Revue de presse marocaine du 29/10/2012

0 commentaires, 29/10/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Beaucoup de réformes dont la TVA ajournées, un impot supplémentaire surprise, les propositions du secteur privé ignoré: La CGEM dénonce une Loi de Finances « injuste » et « populiste ». C’est tombé à l’eau. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) qui comptait sur les débats au sein des deux Chambres pour corriger certaines dispositions contenues dans le projet de loi de Finances 2013 est définitivement convaincue que l’année 2013 n’est pas l’année de l’entreprise. En effet, un décalage existe entre les propositions de la CGEM et le projet de loi de Finances 2013. Aussi, à la grande déception de la Confédération, la réforme tant attendue de la TVA a complètement été ignorée par le gouvernement Benkirane.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Caisse de compensation: urgence de la réforme! Pour la première fois, la compensation fait l’objet d’un rapport accompagnant le projet de loi de Finances. Preuve que le sujet de subvention des produits de base devient une préoccupation gouvernementale à part entière. Au même titre d’ailleurs que la dette et les ressources humaines et avant le rapport sur le genre. Mais si la subvention des produits de base est un souci majeur pour l’actuel gouvernement, les pistes de réformes tardent toujours à se dégager. En attendant, la facture reste élevée. Selon les prévisions du ministère des Finances, la charge prévisionnelle de compensation au titre de l’année 2013 fluctuerait entre 45,9 et 49,3 milliards de DH. Cette prévision prend en compte un cours du pétrole variant entre 105 et 110 dollars le baril. Pour cette année 2012, la note de la compensation fluctuerait entre 50 et 52,2 milliards de DH, toujours en fonction des humeurs du baril.

+L’ECONOMISTE+:.
-Entreprises, justifiez vos déficits! Fin de l’état d’exception pour les champions des bilans déficitaires ou nuls? Tout le monde devra désormais expliquer son résultat auprès de la Direction générale des impots (DGI). Une disposition introduite par la loi de Finances 2012 et s’appliquant aux contribuables soumis à l’IS et l’IR au titre de leurs revenus professionnels. Après concertation avec l’Ordre des experts-comptables, l’administration fiscale vient de diffuser le modèle de formulaire dans lequel les sociétés concernées devront expliquer l’origine du déficit ou du résultat net déclaré.

+LIBERATION+:.
-Nouvelle fuite de gaz aux abattoirs de Casablanca: Le Syndicat des chevillards dépose plainte. Une nouvelle fuite de gaz d’ammoniac a été repérée dans les abattoirs de Casablanca. Il s’agit de la deuxième fuite en une année. Selon un communiqué du Syndicat des chevillards, affilié à l’Union générale des entreprises et professions (UGEP), l’incident s’est produit mardi dernier suite à une défaillance technique. Selon Mohamed Dahbi, coordinateur de l’UGEP, « la fuite a été repérée le matin mais l’alerte n’a été donnée qu’à midi. Les autorités locales ont dépêché une équipe sur place mais c’était trop tard », avant d’ajouter que « la catastrophe a été évitée de justesse puisque les abattoirs connaissent une influence moindre pendant la période précédant l’Aïd El Kébir ». Par ailleurs, Dahbi a indiqué qu’une plainte a été déposée auprès du Procureur général à la Cour d’appel de Casablanca pour diligenter une enquête à ce sujet.

-Un autre incident au poste de Béni Ansar: L’accès à Mellilia interdit aux Marocains durant deux heures. La tension est montée encore une fois cette fin de semaine au poste douanier de Béni Ansar situé entre le Maroc et la ville occupée de Mellilia. L’incident a été provoqué par les autorités espagnoles qui ont interdit, samedi, l’accès au Préside occupé de Mellilia à des Marocains originaires de Nador, habitués à y entrer, bien qu’ils aient présenté leurs passeports. Ainsi, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées devant le poste frontalier pour protester contre cette décision.

+L’OPINION+:.
-Contre la dérive meurtrière sur nos routes: La sécurité en première ligne. Personne ne peut rester indifférent à cette véritable dérive meurtrière à laquelle nous assistons avec la recrudescence des accidents de la circulation que nos routes ont connue ces derniers mois. Aujourd’hui, tout un chacun est vivement interpellé pour tirer les enseignements qui s’imposent à travers cette insécurité routière qui suscite de plus en plus d’inquiétude au Maroc, et de se convaincre que le ton est donné pour combattre l’irresponsabilité et toute autre forme de négligence. Pour parer aux dangers de cette dérive meurtrière et alors que la prévention et la sensibilisation n’ont pas donné les résultats escomptés, vivement, aujourd’hui, des mesures beaucoup plus dissuasives et contraignantes à l’encontre des indisciplinés, comme à l’encontre de tous ceux qui enfreignent les dispositions du Code régissant la circulation routière.

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Beaucoup de réformes dont la TVA ajournées, un impot supplémentaire surprise, les propositions du secteur privé ignoré: La CGEM dénonce une Loi de Finances « injuste » et « populiste ». C’est tombé à l’eau. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) qui comptait sur les débats au sein des deux Chambres pour corriger certaines dispositions contenues dans le projet de loi de Finances 2013 est définitivement convaincue que l’année 2013 n’est pas l’année de l’entreprise. En effet, un décalage existe entre les propositions de la CGEM et le projet de loi de Finances 2013. Aussi, à la grande déception de la Confédération, la réforme tant attendue de la TVA a complètement été ignorée par le gouvernement Benkirane.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Caisse de compensation: urgence de la réforme! Pour la première fois, la compensation fait l’objet d’un rapport accompagnant le projet de loi de Finances. Preuve que le sujet de subvention des produits de base devient une préoccupation gouvernementale à part entière. Au même titre d’ailleurs que la dette et les ressources humaines et avant le rapport sur le genre. Mais si la subvention des produits de base est un souci majeur pour l’actuel gouvernement, les pistes de réformes tardent toujours à se dégager. En attendant, la facture reste élevée. Selon les prévisions du ministère des Finances, la charge prévisionnelle de compensation au titre de l’année 2013 fluctuerait entre 45,9 et 49,3 milliards de DH. Cette prévision prend en compte un cours du pétrole variant entre 105 et 110 dollars le baril. Pour cette année 2012, la note de la compensation fluctuerait entre 50 et 52,2 milliards de DH, toujours en fonction des humeurs du baril.

+L’ECONOMISTE+:.
-Entreprises, justifiez vos déficits! Fin de l’état d’exception pour les champions des bilans déficitaires ou nuls? Tout le monde devra désormais expliquer son résultat auprès de la Direction générale des impots (DGI). Une disposition introduite par la loi de Finances 2012 et s’appliquant aux contribuables soumis à l’IS et l’IR au titre de leurs revenus professionnels. Après concertation avec l’Ordre des experts-comptables, l’administration fiscale vient de diffuser le modèle de formulaire dans lequel les sociétés concernées devront expliquer l’origine du déficit ou du résultat net déclaré.

+LIBERATION+:.
-Nouvelle fuite de gaz aux abattoirs de Casablanca: Le Syndicat des chevillards dépose plainte. Une nouvelle fuite de gaz d’ammoniac a été repérée dans les abattoirs de Casablanca. Il s’agit de la deuxième fuite en une année. Selon un communiqué du Syndicat des chevillards, affilié à l’Union générale des entreprises et professions (UGEP), l’incident s’est produit mardi dernier suite à une défaillance technique. Selon Mohamed Dahbi, coordinateur de l’UGEP, « la fuite a été repérée le matin mais l’alerte n’a été donnée qu’à midi. Les autorités locales ont dépêché une équipe sur place mais c’était trop tard », avant d’ajouter que « la catastrophe a été évitée de justesse puisque les abattoirs connaissent une influence moindre pendant la période précédant l’Aïd El Kébir ». Par ailleurs, Dahbi a indiqué qu’une plainte a été déposée auprès du Procureur général à la Cour d’appel de Casablanca pour diligenter une enquête à ce sujet.

-Un autre incident au poste de Béni Ansar: L’accès à Mellilia interdit aux Marocains durant deux heures. La tension est montée encore une fois cette fin de semaine au poste douanier de Béni Ansar situé entre le Maroc et la ville occupée de Mellilia. L’incident a été provoqué par les autorités espagnoles qui ont interdit, samedi, l’accès au Préside occupé de Mellilia à des Marocains originaires de Nador, habitués à y entrer, bien qu’ils aient présenté leurs passeports. Ainsi, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées devant le poste frontalier pour protester contre cette décision.

+L’OPINION+:.
-Contre la dérive meurtrière sur nos routes: La sécurité en première ligne. Personne ne peut rester indifférent à cette véritable dérive meurtrière à laquelle nous assistons avec la recrudescence des accidents de la circulation que nos routes ont connue ces derniers mois. Aujourd’hui, tout un chacun est vivement interpellé pour tirer les enseignements qui s’imposent à travers cette insécurité routière qui suscite de plus en plus d’inquiétude au Maroc, et de se convaincre que le ton est donné pour combattre l’irresponsabilité et toute autre forme de négligence. Pour parer aux dangers de cette dérive meurtrière et alors que la prévention et la sensibilisation n’ont pas donné les résultats escomptés, vivement, aujourd’hui, des mesures beaucoup plus dissuasives et contraignantes à l’encontre des indisciplinés, comme à l’encontre de tous ceux qui enfreignent les dispositions du Code régissant la circulation routière.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les nouveaux impots instaurés par le gouvernement sur les hauts revenus ainsi que sur ceux de la classe moyenne rejetés de manière quasi-unanime par les différentes sensibilités politiques, dont celles faisant partie de la majorité, qui a critiqué le projet de loi de Finances 2013, estimant que celui-ci porte atteinte à la classe moyenne et ignore la crise que vit le Maroc.

-Benkirane met le Maroc en bas de liste des pays en matière d’égalité: Le rapport 2012 du Forum économique mondial sur l’égalité dans les droits entre les deux sexes a classé le Maroc au 129ème rang sur une liste de 135 pays. Le rapport du Forum s’est basé sur quatre critères dans l’établissement de ce classement: politique, éducation, santé et économie.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le juge d’instruction près la Cour d’appel de Casablanca, Noureddine Dahine, décide de proroger de deux mois la détention de Khalid Alioua, ancien PDG du CIH, et poursuit ce lundi l’instruction approfondie avec l’ex-directeur général de l’ONDA, Abdelhanine Benallou sur les dysfonctionnements au sein de l’Office.

-Informations contradictoires concernant une fuite de gaz d’ammoniac dans l’une des machines frigorifiques aux abattoirs de Casablanca mardi dernier au moment où la société turque chargée de la gestion déléguée de ces abattoirs et le chef de service de coordination et de suivi relevant du Conseil de la ville maintiennent le black-out concernant cette affaire.

-Le syndicat national de l’enseignement supérieur décide d’observer une grève de 24 heures, le 8 novembre prochain, en guise de protestation contre le « trébuchement de la rentrée universitaire, les problèmes de surpeuplement, le manque de ressources humaines et la mauvaise gestion ». Le syndicat dénonce aussi le phénomène de la violence qui prend de l’ampleur dans plusieurs établissements universitaires.

+ATTAJDID+:.
-Près de 200 pèlerins marocains observent un sit-in à Mina contre le manque de tentes, ce qui a poussé certains d’entre eux à passer la nuit à la belle étoile ou à rechercher d’autres lieux qui ne sont pas réservés aux pèlerins marocains. Ils ont endossé la responsabilité au ministère des Habous et des Affaires islamiques qui n’a pas négocié avec les autorités saoudiennes un espace suffisant pour les pèlerins marocains, alors que Nabil Benabdellah, qui conduit la délégation officielle du Haj, a rencontré des représentants des manifestants et leur a demandé de faire preuve de patience et de se concentrer sur l’accomplissement des rites du Haj.

+AL MOUNAATAF+:.
-Le projet de loi de Finances 2013: une déclaration d’intentions basée sur des hypothèses loin de la réalité. Alors que les composantes de la société attendaient que le premier projet de loi de Finances élaboré par le gouvernement conduit par le PJD soit à la hauteur de leurs attentes, le projet présenté mercredi dernier manque de précision, de réalisme et d’une vision prospective de l’avenir.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Yassine Moukhli, Président du Club des magistrats du Maroc, indique que « la méthode visant à restreindre l’action associative ne nous empêchera en aucun cas du droit d’exercer nos droits constitutionnels ». Dans un entretien au journal, Mokhli a estimé que l’exercice du droit d’expression par les magistrats selon les principes universellement reconnus ne vise pas la confrontation, mais vient refléter le progrès démocratique et en matière des droits de l’Homme que connait le Royaume.

-La tournée de Christopher Ross, Envoyé personnel du SG de l’ONU chargé de la question du Sahara marocain dans la région: une mission « quasi impossible » pour prospecter de nouvelles perspectives pour la relance des négociations. Ross tentera de trouver une issue pour réactiver le processus des pourparlers marqué par le statuquo en vue de parvenir à une solution politique au différend régional autour du Sahara marocain.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *