Revue de presse marocaine du 29/01/2015

0 commentaires, 29/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant jeudi 29 janvier 2015:

Le Matin.:

– Le Conseil supérieur de l’éducation peaufine le rapport stratégique. La 5ème session ordinaire du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique a démarré mercredi. Au menu, la présentation et l’examen des propositions faites par les commissions permanentes relatives aux travaux préparatoires du projet de rapport stratégique du conseil. Pour le président du Conseil, M. Omar Azziman, les présidents des commissions sont parvenus à construire « une vision claire de ce qu’il faut faire pour réformer notre système éducatif afin d’en faire un système qui répond aux besoins de développement et de modernisation de notre société et aux besoins de connaissance et de savoir de notre époque ».

– L’Institut royal des études stratégiques a organisé récemment une rencontre portant sur la « marque pays », une des composantes essentielles du capital immatériel. Lors de ce séminaire, l’accent a été mis sur l’importance du label en tant que moyen de renforcement de la cohérence et du rayonnement de ses politiques publiques. D’autres aspects ont été abordés, notamment l’articulation entre la dimension intérieure et extérieure de l’image du pays et l’importance de la veille stratégique pour anticiper les mutations du contexte international, régional et national.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Bilan des objectifs du millénaire pour le développement 2015. Le Maroc a réalisé près de 90 pc des objectifs de développement ciblés à l’horizon 2015, a révélé mardi le haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi. Parmi les indicateurs positifs cités par Lahlimi, un taux de croissance d’une moyenne de 4,4 pc entre 2000 et 2014, une baisse du chômage depuis 1999 avec une légère hausse en 2011 pour atteindre environ 9,8 pc en 2014, une augmentation de 5 pc du revenu national brut et une amélioration du pouvoir d’achat d’une moyenne annuelle de 4 pc entre 2009 et 2014.

– L’aéroport international de Marrakech Menara a franchi, durant l’année 2014, et pour la première fois de son histoire, le cap de 4 millions de passagers, selon l’Office national des aéroports (ONDA). Ce record de fréquentation représente un doublement du trafic aérien en moins de 10 ans, relève l’ONDA, rappelant que l’aéroport de Marrakech avait accueilli seulement 2 millions en 2005. Cette hausse est portée notamment par le trafic domestique (+7 pc) et international (+5,3 pc).

L’Economiste.:

– La réforme de la gouvernance et du contrôle financier: deux importantes nouveautés pour les établissements et entreprises publics. Un chantier nécessaire au vu des dysfonctionnements relevés ces dernières années par la Cour des comptes. L’avant-projet de loi relatif à la gouvernance et au contrôle financier de l’Etat sur les établissements et entreprises publics vise la responsabilisation du conseil d’administration et des dirigeants tout en introduisant une nouvelle typologie de contrôle. Il intègre aussi la notion d’évaluation de la qualité de la gestion et de la gouvernance.

– La banque de Poste Maroc « Al Barid Bank » annonce le lancement de plus de 25 produits d’ici fin 2015. Une démarche qui va dans le sens de démocratiser davantage la banque, mais aussi d’abolir tout monopole, confie le président du directoire d’Al Barid Bank, Redouane Najm-Eddine. Les projets vont « bousculer » le marché et seraient donc plus structurants et innovants, avec des tarifs de plus en plus attractifs, a-t-il affirmé. La banque s’attaque, désormais, aux 18-25 ans en ciblant cette fois-ci leurs économies, une démarche qui vise à bancariser 50.000 jeunes chaque année.

Al Bayane.:

– Le Maroc et la Palestine ont signé, mercredi, un mémorandum de coopération scientifique, technique et humaine dans le domaine de l’eau. Cette signature s’inscrit dans le cadre de la visite qu’effectue la ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal, depuis mardi en Palestine, visant à renforcer les liens de coopération unissant les deux pays frères dans le domaine des techniques et de la gestion des ressources en eau. A cette occasion, la ministre et le président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, se sont félicités de cette importante visite qui représente le soutien indéfectible du Maroc à la cause palestinienne à travers toutes ses institutions nationales, et ayant toujours constitué la deuxième priorité du Royaume après celle sacrée de son intégrité territoriale.

– Le marché marocain des TIC va enregistrer une croissance positive de 8,5 pc en 2015, plaçant ainsi le Royaume en tête de la course en tirant le marché de l’Afrique du Nord vers le haut avec des investissements innovants, a relevé le rapport de l’International Data Corporation (IDC). Le principal secteur qui conduira l’investissement dans la région sera celui des télécommunications, dans lequel les dépenses augmenteront exceptionnellement au Maroc par le lancement de la 4G, la fibre optique et les investissements Data Centers, souligne le document.

L’Opinion.:

– Les préparatifs et les modalités d’organisation des prochaines élections communales au centre des préoccupations de la direction du parti de l’Istiqlal. Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal, qui a tenu sa réunion hebdomadaire ordinaire mardi dernier, a souligné que le climat général dans lequel se préparent les prochaines élections communales n’incite pas à l’optimisme quant à leur répercussion positive sur le processus de réformes politiques constitutionnelles que connaît le Maroc à la faveur de la Constitution de 2011.

Libération.:

– 7000 enseignants retraités maintenus en fonction sans salaires ni pensions. Près de 7000 enseignants qui ont atteint l’âge de la retraite à la fin de l’année dernière continuent d’enseigner en application du décret-loi voté le 1er septembre 2014 et publié le 2 du même mois. Ce décret, pour rappel, fixe l’âge de départ à la retraite à 65 ans et permet à l’administration de retarder le départ à la retraite des enseignants ayant atteint l’âge jusqu’à la fin de l’année scolaire ou universitaire. Pour Driss Salek, membre du bureau national du Syndicat national de l’enseignement affilié à la FDT, 7000 enseignants se sont trouvés dans ce dilemme. Ayant atteint l’âge de départ à la retraite en décembre dernier, ils n’ont pas le droit de percevoir leurs pensions et ne reçoivent pas de salaires pour leur travail. Cela reflète la politique d’improvisation du gouvernement. « Comment a-t-il pu prendre une décision, ne pas l’appliquer comme il se doit et laisser les enseignants livrés à leur sort ? », a-t-il martelé dans une déclaration à Libération. *Al Massae.:

– Le ministre de l’Education nationale, Rachid Benmokhtar, garantit « l’immunité » des données personnelles de 300 mille fonctionnaires. Les données personnelles relatives à plus de 300 mille fonctionnaires relevant du secteur de l’enseignement sont désormais protégées après la signature d’une convention entre le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle et la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel.

– L’opération de la contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger, adoptée à titre exceptionnel durant l’année précédente, a réalisé un « grand succès » et témoigne de la confiance des Marocains dans les institutions nationales, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid. En réponse à une question orale du groupe de l’Alliance socialiste à la Chambre des représentants, le ministre a assuré que cette opération était la « solution idoine » pour régulariser la situation des personnes en infraction vis-à-vis de l’Office des changes et de l’administration fiscale, notant que ces personnes ont fait confiance à leur pays et aux institutions nationales, ce qui a contribué au succès de l’opération.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le groupe socialiste à la Chambre des représentants met à nu les graves dysfonctionnements que connaît l’Agence judicaire du Royaume et interroge le gouvernement sur le contrôle des deniers publics. Cette Agence devait accumuler une expérience exceptionnelle compte tenu de son histoire et elle était supposée jouer un rôle primordial pour la défense des intérêts de l’Etat avec professionnalisme, a souligné le groupe socialiste.

– Omar Azziman: Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique entre dans une étape décisive. Le président du Conseil, Omar Azziman, a indiqué que le Conseil amorce, pour sa 5ème session, une étape décisive dans le processus d’élaboration de son rapport stratégique faisant l’objet d’intenses efforts déployés par les commissions permanentes du CSEFRS. Ces commissions, a ajouté Azziman à l’ouverture de la 5è session du Conseil, disposent aujourd’hui d’une vision claire pour la réforme du système éducatif.

Al Alam.:

– Les partis de l’opposition et de la majorité au Parlement ont mis dans l’embarras le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, en soulevant la question du soutien aux veuves. Alors que ces dernières attendent, depuis trois ans, ce soutien annoncé dans le programme gouvernemental, le décret y afférent n’a été adopté que dernièrement, ont relevé des parlementaires, voyant là un indicateur de l’instrumentalisation médiatique et politique de ce dossier.

– Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal, qui a tenu sa réunion hebdomadaire ordinaire mardi dernier, a estimé que le gouvernement a fait cavalier seul pour ce qui est de l’élaboration du cadre juridique des prochaines élections communales, en dehors de toute concertation sérieuse et responsable avec les autres parties prenantes.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le Haut-commissaire au plan tire la sonnette d’alarme: Les disparités sociales menacent les acquis cumulés en matière de lutte contre la pauvreté. Le nouveau rapport du Haut-commissariat au plan, présenté mardi, a mis l’accent sur l’écart de plus en plus grandissant entre les riches et les pauvres et l’aggravation des disparités sociales qui menacent la stabilité et la cohésion sociale.

– Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a rejeté l’idée d’un remaniement ministériel précipité, ajoutant en réponse aux interrogations des leaders de sa formation que tant que le secrétaire général du parti du Mouvement populaire, Mohand Laenser, est chargé de gérer les affaires courantes du ministère de la Jeunesse et des sports, la question du remaniement prendra le temps qu’il faut loin des pressions médiatiques.

Al Haraka.:

– Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, a mis en exergue, mardi à Madrid, le rôle de ce secteur en tant que levier considérable pour l’accélération de la croissance socio-économique du Maroc. M. Haddad, qui s’exprimait lors du panel « Impact du tourisme dans le développement des infrastructures d’un pays » organisé dans le cadre du Forum du Tourisme « Spain Global Tourism Forum », a indiqué que le secteur touristique est le 2ème contributeur au PIB national (12 pc) et le 2ème secteur créateur d’emplois avec plus de 500.000 postes, précisant que ce secteur a créé plus de 50.000 emplois entre 2011 et 2013.

– La fusion des deux Universités Mohammed V de Rabat est de nature à renforcer la compétitivité des pôles universitaires et de hisser l’université marocaine au rang des universités internationales, a estimé, vendredi à Rabat, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, qui s’exprimait lors de la cérémonie d’installation du nouveau président de l’Université Mohammed V de Rabat, Saïd Amzazi.

Assabah.:

– La justice suspend les activités du Club des magistrats du Maroc. Le juge Rachid Abdelkébir, suppléant au président du tribunal de première instance de Rabat en tant que juge des référés, a ordonné mercredi l’arrêt des activités de tous les organes élus lors de l’assemblée générale du Club des magistrats du Maroc, tenue le 18 octobre dernier. Cette décision constitue une réponse aux magistrats du « Changement pour la continuité » qui s’étaient retirés lors des élections du président du Club en signe de protestation contre le « défaut de quorum » requis pour le déroulement de cette opération.

– Une commission d’enquête parlementaire, une première durant le mandat du gouvernement Benkirane, compte entamer sa mission dans les jours qui viennent afin d’enquêter sur les dernières inondations qui ont frappé le sud du Maroc. La constitution de cette commission représente en soi un enjeu remporté par les groupes de l’opposition.

Bayane Al Yaoum.:

– Le président du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, Omar Azziman, a souligné que la 5ème session de ce Conseil est un moment décisif de partage entre tous, de l’appropriation par tous de la vision de la réforme du système éducatif et de l’élaboration du rapport stratégique. Azziman a affirmé qu’après plus de trois mois de travail inlassable, les commissions disposent aujourd’hui d’une vision claire de ce qu’il faut faire pour réformer le système éducatif.

– Le secteur de la finance islamique dispose d’un grand potentiel pour le développement économique et social au Maroc, a indiqué, mardi soir à Casablanca, le professeur Omar Kettani. L’introduction sur le marché financier marocain des banques islamiques, dites participatives, contribuera de manière remarquable à l’amélioration de la bancarisation, du financement du développement économique et social ainsi qu’à l’attraction des capitaux, a expliqué l’expert marocain lors d’une rencontre-débat sur le thème « Finance Islamique: apports, perspectives et limites ».

Assahra Al Maghribia.:

– Le Président palestinien Mahmoud Abbas a loué le rôle déterminant et le soutien du Maroc à la cause palestinienne et particulièrement à la question d’Al-Qods à travers l’Agence Bayt Mal Al-Qods. Abbas a reçu mardi soir à Ramallah la ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal, en présence de l’ambassadeur du Maroc et représentant du Royaume auprès de l’autorité palestinienne, Mohamed Alhamzaoui.

– La Cour des comptes du Royaume du Maroc est devenue, mercredi, auditeur externe de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du Fonds multilatéral unique pour la période 2015-2018. Le choix des pays membres a porté sur la Cour des comptes du Royaume en raison de la renommée de cette institution et de son expérience acquise à travers la participation régulière de ses magistrats-auditeurs dans des missions d’audit au sein de plusieurs organisations internationales des Nations unies.

Al Mounaataf.:

– Après l’adoption par les députés du projet de loi organique relatif à l’organisation et à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres, trois ministres sont appelés à démissionner de la présidence des conseils communaux qu’ils dirigent. Il s’agit du ministre de l’Equipement, du transport et de logistique Aziz Rabbah (PJD), du ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration Mohamed Moubdi (MP) et du ministre délégué chargé du Commerce extérieur Mohamed Abbou (RNI). Les trois sont également présidents des conseils communaux, respectivement de Kénitra, Fkih Ben Saleh et Bni Oulid.

– Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a reconnu mardi devant les députés l’existence d’obstacles qui entravent la mise en œuvre du programme d’aide directe prévue pour les pauvres. L’opposition qualifie les promesses qui s’y rapportent de « sorties électorales ».

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le porte-parole du parti de l’Istiqlal, Adil Benhamza, a affirmé que « lorsque nous critiquons Benkirane, nous critiquons le Chef du gouvernement et pas le PJD de façon directe ».

– Le gouvernement a pris une panoplie de mesures pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens, a souligné, mardi à Rabat, le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa. En réponse à une question orale du groupe socialiste à la Chambre des représentants sur le « soutien au pouvoir d’achat », le ministre a indiqué que plusieurs mesures ont été prises à cet effet, en l’occurrence le maintien des subventions de la Caisse de compensation à la farine et au sucre, le salaire minimum fixé dans la fonction publique à 3.000 DH et l’augmentation de 5 pc du salaire minimum dans le secteur privé.

Rissalat Al Oumma.:

– Plus du quart des recrutements obéit à la logique du clientélisme et du favoritisme, a fait savoir le Haut commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi, lors d’une rencontre tenue mardi à Rabat pour la présentation du rapport final des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) 2012. M. Lahlimi a indiqué que les études réalisées par le HCP ont révélé que 26 pc des postes et recrutements n’ont pas été accordés grâce à la compétence, l’expérience ou les diplômes obtenus, mais seulement à la faveur de pratiques de favoritisme et de clientélisme.

– Les prêts accordés par les banques ont atteint jusqu’à fin novembre 2014 un total de 754 milliards de dirhams, soit une augmentation de 3,76 pc durant la même période de 2013, a indiqué mardi le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants. Par ailleurs, les taux d’intérêts bancaires au Maroc ont diminué depuis 2011, s’établissant à 6,23 pc en 2013 contre 6,3 pc en 2012, a-t-il ajouté.

Al Assima Post.:

– La ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, a indiqué lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, que son département a renforcé le système de soutien social aux étudiants, à travers l’élargissement de la base des bénéficiaires de bourses, dont le nombre total est passé de 149.807 en 2010-2011 à environ 279.000 boursiers en 2014-2015, pour accompagner l’augmentation du nombre des bacheliers.

– Le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a indiqué que le secteur du transport mixte dans le monde rural a connu un « développement remarquable ». « Quelque 3.500 agréments ont été accordés pour le transport mixte, dont seulement 40 pc sont utilisées et 60 pc ne le sont pas pour des raisons inconnues », a-t-il souligné.

Attajdid.:

– Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a indiqué mardi à la Chambre des représentants, que les sociétés n’ont pas le droit d’augmenter le prix du thé. Après la baisse des droits de douanes relatifs au thé et l’augmentation de la TVA, les sociétés n’ont aucun droit d’augmenter son prix, a insisté le ministre.

– La lutte contre le phénomène du mariage des mineures ne saurait aboutir sans un changement de la réalité socio-économique, des mentalités et des dispositions de la loi, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid. Lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, M. Ramid a fait remarquer que les conditions précaires dans lesquelles vivent les concernées et le manque d’une conscience sociale quant aux dangers du mariage précoce, contribuent à la persistance de ce phénomène.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *