des enfants ne développent que des compétences de base.

– 100.000 associations obtiennent 900 milliards de dirhams. Ce chiffre a été dévoilé par le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, Lahbib Choubani, lors d’une réunion, mercredi, avec des ambassadeurs étrangers.

AL KHABAR:.

– Le dialogue social sectoriel entre cinq centrales syndicales et le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle se trouve dans une voie sans issue après que les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs ont décidé de suspendre le dialogue avec le ministère de tutelle. Le gel du dialogue a été décidé car la même antienne était chantée et aucune question n’a été concrètement tranchée lors de la rencontre ayant réuni mercredi à Rabat une commission conjointe comprenant des représentants des centrales syndicales et des cadres du ministère de tutelle.

– La commission nationale des médecins internes et résidents a décidé, au cours de leur réunion extraordinaire à Casablanca, d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre du ministre de la Santé El Houssaine Louardi concernant l’affaire des retenues et celle des indemnités des médecins spécialistes après l’obtention du diplôme de spécialité.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Chambre des représentants: réunions marathoniennes de la commission de l’enseignement pour adopter la « mutuelle des journalistes » avant la fin de la session d’octobre. Selon des sources parlementaires, une proposition de loi relative à la création d’une Mutuelle nationale des journalistes professionnelles verrait le jour avant la clôture de la session d’octobre de cette année législative. Ces sources indiquent que la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants a programmé des réunions pour lundi, mardi et mercredi de la semaine prochaine en vue de discuter et voter le texte.

– Mise en garde contre la connivence d’AQMI avec le Polisario. Le Washington Post a mis en garde, mercredi, contre la collusion entre les groupes terroristes sévissant en Afrique du Nord et au Sahel et les membres du Polisario recrutés localement dans les camps de Tindouf, en soulignant la montée en puissance dans la région d’Al-Qaida et des groupes extrémistes qui lui sont affiliés. Le journal affirme qu’Al-Qaida est en train de « se propager comme un feu de forêt en Afrique du Nord », relevant que la montée en puissance de ce réseau terroriste est corroborée par la recrudescence des violentes attaques perpétrées dans la région en 2013.

AL HARAKA:.

– Elalamy: Le Maroc, un chantier de réformes pour accélérer l’intégration dans la mondialisation. Le Maroc se veut « un immense chantier de réformes, d’initiatives et de projets économiques et sociaux », dont la portée est d’améliorer les conditions de vie des citoyens et d’accélérer l’intégration du Royaume dans la mondialisation, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. « Notre devoir est bien d’accompagner cet élan de développement, pour édifier une économie moderne, productive et compétitive, reposant sur le déploiement de mesures appropriées, devant faciliter l’investissement et garantir le meilleur environnement pour les affaires », a relevé M. Elalamy qui présidait aux côtés du ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, la cérémonie de remise des trophées de la 16ème édition du Prix national de la qualité et de la 10-ème édition du Prix national de la Sécurité au travail.

– Choubani: L’Etat offre, en revanche, un grand soutien à la société civile qui bénéficie d’un appui financier de 86 milliards de centimes par an. Intervenant lors d’une rencontre organisée mercredi par « la Fondation diplomatique », sous le thème « la situation de la législation et les attentes de la société civile: quelles perspectives pour soutenir le processus démocratique? », le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Lahbib Choubani a indiqué que l’Etat offre, en revanche, un grand soutien à la société civile qui bénéficie d’un appui financier de 86 milliards de centimes par an, outre la contribution du secteur privé et les dons. Il a également relevé que plus de 75 pc des associations ne présentent aucun rapport sur leur situation ni sur leurs transactions financières, ce qui constitue « un chiffre anormal ».

AL ALAM:.

– Les réalités contredisent les promesses de Benkirane. Le chef du gouvernement prétend maîtriser l’endettement tandis que le feuilleton se poursuit et hypothèque l’avenir du pays. Le gouvernement vient de contracter, mercredi, un emprunt de 247,39 millions de dollars auprès de la Banque islamique du développement. La dette publique s’est élevé à 129 milliards de dirhams (15,7 milliards de dollars) en fin de 2013.

– Le ministère de la Santé insouciant du dossier des médecins lauréats. L’Association de la coalition des lauréats et étudiants des facultés de médecine au Maroc a observé, mardi, un nouveau sit-in devant le siège du Parlement. Les médecins lauréats maintiennent leurs revendications relatives à la spécialité, la formation et l’accès aux services des hôpitaux, selon un communiqué de l’Association.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Les centrales syndicales cachent leurs cartes. Les dirigeants de l’UMT, de la FDT et de la CDT ont indiqué, mercredi lors d’une conférence de presse, qu’ils pourraient renforcer leur contestation s’il y a lieu, soulignant qu’une délégation syndicale rencontrera d’abord le chef de gouvernement la semaine prochaine pour lui présenter un mémorandum commun comportant les revendications des trois syndicats.

– La délégation du groupe socialiste du Parlement européen accuse l’Algérie d’entraver son déplacement à Tindouf. La délégation d’eurodéputés du groupe socialiste et démocrate a mis dans l’embarras les autorités algériennes qui ont refusé de lui accorder un vol spécial. Alger avance, via son produit le Polisario, que « la délégation avait établi son propre programme avec les ONG opérant dans les camps de réfugiés où elle ne comptait rester que quelques heures », estimant que ce temps n’est pas suffisant pour permettre à la délégation de « constater de visu les conditions difficiles des réfugiés sahraouis et rencontrer la société civile ».

EL ASSIMA POST:.

– La guerre des chiffres continue entre le gouvernement et le HCP. La polémique se poursuit entre le gouvernement et le haut-commissariat au plan sur les chiffres annoncés la semaine dernière par Lahlimi, notamment en ce qui concerne le taux de croissance et les prévisions relatives au taux de chômage. Le haut-commissaire a mis l’accent, jeudi lors d’une conférence de presse, sur l’indépendance du HCP, alors que le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, avait dit que les données publiées par le HCP « manquent de précision ».

– Trois partis de gauche créent une Fédération. Les trois partis de l’Alliance de la gauche démocratique, à savoir le Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS), le Congrès national Ittihadi (CNI) et le Parti socialiste unifié (PSU), ont annoncé la création d’une nouvelle entité portant le nom de la « Fédération de la Gauche démocratique ». « Le nouveau cadre incarne une vision commune pour ériger l’Alliance en une fédération de partis qui représente une approche avancée et transitoire à même de favoriser la refonte de la gauche marocaine », ont déclaré les trois partis lors d’une rencontre avec la presse.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Les syndicats adressent un mémorandum à Benkirane. La commission conjointe des trois centrales syndicales, UMT, CDT et FDT, comptent tenir lundi prochain une réunion pour mettre en exécution la feuille de route élaborée lors de la réunion de mercredi dernier, dont un mémorandum qui sera soumis prochainement au chef du gouvernement. Les trois centrales ont décidé d’accorder au gouvernement un délai avant d’étudier les autres mesures à prendre.

– Le spectre de la révolte de 1988 hante le Polisario. Les protestations secouant les camps du Polisario, qui entrent vendredi dans leur deuxième semaine, coïncident avec la tournée de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Christopher Ross. Le président du forum de soutien aux autonomistes de Tindouf a souligné que la violence commise par le Polisario lors des derniers jours contre les manifestants sahraouis reflète sa crainte de voir se reproduire le scénario de la révolte de 1988.

SAHIFAT ANNAS:.

– Pas de tripotage dans les projets INDH. Nadira El Guermai, gouverneur, coordinatrice nationale de l’INDH, a déclaré au journal qu’il n’y a pas de tripotages dans les projets de l’INDH et que tout audit ne la dérange pas et demeure le bienvenu, infirmant que le président de la Cour des comptes, Driss Jettou, l’ait contactée à cet effet.

– Les dirigeants des syndicats revendiquent le retrait des projets de lois de la grève et de la retraite. Les trois centrales syndicales, UMT, CDT et FDT, demandent au gouvernement de retirer tous les projets de lois qui affectent les droits des travailleurs et des salariés, dont le projet de loi organique relatif à l’exercice du droit de grève et les mesures qui accompagnent la réforme des Caisses de retraites. Ils ont également exhorté le gouvernement à revenir sur ses décisions impopulaires qui portent atteinte au pouvoir d’achat.

AL MOUNAATAF:

– Le bureau exécutif de la Ligue marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’Homme a adressé une lettre au rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’éducation concernant la grève de plus de 8.000 professeurs de l’enseignement public au Maroc. La missive met l’accent sur les demandes des professeurs qui revendiquent un avancement de grade par diplôme pour les promotions 2012 et 2013.

BAYANE AL YAOUM:.

– Investissements étrangers: le Maroc leader en Afrique du Nord. Le Maroc a attiré des investissements à hauteur de 40 milliards de dirhams en 2012, conformément aux données de la Direction des études et des prévisions financières, devançant ainsi les autres pays de l’Afrique du Nord.

– Prospection de pétrole: 900.000 mètres carrés à la disposition des groupes mondiaux. Le Maroc a mis 900.000 mètres carrés à la disposition des groupes mondiaux pour la prospection du pétrole et du gaz naturel, selon la directrice de l’Office national des hydrocarbures et des mines, Amina Benkhadra.

– Le volume global des engagements de la BID au Maroc atteint plus de 11 milliards de dirhams. La Banque islamique du développement (BID) a accordé mercredi un prêt d’environ 1,8 milliard de dirhams (MMDH) au Maroc pour réaliser deux projets relatifs à l’infrastructure, dont vont bénéficier une population estimée à 1,5 million d’habitants.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *