Revue de presse marocaine du 29/11/2012

0 commentaires, 29/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce jeudi:. 

+LIBERATION+:.
-Plus d’une année après la promulgation de la Constitution: La Chambre des Conseillers se complaît dans le provisoire. Plus d’une année s’est écoulée après l’adoption de la nouvelle Constitution, et si la Chambre des représentants s’est mise au diapason de la Loi suprême, celle des Conseillers ne l’a toujours pas fait. Et pour cause, le retard enregistré dans l’élaboration de plusieurs textes de loi concernant notamment la régionalisation qui est une condition sine qua non pour en élire une nouvelle.

-L’an 1 du gouvernement: Quel Bilan? Abdelilah Benkirane et son gouvernement vont bientot boucler leur première année. Quel bilan peut-on déjà établir de l’exercice d’un gouvernement entré en fonction en vertu d’une nouvelle Constitution qui, pour la première fois dans l’histoire du pays, accorde de larges pouvoirs à une Primature? Sans vouloir jouer au rabat-joie, on peut dire que Benkirane et ses ministres ont été bien en deçà des espoirs placés en eux par les Marocains. A part quelques effets d’annonce comme les publications des listes des bénéficiaires des agréments de transport et d’exploitation des carrières qui relèvent de décisions populistes, aucune action tangible n’est venue donner satisfaction aux attentes.

+L’ECONOMISTE+:.
-C’est officiel: Hamid Chabat réclame un remaniement. Quelques mois seulement après son élection à la tête de l’Istiqlal, Hamid Chabat , qui était hier l’invité du Club de l’Economiste, ne cède pas d’un iota sur ses positions. En tête, le remaniement ministériel qui constitue selon Chabat « une revendication populaire ». Pour lui, « cela est dans l’intérêt du Chef du gouvernement ». Les discussions devraient commencer dès janvier. D’ailleurs, le patron de l’Istiqlal n’y va pas de main morte pour critiquer le rendement de l’équipe Benkirane et pointe la lenteur des réalisations et la tergiversation de certains ministres qui « agissent comme des techniciens et non pas comme des politiques redevables devant les électeurs ». Chabat n’a pas manqué aussi de rappeler les « bourdes » de certains membres du gouvernement, notamment « les déclarations de Idriss Azami concernant la relation du gouvernement avec la CGEM ». D’ailleurs, il a qualifié la tension entre l’Exécutif et le Patronat de « grande erreur ».

-Pêche/Tarif des controles: Bras de fer entre l’ONSSA et les exportateurs. Grogne chez les exportateurs des produits de la pêche. L’Office national de la sécurité sanitaire (ONSSA) vient de mettre en application sa nouvelle tarification. Une décision signée en août 2011, mais qui n’a été mise en application que depuis deux mois. Les nouveaux tarifs varient en fonction de la nature des prestations. La Fédération nationale des industries de transformation des produits de la pêche (FENIP) n’a pas tardé à monter au créneau, en indiquant que cette « augmentation est malvenue et inopportune car elle intervient à un moment où les principaux marchés à l’export traversent une grave crise économique ».

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-A un année de son terme, à peine 40 pc des objectifs du programme Maroc Numeric sont réalisés: de l’informationnel en attendant le transitionnel sur le e-gov. Pour le ministre Abdelkader Aâmara, ce taux de réalisation de 40 pc, chiffre annoncé lors du Conseil national des technologies de l’information et de l’économie numérique organisé mardi à Rabat, reste tout de même un taux « correct » en comparaison avec les chantiers lancés. Mais le gouvernement compte bien aller de l’avant en évoquant déjà une nouvelle phase avec de nouveaux défis et un enjeu de taille. « L’avenir de la compétitivité de l’économie nationale, la pérennisation des chantiers lancés par le Royaume et la connexion à l’économie du savoir sont étroitement liés à nos efforts dans les domaines des technologies de l’information et de l’économie numérique », a ajouté le ministre.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Première Chambre: Karim Ghellab réclame plus d’autonomie. Le président de la Chambre des représentants joue la carte de la pertinence professionnelle pour dissiper le brouillard qui a parfois suscité des polémiques sur les députés ou leur rendement. Lors d’une conférence de presse sur le PLF 2013, Ghellab s’est réjoui d’une dynamique exceptionnelle: le record du nombre des amendements ayant atteint 250 et la présence massive des députés dépassant les 120 au sein de la commission des finances, ce qui dénote du sérieux et de la volonté des députés de remplir au mieux leur mission, reconnaissant toutefois que l’examen du PLF a été mené sur la base de l’ancienne loi organique dont la révision est en cours. M. Ghellab, qui a relevé que l’indépendance réelle de la Chambre des Représentants n’est pas acquise, a réitéré l’urgence pour les pouvoirs exécutif et législatif d’activer le premier article de la Constitution dans lequel il est clairement précisé que « le régime constitutionnel du Royaume est fondé sur la séparation, l’équilibre et la collaboration des pouvoirs ».

+AL BAYANE+:.
-Pour un statut d’Etat non-membre: La Palestine aux portes de l’ONU. Face au blocage persistant des négociations de paix imposé par les Israéliens, qui ne veulent entendre ni d’un Etat palestinien viable, ni de l’arrêt de la colonisation rampante des territoires palestiniens, le président Mahmoud Abbas a été contraint de sortir des tiroirs une solution de rechange. Ce sésame, que les Palestiniens dénomment le « plan B », consiste à s’adresser soit directement au Conseil de sécurité de l’ONU pour que la communauté internationale reconnaisse la Palestine comme un Etat membre à part entière de l’ONU, soit, à défaut, à l’Assemblée générale des Nations Unies pour lui attribuer, un cran en dessous, un statut d’Etat non-membre.

+AL MASSAE+:.
-Des membres de la salafia « se soulèvent » contre les forces de police à Tanger en faisant usage d’armes blanches et de gourdins, suite à l’arrestation d’un des chefs du courant salafiste à Béni Makada et le Procureur général du Roi, qui a indiqué que près d’une centaine de membres de la Salafia Jihadia avaient organisé une marche à destination de la préfecture de police de Tanger et perturbé la circulation à une heure de pointe pour réclamer la libération d’un individu arrêté auparavant pour son implication dans une affaire terroriste et d’autres crimes, ordonne qu’une enquête soit diligentée sur cette agression en vue de différer les auteurs devant la justice conformément à la loi.

-Des parties « influentes » entravent l’action du Conseil Supérieur de controle des finances des Habous publics, créé par Dahir en juin 2010 avec pour mission d’auditer annuellement les comptes du ministère, ont révélé des sources sûres qui ont également affirmé que ces mêmes parties cherchent ainsi à poursuivre le détournement des finances des Habous publics, évalués à des milliards de dirhams. Selon les mêmes sources, cette situation a mis dans l’embarras le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, qui oeuvre depuis longtemps à se limiter seulement à la gestion des affaires islamiques et laisser celles des Habous aux soins dudit conseil.

-Le comité de soutien à Khalid Alioua demande aux dirigeants de l’USFP d’exprimer leur pleine solidarité avec l’ancien PDG du CIH. Les membres du comité ont rencontré, lundi, le premier Secrétaire du parti, Abdelouahed Radi, et lui ont demandé de clarifier la position du parti par rapport au procès Alioua, estimant que ce dernier a été victime d’un « complot » et de « règlement de comptes ».

-Le groupe du MP à la Chambre des conseillers convoquera, dans les prochains jours, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, pour l’interpeler au sujet des problèmes rencontrés par les pèlerins marocains à la Mecque lors de l’accomplissement du rite du pèlerinage.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Dans une grave escalade: Des membres de la Salafia font usage d’armes blanches et de projectiles lors d’affrontements avec les forces de la police, faisant des blessés graves par les forces de l’ordre. Réagissant à cet incident, Mohamed Fizazi, l’un des chioukhs de la salafia à Tanger a affirmé que la violence et l’agression des forces de la police est « un acte grave et inacceptable qu’aucune religion ni raison ne peut tolérer ».

-Le Forum « Al Karama » pour les droits de l’Homme, proche du PJD, condamne la poursuite de l’usage de la force dans les manifestations pacifiques et réclame le respect du droit à la manifestation et des activités des militants des droits de l’Homme. Le Forum dirigé par Abdelali Hamieddine a par ailleurs appelé à l’ouverture d’une enquête sur les violations et les mauvais traitements au sein des prisons et exprimé son soutien au parti « Al Badil Al Hadari » pour la levée du gel qui lui est imposé.

-Des membres du comité de soutien de Khalid Alioua, ancien PDG du CIH, se plaignent du désengagement de ses camarades pour sa défense. Lors d’une réunion tenue lundi au siège du parti avec le Premier secrétaire sortant, Abdelouahed Radi, des membres de ce comité ont appelé le parti de la rose à agir avec une plus grande efficacité pour au moins contraindre les juges à poursuivre Alioua en état de liberté et Radi leur affirme: « Je n’y peux rien ».

-La course devient de plus en plus acharnée au sein de l’USFP: La guerre non déclarée entre Driss Lachgar et Habib El Malki mise au grand jour. Après la conférence de presse où Lachgar a indiqué que le parti n’a pas besoin d’une direction qui prone la diplomatie ou la courtoisie, El Malki a réagi illico presto en affirmant que le populisme est une grave dérive qui menace le Maroc, ajoutant que celui qui prone un discours populiste vise à satisfaire des intérêts personnels, allusion faite à Lachgar.

+ASSABAH+:.
-Embrigadement de volontaires marocains pour le jihad au Nord du Mali: Les investigations préliminaires menées par la BNPJ ont conduit à l’identification des 21 combattants marocains actuellement au Mali ainsi que d’un Marocain pro-séparatiste qui a recruté quatre volontaires de Laâyoune. Les mêmes enquêtes ont indiqué que les combattants installés au Mali ont été entraînés par le Mouvement Ansar Achaariâ à Benghazi en Libye.

-Report à demain vendredi de la séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale, prévue initialement mercredi: Des sources indiquent que la cause principale de ce report est l’état de fatigue des parlementaires à cause des séances marathoniennes afférentes au PLF 2013, alors que d’autres sources imputent ce report au différend sur le sujet à aborder lors de cette séance et qui n’a été approuvé que mardi, ce qui a poussé le Chef de l’Exécutif à demander davantage de temps pour mieux se préparer à ce grand oral.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:
-Abderrahmane Azzouzi et Noubir Amaoui appellent à la protestation. La FDT et la CDT ont décidé d’organiser, le 8 décembre prochain, une journée nationale de protestation, en application des décisions prises par les conseils nationaux des deux centrales syndicales, tenus le 17 novembre dernier. Pour Abdelmalek Aferiat, membre du bureau central de la FDT, cette journée de protestation est une sorte de « mise en garde » contre l’Exécutif qui a porté atteinte aux intérêts de milliers de salariés et fonctionnaires, précisant que « la situation ne fait qu’empirer ».

-Près d’une centaine de membres de la Salafia Jihadia agressent à coups de sabres, de gourdins et de projectiles des éléments de la police. Le Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Tanger a ordonné qu’une enquête minutieuse soit diligentée sur cette attaque perpétrée contre des agents de la sécurité, en vue de déférer les auteurs présumés devant la justice. Ces membres de la Salafia Jihadia avaient organisé une marche à destination de la préfecture de police de Tanger et perturbé la circulation à une heure de pointe pour réclamer la libération d’un individu arrêté pour son implication dans une affaire terroriste et d’autres crimes.

-La Fédération nationale de la santé, affiliée à l’UMT, accuse Abdelilah Benkirane de porter atteinte au droit du citoyen à la santé en raison du climat de tension qui touche le secteur à cause de plusieurs décisions ministérielles et gouvernementales unilatérales. Il a par ailleurs indiqué que le gouvernement a remplacé le slogan « Dieu pardonne ce qui est passé » et l’instauration de l’impot sur la fortune par la décision d’opérer des prélèvements sur les salaires des fonctionnaires grévistes.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le Wali de la région de l’Oriental expulse le directeur de l’Agence urbaine de la ville d’Oujda de l’une des réunions, ont révélé des sources, précisant que cela est dû au fait que le responsable en question entrave la réalisation de grands projets de développement et d’investissements dans la région dont le projet de la zone industrielle « Technopole ».

-La CDT et la FDT décident, lors d’une réunion de la commission permanente de coordination syndicale tenue lundi dernier, d’observer une journée nationale de protestation le 8 décembre prochain. Les deux centrales syndicales n’écartent pas l’éventualité d’observer une grève générale.

+AL ALAM+:.
-La Fédération espagnole des producteurs et des exportateurs de fruits et légumes accuse le Maroc d’inonder le marché ibérique par des tomates à bas prix et de ne pas respecter les conditions d’accès aux marchés européens, et le ministre espagnol de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement appelle l’UE à la vigilance vis-à-vis du flux illégal des légumes marocaines et à l’intensification du controle douanier sur les agrumes en provenance du Maroc.

+ATTAJDID+:.
-El Habib Choubani, ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, décide d’intenter une action en justice contre le quotidien « Al Khabar » pour avoir publié un article qu’il considère « diffamatoire et attentatoire à son honneur et à sa réputation » en tant que responsable gouvernemental, et ce après avoir publié dans son numéro de mercredi un article intitulé « Choubani manipule les dotations pour le pèlerinage réservées à son département pour les offrir à des membres du Mouvement unicité et réforme ».

-A l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien qui coïncide avec le 29 novembre: l’AMDH, le groupe d’action national pour le soutien à l’Irak et à la Palestine, l’Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne et la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanction) observent un sit-in devant le Parlement à partir de 17H00 et organisent une conférence sous le thème « pour l’instauration d’une loi incriminant toutes les formes de normalisation avec l’entité sioniste ».

+AL KHABAR+:.
-Une délégation américaine se trouve actuellement au Maroc pour assurer le bon déroulement des festivités célébrant le Nouvel An. Selon une source responsable, la délégation, composée de responsables des services de sécurité et des officiers de la CIA, a rencontré secrètement et rapidement de hauts responsables sécuritaires marocains, dans le cadre de la coordination de leurs efforts, surtout à l’approche du Nouvel An et la présence massive de plusieurs touristes américains sur le territoire national.

-L’OCP accuse la société grecque « Archirodon », responsable des travaux d’aménagement et d’extension du port de Jorf Lasfar, de mettre en péril la réalisation du projet en raison du retard et des défauts ayant accompagné les travaux. Dans une lettre adressée à la société grecque, Mustapha Terrab, PGD de l’OCP a fortement critiqué le rendement d' »Archirodon » et les défauts ayant émaillé la réalisation de ce projet d’une valeur de 240 millions de dollars.

-Abdelali Hamieddine, président du Forum « Al Karama » pour les droits de l’Homme et membre du PJD, accuse Abdelilah Benkirane d’utiliser la force contre les protestations pacifiques et appelle au respect des droits des militants pour les droits humains.

-Azzeddine Allam, membre du secrétariat général du parti « Al Badil Al Hadari », appelle Abdelilah Benkirane à avoir le courage de présenter sa démission s’il se sent incapable de pratiquer ses larges prérogatives garanties par la Constitution, y compris l’abrogation de la décision relative à la dissolution de son parti. Il a également fustigé Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du PJD, pour ne pas avoir tenu sa promesse de trouver une solution urgente à leurs revendications.

-La Fédération démocratique du travail (FDT) et la Confédération démocratique du travail (CDT) s’insurgent contre Abdelilah Benkirane et organisent, le 8 décembre, une journée nationale de protestation, exprimant dans un communiqué conjoint leur disposition à faire appel à toutes les formes de protestation au début du mois prochain (sit-in, marche nationale et même grève générale).

+AL MOUNAATAF+:.
-Les efforts de l’ONU pour insuffler une nouvelle dynamique au processus des négociations sur le Sahara, l’un des principaux enjeux de la politique étrangère du Maroc à la fin de cette année. Dans ce sens, Christopher Ross, l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, est appelé à achever sa mission dans la transparence en élaborant son rapport qui sera soumis au Conseil de sécurité. Par ailleurs, la consolidation de la place et de la présence du Royaume en Afrique figure aussi parmi les autres enjeux.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le secteur de la santé menacé de davantage de tensions: La Fédération nationale de la santé, affiliée à l’UMT, appelle à des sit-in régionaux le jeudi 6 décembre devant les délégations régionales du ministère en signe de protestation contre les décisions unilatérales du gouvernement et du ministère.

-El Azzouzi et Amaoui s’unifient le 8 décembre prochain contre le gouvernement Benkirane: La FDT et la CDT décrètent la date du 8 décembre journée nationale de protestation contre les atteintes du gouvernement aux libertés syndicales, au droit de grève et au pouvoir d’achat des citoyens.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Suite à leur désespoir, les jeunes sahraouis dans les camps de Tindouf sont devenus une marchandise pour les dirigeants séparatistes et les groupes terroristes qui les envoient combattre au Nord du Mali. Des sources informées ont indiqué que des éléments d’AQMI ont procédé, récemment, à l’enrolement de volontaires des camps de Tindouf sur le territoire algérien pour combattre dans le Nord du Mali en prévision d’une intervention militaire internationale.

-Driss Lachgar, candidat en lice pour le poste de premier secrétaire de l’USFP, tire à boulets rouges sur ses rivaux dans la course à la direction du parti, estimant qu’ils n’ont pas reconnu dans leurs programmes qu’ils assument une partie de la responsabilité dans la situation actuelle que traverse le parti, alors que Mohamed Achaâri, l’un des dirigeants de l’USFP, a indiqué que les programmes des candidats ont manqué d’autocritique de leurs expériences au sein du parti.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Mustapha Terrab, PDG de l’OCP, en colère contre les Grecs à cause du retard enregistré dans la réalisation du projet du port de « Jorf Lasfar »: Des sources indiquent que l’OCP et l’ONE ont adressé une mise en garde à la société grecque « Archirodon », chargée de l’extension du port de Jorf Lasfar à cause du retard accusé dans la réalisation des travaux de ce projet d’un coût de 250 millions de dollars.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *