Revue de presse marocaine du 30/07/2013

0 commentaires, 30/07/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne paraissant ce mardi 30 juillet:

AL BAYANE:
– 14ème anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI: Sagesse royale. Le peuple marocain célèbre ce mardi le 14ème anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI. Cet évènement national, à forte charge patriotique, est aussi d’une grande portée politique et historique dans le cadre de ce processus des réformes lancé dans le pays depuis maintenant quatorze années.

– La question du Sahara, ou le faux-fuyant d’un régime algérien aux abois en interne et en perte de vitesse sur la scène internationale. C’est désormais une habitude! A chaque fois que le plan marocain d’autonomie au Sahara enregistre un succès aussi bien au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU qu’auprès de prescripteurs d’opinion aux Etats-Unis, le régime algérien monte au créneau par l’intermédiaire d’une presse aux ordres – pour vociférer un anti-marocanisme primaire, qui ne trompe plus personne tant l’Algérie se trouve aujourd’hui aux abois en interne et en perte de vitesse sur la scène internationale.

LIBERATION:
– La commission du dialogue sur la justice s’apprête à rendre sa copie: Que vaut une réforme sans la contribution des premiers concernés? La réforme de la justice se rappelle à notre bon vieux souvenir, même si l’on doit passer par quelques informations n’ayant rien d’officiel. Trop triste quand on se trouve acculé à faire avec la rumeur. Ainsi, croit-on savoir que ladite réforme s’apprêterait à franchir un autre pas vers la concrétisation de changements qui, autant le dire, ne concernent que la fameuse Haute commission du dialogue national sur la réforme de la justice qui fonctionne sous la houlette d’un certain Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des Libertés de son état. Les principaux changements envisagés par la Haute commission consisteraient à transformer le ministère de la Justice en instance purement administrative chargée de gérer au quotidien les affaires des fonctionnaires du secteur. Entre autres nouveautés de la dernière mouture du plan de la réforme du secteur serait l’indépendance du parquet général par rapport au ministère de la Justice et des Libertés.

– L’opposition parlementaire monte au créneau: Lutte intensifiée au sein de la Chambre des représentants. Les relations entre le gouvernement et l’institution parlementaire deviennent de plus en plus tendues. Devant les tentatives répétées de l’Exécutif de marginaliser le Parlement, les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants sont déterminés à y faire face en entamant une série de protestations contre le gouvernement Benkirane.

L’OPINION:
– 14ème anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI: Ainsi progresse le Royaume du Maroc. Le Maroc bouge. Ce n’est pas un slogan mais une vérité que personne ne peut nier les citoyens vivant à l’intérieur du pays, tout autant que les Marocains du monde, ne cachent pas leur joie de voir leur pays changer et progresser de manière constante et visible. Ils expriment, à chaque occasion, leur fierté de voir le Maroc prendre la trajectoire qui mène vers le modernisme et la consécration de la démocratie.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:
– Formation de la nouvelle majorité: Benkirane entre le marteau du RNI et l’enclume du secrétariat général du PJD. Après des semaines de tractations, le parti de la Lampe prend conscience que le temps est précieux. Son secrétariat général, réuni le weekend dernier, s’impatiente et attire l’attention de Abdelialh Benkirane sur l’importance du facteur temps. En effet, les membres du secrétariat général du parti ont posé une série de conditions à prendre en considération pour la reconstruction de la nouvelle majorité. Ils veulent ainsi que les concertations soient faites dans le but d’accélérer l’exécution du programme des grands chantiers. Et ce, sur la base d’accords clairs et explicites garantissant l’homogénéité du gouvernement à l’avenir.

– Boycott de la séance mensuelle: La majorité fustige le désengagement politique de l’opposition. Le Chef du gouvernement s’est exprimé lundi devant les députés de seulement trois groupes parlementaires sur un total de huit. Une situation fustigée par le président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants. Abdellah Bouanou a critiqué le désengagement politique de l’opposition. Il reste encore quelque dix points de discorde relatifs au règlement intérieur, dont la séance mensuelle. Nous avons convenu d’attendre le verdict du Conseil constitutionnel. Cet accord devait être respecté , a-t-il relevé.

AL ALAM
– Le tribunal administratif de Casablanca condamne Benkirane et Ramid à 100.000 DH d’amende. Le tribunal a condamné, jeudi dernier, le gouvernement, au nom de son chef Abdelilah Benkirane et du ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid, à 100.000 DH d’amende, une indemnité à verser à un citoyen dont le procès a été retardé d’environ un an alors qu’il était placé en détention préventive.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Concertations pour constituer une nouvelle majorité gouvernementale: Benkirane rassure le PPS et écarte l’UC. Après avoir rassuré Nabil Benabdellah de ne pas s’allier avec l’Union constitutionnelle, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a indiqué à l’un de ses proches que son offre « ne concernait que le RNI », selon une source proche du chef du gouvernement.

– Trafic automobile: enquête avec deux douaniers de Bab Sebta. Des sources informées ont révélé la possibilité de convoquer cinq douaniers du point de passage de Bab Sebta, notant qu’une commission d’inspection est arrivée à ce poste douanier avec des documents à l’appui évoquant « des irrégularités » et « des abus » des douaniers.

ASSABAH
– Des sources au sein du gouvernement révèlent que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane va cesser ses consultations lancées pour la formation d’une nouvelle majorité afin de circonscrire les voix qui appellent à l’organisation d’élections législatives anticipées. Selon la même source, cette épidémie d’élections anticipées commence à se propager même parmi les composantes de la majorité actuelle, notamment au sein du MP, du PPS et du PJD.

– Les sociétés pétrolières assument la subvention des carburants à la place de l’Etat. Les arriérés de la Caisse de compensation dus aux sociétés pétrolières, environ 14 milliards DH à fin juin dernier, obligent ces sociétés à assumer les charges à la place du gouvernement, ce qui a une incidence sur leur trésorerie. Par ailleurs, le gouvernement avait déjà approuvé l’accord sur le mécanisme d’indexation des prix du pétrole.

– Le conflit entre Chabat et Benabdellah s’invite aux groupes parlementaires. Des sources informées indiquent que le Parti de l’Istiqlal compte accueillir deux députés appartenant au groupe parlementaire du PPS, ajoutant que c’est Hamid Chabat, SG du parti de la balance, qui supervise le contact avec les deux députés pour les récupérer au sein du groupe istiqlalien. Selon ces sources, ce plan va faire perdre au PPS son groupe parlementaire.

AL MASSAE 
– Cinq femmes devraient alimenter le gouvernement Benkirane II. Selon des sources informées, les partis politiques concernés par la formation d’une nouvelle majorité comptent présenter cinq femmes ministrables, à savoir Amina Mae El Ainain (PJD), Khadija Oum Bachair El Morabit et Hakima Al Haiti (MP) et les deux précédentes ministres Amina Benkhadra (RNI) et Nouzha SKalli (PPS).

– Le comité central du PPS charge son SG de mener les concertations relatives au remaniement ministériel. Le secrétaire général du PPS s’est fait confier le mandat du comité central du parti pour discuter avec le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane du remaniement ministériel. Par ailleurs, le PPS est menacé de perdre des portefeuilles ministériels s’il perd son groupe parlementaire.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA 
– Les barreaux du Maroc en sit-in le 20 septembre à Rabat. Suite à sa réunion samedi dernier à Kénitra, l’association des barreaux du Maroc a décidé d’observer le 20 septembre prochain à Rabat un sit-in, en vue de dénoncer le décret portant sur l’amendement introduit à la loi relative à la profession d’avocat, notamment aux honoraires de l’assistance judiciaire. Dans ce contexte, le bâtonnier du Barreau de Casablanca a déclaré que le dialogue entre l’Association et le ministère de la Justice stagne à ce jour.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA 
– Violence scolaire en hausse. Selon un rapport réalisé par le ministère de l’Education nationale entre septembre 2012 et juin 2013, 52 pc des cas de violences scolaires sont enregistrés au sein des établissements, alors que 48 pc à leurs abords. Le rapport indique également que 77pc des cas ont été recensés en milieu urbain contre 23 pc dans le monde rural.

– Bouano: les « primes de Mezouar » font obstacle aux concertations.Lors d’une récente réunion du parti à Meknès, Abdellah Bouano, président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, a révélé que les consultations avec le RNI en vue de la formation d’une nouvelle majorité s’achoppent en raison de la présidence par le RNI du G8, la présentation par Salaheddine Mezouar des chiffres erronés concernant la loi de finances 2012, notamment les taux de croissance et de déficit, en plus du « scandale » des primes que la président du parti de la colombe semblaient échanger avec le Trésorier général du Royaume.

– Rebbah: la « sensible » conjoncture régionale impose la priorité du remaniement. Lors d’une rencontre privée avec les membres du PJD à Salé, le ministre de l’Equipement et du Transport et membre du secrétariat général du PJD, Aziz Rebbah, a souligné que la conjoncture régionale « sensible », notamment la situation en Egypte, impose la priorité de l’option du remaniement ministériel, notant que les défis auxquels est confronté tout projet de réforme exigent d’adopter une vision à long terme et de faire des concessions afin de conjurer les périls.

– Bank Al Maghrib : l’industrie marocaine résiste à la crise. Dans son enquête mensuelle de conjoncture, Bank Al Maghrib a indiqué que les capacités du tissu industriel marocain n’étaient pas affectées par la crise, précisant qu’elles s’élevaient de 21 pc. Il a également révélé que les patrons d’entreprises prévoyaient une promotion de leurs ventes et demandes au cours des mois à venir.

RISSALAT AL OUMMA 
– Les avocats en sit-in pour protester contre le décret relatif à l’assistance judiciaire. Une source bien informée a indiqué que l’association des barreaux du Maroc a décidé, lors de la réunion de son bureau samedi dernier à Kenitra, d’observer le 20 septembre à Rabat un sit-in pour dénoncer le décret ministériel relatif à l’assistance judiciaire.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI 
– Annonce officielle d’une nouvelle alliance entre le RNI et l’UC prévue après la fête du Trône. Un dirigeant du PJD a indiqué que les consultations de son parti avec le RNI et l’UC ont franchi de grandes étapes concernant leur participation à la nouvelle majorité, précisant que ces deux formations politiques disposent de 75 députés, une pareille majorité est de nature à redessiner, selon lui, la carte de la Chambre des représentants.

AL KHABAR 
– Belkhayat dirige un courant refusant la participation du RNI dans le gouvernement Benkirane II. Une source informée au sein du RNI indique qu’un courant au sein du parti de la colombe a appelé, au cours d’une réunion du conseil régional du parti dimanche à Casablanca, à ne pas entrer dans le gouvernement Benkirane II. Selon cette source, ce courant est dirigé par l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Moncef Belkhayat, après qu’il eut été écarté de la liste des ministrables du RNI.

– Le RNI entre en lice pour décrocher les postes du président de la Chambre des représentants et de ministre de l’Economie et des Finances. Selon des sources informées, ces postes revêtiront une importance majeure au cours des concertations entre le président du parti de la colombe Salaheddine Mezouar et le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, d’autant que le RNI s’estime le sauveteur du gouvernement Benkirane, qui risque de s’effondrer avant l’achèvement de son mandat.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *