Revue de présse marocaine du 30/01/2012

0 commentaires, 30/01/2012, Par , Dans Revue de Presse

Les activités royales, la participation du Chef du gouvernement au Forum économique mondial à Davos (Suisse) et la recommandation du ministère de la Santé aux femmes porteuses de prothèses mammaires, sont les principaux sujets abordés lundi par la presse quotidienne aux cotés d’autres sujets d’actualité.La presse indique que SM le Roi Mohammed VI a procédé samedi à l’inauguration du nouveau siège du Centre d’investissement d’El Jadida, réalisé pour un coût global de 3,28 millions de dirhams (MDH).

Et de préciser que ce Centre, édifié sur un terrain de 2.000 m2, mise sur la proximité et ambitionne de répondre au mieux aux besoins des investisseurs, de renforcer la capacité d’écoute et d’accompagner les petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries.

Le Souverain a, à cette occasion, pris connaissance des grandes lignes de la stratégie de développement d’El Jadida qui vise essentiellement le développement et la valorisation des potentialités dont regorge la province dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme, ajoutent les journaux.

Fondée sur une approche territoriale intégrée, cette stratégie ambitionne la préservation des équilibres socio-économiques et écologiques en vue d’augmenter l’attractivité de ce territoire et lui assurer un développement harmonieux et durable.

Les quotidiens reviennent aussi sur la participation du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane aux travaux du Forum économique mondial à Davos en Suisse, qui a souligné que le Maroc a opéré une évolution substantielle vers la démocratie dans la continuité et la stabilité grâce au climat d’ouverture qui prévalait au moment du « Printemps arabe », à la réforme de la Constitution à l’initiative de SM le Roi et à l’organisation d’élections libres et transparentes.

M. Benkirane a mis en relief le modèle marocain et les traits distinctifs de l’expérience démocratique du Royaume, soulignant sa ferme conviction que l’Etat doit désormais être au service du citoyen et que son role doit être celui de faciliter l’investissement et corriger les dysfonctionnements, rapporte la presse qui cite un communiqué de la Primature.

Les journaux, se font également l’écho d’un communiqué du ministère du Santé dans lequel, le département recommande aux femmes porteuses de prothèses mammaires de type PIP leur retrait par mesure de précaution.

Par ailleurs, la presse revient sur les propos du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, qui a affirmé dimanche à Addis-Abeba que le Maroc est décidé à raffermir les excellentes relations de coopération qu’il entretient avec le Kenya et Djibouti dans les domaines politique et économique.

En politique, les quotidiens jettent la lumière sur la décision de l’Alliance des partis du centre, composée du Mouvement démocratique et social (MDS), du parti Al Ahd Addimocrati et du parti du Renouveau et Equité, d’élaborer une charte et un programme politique commun dans les prochains jours.

Dans leurs pages sportives, les chroniqueurs continuent de commenter l’élimination précoce de l’équipe nationale de la CAN-2012 de football et les différentes réactions, imputant la responsabilité de cette défaite à l’entraîneur national Eric Gerets.

Sur le plan international, l’actualité est notamment marquée par la situation en Syrie à la lumière de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur ce pays.

+AL MASSAE+:.
-Pour la première fois, Abdelilah Benkirane parle à une radio israélienne: la radio en question affirme que le Chef du gouvernement a fait une déclaration à son correspondant à Davos et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi, dément cette information.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, promet le lancement d’un dialogue national sur la réforme du secteur de la Justice et souligne que ce dialogue sera couronné par une série de recommandations qui seront soumises aux participants aux assises nationales qui se pencheront sur l’élaboration d’une Charte nationale pour la réforme de la justice.

-Najima Tay Tay démissionne du RNI et Salaheddine Mezouar endosse la responsabilité de l’échec essuyé lors des élections aux membres du parti.
-L’Union des Fédérations nationales des chauffeurs et professionnels du transport observe une grève sur fond de divergences entre les syndicats et le gouvernement Benkirane fait, pour la première fois face à la colère des professionnels du transport à cause du Code de la route du ministre sortant Karim Ghellab.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-La radio « Voix d’Israël » attribue une déclaration au Chef du gouvernement à l’occasion de sa participation au Forum de Davos et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi, dément cette information qui a suscité une confusion chez l’opinion marocaine et arabe.

-Grande implosion au sein du RNI lors de la réunion de son Comité central: Les opposants appellent le président du parti à partir et Salaheddine Mezouar se plaint des « traitres » au sein de sa formation.

+ASSABAH+:.
-Les différends entre le wali de la région du Gharb-Cherarda-Bni Hssen et le PJD laissent 100 familles sans abris: Le ministre du Transport et ancien président du Conseil de la ville de Kénitra Abdelaziz Rebbah se rend au siège de la wilaya lors d’un jour férié après la suspension de l’opération de relogement des populations des bidonvilles et l’interdiction du tirage au sort relatif à la distribution de lots de terrain.

-Fin de l’interrogatoire avec 12 anciens responsables de la COMANAV après la découverte de détournements de fonds et de dilapidation de deniers publics par d’anciens directeurs et fonctionnaires, ce qui a causé la faillite de la compagnie maritime.

-Najima Tay Tay démissionne du RNI en protestation contre la prise de décisions unilatérales, le gel des structures du parti et le monopole des décisions par une poignée de responsables.

-Scission au sein du MP en l’absence du secrétaire général Mohand Laenser qui a donné son aval pour le retour au sein du parti de l’épi de parlementaires l’ayant quitté auparavant.

+AL KHABAR+:.
-Abdelilah Benkirane exerce « la normalisation » avec une radio israélienne qui affirme que le Chef du gouvernement a fait une déclaration à son correspondant à Davos alors que le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi, dément les faits.

-Najima Tay Tay démissionne du RNI et Abdelhadi Alami, l’un des dirigeants du parti, souligne que les décisions du Comité central relatives à l’expulsion arbitraire de certains militants sont « illégales ».

-Christopher Ross endosse au polisario la responsabilité de la paralysie totale des négociations avec le Maroc sur le dossier du Sahara puisque les responsables du front demeurent attachés à l’option de l’autodétermination en tant qu’unique solution au conflit, ce qui laisse prévoir un échec du 8ème round prévu en février prochain.

-Istilqlal: une réunion houleuse du Conseil national attend le parti de l’Istiqlal en février prochain, alors que des conflits éclatent entre le courant appelant à un congrès extraordinaire et les partisans du secrétaire général Abbas El Fassi.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane retourne du Forum de Davos avec des accords sur le renforcement du partenariat et des promesses d’investissement: Le Chef du gouvernement et la délégation qui l’a accompagné au Forum ont reçu des promesses d’investissement de la part des Turcs et des Koweitiens.

-Le PJD compte démissionner du Conseil de la ville de Tanger: Les conseillers communaux du parti de la Lampe au sein du Conseil décident de présenter une démission collective en « protestation contre les dépassements dangereux du président du Conseil ».

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Une grève nationale ce lundi contre Abdelaziz Rebbah paralysera le secteur du transport: Les chauffeurs et les professionnels du secteur observent la première grève sous l’ère du gouvernement Benkirane.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le président de l’Instance nationale de protection des biens publics, Tarik Sbaï intente un procès contre l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mouncef Belkhayat en tant que responsable du recrutement de l’entraîneur de la sélection nationale Eric Gerets, le président de la FRMF, Ali Fassi Fihri et contre tous ceux qui ont une relation avec la corruption dans le domaine sportif.

+AL ALAM+:.
-Crise alimentaire aigue dans les camps de Tindouf à la suite de la grève observée depuis dix jours par les chauffeurs des camions relevant du soi-disant « croissant rouge sahraoui ». Cette grève intervient, selon ses employés, en protestation contre leur privation de leurs droits et l’absence des conditions de travail dont le retard du paiement de leurs salaires.

+ATTAJDID+:.
-La ligue marocaine de défense de droits de l’Homme appelle le gouvernement à répondre favorablement à la demande de la commission onusienne de lutte contre la torture à travers la prise de plusieurs mesures pour la lutte contre cette pratique.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-La sélection nationale quitte prématurément la CAN: il est temps de tirer les enseignements de cette participation.

+AL MOUNAATAF+:.
-L’élimination précoce de la sélection nationale de la CAN-2012: Il s’agit d’une catastrophe, voire d’une sortie humiliante et il est impératif d’ouvrir une enquête sur cette mascarade.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-CAN-2012: Le scandale de la sélection marocaine est le résultat évident de choix qui ont coûté d’importantes sommes d’argent en devises. Après l’heure de la vérité c’est au tour de l’heure de la reddition des comptes, de la démocratisation de la FRMF et la promotion des compétences marocaines.

-Le personnel du secteur de la Santé observe mercredi et jeudi une grève nationale et un sit-in, pour protester contre la Déclaration gouvernementale qui n’a pas mentionné la question de l’amélioration de leur situation matérielle et morale.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les centrales syndicales les plus représentatives entament la rentrée syndicale en adressant une correspondance au Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, dans laquelle elles l’appellent à les impliquer dans le débat sur le contenu du projet de loi de Finances de 2012.

+LE SOIR ECHOS+:
-SMIG à 3000 DH: le niet des patrons. Le Patronat est sorti de son silence et s’est prononcé officiellement contre la hausse du SMIG promise par le Chef du gouvernement. Embarrassant pour Benkirane qui en avait une promesse de campagne.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Après le mouvement de protestations d’avril 2009 qui avait immobilisé le Maroc: les transporteurs brandissent de nouveau la menace de grève. Deux jours seulement après l’adoption du programme gouvernemental, les transporteurs ont appelé à une grève générale. Mais à l’issue de réunions entre le ministère et l’Union des fédérations nationales des chauffeurs et professionnels du transport, il a été décidé, hier dimanche, de suspendre momentanément le mouvement de grève et les sit-in prévus ce lundi, ouvrant la voie au dialogue, mais l’hypothèse du recours à la grève n’a pas complètement été écartée.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Gouvernement : Les chantiers à attaquer de front. Le gouvernement issu de la majorité parlementaire a obtenu la confiance de la Chambre des représentants jeudi dernier. Après son installation et conscient de la lourde responsabilité qui lui incombe face aux attentes des citoyens, le nouveau gouvernement est appelé à assurer une croissance économique soutenue et durable par le maintien d’un cadre et des politiques macroéconomiques stables et la poursuite des réformes économiques et structurelles.

+L’ECONOMISTE+:.
-Benkirane à Davos: les promesses marocaines de réformes séduisent. Première sortie réussie du Chef du gouvernement et gros intérêt pour les réformes et engagements de moralisation publique. Abdelilah Benkirane a bien négocié sa première sortie internationale. Ses engagements de réformes ont suscité un vif intérêt. Reste le plus dur: les concrétiser.

+LIBERATION+:.
-Maroc-CAN 2012: la grande désillusion. Dure, dure fut la chute! L’élimination d’entrée de jeu de cette 28ème édition de la CAN aura d’autant été indigeste que l’on s’était mis à croire que l’on était redevenus les plus forts, même si en vérité on ne l’a jamais été.

À propos

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *