Revue de presse marocaine du 30/11/2013

0 commentaires, 30/11/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce samedi 30 novembre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– SM le Roi Mohammed VI réitère le soutien total et constant du Royaume du Maroc au peuple palestinien et à ses droits légitimes. Dans un message adressé au président du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, Abdou Salam Diallo, le Souverain a tenu à l’assurer du soutien total et constant du Royaume du Maroc au peuple palestinien et à ses droits légitimes, historiques et inaliénables, avec au premier chef son droit à établir son Etat indépendant sur ses territoires libérés, avec Jérusalem-Est comme capitale, un Etat vivant côte à côte, en paix et dans la sécurité avec Israël, dans le cadre de la légalité internationale et en accord avec l’Initiative de paix arabe et la feuille de route établie par la Quartet.

– Conseil de gouvernement: le chef du gouvernement appelle à l’accélération de l’exécution des jugements en faveur des citoyens. Dans son intervention, lors du conseil de gouvernement, tenu jeudi, le chef du gouvernement Abelilah Benkirane a demandé aux membres de son équipe d’accélérer la mise en œuvre des jugements prononcés en faveur des citoyens contre l’administration publique. S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de cette réunion, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a réitéré l’engagement du gouvernement à accélérer l’exécution des jugements dans le souci de consacrer la crédibilité de l’Etat et de permettre au citoyen d’exercer la plénitude de ses droits.

LIBERATION:.
– Barreaux et SDJ investissent la capitale pour exprimer leur colère à Ramid. Plus de 4.000 membres de l’Association des barreaux du Maroc et plus de 100 membres du Syndicat démocratique de la justice (SDJ) ont manifesté leur colère à Rabat contre la politique menée par le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, et plus précisément contre sa charte de la réforme du système judiciaire.

– Nécessité de mettre en place une juridiction chargée du traitement des conflits liés au travail. La création d’une juridiction spéciale chargée exclusivement du traitement des conflits de travail est une revendication de plus en plus pressante de l’ensemble des centrales syndicales, dans le but d’être conforme avec la nouvelle Constitution, l’esprit du droit international et les critères de l’Organisation internationale du travail (OIT), mais aussi pour activer la procédure juridictionnelle y afférente qui permet de mettre en place l’application du code du travail et d’assurer la stabilité fonctionnelle au niveau de l’entreprise et donc de lui garantir plus de compétitivité, a souligné Larbi Habchi, membre du bureau central de la Fédération démocratique du travail (FDT).

L’OPINION:.
– Accès au travail domestique, interdit aux moins de 18 ans. Le Conseil national des droits de l’Homme a recommandé, dans son avis sur le projet de loi fixant les conditions d’emploi des travailleurs domestiques, de fixer l’âge minimum d’admission au travail domestique à 18 ans.

– Des acteurs associatifs de Lâayoune-Boujdour-Sakia El Hamra saluent le soutien des USA à l’initiative marocaine d’autonomie. Dans des communiqués, des acteurs de la société civile ont noté avec satisfaction la position des Etats-Unis qui a qualifié le plan marocain d’autonomie au Sahara comme solution sérieuse, réaliste et crédible.

AL BAYANE:.
– Le sport marocain en mal des directives administratives internationales: la FRMF et la FRMBB hors-jeu. Après l’invalidation par la FIFA de l’élection du nouveau président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lakjaâ, c’est au tour de la Fédération royale marocaine de basketball d’être réprimandée par la Fédération internationale de basketball (FIBA). La série des invalidations des procédures administratives appliquées en interne dans le secteur des sports au Maroc semble déplaire aux dirigeants des organisations internationales de sport à l’instar de la FIFA et de la FIBA.

– Conseil de gouvernement: poursuivre les efforts pour réhabiliter la fonction et l’école publiques. Lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement, tenu jeudi, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que le Conseil s’est penché sur la question soulevée par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, relative aux efforts nécessaires pour réhabiliter la fonction publique et l’école publique, en droite ligne des dispositions constitutionnelles régissant le service public, de manière à augmenter le rendement, valoriser les compétences, consolider les capacités et promouvoir la qualité.

AL ALAM:.
– Recherche scientifique: le Maroc caracole. Le Maroc n’est plus un leader dans le domaine de la recherche scientifique. Son déclassement est dû, selon le récent rapport du Forum euro-méditerranéen des Instituts de sciences économiques, à l’insuffisance des moyens financiers affectés par le ministère de tutelle.

– Les avocats et les greffiers réclament le départ de Ramid. Les avocats et les greffiers ont observé, vendredi, un sit-in devant le Parlement pour réclamer le départ du ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, et dénoncer leur exclusion dans la mise en application des dispositions de la charte de la réforme de la justice.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Blanchiment d’argent: 169 déclarations de soupçon en 2012. Selon un rapport de l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF), ce sont 169 déclarations de soupçon qui ont été reçues par les services de l’unité, au cours de l’année 2012. Ces déclarations émanaient notamment des banques (94pc), des agences de transfert d’argent et des notaires.

– Le gouvernement ouvre le marché marocain devant les capitaux arabes. Le conseil de gouvernement, réuni jeudi, a approuvé un projet de loi portant approbation de la convention unifiée pour l’investissement des capitaux arabes dans les pays arabes « révisée », faite à Ryad le 22 janvier dernier. Ce texte vise notamment à conforter la liberté de mouvement des capitaux, conformément aux programmes de développement économique adoptés par les Etats signataires.

ASSABAH:.
– La guerre des attributions s’invite au secteur du transport. Des sources ont indiqué que ce secteur, partagé entre Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, et Mohamed Najib Boulif, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, passe par une période de paralysie en raison de la non délimitation des attributions des deux ministres.

BAYANE AL YAOUM:.
– Benkirane appelle à hâter l’exécution des jugements prononcés en faveur des citoyens contre l’administration publique. Le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a appelé, lors du conseil de gouvernement, réuni jeudi, à hâter l’exécution des jugements prononcés en faveur des citoyens contre l’administration publique, a indiqué le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA :.
– Les avocats revendiquent un interlocuteur sérieux et responsable, autre que Ramid. Des centaines d’avocats ont observé, vendredi, un sit-in devant le Parlement, en signe de protestation contre le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, réclamant un interlocuteur responsable et sérieux, autre que le ministre actuel et rejetant le décret relatif à l’assistance judiciaire et la charte de la réforme du système judiciaire.

– Le Maroc n’est plus soumis au processus de surveillance du Groupe d’action financière. Le Groupe d’action financière du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord – a décidé de dispenser le Maroc du processus de surveillance eu égard aux efforts déployés par le Royaume dans le cadre du renforcement de son système national de lutte contre le blanchiment d’argent et de son harmonisation avec les normes internationales.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Omar El Jazouli, membre du bureau politique de l’Union constitutionnelle envisage de déposer des plaintes contre la presse nationale, régionale et électronique pour protester contre ce qu’il considère comme une campagne diffamatoire menée contre sa personne. Jazouli se dit surpris par la diffusion de fausses informations portant atteinte à sa réputation et causant préjudice à sa famille, ce qui s’avère contraire à la déontologie du métier qui exige de vérifier la véracité et l’exactitude des informations et de contacter la personne concernée pour s’assurer de ces informations.

EL ASSIMA POST:.
– Milouda Hazib, présidente du groupe PAM à la Chambre des représentants, estime que le gouvernement gère le dossier des Marocains du monde de manière improvisée, faisant savoir que la gestion de la chose publique ne relève pas uniquement de la responsabilité du gouvernement.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Abdelilah Benkirane conditionne l’exécution des jugements au profit des diplômés-chômeurs au parachèvement de la procédure judiciaire. Lors du conseil de gouvernement, tenu jeudi, le chef du gouvernement a souligné que la crédibilité de l’Etat requiert que ce dernier n’agisse pas comme un justiciable qui se défend lui-même. Nourrissant un sentiment de déception, les signataires du procès-verbal du 20 juillet 2011, qui avaient demandé au chef du gouvernement, d’accélérer l’exécution du jugement prononcé par le tribunal administratif de Rabat, estiment que l’attente du jugement définitif de la Cour de cassation met à rude épreuve les jeunes.

– Les pharmaciens rejettent le projet de loi relatif à la réduction des prix des médicaments. Dans un courrier adressé au Secrétariat général du gouvernement, la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens au Maroc demande le retrait de ce projet de loi pour être de nouveau soumis au débat dans la perspective de l’adoption d’une politique équitable pour toutes les parties prenantes.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Les avocats en colère devant le Parlement. Les avocats ont manifesté vendredi devant le Parlement pour protester contre la charte de la réforme du système judiciaire. Le bâtonnier Hassan Wahbi, président de l’Association des barreaux du Maroc, a expliqué que cette manifestation a été organisée car la charte n’avait pas tenu compte des avis des avocats, ni des notes adressées au ministre de tutelle sur la réforme.

– « La ligne du martyr » appelle les organisations des droits de l’Homme à visiter Tindouf. « La ligne du Martyr », un courant opposant au Polisario, a accusé le Polisario de commettre des violations systématiques des droits de l’Homme depuis 1976. Ce courant, dont la majorité des membres se trouvent dans les camps de Tindouf sur le territoire algérien, a menacé de faire éclater le conflit avec le front et d’inviter les organisations des droits de l’Homme à venir à Tindouf pour enquêter sur ce qu’il a qualifié de graves violations des droits de l’Homme dans ces camps.

– L’assurance sur la hausse des prix du pétrole, au désavantage du Maroc. Les cours mondiaux du pétrole ont accusé une baisse sensible, soit moins de 110 dollar le baril. Cette situation tourne au préjudice des choix du gouvernement qui avait souscrit une assurance auprès d’un groupe mondial contre les risques des fluctuations des prix du pétrole sur le marché international.

AL KHABAR:.
– Benkirane demande aux ministres d’exécuter les jugements judiciaires rendus à l’encontre de l’Etat. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a appelé les ministres à hâter l’exécution des jugements prononcés en faveur des citoyens contre l’administration publique. Benkirane a déclaré, jeudi lors du conseil du gouvernement, que l’objectif serait de renforcer la crédibilité de l’administration et d’entretenir chez le citoyen le sentiment que son droit est garanti par la loi.

AL MASSAE:.
– Ramid: les avocats protestent contre la réforme. Quelque 2.000 avocats, portant leurs robes noires, ont manifesté vendredi devant le siège du Parlement contre la charte de la réforme du système judicaire. Réagissant à cette manifestation, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a déclaré que certains avocats au sein de l’Association des barreaux du Maroc ne veulent pas la réforme.

– Safi: les financements sous la loupe de la cour régionale des comptes. Les magistrats de la cour régionale des comptes de Settat se penchent actuellement sur l’audit de financements et de fonds publics versés à des associations et à des établissements à Safi dans des conditions équivoques et peu respectueuses des procédures légales en vigueur. L’audit couvre la période 2006-2012.

– Diplômés chômeurs signataires du PV 20 juillet: Benkirane s’engage à exécuter le jugement définitif. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a annoncé, jeudi lors du conseil du gouvernement, son engagement à exécuter le jugement définitif qui serait rendu par la justice concernant l’affaire des diplômés chômeurs signataires du PV de 20 juillet 2011.

SAHIFAT ANNAS:.
– Hamidouch: le relèvement à 2 pc des cotisations, suffisant pour sauver la CNSS. Said Hamidouch, DG de la Caisse nationale de la sécurité sociale, a affirmé que l’augmentation à 2 pc des cotisations des affiliés serait suffisante pour conjurer le risque du déficit financier qui menace la Caisse à l’horizon 2026. Hamidouch a appelé à ouvrir le dialogue avec les syndicats et les entreprises pour les convaincre à adhérer à cette démarche qui, selon lui, devrait assurer la pérennité de la Caisse et améliorer la qualité de ses prestations.

– Belmokhtar: l’enseignement à l’impasse. Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle Rachid Belmokhtar a indiqué que le système éducatif au Maroc s’est enfoncé dans une situation qui ne présente pas d’issue favorable vu les complications qui empêchent son amélioration. Lors d’une rencontre organisée par l’Observatoire national des droits de l’enfant à Tétouan, Belmokhtar a indiqué que le Maroc a enregistré un recul par rapport aux trente années passées.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *