Revue de presse marocaine du 30/01/2015

0 commentaires, 30/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant vendredi 30 janvier 2015:

Le Matin.:

– SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé jeudi 8 Rabi II 1436 de l’Hégire, correspondant au 29 janvier 2015, au Palais Royal à Fès, un Conseil des ministres au cours duquel il a été procédé à l’examen et à l’adoption de quatre projets de loi organique, d’un projet de décret et nombre de conventions internationales, outre plusieurs propositions de nomination à de hautes fonctions.

– SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, préside vendredi au Mausolée Mohammed V à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 16ème anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II, que Dieu ait son âme, annonce un communiqué du ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie. A cette occasion, des versets du Saint Coran seront déclamés, suivis de panégyriques du Prophète et de prières pour Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste.

– Le président directeur général du Millennium Challenge Corporation (MCC), Dana Hyde, a salué, mercredi à Washington, l’engagement « profond et au plus haut niveau » du Maroc à réaliser les objectifs fixés dans le cadre du partenariat qui lie le Royaume au MCC. En décembre dernier, le conseil d’administration des directeurs du MCC avait confirmé le Maroc pour un deuxième Compact du Millennium Challenge Account (MCA).

Aujourd’hui le Maroc.:

– Le Maroc et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) ont signé mercredi deux conventions de financement d’un montant global de près de 1,4 milliards de dirhams (MMDH). La première convention, qui porte sur un montant de 900 millions de dirhams, a été paraphée par le directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, Anouar Benazzouz, et le directeur du FADES, Abdellatif Youssef Al Hamad, en vue de contribuer au financement du projet de l’autoroute El Jadida-Safi. La deuxième consiste, quant à elle, en un contrat de prêt d’un montant de 450 MDH, signée entre le directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri, et Youssef Al Hamad en vue d’approvisionner en eau potable la ville de Chefchaouen et les douars avoisinants relevant de la province de Chefchaouen et Tétouan.

– Dégradation de la qualité du réseau téléphonique au Maroc. C’est l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) qui tire la sonnette d’alarme en révélant un taux de réussite moyen des appels téléphoniques de 91,99 pc sur la période allant du 22 octobre au 18 novembre 2014. Ce taux était de 96,59 sur la période allant du 17 mars au 10 avril 2014.

L’Economiste.:

– La réunion du Conseil des ministres, tenue jeudi à Fès, a été marquée par la nomination par le Souverain, sur proposition du chef du gouvernement, de Abdellatif Zaghnoun à la tête de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) en remplacement de Anas Houir Alami. Le Conseil des ministres a également entériné les trois projets de lois organiques relatives à la régionalisation, aux provinces et aux communes, permettant la mise en oeuvre de la nouvelle philosophie de gouvernance locale consacrée par la Constitution 2011, un quatrième projet de loi organique relative au statut des magistrats dans le cadre de la réforme globale de la justice, et un nombre de conventions internationales. D’autres nominations ont été également au menu. Il s’agit notamment d’un nouveau mouvement de walis et de gouverneurs nommés par le Souverain sur proposition du chef du gouvernement.

– « Les exonérations fiscales doivent être limitées. Les aides pourraient être octroyées via le budget de l’Etat », a indiqué Abdellatif Zaghnoun, reçu au Club de l’Economiste pour son ultime sortie en tant que directeur général des Impôts. Cela permettrait de garantir l’équité fiscale, améliorer la compétitivité, assurer la concurrence loyale tout autant que la mobilisation des ressources de l’Etat. Pour l’ancien directeur général des Impôts, les avantages accordés doivent obéir à des objectifs économiques et sociaux comme c’est le cas pour les mesures en faveur du logement social ou l’export, et devraient s’accompagner d’une évaluation systématique.

Al Bayane.:

– PPS: Imposante rencontre de communication à Inezgan. Rachid Roukbane, membre du bureau politique du PPS et président de son groupe parlementaire, a tenu un discours empreint de franchise et de clarté. En compagnie de membres du bureau politique du PPS, le président de l’Organisation Pionniers des enfants du Maroc a exhorté l’immense assistance à procéder à l’inscription sur les listes électorales, pour ceux qui ne l’ont pas fait, car il n’est pas « question de se dérober à ce devoir national et laisser les dépravateurs conquérir les centres de décision, par votre démission », a-t-il averti. Il s’est également penché sur les dossiers qui continuent à préoccuper les habitants, notamment l’affaire du marché de gros et du Souk Al Hourria, ainsi que le phénomène des marchands ambulants.

– Dans le cadre de la stratégie sectorielle halieutique du Maroc, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime organise, du 18 au 22 février prochain à Agadir, le Salon international Halieutis dédié au secteur de la pêche. Placé sous le thème « La mer, avenir de l’Homme », ce salon a pour vocation d’ouvrir la pêche marocaine aux nouveaux process internationaux en vue de sa valorisation, de présenter les véritables potentialités du secteur halieutique du Maroc et de promouvoir les échanges entre différents opérateurs nationaux et internationaux.

L’Opinion.:

– Constats alarmants du CESE sur les discriminations à l’encontre des femmes dans l’économie. Dans la série d’études sur la « promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie économique, sociale, culturelle et politique » que le Conseil économique, social et environnemental (CESE) se propose d’entreprendre dans le cadre d’auto-saisine, cette institution vient de rendre son avis dans un rapport sur « les discriminations à l’égard des femmes dans la vie économique: réalités et recommandations ». Ces discriminations à l’encontre des femmes dans ce domaine relevées par le Conseil sont déterminées aussi bien par les politiques publiques qui marginalisent la femme et la question genre que par les mentalités et les structures sociales qui prévalent encore et que le CESE ne manque pas d’évoquer dans son rapport.

– L’Espagne et le Maroc, « un bon exemple de coexistence ». L’Espagne et le Maroc, dont les relations traversent actuellement un « moment historique » sont un « bon exemple de coexistence » grâce à leur héritage culturel et historique commun, a souligné l’ex-président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero. Lors d’une rencontre des jeunes leaders marocains avec leurs homologues du syndicat espagnol Union Générale des Travailleurs (UGT), tenue mercredi à Madrid dans le cadre des journées culturelles hispano-marocaines (27-28 janvier), M. Zapatero a affirmé que le Maroc et l’Espagne, qui donnent un exemple de coexistence, sont appelés à être une référence de cohabitation pour le 21ème siècle.

Libération.:

– La mise en œuvre du Plan gouvernemental de l’égalité 2012-2016 pose question. La ministre en charge de la coordination de ce plan de l’égalité et auquel Bassima Haqqaoui a donné le nom (très réducteur) de « Ikram », entoure d’un étrange black-out l’état d’avancement de cette stratégie. Les défenseures des droits des femmes le disent haut et fort: elles sont dans l’incapacité de procéder à une évaluation à mi-parcours d’un tel plan gouvernemental de l’égalité à cause de la rétention de l’information à laquelle elles sont confrontées. Résultat, l’élaboration du premier rapport du Comité de suivi que composent les 16 associations et réseaux a été un véritable parcours du combattant, semé d’embûches et d’obstacles.

– Le nombre d’arrondissements et celui des élus casablancais seront revus à la baisse. En effet, le ministère de l’Intérieur compte réduire les premiers de 16 actuellement à 8 prochainement et les seconds de 220 à 137 ou 147. Le nouveau découpage proposé par le département de Mohamed Hassad propose de fusionner les arrondissements de Ben M’Sick et Sebata en une seule division administrative. Idem pour les arrondissements de Aïn Sebaâ, Hay El Mohammadi et les Roches Noires et pour le Maârif, Anfa et Sidi Belyout. Il en sera de même pour Sidi Moumen et Bernoussi d’un côté et Oulfa et Hay El Hassani de l’autre. Le projet du ministère de l’Intérieur compte également fusionner les arrondissements d’El Fida et Mers Sultan ainsi que ceux de Sidi Othmane et Moulay Rachid.

Al Massae.:

– Le Premier ministre français Manuel Valls a souligné, mercredi à l’Assemblée nationale, que le Maroc est un partenaire majeur de la France dans la lutte contre le terrorisme, l’islamisme radical et le trafic de drogue. « La France est l’amie du Maroc, le Maroc est l’ami de la France », a-t-il affirmé en réponse à une question du président du groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale Luc Chatel sur la situation de la relation franco-marocaine, mettant l’accent sur la nécessité pour les deux pays d’œuvrer « pour dépasser cet épisode basé sur de nombreuses incompréhensions ».

– Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a annoncé mercredi la mise en place prochaine d’une nouvelle vision de la politique des stocks pétroliers au Maroc. Selon lui, la chute des prix des produits pétroliers liquides constitue actuellement un nouveau facteur pour « reconsidérer le système de gestion des stocks de sécurité ».

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– ?La justice gèle les activités du Club des magistrats du Maroc. Le tribunal de première instance de Rabat a prononcé, mercredi, un jugement en référé ordonnant le gel de toutes les activités du Club des magistrats du Maroc. Et pour cause, des magistrats avaient saisi la justice pour dénoncer l’illégalité des décisions issues du dernier conseil national du Club, ce qui a conduit à la suspension des activités de ce dernier. Aziz El Baali, président régional du Club à Casablanca et opposant à la nouvelle direction du Club, a déclaré que lui et ses pairs étaient contraints de recourir à la justice après avoir épuisé toutes les démarches pour résoudre le problème à l’amiable. Pour sa part, Abdellatif Chentouf, président du Club, a souligné « nous respectons cette décision et on va l’appliquer parce que nous croyons en l’indépendance de la justice et nous la défendons, mais on va quand même l’attaquer ».

– Le Maroc a gagné 14 places dans l’Indice de liberté économique au titre de l’année 2015, indique un communiqué du département du chef du gouvernement, qui se réfère au rapport annuel de la Fondation américaine « The Heritage Foundation », rendu public mardi dernier à Washington. Le Royaume a passé du 103ème (58,3 points) au 89ème rang (60,1 points) de ce classement établi en collaboration avec « The Wall Street Journal » et qui comprend 186 pays, ajoute le communiqué. Le Maroc est ainsi classé parmi les pays où « la liberté est modérée », à l’instar de pays comme la Turquie, la France, l’Italie et l’Espagne.

Al Alam.:

– Le bureau de la Fédération nationale de l’agriculture a tenu, le 23 janvier à son siège à Rabat, une réunion à l’issue de laquelle il a souligné que l’augmentation immédiate des salaires est un droit justifié par la suppression des subventions et la libéralisation des prix.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Les opposants de Driss Lachgar envisagent la création d’un « parti socialiste démocratique ». Les premières démarches organisationnelles consisteront à déposer une démission collective qui sera suivie par l’organisation d’un congrès le 21 février prochain à Casablanca pour annoncer la création de la nouvelle formation politique, selon le député socialiste et leader du courant « Ouverture et Démocratie », Abdelali Doumou.

– La loi relative aux banques islamiques entre en vigueur. La loi relative aux établissements de crédit et organismes assimilés, encadrant les banques participatives, est entrée officiellement en vigueur après sa publication au Bulletin officiel. Selon l’expert économique Omar Kettani, ce texte de loi devrait offrir d’importantes opportunités pour le développement économique au Maroc.

Al Haraka.:

– SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, présidera aujourd’hui vendredi au Mausolée Mohammed V à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 16ème anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II, que Dieu ait son âme, annonce un communiqué du ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie.

– Le Niger souhaite s’inspirer de la pratique de l’Islam modéré au Maroc, a affirmé le ministre nigérien délégué à la décentralisation et aux affaires coutumières et religieuses, Samiro Mohamed Sanoussi, à l’issue d’un entretien, mercredi à Rabat, avec le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq.

Assabah.:

– L’USFP et l’Istiqlal appellent à repousser la date d’organisation des élections communales au dernier vendredi de septembre au lieu du 12 juin 2015. Ces deux partis jugent que les préparatifs aux prochaines échéances « ne présagent rien de bon » quant à leur répercussion sur le processus de la réforme politique et constitutionnelle. Mais, le ministère de l’Intérieur décline la proposition de ces partis et semble déterminé à organiser ces élections à la date fixée auparavant.

Al Mounaataf.:

– Eric Goldstein, directeur adjoint, division Afrique du nord et Moyen Orient (HRW), a relevé, lors d’une conférence de presse pour la présentation du rapport mondial 2015 de l’ONG mondiale de défense des droits de l’Homme, que le Maroc poursuit la mise en œuvre de sa nouvelle politique nationale d’immigration afin de régulariser la situation des immigrants clandestins en les dotant de titres de séjour renouvelables. Goldstein a également salué l’amendement introduit au Code de justice militaire qui met fin à la poursuite des civils devant les tribunaux militaires.

– Des associations de la société civile appellent à protéger les droits des enfants au Maroc, suite à l’adoption par la Chambre des conseillers du projet de loi relatif au travail domestique, qui autorise le travail des enfants à partir de 16 ans. Le Collectif pour l’éradication du travail des petites bonnes a promis de frapper à toutes les portes afin de réaliser mettre fin à ce phénomène, dont l’organisation de sit-in devant le Parlement et le lancement de campagnes médiatiques.

Assahra Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi au Palais Royal à Fès, un conseil des ministres au cours duquel il a été procédé à l’examen et à l’adoption de quatre projets de lois organiques, d’un projet de décret et nombre de conventions internationales, outre plusieurs propositions de nomination à de hautes fonctions.

– Le peuple marocain commémore en ce 9 Rabia II 1436 de l’Hégire, le 16ème anniversaire de la disparition de SM Hassan II et rend ainsi hommage à un dirigeant exceptionnel considéré comme le fondateur du Maroc moderne. Leader charismatique, homme de dialogue et fervent partisan de la paix dans le monde, feu SM Hassan II a initié le processus de développement socio-économique du Royaume comme il a mené de grandes réformes qui ont marqué la scène politique et le domaine des droits de l’Homme, tout en demeurant attaché à la préservation des traditions et de la culture de son pays.

Bayane Al Yaoum.:

– Le ministère de l’Intérieur a indiqué dans un communiqué que les investigations en cours dans l’affaire du ressortissant algérien, arrêté le 25 janvier courant dans la région d’Oujda, ont montré que l’intéressé est membre de l’Organisation « Jound Al Khilafa » en Algérie et qu’il a été dépêché au Royaume par les dirigeants de cette organisation en vue de coordonner avec des éléments extrémistes partisans de l’Organisation « Etat islamique ». Le ressortissant algérien a été arrêté dans la région de Beni Drar en possession d’importantes quantités de matières dangereuses et d’autres substances cachées dans la forêt « Al Karbouz », située entre Bni Drar et Ahfir, en plus de trois pistolets automatiques et des appareils de télécommunication, précise la même source.

– Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohammed Abbou, a affirmé que la dévaluation du dirham comme réponse à la dépréciation du taux de change de l’euro sur le marché international est une « approche unilatérale » qui ne prend pas en considération tous les domaines affectés par les fluctuations du taux de change. Le ministre a souligné, lors de la séance hebdomadaire des questions à la Chambre des conseillers, que le gouvernement va prendre en considération tous les effets potentiels de cette mesure, à travers l’adoption d’une politique équilibrée visant à poursuivre le soutien aux secteurs exportateurs.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le ministère de l’Intérieur a présenté les projets de lois organiques relatives aux élections à la Chambre des conseillers avant leur présentation à la Chambre des représentants. Des sources du journal ont affirmé que les pressions qu’ont exercées les membres de la deuxième chambre sur le gouvernement, l’ont poussé à leur présenter en premier les projets de lois organiques relatives à l’élection des collectivités locales, des conseils des préfectures et des provinces et des conseils régionaux.

– De la Grande Bretagne en passant par la France en Europe et le Niger en Afrique, la position est la même quant à l’expérience marocaine en matière de lutte contre le terrorisme et de gestion du champs religieux. Le parlement britannique a ainsi salué, mercredi, les efforts du Maroc dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’expérience marocaine pionnière dans la formation d’Imams, lors d’une rencontre tenue entre les députés marocains et leurs homologues britanniques.

Attajdid.:

– Finalisation des tableaux des noms de personnes proposés pour radiation des listes électorales. Les commissions administratives et commissions administratives adjointes dans les différents communes et arrondissements du Royaume ont déterminé la liste des personnes inscrites dont le nom sera radié des listes électorales, soit sur la base de leur propre initiative ou suivant les observations émises par les représentants des partis politiques conformément à la loi, en raison de l’absence des conditions légales requises pour l’inscription sur les listes électorales.

– Le ministère de la Santé a lancé une application électronique qui permet de prendre en ligne des rendez-vous dans les hôpitaux publics. Disponible en arabe et en français, cette application permet de prendre des rendez-vous et de les suivre par internet et téléphone. Cette nouvelle expérience sera appliquée dans dix hôpitaux publics.

Al Assima Post.:

– Les tableaux des noms des personnes, proposés pour radiation des listes électorales, ont été déposés auprès des bureaux des autorités administratives locales et des services communaux et des arrondissements et sont ainsi accessibles au public, jusqu’au 4 février prochain, au niveau de ses bureaux et sur le site électronique des listes électorales, a indiqué jeudi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué du ministère.

– Le Haut-commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi, a appelé, jeudi dernier, le gouvernement à s’intéresser à l’enseignement, aux jeunes, à la femme et aux personnes âgées, lors d’une conférence de presse tenue pour la présentation du rapport national sur les Objectifs millénaire pour le développement (OMD). Lahlimi a estimé, à cette occasion, que le pourcentage des personnes âgées passerait de 9,6 pc en 2014 à 24,5 pc en 2050.

Rissalat Al Oumma.:

– L’aide directe aux pauvres: pour que le fonds de cohésion sociale ne soit pas transformé en un fonds de « cohésion électorale ». La publication par le gouvernement d’un décret d’application permettant le versement d’une aide directe aux pauvres avait suscité de vives réactions au sein de l’équipe gouvernementale, dont certaines composantes ont exprimé leur rejet du timing de l’annonce de cette mesure qui refléterait des visées électorales. De son côté, l’opposition a fait état d’une tentative d’instrumentalisation médiatique et politique de ce dossier.

– Le Maroc a condamné vigoureusement l’attaque terroriste ayant visé, mardi dernier, l’hôtel « Corinthia » dans la capitale libyenne Tripoli, faisant de nombreux morts et blessés. « Le Royaume du Maroc condamne vigoureusement cette agression ignoble qui vise à terroriser les civils innocents, à attenter à la sécurité de la Libye et à saper le processus de dialogue national en cours sous l’égide de la Mission d’appui des Nations Unies dans ce pays frère », a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la coopération dans un communiqué.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *