Revue de presse marocaine du 30/11/2012

0 commentaires, 30/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi :

+L’ECONOMISTE+

Finances publiques: la mise en garde des banques. Les banquiers affichent à haute voix leurs inquiétudes sur la situation économique. « La situation critique des finances du Royaume ainsi que celle à l’échelle internationale nous incite à être plus vigilants et plus proactifs », note Othmane Benjelloun, président du GPBM.

Baisse des dépots, ralentissement de l’activité de crédit, hausse du coût du risque (…) pour le secteur bancaire, le risque d’une nouvelle année similaire à l’actuelle est bien réel.

+L’OPINION+

Rencontre entre le ministre de la justice et l’amicale hassania des magistrats: Vers une augmentation substantielle des salaires des juges. Une réunion entre le ministre de la justice et des libertés et le bureau central de l’Amicale Hassania des magistrats a été tenue, mardi dernier, au siège du ministère de la justice au cours de laquelle un ensemble de points intéressants l’autorité judiciaire ont été examiés. Selon un communiqué de l’Amicale parvenu à l’Opinion, la réunion a également été une occasion pour débattre nombre de questions jusque-là suspendues dont la plus importante est l’amélioration de la situation matérielle des magistrats.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+

Christopher Ross annonce des « navettes diplomatiques » pour relancer les négociations. Des navettes diplomatiques pour la relance des négociations. Telle est la nouvelle méthodologie que vient de proposer l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, pour assurer sa médiation dans l’affaire du Sahara.

« Convier un autre round de discussions informel, immédiatement, ne fera pas avancer la recherche d’une solution », a-t-il dit, soulignant avoir l’intention de se concentrer d’abord sur des consultations supplémentaires avec les acteurs clés internationaux et de s’engager dans une période de navettes diplomatiques avec les parties dans le cadre d’une ou de plusieurs visites dans la région .

+LE SOIR ECHOS+

Gouvernement PJD : un an déjà, le bilan économique. Un an après son investiture, le gouvernement Benkirane encourt un risque au niveau de sa réputation. La perception reçue par les ménages au même titre que le tableau de bord des indicateurs macroéconomiques affichant des clignotants variant entre l’orange et le rouge sont des signaux de mauvais augure. La continuité du modèle économique replace le débat sur le myopie stratégique de l’exécutif.

+LIBERATION+

-Le mouvement des directeurs des établissements scolaires assimilé à la désobéissance. Les directeurs des établissements scolaires disent non à la manière de gérer leur dossier revendicatif par Mohamed El Ouafa. Le MEN, de son coté, dit non à ce qu’il qualifie de désobéissance pédagogique et administrative. Il faut dire que depuis le début de l’année scolaire, le torchon brûle entre le ministre El Ouafa et les directeurs des établissements publics.

-Casablanca: Fin de la lune de miel entre Sajid et l’opposition. La guerre reprend de plus belle entre Sajid et l’opposition. Deux élus du conseil de la ville ont gelé, avant-hier, lors d’une session extraordinaire, leur participation aux travaux en signe de protestation contre la politique d’exclusion menée par le maire de la ville et son désengagement vis-à-vis des dispositions de la charte d’honneur signée le 11 janvier 2012 entre les différentes composantes du Conseil.

+AL ALAM +

Nouvelle migration inversée entre les deux rives du Détroit de Gibraltar: Des sources médiatiques espagnoles indiquent que la crise économique en Espagne a provoqué une migration inversée de la main-d’Âœuvre, précisant que le nombre d’Espagnols résident actuellement au Maroc s’élève à 55.000 personnes dont un grand nombre ont fui la crise et le chomage.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+

-La Chambre criminelle (1er degré) chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat, a décidé d’accorder, mercredi soir, la liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire national à Taoufik Ibrahimi et les autres mis en cause dans l’affaire « Comanav ».

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+

-Les magistrats soumettent un « lourd » dossier à l’appréciation du ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid: L’amicale Hassania des magistrats a, lors d’une réunion avec le ministre, souligné la nécessité d’améliorer la situation financière des magistrats, d’accélérer la cadence du traitement des dossiers de promotion et mutations, d’octroyer une indemnité sur les heures supplémentaires aux magistrats, et de préserver la dignité du juge.

-Des Istiqlaliens critiquent vivement Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, après avoir refusé de convoquer une réunion du Conseil national du parti de la Balance à cause d’un recours déposé au tribunal, qualifiant de « bulles médiatiques » les déclarations à la presse de Chabat qui a « sapé l’unité du parti ».

+AL MASSAE +:

– Le ministre de la Justice et des libertés, Mustafa Ramid, a rencontré des responsables de l’Amicale Hassania des magistrats et leur a promis d’Âœuvrer à l’amélioration de la situation financière des magistrats dans les plus brefs délais, rappelant qu’un décret portant sur l’indemnisation des heures supplémentaires sera rendu public incessamment.

– Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a démenti, dans un communiqué publié jeudi, tout changement dans les tarifs des services fournis par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), notamment les analyses de laboratoire des produits alimentaires, tout en s’interrogeant sur les motifs qui sont à l’origine des protestations contre les tarifs en vigueur.

– Des Istiqlaliens appellent Hamid Chabat à convoquer une session extraordinaire du Conseil national du parti de la balance qui n’a pas encore parachever ses structures, d’autant plus que deux mois après l’élection de Chabat à la tête du PI, le président du conseil n’a pas encore été élu. Par ailleurs, le tribunal administratif de Rabat rendra, vendredi, son verdict dans le procès intenté par les partisans d’Abdelouahed El Fassi sur la légitimité de l’élection du nouveau SG du PI.

– Les présidents des arrondissements d’Al Fida et Sbata, Saeed Housbane et Rédouane Al-Massoudi, gèlent leur participation au Conseil municipal de Casablanca. Lors de la session extraordinaire tenue jeudi par le Conseil, ils ont expliqué que leur décision a été motivée par la détérioration de l’état des quartiers marginalisés à cause de la négligence, outre la non tenue du séminaire des présidents, tel que stipulé par la Charte communale.

+ASSABAH+.

-Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des Libertés, s’est engagé, lors d’une réunion mardi avec les membres du bureau central de l’Amicale Hassania des magistrats à Âœuvrer pour une augmentation substantielle des salaires des juges, laquelle augmentation s’inscrit, selon lui, parmi les priorités du chantier de la réforme profonde et globale du système judiciaire. La réunion a également porté sur la question des indemnités sur les heures supplémentaires et les conditions de travail.

-Des centaines de directeurs et directrices affiliés à la Fédération nationale des directeurs des établissements scolaires du primaire et à l’Association nationale des directeurs des lycées publics ont observé, jeudi, un sit-in devant le siège du ministère de l’Education nationale à Rabat, en guise de protestation contre les décisions prises unilatéralement par le ministre de tutelle à l’issue de la réunion de vendredi dernier. Par ailleurs, l’organisation démocratique de l’Enseignement a appelé à une grève nationale les 10 et 11 décembre prochain.

-L’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, a, dans son rapport au Conseil de sécurité sur sa dernière tournée dans la région, mis au pied du mur le polisario et son allié l’Algérie en démontrant le lien entre le polisario et le terrorisme dans la région du Sahel et des sources indiquent que le rapport de Ross confirme les détails du démantèlement par les services sécuritaires marocains d’un réseau d’embrigadement et d’enrolement de volontaires pour le jihad dans le Nord du Mali composé notamment des séparatistes des provinces du sud.

-Taoufik Ibrahimi, ancien directeur général de la COMANAV et du port de Tanger-Med et Co, ont quitté la prison après que la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat ait décidé de leur accorder la liberté provisoire et Ibrahimi souligne que ses interventions avaient pour objectif de sauver la compagnie de la faillite et que les responsables, les banques et le ministère de tutelle étaient au courant de ses démarches.

+AKHBAR AL YOUM AL MAGHRIBIA+:

– Une source bien placée aux Emirats arabes unis affirme que des hautes instructions ont été données au gouvernement et au secteur privé afin d’accorder la priorité au Maroc en matière de recrutement de la main-d’Âœuvre étrangère.

– L’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, a proposé une nouvelle méthodologie basée sur des « navettes diplomatiques » pour la relance des négociations après l’échec de la stratégie des négociations informelles .

– Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane soustrait du parlement le controle de la gestion financière du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). Selon une décision du Conseil constitutionnel, les organismes chargés de la bonne gouvernance ne sont pas soumis à la tutelle d’un ministère spécifique, a-t-il indiqué.

– Les directeurs des écoles primaires et secondaires protestent contre le ministre de l’Education nationale, Environ 10.000 directeurs se sont rassemblés, jeudi, devant le siège du ministère de l’Education nationale pour protester contre les « limogeages arbitraires et les humiliations fréquentes » de Mohamed El Ouafa, appelant le ministre à « ne plus se moquer des Marocains », car les problèmes de l’enseignement exigent beaucoup de sérieux.

+AL MOUNAATAF+

-Le Maire de la municipalité italienne Lazio octroie la nationalité honoris causa au militant sahraoui Mustafa Salma Ould Sidi Mouloud lors d’une cérémonie officielle lundi dernier et c’est la première fois dans l’histoire de ce pays que la nationalité italienne est octroyée à un militant sahraoui.

+ATTAJDID+.

-Réunion du Conseil de la ville de Casablanca: Des conseillers demandent au Maire de Casablanca, Mohamed Sajid, d’expliquer les tenants et aboutissants de deux contrats de 42 milliards de centimes et un conseiller compte intenter une action en justice à ce sujet.

-Des visites surprises effectuées mardi et mercredi par le ministre de la Santé, Houssein El Ouardi, dévoilent la détérioration de la situation dans des centres de santé à Rabat et Casablanca.

-Un projet de décret visant la lutte contre les irrégularités dans les marchés publics entrera en vigueur prochainement dans le but de simplifier les procédures et encourager les PME.

+RISSALAT AL OUMMA+:.

-La Fédération nationale des employés de la CNSS, affiliée à l’UMT, a adressé une lettre au Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane dans laquelle elle met en garde contre la privation de milliers d’employés et de fonctionnaires des prestations des cliniques de la CNSS, mettant l’accent sur la nécessité de prendre des mesures permettant de garantir la protection médicale des malades ainsi que l’efficience économique et sociale de ces cliniques.

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA+:

– La Commission européenne innocente les tomates marocaines de l’effondrement des prix en Espagne. Tout en soulignant que l’augmentation des importations de tomates sur le marché européen au cours du mois de novembre a eu un impact négatif sur les prix des tomates espagnoles, la Commission a relevé que le Maroc a respecté les quotas convenus entre Rabat et Bruxelles.

+AL KHABAR+:

– La Cour d’appel de Rabat a accordé, mercredi, la liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire national aux mis en cause dans l’affaire de la Comanav .

– Le projet de la loi de Finances, adopté récemment par la Chambre des représentants, a réussi à apaiser les tensions entre Hamid Chabat et Abdelilah Benkirane. Des sources indiquent que le gouvernement a retrouvé son homogénéité lors de la présentation de la loi de Finances devant la Chambre des Représentants suite à un accord entre les composantes de la majorité, notamment Benkirane et Chabat. Ce dernier avait appelé à un remaniement ministériel après son élection au poste de Secrétaire général du Parti de l’Istiqlal. +BAYANE AL YAOUM+:

– L’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, dément les allégations faisant état de cas de violences durant sa visite au Sahara marocain. Dans une déclaration à la presse suite à la présentation de son rapport sur sa dernière tournée dans la région, M. Ross a proposé une nouvelle méthodologie basée sur des « navettes diplomatiques » pour la relance des négociations. L’Envoyé personnel a également mis en garde contre le danger de terrorisme pour les peuples de la région.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+

-Démantèlement d’un nouveau réseau qui a blanchi 20 milliards de centimes provenant du trafic de drogue dans le secteur de l’immobilier, et l’opération, exécutée par la BNPJ simultanément avec les services de la police hollandaise dans le cadre de la coopération sécuritaire entre le Maroc et les Pays Bas, a permis la saisie d’une importante quantité de drogue et des sommes d’argent.

-La bataille autour du poste de SG du MP pourrait faire tomber de la présidence du groupe haraki Mohamed Moubdie qui mène en catimini un mouvement de protestation contre les ministres du parti proches de Mohand Laenser et qui a rejoint le camp de Abdelkader Tatou contre Mohamed Ouzzine.

-L’Istiqlal finalise la note qui sera adressée au Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, demandée par ce dernier au SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, lors d’une réunion avec les leaders des partis politiques de la coalition gouvernementale. Une source proche de Chabat indique que cette note porte sur un diagnostic des irrégularités qui émaillent l’action du gouvernement et ses structures.

-Des dossiers « chauds » sur le bureau du ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, dont la restructuration des universités, le manque d’enseignants et des infrastructures d’accueil, les grèves et les protestations des fonctionnaires et cadres du ministère.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *