Revue de presse marocaine du 31/12/2012

0 commentaires, 31/12/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Ramid-SDJ: Un nouveau bras de fer. Le nÂœud se resserre. Alors que le ministre de la Justice et des libertés n’a eu de cesse d’affirmer que la porte du dialogue reste ouverte au Syndicat démocratique de la justice (SDJ), aujourd’hui, il annonce la rupture totale. Une décision qui s’est imposée à Mustapha Ramid en contestation aux « comportements indignes et immoraux » de certains membres du SDJ. Alors que Ramid effectuait une visite dans les tribunaux des régions du sud, plusieurs fonctionnaires, greffiers en l’occurrence, affiliés au SDJ ont tenté de lui interdire accès ainsi qu’à sa délégation en scandant des slogans portant atteinte à sa dignité. Ramid a été insulté et accusé d’avoir amplifié les conditions déplorables des fonctionnaires.

-Marrakech: la population manifeste contre RADEEMA. La fièvre des protestations s’empare à nouveau de Marrakech. Plusieurs dizaines de personnes ont investi la rue pour protester contre la Régie autonome d’eau, d’électricité et d’assainissement de Marrakech. La population estime que les factures de l’eau et de l’électricité sont trop chères. Pour faire entendre leurs voix, les citoyens ont choisi de manifester une énième fois dans la rue vendredi dernier. Les forces de l’ordre ont été mobilisées pour disperser les manifestants. Très vite, la situation a dégénéré. Des affrontements ont eu lieu entre les manifestants et la police qui a procédé à des arrestations. Une trentaine de personnes ont été interpellées.

+LIBERATION+:.
-Vers l’augmentation des prix des hydrocarbures: Le cadeau empoisonné de Benkirane en guise de vÂœux de fin d’année. C’est officieux, à moins que ce soit officiel. En 2013, le gouvernement fera aux entreprises et aux consommateurs un cadeau empoisonné qu’ils ne seront pas près d’oublier. Intervenant lors de la session ordinaire du Conseil national du PJD, tenue du 28 au 30 décembre à Salé, son chef et néanmoins secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane a réitéré sa volonté de donner libre cours à de futures augmentations des prix des hydrocarbures et des autres produits de première nécessité soutenus par la Caisse de compensation.

-10 personnes déférées aujourd’hui devant la justice: les factures d’eau et d’électricité font monter la tension à Marrakech. La grogne des habitants de Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech monte de plus belle. Des centaines de personnes de ce quartier pauvre ont manifesté encore une fois, hier, pour exprimer leur colère contre la flambée des prix d’eau et d’électricité ces derniers mois. Et contrairement à ce qui s’est passé vendredi dernier, les forces de l’ordre se sont contentées de surveiller la situation de loin. Les habitants de ce quartier ont déjà exprimé leur mécontentement contre la cherté des factures d’eau et d’électricité en 2011, et il a fallu créer une commission composée de représentants des habitants, des autorités locales et de RADEEMA pour apaiser la tension et trouver des solutions à ce problème. Cependant, la cherté des factures surtout durant les mois d’août et de septembre dernier, ont poussé les habitants de Sidi Youssef Ben Ali à manifester presque tous les vendredis.

+AL BAYANE+:.
-Panier de la ménagère: Chers fruits et légumes. Des légumes chers, des fruits de plus en plus coûteux et des portefeuilles de plus en plus anémiés. Faire le marché est devenu pour des milliers de familles marocaines un véritable crève-cÂœur. Une flambée des prix dénoncée la semaine dernière par la Fédération marocaine des droits du consommateur. Dans un communiqué rendu publique, la Fédération a indiqué que « cette situation est marquée par le manque de transparence, la poursuite des différentes formes de la rente économique, la multiplication des intermédiaires et la prolifération de plusieurs modes d’enrichissement illicite ».

+L’OPINION+:.
-Manif contre des factures d’électricité « salées » + intrusion d’émeutiers= cocktail explosif: Sidi Youssef Ben Ali « à feu et à sang ». Cela devient presque cyclique à Sidi Youssef Ben Ali qui semble hanté par une mystérieuse propension aux troubles à l’ordre public. Ainsi, cette immense agglomération marrakchie a renoué vendredi passé avec des manifestations pour exprimer son ras-le-bol quant à des factures électricité jugées excessivement salées, lesquelles « manifs » ont vite fait de dégénérer, se transformant en bataille rangée entre les forces de l’ordre et les « insurgés ». Pourtant, il s’agit d’un dossier revendicatif qu’on croyait réglé à jamais à la suite d’un compromis approuvé de concert entre la Direction de la Régie autonome d’eau, d’électricité et d’assainissement de Marrakech (RADEEMA) et ses mécontents abonnés, sous la houlette de Mohamed M’hidia, alors wali de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Parlement: Adoption du Projet de Loi de Finances 2013 par 117 voix contre 48. Le Parlement a adopté définitivement le projet de loi de finances au titre de l’exercice 2013. Après son approbation en seconde lecture par la commission des finances à la Chambre des représentants, le texte a été voté en séance plénière, vendredi dernier. Sans surprise, le premier projet de loi de finances du gouvernement Benkirane a été adopté à la majorité des voix: 117 pour et 48 contre. Un score qui s’explique par la majorité confortable dont dispose l’Exécutif au sein de la première Chambre.

-Le gouvernement veut faciliter l’accès des PME aux marchés publics et renforcer leur transparence. Pour mieux rentabiliser les dépenses publiques et instaurer les règles de transparence qui permettent de lutter contre la gabegie et la corruption, le gouvernement vient de d’adopter le projet de décret relatifs aux marchés publics qui était en attente dans les tiroirs du secrétariat général du gouvernement. Parmi les mesures envisagées dans le décret: l’attribution d’au moins 20 pc des marchés publics aux PME.

+AL MASSAE+:.
-Intrusion « mystérieuse » samedi dernier au siège du PJD à Rabat: Le bureau de Abdelilah Benkirane cambriolé. Des inconnus sont entrés, samedi, dans les locaux du PJD à Rabat et ont cambriolé le bureau du Chef du gouvernement. Pour un dirigeant du parti de la Lampe, ce cambriolage « n’est pas fortuit ». Suite à cet incident, Abdelilah Benkirane a soulevé la question avec son ministre de l’Intérieur.

-Marrakech s’embrase sur fond de protestations contre la cherté des factures d’eau et d’électricité. Le quartier Sidi Youssef Ben Ali a été, vendredi et samedi derniers, le théâtre de violents affrontements entre les forces de l’ordre et des milliers de manifestants en colère contre la flambée des factures de l’eau et de l’électricité. Suite à ces événements, 30 manifestants ont été arrêtés et 27 éléments des forces de l’ordre ont été blessés.

-Des promoteurs immobiliers ouvrent le feu sur le gouvernement et l’accusent de vendre l’illusion aux Marocains. Lors d’une conférence de presse, vendredi dernier à Casablanca, ils ont indiqué que l’Exécutif ne sera pas capable de réaliser les programmes de logement qu’il promet, notamment ceux destinées aux couches démunies et moyennes.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Mystérieux cambriolage du bureau du Chef de gouvernement au quartier des Orangers à Rabat. Des personnes inconnues ont pris d’assaut, samedi matin, le siège du PJD et investi le bureau de la cellule de communication, où ils ont volé deux ordinateurs, un téléphone portable et le disque dur d’un autre ordinateur.

-Le SG du parti de l’Istiqlal Hamid Chabat offre un cadeau au goût « amer » au Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane à l’occasion du premier anniversaire de l’entrée en fonction du gouvernement. Le mémorandum concernant le remaniement ministériel, que Chabat avait promis d’adresser au Chef du gouvernement, est fin prêt et sera sur le bureau de Benkirane le 3 janvier prochain.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Les factures d’eau et d’électricité enflamment la ville de Marrakech. De violents affrontements ont éclaté dans le quartier de Sidi Youssef Ben Ali entre des manifestants qui protestaient contre la cherté des factures d’eau et d’électricité et les forces de l’ordre. Lors de cette confrontation, les protestataires ont procédé au jet de pierres et de cocktails Molotov à l’encontre des forces de sécurité qui ont fait usage de bombes lacrymogènes et de canons à eau. Lors de cette confrontation, plus de 30 personnes ont été arrêtées, dont 24 ont été libérées par la suite.

-Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des Représentants réclame la sanction des personnes impliquées dans l’agression du député pjdiste Abdessamad El Idrissi. Dans un communiqué, le groupe a dénoncé cette agression « honteuse et humiliante de la dignité du député et attentatoire à l’institution qu’il représente », appelant le chef du gouvernement et le ministère de l’Intérieur à l’ouverture d’une enquête d’urgence à propos de cet incident et la sanction des personnes impliquées.

+AL MOUNAATAF+:.
-Fin de semaine « sanglante » à Marrakech à cause des protestations contre la cherté des factures d’eau et d’électricité: Plus de 60 personnes blessées dans des affrontements entre les citoyens qui ont manifesté devant le siège de la RADEEMA et les éléments des forces de l’ordre. Selon des sources locales, un retour au calme a été enregistré après que la majorité des personnes interpellées suite à ces affrontements aient été libérées.

-Le groupe parlementaire du PJD monte au créneau contre le gouvernement après que l’un de ses députés ait été violemment tabassé par des éléments des forces de l’ordre devant le siège du Parlement. Le groupe a appelé le Chef de l’Exécutif et le ministère de l’Intérieur à ouvrir une enquête d’urgence à ce sujet et de sanctionner les personnes impliquées dans cette agression.

+ASSABAH+:.
-Les factures de l’eau et de l’électricité enflamment, vendredi et samedi dernier, la ville de Marrakech. Les forces de l’ordre ont procédé à des tirs de balles en caoutchouc, et fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser les manifestants qui étaient munis d’armes blanches, de gourdins et de pierres. Suite à ces événements, plusieurs personnes ont été arrêtées, dont un membre de l’association non autorisée Al Adl Wal Ihssane.

-Le Chef du gouvernement et SG du PJD, Abdelilah Benkirane, appelle le PAM à présenter des excuses à l’ensemble des Marocains pour « atteinte à la société ». Lors du Conseil national du parti, tenu samedi dernier Salé, Benkirane a qualifié d' »absurdes » les récents propos tenus à son égard par le dirigeant du PAM, Ilias El Omari.

-L’UMT entame l’année 2013 sur le ton de l’escalade. Le syndicat a annoncé une grève nationale les 16 et 17 janvier prochains dans le secteur de la santé pour protester contre les prélèvements sur les salaires des grévistes, ponctuée par un sit-in devant le ministère le premier jour de la grève.

-Abdessadek Saaidi, SG du Syndicat démocratique de la justice (SDJ) accuse le ministre Mustapha Ramid d’attiser les tensions au sein du secteur de la justice et ce en réaction au dernier communiqué du ministère dans lequel il annonce son boycott de l’ensemble des activités de la centrale syndicale et de tout dialogue avec elle.

-Des parties oeuvrant dans le domaine de l’immobilier accusent le wali de la région de Kénitra de vendre des domaines publics à bas prix à certains promoteurs immobiliers et à des patrons de grandes sociétés sous le couvert du Comité d’investissement.

+AL KHABAR+:.
-Violents affrontements entre forces de l’ordre et des citoyens protestant contre la flambée des factures d’eau et d’électricité à Marrakech: 64 blessés de divers degrés parmi les forces de sécurité. Selon des sources bien informées, l’association Al Adl Wal Ihssane serait derrière cette tension.

-Des détenus salafistes mettent en gardent contre d’éventuels affrontements entre eux et les détenus de droit public d’une part et les gardiens des prisons d’autre part en cas de non satisfaction de leurs revendications. Dans ce cadre, ils ont organisé des sit-in dans les différents établissements pénitentiaires du Royaume pour réclamer à la Délégation générale de l’Administration pénitentiaire leur affectation à d’autres cellules loin des prisonniers de droit public, en raison du surpeuplement et de la prolifération d’actes attentatoires aux moeurs et du trafic de drogue.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane appelle son ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser à diligenter une enquête à propos de l’agression par les forces de l’ordre du député pjdiste, Abdessamad El Idrissi, et Abdellah Bouanou, président du groupe PJD à la Chambre des représentants réclame le renvoi des responsables de cet acte, au moment où El Idrissi a affirmé qu’il ne reviendrait pas sur sa décision d’intenter une action en justice contre des responsables des services de police qui ont donné l’ordre à leurs éléments pour le tabasser.

-Istiqlal: Les sympathisants de Hamid Chabat mènent des manoeuvres pour faire chuter Karim Ghellab du Secrétariat provincial du parti de la balance à Ben M’sik à Casablanca ainsi que les partisans d’Abdelouahed El Fassi des structures du PI dans cette circonscription, ce qui augure, selon des sources partisanes, d’une véritable crise organique au sein de la formation conduite par Chabat.

-Des sources ont révélé que Mohamed El Yazghi est l’instigateur des sorties médiatiques des partisans d’Ahmed Zaidi dans lesquelles ils accusent des parties extérieures d’intervenir en faveur de Driss Lachgar lors du 9ème congrès du parti. Selon les mêmes sources, El Yazghi veut ainsi exercer des pressions sur le nouveau Premier Secrétaire pour s’assurer un certain pouvoir sur le parti et garantir à son fils Mouncef un siège au sein du nouveau bureau politique de l’USFP.

+ATTAJDID+:.
-Le Conseil national du PJD dénonce l’agression contre le député du parti Abdessamad El Idrissi. Abdellah Bouano, Président du groupe parlementaire du parti de la Lampe à la 1ère Chambre, a réclamé l’arrestation des agresseurs, alors que le président du Conseil national du parti, Saad Dine El Otmani, a affirmé que le parti « ne tolérera aucune agression contre des membres du parti, surtout quand il s’agit d’un membre du secrétariat général ».

-Des arrestations et des blessés suite aux affrontements entre les forces de l’ordre et des manifestants à Marrakech, qui sont descendus vendredi et samedi derniers dans le quartier Youssef Ben Ali pour protester contre la flambée des factures d’eau et d’électricité. Selon plusieurs sources, quelques parties ont tenté d’instrumentaliser ces revendications sociales pour faire monter la tension.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Marrakech termine l’année 2012 au rythme des bombes lacrymogènes et des arrestations suite aux violents affrontements, vendredi et samedi derniers, entre les forces de l’ordre et des manifestants du quartier de Sidi Youssef Ben Ali qui protestaient contre la flambée des factures d’eau et d’électricité. Ces affrontements ont donné lieu à l’arrestation d’une trentaine de personnes pour actes de violence et vandalisme.

+AL ALAM+:.
-Un vendredi « sanglant » au quartier Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech: Du gaz lacrymogène et des canons à eau lors d’affrontements entre les manifestants contre la cherté des factures d’eau et d’électricité et des forces de l’ordre. Bilan, des blessés parmi les protestataires et les forces de sécurité.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Enquête sur l’authenticité des diplomes présentés par des candidats aux concours d’admission à la Gendarmerie Royale. Selon des sources bien informées, une commission composée de hauts fonctionnaires du haut commandement de la Gendarmerie Royale s’est rendue, vendredi dernier, sur instructions du général Hosni Benslimane, dans l’école royale de la Gendarmerie à Marrakech, pour enquêter sur l’affaire de recrutement des candidats ayant été formés au cours des trois dernières années, suite à l’éclatement de l’affaire de falsification de diplomes émanant d’écoles et d’instituts d’enseignement.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Une bataille acharnée se déclare de nouveau entre Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des libertés, et le Syndicat démocratique de la justice (SDJ). Ramid a décidé de boycotter les activités du syndicat suite aux agissements d’un groupe des membres du SDJ, lors de sa visite dans les provinces du sud. Pour sa part, le syndicat a décidé de rester toujours aux trousses de Ramid et d’observer des sit-in dans tous les tribunaux où il se rend.

-Les factures d’électricité attisent la colère des habitants du quartier Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech. Des arrestations et des blessures parmi les manifestants et les forces de l’ordre, alors que le ministère de l’Intérieur a dépêché une commission sécuritaire centrale pour contenir la situation.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Bourse de Casablanca: Des pertes de l’ordre de 80 milliards de dirhams sous l’ère du gouvernement Benkirane. Dans un rapport rendu public dimanche, le Fonds monétaire arabe a indiqué que la place casablancaise a perdu 80 MMDH en 2012, alors que la majorité des bourses arabes ont enregistré une tendance haussière.

-USFP: Le courant « Ouled Chaab » (Les fils du peuple) appelle Abdelouahed Radi, Président du 9ème Congrès national du parti, à ouvrir une enquête sur les déclarations d’Ahmed Zaidi, qui a mis en doute la transparence du processus électoral qui a mené Driss Lachgar à la tête du parti de la Rose.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *